La Commission européenne s’en prend à la Pologne conservatrice

05/01/2016 – EUROPE (NOVOpress)

La Pologne a élu en août dernier un président conservateur du parti Droit et Justice, Andrzej Duda. Le vote d’une loi sur les médias inquiète la Commission européenne. Elle donne la possibilité au gouvernement de nommer et révoquer les dirigeants des médias publics. La rentrée de la Commission va donc s’ouvrir sur la situation de l’État de droit en Pologne. Elle craint pour la liberté et le pluralisme des médias. Le parti au pouvoir se justifie : ces changements visent « à rationaliser et à baisser les frais de la gestion des sociétés de radios et de télévisions publiques, ainsi qu’à retrouver les standards professionnels et éthiques nécessaires pour réaliser la mission publique ». La procédure « outil d’alerte précoce » que va lancer la Commission n’a encore jamais été utilisée. Elle a été mise en place en mars 2014. La sanction peut aller jusqu’au retrait du droit de vote pour le pays-membre incriminé.


Joggeur blessé le 7 janvier: la piste d’un éventuel complice de Coulibaly relancée

05/01/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Le 7 janvier 2015 au soir, après l’attaque de Charlie Hebdo, un joggeur est blessé par des tirs d’arme à feu sur la coulée verte à Fontenay-aux-Roses, dans la banlieue parisienne. Il arrive à s’enfuir après avoir été touché à trois reprises par l’arme qu’utilisera Amédy Coulibaly dans l’Hyper cacher. Pourtant, le joggeur est convaincu qu’il ne s’agissait pas de lui. Son témoignage relance la piste d’un éventuel complice.

Un an après les attentats, Charlie Hebdo fustige le Dieu des « culs-bénits » !

Source : OJIM
Un an après l’attaque du 7 janvier 2015, Charlie Hebdo sort un numéro spécial tiré à près d’un million d’exemplaires.

En couverture, point de Mahomet, mais… un Dieu à la barbe blanche, plutôt de type judéo-chrétien, l’habit ensanglanté et armé d’une kalachnikov, avec ce titre : « 1 an après, l’assassin court toujours ». Ce numéro comprend un cahier de dessins des disparus (Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré), mais aussi des contributeurs extérieurs dont la ministre de la Culture Fleur Pellerin (!), des comédiennes comme Isabelle Adjani, Charlotte Gainsbourg, Juliette Binoche, des intellectuels comme Élisabeth Badinter, la Bangladaise Taslima Nasreen, l’américain Russell Banks, et le musicien Ibrahim Maalouf.

Dans un édito, le dessinateur Riss, survivant de l’attaque du 7 janvier 2015, se pose en défenseur de la laïcité contre les « fanatiques abrutis par le Coran », mais aussi « les culs-bénits venus d’autres religions » qui auraient d’après lui souhaité la mort du journal. Rappelons qu’un cul bénit (ou cul béni) est la manière familière et péjorative dont on nomme les Chrétiens… « Les convictions des athées et des laïcs peuvent déplacer encore plus de montagnes que la foi des croyants », estime Riss.

Dès 2006, quand Charlie Hebdo avait publié les caricatures de Mahomet, « beaucoup espéraient qu’un jour quelqu’un viendrait nous remettre à nos places. Oui, beaucoup ont espéré qu’on se fasse tuer. TU-ER », poursuit Riss.

Sauf qu’à défaut de nommer ceux qui, précisément, ont « tué Charlie », l’hebdomadaire a préféré faire sa une contre les « culs-bénits »… Ou comment faire du business en évitant désormais tout danger !

Ajaccio : une légitime colère

04/01/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Face à la colère exprimée par des Corses, suite à l’agression de pompiers par des racailles, le système s’emballe et s’inquiète. L’ennemi est désigné clairement par Valls ; il s’agit non pas des délinquants responsables des troubles à l’ordre public mais les groupes identitaires sont une fois de plus menacés pour avoir le tort d’exprimer sans langue de bois ce que la majorité de la population pense tout bas.

