Éric Zemmour : « Entre Valls et le Medef c’est la rupture bête et brutale »

Eric Zemmour

05/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)


Les histoires d’amour d’été s’achèvent souvent dans les premiers frimas de l’hiver. C’est la rupture bête et brutale. Entre Valls et le Medef se joue une banale confusion des sentiments. Le Premier ministre a chanté « parole e parole e parole » et le patronat rappelle à son séducteur empressé qu’il n’y a pas d’amour mais que des preuves d’amour.
Comme le vilain mari remplace un jour le prince charmant, l’administration s’est, depuis la rentrée, substituée au chef du gouvernement. Le patronat s’est révélé être une belle capricieuse qui en demande toujours plus.

(…)

Il y a toujours eu des divisions entre petits et grands patrons mais leurs différences étaient de degré, elles sont devenues de nature. Les patrons du Cac 40 sont les nouveaux aristocrates. Ils dirigent des multinationales, beaucoup de leurs usines sont délocalisées eux-mêmes se sont délocalisés. Pour eux la France n’existe plus que pour les vacances en familles, ils n’y vendent plus grand chose mais y achètent encore pour leurs filiales étrangères des pièces détachées à des sous traitants français qu’ils pressurent en les mettant en concurrence avec des Chinois ou des Turcs

(…)

En bas les patrons des PME sont économiquement et sociologiquement plus proches de leurs ouvriers que de ce monde de nabab. C’était le sens de la révolte des bonnets rouges que n’a pas compris Jean-Luc Mélenchon.

Polémique autour de la crèche de Noël : Oui au principe de laïcité, non au principe d’absurdité

05/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)
Le tribunal de Nantes a interdit la crèche de Noël du Conseil général de Vendée. Pour Bruno Retailleau, le symbole de la crèche dépasse le symbole religieux et fait partie d’un patrimoine commun qui nous rassemble.

Dans une tribune publiée sur FigaroVox, le Président du Conseil Général de Vendée explique les raisons de sa colère :

Manifestement il y a deux poids deux mesures à la justice de notre pays. Quelques mois après qu’Anne Hidalgo a revendiqué l’organisation, par la mairie de Paris, du repas officiel d’ouverture du Ramadan, un tribunal interdit la seule évocation de la période de Noël dans une autre collectivité.

(…)

Le symbole de la crèche dépasse le symbole religieux. Elle fait partie d’un patrimoine commun qui nous rassemble, bien au-delà des convictions des uns et des autres. Les racines chrétiennes de la France ne sont pas un postulat de la foi. Elles sont un constat de la réalité.


Entretien avec Frédéric Pichon : « La finalité de la politique, c’est la recherche du bien commun »

Entretien avec Frédéric Pichon : « La finalité de la politique, c’est la recherche du bien commun »

05/12/2014 – PARIS (via l’hebdomadaire Minute)
Connu comme avocat – il est notamment celui de « Minute » – Frédéric Pichon [photo] a rejoint Souveraineté, Identité et Libertés (Siel), présidé par Karim Ouchikh, dont il est devenu viceprésident. Il s’explique sur son engagement au sein de cette composante du Rassemblement Bleu Marine et sur le rôle qu’il entend y jouer.

« Minute » : Pourquoi avoir rejoint ce petit voire tout petit parti ?

Frédéric Pichon : Parce que ce parti, qui est en effet petit par le nombre actuel d’adhérents mais grand par les idées, incarne, au sein du Rassemblement Bleu Marine, une sensibilité qui me semble pleine d’avenir au moment où l’UMP n’a plus de corset idéologique et est en voie de décomposition. Le Siel incarne, à côté du navire amiral qu’est le Front national, une sensibilité qui lui permet d’accueillir aussi bien des déçus de l’UMP que des gens issus de La Manif pour tous, des souverainistes ou des identitaires, dans un contexte de droitisation de la société, ce que Guillaume Bernard (1) appelle « le mouvement dextrogyre ». Ce que j’appelle « la droite “Valeurs actuelles“ » hésite à franchir le cap pour des raisons parfois sociologiques. Nous leur proposons une structure appropriée.

