Prières musulmanes dans la rue : appel à la guerre contre les Français [vidéo]

Prières musulmanes dans la rue : appel à la guerre contre les Français [vidéo]

23/09/2011 – 17h00
PARIS (NOVOpress) – Les images et les propos sont édifiants. Un membre de Riposte laïque a filmé vendredi 16 septembre, premier jour effectif de l’interdiction des prières dans la rue, des fidèles de deux mosquées du 18ème arrondissement de Paris. Premier choc, malgré les rodomontades et les effets d’annonces du “matamore” Claude Guéant – le ministre de l’Intérieur –, des fidèles ont prié dans la rue. Mais surtout, second choc : des musulmans appellent ouvertement à la guerre contre la France et les Français. Que fait la police ?

Campagne pro-adultère de Gleeden : la régie publicitaire de la RATP botte en touche

Campagne pro-adultère de Gleeden : la régie publicitaire de la RATP botte en touche

23/09/11 – 12h30
PARIS (NOVOpress)
– Selon le site internet des « Inrockuptibles » qui consacre un long article à l’affaire, Média Transports, la régie publicitaire de la RATP, confrontée à une vague de mécontentement et de protestations d’usagers choqués par la campagne pro-adultère du site Gleeden, se serait bornée à répondre : « Oui, il y a des gens qui ne sont pas contents, admet la responsable de la communication, mais c’est toujours la même chose. Avant d’accepter cette campagne, notre service juridique a été consulté. Ce site n’est pas illégal, et l’ARPP, (l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité), a rendu un avis favorable. Donc c’est conforme à la loi. Nous, nous n’avons à prendre parti. Nous ne sommes pas les arbitres des élégances, alors nous avons affiché cette campagne. »

Une façon de botter en touche et d’échapper à ses responsabilités, qui ne satisfera certainement pas les opposants à cette confiscation de l’espace public au service des intérêts financiers d’un site encourageant cyniquement la trahison et le mensonge.

D’autant que par le passé, Média Transports n’avait pas hésité à refuser certaines affiches publicitaires au nom du « principe de neutralité du service public ». Il s’agissait, début 2011, de la campagne de l’association écologiste France Nature Environnement sur le thème des algues vertes. Jugées « trop agressives », les publicités dénonçant l’usage de pesticides et de produits toxiques avaient été écartées par la régie, malgré l’aval de la justice donné à cette campagne.

Alors, deux poids, deux mesures ? Pour Média Transports, mieux vaut encourager à la débauche et l’adultère que défendre l’environnement ?

Disparition de Toufik : les enquêteurs s’intéressent aux parents

Disparition de Toufik : les enquêteurs s’intéressent aux parents

22/09/2011 – 21h15
MOINS (NOVOpress) –
Toufik, le garçon de 10 ans, disparu depuis mardi, a été retrouvé mercredi soir à Moins près de Lyon. L’enfant a frappé à la porte d’habitants de cette commune vers 20 heures. « Je suis Toufik, des gens parlant une langue étrangère m’ont emmené », leur a-t-il affirmé. Au moment de sa disparition, le jeune garçon faisait du vélo devant la maison de son père à Lapeyrouse-Mornay, dans la Drôme, à 70 kilomètres de l’endroit où il a été retrouvé.

Pour les enquêteurs, cet enlèvement pourrait-être crapuleux ou familial. L’environnement familial de l’enfant semble en effet guère reluisant. Les parents sont séparés depuis juillet. Le garçon demeure chez son père, chauffeur routier au chômage, condamné par le passé dans des affaires de drogue. Il est « resté figé depuis mardi soir et n’a pas eu de réaction à l’annonce de la découverte de son fils », selon le site du Parisien. Tandis que pour Libération, « l’enfant aurait pu être pris en otage en raison d’une dette ».

La police s’intéresse également à la mère, domiciliée à Saint-Priest, en banlieue de Lyon. Elle effectue de nombreux allers-retours à Paris et a été localisée mardi soir à Orléans, le jour de la disparition de son enfant, grâce à son téléphone portable. « Partie vivre dans une autre région », la mère «  n’avait pas donné beaucoup de nouvelles après avoir quitté le domicile familial », ajoute Le Parisien.

Temps de cerveau disponible : la télévision toujours plus regardée !

Temps de cerveau disponible : la télévision toujours plus regardée !

