Drapeaux verts FLN, drapeaux rouges Viet-Minh sur les Champs ! Va-t-on accepter l’inacceptable ? (Présent 8136)

Drapeaux verts FLN, drapeaux rouges Viet-Minh sur les Champs ! Va-t-on accepter l’inacceptable ? (Présent 8136)

01/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
A la question que nous posions la semaine dernière de savoir comment marquer, autrement que par des mots, notre rejet (et le mot est faible…) de la présence de représentants du FLN et du Viet-Minh sur les Champs-Elysées le 14 juillet, vous avez été nombreux à répondre : « Il faut s’inspirer des Bonnets rouges bretons ».

Un bonnet rouge (ou bleu, ou blanc, ou tricolore si ça existe), pourquoi pas ? Cela a l’avantage de pouvoir se repérer les uns les autres, mais a cet inconvénient de se désigner à la vindicte des flics du régime. S’il y a peu de Bonnets rouges, c’est un inconvénient. S’il y en a des milliers, Inch’Allah, le match peut se jouer très différemment…

Vous êtes nombreux, aussi, à préconiser l’utilisation d’un sifflet d’arbitre pour scander le célèbre « Ti-Ti-Ti, Ta-Ta » (« Al-gé-rie fran-çaise ») des années 1961-1962.

A ce stade, si je tiens à saluer de nouveau les réactions déterminées (et que l’on veut déterminantes) de Jeune Pied-Noir, Clan-R, Adimad, Cercle algérianiste, UNC, AJIR (Harkis), Rhin et Danube, Alma Le Corso, VERITAS, Usdifra, GNPI, CEACH, Anfanoma, etc., je dois dire mon étonnement – et, là encore, le mot est faible – en ce qui concerne l’Association de soutien à l’Armée française (ASAF) que je tenais jusque-là en grande estime.

Lire la suite

Les dangers de l’immigration pour la France soulevés à l’ONU !

Les dangers de l’immigration pour la France soulevés à l'ONU !

01/07/2014 – NEW YORK (NOVOpress) – Il s’agit bien de la France, mais plus précisément de la Polynésie française. Le Comité spécial de l’ONU chargé de la décolonisation a achevé vendredi dernier ses travaux annuels, portant sur la Nouvelle Calédonie et la Polynésie française.

Richard Tuheiava, sénateur français élu de la Polynésie française, et Oscar Temaru, ex-président de la Polynésie française, s’y sont plaint des conséquences sur les îles, de l’immigration en provenance de métropole. Elle entraine « Une dilution du corps électoral et réduit ainsi le nombre de personnes favorables à l’indépendance ». « Sans maîtrise de l’immigration, nous allons devenir les spectateurs impuissants d’un pillage » ont-ils déclaré. Cette immigration viendrait également priver les Polynésiens d’emploi.

Oscar Temaru est intervenu en anglais lors de la séance, alors que le français était possible.

Image en Une : les deux hommes politiques lors de la réunion de l’ONU. Crédit : copie d’écran d’une vidéo sur YouTube, DR.

Rock : retour triomphal d’In Memoriam à Paris

Rock : retour triomphal d'In Memoriam à Paris

01/07/14 – PARIS (NOVOpress)
Samedi soir avait lieu au Back up dans le 15ème arrondissement de Paris le grand retour en France du groupe phare de la scène rock identitaire française In Memoriam. Après plusieurs concerts en Italie, à l’invitation du mouvement Casapound, le public français attendait avec une grande impatience cet événement et ce sont donc plus de 800 personnes qui se sont pressées à ce concert sans précédent.

C’est le groupe italien Bronson qui a ouvert la soirée avec son redoutable punk-rock. Les jeunes Romains ont immédiatement mis le feu au public qui était ainsi chauffé à blanc pour l’entrée des aînés d’In Memoriam. Devant une foule conquise et connaissant par cœur toutes ses chansons, le groupe a alors livré un set endiablé mêlant classiques et nouveaux titres.

Malgré les piteuses tentatives de déstabilisation des « antifas » qui – incapables de s’opposer dans la rue à l’événement – ont tenté de le faire annuler puis ont provoqué une alerte à la bombe, la soirée s’est déroulée dans l’enthousiasme et la ferveur, chacun espérant, à la sortie, que ce concert en annonce bien d’autres et suscite également de nouvelles vocations pour régénérer la scène du rock identitaire français.

Crédit photo : In Memoriam (c).

Manifestation « anti-casseurs » à Lyon le 30 juin : la police préfère arrêter des manifestants pacifiques plutôt que les racailles qui mettent le feu à la ville

Manifestation « anti-casseurs » à Lyon le 30 juin (vidéo)

Manifestation « anti-casseurs » à Lyon le 30 juin (vidéo)

01/07/2014 – LYON (NOVOpress) – Un peu partout en France hier 30 juin, des manifestations de ras-le-bol ont eu lieu afin de protester contre les troubles générés par les supporteurs de l’équipe d’Algérie. À Lyon, un cortège d’environ 300 personnes a défilé derrière une banderole “Ici c’est Lyon pas l’Algérie”. Alors que les policiers laissent faire les casseurs, les manifestants pacifiques ont bien évidemment été interpelés.

Délinquance : mise en place d’un dispositif d’alerte par SMS pour les commerçants

Délinquance : mise en place d'un dispositif d'alerte par SMS pour les commerçants

(…) Dès qu’un commerçant est victime de vol à main armée ou avec violence, de vol à l’étalage ou vol par ruse commis en banque, d’escroqueries au «rendez-moi» ou à la fausse qualité, de la diffusion de fausse monnaie, de l’utilisation de moyens de paiements volés, ou leur tentative, il compose le 17, dans un délai d’une heure maximum. Il précise aux services de la gendarmerie ou de la police nationale qu’il appelle dans le cadre d’«alerte commerces». La gendarmerie ou la police diffuse l’alerte par un SMS collectif auprès de tout ou partie du dispositif, selon ce qu’ils estiment le plus pertinent. Le message décrit succinctement les faits constatés, le lieu, les renseignements connus sur le ou les auteurs. (…)

Source : ladepeche.fr

Crédit photo : erikschlange via Flickr (cc)