Italie : 76% des demandeurs d’asile souffrent de troubles psychiques graves

Italie : 76% des demandeurs d’asile souffrent de troubles psychiques graves

31/10/11 – 18h30
MILAN (NOVOpress) –
« Les demandeurs d’asile sont des malades mentaux » : non, ce n’est pas un abominable slogan raciste, ou le propos de comptoir d’un beauf incapable d’apprécier la diversité, mais la conclusion d’une étude scientifique, et d’inspiration on ne peut plus immigrationniste. Intitulée « Viras », elle vient d’être présentée à Milan, au premier Congrès national « Psychiatrie et culture dans l’Italie multiethnique ». Cette étude, la première du genre en Europe, a été élaborée dans le cadre d’un projet de recherche mené par le Master « Politiques migratoires, human care et management durable » de l’Université Catholique du Sacré Cœur (qui vise à faire « abandonner les points de vue partiaux et ethnocentriques » sur l’immigration), la Croix Rouge italienne et le think-tank hautement politiquement correct « veDrò–L’Italie au futur », qui réunit des personnalités de centre gauche et de centre droit.

Principal résultat de l’étude : « l’ensemble de l’échantillon (100%), dont l’âge moyen est compris entre 25 et 35 ans, présente des symptômes de maladie. 76% montrent des signes clairs de trouble psychiatrique, au premier chef la dépression, et 24% des troubles physiques de type divers. 100%, à nouveau, de l’échantillon prennent des médicaments ou reçoivent des soins psychologiques (23%)».

Les chercheurs ont également examiné les motivations qui ont poussé les immigrés à déposer une demande d’asile. Cette partie de l’étude est fondée sur les déclarations des immigrés eux-mêmes, qui n’ont manifestement été soumises à aucune critique. Elle reflète donc, bien plus que la réalité, les stratégies des immigrés pour faire aboutir leur demande et la perception qu’ils ont des points faibles du système d’immigration occidental. C’est à ce titre qu’elle n’est pas dénuée d’intérêt.
Italie : 76% des demandeurs d’asile souffrent de troubles psychiques gravesD’après donc ces déclarations, « dans 15% des cas, la décision de déposer une demande d’asile vient de la discrimination pour des problèmes liés à l’identité sexuelle (homosexualité masculine) ». Ce taux de 15%, notent non sans naïveté les auteurs de l’étude, « paraît élevé tant dans l’absolu que par rapport au 30% (seulement le double) du principal motif pour lequel on continue à demander l’asile : la fuite d’une guerre ou de conflits, et l’activité politique ». Il faut dire que le fait qu’un pays soit ou non en guerre est plus facile à vérifier…

« Finalement », toujours selon les déclarations des immigrés reçues avec une foi aveugle par nos chercheurs de l’Université du Sacré Cœur, « le résultat le plus choquant : 82% de l’échantillon des demandeurs d’asile ont subi la torture, et 51% de ceux-ci ont subi la torture alors qu’ils étaient emprisonnés ». Dans seulement 27% des cas, il s’agissait de torture physique. « Dans près de 50% des cas, les tortures ont été accomplies à travers des pratiques déshumanisantes et à travers la violation et l’humiliation de tabous culturels ». Faute d’exemples concrets, on ne sait trop de quoi il est question.

« Les conclusions, commente justement Benedetta Rizzo, présidente de “veDrò”, ne laissent pas place au doute : la migration, en l’absence d’un projet complet d’accueil, représente en soi un très grave facteur de stress qui compromet toute possibilité de pleine intégration ». Benedetta Rizzo termine malheureusement sur des lieux communs d’une absolue vacuité : « La politique a en ce sens une très haute responsabilité, celle de comprendre le phénomène et d’essayer de donner des solutions qui répondent à l’ampleur des problèmes ».

Certains se rappelleront les propos de Serge Boret Bokwango, représentant du Congo à l’Office des Nations Unies à Genève – et qui, lui, ne parle pas en langue de bois : « Les immigrés africains en Italie sont les poubelles de l’Afrique ».

Libye : vengeance aveugle et sanglante contre des civils

Libye : vengeance aveugle et sanglante contre des civils

31/10/11 – 17h00
TRIPOLI (NOVOpress)
— La soi-disant « libération » de la Libye, grandement aidée par les Occidentaux, montre aujourd’hui son véritable visage, celui d’un règlement de comptes entre clans et tribus se vouant mutuellement une haine féroce.

En effet, selon l’organisation de défense des droits de l’Homme, Human Rights Watch, les miliciens pro CNT mènent une véritable « épuration » contre les habitants de Touarga, ancien fief de Muammar Kadhafi.

D’après les constats de l’ONG, ces miliciens, ivres du désir de vengeance, tirent à vue sur des civils non armés, multiplient les arrestations arbitraires et pratiquent la torture sur les prisonniers.

