Quand Emmanuel Macron met sur le même pied les islamistes et le FN

Macron

Source : Boulevard Voltaire – « Quand Emmanuel Macron met sur le même pied les islamistes et le FN »

Saint-Just ? Robespierre ? Danton ? Marat ? Fouché ? Macron ! Le candidat de la banque Rothschild à la présidence de la République française sort prochainement un ouvrage intitulé Révolution, dans lequel il explique que « le combat qu’il entend mener est avant tout culturel ». Nous sommes lassés par les multiples détournements de l’œuvre du communiste italien Antonio Gramsci, véritable serpent de mer intellectuel de la vie politique française des vingt dernières années.

Si Emmanuel Macron voulait se distinguer, c’est râpé. En effet, tous les hommes politiques contemporains ont, un jour, cité le prisonnier de Mussolini, jusqu’à la « droite » de Nicolas Sarkozy qui entendait livrer la bataille pour lutter contre l’hégémonie culturelle de la gauche en s’appuyant publiquement… sur un auteur de gauche, sous-entendant donc que l’intelligence s’y trouvait ! Difficile de faire plus paradoxal.

La bataille culturelle d’Emmanuel Macron est avant tout cosmétique. Comme tant d’autres avant lui, l’époux de Brigitte Trogneux veut « casser les codes » et « dépoussiérer la politique ». Homme-sandwich d’une transgression politique très artificielle, le chouchou des médias croit embrasser la « modernité » en déclarant très tardivement que les clivages anciens auraient disparu…

Persuadé que les appareils politiques sont appelés à mourir, il lance un appel au peuple, se positionnant dans le créneau déjà bien occupé du « ni droite, ni gauche ». Il en donne, néanmoins, une version très différente : « Le véritable clivage, aujourd’hui, est entre les conservateurs passéistes qui proposent de revenir à un ordre ancien et les progressistes réformateurs qui croient que le destin français est d’embrasser la modernité. »

Le tout petit Macron est à front renversé.
Sa dialectique est copiée sur celle du Front national. Marine Le Pen pense, aussi, que l’opposition entre la gauche et la droite n’est plus tout à fait pérenne, préférant le clivage qui opposerait les mondialistes aux patriotes. L’homme en marche inverse simplement la charge, imaginant un conflit eschatologique entre les forces progrès et la réaction… Assez creux mais pertinent à l’heure de la politique du slogan.

Lire la suite

2 500 € de prime offert à chaque immigré clandestin !

migrants-refugies-autriche

25/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les étrangers en situation irrégulière, qui font l’objet d’une obligation de quitter le territoire français, peuvent solliciter, s’ils résident depuis au moins 6 mois en France, une aide au retour dans leur pays d’origine.

Le montant maximum de cette allocation vient d’être porté de 1 000 à 2 500 € pour les demandes présentées jusqu’au 31 décembre 2016.

Mais ce n’est pas tout ! Ils peuvent aussi prétendre aux aides supplémentaires suivantes :

– Prise en charge des frais de transport depuis le lieu de départ en France jusqu’à l’arrivée dans le pays de retour ;
– Aides à la réinsertion économique et sociale une fois rentrés dans leur pays.

Soyez heureux de savoir pourquoi vous payez des impôts… La prime pour eux, la déprime pour vous.


Drones furtifs et soldats connectés parmi les innovations pour l’armée

25/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Drones furtifs, application spéciale « opération sentinelle »… Près de soixante-dix innovations ont été présentées lors de la 5e édition du forum DGA Innovation (Direction générale de l’armement), qui a eu lieu sur le campus de l’École polytechnique à Palaiseau, le jeudi 24 novembre.



Défense. Drones furtifs et soldats connectés… par leparisien

Fillon, candidat des cathos ? la blague !

C’est le représentant de la droite conservatrice à la Thatcher (selon Zemmour), le candidat de la droite catholique, le champion de la Manif pour Tous, le candidat de la Vie, un transgresseur de tabous (selon Buisson) et un descendant de chouan de père en fils ! N’en jetez plus !

Dans le Tout Sauf Marine (trop plouc, trop grande gueule, trop divorcée, trop proche de Philippot) qui prévaut chez tous ces braves gens, Fillon est en train de devenir le cheval de retour, le vieux général, l’homme providentiel qu’ils appelaient de leurs vœux et qu’ils désespéraient de trouver avant mai 2017. Leur frénésie à le dénicher n’a d’égale que leur mauvaise foi et leur malhonnêteté pour des gens qui se disent attachés aux principes non négociables.

