Pour l’hyperclasse mondiale et l’ONU, l’Union européenne doit « saper l’homogénéité » de ses Etats membres !

Pour l'hyperclasse mondiale et l'ONU, l'Union européenne doit « saper l’homogénéité » de ses Etats membres !

Peter Sutherland27/09/2012 — 09h30
LONDRES (NOVOpress) — Comme l’indique un article de la BBC, au moins les choses sont claires pour Peter Sutherland (photo ci-contre), représentant spécial de l’ONU pour les affaires de migration en tant que dirigeant du « Forum Mondial sur la Migration et le Développement » : L’UE devrait « faire de son mieux pour saper l’homogénéité » de ses Etats membres !

Interrogé par le sous-comité aux affaire internes de l’UE de la Chambre des Lords en Angleterre, qui mène actuellement une enquête sur les migrations globales, il a pris pour modèle « les Etats-Unis, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande » qui « sont des sociétés d’immigrés » s’accommodant donc « plus facilement des gens d’autres horizons que nous le faisons nous-mêmes »,  qui « entretenons un sens d’homogénéité et de différence par rapport aux autres. Et c’est exactement ce que l’Union Européenne, selon moi, devrait s’efforcer de saper. »

Avant d’ajouter devant le comité de la Chambre des Lords que les migrations étaient une « dynamique cruciale pour la croissance économique » dans certaines nations de l’UE, « malgré le fait que cela soit difficile à expliquer aux citoyens de ces Etats ». La population vieillissante et en déclin dans des pays comme l’Allemagne ou le Sud de l’UE était « l’argument-clef, je rechigne à utiliser ce mot car des gens l’ont attaqué, pour le développement d’Etats multiculturels », a-t-il ajouté. « Il est impossible de considérer que le degré d’homogénéité que l’autre argument implique puisse survivre car les Etats doivent devenir plus ouverts, au niveau des gens qui les peuplent. Tout comme le Royaume-Uni l’a démontré. »

Homme aux multiples casquettes, Peter Sutherland est aussi président non-exécutif de Goldman Sachs International, recteur à la London School of Economics, ancien président du géant du pétrole BP et membre important du Groupe Bilderberg. Ainsi que le patron européen du Transatlantic Policy Network, un institut euro-américain ultra-puissant dont le but est de faire émerger un bloc euro-atlantique unifié dans tous les domaines d’ici 2015. Et de 2001 à 2010, il a présidé la section Europe de la Commission Trilatérale.

Crédit photo : World Economic Forum/Wikipédia sous licence Creative Common.

[box class=”info”]Novopress remercie le traducteur qui lui a permis de rédiger cette dépêche[/box]

Mérignac : Pour une action humoristique, le Bloc identitaire poursuivi pour « incitation à la haine raciale »‏ ?

Mérignac : Le Bloc identitaire poursuivi pour « incitation à la haine raciale »‏ ?

26/06/2012 – 18h45
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Selon nos informations, un des responsables du Bloc identitaire à Bordeaux a été entendu hier matin au commissariat de Police suite à l’apposition le mois dernier de plaques de rue factices « avenue de l’amputation » ou encore « avenue de la lapidation » (voir ici).

Le procureur de la République envisagerait de poursuivre le Bloc identitaire en tant que personne morale pour « incitation à la haine raciale ». L’action humoristique des identitaires bordelais avait été effectuée afin de protester contre la venue à la mosquée de Mérignac du très controversé Hani Ramadan, prêcheur favorable à la pratique de la lapidation. Suite à de multiples pressions, la venue de cet islamiste avait été annulée.

Bien connus sur Bordeaux pour leurs actions coup de poing, les militants du Bloc identitaire font régulièrement parler d’eux dans les médias pour leur dénonciation de l’islamisation progressive de la société française.

Mérignac : Le Bloc identitaire poursuivi pour « incitation à la haine raciale »‏ ?

Dhimmitude : le grand bon en avant ?

Dhimmitude : le grand bon en avant ?

26/06/2012 – 13h00
COLOGNE/KÖLN (NOVOpress via PI News) —
Il n’y aurait en Allemagne que quelque quatre millions d’adeptes de l’islam, dont la moitié avec la nationalité allemande. Mais ils savent occuper l’espace public, avec l’aide d’une police à la dhimmitude étonnamment avancée.

Il y a peu, deux membres du parti de défense des droits du citoyen Freiheit (Liberté) (1) ont décidé de se rendre à un prêche du salafiste Pierre Vogel (ancien boxeur professionnel reconverti à l’islamisme radical) à Cologne. Ils y trouvent une conséquente présence policière pour sécuriser la manifestation, et nos deux compères y font comme d’autres l’expérience du comportement surprenant de la police. Alors que devant eux une femme voilée accompagnée de ses enfants se faufile comme si de rien n’était entre un véhicule blindé et un canon à eau, nos deux amis se font arrêter : sans conteste possible un contrôle au faciès.