Comme nous l’explique l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, « tout a commencé, jeudi 24 décembre, dans le quartier sensible des Jardins-de-l’Empereur à Ajaccio. Les casseurs ont allumé des feux et vandalisé une école du quartier afin d’attirer les pompiers et les forces de l’ordre » pour les accueillir avec des insultes racistes, des jets de pierres, des barres de fer et des battes de base-ball. Face à cette énième agression, une partie de la population d’Ajaccio est descendue dans la rue pour exprimer son ras-le-bol. Le laxisme de l’État français vis-à-vis des racailles était en cause. Face à l’intolérable, tolérer et accepter depuis de trop longues années par nos dirigeants apatrides, des citoyens ont osé briser l’omerta à propos de la responsabilité des autorités sur l’augmentation continue des zones de non-droit établies sur l’ensemble du territoire français.

Lire la suite

Nous venons en paix… mais nous volons la quête de la messe de minuit !

« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants » / « réfugiés » / « Bisounours »… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, retour en Italie, où un curé a été agressé par des immigrés et dépouillé du produit de la quête de la messe de minuit… destinée aux enfants africains.

Triste sortie de messe de minuit pour la paroisse de Mezzana, dans la commune de Prato, près de Florence. Comme le raconte le quotidien local, Il Tirreno, lorsque le curé, l’abbé Massimo Malinconi, est rentré au presbytère après la célébration, il est tombé sur quatre cambrioleurs, qui l’ont jeté par terre et frappé à la tête. « Ils parlaient un italien approximatif, c’étaient des étrangers mais je ne pourrais pas dire de quel pays ils étaient ».
Les immigrés sont finalement partis en emportant tout l’argent qu’ils ont pu trouver : environ deux cents euros, produit d’une quête « pour les enfants africains ». Peut-être se sont-ils dits que, puisque l’Afrique était désormais chez elle en Italie, elle pouvait bien se servir directement.

Les « musulmans patriotes » : mythe ou réalité ?

04/01/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Croire qu’il existe en France une masse conséquente de « musulmans patriotes » dissimule souvent une forme de cécité volontaire. Face à un clivage ethnico-religieux de plus en plus explosif, certains pensent que psalmodier « ils existent et sont de plus en plus nombreux » suffira à exorciser une réalité douloureuse.

À l’appel de différentes personnalités, une manifestation contre l’État islamique a eu lieu le 13 décembre dernier au Trocadéro. L’association musulmane « Fils de France » exhortait les musulmans à venir y clamer leur dégoût du califat et leur amour de la France. Ce fut un flop. Moins d’une centaine de personnes ont répondu présent, dont une large partie de non-musulmans. Mais au-delà de ce raté, existe-t-il en France un nombre important de « musulmans patriotes » ?

Il suffit d’étudier les statistiques. En 2012, lors de l’élection présidentielle seuls 4 % des électeurs musulmans ont porté leur suffrage sur Marine Le Pen (IFOP, 2012). En 2007, ils étaient 2 % à avoir voté pour le candidat du Front National Jean-Marie Le Pen, malgré ses nombreux appels du pied envers cette communauté durant la campagne électorale. Plus récemment, à l’occasion des élections municipales, un article de Slate — se basant sur une autre étude de l’IFOP — révèle que dans les arrondissements marseillais où Stéphane Ravier (maire FN) a été élu, « les 8 bureaux comptant plus de 50 % de prénoms musulmans sur les listes électorales ont sans exception placé la liste de gauche en tête, comme 8 des 9 bureaux en comptant entre 35 et 50 %. Inversement, le FN s’est imposé dans 28 des 32 bureaux “potentiellement les moins musulmans” du secteur et dans 13 des 19 bureaux présentant 11 à 20 % de prénoms musulmans. » (Le « verrou » du vote FN cède chez les électeurs juifs, pas encore chez les musulmans, 29/10/2015)

