Dans les nouveaux manuels Nathan, « les Français arrivés en Gaule sont des migrants »

19/09/2017 – FRANCE (NOVOpress)
« Les Français arrivés en Gaule sont des migrants ». C’est ce qu’apprennent aujourd’hui les petits Français de CE2 dans les nouveaux manuels Nathan.

Ainsi, les établissements scolaires l’ayant choisi cette année, comme c’est le cas de l’établissement parisien Fénelon, apprennent que leur peuple n’est qu’un agrégat de diverses migrations, et un peu plus loin que la femme était considérée comme inférieure et mise à l’écart…

Nul doute que les études profondes et sérieuses comme celle de Régine Pernoud n’ont pas inspiré la création de ce manuel.

Le gouvernement avance et recule sur le projet de loi de la PMA

18/09/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie)
Christiane Taubira et Najat Vallaud Belkacem avaient marqué le dernier quinquennat par leur vision idéologisée de la famille. La secrétaire d’Etat à l’égalité Homme Femme a décidément choisi de suivre leurs pas

Interrogé cette semaine par Jean Jacques Bourdin sur BFM TV, madame Schiappa a annoncé que la Procréation Médicalement Assistée serait instaurée pour tous les couples dès 2018. La PMA pour tous était une des promesses d’Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle. Aujourd’hui, la PMA n’est accessible que pour les couples hétérosexuels dans l’incapacité médicale de procréer.

Le gouvernement recule déjà sur cette annonce

Malgré une levée de boucliers limitée, le gouvernement a déjà relativisé cette annonce. Marlène Schiappa a annoncé que ce ne serait que l’agenda de la réforme qui sera annoncé en 2018. Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a annoncé que cette mesure n’est, je cite : « Pas la priorité ».

Toutefois, il ne faut pas penser que le gouvernement renoncera à cette priorité

Actuellement confronté à une résistance sociale, le gouvernement ne souhaite certainement pas revivre un épisode semblable à la Manif pour tous, qui avait fédéré environ un million de Français contre la loi du mariage homosexuel. La révision de loi de bioéthique est prévue pour 2018. Il est peu risqué de penser que l’ouverture de la PMA ressurgira à ce moment là !

Profession de foi Marine Le Pen 1

Haro sur Marine Le Pen !, par Guy Rouvrais

Il paraît donc que pour Marine Le Pen, c’est la chute finale, entraînant avec elle, à terme, celle du Front national ! C’est là une curieuse musique qui va crescendo depuis les élections de mai-juin. Le Parisien, dimanche, en faisant même sa une, ce qui prouve, au moins, que la présidente du Front est toujours « vendeuse »… Ses électeurs, dont la feuille de LVMH – leader mondial du luxe – espère qu’ils seront des lecteurs, seraient frappés de « désamour » à son égard au point, assure le journal, qu’elle « a perdu le droit de parler » en leur nom. Bigre ! Et cela, d’abord et surtout, à cause d’un débat raté entre les deux tours, comme si l’avenir d’un leader se jouait pour toujours sur trois heures de joute oratoire ! C’est aussi excessif qu’injuste.

Le même jour, le concurrent de cet organe vespéral, Le Journal du dimanche, suggérait, pour François Hollande, que « son avenir politique n’est pas totalement derrière lui » ! Rappelons qu’il a été incapable de défendre son bilan devant les Français qui l’avaient élu et qu’il a dû renoncer piteusement à se représenter… Mais c’est Marine Le Pen qui a rassemblé près de onze millions d’électeurs sur son nom dont la carrière serait dans l’impasse. Cherchez l’erreur…

C’est entendu, rien ne vaut la victoire, et une défaite, même honorable, reste un échec et la première déçue, c’est l’intéressée elle-même, à l’unisson de ceux dont elle portait les espoirs. Qu’il faille en cerner les raisons, analyser les erreurs, entendre ce qu’ont à dire électeurs, militants et cadres, c’est ce que va faire la présidente du FN dans les semaines qui viennent en sollicitant « l’intelligence collective, l’écoute mutuelle et à la fraternité militante », a-t-elle dit dans son discours de rentrée à Brachay.