Témoignage

– Bonjour.

– Halte! Restez là. Puis-je voir vos papiers ?

– Bien sûr.

Plusieurs minutes passent, alors que cinq policiers scrutent les papiers et discutent avec animation. Deux autres nous gardent à l’œil pendant ce contrôle.

– À quel groupuscule appartenez vous ? D’où venez vous ?

– Nous voulons assister à la conférence de monsieur Vogel.

– Vous êtes de gauche, de droite ?

– Non, non, vous vous méprenez. Nous ne venons pas en tant que représentants d’un mouvement politique. Nous voulons juste nous informer.

– Bon! Montrez moi ça : qu’avez vous donc là sur vous ?

– La constitution.

– Pourquoi donc la constitution ?

– La question ne pourrait-elle pas plutôt être : pourquoi pas ?

– Je pense que vous savez parfaitement pourquoi on ne devrait pas brandir la constitution ici !

– Non. Pour quelle raison ?

– Vous savez bien où vous vous trouvez ici. Vous n’avez donc pas vu les images de Bonn (2) et de ce qui s’y est passé ? Lors de manifestations comme celle-ci, ils arrive souvent qu’eux s’en prennent à la police.

– Et vous ne trouvez pas inquiétant qu’ici, en Allemagne, on ne puisse plus ouvertement arborer la constitution ?

Une femme policier s’approche avec les papiers.

– Tout est en ordre. Vous pouvez continuer, mais faites moi disparaître cette constitution !

– Vous parlez sérieusement?

– Oui! Rangez moi ça!

Le même jour, une jeune femme fait une expérience tous aussi surprenante:

La police m’a interdit de me rendre à la manifestation salafiste, en me précisant que si j’avais porté une burqua, ils n’y auraient eu aucun souci. Visiblement, si l’on est femme, il faut aujourd’hui porter une burqua pour conserver le droit à la libre circulation en Allemagne!

Un autre témoin cite une manifestation salafiste au centre de Berlin, tombant le jour de la finale de la coupe de football

Il y avait une grande manifestation salafiste, une bonne centaine de policiers, et beaucoup de badauds qui souvent ne savent même pas ce qui se passe. Tout à coup apparurent une quarantaine de supporters de l’équipe de Borussia-Dortmund (appelée familièrement BVB) et qui braillaient « BVB!BVB! ». Un policier s’est alors avancé vers eux et leur a intimé le silence. Motif: les salafistes ne comprendraient pas ce qui est scandé et risqueraient de se sentir provoqués, pensant qu’il s’agisse là d’appels hostiles à l’islam…

Michael Stürzenberger, député au Land de Bavière, membre de Freiheit et journaliste indépendant témoigne

Le 9 mai je voulais me rendre en tant que journaliste à une manifestation de PRO-NRW(3) (opposants a construction d’une mosquée-cathédrale à Cologne) …[à la gare] il y avait déjà deux véhicules de police qui étaient à l’évidence là à cause de la manifestation à proximité de PRO. Je me suis approché de l’un des véhicules dans lequel il y avait plusieurs policier pour demander mon chemin. L’on m’a sèchement rétorqué: « nous ne le savons pas et si nous le savions, nous ne dirions pas ».

Puis, comme pour ponctuer la fin de la conversation, ils ont refermé la porte latérale leur véhicule. Je leur demandai encore si c’était là leur illustration de [célèbre slogan] « la police: ton ami, ton secours ». Pas de réponse.

Alors j’ai exhibé ma carte de presse, et là seulement ils ont daigné m’indiquer le chemin. C’est à peine croyable. Soit ces agents sont eux même de gauche et affichent leur engagement politique par leur comportement en service. Soit ils ont reçu des ordres de la part de la coalition rouge-verte de gauche qui tient le Ministère de l’intérieur. Ce sont là vraiment les prémices d’une dictature de la pensée de gauche!

En 2009 à Duisburg, les forces de l’ordre on fait décrocher un drapeau israélien de la fenêtre d’un appartement parce que dans la rue il y avait une manifestation d’excités pro-palestiniens qui lançaient des pierres. Une mesure qui est maintenant loin d’être un cas isolé. Aujourd’hui, les libertés individuelles se trouvent rapidement mises en veilleuse pour peu qu’il s’agisse d’éviter des « provocations », la constitution mise sous le manteau, l’habillement occidental et les chants des supporters de foot interdits. Tout se passe comme si les dirigeants du pays avaient décidé de se soumettre de manière préventive devant la violence potentielle des musulmans.

