Photo du jour : Palais de Mafra, Portugal

Photo du jour : Palais de Mafra, Portugal

30/12/2013 – 19h00
LISBONNE (NOVOpress) –
Le Palais national de Mafra (portugais : Palácio Nacional de Mafra) est une ancienne résidence royale et monument de style baroque situé à Mafra, à 25 kilomètres au nord-ouest de Lisbonne. Sa construction a débuté en 1717 sous le règne de Jean V de Portugal, en accomplissement du vœu fait par le jeune roi, auquel la reine Marie-Anne d’Autriche venait de donner une descendance (Wikipédia). Notre photo montre la bibliothèque du palais. Pour l’anecdote, des chauve-souris y sont établies et y assurent la bonne conservation des livres en mangeant tous les insectes parasites qui pourraient abîmer les précieux volumes conservés là.

Crédit photo : sanijdam via flickr (cc)

La France, pays de cocagne de la mafia géorgienne

La France, pays de cocagne de la mafia géorgienne

30/12/2013 – 15h30
PARIS (NOVOpress) –
Le rapport confidentiel du Service de renseignement et d’analyse sur la criminalité organisée (Sirasco) du commissaire Dimitri Zoulas, créée par « la direction centrale de la police judiciaire » pour « recueillir, centraliser et analyser les informations sur la criminalité organisée en France », a fait grand bruit dernièrement car il montrait l’emprise croissante des bandes criminelles étrangères sur le territoire français.

Un passage du rapport n’a pas retenu toute l’attention qu’il méritait : « Des lois d’amnistie adoptées en Géorgie en 2005 et 2013 pour les voleurs non reconnus comme mafieux en échange de leur départ du territoire ont entraîné un déploiement massif de criminels en Europe ». Résultat : la France est devenu l’un des terrains de prédation de la mafia géorgienne (Les voleurs dans la loi) et les mis en cause d’origine géorgienne ont augmenté de 78 % en 2012 ! En 2011, 1.500 Géorgiens avaient été interpellés en France.

Lire la suiteLa France, pays de cocagne de la mafia géorgienne

Un attentat-suicide a touché la ville de Volgograd (Russie) [MàJ]

Un attentat-suicide a touché la ville de Volgograd (Russie)

30/12/2013 – 11h20
VOLGOGRAD (NOVOpress) – Un nouvel attentat a touché la ville de Volgograd ce matin. Il a visé un trolleybus. On parle pour l’instant de 14 morts. La piste islamiste venue du Daguestan est une nouvelle fois évoquée. La président Vladimir Poutine a promis de renforcer les mesures de sécurité.

Lire la suiteUn attentat-suicide a touché la ville de Volgograd (Russie) [MàJ]

Un jour un livre : Reconquista ou mort de l’Europe, l’enjeux de la guerre islamique

« L'Europe risque de disparaître » : entretien avec René Marchand

29/12/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress) –
À l’occasion des fêtes de fin d’année, les rédacteurs de Novopress vous proposent de découvrir une sélection de livres à travers des extraits choisis. Aujourd’hui, nous vous proposons un extrait d’un livre d’un des derniers grands érudits français sur l’islam, René Marchand, Reconquista ou mort de l’Europe, l’enjeux de la guerre islamique. Édité par Riposte Laïque en mars 2013, ce pavé de 380 pages est un condensé de connaissances sur l’idéologie islamique et de ses velléités totalitaires.


À propos de l’ignorance des Européens à l’égard de l’Islam

Il y a cinquante ans, les universités européennes comptaient plusieurs centaines d’érudits de l’Islam. Combien, aujourd’hui ? Une vingtaine ? Moins ?

En France, le tarissement du vivier que constituaient les études classiques, avec latin et grec : les « humanités », a eu des effets dévastateurs. Nos universitaires qui se consacrent à l’étude de l’Islam médiéval – et ignorer l’Islam du moyen âge, c’est ne rien comprendre à l’Islam contemporain – sont chaque année moins nombreux. Ceux qui ont une connaissance fine et critique des textes classiques – et on ne pénètre intimement l’Islam que par une connaissance à la fois vaste et précise de l’arabe, sa langue matricielle – sont les derniers spécimens d’une espèce en voie de disparition.
Et la situation n’est pas près de s’améliorer. (…)

Lire la suiteUn jour un livre : Reconquista ou mort de l’Europe, l’enjeux de la guerre islamique