Les dessous de Laurence Parisot

Les dessous de Laurence Parisot [tribune libre] [vidéo]

Ne paraissant se soucier ni de la crise économique et financière, ni de la sortie du volume programmatique du Medef pour 2012, Besoin d’air 2, la présidente du Medef Laurence Parisot (par ailleurs propriétaire de l’institut de sondages Ifop)  a pris officiellement parti dans la campagne présidentielle en cosignant un ouvrage lamentable, Un piège bleu Marine (Calmann-Lévy) et en prenant donc position dès à présent contre le Front national. L’argumentaire insigne, façon « Marie Chantal chez les prolos », explique doctement aux ouvriers français que « voter Marine, ce n’est pas bien ». Pour cette tenante du libéralisme mondialisé le plus échevelé (adepte d’une France « ouverte » et « métissée »), évidemment membre du Siècle, l’élection de Marine Le Pen entraînerait « l’effondrement immédiat de l’économie » et « une cascade très rapide de catastrophes ».

 

Se présentant en parangon de vertu et en impartiale donneuse de leçons, Parisot s’est associée dans l’affaire avec une certaine Rose Lapresle, qui a sans doute collationné et rédigé l’essentiel de ce mince volume de 144 pages en gros caractères. Sur cette « Rose Lapresle », pratiquement rien, sur Google. En revanche, il est relativement aisé de découvrir qu’il s’agit en réalité de Rosine Lapresle-Tavera, le « coach » très personnel – et plus que discret – de la patronne du Medef, que d’aucuns comparent à un véritable « gourou ». Pourquoi ce changement de prénom ? Peut-être parce que son nom avait défrayé la chronique en janvier 2009 lorsqu’il était apparu qu’elle était, via sa société de conseil Elzévir, l’employée la mieux payée du Medef, avec des versements de 25 000 euros par mois pour un mi-temps (soit 272 400 euros H.T. rien que pour 2008). Ancien professeur de philosophie, cette femme élégante, qui s’est reconvertie dans la graphologie et le conseil aux entreprises, émargeait déjà au conseil d’administration d’Optimum, une société de Parisot, avant qu’elles n’entrent de concert au Medef.

 

Dans Enquête sur le patronat – dans les coulisses du scandale Medef/UIMM (Plon) (voir la vidéo “Scandale UIMM : la vérité”   et l’article du Figaro “Parisot face au nouveau scandale de l’UIMM” ) de Guillaume Delacroix , on apprend que nombre de hauts salariés du Medef connurent des déboires, voire furent licenciés, pour s’être intéressés de trop près à ce contrat et à cette relation fusionnelle : « C’est elle qui souffle à l’oreille de la patronne de l’Ifop de devenir un jour présidente du Medef […] Dans la vie compartimentée de Laurence, Rosine devient la pièce centrale, le PC de Rosny-sous-Bois. » On découvre aussi que Lapresle-Tavera est à l’origine de l’embauche des principaux collaborateurs de Parisot. Dans sa biographie non autorisée, de Laurence Parisot, Une femme en guerre (L’Archipel), Fanny Guinochet raconte aussi par le menu les multiples rendez-vous discrets de la patronne des patrons dans l’appartement personnel de sa coach (qui abrite aussi ses bureaux), où elle reçoit en « maîtresse de maison » les leaders syndicaux ou les patrons des principales fédérations. Comme l’indique L’Express (22 janvier 2009), « quand la présidente du Medef s’emporte trop fort, c’est Rosine Lapresle et ses vertus apaisantes que l’on appelle à la rescousse »…

 

[box class=”info”] Source : Faits & Documents  n°322, 1er-15 octobre 2011. Avec leur aimable autorisation. [/box]

[box]Crédit photo : MEDEF sur Flickr. Licence CC. Laurence Parisot, Nicolas Sarkozy.[/box]

Caucase russe : une région encore gangrénée par le terrorisme

Caucase russe : une région encore gangrénée par le terrorisme


12/10/2011 – 20h15
MOSCOU (NOVOpress) —
La région du Caucase est réputée pour son instabilité chronique. Selon la chaîne de télévision russe anglophone Russia Today, environ un millier de terroristes séviraient toujours sur cette partie de la CEI et seraient à à l’origine de 335 crimes recensés depuis le début de l’année en cours, dans le seul district fédéral russe du Caucase du Nord.

Caucase russe : une région encore gangrénée par le terrorisme

Magomedsalam Magomedov, président du Daghestan depuis février 2010. Crédit : service de presse de la République du Daghestan.

Ces attentats représentent la majeure partie des actions terroristes (90%) sur ce territoire, selon le secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev. Parmi les zones les plus sensibles au développement du terrorisme, le Daghestan demeure le pays le plus touché, avec des explosions et des attaques quasi-quotidiennes.

