Théorie du genre : les « ABCD de l’égalité » changent – juste – de nom (Présent 8135)

Théorie du genre : les « ABCD de l’égalité » changent – juste – de nom (Présent 8135)

30/06/2014 – PARIS (NOVOpress)
Des rumeurs évoquant ici et là un probable abandon du projet. Des gros médias qui font mine de s’insurger contre la nouvelle « reculade » du gouvernement devant « une poignée d’illuminés réactionnaires ». Quelques opposants distraits qui crient « victoire » un peu trop vite… Cela a toutes les apparences d’une escroquerie, et pour cause : loin d’annoncer l’abandon pur et simple de l’« ABCD de l’égalité », les ministres de l’Education nationale et des Droits de la femme ont au contraire promis, le week-end dernier, son extension, sous une autre appellation, à l’ensemble des établissements scolaires dès la rentrée 2014.

« L’essentiel est dans le contenu »

Une du 8135 de "Présent"

Une du 8135 de “Présent”

Il y a quelques jours déjà, répondant aux rumeurs évoquant un possible retrait du projet, Benoît Hamon affirmait qu’il n’y aura « aucun changement de stratégie », que « le bilan est positif pour les ABCD », et que « l’essentiel est dans le contenu, pas dans le contenant ». Et de fait, seul le contenant va changer. Invitée dimanche sur France 3, Najat Vallaud-Belkacem a en effet expliqué : « Ce que nous annoncerons lundi (30 juin), vous le verrez, est très ambitieux. Plus que ne l’étaient les “ABCD de l’égalité”, qui ne concernaient que 275 écoles et étaient donc limités. (…) Ce que nous annoncerons concernera toutes les écoles, tous les enseignants, tous les élèves. (…) Le nom “ABCD de l’égalité”, attaché à une expérimentation, n’apparaîtra plus pour une raison simple, c’est que nous ne serons plus dans l’expérimentation. » Et le ministre des Droits de la femme, s’adressant alors aux défenseurs des « ABCD », d’ajouter : « Je les rassure sur le fait que l’objectif (…) sera atteint grâce au plan que nous allons présenter » !

« Un successeur bien pire »

Ce « Plan d’action pour l’égalité filles-garçons à l’école dès la rentrée 2014 », Benoît Hamon devait en livrer les grandes lignes lundi matin dans Le Parisien : inscription de la lutte contre les inégalités entre hommes et femmes « dans le socle commun » de savoirs que tout élève doit maîtriser à 16 ans, « dès la rentrée (…), la formation initiale de tous les professeurs s’enrichira d’un module consacré à l’égalité » entre les sexes, « pour les enseignants déjà en exercice, nous l’intégrerons dans la formation continue », mise en ligne sur internet d’une « mallette pédagogique » pour aider les enseignants sur « la base des modules des “ABCD” évalués par l’inspection générale comme étant les plus pertinents ».

Lire la suite

Vu sur Facebook

Quand Facebook modifie votre fil d’actu pour étudier votre comportement

Publié le
Vu sur Facebook

Le lien entre croissance et immigration est un leurre et un piège mortel pour les générations futures

Publié le
Vu sur Facebook

Ici c’est Paris pas l’Algérie : une banderole des identitaires parisiens suspendue au-dessus du périphérique

Publié le

La SNCF aime l’immigration et le fait savoir

30/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – La SNCF a récemment communiqué auprès de ses employés sur sa politique de recrutement, qui est ouvertement favorable au communautarisme.

MozaikRH

Cliquez pour agrandir

Prétextant son amour de la « diversité », elle a passé un accord avec MozaikRH, cabinet de recrutement spécialisé dans les différents groupes ethniques qui composent aujourd’hui la France. Alors que l’entreprise sort juste d’un important conflit social, la direction voit sûrement dans cette démarche l’occasion de casser l’homogénéité de sa masse salariale en recrutant des employés plus dociles.

Ou peut-être veut-elle simplement recruter des employés à l’image d’un nombre grandissant de ses clients, qui sont, surtout en région parisienne, de plus en plus issus de l’immigration ?

Vu sur Twitter

En Irak, l’EIIL annonce l’établissement d’un «califat islamique»

Publié le