Suppression de la double nationalité : Le Point retire un sondage en ligne

Retrait de la double nationalité : Le Point retire un sondage en ligne

30/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – Le 29 juin, le journal Le Point mettait en ligne sur son site internet un sondage portant sur la question de la double nationalité. La question était formulée comme suit : « Faut-il retirer aux Français d’origine algérienne leur double nationalité ? » Le sondage récoltait 82% de “oui”. Dans la foulée, le sondage a été supprimé et la page n’est plus accessible. Peut-on parler d’auto-censure ? Est-ce l’intitulé qui n’a pas plu, ou bien le résultat ?

Retrait de la double nationalité : Le Point retire un sondage en ligne
Capture d’écran avant suppression
Retrait de la double nationalité : Le Point retire un sondage en ligne
Plus rien le lendemain… censure ?

On ne sait si c’est la question ou la réponse qui a le plus choqué. Sous la pression des réseaux sociaux, le site Internet du Point a retiré rapidement une question posée dimanche sur le thème de la double nationalité. Source : LeMonde.fr

Match Algérie-Russie, les policiers blasés : « Sujet délicat »

Match Algérie-Russie, les policiers blasés : « Sujet délicat »

30/06/2014 – NANTES (NOVOpress) – Face aux supporters algériens qui bloquaient toute la circulation d’un quartier de Nantes le 26 juin au soir lors du match Russie-Algérie (1-1), un passant est allé interroger les policiers en faction, dont la patience, mise à rude épreuve, semble à bout, mais dont les consignes sont manifestement de ne pas intervenir afin de rétablir l’ordre. Il nous a envoyé le bref échange enregistré en mp3 ci-dessous.


Transcription

Le passant à l’agent de Police : “Bonjour Monsieur, vous avez ordre de ne pas intervenir, ou …. ? face à ….”
Le policier : “Sujet délicat…”
Le passant : “on ne peut pas passer depuis tout à l’heure, notre voiture est garée… les mecs n’en ont rien à faire…”
Le policier : “on pense la même chose que vous … désolé”
Le passant : “ça doit être dur alors… bon courage”
Le policier : “vous ne pouvez pas savoir…”
Le passant : “on comprend alors”

Les « identitaires » sortent de l’ombre, un article censuré du Dauphiné Libéré

Les « identitaires » sortent de l’ombre, un article censuré du Dauphiné Libéré

Source (article supprimé) : ledauphine.com / version en cache : webcache.googleusercontent.com – Génération identitaire, mouvement d’ultra-droite, surfe sur les incidents consécutifs aux matchs de l’Algérie. Qui sont ses militants ?

Une campagne « anti-racailles » en gilet jaune pour « sécuriser le métro » à Paris, Lyon, Lille… Un rassemblement « anti-racailles » le soir du match Algérie-Russie à Lyon, mais interdit par la préfecture. En quelques actions visibles, savamment orchestrées via les réseaux sociaux, le mouvement d’extrême droite Génération identitaire, version jeunesse du Bloc identitaire, a réussi à faire parler de lui. Le groupe d’ultra-droite est un habitué des opérations chocs. Fin 2012, 60 militants avaient occupé le toit d’une mosquée à Poitiers afin de « protester contre l’islamisation de la France ». Ces derniers mois, Génération identitaire semble chercher une forme de respectabilité pour élargir sa base sans faiblir sur ses « fondamentaux » (lutte contre l’islam et l’immigration, combat contre l’insécurité et le mariage pour tous, défense de la nation française). « Ils laissent tomber les références racistes, nazies, antisionistes, et communiquent sur le modèle Greenpeace du happening. Ils sont faibles numériquement, mais ont compris qu’à dix gars en blouson jaune, on peut faire une action relayée dans le monde entier », explique l’historien Nicolas Lebourg, spécialiste des extrêmes droites et coauteur de « Dans l’ombre des Le Pen » (Éd. Nouveau Monde).

Lire la suiteLes « identitaires » sortent de l’ombre, un article censuré du Dauphiné Libéré

#CDM2014 : antifas lyonnais et supporteurs algériens coopèrent dans les émeutes

#CDM2014 : antifas lyonnais et supporteurs algériens coopèrent dans les émeutes

29/06/2014 – LYON (NOVOpress) – Une trentaine de membres de la mouvance antifa lyonnaise, partie prenante du « Collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite » a participé jeudi dernier aux émeutes dans le centre ville de Lyon provoquées par les supporteurs algériens.