Cette expansion du terrorisme trouve son origine dans la première guerre de Tchétchénie (1994-1996) qui a opposé forces russes et séparatistes musulmans. Cette guerre s’est alors accompagnée de l’islamisation rapide de la rébellion dont les revendications belliqueuses se sont propagées hors des frontières tchétchènes pour s’ancrer de manière pérenne au sein d’autres républiques nord caucasiennes. Depuis le milieu des années 2000, un mouvement islamiste armé agit de manière active dans l’ensemble du Caucase du Nord.

Vers la guerre Iran/Etats-Unis ?

Vers la guerre Iran/Etats-Unis ?

12/10/2011 – 18h30
WASHINGTON (NOVOpress) –
Les relations Iran/Etats-Unis, déjà très tendues, semblent désormais aller vers un climat belliciste. Dernier épisode en date : les Etats-Unis accusent l’Iran d’être à l’origine d’une tentative d’assassinat de l’ambassadeur d’Arabie Saoudite à Washington. Aurait été également visée l’ambassade d’Israël.

Pour Hillary Clinton, le régime iranien est pris « en violation flagrante des règles internationales ».

Comme l’indique l’agence de presse Ria Novosti, mardi 11 octobre, « Eric Holder, procureur général des Etats-Unis (équivalent américain du ministre de la Justice), a annoncé que deux ressortissants iraniens avaient été inculpés pour avoir tenté d’assassiner sur le territoire américain l’ambassadeur saoudien Abdel Al-Jubeir dans le cadre d’un complot “conçu, organisé et dirigé par l’Iran” ».

Face à ces accusations, l’Iran se défend en mettant en garde les Etats-Unis contre toute tentative de confrontation avec l’Iran. Ainsi, comme le rapporte Ria Novosti, « nous ne cherchons pas la confrontation mais si les Etats-Unis nous l’imposent, les conséquences en seront plus dures pour eux que pour l’Iran », a indiqué le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi.

[box class=”info”]Photo : Fresque murale à Téhéran. Bertil Videt/Wikipédia sous licence Creative Common[/box]

Montebourg/Identitaires : Christian Estrosi a-t-il eu un éclair de lucidité ? [vidéo]

Montebourg/Identitaires : Christian Estrosi a-t-il eu un éclair de lucidité ? [vidéo]

12/10/2011 – 15h30
PARIS (NOVOpress) –
Pourtant habitué à énoncer des erreurs manifestes ou des mensonges éhontés, le député-maire de Nice, Christian Estrosi, semble avoir eu un éclair de lucidité.

Interrogé par I-Télé mardi 11 octobe, il a affirmé aux alentours de 14 minutes 50 de l’émission, au sujet d’Arnaud Montebourg : « À se demander d’ailleurs si des électeurs de Marine Le Pen ou des Identitaires ne sont pas allés voter dimanche ? » Tout en plaçant la démondialisation à la gauche de l’extrême gauche…

[box class=”info”]Crédit photo : DR[/box]

Demain, le grand remplacement ? entretien avec Renaud Camus [audio]

Demain, le grand remplacement ? entretien avec Renaud Camus [audio]

12/10/2011 – 13h30
PARIS (NOVOpress) – Renaud Camus, écrivain et président du parti de l’In-nocence est l’auteur d’une centaine d’ouvrages, de romans et d’essais. Il publiera deux livres début novembre : Le Grand Remplacement (D. Reinharc), et Décivilisation (Fayard). Ils forment tous deux l’analyse politique à l’origine de son engagement dans la campagne pour l’élection présidentielle de 2012.

Il a accepté de nous présenter ses ouvrages et de nous parler de son engagement politique.

[box class=”info”]Photo : réunion organisée à Lunel en 2010 par Jean-Baptiste Santamaria sur le thème du grand remplacement avec Renaud Camus (à droite), en présence de Richard Roudier (à gauche) de la Ligue du Midi. Crédit : DR[box]

[MEDIA not found]
Cynisme marchand : même étiquette mais qualité moindre pour les pauvres !

Cynisme marchand : même étiquette mais qualité moindre pour les pauvres !

12/10/11 – 12h30
PARIS (NOVOpress)
– L’amoralité et le cynisme de la logique marchande semblent désormais sans limites. En effet, de récents rapports démontrent que l’industrie agro-alimentaire utilise des ingrédients meilleur marché et de moindre qualité pour leurs produits destinés aux populations les moins favorisées, tout en conservant un étiquetage identique.