Les faits sont si graves et si nombreux que l’ONG exhorte le nouveau gouvernement à intervenir pour rétablir le droit et placer ces milices criminelles sous le contrôle d’une autorité officielle.

Crédits photo en Une : crédits Magharebia via Flickr (cc)

Affaire du Carlton de Lille : DSK lâché les siens pour ses relations avec des jeunes femmes consentantes

Affaire du Carlton de Lille : DSK lâché par les siens pour ses relations avec des jeunes femmes consentantes


31/10/2011 – 15h30
PARIS (NOVOpress) —
 Dans un article du 29 octobre dernier, signé Ariane Chemin et David Revault d’Allonnes, la quotidien de gauche Le Monde s’étend sur l’abandon d’un homme lâché par tous ses amis et soutiens politiques, à quelques rares exceptions, tournant en rond dans sa “prison dorée” : Dominique Strauss-Kahn.

Extraits : “Après le Sofitel, on l’appelait, glisse une de ses têtes chercheuses. Là, c’est fini. On ne lui téléphone plus. Plus envie.” “Je suis très en colère. On a été trompés. Il nous a trompés. Je ne veux plus jamais entendre parler de ce mec.” “C’est plus que de la déception, c’est de la colère. On est tous très marqués par cette affaire. On trouve inimaginable de n’avoir rien su, rien vu. C’est comme dans les dénis de grossesse, où l’entourage immédiat ne voit rien non plus. C’est vertigineux.”

Emblématique d’une bourgeoisie parisienne intellectuellement et moralement délabrée, l’objet de cette rage et de cette amertume n’est ni la plainte pour tentative de viol sur une femme de chambre du Sofitel New York en mai 2011, qualifiée de « relation inappropriée » selon l’intéressé ; ni la plainte pour agression sexuelle sur une autre jeune femme, la journaliste Tristane Banon, déposée le 5 juillet dernier et classée sans suite pour des raisons de délais de prescription. Plus simplement : la “strauss-kahnie”, plus à un paradoxe près, reproche à son leader déchu des relations tarifées avec des professionnelles, consentantes de fait.

Affaire du Carlton de Lille : DSK laché les siens pour ses relations avec des jeunes femmes consentantes

"DXK" : un film pornographique sera même réalisé à partir des frasques de l'ancien directeur du FMI. Crédit photo : mypornproductions.com

En attendant les romans et biographies de circonstance qui ne manqueront pas de surgir dans les prochains mois sur la question, c’est l’industrie du cinéma, d’un genre un peu particulier, qui s’est emparée du sujet, avec le projet d’un film pornographique sobrement intitulé “DXK”, dont le synopsis est le suivant : “La parodie X de la plus médiatique affaire de moeurs impliquant un important dirigeant politique et économique international et une femme de ménage dans un hôtel de luxe. David Sex King (Roberto Malone), patron d’une grande institution financière, ne résiste pas aux charmes de la femme de chambre (Katia Dé Lys) qui vient faire son travail…”.

D’ici la sortie de ce monument du cinéma, les internautes pourront toujours patienter en revisionnant l’excellente opération d’Action discrète menée à Reims en novembre 2008 à l’occasion du congrès du Parti Socialiste. Que ceux qui n’étaient pas au courant lèvent la main…

"Après le printemps arabe, l'automne catholique" : Entretien avec Alain Escada, de l'institut Civitas

“Après le printemps arabe, l’automne catholique” : Entretien avec Alain Escada, de l’institut Civitas [audio]

31/10/11 – 14h00
PARIS (NOVOpress) –
Des milliers de jeunes catholiques ont manifesté samedi, dans les rues de Paris (photo), pour protester contre la pièce de théâtre de Romeo Castelluci, qui se joue actuellement au théâtre de la ville de Paris et durant laquelle le visage du Christ est maculé d’excréments.

Depuis plusieurs semaines, chaque soir, des centaines, des milliers de jeunes se réunissent pour protester contre la christianophobie qui se développe en France et dans le monde. L’organisateur de la manifestation de samedi Alain Escada, parle même d’un “automne chrétien”. Entretien avec le responsable de l’Institut Civitas.

[MEDIA not found]
Jeunes immigrés : « Il y en a trop ! » affirme le président (PS) du Conseil général d’’Ille-et-Vilaine

Jeunes immigrés : « Il y en a trop ! » affirme le président (PS) du Conseil général d’Ille-et-Vilaine

31/10/2011 – 12h30
RENNES (NOVOpress Breizh) – « Il y a trop de mineurs étrangers en Ille-et-Vilaine ! ». C’est le cri d’alarme lancé vendredi dernier par Jean-Louis Tourenne (photo), président du conseil général d’Ille-et-Vilaine. Une prise de conscience étonnante de la part de ce hiérarque socialiste qui a toujours soutenu la politique de laisser-faire en matière d’immigration. Explications.

