[Exclusivité Novopress] Marie-Christine Arnautu : “Le projet du Front National est un projet de bon sens”

[Exclusivité Novopress] Marie-Christine Arnautu : “Le projet du Front National est un projet de bon sens”

30/11/2014 – NICE (NOVOpress)
Dans le cadre du Congrès du Front National des 29 et 30 novembre, et de l’élection de son nouveau comité central, NOVOpress a décidé de donner la parole à plusieurs cadres du parti de Marine Le Pen.

Après Louis Aliot et Nicolas Bay, c’est aujourd’hui Marie-Christine Arnautu, députée française au parlement européen et vice-présidente chargée de l’administration interne du FN, qui répond à nos questions.


1) Un certain nombre de nos lecteurs étaient sans doute aussi électeurs pour le Comité central du Front National, comment vous présenteriez-vous à eux ?

Je suis une militante de la cause nationaliste depuis toujours. J’ai fait la connaissance de Jean-Marie Le Pen en 1973 et, depuis, je l’ai suivi dans tous ces combats. Dans les années 70, je faisais partie de la mouvance solidariste autour de Jean-Pierre Stirbois. Je rejoins le Front National en 1987 et j’y suis restée fidèle. Je suis mère de trois enfants et j’ai travaillé à Air France de 1975 à 2010, date à laquelle j’ai démissionné pour être aux côtés de Marine Le Pen.

2) Vous êtes depuis ce Congrès vice-présidente chargée de l’administration interne du FN, mais auparavant vous étiez vice-présidente chargée des affaires sociales. On vous a vue impliquée dans le mouvement de défense des familles au sein de La Manif Pour Tous. Pour vous, la question sociale et la préservation de notre modèle familial sont-elles liées ?

La défense de la Nation commence par la défense de la famille, mais aussi la défense des plus faibles et des plus pauvres.

Lire la suite

« Les Chemins de Damas/Le dossier noir de la relation franco-syrienne », de Christian Chesnot et Georges Malbrunot

« Les Chemins de Damas/Le dossier noir de la relation franco-syrienne », de Christian Chesnot et Georges Malbrunot

Note de lecture de Camille Galic

« C’est la classe gouvernante française qui, par inconséquence, ignorance volontaire des réalités locales, droitdel’hommisme passionnel mais aussi esprit de lucre exacerbé poussant à servir les intérêts et les caprices de potentats arabes, a largement contribué à la création des “ Chiens enragés” ».

Que faire des djihadistes français, musulmans d’origine ou convertis, partis combattre en Syrie où certains ont été transformés en bourreaux, comment empêcher les survivants de nuire ensuite sur le sol national, quels centres de détention et quels programmes de « déradicalisation » élaborer à leur usage ? Ce sont les questions lancinantes que toute la classe politique se pose, la suggestion avancée par Nicolas Dupont-Aignan de « rouvrir Cayenne » ayant, bien sûr, été repoussée avec horreur.


L’hyperclasse responsable et coupable

Mais l’hyperclasse oublie de faire son mea culpa. Car c’est elle, et elle seule, qui a créé un terreau favorable en laissant submerger notre pays par des millions d’immigrés musulmans ; elle qui a leurré nos compatriotes en s’accrochant à la fiction d’un « islam de tolérance » ; elle qui a œuvré à la dislocation de la cellule familiale, le rôle de pater familias étant abandonné à des imams fanatiques ; elle qui, en favorisant la mixité raciale sous couleur de mixité sociale, a aussi facilité l’embrigadement des jeunes Européens ; elle qui, en imposant le métissage comme valeur d’avenir et de progrès, a fabriqué des individus déstabilisés choisissant des causes extrêmes pour échapper à l’inconfort de leur situation et s’affirmer ; elle, enfin, qui a érigé l’instauration au Moyen-Orient de la démocratie occidentale comme la lutte du Bien contre le Mal et a donc poussé à s’engager idéalistes, cabochards, révoltés ou délinquants pour rejoindre les rangs d’une rébellion si abusivement présentée comme laïque, intègre et progressiste alors qu’elle était dès l’origine gangrenée tant par l’islamisme que par la corruption. Cette dernière caractéristique, il est vrai, ne gênait en rien nos « élites », elles-mêmes viciées jusqu’au trognon, ce qui explique les ambiguïtés, les virages et les positions (ou les postures) si contraires à l’intérêt national marquant depuis une trentaine d’années nos relations avec les pays du Proche- et du Moyen-Orient.