Lire la suite

Bachar El Assad : pour la popularité en France, l’Etat islamique est le rival de Hollande !

Bachar El Assad : pour la popularité en France, l'Etat islamique est le rival de Hollande !

05/12/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Dans un entretien avec Paris Match le président syrien répond au journaliste qui l’interpelle sur le fait que François Hollande continue de le considérer comme un adversaire.

Bachar El Assad déclare « Ce n’est pas une question de relations personnelles. D’ailleurs, je ne le connais même pas. (…) Mais l’administration [française] actuelle œuvre à l’encontre des intérêts de notre peuple et de ceux du peuple français. Je ne suis ni l’ennemi personnel ni le rival d’Hollande. Je pense que c’est plutôt Daech qui est son rival, puisque leurs cotes de popularité sont très proches. »
Bachar n’a pas tort puisque dans le sondage du très sérieux institut britannique ICM Research, 15% de l’ensemble des “Français” interrogés affirment être très favorables ou assez favorables à l’État Islamique ; un score un peu plus élevé que celui de Hollande dans les sondages sur les hommes politiques français. A noter que dans le sondage d’ICM Research le score favorable à l’Etat Islamique monte même à 27% chez les 18-24 ans !

Avec Poutine ou Bachar, il semble que les « dictateurs » aient plus d’humour que nos dirigeants soi disant « démocrates ».

La Crèche interdite (Présent 8245)

La Crèche interdite (Présent 8245)

04/12/2014 – VENDEE (NOVOpress)
Jugée « incompatible avec la neutralité du service public » par le tribunal administratif de Nantes, la traditionnelle Crèche de Noël installée tous les ans dans le hall d’accueil du Conseil général de Vendée a dû être démontée mardi. Une décision profondément scandaleuse au moment où la fameuse loi de 1905 est quotidiennement piétinée par les musulmans en France. Décision contre laquelle Bruno Retailleau, actuel président du Conseil, est bien décidé à se battre.

Christianophobie ambiante

La Crèche interdite (Présent 8245)A l’origine de ce jugement, un recours déposé par Jean Regourd, président de la fédération de la « Libre pensée » de Vendée. Brandissant mardi la loi de 1905, cet obscur laïcard devait expliquer que la Crèche « est un emblème religieux » et qu’« a priori, elle ne respecte pas ce que doit être la neutralité des bâtiments publics (…) et ne respecte pas la liberté de conscience d’un citoyen qui, rentrant au Conseil général, se voit quasiment imposer un emblème religieux et caractérisé comme tel ». De quoi faire rire nos concitoyens qui voient régulièrement leur liberté de conscience piétinée dans leur mairie lors de ces mariages musulmans accompagnés de youyous, drapeaux algériens et autres femmes voilées…

Lire la suite

Chaos ethnique et religieux en Allemagne : quand la Guerre Sainte éclate à Hambourg

Allemagne : quand la Guerre Sainte éclate à Hambourg

04/12/2014 – HAMBOURG (NOVOpress) – Certains quartiers du centre-ville de Hambourg, la seconde plus grande ville d’Allemagne, ont pris l’aspect de zones de guerre après que des centaines de partisans du groupe djihadiste État Islamique [ISIS] ont déclenché des combats de rue contre des Kurdes en octobre dernier.

La violence, décrite par la police comme d’une férocité rarement vue en Allemagne de mémoire récente, donne une idée des retombées qu’entraînent ailleurs les combats en Syrie et en Irak.

Certains analystes croient que des groupes musulmans rivaux exploitent délibérément les tensions ethniques et religieuses au Moyen Orient afin de semer le trouble dans les rues européennes.