Fillon n’abrogera pas le mariage pour Tous, ni l’adoption par les couples homosexuels, il vient de le redire. Marine Le Pen est la seule candidate à vouloir l’abroger. Pas grave ! Fillon les rassure et les barbe comme ils aiment avec ses gros sourcils de directeur d’école privée, son costume d’employé des pompes funèbres et son humour de notaire de province.

Il ne reviendra pas sur l’avortement, il ne cesse de le répéter : « J’ai voté tous les textes qui voulaient améliorer l’accès pour les femmes à l’IVG, y compris le dernier qui était proposé par la gauche. Faire planer un doute, c’est inqualifiable. » Marine Le Pen est la seule candidate qui ait jamais parlé de dérembourser l’avortement : « Si j’ai un choix budgétaire à faire entre ne pas rembourser l’IVG qui est un acte qui peut être évité, étant entendu quand même qu’il existe de nombreux moyens de contraception dans notre pays et être obligé de dérembourser des actes qui ne peuvent pas être évités et qui permettent à des Français qui souffrent de se soigner, je choisirai la première option. » Lors de la dernière campagne des régionales, Marion Maréchal avait annoncé qu’elle supprimerait les subventions au Planning familial en région Paca si elle était élue.

Lire la suite

Procès de Geert Wilders pour avoir promis « moins de Marocains » aux Pays-Bas

24/11/2016 – PAYS-BAS (NOVOpress)
Accusé d’incitation à la haine pour avoir promis « moins de Marocains » aux Pays-Bas, Geert Wilders a réaffirmé sa position à l’issue de son procès qui s’est tenu hier à La Haye :

Je suis seul devant vous aujourd’hui mais je ne suis pas seul: des millions de personnes sont d’accord avec moi, des gens normaux qui veulent récupérer leur pays.

Il est poursuivi pour des propos sur l’immigration, tenus lors d’une soirée après les élections municipales de mars 2014 à La Haye. Après avoir demandé à ses militants s’ils voulaient « plus ou moins de Marocains dans (leur) ville et aux Pays-Bas », la foule avait scandé « Moins ! Moins ! Moins ! ». Geert Wilders avait alors répondu : « Nous allons nous en charger ».

Le verdict est attendu le 9 décembre.



Paris ne restaure plus ses églises

24/11/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie)

Saint Philippe du Roule, la Madeleine, Saint Eustache, Saint Augustin, La Trinité, Saint Sulpice, Saint Séverin, Notre Dame de Lorette… Au total, ce sont plus d’une vingtaine d’églises, sur les 85 de la capitale, qui souffrent du manque d’entretien.
Il s’agit de fissures, de chutes de pierres, de fuites qui entrainent l’endommagement des œuvres d’art à l’intérieur.

Ces églises, construites avant 1905, sont propriétés de la municipalité et donc sous sa responsabilité

La ville de Paris se contente, face à l’urgence, de mesures de « mise en sécurité ». Mais ces rafistolages peuvent durer. La Trinité, par exemple, est habillée d’échafaudages depuis une dizaine d’années.

Une solution pour financer en partie les travaux a été trouvée : faire disparaître l’église derrière des bâches publicitaires, comme pour Saint Augustin.

Comment… ou plutôt pourquoi en est on arrivé là ?

La municipalité ne consacre à l’entretien de ses églises qu’un budget minimal : 66 M€/an alors que, selon l’Observatoire du patrimoine religieux, il faudrait « 500 millions d’euros pour les travaux urgents de restauration des vingt chantiers prioritaires à Paris ».

Faut il aussi y voir un manque de volonté politique ? Pour Pierre Yves Bournazel, élu d’opposition dans le XVIIIe arrondissement : « Après le plan Chirac des années 1990, il y a eu un sous investissement dans les années 2000. L’entretien du patrimoine a été sous évalué par la ville de Paris ».

Pourtant, le délabrement de son patrimoine affaiblit Paris

Les églises font partie de l’âme de Paris… et une part importante de son attractivité touristique !
Devant l’urgence, un « plan églises » de 80 millions d’euros a été lancé pour la période 2015 2020. En 2014, le diocèse a créé la fondation Avenir du patrimoine à Paris. Elle espère recueillir 7 millions d’euros d’ici à 2017, en dons, mécénat ou legs, pour contribuer à restaurer, entre autres, Saint Merri, Saint Augustin et la Madeleine.