« De 5 en 2000, les mineurs isolés étrangers sont aujourd’hui plus de 335 en Ille-et-Vilaine. On sature. On ne peut plus les accueillir et j’en ai assez que les filières marchandes pensent que notre département est un marché lucratif » affirme Tourenne, qui précise « tous les mois, de dix à trente nouveaux jeunes étrangers, primo-arrivants, s’adressent à nos services. Lorsqu’ils arrivent, nous avons la responsabilité de ces mineurs. On ne peut plus assurer seul cette tâche. »

Aujourd’hui l’Ille-et-Vilaine est le troisième département français accueillant le plus de « jeunes » après Paris et la Seine-Saint-Denis. Selon les chiffres communiqués par le conseil général, 68 % de ces « jeunes » arrivent d’Afrique, en particulier d’Angola et du Congo, 6 % du Moyen-Orient, 21 % d’Asie, et 5 % d’Europe de l’Est. Les 37 places d’hébergement ouvertes spécifiquement pour ces jeunes immigrés sont toutes occupées, et les 12 places supplémentaires prévues pour le début de l’année prochaine s’avèrent déjà insuffisantes.

Cette arrivée massive serait due, selon J.-L. Tourenne, à la borne Eurodac installée à Rennes. Depuis janvier 2003, l’Union Européenne dispose en effet d’une base centrale d’empreintes digitales des demandeurs d’asile afin de vérifier qu’aucune demande n’a déjà été déposée ailleurs et de déterminer quel État membre doit examiner le dossier au fond. Ce système informatique, dénommé Eurodac, a pour but de comparer les empreintes digitales de trois catégories d’étrangers : les demandeurs d’asile, les étrangers appréhendés à l’occasion du franchissement irrégulier d’une frontière extérieure, et les étrangers se trouvant illégalement sur le territoire d’un Etat membre. Le fait que ce dispositif soit installé à Rennes ferait donc de la cité bretonne un passage obligé pour les jeunes immigrés. Un bug, en quelque sorte.

Se gardant bien de remettre en cause une politique d’immigration encouragée par le système mondialiste, le patron d’Ille-et-Vilaine se plaint seulement du coût de celle-ci pour la collectivité qu’il dirige : le Département dépense en effet 13 millions d’euros chaque année pour subvenir aux besoins des jeunes immigrés (1). « Il n’y a pas de raison que nous soyons les seuls contributeurs, affirme-t-il. L’immigration est une problématique nationale. Les frais d’accueil des migrants devraient être mieux répartis. »

En avril 2008, Jean-Louis Tourenne avait déjà convoqué la presse, mais c’était pour s’indigner du traitement réservé aux clandestins mineurs. « Quand je vois que l’on vient cueillir des jeunes dans la rue, devant leur collège, à la sortie du métro lors d’une visite scolaire… On va même jusqu’à les arrêter, placer en rétention et effectuer des tests osseux sur eux ! Je vous rappelle que je dispose de l’autorité parentale sur ces jeunes, pourtant on ne m’avertit pas, ou longtemps après… On est dans une chasse aux jeunes ». Un message manifestement reçu cinq sur cinq par les « jeunes » en question.

(1) M. Tourenne a eu moins de scrupules avec les élèves des écoles Diwan. En mai dernier, il décidait de supprimer la subvention «transport» (180 euros par an) accordée aux parents d’Ille-et-Vilaine souhaitant scolariser leurs enfants dans des collèges Diwan hors du département. Motif invoqué : « restrictions budgétaires »…

Crédit photo : Jean-Louis Tourenne, président du conseil général d’Ille-et-Vilaine. Pymouss44. Licence Creative Commons.

[Kiosque étranger] S'acheter un (petit) château en Espagne

[Kiosque étranger] S’acheter un (petit) château en Espagne

31/10/2011 – 11h00
MADRID (NOVOpress) — La crise financière en Espagne ne résulte pas de l’endettement de l’état mais plutôt d’une gigantesque bulle immobilière qui a eu pour résultat que le pays compte des dizaines de milliers d’appartements ou de villas qui sont désormais la propriété des banques. Pour se renflouer, les établissements bancaires ne rêvent que d’une seule chose : s’en débarrasser à vil prix.

Le journal libéral La Gaceta a repéré un site spécialisé qui a listé les propositions les plus intéressantes. Par exemple, un petit chalet mitoyen (image) de deux chambres à coucher situé sur l’île de Las Palmas, dans les Canaries, peut être acheté pour seulement 61 500 euros. De quoi vous donner des idées de voyage.

Pour satisfaire tous ceux qui ont des envies de s’acheter un (petit) château en Espagne.

Crédit photo : capture d’écran du site idealista.com, portail immobilier.