Ainsi, en Europe, les fleurons de l’industrie agro-alimentaire utilisent des produits bas de gamme pour leurs exportations vers les pays de l’Est et, en France, par exemple, les taux de sucre des sodas sont plus élevés en Outre-Mer qu’en métropole. En Guadeloupe ou en Martinique, un Fanta Orange contient ainsi 40% de sucre de plus que la même boisson achetée à Paris, sans pour autant que le consommateur en soit informé.

Une situation si généralisée, et pour une fois véritablement discriminatoire, qui a conduit le député de Guadeloupe Victorin Lurel à déposer une proposition de loi visant à lutter contre ces scandaleuses pratiques de l’industrie agro-alimentaire.

Au niveau européen, c’est la députée roumaine Elena Oana Antonescu qui s’est élevée contre ces pratiques, en s’appuyant sur une enquête menée en avril dans divers pays européens et démontrant que des grandes marques telles que Coca-Cola ou Nescafé proposaient, sous le même emballage, des produits de qualité extrêmement variable en fonction du pays d’Europe dans lequel ils sont vendus.

L’hypocrite défense des géants de l’agro-alimentaire consiste certes à admettre que les recettes varient, mais surtout à arguer qu’il s’agit là d’une simple « adaptation aux goûts locaux ». C’est en effet bien connu, les pauvres préfèrent les produits médiocres et riches en sucre favorisant leur obésité…

[box class=”info”]Crédit photo : Fimoculous sous licence Creative Common[/box]

Allemagne : Chantage à l’attentat terroriste contre un éditeur « islamophobe »

Allemagne : Chantage à l’attentat terroriste contre un éditeur “islamophobe”

12/10/2011 – 11h30
BERLIN (NOVOpress) –
Comment s’y prend-on si l’on est un conseiller municipal d’extrême gauche et qu’on veuille empêcher le développement d’une maison d’édition qui publie, entre autres, des livres sur les dangers de l’islamisation ?

On commence, bien sûr, par crier au nazisme. C’est ce qu’a fait en mai dernier Albert Bodenmiller (de Die Linke, « la gauche », la formation héritière de l’ancien Parti communiste de RDA) pour contester la décision de la municipalité de Rottenburg am Neckar (photo), dans le Bade-Wurtemberg, de vendre un terrain au Kopp-Verlag, qui pourra ainsi y transférer son centre téléphonique, actuellement à Stuttgart, et faire passer ses collaborateurs de 70 à 100. Las, le Conseil municipal, qui avait voté la vente à une très large majorité, démocrates chrétiens et sociaux démocrates réunis, ne s’est pas laissé impressionner. « Vous racontez à chaque fois les mêmes bêtises », a lancé à Bodenmiller le maire Stephan Neher (démocrate chrétien). « Non seulement vous mélangez les pommes et les poires [nous dirions en français les torchons et les serviettes], mais vous n’êtes même pas capable de distinguer entre les mirabelles et les ananas ». Quant au social-démocrate Hermann-Josef Steur, il a répondu à Bodenmiller : « Vous cherchez depuis longtemps et vous n’avez encore pu produire aucune preuve que cette maison d’édition diffuse réellement des idées d’extrême droite ». Un conseiller municipal dont le propre père avait été arrêté par la Gestapo en 1938 a quitté la séance pour protester contre cette instrumentalisation des victimes du nazisme.

Cette rentrée, alors que les travaux ont commencé, l’élu d’extrême gauche est donc passé à une nouvelle tactique : agiter le risque d’un attentat terroriste, qui, à l’en croire, est bien réel, surtout depuis le drame norvégien de cet été. Voici sa logique, d’après le journal local. « Étant donné, explique Bodenmiller, que l’attentat d’Anders Breivik était dirigé indirectement contre les musulmans, on doit compter que les islamistes vont riposter. Des gens comme le populiste néerlandais Geert Wilders [le Kopp Verlag vend un DVD de son discours de Berlin, NdT] ou encore l’auteur vedette et “idéologue en chef” du Kopp Verlag, Udo Ulfkotte, (son dernier livre est intitulé, Le cauchemar de l’immigration) vont être dans la ligne de mire. De la même manière que les attentats du 11 septembre à New York avaient pour cause le dénigrement de l’Islam, des livres islamophobes, comme ceux que le Kopp-Verlag produit et diffuse, ainsi que l’offense aux immigrés musulmans, pourraient provoquer des attentats violents ».

Bodenmiller affirme même avoir discuté cet été avec de jeunes musulmans de Tübingen, lesquels lui auraient confié que des militants islamistes riposteraient à l’essor du Kopp-Verlag en appliquant « des stratégies intelligentes », à savoir « le principe de la punition sélective avec des frappes chirurgicales ». Concrètement, il ne faut donc pas seulement s’attendre à des incendies volontaires et des attentats à l’explosif, mais encore à des attaques chimiques et bactériologiques. « Étant donné que le futur bâtiment de la maison d’édition est situé dans une réserve d’eau naturelle, le risque d’une contamination de la nappe phréatique est élevé ». Or la région en tire une partie de son eau potable.