Profanation des sépultures des rois à la Révolution : Jacques Bompard demande des excuses de la République

24/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Le député Jacques Bompard lance une nouvelle charge dans la bataille de la mémoire. Il a déposé un amendement sur la proposition de loi instaurant des funérailles républicaines, qui sera discutée le 30 novembre.

Dans ce texte, il est écrit : « La République française demande pardon aux rois de France et aux Français pour le saccage de leurs sépultures lors de la profanation des tombes de l’abbaye de Saint-Denis, en 1793 et 1794 ».

Le député expose les motifs suivants : « les valeurs républicaines ont beaucoup évolué au cours de l’Histoire. Ainsi, le saccage de la nécropole des rois de France reste une page sombre dans l’Histoire de France. (…) Alors que l’idéologie républicaine supplante aujourd’hui le simple respect de la forme des institutions, ce rappel historique est crucial pour prévenir les excès terroristes qui marquèrent les années révolutionnaires ».


Marion Maréchal-Le Pen au sujet de Fillon :  » L’un des rares à l’Assemblée qui refuse encore de me serrer la main »

24/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Le 22 novembre 2016 à 19h30 sur LCI, Yves Calvi recevait Marion Maréchal-Le Pen.

La Présidente du groupe FN en PACA a ainsi pu donner son avis sur le 2nd Tour de la Primaire Les Républicains qui opposera François Fillon à Alain Juppé.

Marion Maréchal-Le Pen explique pourquoi François Fillon ne peut pas incarner le renouveau :

Je ne vois pas dans ces candidats le renouveau annoncé. Concernant François Fillon, il a été député 8 ans avant ma naissance et il est ministre depuis 1993. C’est un adversaire du Front National depuis maintenant 30 ans. C’est l’un d’ailleurs des rares à l’Assemblée qui refuse encore de me serrer la main. Il est pour moi, l’un des acteurs de la décomposition française.


Fillon, LR, FN : une très sérieuse envie de droite !

Source : Polemia – « Fillon, LR, FN : une très sérieuse envie de droite ! »

Philippe Christele s’interroge sur les conséquences du choix de François Fillon par les électeurs de la primaire de la droite et du centre sur le paysage politique :

La très probable élection de François Fillon n’est a priori pas une bonne nouvelle pour le FN et sa campagne.

Que ce soit juste ou pas, François Fillon coche en effet presque toutes les cases du candidat rêvé de la droite :

    Sa posture physique personnelle est présidentielle, loin du bling-bling sarkozyste ou du hollandisme chiffonné. Ce que confirme une intégrité jusque-là irréprochable ;
    Ses positions géopolitiques d’équilibre – qui représentent ses seules réelles transgressions d’avec la doxa dominante – ne peuvent pas être attaquées ;
    Sa filiation historique de plus proche collaborateur du velléitaire Philippe Séguin lui donne un vernis de souverainiste, que ses actes n’ont pourtant jamais confirmé ;
    Sa campagne, renforcée du choix – contestable – de la bourgeoisie catholique de le soutenir, donne de lui une image forte sur le plan des valeurs, même si ses positions et votes personnels précédents démontrent qu’il n’en est rien. Mais en politique, est ce qui paraît ;
    Son programme économique lui rallie à la fois ceux qui pensent aux comptes publics comme ceux qui pensent à la liberté de l’entrepreneur. Ses soutiens sont à la fois auprès du grand capital et auprès des « pigeons » et autres cénacles analogues qui lisent dans son programme l’espoir de nous débarrasser des lourdeurs ruineuses, bureaucratiques, syndicales et normatives ;
    Enfin, sa fin de campagne autour d’une attaque résolue de l’islam nommément désigné lui a assuré l’ultime décollage sondagier dont l’acmé a été le surprenant premier tour de l’élection primaire.

A ces éléments statiques vont s’ajouter plusieurs éléments dynamiques :

    La rudesse de son programme économique va aider la gauche à se coaliser facilement contre lui, au nom de la défense des « zacquissociaux » et autres pesanteurs irréformables ;

    La disparition de l’épouvantail Sarkozy, figure préférée pour les attaques sans risques de l’extrême gauche, va laisser ces braves gens inoccupés. Ils vont vite se reprendre pour attaquer ce qui, chez Fillon, fleure bon le terroir, à savoir son prétendu enracinement et ses réseaux cathos ou conservateurs. Ce qui aura notamment pour conséquence d’en rajouter sur la dimension droitière et conservatrice dudit Fillon ;

    Bref, au programme de la prochaine présidentielle, une belle réactivation du clivage droite/gauche en lieu et place de l’affrontement système/antisystème qu’on aurait pu voir naître.