De Juppé le faux prophète…

Lire la suite

La liste complète des membres du Bureau politique et du Comité central du Front national

30/11/2014 – LYON (NOVOpress)
À l’occasion de son congrès qui s’est tenu à Lyon les 29 et 30 novembre, le Front national s’est doté d’un nouveau bureau politique ainsi que d’un nouveau Comité central. Voici la liste complète des membres de ces deux instances :


La composition du bureau politique du Front National

Louis Aliot, Vice-Président chargé de la formation et des élus ;
Marie-Christine Arnautu, Vice-Présidente chargée de l’administration interne ;
Nicolas Bay, Secrétaire général ;
Bruno Bilde ;
Dominique Bilde-Pierron ;
Christophe Boudot ;
Marie-Christine Boutonnet ;
Steeve Briois, Vice-président aux exécutifs locaux et à l’encadrement ;
Aymeric Chauprade ;
Ludovic de Danne ;
Eric Domard ;
Jean-Michel Dubois ;
Gaëtan Dussaussaye ;
Huguette Fatna ;
Edouard Ferrand ;
Pascal Gannat ;
Bruno Gollnisch ;
Michel Guiniot ;
Jean-François Jalkh, Vice-président chargé des affaires juridiques ;
Alain Jamet ;
France Jamet ;
Jean-Marie de Lacoste-Lareymondie ;
Valérie Laupies ;
Gilles Lebreton ;
Jean-Marie Le Pen, Président d’honneur ;
Marine Le Pen, Présidente ;
Sandrine Leroy ;
Philippe Loiseau ;
Marion Maréchal-Le Pen ;
Joëlle Melin ;
Bernard Monot ;
Sophie Montel ;
Gilles Pennelle ;
Florian Philippot, Vice-président chargé de la stratégie, de la communication ;
Nathalie Pigeot ;
David Rachline ;
Stéphane Ravier ;
Wallerand de Saint-Just, Trésorier national ;
Catherine Salagnac ;
Bruno Subtil ;
Jean-Richard Sulzer ;
Thibaut de la Tocnaye ;
Alain Vizier.


