Libye : le but de la guerre était-il d’assassiner le colonel Kadhafi ? Par Bernard Lugan

Idriss Déby

Mardi 16 décembre 2014, à Dakar, lors de la clôture du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique, acclamé par les participants, le président tchadien Idriss Déby a lâché une véritable bombe quand, en présence (photo) du ministre français de la Défense, il déclara qu’en entrant en guerre en Libye : “l’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint“.

Cette accusation est gravissime car, si ce qu’a dit cet intime connaisseur du dossier est fondé, c’est en effet toute l’histoire d’une guerre insensée et aux conséquences dévastatrices qui doit être ré-écrite. Sans parler d’une possible saisine de la Cour pénale internationale. D’autant plus que ce conflit rationnellement inexplicable fut déclenché au moment où, paradoxalement, le régime libyen était devenu notre allié à la fois contre le jihadisme et contre les filières d’immigration.

Revenons donc en arrière: l’intervention décidée par Nicolas Sarkozy influencé par BHL ne prévoyait originellement qu’une zone d’exclusion aérienne destinée à protéger les populations de Benghazi d’une prétendue “extermination”. Il n’était alors pas question d’une implication directe dans la guerre civile libyenne. Mais, de fil en aiguille, violant avec arrogance la résolution 1973 du 17 mars 2011 du Conseil de sécurité des Nations Unies, la France et l’Otan menèrent une vraie guerre tout en ciblant directement et à plusieurs reprises le colonel Kadhafi.

L’attaque la plus sanglante eut lieu le 1er mai 2011 quand des avions de l’Otan bombardèrent la villa de son fils Saif al-Arab alors que s’y tenait une réunion de famille à laquelle le colonel assistait ainsi que son épouse. Des décombres de la maison furent retirés les cadavres de Saif al-Arab et de trois de ses jeunes enfants.

Réagissant à ce qu’il qualifia d’assassinat, Mgr Martinelli, l’évêque de Tripoli, déclara : “Je demande, s’il vous plaît, un geste d’humanité envers le colonel Kadhafi qui a protégé les chrétiens de Libye. C’est un grand ami.” Telle n’était semble t-il pas l’opinion de ceux qui avaient ordonné ce bombardement clairement destiné à en finir avec le chef de l’État libyen sans tenir compte des “dégâts collatéraux”… La guerre “juste” permet bien des “libertés”.

Lire la suite

Terrorisme en France : message d’un djihadiste

Terrorisme en France : message d'un djihadiste

https://www.youtube.com/watch?v=9lGZWfd3H8g

03/01/2014 – PARIS (NOVOpress) – Dans une vidéo postée le 31 décembre sur un compte YouTube comprenant un certain nombre de vidéos sous-titrées en langue française, un djihadiste “français” menace et cible directement les populations civiles en France, promettant des actions terroristes effectuées par des musulmans en représailles aux bombardements effectués par l’armée française contre l’État islamique. « Vous êtes prévenus (…) vous avez eu peur d’un frère ? Il y en aura des milliers dans le futur. C’est un message à tous les musulmans de France, admirez et regardez ce qui se passe dans le monde entier (…) Vous ne serez pas en sécurité, que ce soit en France ou dans tous les pays, nous allons lancer des appels à tous les frères qui vivent en France (…) »

Compostelle et notre chanson de geste – par Nicolas Bonnal

Compostelle et notre chanson de geste - par Nicolas Bonnal

03/01/2014 – SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (via Boulevard Voltaire)
Certains font mine de critiquer Internet mais on peut se procurer grâce à ce champ d’énergies de nombreux classiques insaisissables, sur le site américain archive.org. Je parle, bien sûr, de classiques français.

Réécrivant un livre sur le Graal publié il y a vingt ans, je découvre avec délice Edmond Faral et ses sources gréco-latines de la littérature arthurienne, Bréhier, Bédier, Gaston Paris et tout un cortège sacerdotal de pieux érudits qui célébraient le passé littéraire de notre grand pays. Je constate d’ailleurs que beaucoup de ces maîtres étaient des chartistes et non des universitaires : voyez d’Arbois de Jubainville et ses études celtiques.

