Norbert Dentressangle, premier groupe de transport routier en Europe, fait l’objet d’une enquête pour travail illégal

Norbert Dentressangle, premier groupe de transport routier en Europe, fait l’objet d’une enquête pour travail illégal

05/06/2012 — 18h00
PARIS (NOVOPress via le Bulletin de réinformation) — L’entreprise de transport Norbert Dentressangle est soupçonnée de “délit de marchandage, prêts de main d’œuvre illicite et de travail dissimulé”. Hier encore, les enquêteurs de l’office central de lutte contre le travail illégal et ceux de l’office central des nouvelles technologies se sont livrés à des investigations sur quatre sites du groupe.

Depuis 2005, le syndicat CFTC dénonce un système organisé, reposant pour partie sur l’utilisation de filiales étrangères : les chauffeurs recrutés sous contrats locaux polonais, roumain ou portugais étaient basés sur des sites français mais payés selon les tarifs de leur pays d’origine. Selon un délégué syndical, on évalue entre 1.000 et 1.500 le nombre de chauffeurs opérant dans ces conditions, soit 20 % de l’effectif des chauffeurs français.

Suisse : vol de vélos pour s’acheter de la cocaïne

Suisse : vol de vélos pour s'acheter de la cocaïne

05/06/2012 – 15h00
ZURICH (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – C’est une information plutôt insolite, mais finalement révélatrice de notre société : un Suisse, de 37 ans, a volé plus de 800 vélos ces derniers mois dans la région zurichoise. Il transmettait ensuite son butin à un Gambien de 38 ans en échange de cocaïne. Celui‑ci envoyait ensuite les vélos par bateau vers l’Afrique. La police de la ville de Zurich vient d’arrêter les deux hommes. Ils devront répondre de vols, recel et violations de la loi sur les stupéfiants. La somme du délit n’a pas encore été calculée mais devrait s’élever à plusieurs centaines de milliers de francs suisse.

Mérignac : Les identitaires apposent leur propre signalisation

Mérignac : Les identitaires apposent leur propre signalisation

04/06/2012 – 08h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Le congrès de l’association des musulmans de Mérignac (Gironde) avait provoqué la polémique, avec le souhait des organisateurs d’inviter le très controversé Hani Ramadan, prêcheur favorable à la pratique de la lapidation.

Afin de protester contre la tenue de cette réunion, le Bloc Identitaire Aquitaine a apposé dans la nuit de jeudi des plaques de rue factices « Avenue de l’amputation » ou encore « Avenue de la lapidation ». Pour ces militants connus pour leurs actions coup de poing, cette action humoristique vise à « honorer certaines pratiques ou règles courantes dans les pays musulmans ». Pour aider à une meilleure compréhension, un texte explicatif est inscrit sur les plaques…

Italie : une rixe entre immigrés ravage un hôpital

Italie : une rixe entre immigrés ravage un hôpital

03/06/12 – 10h30
CÔME (NOVOpress) –
L’hôpital, nouveau champ de bataille de la guerre ethnique entre immigrés en Italie ? C’est en tout cas ce qui s’est passé dans la nuit de jeudi à vendredi à Erba (dans la province de Côme en Lombardie), à l’hôpital de la Sainte-Famille, tenu par les Frères de la Charité (ordre hospitalier de Saint-Jean-de-Dieu).

Jeudi soir, vers 22 heures, deux Albanais d’une trentaine d’années, Ibrahim Zapzuni, résident dans la région, et Enea Ahmet, sans domicile fixe, se sont battus avec un Syrien du même âge, Hani Ajaj, officiellement résident à Rome mais en fait sans domicile fixe. La rixe a eu lieu « pour des motifs futiles », écrit l’édition locale du Corriere (copie d’écran en Une), mais en plein centre ville, sur la place principale. Les Albanais ont blessé le Syrien à coups de couteaux ou, peut-être, avec des tessons de bouteilles. Le Syrien a pu s’enfuir. Plus tard, vers quatre heures du matin, il s’est présenté tout en sang aux urgences de l’hôpital.

Il a été rejoint dans la salle d’attente  par les Albanais, décidés à lui régler son compte et qui s’étaient munis d’une bouteille d’essence. Ils en ont aspergé leur ennemi et, devant les patients et les médecins terrifiés, ont tenté de lui mettre le feu avec un briquet qui, heureusement, n’a pas fonctionné. Une lutte violente a alors repris entre les trois immigrés et ne s’est interrompue qu’à l’arrivée des carabiniers, qui sont parvenus à grand-peine à les séparer et les ont emmenés au poste.

Le bâtiment a été dévasté par la fureur des immigrés et a dû être fermé pendant plus de deux heures. Le service des urgences a été complètement interrompu.