Notes

[box class=”info”]1) Fondé en 2010, la parti Freiheit (liberté) réclame plus de liberté d’opinion,de presse, de réunion; plus de sécurité; plus de liberté religieuse, ou tout simplement le droit d’être agnostique. Il se prononce clairement contre la bureaucratie antidémocratique de Bruxelles, la dictature des partis politiques et toutes les idéologies totalitaires, tout particulièrement l’islam.

2) Le 5 mai dernier, lors d’une manifestation d’opposants à l’islamisation rassemblant une trentaine de participants qui arboraient des caricatures de Mahomet, leur conséquente protection policière a été prise à parti par 500 à 600 salafistes. 29 policiers ont été blessés par arme blanche, dont deux grièvement. Depuis lors, la police a procédé à diverses perquisitions et arrestations dans les milieux salafistes.

3) PRO-NRW est un petit parti d’un millier d’adhérent de Rhénanie Westphalie communément catalogué à l’extrême droite. Il s’oppose activement à la construction de mosquées et de minarets, à l’islamisation, et est aujourd’hui – est-ce étonnant ? – qualifié d’anticonstitutionnel.[/box]

Source : Politically incorrect
Photo : PI News

La Novlangue en action : « Encore ces satanés buveurs de pastis schizophrènes ! »

La Novlangue en action : « Encore ces satanés buveurs de pastis schizophrènes ! »

D’abord il y a eu l’affaire Mohammed Mehra, ce jeune Français de Toulouse qui a tué des militaires français et des enfants d’une école confessionnelle dans un “moment de folie”. On nous avait dit alors que c’était un cas isolé, le geste fou d’un individu gentil et sans histoire, amateur de voitures rapides, qui se serait « autoradicalisé » en lisant tout seul le saint Coran, sans le secours d’un iman pacifique et éclairé comme ils le sont tous. Mais, Dieu merci – saint est son nom – ce n’était pas un crime raciste puisqu’il avait tué tout le monde sans discrimination. Et, comme a déclaré son frère, son crime étant impardonnable, il n’y a pas lieu de demander pardon aux victimes (le Monde du 21 juin 2012). Ces Méridionaux, heureusement si proches du terroir, ont vraiment un grand bon sens, que n’aurait pas renié notre grand Pagnol !

« La mort brutale » de deux gendarmes.

Puis il y a eu le meurtre de deux gendarmes dans le Var (le Figaro.fr du 19 juin 2012 préfère écrire « La mort brutale » de deux gendarmes, par discrétion) par un autre Méridional, Abdallah Boumezaar, pour un « banal vol de sac à main » (toujours le Figaro.fr du 19 juin 2012). C’est vrai que dans le Midi les vols de sac à main sont banals. Il n’y a pas de quoi en faire une histoire et d’ailleurs la presse ne nous en avait heureusement pas parlé.

Mais ce Méridional, nous dit-on, était aussi connu des services de police pour des affaires de stupéfiants et de violences. Il avait déjà 9 condamnations à son actif – si l’on peut dire – et il avait fait de la prison. On nous explique alors qu’il avait justement souffert de ne pas avoir été informé par sa mère de la mort de son père quand il était sous les verrous et aussi qu’il « devient fou quand il boit de l’alcool » (le Figaro.fr du 19 juin 2012).

On devrait donc mieux se préoccuper du bien être psychologique des prisonniers, surtout dans notre beau Midi où il fait si chaud et où le sens de la famille est si développé !

Et puis voici qu’un autre Français méridional, Fethi Bouzama, attaque une agence bancaire avec prise d’otages, encore à Toulouse. La presse nous dit qu’il s’agit d’un « schizophrène en rupture de soins depuis des mois » (le Figaro.fr du 20 juin 2012). Sa sœur, qui doit donc certainement être très objective, nous explique qu’il « a la rage et a peur du monde extérieur » et qu’il avait aussi bu de l’alcool avant car « il n’est pas très religieux » (le Monde.fr du 20 juin 2012). Ce Méridional se réclamerait pourtant d’une conviction religieuse d’après le procureur de la République (le Figaro du 20 juin 2012).

En tout cas, ce Méridional qui a « peur du monde » était quand même bien courageux d’attaquer une banque à lui tout seul. Un digne émule du grand Marius !

Mais, décidément, que ces Méridionaux alcooliques et schizophrènes sont imprévisibles et dangereux !

Que l’on réglemente au moins la vente du pastis, à défaut de celle des Kalachnikov !

Il est urgent que les pouvoirs publics, qui viennent heureusement d’imposer à tous les automobilistes français, méridionaux ou non, de posséder un alcootest dans leur véhicule, prennent des mesures plus fermes dans le Midi. Que l’on réglemente au moins la vente du pastis, à défaut de celle des Kalachnikov !