La composition du Comité central du Front National

1. Marion Maréchal-Le Pen ;
2. Louis Aliot ;
3. Steeve Briois ;
4. Florian Philippot ;
5. Bruno Gollnisch ;
6. David Rachline ;
7. Wallerand de Saint-Just ;
8. Stéphane Ravier ;
9. Marine-Christine Arnautu ;
10. Nicolas Bay ;
11. Bruno Bilde ;
12. Julia Abraham ;
13. Valérie Laupies ;
14. Joëlle Mélin ;
15. Julien Sanchez ;
16. Jean-François Jalkh ;
17. Huguette Fatna ;
18. Philippe Sanchez ;
19. Thibaud de la Tocnaye ;
20. Marie-Christine Boutonnet ;
21. Franck Briffaut ;
22. Mireille d’Ornano ;
23. Sylvie Godyn ;
24. Mylène Troszczynski ;
24. Fabien Engelmann ;
26. Bernard Monot ;
27. Sophie Montel ;
28. Jean-Yves Waquet ;
29. Dominique Bilde ;
30. Didier Chabaillé ;
31. Alain Jamet ;
32. Philippe Loiseau ;
33. Marie-Christine Aubert ;
34. Mireille Chevet-Pinatel ;
35. Sabine de Villeroché ;
36. Frédéric Boccaletti ;
37. Etienne Bousquet-Cassagne ;
38. Michel Guiniot ;
39. Hortense Roquebert-Gas ;
40. Audrey Guibert ;
41. Julia Plane-Vouzellaud ;
42. Muriel Coativy ;
43. Amaury Navaranne ;
44. Alain Vizier ;
45. Mathilde Palix-Androuet ;
46. Ludovic De Danne ;
47. Agnès Marion ;
48. Pierre Cheynet ;
49. Hervé Toulzac ;
50. Gérald Gérin ;
51. Guillaume Vouzellaud ;
52. Charles Perrot ;
53. Lydia Schénardi ;
54. Christelle Dehaye ;
55. Yoann Gillet
56. Elizabeth Lalanne de haut ;
57. Marie D’Herbais ;
58. Jean-Claude Philipot ;
59. Françoise Grolet ;
60. Frédéric Pichon ;
61. Louis-Armand de Bejarry ;
62. Agnès Henry ;
63. Jacques Colombier ;
64. Marie-Claude Aucouturier ;
65. Jofrey Bollée ;
66. Jean-Richard Sulzer ;
67. Tony Cardi ;
68. Olivier Monteil ;
69. André Canuzac ;
70. Michel Thooris ;
71. Eric Domard ;
72. Julien Langard ;
73. Christophe Boudot ;
74. Armelle de Pierrefeu ;
75. Erwan Le Gouellec ;
76. Sophie Souchère ;
77. Bruno Subtil ;
78. Sophie Robert ;
79. Guillaume L’Huillier ;
80. Jean-Michel Cadenas ;
81. Alexandre Piel ;
82. Catherine Salagnac ;
83. Blanche Chaussat ;
84. François Bonnieux ;
85. Alain Breuil ;
86. Bernard Marandat ;
87. Jean-Marc de lacoste-lareymondie ;
88. Cyril Nauth
89. Eric Audebert ;
90. Martine Clement-Launay ;
91. Thibaut Monnier ;
92. Dominique Martin ;
93. Jean-Baptiste Vendeville ;
94. Gonzague Malherbe ;
95. Raymond Blanc ;
96. Nicole Hugon ;
97. Nathalie Pigeot ;
98. Louis de Condé ;
99. Brigitte Neveux ;
100. Laurent Guiniot ;
Jean-Michel Dubois ;
Edouard Ferrand ;
Gilles Pennelles ;
Philippe Emery ;
Thierry Gourlot ;
Gaëtan Dussaussay ;
Jean-Paul Piloz ;
Pascal Gannat ;
Sandrine Leroy ;
Isabelle Cochard ;
Philippe Chevrier
Antoine Mellies ;
Bruno Lemaire ;
Catherine Griset ;
Hervé de lepineau ;
Marc-Etienne Lansade ;
Aymeric Chauprade ;
Julien Rochedy ;
Christopher Szcurek ;
Ludovic Pajot

Congrès du FN à Lyon : Les casseurs d’extrême gauche ont tenu leurs promesses

30/11/2014 – LYON (NOVOpress)
Pour protester contre la tenue du congrès du Front national à Lyon, des mouvements antiracistes, des partis de gauche et des syndicats avaient organisé une manifestation samedi à Lyon. En dépit d’une haute surveillance policière, ce rassemblement, parti de la place Jean-Macé, a dégénéré quand 200 à 300 casseurs se sont joints aux 2.000 à 5.000 personnes qui constituaient le cortège.

Environ 200 personnes, avec les visages masqués, s’en sont pris à des vitrines de banques et à des panneaux d’affichage publicitaire.
Ils étaient munis de piochons ou de marteaux, certains portant lunettes et gants.

On dénombrerait quatorze interpellations et onze policiers blessés. La Direction départementale de sécurité publique a fait disperser la manif avant son terme.



Ukraine : règlement impossible sans un compromis avec la Russie, par Aymeric Chauprade

Ukraine : règlement impossible sans un compromis avec la Russie, par Aymeric Chauprade

Discours prononcé à Moscou à la Douma le 25 novembre 2014.

Depuis l’effondrement de l’Union soviétique, en 1989, les États-Unis ont tenté d’accélérer la formation d’un monde unipolaire qu’ils voudraient dominer.

Ils ont travaillé à étendre l’Otan, à dominer les sources d’énergie au Moyen-Orient pour contrôler la dépendance de l’Asie et affaiblir la Russie sur la scène énergétique mondiale. Partout cette politique n’a produit que chaos, de l’Asie centrale jusqu’au Moyen-Orient en passant par le Maghreb. Le fondamentalisme islamique en est sorti renforcé et les États-nations affaiblis, la sécurité de l’Europe menacée.