22/09/11 – 17h30
PARIS (NOVOpress)
– La concurrence du Net, et notamment la frénésie « Facebook », n’entame nullement la consommation de télévision, bien au contraire.

La télévision voit en effet sa durée de vision, déjà très importante, encore croître à travers le monde, notamment du fait de l’interactivité avec les nouveaux médias.
C’est une étude Médiamétrie-Eurodata TV Worldwide, menée dans plus de 80 pays et auprès de près 3.000 chaînes, qui démontre cette tendance.

Les temps moyens quotidiens passés devant la télévision augmentent encore, atteignant des sommets particulièrement inquiétants. Ainsi les Français passent désormais 3 h 47 par jour devant leur téléviseur tandis que les Américains y passent 4 h 44.

Les principaux contenus regardés sont le sport et les actualités, ainsi que les programmes de « télé-réalité ».

Des chiffres considérables qui pourraient encore croître avec le développement de la télévision mobile. La lobotomisation des foules a donc de beaux jours devant elle.

[Kiosque étranger] Des combats d’enfants attirent les foules en Angleterre

20/09/2011 – 14h30
PRESTON (NOVOpress) –
Il est difficile d’imaginer des combats d’enfants, âgés de 9 et 8 ans, enfermés dans des cages au milieu d’un public d’adultes. Ces affrontements existent pourtant bel et bien et ils sont organisés au Greenlands Labour Club de Preston au Royaume Uni où ils attirent des foules d’amateurs issus des couches populaires anglaises.

Dans cet article paru dans le Daily Mail, le journaliste Jaya Narain présente les faits aussi objectivement que possible. Elle explique que les enfants sont accompagnés par leurs parents et qu’ils pratiquent ce sport de combat depuis l’âge de cinq ans.

Si la réaction des professionnels de la charité et de la bien-pensance est prévisible, ils sont résolument contre, cette pratique sportive, très spectaculaire, trouve peu de défenseurs.

Que des jeunes garçons aiment se battre les uns contre les autres est inscrit dans notre patrimoine génétique. Sans ce goût pour la violence, la pratique sportive en général n’existerait pas. Il suffit de regarder une école de rugby un samedi matin pour comprendre que la pratique de ce jeu fait appel au goût des jeunes enfants pour le combat en l’encadrant dans des règles et un esprit sportif rigoureux.

En revanche, l’exhibitionnisme associé à des combats d’enfants dans des cages est choquant comme peut l’être celui des combats de nains ou de femmes dans la boue. Les enfants ne sont pas à blâmer, mais plutôt ceux qui s’amusent en les regardant s’affronter derrière des barreaux.

[box] Photo : dans la ville de Preston. Crédit JohnnyEnglish, licence CC. [/box]

Profanations de tombes musulmanes : le Bloc Identitaire “condamne avec force les auteurs de ces ignobles provocations”

Profanations de tombes musulmanes : le Bloc Identitaire "condamne avec force les auteurs de ces ignobles provocations"

20/09/2011 – 20h30
CARCASSONNE (NOVOpress) – Dans un communiqué de presse, le Bloc Identitaire a tenu à mettre au point sa position quant à la profanation de tombes musulmanes à Carcassonne.

Le Bloc Identitaire « tient à rappeler qu’il a toujours condamné sans équivoque depuis des années toute dégradation de cimetière en ces termes : “Pour nous, résistants identitaires européens, façonnés par des siècles de civilisation helléno-chrétienne, les morts, TOUS les morts, sont sacrés. Toute dégradation de tombe, quelle qu’elle soit, s’apparente donc à nos yeux à un acte de barbarie inacceptable et méprisable” ».

De plus, le Bloc identitaire précise dans ce communqiué que : « les rares fois où l’on a arrêté les auteurs de ces actes innommables, il s’agissait en général d’individus qui ne brillaient pas par leur quotient intellectuel et qui étaient éloignés de préoccupations politiques (jeunes adolescents en recherche de sensations extrêmes, satanistes, membres de sectes, ivrognes, etc). »

Enfin, le Bloc Identitaire précise : « Les Identitaires entendent assumer, AU GRAND JOUR ET DANS LA LÉGALITÉ, le combat pour la liberté et l’identité de notre peuple. » C’est pourquoi, « le Bloc Identitaire  fera donc poursuivre  devant les tribunaux tous ceux qui prétendent établir un quelconque lien entre notre légitime lutte et ces actes ignobles. »

[box class=”info”]Pour retrouver le communiqué du Bloc Identitaire dans son intégralité[/box]

Les Identitaires d’Ile-de-France ne veulent pas de pub pour l’adultère dans le métro parisien

Les Identitaires d’Ile-de-France ne veulent pas de pub pour l’adultère dans le métro parisien

20/09/2011 – 14h00
PARIS (NOVOpress) –
Novopress vous avait déjà indiqué qu’un site de rencontres faisant l’apologie de l’adultère assurait sa promotion dans les couloirs du métro parisien.