Il faudrait aussi renforcer le corps médical dans cette partie de la France, afin qu’il soit mieux en mesure de protéger ces personnes, si fragiles qu’elles en viennent à commettre des actes violents contre leur gré, les pôôvresses.

Des actes qui endeuillent et qui pourraient même ternir l’image de notre beau Midi si accueillant !

Michel Geoffroy

[box class=”info”] Source : Polémia. [/box]

Image : Le nom du tueur occulté par la plupart des médias

Affaire du collégien de Rennes : quand la com’ du Gouvernement déraille

Affaire du collégien de Rennes : quand la com’ du Gouvernement déraille

23/06/2012 – 13h30
RENNES (NOVOpress Breizh) –
Alors que suite à une bagarre avec un autre élève survenue hier matin, un collégien de Rennes était toujours vendredi soir entre la vie et la mort, Jean-Marc Ayrault et le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon se sont empressés d’annoncer, par des communiqués grandiloquents, son décès. Une intervention prématurée plutôt malvenue, qui rappelle celles du précédent gouvernement.

Hier soir aux alentours de 21h, un communiqué du Premier ministre informait la presse qu’il avait appris « avec une grande tristesse » le décès du collégien de 13 ans « survenu en fin de journée », à la suite d’une bagarre en matinée dans la cour de récréation du collège Cleunay à Rennes, faisant part « à la communauté éducative tout entière de son soutien dans cette épreuve ». Vincent Peillon avait aussitôt renchéri, affirmant que « ce soir, ce sont tous les parents de ce pays qui sont en deuil », ajoutant, pour faire bonne mesure que « ce décès est une véritable tragédie ».

Ces informations ont aussitôt été démenties hier par la directrice de la communication au CHU de Rennes, qui a déclaré à l’AFP que le collégien « est toujours entre la vie et la mort. Le pronostic vital est toujours engagé. Son état est toujours très grave, mais il est en vie ». Mettant en cause « des informations erronées »  Jean-Marc Ayrault a donc dû exprimer dans la soirée « ses regrets les plus vifs », ainsi que ceux de son ministre, pour avoir « annoncé à tort » le décès de la victime. Malheureusement, aujourd’hui samedi 23 juin, le collégien est décédé des suites de ses blessures.

La Première secrétaire du PS, Martine Aubry, qui avait dénoncé – à juste titre – en 2010 une « dramatique erreur » et fustigé une « récupération lamentable du gouvernement », à propos de l’annonce erronée par François Fillon de la mort d’un policier, sur le thème de l’insécurité, n’a pas encore fait part de son sentiment sur la communication de son « ami » Jean-Marc Ayrault.

La bagarre survenue pendant la récréation vendredi matin entre les deux garçons – Souleymane et Killian -, reste inexpliquée. Selon l’inspecteur d’académie d’Ille-et-Vilaine, Jean-Yves Bessol, dont les propos sont rapportés par l’AFP, « il y a eu une bagarre qui a opposé deux élèves ordinaires », et l’un des deux protagonistes « ne s’est pas relevé ». Pour ce fonctionnaire « le scénario n’est pas clairement établi », selon lui « il y a eu deux coups de poing » et peut-être un début de « strangulation », et « la tête a peut-être heurté quelque chose ». L’autre collégien, Souleymane,  âgé de 16 ans, a été interpellé par les policiers.

Si, selon l’inspecteur d’académie aucun de ces deux élèves n’avaient posé de problème jusqu’à maintenant, la principale du collège précise qu’ « elle est amenée à gérer régulièrement des problèmes de dispute de ce genre en récréation ». Construit dans les années 60, le collège se situe dans le quartier « sensible » de Cleunay dont la population – selon les termes de l’AFP – « été considérablement renouvelée depuis deux décennies ».

 

Crédit photo : Commentator,via Wikimedia, licence CC

Un soda islamique pour financer de nouvelles mosquées

Un soda islamique pour financer de nouvelles mosquées

23/06/2012 –  08h00
GOUSSAINVILLE (NOVOpress) –
L’islamisation à visage humain. Fami Yassa est tout sourire dans Le Parisien du 22 juin. Âgé de 27 ans, il lance en Ile-de-France le Baraka Cola, un soda islamique dont les ventes serviront à financer la construction de la future mosquée de Goussainville (Val d’Oise).

Le prix de la bouteille est de 1,50 euros. Trente points de vente franciliens ont déjà accepté de commercialiser le breuvage religieux, dont le lancement s’effectue en partenariat avec la radio Beur FM. « Mes études de marché ont montré une vraie demande et un fort potentiel communautaire. Il y a un vrai créneau », s’enthousiasme Fami Yassa. La publicité souligne que 10% des bénéfices seront « reversés pour la construction de mosquées ». On en déduit que la mosquée de Goussainville ne sera pas la seule à en bénéficier.