Philémon Lequeux de la Licra du Bas-Rhin : Dieudonné est un primitif de 4000 ans qui n’a évolué dans aucune civilisation

[box class=”info”] Article reproduit avec l’aimable autorisation des “Hussards de la droite strasbourgeoise”. [/box]

A mesure que la date du spectacle de Dieudonné à Strasbourg approche (le 12 juin prochain au Zénith), c’est la foire d’empoigne entre antiracistes, associations juives (Union des Etudiants Juifs de France [voir Novopress ici]), partisans de la liberté d’expression et auto-proclamés experts.

Les politiques s’en mêlent puisque les candidats aux législatives PS et UMP se pressent du coude pour écrire, tempêter et demander l’interdiction de ce spectacle, ce qui en dit long sur la collusion d’intérêts de ces partis et le clientélisme électoral.

Tout cela est bien beau et nous fait doucement rire. Car Dieudonné est le Golem de l’antiracisme mais cela, il ne faudra pas trop l’évoquer, surtout quand on regarde de plus près la sociologie de son public, composé majoritairement de jeunes, d’immigrés de toutes sortes, notamment maghrébins et Africains.

Nous aurions pu observer de loin tout ce beau monde s’écharper mais le hasard a voulu que l’on tombe sur l’interview faite par la chaine Alsace 20, du président de la Licra du Bas-Rhin, Philémon Lequeux (vidéo ci-dessous)

Il se prononce pour l’interdiction du spectacle. Censure quand tu nous tiens. Il faudra un jour parler du rôle de ces associations subventionnées qui jouent les procureurs publics.

Mais le pire n’est pas là ; le pire c’est ce que dit M. Lequeux car il intervient pour « dénoncer les propos surtout antisémites de ce monsieur qui a 4000 ans, c’est un vieillard de 4000 ans, qui n’a pas évolué dans aucune civilisation et qui prétend partager les hommes pour en faire on ne sait quoi ».

Dans le gloubi-boulga de cette interview, qui ressemble à du français, on comprend pourtant l’essentiel. Que M. Lequeux indique tout simplement que Dieudonné M’bala M’bala, métis noir, est resté un primitif et qu’il n’est pas civilisé.

Chacun jugera de la gravité de ces propos assurément racistes et méprisants. Chacun jugera à quelles extrémités l’antiracisme professionnel mène.

[box class=”info”] Source : Hussards de la droite strasbourgeoise [/box]

Où sont les gens du voyage ? Le point à Nantes, Endoumingue et Villeneuve-Loubet

Où sont les gens du voyage ? Le point à Nantes, Endoumingue et Villeneuve-Loubet

01/06/2012 – 12h30
NANTES (NOVOpress) – Des taggers nantais, regroupés sous l’appellation « Virage à Nantes », sont en émois : il y a quelques jours, ils avaient tagué une énorme inscription le long d’un mur du Quai Gaston-Doumergue sur l’île de Nantes : « Où sont les gens du voyage à Nantes ? ». Le graffiti se voulait à la gloire des gitans et des Roms. Le mur a été nettoyé le 29 mai par les services de Nantes Métropole, selon Ouest-France.

Le quotidien breton évoque une « censure ». Pas sûr que les Nantais, eux, regrettent cet appel en faveur des nomades. En tout cas, les habitants d’Endoumingue (Gers), confrontés à la réalité d’un envahissement de leur commune par des dizaines de caravanes, savent désormais où se trouvent les gens du voyage. Tandis que 150 autres caravanes ont investi illégalement le parc de Vaugrenier à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritime). Là aussi, les Français aimeraient ne pas se poser la question : « Où sont les gens du voyage ? »

Carcassonne : des fidèles catholiques caillassés en pleine messe

Carcassonne: des fidèles catholiques caillassés en pleine messe

29/05/12 – 16h00
CARCASSONNE (NOVOpress)
– La communauté catholique de Carcassonne a été la cible de violences et plusieurs fidèles ont été très choqués par l’agression dont ils ont été victimes en pleine messe.

En effet, samedi soir, dans l’église Saint-Joseph située dans un quartier multiethnique de la ville, quatre voyous de 14 à 18 ans ont fait irruption au milieu de l’office pour jeter des pierres sur les fidèles, majoritairement âgés.

Toujours aussi courageuse et masochiste, la hiérarchie catholique a cherché à minimiser les faits, les qualifiant « d’agaçants mais peu graves » (curieuse indulgence à comparer avec l’hystérie médiatico-cléricalo-politique au moindre graffiti sur une mosquée ou une synagogue) et s’est surtout inquiétée d’éviter « toute récupération ou amalgame lié à l’origine ethnique apparente des trublions », révélant ainsi au passage malgré elle l’appartenance allogène des agresseurs.