Ce n’est pas du goût des militants du Bloc Identitaire d’Ile-de-France. Ces derniers viennent même de lancer une campagne pour faire retirer cette publicité. Dans un communiqué, ils expliquent les raisons de leur mobilisation. « Que des marchands sans scrupule ni honneur gagnent de l’argent en facilitant le mensonge, la trahison et la débauche est déjà affligeant en soi mais qu’une entreprise publique comme la RATP, financée par les contribuables et les usagers, cautionne cette activité en livrant l’espace public à ses publicités scabreuses est proprement scandaleux et inacceptable. »

De plus, les Identitaires rappellent que « si l’adultère n’est plus une faute pénale depuis 1975, il reste une faute civile, contrevenant à l’article 212 du Code civil français. »

C’est pourquoi, « à l’heure où la famille, socle traditionnel de notre société, est attaquée de toutes parts et où les valeurs de droiture et de respect des engagements et des serments deviennent d’une tragique rareté, le Bloc Identitaire Paris-IDF s’élève contre cette campagne avilissante et exige son retrait de l’espace public parisien ! »

Le Bloc Identitaire Paris-IDF invitent donc tous les Parisiens « à s’adresser à la régie publicitaire de la RATP, Média Transports, pour lui exprimer, avec courtoisie, leur réprobation et demander l’arrêt immédiat de cette campagne d’affichage. »

Le Liechtenstein refuse l’avortement

Le Liechtenstein refuse l'avortement

18/09/11 – 16h00
VADUZ (NOVOpress)
– Voici un résultat électoral démocratique qui risque fort de contrarier les tenants de la bien pensance contemporaine, pour qui le droit à l’avortement est devenu un droit quasi-sacré et les IVG de masse qui en découlent l’incarnation de la “liberté” et du “progrès”.

En effet, au cœur de la vieille Europe, un petit État refuse encore ce catéchisme que l’on avait fini par croire obligatoire.

Le Liechtenstein a ainsi rejeté aujourd’hui la légalisation de l’avortement, en votant majoritairement “non” à une initiative populaire soumise à référendum.

Ce résultat est un satisfecit pour le prince Aloïs von et zu Liechtenstein, qui avait affirmé son opposition à cette initiative.

Selon les premiers résultats officiels, 52,3% des votants ont rejeté le projet de légalisation intitulé “aider plutôt que punir”.

L’adultère s’affiche dans les couloirs du métro

L'adultère s'affiche dans les couloirs du métro

18/09/11 – 14h10
PARIS (NOVOpress)
– Une nouvelle étape dans le cynisme et l’amoralité des marchands et de leurs annonceurs publicitaires vient d’être franchie avec la campagne d’affichage dans le métro parisien du site internet « Gleeden » qui se présente fièrement comme le « premier site de rencontres extra-conjugales ».

« Pensé par des femmes » ajoute la publicité comme si ce détail changeait quoi que ce soit à l’indécence de cette invitation publique au mensonge et à la trahison.

Si ce genre de site facilitant ouvertement l’adultère existe maintenant depuis deux ou trois ans, c’est la première fois qu’ils ont ainsi « pignon sur rue » et s’étalent sous le regard de tous, y compris des plus jeunes.

On imagine ainsi avec un certain effroi la situation des parents devant répondre à leurs enfants leur demandant le sens de ces publicités géantes jalonnant les stations de métro.

Voir ainsi l’espace public colonisé par des messages incitant à la débauche et à la trahison de ses engagements et de ses serments, à des fins bien évidemment financières pour l’annonceur, apparaît comme un précédent aussi choquant qu’inquiétant.