Bref, vous avez compris : si une maison d’édition publie quelque part des livres qui critiquent l’islamisation de l’Europe, les immigrés musulmans se vengeront en empoisonnant l’eau de toute la région. Si ça, pour le coup, ce n’est pas de l’islamophobie !

Crédit photo : dierk schaefer Flickr. Licence CC.

Promesse tenue : le PS a fait voter des immigrés!

Promesse tenue : le PS a fait voter des immigrés !

Au fait, parmi les 2,5 millions de votants à la primaire socialiste – officiellement intitulée « primaire citoyenne », dans cette logique qui voit la gauche s’attribuer le monopole de la « citoyenneté » –, combien y avait-il d’étrangers et de mineurs qui ne participeront pas à l’élection présidentielle ?

Le Parti socialiste avait en effet décrété que pouvaient voter « les citoyens étrangers membres du PS ou du MJS » (le Mouvement des jeunes socialistes, présidé par Laurianne Deniaud), ainsi que « les mineurs membres du PS ou du MJS », qu’ils soient ou non en âge de voter en avril prochain. En revanche, les étrangers non encartés au PS n’avaient pas, eux, le droit de voter… Faut pas déconner.

« Citoyen étranger »

Par sa formule de « citoyen étranger », le PS bafoue carrément la Constitution de la Ve République qui associe nationalité et citoyenneté. Selon la loi française, un citoyen est un « homme ou [une] femme âgé(e) de plus de 18 ans, né(e) de parents français ou étrangers naturalisés », qui, par définition et sauf décision de justice contraire, possède le droit de vote et celui d’être élu.

Parler de « citoyen » au sujet d’un ressortissant étranger relève de l’idéologie pure, de celle qui con duit à parler de « citoyen du monde » ou à vouloir instaurer le droit de vote pour les étrangers.

De fait, la composition du corps électoral de cette primaire confirme la pertinence de l’analyse du think tank de gauche Terra Nova, estimant que le PS cherche à remplacer la défection des « classes populaires » au profit des citoyens issus de l’immigration, voire des immigrés eux-mêmes.

Promesse tenue : le PS a fait voter des immigrés!

« La France de demain »

Au jour symbolique du 10 mai 2011, Terra Nova avait publié une étude sociologique très commentée : « Gauche: quelle majorité électorale pour 2012 ? ».

Notant le rétrécissement du « socle historique de la gauche », du fait de la contraction de la population ouvrière et du glissement à droite de celle-ci, les trois auteurs notaient l’apparition d’un nouvel électorat de gauche, désigné sous le nom de « La France de demain », à savoir « les minorités et les quartiers populaires »

« La France de la diversité, expliquaient- ils, est presque intégralement à gauche. L’auto-positionnement des individus révèle un alignement des Français d’origine immigrée, et plus encore de la deuxième génération, à gauche – de l’ordre de 80-20. On retrouve des scores de cette ampleur dans les bureaux de vote des quartiers populaires, et encore de 62-38 dans les zones urbaines sensibles. »

Telle est bien la tentation de la gauche en général et du Parti socialiste en particulier: puisque les prolos votent « populiste » ou tout simplement à droite – comme au deuxième tour de la présidentielle de 2007, où l’électorat ouvrier s’est porté à 50 % sur le candidat de droite, fait sans précédent dans l’histoire de la démocratie française –, il faut modifier le peuple et même le dissoudre, au sens propre, au sein d’un corps électoral élargi à tous ceux qui résident en France…

Si certains doutaient que le PS veuille véritablement accorder à son arrivée au pouvoir le droit de vote aux immigrés, la primaire vient de montrer que, dès qu’ils tiennent les urnes, c’est chose faite.

Antoine Vouillazère

[box class=”info”] Article de l’hebdomadaire “Minute” de ce mercredi 12 octobre. En kiosque ou sur Internet.
Dessin d’Aramis dans le même numéro de Minute. [/box]

Prévu aujourd'hui, le procès d’Houria Bouteldja est reporté

Prévu aujourd’hui, le procès d’Houria Bouteldja est reporté

12/10/2011 – 08h30
PARIS (NOVOpress) – Le procès d’Houria Bouteldja aura-t-il lieu un jour ? Pourra-t-on un jour condamner ses propos racistes sur les « souchiens » ? L’on peut légitement se poser la question lorque l’on apprend que le procès, conséquence d’une plainte de l’Agrif, prévu aujourd’hui est reporté en raison de la “maladie” d’une employée du Tribunal en charge de ce dossier.