Plus lucide, le Front National de l’Aude a clairement mis en cause des « Maghrébins » dans un « acte de haine envers les catholiques du quartier ».

Crédit Photo : Roger Joseph via Flickr (cc)

Italie : émeute islamique contre un plat à la sauce bolognaise de l’aide aux sinistrés

Italie : émeute islamique contre un plat à la sauce bolognaise de l'aide aux sinistrés

28/05/2012 – 08h30
BOLOGNE (NOVOpress) –
Violence, Islam, maladies contagieuses… un concentré de tous les problèmes de la société multiculturelle : voilà ce que la préférence étrangère a créé en quelques jours dans les camps pour sinistrés d’Émilie-Romagne (la région de Bologne), après le tremblement de terre qui a ravagé le Nord-Est de l’Italie.

Les volontaires italiens pleins de bons sentiments sont dépassés par les événements. Jeudi soir, au camp de San Felice sul Panaro, dans la province de Modène, la société Vodafone est venue distribuer des cartes téléphoniques gratuites. Résultat, une rixe a éclaté entre immigrés maghrébins, l’un d’eux a sorti son couteau et poignardé un de ses congénères.

Samedi, une vraie émeute a éclaté dans le même camp, après qu’une volontaire a servi à une jeune musulmane un plat avec de la sauce bolognaise. La Protection civile de Trente, qui est en charge du camp, assure qu’il s’agissait d’une simple erreur : « la jeune volontaire a tendu le plateau par mégarde ». Mais la musulmane s’est mise à hurler, toute sa famille est arrivée et a accusé l’administration du camp d’avoir délibérément insulté l’Islam. Il a fallu une intervention des forces de l’ordre en civil pour rétablir le calme.

« En venant en Émilie, franchement, nous ne nous attendions pas à devoir affronter ce type de problèmes », ont commenté certains des volontaires du Trentin.

Il a par ailleurs fallu désinfecter à deux reprises une tente qui était occupée par des maghrébins atteints de la gale. Après la seconde opération de désinfection, effectuée par une équipe spéciale de techniciens arrivée de Venise, la tente devra être détruite par la commune de San Felice : ni les tridentins ni les vénitiens ne sont en effet disposés à la reprendre. Les maghrébins galeux ont été envoyés à l’hôpital.

Selon le journal local, « le comportement des immigrés maghrébins met à dure épreuve les nerfs de beaucoup d’autres sinistrés », autochtones et qui, eux, n’ont droit à rien. « Nous avons été évacués de notre maison, juste à côté, se plaint un couple de jeunes mariés, nous sommes de San Felice, mais on ne nous donne pas de repas, qui sont réservés aux seuls “résidents” du camp. Nous demandons qu’on prenne en considération aussi des situations come la nôtre ».

Ceux-là seraient trop contents si on leur servait des spaghetti bolognaise.

Religieux algérien, UOIF, etc. : Qui sont les invités du congrès de la Grande Mosquée de Lyon ?

Religieux algérien, UOIF, etc. : Qui sont les invités du congrès de la Grande Mosquée de Lyon ?

27/05/2012 – 15h00
LYON (NOVOpress Lyon) –
La Grande Mosquée de Lyon et l’Institut Français de Civilisation Musulmane organisent, ce week-end, un séminaire international  sur le thème de l’Islam dans l’espace européen: Culture et Education pour mieux vivre son Identité. Au programme de ce congrès : “L’éducation Islamique et son rôle dans la constitution de l’Identité religieuse des musulmans” ; “les musulmans en Europe : l’Apport civilisationnel, ses principes et sa finalité” ou “l’éducation des enfants en Europe entre contradiction et complémentarité“… Ce séminaire se déroule sous la présidence d’officiels extra-européens, tels que Nouredine Al Khadmi, ministre des affaires religieuses de Tunisie, et Abou Abdallah Ghoulamallah, ministre des affaires religieuses d’Algérie. Plusieurs chercheurs et imams ont ainsi été conviés et comme l’année dernière, la présence de certaines personnalités pourrait faire polémique.

Religieux algérien, UOIF, etc. : Qui sont les invités du congrès de la Grande Mosquée de Lyon ?

En effet, une intervention d’Abderrazak Guessoum, docteur en lettres à la Sorbonne et président de l’association sunnite des oulémas musulmans algériens est prévue. Ce professeur de philosophie est connu en Algérie, pour ses opinions sur le rôle actif de la religion dans la vie politique. Son association sunnite est notamment très influente dans la vie politique en Algérie, comme en témoigne la devise de son association: « L’arabe est ma langue, l’Algérie est mon pays, l’Islam est ma religion. ». Son association prône également le rapprochement des sunnites et des chiites autour d’un seul bloc de musulmans. Il représente la tendance arabo-islamique dans le mouvement national algérien.