[Kiosque étranger] Le choc de l’immigration de masse

[Kiosque étranger] Le choc de l'immigration de masse

18/09/2011 – 12h00
LONDRES (NOVOpress) –
Peter Hitchens, le célèbre commentateur conservateur, à la liberté de ton reconnue, s’est rendu dans une petite ville du nord de l’Angleterre, Boston (Lincolnshire), pour observer l’impact de l’immigration de masse sur une communauté rurale. L’article est d’autant plus intéressant que cette immigration est d’origine européenne. Si les effets sont moins destructeurs que dans le cas d’autres vagues migratoires, l’observation de ses conséquences ici sert grandement le propos de l’auteur.

Peter Hitchens rappelle notamment comment Andrew Neather avait révélé en 2009 que l’ouverture des frontières à une immigration de peuplement avait été décidée par le gouvernement de gauche afin de changer le paysage électoral du pays et de confronter la droite à la « diversité ».

Toutefois, l’auteur insiste sur le fait qu’une des spécificités de cette immigration des Européens de l’Est est le manque de volonté des chômeurs anglais de prendre des emplois disponibles. Les Polonais, les Baltes ou les Russes qui arrivent dans ce coin perdu de l’Angleterre rurale sont certains de trouver très rapidement des emplois dans l’agriculture ou dans les usines de transformation. Certes, ce sont des emplois peu valorisants, sales et pénibles; en revanche, ils sont bien mieux payés que des emplois convenables dans leurs pays.

Pour Peter Hitchens, la principale raison dans la démobilisation des Anglais de souche, l’explication de leur apathie et leur inclinaison à rester au chômage réside dans l’étendue de l’«Etat de bien-être», qui considère que chaque faiblesse humaine, chaque erreur, chaque mauvaise habitude se corrige à l’aide de fonds publics dispensés généreusement.

Dans ce cas, comment s’étonner que des jeunes anglais puissent naître dans des familles où personne n’a travaillé depuis trois générations ?

Le contraste ne peut pas être plus frappant avec les jeunes qui débarquent de l’Est. Ils y ont appris la vie à la dure. S’ils ne travaillent pas bien à l’école, ils ne décrochent pas leurs examens, s’ils ne travaillent pas, ils n’ont rien à manger, s’ils se conduisent mal dans la rue, ils sont sévèrement punis.

[box]Image : Une rue de la ville. Photo de Kelly Horry, licence CC.[/box]

« Le problème des gens du voyage est celui de tous les Français » pour le maire de Bohain

« Le problème des gens du voyage est celui de tous les Français » pour le maire de Bohain

17/09/2011 – 10h00
BOHAIN (NOVOpress) – Les invasions des gens du voyage posent problème un peu partout dans l’Hexagone. A Triel-sur-Seine (Yvelines), 2 000 gitans continuent de piller la commune tranquillement. Le tribunal administratif de Versailles a refusé d’entériner leur expulsion sous prétexte que l’agglomération n’offrait pas d’aire de grand passage pour les nomades.

Un faux problème. Car une telle solution n’offre aucune tranquillité à la population et ne met pas un terme aux abus. Jean-Louis Bricout peut en témoigner. Le maire de Bohain (Aisne), commune qui doit faire face elle aussi à une arrivée de gitans, faisait cette remarque, vendredi, sur le site internet de la Voix du Nord, au sujet des occupants : « Ils ont de l’eau, du courant et des sanitaires à leurs dispositions. Même si légalement ce n’est pas conforme, ils bénéficient d’un certain confort. Je ne crois pas qu’aménager un espace soit utile. Après avoir aménagé, il faudra réaménagé parce que bien souvent, il y a des dégâts qui suivent ».

Des dégradations à la charge des habitants : « Le problème des gens du voyage est celui de tous les Français. Je répète que ce n’est pas à une population de payer », déplore l’édile. A Triel comme à Bohain et ailleurs, les Français en ont assez de passer à la caisse à la place des gens du voyage.

Prières de rue à la Goutte d’or : les musulmans bravent l’interdiction

Prières de rue à la Goutte d’or : les musulmans bravent l’interdiction

16/09/11 – 18h00
PARIS (NOVOpress)
– Décidément l’État de droit peine à se faire respecter dans les quartiers multiethniques à forte population musulmane.

Ainsi, plus de 200 musulmans priaient cette après- midi dans les rues de la Goutte d’or, malgré l’interdiction prononcée par la gouvernement via le ministre de l’Intérieur Claude Guéant (au centre, photo ci-dessus en compagnie de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille à droite).

Défiant ainsi l’autorité d’un gouvernement toujours plus efficace dans les déclarations électoralistes que dans les faits, les fidèles musulmans se sont rassemblés vers 14 heures sur la chaussée de la rue Polonceau (18ème arrondissement).