Ceux qui voient Marine Le Pen sur le déclin et prédisent la dégringolade du Front national prennent leurs désirs pour des réalités ! Ce sont des récidivistes ! Depuis la création du FN on ne compte plus le nombre de fois où on a annoncé sa fin ! C’était soit, déjà, à la suite d’un échec électoral, ou d’une dissidence, d’une crise dont politologues et journalistes affirmaient au nom de leur expertise infaillible qu’il ne s’en remettrait pas. Ou alors, souvenez-vous, c’était après une petite phrase malheureuse d’un dirigeant à partir de laquelle les mêmes expliquaient que le Front « met bas le masque » et révèle son « vrai visage », dessillant ainsi les yeux de ses électeurs qui allaient enfin apercevoir l’ombre d’Adolf derrière Jean-Marie et l’abandonner à jamais. On sait ce qu’il est advenu de ces sombres prophéties, le Front national sous Jean-Marie Le Pen comme sous la présidence de sa fille, n’a cessé de progresser, jusqu’à battre tous ses records lors de la dernière élection présidentielle.

Il en est ainsi dans la vie politique, les partis et leurs leaders connaissent des hauts et des bas, des victoires et des défaites, des crises et des moments de grâce. L’important, ce ne sont pas ces inévitables péripéties, mais la tendance de fond, et celle de Marine Le Pen et du FN sont ascendantes. Fort heureusement, l’avenir n’appartient pas aux augures journalistiques mais aux Français, laissons les uns parler et attachons-nous à mobiliser les autres pour le salut du pays.

Guy Rouvrais

Article paru dans Présent daté du 19 septembre 2017

Notre ennemi serait le terrorisme. Eh bien, non ! – par Xavier de Boissard

Le premier danger est s’abriter derrière des mots mal définis, rassurants, et de préférence en « isme ».

Après l’attentat dans le métro, vendredi dernier, M. Sadiq Khan, maire de Londres, a déclaré : « Nous ne nous laisserons jamais ni intimider ni battre par le terrorisme. »

Propos guerriers, et, certes, nous sommes en guerre, tout le monde s’accorde à le penser, même MM. Hollande et Valls l’ont proclamé. C’est dire qu’il y a là une évidence !

Mais M. de La Palice aurait pu le dire : si guerre il y a, il y a nécessairement un ennemi qui nous la fait, mais cet ennemi, est-ce le terrorisme ?

Le terrorisme n’est rien d’autre qu’un acte de guerre. Ce n’est pas l’ennemi mais seulement un de ses modes d’action. Imagine-t-on Churchill disant, en pleine bataille d’Angleterre, « Notre ennemi c’est le bombardement » ? Non, l’ennemi, c’était l’Allemagne. La Grande-Bretagne était en guerre contre l’Allemagne, rien de plus, rien de moins.

Il nous faut donc nous poser LA question : cette guerre actuelle, asymétrique, aux multiples modes et théâtres d’opérations (Europe, Amérique, Moyen-Orient, Afrique, Asie), qui donc nous la fait et à qui devons-nous donc la faire ?

Dans l’immense confusion des mots (terrorisme, islamisme, radicalisme, djihadisme…), plus personne ne s’y retrouve. Serait-ce un fait exprès ?

Nous le savons depuis Clauzewitz : « La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens. » Alors, ce terrorisme – qu’il soit qualifié d’islamiste, islamique, musulman, qu’importe -, au service de quelle politique est-il ?

À les entendre, nos terroristes et djihadistes de tout poil visent à l’instauration de la charia et du califat qui la fera respecter par l’exercice de son pouvoir politique. Sont-ils les seuls ? N’ont-ils donc pas d’alliés servant la même cause mais « par d’autres moyens » ?

Sans même avoir à chercher bien loin, restons-en aux proclamations des uns et des autres :

– Les Frères musulmans proclament « Le Coran est notre Constitution ».

– Certaines personnalités musulmanes ne cachent pas leurs intentions conquérantes en Europe, tel le cheikh Youssouf al Qaradawi, de l’UOIE (Union des organisations islamiques européennes, dont la branche française est l’UOIF), qui déclarait en 2002 : « Avec vos lois démocratiques, nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques, nous vous dominerons. »

– Tariq Ramadan : La France est une culture maintenant musulmane. La langue française est une langue de l’islam. »

Lire la suite

«Narcissique», «minable»… Michel Onfray fracasse Macron

18/09/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Il ne pouvait pas laisser passer cela. Alors qu’Emmanuel Macron a récemment critiqué le travail des intellectuels en disant que « pour une large part d’entre eux, ça fait longtemps qu’ils n’ont pas produit quelque chose de renversant » ajoutant qu’ils étaient « devenus des esprits tristes englués dans l’invective permanente », Michel Onfray lui a directement répondu. Et la réponse est cinglante.