Ces troubles ont commencé le soir du 7 octobre, lorsqu’environ 400 Kurdes se sont rassemblés à l’extérieur de la mosquée Al-Nour près de la gare centrale située dans le quartier hambourgeois de St. George pour protester contre les attaques menés par ISIS contre la ville kurde syrienne de Kobani.

Selon la police, cette protestation initialement pacifique est devenue violente lorsque les Kurdes se sont trouvés confrontés à un groupe rival de quelques 400 salafistes armés de battes de baseball, de coups de poing américains, de couteaux, de machettes et de broches métalliques utilisées pour empaler la viande dans les restaurants kebab.

Lire la suite

Marion Maréchal-Le Pen reconnaît le phénomène du Grand Remplacement

Marion Maréchal-Le Pen reconnaît le phénomène du Grand Remplacement

04/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Lundi dans l’émission Mots croisés de France 2, Marion Maréchal-Le Pen participait à une discussion sur Le Grand remplacement.
Elle y a reconnu son existence : « Sur certains territoires de France, les Français de souche sont remplacés par une population récemment immigrée, c’est une réalité, c’est un fait ».

Etonnant qu’il faille encore discuter de la présence du Grand remplacement, alors qu’il suffit d’ouvrir les yeux pour le constater. Décidément l’homme ne change pas et la phrase de la Bible (Jérémie 5:21) « Ils ont des yeux et ne voient point » reste d’actualité. Mais sans doute certains font-il exprès de ne pas voir !

Agression de Créteil : pour la Licra, Zemmour a « une responsabilité évidente »

04/12/2014 – PARIS
Après l’affaire du couple séquestré (la femme a été violée) à Créteil, et au vue de l’augmentation du nombre d’actes antisémites en France sur les sept premiers mois de l’année, Thomas Sotto a reçu le président de la Licra Alain Jakubowicz afin de discuter d’un éventuel retour de l’antisémitisme en France.

Selon Alain Jakubowicz, « Les chiffres augmentent de façon exponentielle: aujourd’hui, être juif en France augmente sensiblement les risques d’agression! ». Une situation qu’il explique en partie par le discours de personnalités comme Eric Zemmour, Dieudonné ou Alain Soral. «Il y a une responsabilité évidente, un lien! […] Ils arment d’une certaine façon les mains de gens faibles.»

Les trois suspects Ladji, Yacine et Omar ont-ils trop lu « Le Suicide français » ?…


 

 



La France retombe-t-elle dans l’antisémitisme ? par Europe1fr

Mairie de Toulouse: polémique autour d’une note sur le voile intégral

04/12/2014 – TOULOUSE
La mairie de Toulouse vient d’adresser des instructions très précises à ses officiers d’état civil. Elle leur demande, en application de la loi d’octobre 2010, de ne pas instruire les dossiers en cas de visage dissimulé.
Cette décision a été prise après plusieurs provocations, selon la mairie.


Abus de biens sociaux : Faouzi Lamdaoui, le conseiller de François Hollande, contraint de démissionner

Faouzi Lamdaoui démissionne pour se concentrer sur sa défense

04/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le conseiller de François Hollande Faouzi Lamdaoui, ancien chef de cabinet pendant la campagne présidentielle, a été contraint de présenter sa démission. Il va comparaître en correctionnelle pour « abus de biens sociaux ». Les faits remontent aux années 2007-2008, Faouzi Lamdaoui était alors salarié d’une société de transports. Les enquêteurs l’accusent d’avoir touché plus que ce qu’il déclarait, une somme qui pourrait atteindre des dizaines de milliers d’euros. Pas de commentaire du côté de l’Elysée.

Cette nouvelle affaire survient deux semaines après la démission d’un autre proche de François Hollande, Kader Arif, le secrétaire d’État aux Anciens combattants, soupçonné de favoritisme dans un dossier d’attribution de marchés publics. L’affaire Lamdaoui pourrait s’ajouter à la liste des nombreux autres scandales qui ont touché les gouvernements de François Hollande.