[vidéo] Yves-Marie Adeline : 1914, une tragédie européenne (dernière partie)

[vidéo] Yves-Marie Adeline : 1914, une tragédie européenne (dernière partie)

31/10/2011 – 09h20
PARIS (NOVOpress) — L’écrivain Yves-Marie Adeline présente son dernier ouvrage “1914 Une tragédie européenne”, publié en 2011 aux éditions Ellipses. Quatrième et dernière partie d’une série de 4 vidéos, réalisées par Realpolitik.tv, le site animé par le géopolitologue Aymeric Chauprade.

Yves-Marie Adeline, docteur de l’Université de Paris I, auteur d’une vingtaine d’ouvrages philosophiques ou littéraires, a publié chez Ellipses une Histoire mondiale des idées politiques, une Pensée antique et une Pensée médiévale.

Vidéo


1914 – Une tragédie européenne, par Yves-Marie… par realpolitiktv

Voir ou revoir les parties 1 à 3

Partie 1


1914 – Une tragédie européenne, par Yves-Marie… par realpolitiktv

Partie 2


1914 – Une tragédie européenne, par Yves-Marie… par realpolitiktv

Partie 3


1914 – Une tragédie européenne, par Yves-Marie… par realpolitiktv

Pompéi s'invite au Musée Maillol jusqu'au 12 février

Pompéi s’invite au Musée Maillol jusqu’au 12 février

31/10/11 – 8h00
PARIS (NOVOpress)
— C’est à une exposition unique que nous convie le Musée Maillol depuis le 21 septembre dernier et jusqu’au 12 février 2012. En effet les pièces exceptionnelles présentées dans cette exposition recréant le faste de Pompéi sont habituellement conservées dans les réserves du musée de Naples et n’étaient jusqu’à présent jamais sorties du territoire italien.

L’exposition nous convie à une découverte de la cité antique, connue pour son art de vivre et sa gastronomie, et tragiquement engloutie par une éruption du Vésuve le 24 août 79 malgré la protection des dieux lares dont le Musée nous propose plusieurs représentations finement ouvragées. Il aura fallu, paradoxalement, sa destruction complète pour que parviennent jusqu’à nous ces objets merveilleusement bien conservés.

Pompéi s'invite au Musée Maillol jusqu'au 12 février

La grande salle. Crédit photo : © Antoine Manichon, pour le musée Maillol

La simplicité didactique de la scénographie promène le visiteur des cuisines au triclinium (salle à manger) en passant par l’atrium dans un enchantement d’objets, mobilier et de statues qui témoignent du degré d’extrême raffinement atteint par cette civilisation.

Il faut bien compter deux heures et l’assistance de l’audioguide pour apprécier toute la richesse de cette remarquable exposition célébrant avec brio la grandeur du génie européen.
[box class=info]Exposition Pompéi, un art de vivre, du 21 septembre 2011 au 12 février 2012. Musée Maillol – 61, rue de Grenelle – 75007 Paris. Ouvert tous les jours de 10h30 à 19h00. Plus d’informations : www.museemaillol.com[/box]

Halloween : le nouveau "doodle" de Google [vidéo]

Halloween : le nouveau “doodle” de Google [vidéo]


31/10/2011 – 04h15
SACRAMENTO (NOVOpress) —
 Comme de coutume désormais à chaque événement marquant de l’année (jeux olympiques, fêtes nationales, conquête de l’espace…), ou pour des anniversaires particuliers, le célèbre moteur de recherche Google procède à une adaptation temporaire de son logo d’accueil.

Créé à l’occasion de la fête anglo-saxonne d’Halloween cru 2011, le nouveau “doodle” (qui signifie “gribouillage” en anglais) réalisé par les collaborateurs de l’entreprise, est une vidéo de 40 secondes tournée au siège de Google en Californie.

Clash Eric Zemmour vs. Edwy Plenel sur la colonisation : voir ou revoir les images [vidéo]

Clash Eric Zemmour vs. Edwy Plenel sur la colonisation : voir ou revoir les images [vidéo]

Vendredi soir dernier, les “2 Éric”, Zemmour et Naulleau, recevaient Edwy Plenel, ancien directeur de la rédaction du Monde et cofondateur de Mediapart, dans le cadre de leur émission sur Paris Première. Rappelant les grandes heures d’On n’est pas couché, cette rencontre a donné lieu à un échange musclé sur le thème de la colonisation.

En résumé

Edwy Plenel : “Je veux voir votre colère folle, car c’est une colère d’un hybris colonial justement. Vous ne voulez pas voir comment la vie tourne.”

Eric Zemmour : “Moi je remercie la colonisation française, car elle m’a apporté la culture et la littérature française. Je bénis la colonisation française parce que l’histoire de l”humanité, c’est l’histoire des colonies.”

Kurdes et Turcs viennent s'affronter à Paris

Immigrés Kurdes et Turcs s’affrontent à Paris [vidéo]

30/10/2011 – 21h30
PARIS (NOVOpress) —
Des affrontements violents ont opposé des militants Kurdes et Turcs, place de la Bastille à Paris.