Dans un communiqué, le Bloc Identitaire condamne fermement la dérobade judiciaire et maintient la mobilisation.

Pour le Bloc Identitaire, « à qui fera-t-on croire que l’indisponibilité d’une seule personne puisse constituer la véritable cause de report d’un procès aussi dérangeant pour l’ensemble de la classe politique ? Si c’était le cas, cette situation serait révélatrice de la déconfiture de l’ensemble de l’appareil judiciaire. »

De plus, toujours selon le Bloc Identitaire, « cette affaire qui remonte à plus de quatre ans s’annonce comme un véritable fiasco judiciaire car elle démontre qu’il existerait une double échelle des peines et des traitements. Pour injures raciales, un simple quidam “sous-chien” sera présenté en comparution immédiate, fera l’objet de lourdes amendes, éventuellement de prison avec sursis et depuis peu de mesures de détention provisoire… Et inutile de s’attarder sur les écrits de dirigeants identitaires dont les condamnations se chiffrent en dizaines de milliers d’euros. »

[box class=”info”]Crédit photo : DR[/box]

Naples : l'extrême gauche agresse les militants du Blocco Studentesco avec l'aide de la police

Naples : l’extrême gauche agresse les militants du Blocco Studentesco avec l’aide de la police


11/10/2011 – 20h15
NAPLES (NOVOpress) —
La violence politique physique exercée à l’encontre des étudiants membres de la droite italienne “Casa Pound” a considérablement augmenté ces derniers jours dans la ville de Naples. Après l’agression contre Emmanuela Florin, jeune étudiante responsable du Blocco Studentesco passée à tabac par sept voyous se réclamant de “l’antifascisme”, ce sont d’autres militants du même mouvement qui viennent de subir, lundi 10 octobre, les attaques d’une extrême gauche particulièrement violente.

Ainsi, alors que des militants du Blocco tractaient pacifiquement et de manière légale pour l’université publique, une trentaine puis une centaine de nervis gauchistes, armés et casqués, ont attaqué 2 militants isolés du Blocco. Réalisant cela, leurs camarades viennent se porter à leur secours. Mal leur en a pris, car c’est la police qui a mené la seconde attaque en chargeant les étudiants, à tel point qu’un militant a dû être hospitalisé suite à des coups portés par la police. Sans oublier les arrestations.

Cette violence policière est d’autant plus incompréhensible que les forces de l’ordre ont protégé le cortège illégal, casqué et armé des gauchistes (comme le montrent les photos ci-dessus et la vidéo en italien ci-dessous). Cette collusion est sidérante car les forces de l’ordre sont commandées au niveau national par… Roberto Maroni, membre de la Ligue du Nord… Un Roberto Maroni, interpellé dans un communiqué par Gianluca Iannone, chef national de CasaPound, pour « rétablir un minimum de droit et légalité dans une ville abandonnée à la mafia ».

[box class=”info”]Crédit photo : DR[/box]

Le score d’Arnaud Montebourg annonce de profonds bouleversements politiques

Le score d’Arnaud Montebourg annonce de profonds bouleversements politiques

11/10/2011 – 18h45
PARIS (NOVOpress) –
Le vrai gagnant de la primaire du Parti socialiste est Arnaud Montebourg. Et ce, sans aucun doute possible. Le député et président du conseil général de Saône-et-Loire obtient 17 pour cent des suffrages soit près du double des estimations qu’indiquaient les sondages. C’est lui qui fera le vainqueur du second tour de cette primaire. Plaçant au coeur de sa campagne la démondialisation, la morale publique, la lutte contre la corruption, Arnaud Montebourg a montré que ses électeurs voulaient des transformations profondes.

17% pour le candidat de la démondialisation, candidat décrié par l’hyperclasse mondiale (d’Alain Minc à Daniel Cohn-Bendit en passant par Manuel Valls et… les altermondialistes d’Attac), c’est la marque manifeste que les citoyens veulent se réapproprier leur destin, que les discours lénifiants sur la mondialisation heureuse ne fonctionnent plus, qu’une partie du peuple veut se faire entendre pour exprimer sa volonté d’en finir avec ces vielles élites qui nous ont menés à la crise.