Lire la suite

Les familles de militaires moins bien loties que les fonctionnaires civils

armee-francaise

23/11/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie: C’est ce qui ressort du dernier rapport annuel du Haut comité d’évaluation de la condition militaire, lequel dresse le bilan de l’année 2015. L’étude indique que les familles dont le « référent » est militaire ont un « niveau de vie annuel moyen » globalement inférieur à celui de leurs équivalents civils. Il s’élève à 24 380 €, soit un montant inférieur à celui d’un ménage toutes catégories sociales confondues (26 000 €) et surtout d’un ménage fonctionnaire civil de l’Etat (29 170 €).

« Comparé au niveau de vie annuel moyen des ménages, toutes catégories socioprofessionnelles confondues, celui du ménage dont la personne de référence est un militaire est inférieur de plus de 6 % alors que celui du ménage dont la personne de référence est un fonctionnaire civil de l’État est supérieur de 12 %. »

Le rapport précise que, sur la période étudiée (2008-2013), « le revenu individuel moyen des militaires est inférieur de 5,2 % à celui des fonctionnaires civils de l’État et celui du conjoint de militaire est inférieur de 31,3 % à celui du conjoint de fonctionnaire civil de l’État ».

Le rapport note aussi qu’« à catégorie socioprofessionnelle équivalente, la différence de niveau de vie annuel moyen entre un ménage dont la personne de référence est un militaire et celui dont la personne de référence est un agent titulaire de la fonction publique de l’État est en défaveur du ménage du militaire ».

Ces différences s’expliquent pour une grande part par le « revenu individuel moyen » des conjoints : on le sait, la mobilité géographique propre à l’état militaire pénalise souvent les épouses dans leur carrière.

D’où des revenus inférieurs pour ceux qui risquent leur vie pour la sécurité et la liberté de tous…

Des militants de Génération identitaire remettent une racaille à la police

generation-identitire-racaille-lyon

generation-identitaire-racaille23/11/2016 – LYON (NOVOpress) : Des militants de Génération identitaire ont neutralisé ce soir une racaille maghrébine qui, en compagnie de deux complices, avait attaqué un jeune Français de souche pour le dépouiller, et ont remis l’individu à la police. Voici le communiqué de Génération identitaire :

« Ce mardi soir dans le Vieux-Lyon, trois racailles ont lâchement attaqué un jeune Français de souche pour lui voler son téléphone portable. Mal leur en a pris : ces lâches ont commis leur forfait devant La Traboule, la maison de l’identité lyonnaise.

Alertés par les cris du jeune homme, les identitaires sont immédiatement sortis de la maison pour venir en aide à leur compatriote, et sont parvenus à immobiliser un des agresseurs. Sous bonne garde, le jeune maghrébin en pleurs a tenté à plusieurs reprises de négocier sa libération, tout en clamant son innocence auprès de sa mère par téléphone. Il était visiblement plus facile d’être courageux à trois contre un.

Il a ensuite été remis à la Police nationale qui n’a pas manqué de féliciter les militants de Génération Identitaire pour leur réactivité et leur détermination, puis a recueilli la plainte du jeune collégien agressé.

Face à la racaille, solidarité entre Français ! »

En Belgique, un animateur débarqué pour un « dérapage » sur les gitans

alain-simons-derapage-gitans

23/11/2016 – BELGIQUE (NOVOpress) : La RTBF – la radio-télévision publique belge – vient de débarquer l’animateur Alain Simons pour un « dérapage » sur les gitans. A deux reprises mardi matin, celui-ci avait déclaré à l’antenne de Vivacité Charleroi, alors que des gitans avaient été signalés dans la région, en provenance de France :

« Ils se déplacent dans une camionnette grise et aussi dans une Mercedes bleue foncée avec des plaques françaises. Faites attention. On ne sait jamais. Fermez bien les portes. Si vous avez des trucs volables chez vous, prenez vos précautions. […] Prudence dans tous les cas. »

Ces « propos déshonorants et injurieux », selon la direction de la RTBF qui les « condamne avec la plus grande fermeté », valent à Alain Simons d’être suspendu de l’antenne.

De son côté, le CSA belge a décidé d’ouvrir une enquête, appuyé par tout ce que la Belgique compte de défenseurs institutionnels de la « diversité ».