Environ 150 manifestants turcs étaient réunis contre «le terrorisme en Turquie» ce dimanche après-midi, lorsque plusieurs dizaines de partisans du PKK les ont assailli.

Selon un organisateur de la manifestation, Hakan Fakili, membre d’une association d’échanges culturels entre la France et la Turquie cité par l’AFP, «dix manifestants ont été blessés, lynchés par des terroristes du PKK venus du quartier de Strasbourg-Saint-Denis armés de projectiles et de battes de base-ball». Les policiers ont séparé les belligérants en jetant des grenades lacrymogènes et en formant par la suite un cordon de sécurité entre les deux parties.

Ces affrontements font craindre une escalade de la violence en Ile-de-France entre Turcs et Kurdes, l’attaque de cette après-midi ressemblant fortement à une déclaration de guerre.
Encore une fois, l’immigration que les gouvernants de l’Union Européenne et français laissent déferler aboutit à ce que la France en particulier soit de plus en plus le lieu de combat des différents peuples non-européens.

NB : Le titre qui apparait dans la vidéo ci-dessous n’est pas de Novopress.

Coulées de boue en Toscane : des immigrés pillent les maisons, Casapound au secours des sinistrés

Coulées de boue en Toscane : des immigrés pillent les maisons, Casapound au secours des sinistrés

30/10/2011 – 18h50
AULLA (NOVOpress) — Trois cent soixante-six millimètres de pluie en vingt-quatre heures, le fleuve Magra qui déborde, une vague irrésistible d’eau et de boue qui déferle dans les rues, deux morts par noyade (l’un surpris dans sa voiture, l’autre dans sa maison), trois cent personnes qui n’ont plus de toit : la ville d’Aulla, dans la province de Massa-Carrara en Toscane, a été une des plus durement touchées par les intempéries de mardi dernier.

Les charognards (l’italien dit « les chacals ») se sont abattus sur la ville désolée, pour chercher leur butin dans les maisons et les magasins. Des photographes amateurs ont pu surprendre un individu qu’ils décrivent comme « non ressortissant de la communauté européenne » alors qu’il était en train d’emporter des casseroles hors d’un bazar sinistré. La presse a annoncé l’arrestation par les carabiniers de cinq personnes « de nationalité étrangère » prises en flagrant délit : l’une avait entre les mains la caisse d’un magasin envahi par les eaux.

Ce chiffre de cinq a ensuite été ramené à deux. Il s’agit de deux marocains, l’un âgé de 28 ans, l’autre de 40, que le juge d’instruction de Massa a inculpés de vol vendredi mais immédiatement remis en liberté, estimant la détention provisoire inutile : il s’est contenté de leur interdire de se rendre à Aulla.

Coulées de boue en Toscane : des immigrés pillent les maisons, Casapound au secours des sinistrés

Crédit photo : Casapound Italia

Tandis que ces pillards immigrés aggravent ainsi la catastrophe, les Italiens se mobilisent pour secourir leurs compatriotes. L’association Casapound Italia est, comme d’habitude, à l’avant-poste de la solidarité. Une vingtaine de volontaires toscans de “La Salamandre”, le groupe de protection civile de Cpi, est depuis hier à Aulla, et travaille aux côtés de la population et des secouristes au nettoyage de la boue et des débris qui encombrent les rues et les bâtiments. “Vu la situation encore critique que nous avons trouvée, explique depuis Aulla le responsable toscan de la Salamandre Lorenzo Berti, nous garantirons notre aide sans interruption jusqu’à mardi”. Casapound Italia organise en outre, par l’intermédiaire de ses sections locales de Massa et de La Spezia, une collecte de produits non périssables destinés aux sinistrés.

Photos en Une : crédit Euronews (captures vidéo)

Les chrétiens dans la rue contre les insultes et les provocations [vidéo]

Les chrétiens dans la rue contre les insultes et les provocations [vidéo]

30/10/11 – 17h00
PARIS (NOVOpress)
– Lassés d’être la seule religion que l’on peut insulter, agresser et souiller sans risque ni danger et même sous les applaudissements de la « bien pensance », les chrétiens ont défilé hier samedi pour exprimer leur refus de cette « christianophobie » rampante.

Dans la lignée de la mobilisation contre la pièce de théâtre jugée blasphématoire de l’italien Romeo Castellucci actuellement jouée au Théâtre de la Ville, ils étaient près de 3000 à s’être rassemblés autour de la statue de Jeanne d’Arc, derrière une banderole proclamant « La France est chrétienne et doit le rester. »

Vidéo de la manifestation

Le cortège s’est ensuite dirigé vers la place André Malraux, à proximité du Palais Royal, et environ 200 catholiques se sont ensuite rendus devant le théâtre de la Ville, place du Châtelet, pour y prier devant un cordon de CRS en tenue anti-émeutes les empêchant d’atteindre les abords du théâtre.