Réalité du terrain : la mère d’Emmanuel Valls escroquée

Réalité du terrain : la mère d’Emmanuel Valls escroquée

22/06/2012 – 18h30
PARIS (NOVOpress) – Selon Le Parisien, deux hommes et deux femmes, soupçonnés d’avoir dérobé la carte bancaire de la mère du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, seront jugés le 25 juin. « Les voleurs avaient repéré le code et profité d’un moment d’inattention pour mettre la main sur la carte bancaire », souligne le quotidien francilien.

Montant du préjudice : près de 2 000 euros. Les suspects, « entre-temps incarcérés à Fleury-Mérogis pour des faits similaires », ont reconnu leur implication d’après Le Parisien. Le journal préfère n’en dire pas plus sur l’identité des voyous. Pour éviter un nouveau rapprochement entre délinquance et immigration ?

Crédit photo : Steven Depolo via Flickr, licence CC.

Offensive islamiste sur Liège

Offensive islamiste sur Liège

22/06/2012 – 12h00
LIEGE (NOVOpress) – Liège (Belgique), doit faire face à une violente offensive islamiste.  L’influence de l’association Markaz Attawhid, dirigée par les frères Islam et Khalil Usal, ne cesserait de croître, selon Sud Presse. Leur propagande vise particulièrement les habitants de Droixhe et Bressoux, deux quartiers de Liège.

Leur site internet est bloqué actuellement. Mais une ancienne adresse (copie d’écran en Une) de l’organisation musulmane met en ligne des vidéos de 2011, appelant à se « repentir et demander le pardon de ses frères avant le mois du Ramadan » ou encore, à « répondre à l’appel d’Allah et de Son messager ».

Financé par l’Arabie Saoudite, ce mouvement aurait des objectifs « extrêmement durs envers les non-Musulmans et les Musulmans eux-mêmes également ». Quand l’islamisation passe la vitesse supérieure en Belgique et dans l’ensemble de l’Europe…

Italie : 100.000 immigrés perdus et retrouvés

Italie : 100.000 immigrés perdus et retrouvés

21/06/2012 — 12h00
ROME (NOVOpress) —
« La mise à jour des chiffres du recensement fait cadeau à l’Italie de cent mille immigrés de plus » : c’est sous cette forme que le site immigrationniste Stranieri in Italia présente les choses.

Quand, fin avril dernier, l’Istitut national italien de la Statistique (équivalent de notre INSEE) avait publié les premiers résultats du recensement, il avait averti que, pour douze villes de la péninsule (Cagliari, Florence, Livourne, Messine, Milan, Naples, Pérouse, Prato, Ravenne, Rome, Salerne et Turin), il s’agissait de simples estimations à partir d’anciens questionnaires, et que le total des immigrés risquait ainsi d’être sous-estimé.

Le problème se posait particulièrement pour Milan, Rome et Naples – les trois principales villes italiennes, rien que ça – où les municipalités avaient confié à des « médiateurs culturels » et des associations le soin de recueillir les questionnaires des étrangers : les « médiateurs culturels » et associations en question ayant démontré une fois de plus leur efficacité, les questionnaires avaient été transmis en retard et n’avaient pu être exploités dans les délais.

Les chiffres remaniés publiés hier pour les villes concernées font passer le total des étrangers résidents de 535.032 à 630.899, soit une augmentation de 95.867 individus par rapport aux chiffres publiés le 27 avril 2012. Pour l’ensemble de l’Italie, le nouveau total est de 3.865.385.

Il manque pourtant encore 700.000 « disparus » par rapport au premier janvier 2011, où les immigrés en situation régulière inscrits à l’État civil des communes étaient 4.570.317. Ces immigrés sont-ils passés à l’étranger, en France par exemple ? Sont-ils toujours en Italie mais, désormais, comme clandestins, avec des titres de séjour expirés ? Les permis de séjour ne sont donnés en Italie qu’aux immigrés qui justifient d’avoir un employeur, et beaucoup n’en ont plus à cause de la crise, même si le gouverment Monti a entrepris de changer la loi en faveur des immigrés non européens. Personne n’a vraiment d’explication. Plusieurs municipalités ont lancé des appels aux « disparus » pour qu’ils se signalent avant d’être radiés de l’État civil.

Comme disait Disraeli au XIXème siècle, « il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques ». C’est particulièrement vrai en matière d’immigration.

Le rassemblement “Hollande n’est pas mon président” du 7 juin à Paris, en vidéo

Le rassemblement "Hollande n'est pas mon président" du 7 juin à Paris, en vidéo

Nous avons déjà relaté le succès de ce rassemblement du 7 juin à Paris et montré des photos. Le voici maintenant en vidéo.

La dissidence est allé crier haut et fort “François Hollande n’est pas mon président !”, rue de Solférino, devant le siège du Parti Socialiste.