On compte aussi parmi les invités Larbi Kechat, recteur de la mosquée Adda’wa à Paris, très influent dans ce quartier à forte tendance musulmane, comme en témoigne ses relations avec le maire du 19eme arrondissement de Paris. En effet, le maire accepte de prendre en compte les demandes de cette association (le centre socio-culturel de Paris) pour les mariages civils de musulmans, et accorde également des subventions en nature et en espèces. Il est également à la source du projet de grande mosquée du 19e arrondissement, qui se veut la plus grande mosquée d’Europe. Larbi Kechat est aussi un proche de Tariq Ramadan, fervent défenseur de l’influence de la communauté musulmane en Europe.

Le président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), Ahmed Jaballah est également invité. L’UOIF est une fédération islamique implantée en France, considérée comme l’aile radicale de l’Islam de France. Son idéologie est assez proche de l’idéologie des Frères Musulmans.

Enfin, Azzedine GACI , recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne qui abrite aussi depuis 2006 l‘Institut d’Etude de la Théologie Islamique, du Coran et des Civilisations (ETIC) sera aussi présent. Tout comme Sadek Sellam secrétaire général du Conseil Régional du Culte Musulman pour la région Rhône-Alpes, il a été élu à ce poste sous la bannière de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

Hollande n’est pas mon président : rassemblement à Paris le 7 juin

Hollande n’est pas mon président : rassemblement à Paris le 7 juin

[box class=”info”] La campagne “Hollande n’est pas mon président” initiée par les identitaires dès le lendemain de l’élection de François Hollande se poursuit notamment en Île-de-France. Le Projet Apache et le Bloc Identitaire Paris – Ile-de-France  y organisent un rassemblement unitaire le jeudi 7 juin 2012 à 19h30 devant le siège du Parti Socialiste, rue de Solférino, à Paris. [/box]

Hollande n’est pas mon président : rassemblement à Paris le 7 juin
La colonne au centre de la place de la Bastille le 6 mai 2012 au soir pendant la fête organisée par le Parti Socialiste. Légendes sur la photo originale. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Dans leurs motifs pour ce rassemblement ces deux organisation indiquent :

– Si comme nous vous avez été choqué par les nombreux drapeaux étrangers brandis pendant les célébrations de la victoire de François Hollande…
– Si comme nous vous pensez que le droit de vote aux étrangers est une mesure remettant définitivement en cause les liens fondamentaux entre identité, nationalité et citoyenneté…
– Si comme nous vous pensez que le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels représentent un danger pour la famille, cellule de base de la société…
– Si comme nous vous pensez qu’il est grand temps de freiner l’immigration plutôt que de l’encourager, notamment par la régularisation des clandestins

Alors venez nombreux, au-delà des clivages et attaches partisanes, clamer avec nous que François Hollande n’est et ne sera pas votre président.

Renseignements :
contact@projet-apache.com
– idf@bloc-identitaire.com

www.pasmonpresident.com

Hollande n’est pas mon président : rassemblement à Paris le 7 juin

Un collège catholique ensorcelant à Narbonne !

Un collège catholique ensorcelant à Narbonne !

26/05/2012 – 10h00
NARBONNE (NOVOpress) –
Peut-on épouser une identité catholique et communier à l’univers de la sorcellerie ? En 2009 et 2011, Benoît XVI a clairement répondu par la négative. La foi chrétienne n’accepte pas de pactiser avec la superstition, l’occultisme ou encore la magie. Sauf peut-être à Narbonne (Aude). Plus précisément, au sein de l’Institution Sévigné, un établissement privé se voulant fidèle à la mémoire de Jeanne de Lestonnac, une sainte née à Bordeaux (Gironde) en 1556.

Un collège catholique ensorcelant à Narbonne !Les futurs élèves de cinquième, à la rentrée prochaine, pourront suivre une option « Sorcières et magiciens ». Ils apprendront à créer des grimoires et des « objets magiques ».  Etrange pour un établissement où « enfants et adultes peuvent découvrir le Dieu de Jésus Christ et approfondir leur foi », dans les pas d’une sainte béatifiée et canonisée par l’Eglise au XXème siècle.

Cette initiative ensorcelante ne passe pas auprès de nombreux parents. « Cette option sorcellerie est franchement malvenue dans un établissement catholique. En plus, elle se fait en partenariat avec l’abbaye de Lodève ! », regrette un jeune père de famille qui souhaite garder l’anonymat. Ce n’est pas la première fois que cette école/collège de Narbonne prend des libertés avec son identité catholique. La page d’accueil internet de l’institution fait la promotion de sa participation au Téléthon 2011. Pourtant, depuis de nombreuse années, l’Eglise catholique émet de « fortes réserves » à l’encontre de cet évènement très controversé. A en perdre son latin.