Mais surtout ces 17% dépassent largement la simple candidature d’Arnaud Montebourg. Certains veulent amplifier la mise au premier plan de ce concept. Ainsi, le Bloc Identitaire, dans un communiqué, indique : « Allant toujours plus avant, les identitaires continuent à travailler à l’organisation d’Assises de la démondialisation transversales, dépassant les stériles clivages partisans. » Le Bloc Identitaire fait également remarquer que « les Identitaires ont une fois de plus joué leur rôle d’aiguillon dans ce scrutin. En soutenant Arnaud Montebourg, mais aussi en l’appelant à aller plus loin à travers une démondialisation intégrale ne se couchant pas devant le politiquement correct et visant à “fixer les populations dans leurs aires d’origine”, selon les mots de Walden Bello, créateur du concept de démondialisation. » Et « prouvant que leur combat est en phase avec une part chaque jour grandissante de la population. »

De plus, ces 17% dépassent la querelle entre Martine Aubry et François Hollande, chantres tous deux du social-libéralisme et du libre-échangisme. D’autant qu’en 2008, François Hollande avait affirmé que les politiques n’étaient pas là pour protéger les citoyens… Alors qu’Arnaud Montebourg lui demande, comme à Martine Aubry, de prendre clairement position sur les thèmes défendus par le président du conseil général de Saône-et-Loire.

Le gouvernement autorise le relèvement des plafons des zones d'épandage d'azote

Le gouvernement autorise le relèvement des plafonds des zones d’épandage d’azote

11/10/2011 – 16h55
PARIS (NOVOpress) –
La nouvelle a de quoi surprendre. Mais le gouvernement, via un décret paru ce mardi au Journal officiel, a décidé de relever les plafonds d’épandage d’azote dans les exploitations agricoles.

C’est d’autant plus surprenant que de plus en plus de preuves établissent la corrélation entre épandage massif d’azote et extension des algues vertes. Algues vertes aux conséquences tragiques pour l’environnement. Pour preuve, la mort de sangliers sur les plages d’une commune bretonne.

Désormais, selon ce décret, les autorités prendront comme référence la surface agricole utile (SAU) et non plus une « surface d’épandage » plus restreinte.

Ce décret, signé par le Premier ministre et les ministres de l’Agriculture et de l’Ecologie, a provoqué la colère de l’association Eaux et Rivières. Dans un communiqué, elle déplore que ce décret « intervient alors que la commission européenne exige de la France, dans une lettre du 17 juillet dernier, des explications sur sa politique de prévention des marées vertes. »

De plus, l’association indique que « le relèvement des plafonds d’épandage de lisier [est] jugé incohérent avec les programmes engagés pour réduire la pollution par les nitrates ».

[box class=”info”]Photo : zone infestée d’algues vertes. Yannick Krempp/Flickr sous licence Creative Common[/box]

Relocalisation industrielle : le futur Trafic Renault sera fabriqué en Normandie

Relocalisation industrielle : le futur Trafic Renault sera fabriqué en Normandie

11/10/2011 – 15h00
SANDOUVILLE (NOVOPress) – C’est Carlos Tavares, numéro 2 du groupe Renault, qui l’a annoncé. Le futur Trafic Renault (le véhicule utilitaire de la marque française) sera désormais fabriqué dans l’usine normande de Sandouville. L’usine fabrique déjà les véhicules Espace et Laguna de la marque au losange.

Et ce à partir de 2014, le montant de l’opération est de 230 millions d’euros. Auparavant, le Trafic Renault était conçu dans les usines espagnoles et britanniques du groupe. Avec ce projet, Renault fera fabriquer 100% de ces véhicules utilitaires dans l’Hexagone.

[box class=”info”]Photo : usine Renault de Sandouville/Tour2Piste News.[/box]

Espagne : Lancement des Jeunesses Identitaires pour la Catalogne

Espagne : Lancement des Jeunesses Identitaires pour la Catalogne

11/10/2011 – 12h30
BARCELONE (NOVOpress) –
Samedi dernier (8 octobre 2011), 150 personnes ont assisté au lancement des JIxC – Joventuts Identàries per Catalunya, à Sant Boi de Llobregat en Catalogne espagnole. Liées au parti identitaire catalan Plataforma per Catalunya, ces Jeunesses Identitaires pour la Catalogne s’inscrivent dans la dynamique de renouveau politique initiée depuis désormais presque une décennie par les jeunes identitaires européens, et notamment à partir de 2002 par les Jeunesses Identitaires en France.

L’Autre Jeunesse, réseau réunissant les jeunes identitaires francophones, a salué la création de ce mouvement dans un communiqué de presse,en affirmant notamment : “Nous serons bientôt côte à côte, car notre combat est le même.”

Josep Anglada, compagnon de route du Bloc Identitaire –ayant participé à deux conventions – et président de Plataforma per Catalunya, a pour sa part déclaré lors de cette réunion : “Qui a la jeunesse avec soi, possède le futur”. Il a aussi salué le choix de la croix de Saint-Georges (Sant Jordi) comme symbole des JIxC en évoquant “la Catalogne et l’Europe qui ont su lutter contre l’envahisseur musulman”.