Ce rassemblement s’inscrit dans le cadre de la campagne “Hollande n’est pas mon président” des identitaires qui avait déjà fait l’objet d’affichages (un exemple ici) ou de manifestations dans de nombreuses régions de France.

Un site internet est dédié à cette campagne, où d’autres renseignements peuvent être trouvés et où l’on peut commander affiches et autocollants.

Halal et casher : l’explosion du « marketing des communautés »

Halal et casher : l’explosion du « marketing des communautés »

20/06/2012 – 12h00
PARIS (NOVOpress) – Une étude réalisée par l’institut Promise Consulting et publiée le 18 juin, révèle que plus de neuf enseignes de distribution sur dix proposent des rayons dédiés aux rites juifs et musulmans. Auchan, Carrefour, Leclerc… Pour Philippe Jourdan, fondateur de Promise Consulting, ces enseignes de la consommation de masse, se sont emparées du « marketing des communautés » avec le business du halal et du casher.
Ce business est source notamment d’une « souffrance animale inacceptable ».

Par ailleurs, 69% des clients fréquentent régulièrement les rayons “produits du monde” (gastronomie asiatique, mexicaine ou japonaise). C’est « une évolution notable de notre modèle alimentaire », note l’institut. Des indicateurs précieux permettant de confirmer la progression du communautarisme en France, mais aussi de l’islamisation et de la mondialisation.

Vidéo : Abattage halal d’un veau, donc sans étourdissement préalable de l’animal.

Crédit photo : Garrett Ziegler via Flickr, licence CC.

Des faits divers révélateurs des maux de notre société

Des faits divers révélateurs des maux de notre société

19/06/2012 — 17h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation ) — Décidément, notre système capitaliste ne rend pas tout le monde heureux. Un retraité a tenté de se suicider dans une banque vendredi dernier. Cet homme de 68 ans n’est pas mort suite à son coup de fusil, mais se trouve dans un état grave et a été hospitalisé à Bordeaux. Le Crédit Agricole, qui était la banque de cet homme, a laissé entendre qu’il avait des problèmes financiers. Un fait divers qui illustre bien le malaise que provoque la toute‑puissance de la finance sur nos vies.

Un autre fait divers, représentatif cette fois de mœurs d’autres civilisations importées dans notre pays. Deux cadavres en différents morceaux ont été retrouvés au bois de Vincennes, à Paris. Un couple d’origine asiatique avait en effet indiqué les endroits aux policiers. Selon les premiers éléments de l’enquête, ce couple aurait tué puis dépecé début juin un autre couple, également d’origine asiatique. L’origine de ces meurtres serait une dispute au sujet de l’enfant des victimes, décédé alors qu’il était sous la garde des suspects.

Valenciennes : il veut « exterminer » sa mère au nom de l’islam

Valenciennes : il veut « exterminer » sa mère au nom de l’islam

19/06/2012 — 12h30
VALENCIENNES (NOVOpress ) — L’observateur du Valenciennois a relaté dimanche dernier qu’un jeune musulman d’une vingtaine d’années a voulu « exterminer » sa propre mère, en brandissant le Coran.

Motif de son courroux : sa génitrice, handicapée, lui avait refusé une fellation. « J’ai fait ça parce qu’elle avait un beau pyjama », révèle notre confrère nordiste. L’agresseur, « déjà condamné à onze reprises pour vols, violences, menaces, stupéfiants », avait « multiplié les violences verbales et autres menaces, refusant de quitter le domicile malgré les injonctions de la victime ». Cette agression l’a conduit en prison. De quoi contrarier son projet de se rendre en Afghanistan afin de « tout faire péter » au nom du djihad.

Crédit photo : zskdan/Flickr sous licence CC

Italie : le gouvernement Monti subventionne le dialogue islamo-chrétien sur fonds européens

Italie : le gouvernement Monti subventionne le dialogue islamo-chrétien sur fonds européens

19/06/2012 — 08h00
ROME (NOVOpress) — Le gouvernement italien n’a pas d’argent pour venir en aide aux victimes des tremblements de terre, ou pour entretenir l’immense patrimoine archéologique et artistique de la péninsule, dont la dégradation ne cesse de s’aggraver. Mais il sait trouver de l’argent pour les dépenses vraiment importantes.

Le ministère de l’Intérieur italien (Direction centrale pour les affaires des cultes, Département pour les libertés civiles et l’immigration) vient ainsi de publier un appel d’offres, en qualité d’autorité responsable du Fonds européen pour l’intégration des citoyens des pays tiers : 825 millions d’euros à dépenser entre 2007 et 2013, pour permettre aux citoyens des pays tiers « de s’intégrer plus facilement dans les sociétés d’accueil » – il s’agit uniquement des immigrés « arrivés légalement en Europe », le gouffre des clandestins, demandeurs d’asile, réfugiés ou pseudo-réfugiés, dépendant d’un autre programme.