Maintenant, il s’agit d’initier les enfants aux pratiques des sorciers dans une « école où l’on propose, où l’on découvre, où l’on rencontre Jésus », comme l’affirme encore le site internet. Cherchez l’erreur ?

Crédit photo : Socorro van Aerts via Flickr, licence CC.

L’islamiste Hani Ramadan annule sa venue à Mérignac

L’islamiste Hani Ramadan annule sa venue à Mérignac

25/05/2012 – 08h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Finalement le prêcheur islamiste Hani Ramadan dont la présence était prévue, a décidé d’annuler sa venue à la mosquée de Mérignac (Gironde) les 26, 27 et 28 mai. Depuis quelques jours, les pressions [voir par exemple ici] se multipliaient sur la mairie de Mérignac (dont le maire est Michel Sainte-Marie) afin de dénoncer la venue de ce prédicateur favorable en particulier à la lapidation. Selon nos informations, des manifestants projetaient même de se rendre devant le lieu de culte durant sa venue.

L’association des musulmans de Pessac (proche de Tareq Oubrou et de l’UOIF) présidée par Hassan Belmajdoub a donc édité un nouveau programme, sans le petit-fils du fondateur des frères musulmans.

Ci-dessous l’ancien programme.

L’islamiste Hani Ramadan annule sa venue à Mérignac

Quand le diabète vaut titre de séjour à Nantes

Quand le diabète vaut titre de séjour à Nantes

24/05/2012 – 12h00
NANTES (NOVOpress Breizh) – Quand cela les arrange, certains affectent de croire que l’Afrique en est encore au temps de Tintin au Congo. Pour obtenir de rester en France, une Congolaise clandestine invoque son diabète – une maladie aujourd’hui bien soignée dans son pays. Et surprise, elle obtient gain de cause. Provisoirement ?

En 2008, une « réfugiée politique » congolaise arrivée en France en 2005 était invitée par le préfet de Loire-Atlantique à quitter le territoire. Elle vient d’obtenir du tribunal administratif de Nantes (photo) l’annulation de cette décision, plus 1.000 euros de dommages-intérêts au titre du préjudice moral éprouvé par elle. Raison invoquée : cette femme est diabétique et doit suivre un traitement régulier.

L’article L313-11 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile oblige la préfecture à délivrer une carte de séjour à tout étranger « résidant habituellement en France dont l’état de santé nécessite une prise en charge médicale dont le défaut pourrait entraîner pour lui des conséquences d’une exceptionnelle gravité, sous réserve de l’absence d’un traitement approprié dans le pays dont il est originaire ». Interrompre son traitement peut en effet avoir des « conséquences d’une exceptionnelle gravité » pour un diabétique. Mais ce traitement est-il indisponible en République du Congo ?

Comme tous les pays africains, le Congo connaît une forte progression des cas de diabète liés au manque d’exercice et d’un changement des habitudes alimentaires. On estime que 4 % de la population congolaise est atteinte. Le pays fait face résolument à ce fléau et a créé des services d’endocrinologie bien équipés dans la plupart de ses hôpitaux. Il a même accueilli en octobre dernier le premier Sommet africain francophone du diabète. Mais le tribunal administratif n’en a sans doute pas été informé.

Cela dit, le truc du diabète n’est pas infaillible : quelques jours plus tôt, la cour d’appel administrative de Nantes avait confirmé une décision d’expulsion d’un autre Congolais diabétique, considérant qu’il pourrait parfaitement être soigné dans son pays.

Crédit photo : Pymouss, via Wikipedia, licence CC.

Bordeaux : Les hommages à Jeanne d’Arc se multiplient

Bordeaux : Les hommages à Jeanne d’Arc se multiplient

24/05/2012 – 10h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Après la marche dans les rues de Bordeaux samedi dernier organisée par le Renouveau Français (vidéo ci-dessous), c’est autour des jeunes du Front national d’appeler leurs sympathisants à se réunir autour de la statue de l’héroïne nationale le 26 mai prochain.

Pour les jeunes du mouvement présidé par Marine Le Pen, cet hommage est « une tradition ». Rendez-vous est donc donné par Jean-Baptiste Defrance, secrétaire départemental du FNJ de Gironde, à 11h cours Xavier Arnozan.