Pièce de théâtre perturbée et poursuites judiciaires : les militants de l'Action française lancent un appel aux dons

Pièce de théâtre perturbée et poursuites judiciaires : les militants de l’Action française lancent un appel aux dons

30/10/2011 – 16h00
PARIS (NOVOpress) —
Les jeunes militants royalistes de l’Action française, qui ont été à l’origine des manifestations contre une pièce de théâtre jugée blasphématoire par de nombreux catholiques (“Sur le concept du visage du fils de Dieu”, de Roméo Castellucci, jouée au Théâtre de la Ville jusqu’au 30 octobre), font désormais face, après la répression physique (un jeune homme a même eu la jambe écrasée par un camion de police), à celle des tribunaux.

S’ils commencent à disposer de soutiens parmi quelques personnalités (dont le père Guy Gilbert, l’essayiste et écrivain Patrick Gofman, mais aussi l’évêque du diocèse de Vannes Mgr Raymond Centene), les frais engendrés par les procès (plus de quinze comparutions immédiates) et la perte d’emploi pour 4 militants ont rendu nécessaire la mise en place d’un fond de soutien pour les aider.

[box class=warning]Novopress relaye l’appel aux dons lancé par l’Action française. Chèques libellés à l’ordre du “CRAF” à envoyer à l’Action française, 10, rue Croix-des-petits-Champs, 75001 Paris.[/box]

Photo en Une : cars de police place du Châtelet à Paris. Crédits : Action française

Bernard Lugan : la Libye sous le pouvoir des milices islamistes. Point de situation.

Bernard Lugan : la Libye sous le pouvoir des milices islamistes. Point de situation.

[box class=info]Point de situation de la Libye au 29 octobre 2011, par Bernard Lugan. Tribune librement reprise du site bernardlugan.blogspot.com.[/box]
[box class=warning]Voir aussi : Carnet de bord d’Aymeric Chauprade (www)[/box]
Les nouvelles images du lynchage du colonel Kadhafi qui commencent à être diffusées sur le net annoncent un « hiver libyen » plein de douceurs et de mièvreries… Mais au-delà de la mort atroce de l’ancien chef de l’État libyen, quelle est la situation sur le terrain au moment où ces lignes sont écrites ?

Plus que jamais, le CNT ne représente que lui-même et c’est d’ailleurs pourquoi il demanda avec une grande insistance, mais en vain, que l’Otan maintienne sa présence. Ce pseudo gouvernement sait en effet qu’il porte un péché originel : celui d’avoir été mis en place par l’Otan, donc par les « impérialistes » et les « mécréants ». Ses lendemains vont donc être difficiles. D’autant que ses principaux dirigeants, tous d’anciens très hauts responsables de l’ancien régime et donc des « résistants de la dernière heure », commencent à être mis en accusation par certains de ces chefs de guerre qui détiennent désormais les vrais pouvoirs.

Le président du CNT, Mustapha Abd el Jalil, a déclaré que la charia serait désormais la base de la Constitution ainsi que du droit, que la polygamie, interdite sous Kadhafi, serait rétablie et que le divorce, autorisé sous l’ancien régime, était désormais illégal. Enfermé dans leur européocentrisme, les Occidentaux ont considéré que ces déclarations étaient « maladroites ». Leur erreur d’analyse était une fois de plus totale car ces propos à but interne étaient destinés à amadouer les milices islamistes auxquelles le pouvoir du CNT est suspendu. Pour mémoire, Mustapha Abd el Jalil, l’ami de BHL, était le président de la Cour d’appel de Tripoli qui, par deux fois, confirma la condamnation à mort des infirmières bulgares et en 2007, le colonel Kadhafi le nomma ministre de la Justice. En dépit de son passé kadhafiste, Abd el Jalid est pourtant respecté par certains islamistes car il est proche des Frères musulmans, mais son pouvoir ne dépasse pas son tapis de prière.

La Libye est en effet éclatée entre plusieurs zones contrôlées par des chefs de guerre jaloux de leur autonomie et prêts à s’entre-déchirer, comme en Somalie. Ces territoires ont tous une ouverture sur la mer et une profondeur vers l’intérieur pétrolier ou gazier, ce qui fait que, comme je le disais il y a déjà plusieurs semaines déjà, le pays est aujourd’hui découpé en « touches de piano ».

Benghazi est sous le contrôle de plusieurs milices islamistes, elles-mêmes éclatées en un grand nombre de petits groupes plus ou moins autonomes, mais c’est à Tripoli que se joue l’unité de la Libye.