Le ministre de l’Intérieur avait pourtant affirmé être bien décidé à faire respecter l’interdiction de prier dans les rues dès ce vendredi, notamment à Paris et Marseille, où ces phénomènes sont les plus massifs et les plus visibles.

La mobilisation des musulmans, qui bénéficiaient de la mise à disposition d’une caserne Boulevard Ney pour pratiquer leur prières, est donc un camouflet pour la gouvernement sarkozyste, ainsi qu’un message très clair sur le peu de cas qui est fait de la loi française dans ces quartiers.

«Si d’aventure il y a des récalcitrants nous y mettrons fin», avait pourtant averti le ministre de l’Intérieur sur l’antenne de RTL. On attend donc de voir l’application de ces mâles propos…

[box class=”info”]Photo sous licence Creative Common : Marcovdz/Flickr[/box]

Lampedusa : nouveau débarquement et nouvelle émeute, la Tunisie bloque les rapatriements [vidéo]

Lampedusa : nouveau débarquement et nouvelle émeute, la Tunisie bloque les rapatriements [vidéo]

15/09/2011 – 18h45
ROME (NOVOpress) – 95 Tunisiens ont débarqué à Lampedusa la nuit dernière après avoir été secourus par la Guardia di Finanza à 30 milles de l’île. Le bateau de ces pauvres clandestins prenait l’eau et n’était plus en état de poursuivre sa route. Ils ont donc tous été transférés sur un bâtiment des gardes-côtes, qui les a menés jusqu’au port. Un avion de la Guardia di Finanza les avait repérés dans la matinée. Très fiers de cette brillante intervention, les gardes-côtes l’ont filmée et mise sur Youtube, de façon à montrer aux futurs candidats à l’immigration clandestine que leur sauvetage est garanti.

Quelques heures plus tôt, dans la journée d’hier, les 800 Tunisiens actuellement hébergés au centre d’accueil de Lampedusa se sont révoltés, après avoir appris que 49 de leurs compatriotes avaient été rapatriés dans la matinée et que 50 avaient été embarqués sur un second vol à destination de Palerme puis de Tunis. Un policier a été blessé par un jet de pierre. La police est parvenue à rétablir provisoirement le calme, en faisant venir cent agents supplémentaires.

En réalité, sur la centaine de Tunisiens rapatriés, les autorités tunisiennes n’ont finalement accepté d’en récupérer que 30. L’avion qui faisait escale à Palerme s’est vu refuser l’autorisation d’atterrir à Tunis et les clandestins ont dû être transférés au centre de Pozzallo en Sicile. La nouvelle, immédiatement transmise par téléphone portable aux clandestins de Lampedusa, a été accueillie par des hurlements de joie à l’intérieur du centre d’accueil. L’accord italo-tunisien du 5 avril se révèle de plus en plus clairement un marché de dupes, comme Novopress l’avait immédiatement relevé.

Le maire de Lampedusa, Bernardino De Rubeis, ne sait plus à quel saint se vouer. Après avoir lancé des appels à Silvio Berlusconi, il a écrit au ministre Roberto Maroni, pour lui demander de cesser les rapatriements par petits groupes et de procéder à « un transfert en bloc » des Tunisiens, « afin de les mettre dans des endroits où les actes de violence puissent être contenus ». Lampedusa, explique le maire « n’est pas un endroit où il soit possible de contrôler un si grand nombre de Tunisiens, qui n’ont plus désormais confiance en personne et tentent par tous les moyens de prendre la fuite ».

Mais si la Tunisie refuse de récupérer ses clandestins, alors que le gouvernement italien avait tout misé sur sa coopération, que faire à présent ?

Un « coup médiatique sans lendemain » qui dure depuis 8 ans !

A Paris, Solidarité des Français repart pour une 9ème saison le 26 septembre


15/09/2011 – 11h30
PARIS (NOVOpress) – L’association humanitaire Solidarité des Français (SDF) qui vient en aide aux SDF ne va surement pas manquer de travail compte-tenu de la situation économique et elle recommencera ses distributions de soupe, de vêtements, etc. le lundi 26 septembre prochain à partir de 20h00, sur l’esplanade de la gare Montparnasse (lieu habituel derrière le manège).