Mexique : la mondialisation favorise les tueries

Mexique : la mondialisation favorise les tueries

23/05/2012 – 10h00
MEXICO (NOVOpress) –
Les gangs ensanglantent le Mexique. Il y a quelques jours, à l’est de la ville de Cadereyta (État du Nuevo Leon), 49 cadavres mutilés, certains décapités ou d’autres sauvagement dépecés, ont été retrouvés dans des sacs poubelles, éparpillés sur le bitume. Une situation qui s’aggrave : 16 400 mexicains auraient été victimes de telles violences en 2011, contre 15 273 en 2010 et 9 614 en 2009.

Depuis 2007, plus de 50 000 assassinats ont été perpétrés au Mexique. Pour le psychanalyste mexicain Benjamin Mayer Foulkes, la progression de cette délinquance ultra-violente est le « symptôme de la face cachée de la mondialisation ». Cité par Le Monde, le spécialiste ajoute : « La multiplication d’échanges hors de tout cadre juridique suscite les trafics sauvages de stupéfiants, d’autres substances illicites, d’armes, de personnes, d’organes, d’esclaves sexuels, et même de détenus ». La mondialisation marchande et humaine, un fléau sanglant : « Les gangs latinos sont des acteurs et le produit de la mondialisation, formés dans la creuset cosmopolite des prisons aux Etats-Unis », souligne également Benjamin Mayer Foulkes.

Mexique : la mondialisation favorise les tueries

Crédit photo : Pateando Piedras via Flickr, licence CC.

Solidarité Kosovo : été 2012, classe de mer pour les enfants des enclaves serbes

Solidarité Kosovo : été 2012, classe de mer pour les enfants serbes des enclaves

Faire oublier à ces enfants (photo), et à 38 autres, le temps d’un été les barbelés qui les entourent. En organisant une classe de mer, tel est le but de l’association humanitaire Solidarité Kosovo  à qui nous laissons la parole :

En mars dernier, après avoir livré 30000 repas d’urgence au profit des populations sinistrées par les tempêtes de neige, nous avons mis à profit ce déplacement pour nous entretenir avec l’Église serbe du Kosovo et déterminer les actions à mener les plus urgentes.

Au début des travaux, Mgr Théodose, évêque du diocèse de Raska-Prizren (qui englobe le Kosovo-Métochie), nous a fixés comme priorité de venir en aide aux enfants. Au cours de la réunion, le diacre Bojan (qui gère notre bureau humanitaire) a évoqué sa discussion avec une mère de famille regrettant que ses enfants ne soient jamais sortis de leur enclave et qu’ils ne connaissent rien d’autre que la guerre et discrimination.

Ces propos nous ont beaucoup frappés et ils ont suscité une intense discussion au sein de notre groupe de travail. De cet échange est né le projet d’une classe de mer
cet été en faveur des enfants des familles serbes les plus démunies.
Cette sortie permettra à quarante enfants de sortir de leurs enclaves et, par la même occasion, d’oublier l’apartheid ethnique et religieux dont ils sont chaque jour les victimes.

Grâce aux donateurs de Solidarité Kosovo, ces victimes innocentes de la guerre vont retrouver, une semaine durant, l’innocence de leur âge où les seules préoccupations sont celles de la détente et du divertissement.

Nous vous informerons régulièrement par communiqué de l’avancée de ce projet. Les personnes souhaitant y participer peuvent nous aider en nous faisant un don dès aujourd’hui.

« Le Sanspapiérisme : Où sont les papiers des sans-papiers ? Anatomie d’une manipulation » de Luc Gaffié [vidéo]

« Le Sanspapiérisme : Où sont les papiers des sans-papiers ? Anatomie d’une manipulation » de Luc Gaffié [vidéo]

Que fera le ministre de l’Intérieur Manuel Valls face au « sans-papiérisme » ? Rien. Comment, de délinquants, les clandestins rebaptisés « sans-papiers » sont-ils devenus des « figures christiques » et donc intouchables ? C’est cette « manipulation » ourdie par les associations humanitaires et les médias bizarrement alliés au grand patronat, voire carrément téléguidés et financés par lui, qu’analyse Luc Gaffié dans un essai, rageur mais nourri de faits et de chiffres, sous-titré Anatomie d’une manipulation et publié en Suisse. A croire que la vérité n’a plus droit de cité en France.

____________________________________________________________

« L’immigration reste à l’Intérieur », faisait savoir dès le 17 mai Manuel Valls après avoir récupéré le domaine dévolu en novembre 2009 par Nicolas Sarkozy à Brice Hortefeux – initiative qui avait d’ailleurs fait hurler le PS dont un député parisien, Sandrine Mazetier, avait aussitôt accusé le gouvernement Fillon de « faire un lien entre immigration et insécurité ».