L’appel d’offres porte cette fois sur la création d’un service de « Promotion du dialogue interreligieux ». Dans le jargon technocratique, « il s’agit d’une recherche–intervention sur des thèmes liés au phénomène religieux, à travers la mise en œuvre d’une confrontation avec les communautés religieuses, et la finalité est de recueillir des éléments pour favoriser les processus d’intégration ».
Le lauréat recevra une somme de 129.000,00 € (hors TVA). S’agissant d’immigration extra-européenne, on voit sans peine avec quelle religion il s’agit de promouvoir le dialogue…

Heureuse coïncidence, un des organismes les plus actifs dans le dialogue islamo-chrétien, sous le signe de l’esprit d’Assise, n’est autre que la communauté catho-progressiste Sant’Egidio, qui avait organisé en septembre dernier sa rencontre internationale sur le thème, « Bound to live together : Religions et cultures en dialogue », et son président-fondateur, Andrea Riccardi, est ministre dans le gouvernement Monti.

Riccardi s’est récemment signalé en visitant l’Émilie dévastée par les tremblements de terre et en promettant à un Marocain que le gouvernement italien reconstruirait en priorité… la mosquée. Cet engagement ayant reçu en ligne une publicité assez peu flatteuse, le même Riccardi vient de réclamer « des règles plus sévères pour lutter contre la propagande raciste et xénophobe sur Internet », qui, selon lui, met en péril « le tissu social » de l’Italie. Dialoguons, dialoguons, on vous dit.

Des touristes non désirés pour Le Voyage à Nantes

Des touristes non désirés pour Le Voyage à Nantes

18/06/2012 — 20h00
NANTES (NOVOpress Breizh) — Le Voyage à Nantes refusait d’utiliser la contrainte contre les Roms installés de force sur un terrain destiné à une œuvre artistique. Les touristes désireux de contempler celle-ci devront traverser le campement.

Depuis plusieurs mois, les organisateurs de la manifestation touristique Le Voyage à Nantes se demandaient comment dégager l’une de leurs « œuvres artistiques », le pendule de Roman Signer fixé sur une centrale à béton désaffectée de Trentemoult, sur la rive gauche de la Loire. Située sur un terrain envahi par plusieurs familles de Roms et leurs caravanes, l’œuvre n’était pas montrable en l’état à des touristes autres que les Roms eux-mêmes (puisque c’est à ce titre qu’ils sont entrés en France).

Pour que des Roms s’en aillent, suffit-il de le leur demander aimablement, comme l’espéraient les organisateurs ? Non, si l’on en juge par cette expérience précise : le coup d’envoi du Voyage à Nantes a été donné le 15 juin et les Roms occupent toujours le terrain de Trentemoult. On a cependant réussi à limiter les nuisances visuelles en éliminant les carcasses de voitures qui entouraient celle de la centrale à béton.

L’idée délirante émise par une association pro-Roms locale – transformer les Roms en médiateurs culturels qui auraient accueilli les touristes sur le site pour leur expliquer l’œuvre – n’a évidemment pas eu le moindre début d’exécution. Les touristes désireux de contempler le pendule de Signer devront donc traverser le campement sous l’œil goguenard des occupants du lieu.

Shariah4Belgium : François Hollande, les musulmans réclament leur récompense ! [vidéo]

Shariah4Belgium : François Hollande, la récompense des musulmans !

Dans une vidéo l’organisation musulmane Shariah4Belgium interpelle François Hollande devenu président de la République.

La vidéo peut se résumer en “François, tu dois ton élection aux musulmans de France. Maintenant, il faut passer à la caisse ! Sinon on te fera subir le sort que l’on a fait subir à Sarkozy.” Effectivement le sondage Opinion Way/Fiducial/le Figaro du 6 mai a révélé que 93% des électeurs musulmans ont voté François Hollande au deuxième tour de l’élection présidentielle.

Après un bref début en arabe, l’essentiel de la vidéo est en français.

[Tribune libre] Présidentielle, législatives : les campagnes sans la rue – Par Odile Bonnivard

[Tribune libre] Présidentielle, législatives : les campagnes sans la rue - Par Odile Bonnivard

Présidentielle 2012 : Hollande aligne 60 propositions de campagne, pas un mot sur la rue.

Quelques mesures sociales face à la précarité mais, face à la grande précarité, face à ceux qui habitent la rue et dont la présence sur nos trottoirs crève pourtant les yeux, juste ceci : on augmentera le nombre des hébergements d’urgence. Ce qui ne réglera pas le problème, puisque ces structures sont envahies par les familles nombreuses venues d’ailleurs, fuyant la misère de leurs pays au détriment des nôtres exclus de fait dans leur propre pays et abandonnés dans la rue.