Devant le tollé suscité par ses propos, Alain Simons a déclaré :

« Je ne savais pas que le mot gitan était raciste. Je suis étonné par les réactions qui ont suivi. […] C’était une info service que je ne considérais pas être raciste ou stigmatisante. »

Promesse de vie de couple harmonieuse en Turquie… ou presque

violence_conjugale

23/11/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie: Devant la pression de la rue et les manifestations indignées de milliers de femmes turques, le gouvernement vient de retirer ce mardi le texte présenté par l’AKP (le parti au pouvoir) et approuvé en première lecture par le Parlement jeudi dernier. Il prévoyait la possibilité, dans certains cas, « d’annuler la condamnation d’une personne pour agression sexuelle sur mineur(e) si elle consentait à épouser sa victime ».

Toutefois, il ne s’agit pas d’un abandon du texte mais seulement d’un « report », le temps pour les moustachus de peaufiner leur manœuvre visant à régulariser les quelque 3 000 mariages forcés avec des mineures qui continuent de se pratiquer chaque année dans les campagnes.

Il faut dire – une fois n’est pas coutume – que la fille cadette du président elle‑même s’élevait contre ce texte qui prétendait régulariser ainsi les « agressions sexuelles sans contrainte » (sic). Ledit texte sera donc « réexaminé en commission », le temps sans doute de définir ce qu’est une agression sans contrainte…

Les vingt-sept procès de Julien Sanchez, le maire FN de Beaucaire

julien-sanchez-beaucaire

Julien Sanchez, le maire FN de Beaucaire, dans le Gard, âgé de 32 ans, est victime d’un véritable harcèlement politique et judiciaire. Il s’en explique pour le journal Présent.

Présent : Vous avez actuellement vingt-sept procès en cours ?

Julien Sanchez : Oui. Certains dans lesquels c’est nous qui portons plainte et plusieurs dans lesquels nous sommes poursuivis. Sur les vingt-sept, c’est à peu près moitié-moitié. Il y a les diffamations et les injures dont nous sommes victimes et pour lesquelles nous poursuivons systématiquement. Et puis il y a les procès que l’on nous fait. 

Le fait d’avoir installé une crèche dans ma mairie par exemple à Noël 2014 et 2015, me vaut un procès de la Ligue des droits de l’homme. (NDLR : La Ligue des droits de l’homme pointe aussi le fait que lors des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, les électeurs ont dû passer devant la crèche provençale pour aller voter. C’est la faute de Julien Sanchez si Noël tombe en décembre…) Nous sommes poursuivis également par des commerçants dits musulmans, de Beaucaire, qui voudraient pouvoir troubler la tranquillité publique. (NDLR : Julien Sanchez est attaqué pour « mesures discriminatoires » pour avoir pris en juin 2015 pendant le ramadan plusieurs arrêtés municipaux imposant la fermeture des commerces la nuit. Il est accusé d’islamophobie alors qu’il s’agissait de nuisances sonores). Le résultat tombe le 15 décembre, cela va être intéressant. Je devrais normalement être relaxé mais ils feront forcément appel, ça ira en cassation, il y en a pour quelques années. De fait, ces commerçants prennent le prétexte que l’affaire est devant la justice pour ne pas respecter les arrêtés municipaux. Et le préfet ne veut pas les faire respecter tant que la justice n’a pas rendu son verdict.

Le préfet ne vous soutient donc pas ?

Il ne veut pas faire de vagues. La police municipale dresse des amendes tous les soirs. Mais c’est la justice qui va devoir statuer. Ces amendes sont en suspens. Voilà comment le communautarisme aujourd’hui s’organise. On comprend pourquoi beaucoup de maires cèdent. Quand ils sont poursuivis en justice une fois, deux fois, dix fois, ils hésitent, ils reculent. Nous, nous continuons, ce n’est pas grave. Nous sommes abonnés aux tribunaux.

Les Beaucairois qui nous ont élus veulent que nous tenions bon et nous tenons bon. C’est de l’intimidation d’élus. Ils appellent ça le « harcèlement démocratique ». La gauche croit rendre comme ça acceptable des notions qui sont inacceptables. Le harcèlement deviendrait acceptable s’il est démocratique. Et ils le revendiquent comme tel en plus.

Par qui sont soutenus ces commerçants musulmans ? Par l’opposition, par des associations ?