Les Jeunesses Identitaires pour la Catalogne ne semblent pas être les seules à s’inspirer du mouvement français, puisque les militants d’extrême gauche protestant contre cette réunion scandaient pour leur part “Anglada pim-pam-pum“, slogan ressemblant à s’y méprendre au “Bim-bam-boum”, rendu populaire par les jeunes identitaires niçois de Jouinessa Rebela.

Violences confessionnelles en Egypte

Violences confessionnelles en Egypte

11/10/2011 – 10h00
LE CAIRE (NOVOpress) –
Au moins 24 chrétiens égyptiens ont été tués dimanche au soir, lors de la dispersion d’une manifestation de la communauté copte pour protester contre les violences dont elle fait l’objet depuis la fin de la révolution. Partie du quartier de Choubra, foyer cairote de la communauté, la marche avait pourtant débuté pacifiquement. Mais touchant à sa fin, elle a été brutalement interrompue par les militaires.

Des coups de feu à l’origine indéterminée se sont alors faits entendre et se sont intensifiés, l’armée a immédiatement réagi en lançant ses blindés sur la foule, ce qui a provoqué un véritable carnage. Selon des témoins sur place, on a ramassé plusieurs corps décapités ou écrasés sous le poids des blindés. Des perturbateurs auraient également infiltré le cortège, semant le trouble et accélérant l’éclatement des violences.

Les affrontements se sont poursuivis dans la plus grande confusion sans que l’on ne parvienne vraiment à identifier les protagonistes, de nombreux riverains y ayant pris part dans un camp ou dans l’autre. Le bilan de 24 morts pourrait être largement sous-évalué, l’armée a annoncé que 3 conscrits avaient perdu la vie. On dénombre également 200 blessées environ.

La communauté internationale, par la voie du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a immédiatement fait part de sa vive inquiétude et a appelé « les autorités de transition à garantir la protection des droits de l’homme et des libertés civiles pour les Egyptiens de toutes confessions ». Mais les pieuses incantations des dirigeants occidentaux, qui analysent ces révolutions arabes sous un angle un peu trop romantique, infléchissent mal les réalités du monde arabo-musulman, encore travaillé par l’intégrisme religieux et/ou les clivages tribaux.

Et l’approche des premières élections supposées libres dans ces pays peu accoutumés à la démocratie risquent fort d’aggraver les tensions. Ainsi, en Tunisie, des islamistes ont tenté ce même dimanche d’incendier le siège d’une chaîne de télévision privée après la diffusion du film Persépolis, lui reprochant de faire figurer une représentation de Dieu, ce qui est formellement proscrit par l’Islam.

Si les peuples arabes ont bien revendiqué davantage de liberté lors de ces révolutions, ils n’ont certainement pas plébiscité un modèle à l’occidental, empreint de laïcité et de multiculturalisme. Et si l’Egypte et la Tunisie, pays arabes relativement homogènes et occidentalisés, sont secoués par de tels troubles, on voit mal comment la Libye (et la Syrie ou le Yémen?), mosaïque de tribus pétries de traditionalisme, pourrait y échapper lors de sa transition démocratique. En Libye, les exactions perpétrées par les rebelles contre les populations noires ne sont sans doute qu’un début.

[box class=”info”] Photo : Église copte Saint Georges, Le Caire. Crédit Berthold Werner, licence CC. [/box]

[Football] Les qualifications pour l’Euro 2012 de ce soir

[Football] Qualifications pour l’Euro 2012 : les matchs à retenir

11/10/2011 – 09h15
PARIS (NOVOpress) — Les qualifications pour l’Euro 2012 touchent à leur fin et même si l’on commence à y voir plus clair pour tous les groupes, voici les matchs à retenir.

Allemagne/Belgique : un des matchs à risque de ce soir. Les Siders belges contre les Kuttens teutons. Attention à l’abus d’alcool… D’autant que la Belgique pourrait laisser sa seconde place (qui pourrait peut-être lui permettre de se qualifier) aux Turcs.

Espagne/Écosse : les Espagnols sont loin devant mais les Écossais défendront vaillamment leur seconde place au son des « Flowers of Scotland ».

Irlande/Arménie : deux peuples qui ont souffert, deux peuples chrétiens revendiqués, mais une seule place pour espérer une qualification à l’Euro. Temple Bar risque d’avoir mal à la tête, mais dans quel sens ?