Les États-Unis ont amplifié leur contrôle de l’Union européenne grâce aux élargissements qui leur ont donné des gouvernements des pays baltes, d’Europe centrale, d’Europe orientale à la botte, des gouvernements parfois servilement antirusses ; ils ont amplifié leur contrôle de l’UE grâce aussi au contrôle capitalistique des groupes de presse européens qui leur ont donné la capacité de peser sur des élites politiques occidentales faibles, soumises au conformisme intellectuel, aux puissances d’argent, grâce encore à la culpabilisation des nations d’Europe, interdite de puissance comme l’Allemagne, interdite de défense comme la France, dont l’outil nucléaire est progressivement remis en question par les lobbies pro-américains dominants et le courant néo-conservateur pro-américain qui étend son emprise sur le Quai d’Orsay et le Ministère de la Défense français.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Marine Le Pen plaide pour une « Europe de l’Atlantique à l’Oural »

Publié le
Islam et barbarie : le pire est à venir. France en première ligne ? Par Guillaume Faye

Islam et barbarie : le pire est à venir. France en première ligne ? Par Guillaume Faye

29/11/2014 – PARIS (via le blog de Guillaume Faye)
Le surgissement de ce monstre politico-militaro-religieux qu’est l’État islamique en Syrie et en Irak (le ”Califat”, ou ” Dae’ch”) n’est que le dernier épisode d’une montée en puissance, partout dans le monde, d’un islam qui revient à ses origines, qui régresse pour mieux progresser. Comme les éruptions solaires et les volcans assoupis, l’islam (surtout sunnite, c’est-à-dire originel) est entré dans une phase de réveil, c’est-à-dire de retour vers sa véritable nature qui est totalitaire, conquérante, intolérante et violente.

Véritable ou faux islam ?

Partout la tension monte : jeunes Français fanatisés s’enrôlant dans les rangs de l’État islamique, attentats du Hamas en Israël,  Talibans afghans qui reprennent joyeusement les attentats, massacres de non-musulmans perpétré du Nigéria au Kenya, chaos terroriste quotidien à Bagdad, bandes armées qui ravagent la Lybie et l’Afrique saharienne, etc. La liste est interminable. 90% des guerres civiles, des affrontements armés, des attentats terroristes dans le monde impliquent l’islam. Simple coïncidence ?

Face à ces atrocités – surtout celles de ”Dae’ch – à cette barbarie innommable, à cette sauvagerie bestiale, il faut tout de même se poser des questions. Il ne suffit plus de dire : ”tout cela est certes commis au nom de l’islam, mais…ce n’est pas l’islam ! Pas le véritable islam !”, selon la vulgate partout rabâchée. Ah bon ?   Vous croyez ?

Lire la suite

Vu sur Facebook

Sarkozy gagne mais Bruno Le Maire monte

Publié le
Entretien avec Didier Patte, président du Mouvement normand - Réforme des régions : "Une formule technocratique" (Présent 8247)

Selon un sondage, une majorité des sympathisants UMP et FN souhaitent des alliances entre les deux partis

29/11/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Avant-hier, l’institut Harris Interactive publiait un sondage qui a croisé les regards des sympathisants de l’UMP et du FN à propos d’un rapprochement des deux partis politiques.

Une majorité (6 sur 10) des électeurs de l’UMP comme du FN est favorable à des alliances au second tour des régionales, en particulier si ce rapprochement permet de battre le PS.
Par exemple, une part significative des électeurs proches de l’UMP se dit prête à voter pour Marine Le Pen si la liste qu’elle conduit dans la région Nord‑Pas‑de‑Calais est en position de gagner les élections.

« Dans l’électorat de l’UMP, l’idée que le FN puisse accéder au pouvoir n’est plus absurde » analyse Jean‑Daniel Lévy. Et l’hypothèse consistant à envisager qu’une et même plusieurs régions puissent être gagnées par le FN prend consistance, à la condition cependant de battre, avec l’UMP, une personnalité socialiste.