Dans la capitale, le chef du CNT, Mustapha Abd el Jalid s’appuie sur le TMC (Tripoli Military Council) qui engerbe plusieurs milices islamistes pouvant mobiliser entre 8000 et 10 000 combattants. Le chef du TMC, originaire de Tripoli, est Abd el-Hakim Belhaj dit Abu Abdullah Assadaq. Ayant combattu en Afghanistan, ce partisan du califat supra frontalier fonda le Libyan Islamic Fighting Group dans les années 1990. Ayant fui la répression anti islamique du régime Kadhafi, il retourna en Afghanistan où il fut arrêté en 2004 puis remis à la police libyenne avant d’être libéré au mois de mars 2010, à la veille de l’insurrection de Benghazi.

Durant la guerre civile, le TMC fut armé et encadré par les services spéciaux du Qatar et il reçut une aide « substantielle » de la part de certaines unités « spécialisées » de l’Otan. Ce fut lui qui prit d’assaut le réduit de Bab al-Aziya à Tripoli. Plusieurs autres milices islamistes se partagent la ville et n’acceptent pas le leadership reconnu au TMC par Mustapha Abd el Jalil. Pour encore compliquer l’embrouille locale, le 2 octobre, fut fondé le Tripoli Revolutionists Council ou TRC, par Addallah Ahmed Naker al-Zentani, originaire de Zentan mais indépendant des milices berbères de cette dernière ville.

A Misrata, les milices se considèrent comme l’élite des révolutionnaires et leur prestige est immense depuis qu’elles ont capturé le colonel Kadhafi. Ce furent certains de leurs hommes, gentils démocrates si chers aux médias français, qui lynchèrent et sodomisèrent vivant l’ancien guide et qui, comme « trophée », emportèrent son corps dans leur ville.

Misrata est sous le contrôle du Misurata Military Council (MSR), qui engerbe plusieurs milices dont la principale est la Misurata Brigade. La situation est cependant confuse car les combattants sont divisés en plusieurs dizaines de groupes commandés par des chefs indépendants rassemblant au total plusieurs milliers d’hommes. A la différence du TMC, le MSR n’a pas besoin d’aide étrangère car il dispose d’énormes quantités d’armes pillées dans les arsenaux de l’ancienne armée.

Les miliciens de Misrata ont une forte tendance à l’autonomie et ils ne semblent pas vouloir accepter de se soumettre au CNT. De plus, ils se méfient des originaires de Benghazi. Pour pouvoir espérer prendre le contrôle de la ville, le CNT devra donc, comme à Tripoli, s’appuyer sur certaines milices contre les autres, ce qui promet bien des « incidents ». Des tentatives de rapprochement ont été faites en direction de Salim Joha, chef de l’Union on Libya’s Revolutionary Brigades, mais rien de concret ne s’est produit pour le moment. Le CNT pourrait également tenter d’amadouer Misrata en nommant Abdul Rahman Swehli Premier ministre, ce qui lui permettrait du même coup d’échapper à la main-mise des clans de Benghazi.

Autre zone ayant échappé au contrôle du CNT, le pays berbère de Zentan avec sa puissante milice ancrée sur djebel Nefuza. Ce furent les Berbères qui permirent l’assaut sur Tripoli en prenant à revers les forces de Kadhafi, opération préparée par les forces spéciales de l’Otan.

Zentan est contrôlée par le Zentan Military Council (ZMC), dont les milices arborent le drapeau amazigh. Militairement, les milices berbères sont les mieux formées de toute la Libye, leurs cadres étant d’anciens officiers libyens. Les deux principales unités berbères sont la Zentan Brigade commandée par Muktar al-Akdhar et la Kekaa Brigade, chacune forte d’environ 1000 combattants. Ces milices ont refusé de quitter Tripoli en dépit des ordres du CNT, ce qui provoqua de graves tensions. Le 3 octobre, après un ultimatum du CNT, la Brigade Kekaa se livra même à une véritable tentative d’intimidation, paradant dans Tripoli et attirant la réplique des islamistes. La guerre civile fut alors évitée de justesse, mais ce n’est que partie remise…

Ceux qui, poussés par BHL, décidèrent d’intervenir en Libye et de s’immiscer dans une guerre civile qui ne concernait en rien la France, vont désormais porter la très lourde responsabilité des évènements dramatiques qui s’annoncent et qui vont se dérouler à quelques heures de navigation de nos côtes.

Bernard Lugan – 29/10/2011

Photo en Une : capture d’écran BFM TV.

“Novlangue, tyrannie médiatique et réinformation” par Jean-Yves Le Gallou - 4 novembre à Lyon

“Novlangue, tyrannie médiatique et réinformation” par Jean-Yves Le Gallou – 4 novembre à Lyon

Jean-Yves Le Gallou, animateur de la fondation Polémia, sera l’invité exceptionnel du Cercle de Précy du vendredi 4 Novembre à La Traboule à Lyon. L’ancien député européen proposera une conférence sur le thème “Novlangue, tyrannie médiatique et réinformation”.