Gironde – Emploi fictif : le conseiller régional PS Nicolas Madrelle mis en examen

Gironde - Emploi fictif : Le socialiste Nicolas Madrelle mis en examen

03/12/2014 – BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux)
Une nouvelle fois, un socialiste local est dans le viseur de la justice. Il s’agit cette fois de Nicolas Madrelle (au centre sur la photo), le fils de l’actuel président du Conseil général de la gironde Philippe Madrelle.

D’après le quotidien Sud-Ouest, ce conseiller régional socialiste et éphémère maire de Carbon-Blanc est soupçonné d’avoir exercé un emploi fictif (3.200 euros mensuels) au sein du groupe de travaux publics Cassous, un des poids lourds de la région.

Il a été mis en examen par le juge lyonnais Philippe Duval-Molinos qui enquête sur des marchés publics passés dans le cadre du chantier du tramway bordelais. « Depuis plusieurs années celui-ci déroule méthodiquement la pelote des consultations truquées ayant accompagné l’arrivée du tramway dans l’agglomération bordelaise. Le magistrat a mis au jour un système de surfacturations, de commissions occultes et de corruption articulé autour d’un noyau de fonctionnaires de la Communauté urbaine de Bordeaux. En échange de contreparties, ces derniers divulguaient auprès de diverses entreprises de travaux publics des informations confidentielles relatives aux appels d’offres en cours ».

Après avoir été collaborateur parlementaire de son père et de son oncle, Nicolas Madrelle est aujourd’hui chargé de mission sur le développement durable chez le bailleur social du département Gironde-Habitat !

Crédit photo : DR.

Troisième « casserole » pour Lepaon (Présent 8244)

Troisième « casserole » pour Lepaon (Présent 8244)

03/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Une nouvelle boule puante pour la Centrale ! Après la rénovation à grands frais de son logement de fonction et de son bureau qui avait fait grincer des dents la CGT et ses membres, ce n’est plus une ni deux mais trois « casseroles » qui collent aux basques du numéro un de la CGT, Thierry Lepaon.

Déjà ébranlé par les révélations sur les travaux de rénovations de son appartement (105 000 euros) et de son bureau (62 000 euros), Thierry Lepaon est à nouveau sur la sellette. Cette fois, selon des informations parues dans L’Express, le successeur de Bernard Thibault aurait touché des indemnités de départ pour passer de la CGT… à la CGT.

Troisième « casserole » pour Lepaon (Présent 8244)D’un poste à l’autre

Avant d’accéder au poste de secrétaire général de la confédération début 2013, Thierry Lepaon occupait le poste de secrétaire général du comité régional CGT de Basse-Normandie. Appelé à de plus hautes fonctions, et pour être libre de s’asseoir dans le fauteuil de son prédécesseur, il négocie une rupture conventionnelle avec sa direction et perçoit des indemnités de départ de la part de la région CGT Basse-Normandie qui l’employait.

Une transaction confirmée par l’intéressé qui n’y voit rien d’anormal. « Je changeais d’employeur », s’est-il justifié, alors que dans les deux cas il s’agissait de passer de la CGT à la CGT. Quant au montant de cette indemnité perçue, c’est le trou noir, l’amnésie totale. Il ne s’en souvient plus. D’autant plus que « ce n’était pas grand-chose, puisqu’il n’avait que cinq ou six années d’ancienneté », affirme-t-il. Comme quoi Alzheimer fait des ravages à tout âge.

Lire la suite

Marine Le Pen : « Je me dois d’être prête au moment où les Français nous confieront des responsabilités importantes »

Discours offensif de Marine Le Pen contre l'immigration clandestine à Calais

03/12/2014 – LA ROCHE-SUR-YON
Invitée de RTL le mardi 2 décembre, Marine Le Pen a notamment déclaré : « Je me dois d’être prête au moment où les Français nous confieront des responsabilités importantes ».



Marine Le Pen : "Je me dois d'être prête au… par rtl-fr