Lire la suite

Vous êtes anti-djihad ? Alors vous êtes « islamophobe »…

Bloc Identitaire Lyon : la France est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité

04/01/2016 – EUROPE (NOVOpress via Causeur)
Le monde est de plus en plus petit. Prenez l’antifascisme immense et rouge, ses croisades contre le racisme et « l’islamophobie ». À Londres comme à Paris, ça dénonce sec à l’ère post-Charlie. La semaine des attentats de Paris, l’ONG britannique Hope not hate (« L’espoir, pas la haine », abrégée HOPE) a publié un rapport de 130 pages dénonçant les « personnalités et groupes islamophobes » aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Rien de très original a priori, la constitution de listes étant le propre de la flicaille de la pensée. Mais là où le serpent se mord la queue, c’est que ladite étude brocarde les «islamophobes»… d’origine musulmane ! Le « contre-djihad » (sic), voilà le nouvel ennemi ! Vous pensiez que les kamikazes et autres artificiers de Daech menaçaient notre vivre-ensemble chéri ? Tout ça n’est que de la petite bière – si l’on peut dire… – comparé à l’hydre néofasciste qui se développe dans certaines consciences immigrées.


L’exécution d’un dignitaire chiite par l’Arabie saoudite provoque une grave crise avec l’Iran

04/01/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

47 prisonniers du régime saoudien sunnite ont été exécutés par balle ou par décapitation, vendredi dernier après la prière. L’Arabie saoudite avance qu’il s’agit de terroristes. Pourtant parmi les exécutés seuls deux étaient membres d’Al-Qaida. De nombreux autres étaient membres de la minorité chiite. Parmi lesquels le cheikh Nimr Baqer al Nimr, condamné à mort pour sédition contre le régime.

Comment le monde chiite a-t-il réagi ?
Des manifestations ont eu lieu à Beyrouth, Ankara, Bagdad, jusqu’au Pakistan et au Cachemire. À Bahreïn, de violents affrontements ont opposé les manifestants et la police. À Téhéran, les manifestants ont pris d’assaut l’ambassade saoudienne samedi soir et l’ont incendiée au cocktail Molotov.

Des responsables chiites se sont également exprimés
Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah, a prévenu « le sang du cheikh Nimr, poursuivra la famille des Saoud dans le monde et dans l’au-delà ». Il a également appelé à la condamnation des Saoud pour leur soutien au terrorisme. Il a insisté sur le combat pacifique du cheikh Nimr et a rappelé la responsabilité du Hezbollah dans l’évitement d’un conflit chiite-sunnite. L’ayatollah Khamenei, guide suprême iranien, a quant à lui averti que la main divine vengerait ce crime.

L’Arabie saoudite a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a annoncé hier la rupture des relations diplomatiques avec l’Iran. Tous les diplomates iraniens ont 48 h pour faire leurs bagages et rentrer à Téhéran. Il accuse le régime de passivité envers les manifestants. Il a également accusé l’Iran d’ingérence dans les affaires du royaume et de créer des cellules terroristes sur le sol saoudien.

Crédit photo : WikiCommons (CC) = cheikh Nimr Baqer al Nimr

Terrorisme islamiste : toujours le déni

04/01/2016 – POLITIQUE (Présent 8516)

Lors de ses vœux, le chef de l’État a indiqué que nous n’en avions « pas fini avec le terrorisme ». En conséquence, nous devons être d’une vigilance de chaque instant, partout, dans la rue, les transports en commun, au spectacle, attentifs aux comportements suspects.
Or, après nous avoir légitimement inquiétés pour nous mobiliser, les autorités semblent n’a voir plus qu’un souci à la suite de l’agression de quatre militaires en faction devant la mosquée de Valence : nous rassurer et minimiser.
8516P1
Voilà donc un musulman pratiquant qui lance sa voiture contre ces soldats en ayant la volonté de se faire « tuer par des militaires et de tuer des militaires », au motif que ceux-ci « tuaient les gens ». Il a agi « comme si c’était une façon de se présenter comme un martyr », a précisé le procureur de la République de Valence, Alex Perrin. L’individu, selon des témoins, a lancé « Allah Akbar » en fonçant sur le soldat.
Commentaire du procureur qui a un goût prononcé pour l’euphémisme : cela « montre un lien avec une certaine religiosité » et même, ajouterons-nous, une « religiosité » certaine puisque cette invocation est devenue le cri de guerre et de mort des terroristes islamistes sur le théâtre de leurs opérations.