La Cimade utilise l’image des Jeux Olympiques pour lancer une campagne pro-immigrationniste

18/09/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Au lendemain de l’attribution des Jeux Olympiques 2024 à Paris, l’organisation immigrationniste la Cimade a décidé de lancer la campagne « Vivre est une victoire ». Pour ces militants pro-invasion migratoire, l’objectif affiché est « de rendre leur dignité aux personnes réfugiées en quête d’une terre d’accueil ».

Dans la vidéo diffusée sur le Net, la Cimade utilise l’événement olympique pour tenter de faire passer le message suivant : si les sportifs se surpassent pour gagner, les réfugiés le feraient pour vivre. Et si les migrants se surpassaient plutôt pour rester au pays ?


La justice française refuse un prénom breton

18/09/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Le tribunal de grande instance de Quimper a rendu sa décision mercredi : le petit Fañch, né le 11 mai dernier et dont le prénom s’écrit avec un tilde sur le N, devra s’appeler Fanch. Sans tilde. Le tribunal estime en effet que le tilde est incompatible avec la loi française et qu’il n’est pas reconnu par la langue française.

Les parents argumentent de leur côté que ce prénom d’origine bretonne fut déjà légalement porté, notamment par deux écrivains: Fañch Peru et Fañch Broudig. De plus, cette lettre était fréquemment employée dans les textes médiévaux français, et en particulier dans l’ordonnance de Villers Cotterêt promulguée par François Ier, en 1539, qui imposait le français comme langue des actes de justice. Les parents envisagent donc des recours, soutenus par la mairie de Quimper dans leur combat contre l’ignorance des administrations.

Vu sur Twitter

Verbalisation du harcèlement de rue: une usine à gaz juridique pour cacher une démission politique

Publié le

Les migrants et le pape

16/09/2017 – VATICAN (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie)
Le 21 août dernier, le pape François publiait un message annuel pour la Journée mondiale des migrants. Il demandait des mesures concrètes visant à protéger juridiquement les migrants, avant leur départ, pendant leur trajet, à leur arrivée, en leur garantissant une protection sociale, une scolarité pour les plus jeunes, une retraite pour les plus anciens. Sans limite aucune, la vision du pape semblait faire parfaitement fi des frontières en ce qui concerne l’accueil de l’autre. Cela allait d’ailleurs très clairement avec la ligne du livre Politique et société. On y voit en effet le saint Saint Père se définir comme sans réelle culture. Et on y trouve l’idée que la sécurité personnelle doit toujours passer avant la sécurité nationale.

Cependant on semble observer un revirement ?

En effet, on ne peut pas dire que les propos du 4 août sont dans la ligne de ceux du 10 septembre. Lors d’un de ses habituels interview de retour de voyage, le pape a avancé deux idées :

La première est un appel à la prudence : Les « gouvernements », a affirmé le pape, doivent réguler avec « prudence » les accueils, selon leur capacité à « intégrer » de nouvelles populations. « Il ne suffit pas d’ouvrir son cœur », a t il lancé, mais un gouvernement doit se dire: « Je ne peux pas accepter un nombre plus important, car il y a danger de la non intégration ». On se souvient qu’en 2016, à son retour de Suède, il avait déjà justifié le principe d’une régulation.

La seconde idée, consiste à dire que l’Occident a la responsabilité « d’investir » en « Afrique » pour que ses habitants puissent vivre sur un continent en « croissance ». Ce qui revient à traiter, à la source, l’une des causes de l’immigration économique. C’est un des fondamentaux de l’enseignement social de l’Eglise. Mais François ne l’avait encore quasiment jamais utilisé, accusant plutôt l’Europe d’égoïsme.