Ils sont soutenus par le Conseil français du culte musulman, par l’Observatoire de l’islamophobie. Mais aussi par la présidente du Conseil régional (NDLR : la socialiste Carole Delga) qui a dit qu’elle viendrait à Beaucaire pour aider les pauvres commerçants opprimés qui souffrent selon elle de mes décisions démagogiques. Ramener la tranquillité publique, c’est une décision démagogique.

propos recueillis par Caroline Parmentier

Entretien paru dans le journal Présent daté du 24 novembre 2016

Donald Trump aimerait Nigel Farage comme ambassadeur aux Etats-Unis

trump-farage

23/11/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie: « Beaucoup de monde aimerait voir Nigel Farage représenter la Grande‑Bretagne comme ambassadeur aux Etats‑Unis. Il ferait du bon boulot ! », indique Donald Trump dans un tweet.

L’ancien leader de l’Ukip (United Kingdom Independence Party), le parti souverainiste britannique qui a œuvré sans relâche pour le Brexit, n’a pas ménagé son soutien au candidat républicain, au point d’apparaître à ses côtés lors d’un meeting cet été et de venir l’épauler en coulisses durant un débat télévisé face à Clinton. En signe de remerciement, Nigel Farage a été le premier politicien étranger reçu par le président élu à la Trump Tower, le week‑end suivant sa consécration.

Nigel Farage s’est dit « très flatté » par la demande de Donald Trump :

« J’ai dit depuis que j’ai rencontré le président élu que j’aimerais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour œuvrer de manière positive à aider les relations entre nos deux pays », a‑t‑il déclaré.

Le gouvernement de Theresa May a réagi vivement à cette proposition et cherche à établir une relation directe avec Donald Trump sans son entremise, pour tenter de relancer la fameuse « special relationship » transatlantique. Downing Street a sèchement répliqué qu’il n’y avait « pas de poste vacant ». « Nous avons déjà un excellent ambassadeur aux Etats‑Unis », a déclaré un porte‑parole de la Première ministre britannique.

En tout cas, après avoir poussé David Cameron à proposer le référendum sur l’Europe, Nigel Farage refuse de laisser en paix celle qui lui a succédé à la tête du pays. « Je connais plusieurs personnes dans l’équipe de Trump depuis des années et je suis en bonne position pour aider avec le soutien du président élu, écrit Nigel Farage sur le site Breitbart. Le monde a changé et il est temps que Downing Street change aussi ».

Accueil des migrants : Emmanuelle Cosse, reine de la désinformation

23/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Alors que les hommes politiques ouvrent la France à des milliers d’immigrants, Emmanuelle Cosse s’est exprimée dans Le Dauphiné. Pour la ministre du « Logement et de l’Habitat durable », s’il y a deux fois plus de personnes à la rue aujourd’hui, c’est parce que l’élite politique n’a pas su anticiper les besoins de logement dans les années 80 90.

Elle estime en outre que dire que les immigrants prennent des places aux sans abris est scandaleux puisque les foyers restent ouverts aux pauvres Français.

Bref, jouant sur les mots elle n’a pas pris en compte la concurrence financière que représentaient les immigrants pour les déshérités français.

La chaîne iTélé condamnée pour avoir viré abusivement Eric Zemmour

eric-zemmour

23/11/2016 – FRANCE (NOVOpress) : La chaîne d’information en continu iTélé, filiale de Canal +, a été condamnée hier pour « rupture abusive » du contrat qui la liait à Eric Zemmour selon une décision du tribunal de grande instance de Nanterre, dont l’AFP a obtenu copie. « Le tribunal reconnait le manquement contractuel d’iTélé qui a rompu de manière brutale et abusive le contrat », soulignent les avocats d’Eric Zemmour dans un communiqué : « Ce faisant, ajoutent-ils, le tribunal condamne l’acte de censure exercé par la direction de l’époque d’iTélé à l’encontre d’Éric Zemmour. »

En décembre 2014, iTélé avait annoncé mettre fin à l’émission Ça se dispute, dans laquelle Zemmour débattait depuis plus de dix ans, à la suite de propos… qu’il n’avait absolument pas tenus ! Un traduction malheureuse – et malhonnête – d’un entretien accordé au Corriere della Sera lui attribuait la volonté de « déporter » les musulmans. Le journaliste italien qui l’avait interviewé avait lui-même reconnu que le mot « deportare » n’avait jamais été prononcé !

La chaîne d’information a été condamnée à payer 50 000 euros de dommages et intérêts à la société qui gère les intérêts du chroniqueur, et 8 000 euros au titre des frais de justice.