“Novlangue, tyrannie médiatique et réinformation” par Jean-Yves Le Gallou - 4 novembre à Lyon

Ouverture de La Traboule à partir de 18h. Début du Cercle de Précy à 19h30 précise. Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Pour réserver  c’est ici.

Le décalogue de l'idéologie dominante

Le décalogue de l’idéologie dominante

[box class=”info”]En fêtant son élection de 2007 au Fouquet’s, entouré des patrons des multinationales du CAC 40, Sarkozy n’a pas commis une erreur mais un aveu : la droite de gouvernement n’est rien d’autre que le syndic des intérêts de l’oligarchie dominante dont elle partage l’idéologie. Nous publions ici un extrait de l’intervention sur « La droite et l’idéologie de la super-classe mondiale » que Jean Violette a prononcée au Club de l’Horloge. L’intégralité de ce remarquable texte de réflexion est disponible en pdf (voir en fin d’article).  [/box]

Les principales composantes de l’idéologie dominante sont les suivantes : cosmopolitisme + libre-échange mondialiste + droits de l’homme.

Credo et tabous

Cette idéologie repose sur un credo : des formules toujours répétées par l’ensemble du système et qui tendent à devenir des tabous :

  • les nations et les frontières sont dépassées ; les problèmes contemporains ne peuvent être réglés que par une gouvernance mondiale ; les Etats sont trop étriqués pour y faire face ;
  • le protectionnisme c’est la guerre ; plus le commerce et la banque sont libres de toute entrave étatique plus ils procurent la paix et la prospérité ;
  • l’initiative privée est toujours plus efficace et plus économe que l’action des Etats ;
  • l’immigration (de peuplement) est une chance pour la France (ou pour l’Europe) ; il n’y a aucune relation entre insécurité et immigration, entre chômage et immigration ; la France a toujours été un pays d’immigration ; nous sommes tous des immigrés ;
  • les races humaines, les différences humaines ou entre les sexes n’existent pas : elles ne sont que le produit arbitraire de la culture. Elles ne sont que de peu d’importance pour la société. Par contre la diversité et le métissage sont un atout ;
  • toutes les cultures se valent (mais la nôtre est quand même plus mauvaise) ; toutes les religions sont respectables (sauf le catholicisme que l’on peut critiquer et moquer sans être accusé de « cathophobie ») ;
  • tous les hommes ont les mêmes droits imprescriptibles ; les étrangers sont, chez nous, chez eux (F. Mitterrand) ; tous les étrangers sont nos frères ;
  • il faut lutter contre toutes les discriminations, contre toutes les exclusions (seule l’exclusion par l’argent est légitime…) et contre le “racisme et la xénophobie” ;
  • il ne faut pas confondre islam et islamisme ; l’islam est une religion comme les autres tout à fait compatible avec l’Europe (l’Europe ne doit pas être un « club chrétien » pour J. Attali) ;
  • nous avons une dette morale vis-à-vis de l’Afrique et des Noirs en particulier.

Ces tabous constituent une idéologie, c’est-à-dire un discours au service (…) [du pouvoir, mais] qui s’enracine dans l’utopie égalitaire, constructiviste et cosmopolite, c’est-à-dire dans une vue du monde (…) ; [une vue du monde aux antipodes des] valeurs et des principes de la droite. » (Jean Violette) Ces tabous sont aussi des préjugés mortels : rappelons-nous le mot de Toynbee selon lequel les sociétés meurent par suicide non par meurtre.

La communication de Jean Violette est structurée en trois parties, suivies d’une conclusion :

– Pourquoi la droite de gouvernement a-t-elle adopté l’idéologie de la super-classe mondiale ? (p.2) ;
– En se ralliant à la nouvelle idéologie dominante la droite de gouvernement a cependant commis deux erreurs fatales (p.8) ;
– La droite oligarchique se condamne donc à la marginalisation politique (p.14).

On peut lire le texte intégral, en pdf en cliquant ici.

[box class=”info”] Source : Polémia. [/box]

Crédit photo : Jef-Infojef. Licence CC.

Les chants populaires, militaires et militants - Ce soir 30 octobre sur Méridien Zéro

Les chants populaires, militaires et militants – Ce soir 30 octobre sur Méridien Zéro

Le chant comme vecteur de cohésion, le chant comme antidote à la morosité ambiante, le chant comme mémoire vivante de nos Traditions …

Ce soir 30 octobre, de 23h00 à 0h30, l’émission de la webradio Méridien Zéro aura pour sujet Les chants populaires, militaires et militants.

L’invité sera Thierry Bouzard, musicologue de la chanson de transmission orale, auteur de plusieurs ouvrages sur les chants : Les chants des traditions, Chants des luttes, Histoire du chant militaire français de la monarchie à nos jours, etc.

 

[box class=”info”] A écouter en direct sur  le site internet Méridien zéro.[/box]

Les chants populaires, militaires et militants – Ce soir 30 octobre sur Méridien Zéro