Quand SDF avait commencé son activité en Décembre 2003 beaucoup avaient dénoncé un « coup médiatique sans lendemain » ! Un “sans lendemain” qui dure depuis 8 ans !

L’association animée par Roger et Odile Bonnivard indique : “Manquent encore et toujours : chaussures, linge de corps, affaires de toilette, sacs à dos et tout ce qui est utile à qui vit dehors.
Sans oublier ce qui est sans doute le plus précieux pour eux : échange, partage et fraternité assurés par la présence du plus grand nombre possible…….
Ils comptent sur vous, soyez là pour eux !”

Ne les décevons pas.

[box class=”info”] Photo : En mai 2011 l’association Solidarité des Français a proposé une coupe de cheveux aux SDF [/box]

Massacre de deux retraités à Maurepas : le suspect s’est réfugié en Algérie

Massacre de deux retraités à Maurepas : le suspect s’est réfugié en Algérie

15/09/2011 – 10h00
MAUREPAS (NOVOpress) –
L’enquête avance sur le double meurtre de Maurepas (Yvelines). Un suspect a formellement été identifié. Il s’agirait d’un homme d’une trentaine d’années, qui vivait dans un foyer social à seulement quelques mètres de la maison de Marie-Louise et André Michenaud, les deux retraités massacrés. La cible des policiers a pris la fuite pour l’Algérie, son pays natal.

Le double meurtre a été commis le 2 septembre. Gilbert et Marie-Louise, les deux victimes, ont été torturées. « Ils ont été piqués à plusieurs reprises avec la pointe d’un couteau et pour finir, ils ont été égorgés », peut-on lire sur le site internet du Parisien. Âgées de 72 et 74 ans, les deux victimes vivaient avec une petite retraite. Leur agresseur est entré clandestinement sur le territoire français. Sans l’immigration massive, combien de Français pourraient être sauvés ?

Italie : Les élèves étrangers ont augmenté de 400 % en dix ans

Italie : Les élèves étrangers ont augmenté de 400 % en dix ans

14/09/2011 – 16h00
ROME (NOVOpress) – Après l’Angleterre, c’est en Italie que de nouvelles statistiques attestent l’accélération de la substitution de population depuis dix ans. Entre l’année scolaire 2000-2001 et l’année scolaire 2009-2010, les élèves non-italiens ont augmenté de presque 400 % dans les écoles italiennes, passant de 147 406 à 673 000. L’augmentation s’est encore poursuivie durant l’année scolaire 2010-2011 où l’on a dépassé le seuil des 700 000 élèves étrangers (il s’agit des élèves soumis à l’obligation scolaire, jusqu’à 16 ans).

Dans plus de 2000 classes, les élèves étrangers dépassent les 30% de l’effectif. L’augmentation est particulièrement marquée dans les villages de la campagne lombardo-émilienne et des Appenins tosco-émiliens, en Vénétie, et dans les banlieues des grandes villes, partout où se concentrent les familles immigrées. On compte désormais plus de 180 nationalités différentes dans les écoles italiennes.

Ces chiffres sont d’autant moins suspects qu’ils sont publiés par l’association « Migrantes », fondée par la Conférence épiscopale italienne pour favoriser l’accueil des immigrés, sous le titre « Les élèves étrangers : une valeur ajoutée ». Le directeur général, Mgr Giancarlo Perego, appelle à cette occasion à mettre en place « un enseignement interculturel, pour reconnaître la valeur ajoutée que les élèves étrangers apportent à notre école ».

Retour de l’esclavage au Royaume-Uni ?

Retour de l’esclavage au Royaume-Uni ?

14/09/2011 – 12h30
LONDRES (NOVOpress) — On croyait l’esclavage révolu. Ce n’est semble-t-il pas le cas en Grande-Bretagne, pourtant largement rompue au dogme des droits de l’homme : quatre hommes de la communauté des gens du voyage ont en effet été appréhendés lundi pour esclavage.

Un réseau démantelé par la police venue en nombre dans un camp de « nomades » au nord-est de Londres

Selon les premiers éléments de l’enquête, la police a confirmé que « 24 personnes étaient détenues dans des conditions déplorables ». Des personnes de nationalité britannique mais aussi originaires d’Europe de l’est, « détenues comme des esclaves » qui pour la plupart sont devenues alcooliques ou étaient en état de profonde vulnérabilité. Des victimes dupées par le mirage du travail et de l’argent qui ont eu raison de leur naïveté mais surtout de leur liberté.