Ce n’est pas tout !
Sur l’ordinateur de Raouf El Ayeb, c’est son nom, on a découvert des vidéos de propagande djihadiste, pas de quoi fouetter un musulman, opine le complaisant procureur, car, a-t-il déclaré à l’AFP : « Ce sont des images qui peuvent être tout à fait trouvées par n’importe qui sur internet. » Certes, mais tout le monde ne les recherche pas et, parmi ceux qui les visionnent, ce n’est pas « n’importe qui » qui décide ensuite de tuer des militaires en criant « Allah Akbar ! »
Conclusion ?
Dormez en paix, braves gens de Valence et d’ailleurs, malgré les apparences cela n’a pas de rapport avec le terrorisme islamisme, le parquet antiterroriste n’est d’ailleurs pas saisi, le tueur est simplement mis en examen pour « tentative d’homicide sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». Un simple fait divers…

Ce jugement, confirmé par le ministre de l’Intérieur, atteste qu’un an après Charlie Hebdo, on n’a pas encore saisi en haut lieu toute la dimension et la profondeur de l’offensive islamiste multiforme contre notre pays. Raouf El Ayeb, selon son épouse, n’a montré aucun signe de radicalisation, on n’a pas découvert d’armes chez lui, pas de complice et pas de lien avec un réseau terroriste. Donc, pas de quoi s’inquiéter !
Comme si seul le massacre de masse, planifié et explicitement commandité par l’EI, relevait du terrorisme islamiste ! Or, il y a aussi un terrorisme d’initiative individuelle comme à Valence, celui d’un musulman qui baigne dans la propagande islamiste, sur internet et ailleurs, qui en est imprégné par osmose, capillarité, contagion et qui peut basculer d’un instant à l’autre sans que rien puisse le laisser prévoir.
C’est cette menace invisible et pourtant omniprésente, pouvant frapper militaires et civils, qui est la plus inquiétante, car on n’a pas trouvé la parade, et c’est pourtant celle contre laquelle l’autorité judiciaire et politique vient de nous démobiliser.

Guy Rouvrais

804 voitures incendiées lors de la Saint-Sylvestre

04/01/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
804, c’est le nombre de voitures incendiées dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Ce chiffre réjouit le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve qui y voit une baisse de 14,5 % par rapport à l’année dernière. À quand une baisse de 100 % ?


Budget illimité à Bruxelles pour « informer » les électeurs britanniques

Commission européenne

04/01/2016 – EUROPE (NOVOpress)

Après avoir augmenté les salaires de ses collaborateurs de manière très significative pour 2016 – 2.4% – après une précédente augmentation identique sur 2015, l’Union Européenne a décidé de mettre tout son poids et notre argent dans le prochain referendum qui doit se tenir en Grande Bretagne. Cette décision vient à la suite d’une série d’articles parus dans la presse Britannique qui soulignait que 10 000 Eurocrates gagnaient plus que leur premier ministre David Cameron!
Bruxelles se prépare donc à lancer une campagne soutenue «d’information » lors du prochain référendum en Grande-Bretagne pour tenter de convaincre les électeurs de rester dans l’Union européenne.
Les électeurs Anglais devraient voir arriver cette propagande pro-UE très prochainement avant ce vote sur l’avenir de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne.
Comme la Commission Européenne est basée à l’étranger, elle n’est pas contrainte de respecter les strictes règles des élections britanniques sur la quantité de dépliants et d’affiches produits par les différents partis pour leur campagne du référendum.

Lire la suite