La rue : dans ces campagnes, présidentielle et législatives, qui en a parlé, qui en parle ?

Les bonnes gens se rassurent grâce au vieux cliché : « les SDF ont choisi leur vie » : ça leur donne bonne conscience. Mais il suffit de s’imaginer cinq minutes dans la peau d’un SDF pour se rendre compte de la très grande improbabilité de leur supposé choix.

Bien avant de se réconcilier avec la société, avec un logement et un travail, ces grands accidentés de la vie devront réussir à retrouver leur identité, à retisser un lien social et à se réinscrire dans leur communauté : autant de défis relevés par Solidarité Des Français, dont les bénévoles partagent avec les nôtres, depuis l’hiver 2003, repas traditionnels européens, moments de fraternité solidaire et entraide identitaire.

La rue n’est pas une fatalité, une autre politique est possible, d’autres choix sont applicables, comme redonner la priorité à ceux qui sont dans leur pays, toute première décision de bon sens à appliquer d’urgence pour que les nôtres soient accompagnés avant les autres dans leur parcours vers une vie meilleure.

Odile Bonnivard

[box] Odile Bonnivard est porte parole de l’association humanitaire SDF (Solidarité Des Français).[/box]

[Tribune libre] Présidentielle, législatives : les campagnes sans la rue - Par Odile Bonnivard
Ces trois là vivent dans la rue. Ne les jugez pas : un jour, ça pourrait être vous, qui sait ?
[Tribune libre] Présidentielle, législatives : les campagnes sans la rue - Par Odile Bonnivard

[Lu sur le net] 14ème circonscription du Rhône, le vote ethnique

[Lu sur le net] 14ème circonscription du Rhône, le vote ethnique

Suite à l’élection présidentielle remportée par François Hollande, et la polémique concernant la présence ultra majoritaire de drapeaux de pays africains place de la Bastille [photo légendée en Une, cliquer sur l’image pour la voir en entier], certains observateurs courageux avaient alors utilisé l’expression de « vote ethnique ». Bien que fustigée dans un premier temps, on peut penser que cette expression a de beaux jours devant elle, tant la fracture identitaire et ethnique s’accentue en France.

Même Libération, que l’on peut difficilement soupçonner de vouloir dénoncer cette fracture identitaire, dans un article du 13 mai 2012, affirmait que « Sans le vote des immigrés extra-européens naturalisés et de leurs enfants et petits-enfants nés français […], le candidat socialiste aurait été difficilement élu président ». Les nouvelles règles du jeu ont le mérite d’être claires, et avaient été de toutes façons déjà annoncées plusieurs mois avant la présidentielle, dans le célèbre rapport de Terra Nova : le PS abandonne (ni plus ni moins) les classes populaires françaises, au profit des minorités ethnique et des cadres supérieurs.

Cette réalité du « vote ethnique » a eu une nouvelle fois l’occasion de se manifester pour les législatives, dans la 14ème circonscription du Rhône (Saint Fons, Feyzin, Solaize, Vénissieux, Saint Priest). Dans la banlieue Est de Lyon, Yves Blein (PS) obtient 37.03% des suffrages, devant Sandrine Ligout (FN) 21.60% des voix. Alors que la présence au second tour du Front National fait grincer des dents à certains journalistes bien-pensants, ce score ne surprendra aucun lyonnais qui connait la composition ethnique de cette circonscription. Il semble évident que les populations européennes de souche ont massivement voté en faveur du Front National.

Cette adhésion en faveur des idées du Front National, n’est ni plus ni moins que la traduction par le vote d’un reflexe identitaire fort, devant les dangers que sont l’immigration invasion et l’islamisation de nos banlieues. Cette réaction identitaire se répand un peu partout dans les circonscriptions particulièrement touchées par l’immigration extra européenne. N’en déplaise à l’oligarchie médiatique et politique, cette diffusion des réflexes identitaires n’en n’est qu’à ses débuts, tant la question identitaire est cruciale pour la survie de la France et de l’Europe au XXIème siècle.

Nous souhaitons bonne chance à Sandrine Ligout pour le deuxième tour des élections législatives, même si la réalité ethnique de cette circonscription ne devrait pas lui permettre d’accéder à l’Assemblée Nationale. Il y a des signes qui ne trompent pas, nous savons que nos idées, à savoir la défense et la sauvegarde de notre identité française et européenne, seront bientôt dans toutes les têtes. Demain nous appartient.

Rendez-vous à La Traboule dimanche soir pour suivre les résultats des élections législatives ensemble !

Arnaud

[box class=”info”] Source : Rebeyne ! [/box]