Ils sont notamment à l’origine des incidents produits rue de la Barre, en renversant le container à verre afin de fournir des munitions aux casseurs algériens (en Une, photo d’un antifa en action)

Jouant les supplétifs des supporteurs algériens, ils ont par ailleurs fourni du sérum physiologique tout au long des incidents…. Une présence anecdotique puisque les 500 à 800 émeutiers pour la plupart d’origine maghrébine n’avaient pas besoin de cette force d’appoint pour déclencher les violences mais elle montre bien la schizophrénie de cette mouvance antifa prête à s’allier à une population ultra-patriote, très conservatrice et musulmane, au nom de la haine de la France.

Lire la suite#CDM2014 : antifas lyonnais et supporteurs algériens coopèrent dans les émeutes

South Stream : Poutine met une nouvelle fois la Commission européenne en échec

South Stream : Poutine met une nouvelle fois la Commission européenne en échec

28/06/2014 – VIENNE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
La signature mardi dernier d’un contrat entre les groupes d’énergie autrichien OMV et russe Gazprom a scellé l’alliance de l’Autriche au projet italo-russe du gazoduc South Stream. Ce gazoduc doit relier la Russie au sud de l’Union européenne via la mer Noire en évitant soigneusement l’Ukraine.

La Commission européenne, très sensible aux injonctions étasuniennes, a appelé ses 28 pays membres à repousser les propositions russes, alléguant une entrave aux règles européennes en matière de concurrence. Mais certains pays, comme l’Autriche et la Slovénie, très dépendants du gaz russe ou situé sur le tracé du gazoduc ont décidé de s’affranchir des « recommandations » de la Commission. South Stream aura une capacité de 63 milliards de m3 par an, l’équivalent des achats de gaz de l’Union transitant actuellement par l’Ukraine. Il doit entrer en service en Autriche à la fin de 2016. C’est un joli camouflet que Vladimir Poutine vient d’infliger à la Commission européenne.

Crédit photo : chazelles.info, via Wikipédia, (cc).

Le football ou l’opium du peuple, par Guillaume Faye

Le football ou l’opium du peuple, par Guillaume Faye

En cette période de ”Mondial”, il faudrait une guerre nucléaire pour détourner l’attention du public et des médias, fascinés par les  matches de foot qui se jouent au Brésil. Tous les soirs, dans les villes, à l’heure des retransmissions, les rues se vident et l’on entend les hurlements des téléspectateurs rivés devant le spectacle de 22 types qui courent après un ballon. Dans les cafés, pas une conversation qui ne porte sur le foot.

La passion populaire pour ce sport est ancienne, datant du début du XXe siècle, mais c’est à partir des années 60 que le football a changé de nature, devenant une aliénation collective. Il est vrai que ”s’intéresser au foot” peut être un moyen de sociabilité, de convivialité, de création de liens, de conversation. Mais, comme sujet de débats, c’est assez pauvre. Commenter des matches ou des sélections de joueurs, on touche là au degré zéro de l’échange. On parle de quoi ? On parle de foot puisqu’on n’a rien à se dire.

Le football n’a plus grand-chose à voir avec le sport, il est devenu le premier spectacle international et un business mondial aussi juteux qu’opaque. Sociologue et politologue du football, Pascal Boniface faisait remarquer que le résultat d’une équipe ”nationale” pouvait influer sur le moral d’une nation et donc, par exemple, sur sa santé économique. On a pu être frappé par cette scène surréaliste filmée avec complaisance : François Hollande invitant une centaine de personnes dans la salle des fêtes de l’Élysée devant un écran géant pour je ne sais plus quel match opposant la France à une autre équipe et se livrant à de savants commentaires sur le jeu. Le but de cet exercice dérisoire était évidemment de redorer sa popularité. Et, de fait, il n’est pas exclu que si l’équipe de France emportait le Mondial, le calamiteux président et son gouvernement ne remontent de quelques points dans les sondages. Autant que si les statistiques du chômage baissaient un peu.

Lire la suiteLe football ou l’opium du peuple, par Guillaume Faye

Attaque chimique : l’aveuglement occidental a contribué à renforcer durablement les djihadistes