Pourquoi ? Questions subversives – par Guillaume Faye

16/09/2017 – FRANCE (NOVOpress avec Guillaume Faye)

Bien poser la question est souvent plus important que formuler la réponse, qui vient d’elle-même. Poser les bonnes questions aide à mieux comprendre les choses. Surtout les questions causales qui se formulent par ”pourquoi ?”. Voici plusieurs questions sur des sujets sensibles que l’on ne pose jamais dans les médias car la réponse serait trop choquante et politiquement incorrecte (explosive), quoique et parce que parfaitement vraie.

Islam, immigration, criminalité

Tarik Ramadan, islamiste soft et vrai fanatique dissimulé, a tenu des propos très ambigus sur la lapidation des femmes adultères ainsi que sur l’excision (clitoridectomie, la pire des mutilations sexuelles) des jeunes filles, pratiques barbares coutumières de l’islam. Il n’a jamais été critiqué par les associations gaucho–féministes ni poursuivi pour incitation à la haine sexiste. Pourquoi ?

La majorité des musulmans d’origine maghrébine et africaine ne sont pas des terroristes mais la totalité des terroristes sont des musulmans de cette origine. Pourquoi ?

La majorité des personnes issues de l’immigration extra-européenne ne sont pas des délinquants mais l’immense majorité des délinquants sont issus de cette immigration. Pourquoi ?

La totalité des djihadistes musulmans impliqués dans des attentats terroristes ou fichés S sont aussi des délinquants ou criminels de droit commun. Pourquoi ?

Les auteurs de viols et d’agressions sexuelles, en hausse constante en France, ne voient jamais leurs prénoms mentionnés dans les médias. Pourquoi ?

Politique de la ville

Des milliards d’euros de subventions, d’aides en tous genres, de travaux ont été dépensés – et continuent de l’être – dans les ”cités” peuplées d’immigrés depuis 40 ans, largement privilégiées par rapport aux petites villes périphériques peuplées de Français de souche. Or les zones de non droit prolifèrent –déjà plus de 500–, le trafic de drogues explose, les émeutes, les agressions de policiers en patrouille, de postiers, de pompiers, les incendies, les pillages, les dégradations de biens et bâtiments publics sont devenus quotidiens et s’amplifient chaque année. La ”politique de la ville” est un échec complet mais continue, payée par vos impôts. Pourquoi ?

Économie

Les pays (France en premier lieu) où les chômeurs sont le plus aidés sont ceux où le taux de chômage est le plus fort. Pourquoi ?

Les pays qui ont le plus de millionnaires sont ceux où il y a le moins de pauvres. Et l’inverse est vrai. Pourquoi ?

Les pays où la fiscalité est la plus forte sont ceux où le déficit des comptes publics et l’endettement sont les plus élevés. Pourquoi ?

Le Code du Travail de la Suisse est dix fois plus léger que celui de la France, le chômage y est cinq fois moins important, le PIB par tête 30% supérieur, le nombre de pauvres et de SDF dix fois moins élevé qu’en France. Pourquoi ?

Lire la suite

Militaire attaqué à Châtelet par un homme armé d’un couteau : l’agresseur a invoqué Allah

15/09/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Le parquet antiterroriste a été saisi après qu’un homme a attaqué au couteau un militaire de l’opération Sentinelle ce vendredi matin à Châtelet.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’assaillant, rapidement maîtrisé par le militaire, aurait tenu des propos faisant référence à Allah…

Il s’agit de la septième attaque contre des militaires de la force Sentinelle, mise en place dans le cadre du plan Vigipirate après les attentats de janvier 2015.



Facebook, nouveau censeur ?

Au commencement était la toile que d’aucuns appellent le net. Le mantra de la toile était simple : neutralité du net, pas de censure, pas d’intervention politique, liberté grande dans le respect du bien commun. Autrement dit, pour autant que vous n’appeliez pas au meurtre de votre voisin ou à celui des Écossais (pour cause de radinerie bien entendu), vous pouvez exprimer votre opinion.

Les réseaux sociaux jusqu’à une période très récente respectaient cette liberté mais les choses sont en train de changer. Facebook a lancé avec huit médias français, l’AFP, Le Monde — qui a créé, dans le même esprit de censure le Décodex –, France Médias Monde (RFI, France 24), L’Express, Libération, 20 Minutes, BFMTV et Franceinfo, une opération de surveillance des informations figurant sur le réseau. Une information considérée comme « fausse » par deux de ces médias sera signalée comme telle sur Facebook, toute tentative de partage sera accompagnée d’une alerte et toute publicité sera bloquée.