Le géopoliticien Aymeric Chauprade lance l'Institut du Monde Multipolaire

Le géopoliticien Aymeric Chauprade lance l’Institut du Monde Multipolaire

29/11/2014 – PARIS (NOVOpress) – De retour de Moscou où il a prononcé un discours à la Douma, le Parlement russe, sur le règlement de la situation ukrainienne, le géopoliticien Aymeric Chauprade, par ailleurs député européen depuis mai 2012 sous les couleurs du Front National, a annoncé jeudi 27 novembre la création d’un « Institut du Monde Multipolaire », think tank géopolitique lié au site www.realpolitik.tv, qu’il a créé il y a 4 ans et qui a fidélisé un vaste public.

Selon les termes de son communiqué, « l’Institut du Monde Multipolaire sera basé en France, auto-financé par ses membres et ne recevra aucun financement extérieur. Il fonctionnera à peu de frais dans le but de produire des contenus pouvant stimuler la pensée politique française. Des spécialistes des relations internationales venant d’horizons divers y développeront une analyse réaliste fondée sur la prise en compte des réalités identitaires, démographiques, civilisationnelles et géoéconomiques. L’IMM se concentrera sur l’analyse du nouveau monde multipolaire et en particulier sur la place de la civilisation européenne et de ses nations dans le nouvel environnement international. »

Crédit photo : DR

Presse : faut-il débrancher L’Humanité ?

Presse : faut-il débrancher L’Humanité ?

Source : www.ojim.fr – Alors que l’État lui a déjà effacé une dette de 4 millions d’euros, en plus de lui verser d’abondantes subventions, L’Humanité ne s’en sort toujours pas et a décidé de s’en remettre à la générosité de ses lecteurs.

Lundi dernier, le quotidien communiste, qui enregistre une baisse continue de sa diffusion et a perdu en 2013 près de 500 000 euros, a lancé un appel au don, espérant récolter 1 million d’euros. En 2010, lors d’un précédent appel, L’Huma avait déjà récolté 1,2 millions d’euros.

Comptant 175 salariés, dont 82 journalistes, le journal ne parvient plus à sortir la tête de l’eau. Avec seulement 39 000 exemplaires vendus chaque jour, le quotidien va probablement atteindre 2 millions d’euros de déficit cette année. Désormais, L’Huma espère trouver de l’argent « d’ici la fin du mois de décembre » et a donc ouvert une cagnotte.

Participant à la grande débâcle de la presse “de gauche” au sens large (Charlie Hebdo, Siné Mensuel, La Marseillaise…), L’Humanité vit actuellement sous perfusion de subventions publiques et de cadeaux de l’État. Des aides qui ne suffisent pourtant pas à relancer une dynamique.

Va-t-on se décider un jour à débrancher le malade ?

Dessin : © Milady de Winter pour l’Ojim

Thomas Thévenoud de retour à l’Assemblée nationale

29/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
L’ex-secrétaire d’Etat Thomas Thévenoud était de retour hier, vendredi 28 novembre, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, pour la première fois depuis sa démission du gouvernement début septembre suite à ses “oublis” fiscaux.

Le député de Saône-et-Loire, maintenant non-inscrit, assistait au débat sur la résolution socialiste invitant le gouvernement à reconnaître l’Etat palestinien. Dans le calme mais observé depuis tous les bancs, il s’est installé à l’avant-dernier rang de l’hémicycle, siégeant parmi les non-inscrits. Seul le co-président du groupe écologiste, François de Rugy, est venu le saluer avant l’ouverture de la séance.

Publié le
Marine Le Pen : "L'immigration massive est le terreau de l'islamisme"

Congrès du FN à Lyon : Quels enjeux idéologiques ?

29/11/2014 – LYON (NOVOpress)
Ce week-end, le Front National tient son congrès à Lyon. Sans surprise, Marine Le Pen, seule candidate à sa succession, sera réélue présidente à l’issue du congrès du parti.
En revanche, il sera intéressant d’analyser dimanche, les résultats du scrutin pour le comité central, sorte de parlement du parti. Cette élection permettra notamment de connaître la popularité des principaux dirigeants. Si les médias tentent d’exacerber l’existence de tensions entre Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen, il n’en reste pas moins que ces deux personnalités incarnent des sensibilités bien différentes. Le vice-président du FN est plutôt national-étatiste tandis que la députée du Vaucluse défend une ligne plus libérale-conservatrice.

Selon le chercheur Jean-Yves Camus, “Il y a clairement deux sensibilités au FN, c’est un fait. (…) L’élection au comité central permettra aux uns et aux autres de se compter”.