Contre les « appels d’air »

En octobre 2011, lors de la campagne des primaires socialistes (à l’issue desquelles il devait réunir 6,6% des voix), le futur ministre de l’Intérieur avait pris des positions assez fermes dans une contribution destinée, il est vrai, aux socialistes alsaciens, qui ne sont pas les plus à gauche :

« […] Notre modèle d’intégration subit de sérieux revers depuis une trentaine d’années […] Il est donc nécessaire de sortir d’un discours dogmatique et compassionnel pour construire les bases d’une politique de gauche efficace en matière d’immigration. […] Comme l’expliquait Michel Rocard dès 1990, « la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde ». […] Les mesures en faveur de l’accueil des populations d’origine immigrée doivent s’accompagner de dispositifs tendant à mieux encadrer les flux migratoires […] Il est d’abord indispensable de renoncer au principe de la régularisation systématique porté par certaines associations. Ce genre de mesures crée des « appels d’air » qui condamnent ceux qui les prennent à vouloir vider le Tonneau des Danaïdes […] Trop longtemps, en matière d’immigration, la gauche s’est trouvée ballottée entre le discours de la droite et celui des associations […], il est grand temps que la gauche pose enfin les bases de sa propre politique en ce domaine. C’est en surmontant ce genre de défis qu’elle parviendra à convaincre nos concitoyens de sa capacité à se rénover (1). »

Le Grand Bazar de la (fausse) Charité

A supposer qu’il garde son portefeuille après le 17 juin, on verra si le ministre osera « surmonter » son propre défi en s’attaquant au fléau du « sans-papiérisme » si justement dénoncé par Luc Gaffié dans son essai. Car c’est bien d’une manipulation, gigantesque et multiforme, qu’il s’agit, visant à aveugler et à culpabiliser les opinions occidentales en général et l’opinion française en particulier afin de leur faire mieux accepter ce que Valéry Giscard d’Estaing avait désigné, hélas trop tardivement puisqu’il n’était plus « aux affaires », comme l’immigration-invasion.

Il faut d’abord rappeler, comme le fait l’auteur, bon connaisseur des Etats-Unis (2), que le terme « sans-papiers » est une traduction servile du terme américain undocumented qui a supplanté l’expression illegal workers, ou clandestins, jugée « stigmatisante » par les bons apôtres alors même que, « contrairement aux sans-famille qui n’ont pas de famille et aux sans-abri qui n’ont pas de maison, les sans-papiers ont des papiers ». Et qu’importe qu’ils les aient souvent volontairement détruits pour dissimuler leur nationalité réelle et échapper ainsi à toute velléité d’expulsion vers leur terre natale, ou se présenter indûment comme des réfugiés d’un pays voisin effectivement en guerre ! Cette notion de « sans » les fait passer de la condition de délinquants à celle de victimes, voire de « figures christiques » auxquelles une charité subvertie commande d’ouvrir grand sa porte.

Razzia sur les préfectures

« Le Sanspapiérisme : Où sont les papiers des sans-papiers ? Anatomie d’une manipulation » de Luc Gaffié [vidéo] Au demeurant, ces soi-disant sans-papiers, si sûrs de l’impunité à eux garantie par les « assoces » qu’ils n’hésitent pas à multiplier les manifestations revendicatives, ne le restent pas longtemps : soit qu’ils obtiennent l’asile politique ou leur régularisation (prélude à la naturalisation : + 15% de néo-Français entre 2009 et 2010, merci Sarkozy !), soit qu’ils se procurent des papiers par des voies illicites. Luc Gaffié pointe ainsi ce phénomène « si français » sur lequel nos gouvernements successifs « se sont évertués à brouiller les pistes » : il rappelle, par exemple, « l’importance du vol de papiers d’identité vierges » de la sous-préfecture de Carpentras pillée par des « individus » le 2 novembre 2005.

Cette razzia spectaculaire « s’inscrivait dans une très longue liste de fourgons transportant des papiers d’identité vierges attaqués par de véritables commandos lourdement armés », aussi bien dans les Hauts-de-Seine que dans les Bouches-du-Rhône, les imprimeries spécialisées « dans la fourniture d’encre et de matériel servant à plastifier les cartes d’identité » n’étant pas épargnées. En outre, ajoute Luc Gaffié, « au chiffre des vrais documents d’identité volés et falsifiés il faut rapporter celui des faux papiers, plus nombreux encore et souvent d’excellente qualité, fabriqués à l’étranger ». C’est souvent le cas des fausses cartes Vitale et des trois millions de faux permis de conduire en circulation, comme le signalait en novembre dernier le Réso-Club, association d’experts de la fraude identitaire qui, ayant passé au crible un million de documents, indiquait au surplus qu’en 2010, « pas moins de 25.000 aigrefins ont usurpé une identité dans l’espoir de piéger un organisme financier ».