France/Bosnie-Herzégovine : Quand même, on jettera un coup d’œil à ce qu’il reste de notre pauvre et triste équipe de France. Il ne faut pas perdre pour conserver notre première place. Après l’Albanie vendredi, c’est donc face à un autre pays musulman d’Europe que nos joueurs devront se battre.
Crédits photo : RAWKU5 via sxc

Nombre record de PV : les automobilistes traient comme des vaches à lait

Nombre record de PV : les automobilistes traits comme des vaches à lait

11/10/2011 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Le nombre des amendes, qui pèsent sur le dos des automobilistes, explose : 7,5 millions en 2010. Soit une hausse de 13% par rapport à 2009. Un record qui ne tient pas compte des amendes infligées par les polices municipales. La baisse du nombre de places de stationnement dans les centres-villes et l’arrivée des tablettes numériques permettant la distribution électronique de PV, expliquent surtout ce phénomène.

Ainsi, grâce à ces tablettes numériques, les pervenches gagneraient 30% de temps dans la rédaction des PV par rapport au classique carnet à souche. Selon Rémy Josseaume, président de la commission juridique de l’association 40 Millions d’automobilistes, les pervenches sont également motivées par une politique du chiffre : « Les agents verbalisateurs ont, semble t-il, eu des consignes pour verbaliser plus pour gagner plus », affirme le juriste et docteur en droit.

Les Français préfèreraient certainement que les pouvoirs publics mettent autant d’énergie et de technologies à lutter contre les braquages, trafics de drogue et d’armes générés par l’immigration sauvage. Une réalité autrement plus dangereuse qu’un « arrêt ou stationnement gênant »

Des "Celtomania" qui versent dans la diversité

Des “Celtomania” qui versent dans la “diversité”

Affiches des Celtomania10/10/2011 – 20h00
NANTES (NOVOpress Breizh) – « Liviou unaned breizh*! Cette 22ème édition ne sera pas seulement “gwenn” et “du” mais joyeusement bigarrée à l’image des différents spectacles et manifestations proposés dans nos 17 communes partenaires de Loire-Atlantique. » La dernière édition du festival « Les Celtomania » annonce la couleur, avec une affiche bien conformiste (ci-contre), en complet décalage avec l’esprit du festival.

Christophe Lelu, enseignant de son état, a eu la bonne idée en 1989 de regrouper les différents organisateurs qui programmaient des artistes bretons dans la région nantaise. Ainsi sont nées deux ans plus tard « Les Celtomania » qui, chaque mois d’octobre, proposent des manifestations, des expositions et des spectacles de très haute qualité. Tous représentatifs de ce que la culture bretonne a de plus authentique.

Ainsi cette année du 1er au  29 octobre, Fanny Cheval et le collectif  Spered Kelt exposent à Clisson leurs œuvres consacrées à la Bretagne. Vendredi 14 octobre, Clarisse Lavanant et Dan  ar Braz  seront à La-Chapelle-sur-Erdre pour un concert qui s’annonce prometteur. Le lendemain c’est la Kevren Alré, un bagad aux harmonies résolument novatrices, huit fois champion de Bretagne des bagadoù, qui présentera son nouveau spectacle intitulé « Imoer » (« Mémoire », en breton vannetais). Enfin le 29 octobre  The Churchfitters, l’un des groupes les plus inspirés de la scène irlandaise,  installé en Bretagne depuis dix-huit ans, donnera un concert à Pornic. Un programme, on le voit, très « celto-breton », enraciné dans une culture plurimillénaire. Pas vraiment « bigarré » (?!) donc, si les mots ont un sens.

Alors pourquoi un tel souci de mettre en avant la « diversité », le « bigarré » (synonyme, comme on le sait, de « disparate », « hétéroclite », « hétérogène », « multicolore » etc.) ? Lisardo Lombardia, le directeur du Festival inter-celtique de Lorient, avait déjà donné dans le registre cette année en parlant de « cosmopolitisme » à propos des Celtes ! Peut-être faut-il chercher – au-delà d’une soumission facile à l’esprit du temps ou d’un sentiment de culpabilité  à affirmer sa culture – du côté des principaux soutiens financiers du festival.

Subventionné en effet principalement par la Ville de Nantes, le conseil général de Loire-Atlantique et la région des Pays de la Loire, Celtomania se doit sans doute de donner des gages aux oligarques socialistes qui dirigent ces collectivités. Connaissant l’amour que portent à la Bretagne et à sa culture MM. Ayrault, Auxiette et Grosvallet, quoi de mieux pour obtenir des subventions que d’intégrer la promotion de la culture bretonne dans un « emballage » idéologique à connotation mondialiste qui ne peut que leur plaire ? Christophe Lelu aime à se définir comme le « VRP de la culture bretonne ». Un titre qui lui va à merveille.

* Traduction donnée par le site du festival : « United colors of Britanny » (sic).