Joseph Bédier est connu pour sa splendide traduction de la chanson de Roland. Il étudia dans un très beau livre les liens entre la chanson de geste et le chemin de Compostelle. Cette étude pourrait relancer l’intérêt d’un « voyageur éveillé » pour le chemin de Compostelle. Pour Bédier, les chansons de geste – qui concernaient surtout le Sud-Ouest de la France – avaient pour but de nous préparer à la reconquête de l’Espagne et au pèlerinage de Compostelle, lié on le sait à cette belle reconquête qui prit quelque temps mais s’acheva en bon ordre tout de même ! Aujourd’hui, le bon Bédier finirait devant les tribunaux – et nous ne pouvons que nous féliciter des progrès de notre liberté…

Lire la suite

Un sixième djihadiste “français” venu de Lunel (34) est décédé en Syrie

Un sixième djihadiste "français" venu de Lunel (34) est décédé en Syrie

03/01/2014 – LUNEL (NOVOpress)
Le nombre de djihadistes “français” venant de la commune de Lunel (Hérault) morts en Syrie se porte désormais à six. C’est ce qu’indique Le Monde :

Un sixième jeune homme de la commune de Lunel, dans l’Hérault, a trouvé la mort à la fin décembre en Syrie, rapportent Midi-Libre et Libération. Agé d’une vingtaine d’années, il était parti rejoindre le djihad avec son épouse l’été dernier. Son décès a été annoncé jeudi 1er janvier à la mosquée de Lunel, précise Libération.

(…)

Selon les informations de Midi-Libre, le dernier jeune homme décédé faisait partie du même groupe d’amis que les cinq autres tués. D’autres jeunes seraient partis en Syrie au mois de décembre.

Au total, c’est une vingtaine de “jeunes” de Lunel qui sont partis accomplir le djihad… dont le propre fils de la mosquée de Lunel.

Ces clandestins africains qui squattent un presbytère à Nantes

03/01/2015 – NANTES (NOVOpress)
Après avoir gagné l’Europe par terre ou mer, une soixantaine de clandestins africains vivent au jour le jour à Nantes dans le presbytère qu’ils ont décidé de squatter.

Certains habitants se sont mobilisés comme cette retraitée qui a décidé de leur donner des cours de français :”Je me dis que pour pouvoir s’insérer dans la société française, il faudra bien qu’ils connaissent l’élémentaire de la langue”.

“Nous sommes des demandeurs d’asile. La langue, c’est très important”, notamment pour faire les démarches administratives, explique en arabe Cherif, un Soudanais de 27 ans…

Immigration et islamisation : quand l’Allemagne se réveille [Minute n°2699]

Immigration et islamisation : quand l’Allemagne se réveille [Minute n°2699]

03/01/2015 – BERLIN (via Minute)
A Dresde, chaque lundi, des milliers de manifestants se rassemblent sous la bannière de « Pegida », mouvement populaire et citoyen s’élevant contre l’islamisation de l’Allemagne et de l’Occident. Ils sont chaque semaine plus nombreux, et dans la sage et austère Allemagne d’Angela Merkel, le phénomène échappe totalement aux politiques et aux grilles de lecture habituelles.


Ils étaient 1.700 à Dresde le lundi 10 novembre, 3.500 le 17 novembre, 5.500 le 24 novembre, 7.500 le 1er décembre, puis 10.000 le 8, et même 15.000 le 15 décembre! Lancées au début du mois d’octobre, les manifestations du mouvement Pegida, acronyme en allemand pour Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes (« Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident ») connaissent un essor incroyable. Si c’est à Dresde qu’ont lieu les rassemblements les plus importants, d’autres ont aussi été organisés à Cologne, Düsseldorf, Rostock, Munich, en réunissant à chaque fois de plusieurs centaines à plusieurs milliers de participants.