Par ailleurs, certains débats idéologiques intéressants se développent au sein du FN. Même si Marine Le Pen ne veut pas employer le terme de Grand remplacement, un certain nombre de responsables l’ont repris comme Aymeric Chauprade. Pour le conseiller aux affaires internationales de Marine Le Pen, le Grand remplacement n’est pas une théorie mais une réalité.

Le “grand remplacement”, par exemple, concept de l’écrivain d’extrême droite Renaud Camus selon qui en France, la population blanche et chrétienne serait progressivement “remplacée” par une population musulmane issue d’Afrique noire ou du Maghreb. Marine Le Pen voit “une théorie complotiste” dans ce concept ouvertement repris par plusieurs responsables FN. “Pas une théorie, une réalité”, a certifié début septembre son conseiller aux affaires internationales, Aymeric Chauprade.

Enfin, si le FN veut limiter l’immigration à 10.000 entrées légales annuelles, d’autres comme Nicolas Bay – probable futur secrétaire général du FN – vont plus loin en réclamant l’inversion des flux migratoires.


Vers un changement de stratégie de l’État islamique sur Internet ?

29/11/2014 – FRANCE (NOVOpress via Le Monde)
Après une première phase où ses combattants diffusaient leur propagande sans restriction, l’Etat islamique semble être entré dans une nouvelle étape de sa communication en ligne.

Avec le déclenchement des frappes de la coalition contre l’EI, il s’agit désormais de prendre des précautions, de s’abstenir de partager des informations pouvant nuire à la sécurité de la « dawla » – « l’Etat » – en donnant trop d’informations aux services de renseignement occidentaux.
Les vidéos, images et même messages écrits qui permettraient de localiser ses unités et infrastructures sont désormais proscrits. « Selfies » intempestifs, combats saisis sur le vif, pick-up lancés sur les routes, et discussions liées sont, si ce n’est pas bannis, du moins rigoureusement encadrés. Une révolution culturelle pour les sympathisants de l’EI habitués à utiliser les réseaux sociaux à haute dose.

(…)

Les nouvelles règles, édictées par les autorités de l’Etat islamique (le Comité général) puis détaillées et relayées sur les médias sociaux sont très claires. Il est ainsi interdit de partager des informations sur :

Les raids aériens de l’ennemi ;
Les déplacements de convois d’une région à l’autre ;
Des opérations en préparation ;
Les techniques de fabrication d’armes ;
La mort au combat d’un dirigeant ou d’un émir avant le communiqué officiel de l’Etat islamique ;
La localisation des casernes ;
Le ralliement au califat d’une personne connue médiatiquement ou d’un groupe particulier avant un communiqué officiel de l’Etat islamique ;
Des images qui permettraient de reconnaître des membres de l’EI et en particulier les combattants étrangers qui l’ont rejoint.

(…)

Outre ces consignes de discrétion, les propagandistes et les militants djihadistes sont de plus en plus soucieux de sécuriser techniquement leur utilisation d’Internet.
Le Monde.fr a pu consulter des dizaines de documents et tutoriaux issus de la galaxie de l’EI régulièrement mis à jour, conseillant, détaillant et mettant à disposition divers outils.
Des dizaines d’astuces permettent par exemple l’ouverture anonyme d’un compte Gmail, l’obtention d’un numéro de téléphone américain, la destruction de fichiers ou des conseils relatifs à l’utilisation de Facebook et de son équivalent russe VKontakte.


Gilbert Collard : "Je pense qu'il y a tous les risques d'un grand remplacement"

Patrick Mennuci à Gilbert Collard : “Combien de fois je vous ai vu tituber sur la Canebière”

28/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Bataille de Marseillais. En commission des lois mercredi 26 novembre, Patrick Mennucci rit à moitié et semble dérangé pendant son intervention. Il lance alors à l’intention de Gilbert Collard : “Ne me faites pas dire combien de fois je vous ai vu tituber sur la Cannebière”. Le député Rassemblement Bleu Marine répond alors “On était ensemble !”.



Patrick Mennuci à Gilbert Collard: "Ne me… par LCP

Vu sur Twitter

FN : “Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen incarnent deux tendances”

Publié le