Astronomique coût financier… et politique

Tout cela a un coût, qui ne se retrouve pas seulement dans les urnes – celles de Vaulx-en-Velin, par exemple, où près de 72% des électeurs, peut-être inscrits sur les listes électorales grâce à de faux papiers, ont voté pour François Hollande. « En 2008, nous dit encore Luc Gaffié, le CREDOC estimait le coût de l’usurpation d’identité pour la collectivité à 3,874 milliards d’euros par an, avec d’énormes dégâts dans les caisses de l’assurance-maladie et dans la caisse des allocations familiales ». Mais « personne n’a jamais filmé en gros plan le trou de la Sécurité sociale, personne ne peut lire la détresse sur le visage des finances publiques »… auxquelles, précise notre auteur, le crime et la délinquance, qui se sont développés au rythme des flux migratoires, « ont coûté 115 milliards d’euros de juillet 2008 à juin 2009, autant que l’Education nationale ou le système hospitalier ».

Les autorités morales, laquais du grand capital

Qui dira jamais le rôle des associations dites humanitaires et de ceux que Luc Gaffié appelle « les journalistes du Bien » dans l’occultation de ces réalités et l’impuissance imposée aux gouvernements par les autoproclamées « autorités morales » ? Mais, au-delà, la plus écrasante responsabilité incombe au pouvoir capitalistique.

C’était l’une des idées-forces de la dernière publication de Polémia, Les médias en servitude (3) où était souligné le rôle moteur joué par le géant du BTP Francis Bouygues puis par la patronne du Medef (et de l’institut de sondages IFOP) Laurence Parisot dans la promotion de l’immigration, contrôlée ou non, comme inestimable facteur de croissance économique pour la France et de mieux-vivre pour les « de souche ». Luc Gaffié insiste, lui aussi, sur l’esprit de lucre des « milieux patronaux […] qui ne cessent de prétendre que les clandestins sont indispensables pour occuper les emplois dont les citoyens ne veulent pas » ; il cite le cas du « puissant lobby immigrationniste américain, d’origine essentiellement patronale », qui « excelle à se dissimuler derrière l’action de multiples associations qu’il subventionne avec largesse et sous un torrent de discours compatissants et généreux, d’images émouvantes et de postures vertueuses ». De leur côté, les opposants à cette folle politique font l’objet d’une « reductio ad Hitlerum », selon la formule du philosophe Leo Strauss. Mais il en va exactement de même en France où Luc Gaffié, qui parle de « reductio ad Lepenum », aurait pu citer à l’appui de sa thèse Louis Schweitzer : l’ex-président de la défunte HALDE, ce ploutocrate, noyait les immigrés et surtout les clandestins sous un tsunami de lait de la tendresse humaine alors qu’il émargeait aux conseils d’administration de la plupart des entreprises du CAC 40 et du Dow Jones, toutes avides de main-d’œuvre à prix cassé (voir Les médias en servitude).

Jusqu’à présent, l’alliance infernale du Gros Argent et des « Forces du Bien » a fait reculer tous nos présidents. C’est dire que le ministre Valls aura bien du mal à réaliser en 2012, fût-ce en partie, le plan que se fixait le candidat Valls en 2011. Mais y croyait-il vraiment lui-même ? Dans une récente interview à Paris-Match, le nouveau ministre de l’Intérieur se félicitait d’avoir pu s’entretenir à New York avec l’ancien premier ministre espagnol Felipe Gonzalez, « son idole ». Etrange référence : c’est sous Gonzalez, politicien socialiste mais tout dévoué au grand patronat ibérique, que s’est développée la Reconquista de l’Espagne par près de deux millions de Maures, dont la présence pose aujourd’hui tant de problèmes dans un pays en plein marasme économique, sinistré par le chômage.

Claude Lorne
18/05/2012

* Luc Gaffié, Le Sanspapiérisme : où sont les papiers des sans-papiers ? Anatomie d’une manipulation, Editions Xenia, collection Franchises, mars 2012, 128 pages.

Notes :

(1) Accueil PS Guebwiller
(2) Luc Gaffié est l’auteur de
Jack Kerouac : The New Picaroon, Postillon Press, 1977, 77 pages et de Les Idées du conservatisme américain, New Forums Press, Inc, Stillwater, 1990, 254 pages, publiés aux Etats-Unis.
(3) Dernière publication de Polémia :
Les médias en servitude. Disponible gratuitement sur Internet (cliquer ici) ou au prix de 10€ (15€ franco) à Polémia, 60 ter rue Jean-Jacques Rousseau, 92500 Rueil-Malmaison.

[box class=”info”] Source : Polémia. [/box]

:: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

Vidéo – Immigrés : ne pas oublier la vaseline !
Extrait d’un film d’Abdellatif Kechiche, cinéaste tunisien lui-même immigré en France !