Vingt-cinq ans après la chute du Mur de Berlin, Pegida organise, à travers toute l’Allemagne, des « Manifestations du lundi », référence explicite et assumée aux mobilisations ayant précédé la chute de la RDA. Le mimétisme s’accompagne aussi de la reprise du slogan « Wir sind das Volk » (« Nous sommes le peuple ») utilisé par les manifestants de 1989. Interrogé par « Bild », le plus important quotidien allemand, le leader de Pegida à Dresde, Lutz Bachmann, 41 ans, explique que le slogan a été lancé de manière spontanée par les participants. Andreas Zick, professeur et chercheur à l’université de Bielefeld, y voit lui une filiation avec les revendications « völkisch » (le terme est difficilement traduisible: au-delà de « populaire », il recouvre une dimension presque sacrée mais aussi ethnique) de la Révolution conservatrice allemande du début du XXème siècle.

Vingt-cinq ans après la chute du Mur de Berlin, Pegida organise, à travers toute l’Allemagne, des « Manifestations du lundi », référence explicite et assumée aux mobilisations ayant précédé la chute de la RDA.

Islamistes et nazis à la poubelle !

Mais qui sont ces milliers d’Allemands qui se mobilisent chaque lundi? Dans « Les Inrocks », Patrick Moreau, politologue spécialiste des mouvements extrémistes dans le monde germanique, livre son point de vue: « Il n’y a pas qu’un seul mouvement, il existe de nombreuses formes de mouvements, et Pegida en est une […] Des actions sont apparues un peu partout. Elles ne sont pas coordonnées entre elles. »

Lire la suite

L’autre visage de Thomas Piketty (Présent 8264)

L’autre visage de Thomas Piketty (Présent 8264)

03/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
On a les héroïsmes qu’on peut ! Il fut un temps où les hommes d’extrême gauche choisissaient l’exil, montaient sur les barricades ou tombaient sous les balles en criant « la liberté ou la mort ». Cela avait quelque allure… On nous a changé cela aussi. Le député socialiste Christian Paul a salué « l’acte politique » de Thomas Piketty – économiste et coqueluche de la gauche bobo – parce qu’il vient de refuser la Légion d’honneur. Quel rebelle ! Un rebelle bientôt multimillionnaire puisque son bouquin – modestement intitulé Le Capital du XXIe siècle – s’est vendu à un million et demi d’exemplaires. Sa révolte contre la loi d’airain du profit n’allant pas jusqu’à renoncer à ses confortables droits d’auteur…

L’autre visage de Thomas Piketty (Présent 8264)Il fut précédé dans le refus de la médaille par Bourvil, entre autres, il y a quelques décennies. Le comique le fit par humilité. Piketty parce qu’il ne pense pas que « le rôle d’un gouvernement soit de décider qui est honorable » et qu’au lieu de le décorer le chef de l’Etat devrait « se consacrer à la relance de la croissance en France et en Europe ». La Légion d’honneur ou la croissance, il faut choisir, ton camp, camarade Hollande…

Notre économiste a voulu montrer à l’opinion son beau profil d’homme de gauche que l’on ne peut acheter avec ce hochet de la gloire mondaine dispensé par le pouvoir. Mais il a aussi une face sombre que nul ne rappelle, il est vrai qu’en son temps la presse fut d’une discrétion de violette sur ce visage-là. Ce qui est étonnant, c’est que le pouvoir ait cru devoir distinguer cet individu rien moins qu’honorable puisqu’il s’est rendu coupable de violences conjugales, en 2009, contre sa compagne de l’époque, le futur ministre Aurélie Filippetti.

Lire la suite

Le Nouvel An : une fête chrétienne

Le Nouvel An : une fête chrétienne

02/01/2015 – PARIS (NOVOpress) – L’équipe de Novopress.info souhaite à tous ses lecteurs une bonne année 2015 !