Selon la police du comté (Bedfordshire), un homme était détenu dans ces conditions d’insalubrité et de privation totale depuis au moins 15 ans. L’inspecteur de police Sean O’Neil rapporte que « les hommes trouvés sur le camp étaient en mauvaise santé et vivaient dans des conditions déplorables, certains couverts d’excréments » ce qui laisse songeur quant au niveau des conditions de vie et d’hygiène à l’intérieur de ce campement. Les captifs habitaient dans de vieilles caravanes, des box pour les chevaux ou plus abject encore, des chenils. Évidemment ils ne percevaient aucun salaire pour leur travail et bénéficiaient de repas frugaux.

Les nomades d’origine irlandaise ou “travellers” sont reconnus comme minorité ethnique au Royaume-Uni et posent des énormément de problèmes d’intégration aux autorités britanniques. Ce type de réseau serait-il le seul en Europe ? Difficile de ne pas penser à la France où se développe ce type de campements dû à l’afflux incessant de tziganes originaires d’Europe de l’Est. Des campements qui viennent s’ajouter à ceux des nomades “traditionnellement” présents qui, comme à Triel, posent de nombreux problèmes de cohabitation.

Un homosexuel victime de menaces de la part de musulmans à Londres

Un homosexuel victime de menaces de la part de musulmans à Londres

14/09/2011 11h00
LONDRES (NOVOpress) – Difficile d’être homosexuel, et de surcroit militant au sein d’associations homosexuelles, lorsqu’il s’agit de se frotter à la diversité venus du monde arabo-musulman. La « mésaventure » du promoteur des droits de l’homme et homosexuel Peter Tatchell est là pour le rappeler. Cet activiste fut en effet victime de menaces et insultes homophobes à Londres de la part de musulmans. Jusqu’ici rien de bien surprenant au vu du nombre croissant de violences commises dans les banlieues européennes contre les homosexuels. Ironie du sort, Tatchell a été agressé lors de sa participation à la contre-manifestation londonienne qui se tenait dans le quartier de l’immigration de Tower Hamlets lors du rassemblement de l’English Defense League (EDL) de la semaine dernière.

Peter Tatchell, présent à cette contre-manifestation en solidarité avec la communauté musulmane selon ses propres mots, souhaitait protester contre le mouvement patriote de l’EDL. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Le militant homosexuel a en effet été attaqué car il brandissait des pancartes où était inscrit : « Non à la haine et Gays et Musulmans unis ! Arrêtons l’EDL ». Selon un militant des droits de l’homme témoin de la scène, un groupe de musulmans posté à proximité a tenté de détruire les pancartes et a procédé à de nombreuses intimidations et vexations qui ont failli tourner à l’agression physique.

Peter Tatchell raconte que durant toute la contre-manifestation, il a été entouré et pressé de retirer sa pancarte. Il rapporte que les musulmans présents lui ont ordonné de déguerpir, précisant qu’ils ne « voulaient pas de la présence d’homosexuels » et que « les homosexuels n’ont pas le droit d’être ici » car « il n’y a aucun musulman homosexuel à Tower Hamlets ». Lorsqu’il leur signifia que les homosexuels musulmans devaient protester contre l’EDL, les musulmans présents lui ont farouchement répondu que « les homosexuels ne peuvent être musulmans…et qu’ils n’accepteraient jamais cela ».

Même au sein de la communauté politique et activiste (de gauche) de la LGBT, il fut la cible d’attaques qui dénoncèrent le caractère inapproprié de ces panneaux. Comble de l’histoire, il fut traité de raciste et de fasciste par ses « camarades » politiques.

Retour au réel pour ce militant défenseur acharné du communautariste homosexuel qui en rappelle d’autres. A Paris notamment, où Bertrand Delanoë use de sa fonction de maire pour appuyer la cause homosexuelle à travers une batterie de subventions tout en promouvant le communautarisme musulman avec l’organisation d’une soirée spéciale ramadan organisée à la mairie de Paris. Deux causes pas forcément conciliables au vue des déboires de Pater Tatchell mais aussi du maire de Paris, qui faut-il le rappeler, avait essuyé plusieurs coups de couteau par un musulman homophobe lors d’une nuit Blanche. Ce genre d’incidents devrait rappeler aux militants homosexuels que l’homophobie tout comme l’antisémitisme ne réside pas forcément là où ils veulent bien le croire…