Facebook, qui finance de nombreuses manifestations liées à l’information comme le plus important congrès européen de journalisme, veut être plus en pointe dans le combat pour l’Empire du Bien. Le Vice-Président de Facebook Adam Mosseri avait annoncé la couleur en Italie en avril 2017 comme l’Observatoire l’avait noté.

En complément de l’opération ci-dessus, Mosseri annonce que le réseau social ne veut pas s’impliquer dans la vérification des faux discours ni dans la qualification de ce qu’est un discours de haine ou de violence. Il fera appel à des tiers comme l’université américaine Poynter ou au Désintox de Libération dont le propriétaire l’aimable Patrick Drahi n’a certainement aucun conflit d’intérêt.

Comme le disait justement Guy Debord « dans la société du spectacle, le vrai devient un moment du faux ». L’Observatoire reviendra sur des projets de Google qui vont dans le même sens : surveiller et punir. Devinez qui ?

Texte repris du site OJIM

Nicolas Dupont-Aignan est favorable à un rapprochement avec Marine Le Pen et Laurent Wauquiez

14/09/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Le paysage politique change“. Invité ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Nicolas Dupont-Aignan s’est dit favorable à un rapprochement avec Marine Le Pen et Laurent Wauquiez.

Si Marine Le Pen repart dans sa roue pour faire le nouveau FN qui sera exactement le même, si Wauquiez veut faire du Sarkozy sans la moitié des LR qui sont passés chez Macron et si moi je continue à faire la même chose, et bien on disparaîtra.

Nicolas Dupont-Aignan a également déclaré qu’il allait proposer un “programme commun” dimanche prochain.


De nouvelles découvertes sur l’évolution de l’espèce humaine mettent à mal la théorie de l’homme « sorti d’Afrique »

14/09/2017 – SCIENCES (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Ces derniers mois ont été le théâtre de plusieurs découvertes majeures en paléoanthropologie. Celles ci questionnent l’origine de l’humanité et amènent à repenser les classifications enseignées jusqu’alors. Le bulletin de réinformation vous en présente deux d’entre elles.

C’est en juin qu’a retenti, le coup de tonnerre qui a vieilli l’humanité dite moderne de 100 000 ans

Alors que l’on pensait le berceau des hommes actuels situé en Afrique de l’Est, c’est à Jebel Irhoud, au Maroc qu’ont été trouvés des restes d’Homo sapiens datés de 300 000 ans, et ce grâce à la technique de datation : la thermoluminescence, exécutée pour ces fossiles en Suisse.
D’après le Français Jean Jacques Hublin, co-auteur de ces travaux, l’homme de Jebel Irhoud nous ressemble tant qu’on pourrait le croiser dans le métro sans le différencier de nous. Mais la boîte crânienne est encore bien différente de la morphologie moderne.

Cette grande découverte amène à penser un nouveau scénario évolutif

Plutôt que de cantonner le berceau de l’espèce Homo sapiens seulement au Maroc, les scientifiques penchent pour un déploiement de l’espèce dans toute l’Afrique, antérieur à 300 000 ans. Mais il n’y a bien sûr aucune raison objective que ce déploiement ait concerné uniquement l’Afrique.
Ce qui permet au paléoanthropologue Antoine Balzeau d’affirmer : « Il y a donc eu pendant longtemps plusieurs espèces d’hommes à travers le monde, qui se sont croisées, ont cohabité, échangé des gènes »

Autre découverte importante, celle de traces de pas laissés par un pré-humain, il y 5,7 millions d’années, en Crète

C’est 2 millions d’années de plus que les plus anciennes traces d’homininés connues jusqu’à lors. Ces empreintes de pas auraient été laissées par quelqu’un marchant debout, sur ses jambes, et elles sont très similaires à celles des humains.

Cependant, la découverte reste à confirmer. Si tel est le cas, l’aire biogéographique de nos lointains ancêtres devra être revue, car elle s’étendrait au-delà de l’Afrique

Déjà, au début de cette année, les restes d’un homininé vieux de 7,2 millions d’années avaient été retrouvés entre la Bulgarie et la Grèce. Les découvertes non conformes à l’idéologie selon laquelle nous serions « tous des Africains » se succèdent donc.