Cet événement festif est l’occasion de rappeler ou d’expliquer à tous nos compatriotes qu’ils vivent dans une civilisation chrétienne. Lorsque l’année 2015 est évoquée, cela signifie que 2015 ans se sont écoulées depuis la naissance de Jésus-Christ. Nommée « Anno Domini » (« Année du Seigneur ») ou  « Anno Domini Nostri Iesu Christi » (« Année de notre Seigneur Jésus-Christ »), la date de naissance du Messie sert de référence au calendrier grégorien chrétien. Les années de l’ère chrétienne qui débute « après Jésus-Christ » sont notées positivement, celles d’« avant Jésus-Christ » négativement. Le jour de l’An fêté le 1er janvier 2015 à 0h00 n’est donc ni plus ni moins qu’une fête Chrétienne.

Le monde entier a fêté le Nouvel An le 1er janvier 2015. Mais précisons là aussi que la planétarisation de cette fête est un reliquat de l’époque pas si lointaine, il y a 100 ans – la vie d’un homme -, où l’Europe dominait le monde, avant la suicidaire guerre civile de 14-18 qui a profité à tous les non-Européens, notamment aux Américains qui se sont enrichis et ont vu le monde basculer sous leur domination.

Comme l’a dénoncé le journaliste et écrivain Eric Zemmour au micro de TV Libertés, à l’heure où le laïcisme et l’islamisme bousculent nos 1 500 ans de traditions françaises, il est bon de rappeler cette évidence religieuse, culturelle et identitaire. À l’image de la résurrection du Christ, ce rappel est une pierre de plus pour les Européens qui travaillent chaque jour à la Renaissance.

L’État Islamique exécute 116 de ses propres combattants qui tentaient de « rentrer à la maison »

L'État Islamique exécute 116 de ses propres combattants qui tentaient de « rentrer à la maison »

02/01/2015 – LONDRES (NOVOpress) – Des terroristes en moins sur le sol européen ? Selon le Daily Mail, l’État Islamique a, ces deux derniers mois, exécuté au moins 116 combattants étrangers qui ont voulu quitter le jihad et « rentrer à la maison », selon une ONG basée en Grande Bretagne.

L’Observatoire Syrien pour les Droits de l’Homme a indiqué que les hommes tués étaient les combattants étrangers volontaires mais qui avaient été arrêtés en essayant de quitter les territoires contrôlés par l’EI. Par ailleurs cette ONG précise aussi sur son site web que ces chiffres étaient probablement sous-estimés.

Ces exécutions pour désertion figurent parmi les 1.878 meurtres perpétrés durant les six derniers mois par l’État Islamique qui veut faire respecter un « islam rigoureux » dans les zones qu’il contrôle. Il peut être surprenant de constater que plus d’une personne sur vingt exécutées par l’État Islamique soit un « combattant étranger », ce qui comprend les djihadistes en provenance d’Europe.

La guerre civile qui embrase l’Irak et la Syrie a motivé des milliers de jeunes musulmans sunnites radicalisés qui voient là une chance de montrer leur dévotion en se lançant dans l’aventure de leur vie. Les jeunes sunnites dans des villes occupées par le groupe terroriste doivent aussi faire face à un choix impossible : devenir des combattants ou des auteurs d’attentat-suicide. La semaine dernière une jeune fille de 14 ans s’est rendue aux autorités irakiennes après avoir été envoyée se suicider à l’intérieur d’une mosquée Chiite.

Plus de 200.000 personnes ont été tuées dans la guerre qui a cours en Syrie depuis 2011.

Source : dailymail.co.uk

Les armes à feu : le cadeau le plus populaire aux USA pour Noël

Vente record d'armes à feu aux USA pour Noël

02/01/2015 – PARIS (NOVOpress) – Les cadeaux de Noël de l’autre côté de l’Atlantique sentent la poudre mais ont fait beaucoup d’heureux si l’on s’en tient aux innombrables tweets postés durant cette période festive. L’arme à feu, le cadeau idéal ?

Lire la suite