Jared Taylor 2

Un nouvel exemple de racisme anti-blanc aux États Unis

17/06/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
C’est une tradition à l’Evergreen State College, petit établissement de l’Etat de Washington : chaque année, un jour y est marqué par l’absence des étudiants non blancs qui se réunissent afin de discuter du racisme et de l’oppression dont ils seraient victimes.
Cette année cependant, ils avaient décidé d’organiser ce rassemblement dans les locaux mêmes de l’école, sommant étudiants et professeurs blancs de quitter les lieux.

La réaction des élèves et professeurs blancs a été plutôt docile

Seul un professeur de biologie, Bret Weinstein, a indiqué qu’il refuserait d’obtempérer.
Dans une lettre adressée aux organisateurs, il écrit, je cite : « Sur un campus collégial, le droit de s’exprimer ou d’exister de chacun ne doit jamais être basé sur la couleur de sa peau ». Fin de citation.
Dès le lendemain, sa salle de classe a été le lieu d’insultes, et les étudiants ont commencé à récolter des signatures pour son renvoi de l’école, signatures provenant entre autres d’élèves blancs.
Alors que le directeur a publié en mai un long communiqué sur des mesures concrètes pour agir contre le racisme, son refus de renvoyer le professeur a donné lieu à des menaces de mort puis de la violence, à l’égard du professeur et des élèves.
Le collège s’est donc vu contraint de fermer ses portes plusieurs semaines.
L’administration a officiellement désapprouvé le « manque de tolérance et de respect de certains élèves », et continue de soutenir Bret Weinstein.

Cet épisode a fait un peu de bruit dans les journaux américains

L’affaire a eu un large écho aux Etats-Unis grâce aux vidéos qui ont circulé sur les réseaux sociaux, discréditant la cause des étudiants.
Ce genre d’incident est devenu chose courante aux Etats Unis, comme l’ont montré les émeutes de l’université de Berkeley en février dernier.
Dans un entretien pour Minute, le journaliste américain Jared Taylor conclut : « La discrimination soi disant « positive » a toujours été la discrimination officielle contre les Blancs ».

Un maire de la Côte d’Azur demande à H&M d’interdire le port du voile à ses employées

17/06/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Henri Leroy, maire Les Républicains de Mandelieu-la-Napoule dans les Alpes Maritimes, a adressé en avril dernier un courrier aux gérants de la boutique H&M de sa ville, leur demandant de proscrire tout signe religieux chez leurs employés.

Ceci intervient après que des clients se sont plaints du port du voile islamique par certaines employées.

L’enseigne a récemment répondu par la négative :

Notre règlement intérieur permet à chacun de nos collaborateurs de s’habiller comme ils le souhaitent dans les limites fixées par la loi. Notre règlement intérieur n’interdit rien que la loi n’interdise elle même.

Les ONG immigrationnistes accusées de financer les passeurs

17/06/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Les ONG et autres associations en faveur de l’arrivée massive d’immigrants illégaux en Europe contribueraient au financement des réseaux crapuleux de « passeurs ». Selon un article du Daily Mail, quotidien britannique, les autorités libyennes s’inquiètent de ce comportement pyromane des pseudos secouristes occidentaux.

Un haut dignitaire des garde côtes, le colonel Tarek Shanboor, affirme avoir des preuves que ces organisations financent le voyage des Africains auprès des trafiquants

Ceux ci promettent des trajets réussis en Europe à des prix exorbitants alors que les embarcations proposées sont rarement en état de naviguer. Ils indiquent aussi le meilleur moyen de rallier les bateaux dirigés par ces ONG. Le colonel déclare ainsi : « Les ONG nourrissent la crise en encourageant activement l’augmentation du nombre de migrants. Nous avons désormais la preuve qu’elles sont de mèche avec les passeurs ».

Un procureur sicilien souhaite enquêter sur les collusions entre ONG et réseaux de passeurs

Si les ONG prétendent simplement assurer la survie des individus, elles se font surtout les auxiliaires d’une invasion silencieuse. Elles font même délibérément obstacle aux interventions des garde côtes libyens : en mai dernier, un bateau de l’ONG allemande SeaWatch a voulu conduire en Europe une embarcation d’immigrants, alors que les autorités européennes leur avaient demandé de laisser officier les garde côtes libyens. Ceux ci ont dû couper la route aux immigrationnistes, afin de ramener les immigrants à Tripoli.

Même l’agence européenne Frontex reconnaît la dangerosité de l’implication des ONG

Selon un rapport daté de l’an dernier, l’agence explique que les acteurs impliqués contribuent, même de manière non intentionnelle, à la prospérité des passeurs, en favorisant les chances de succès des candidats à l’invasion. C’est pourquoi Génération identitaire met en place une opération à l’échelle européenne pour contrer les départs d’embarcations. Ils ont déjà récolté 65 000 € de dons en quelques semaines.

La Colombie vient de reconnaître un mariage à trois

16/06/2017 – COLOMBIE (NOVOpress)
Aussi fou que cela puisse paraître, la Colombie vient de reconnaître un mariage à trois… Le pays avait déjà autorisé le mariage homosexuel en 2016, aujourd’hui c’est un pas de plus qui est franchi.

L’un des trois époux s’est justifié :

Nous voulions officialiser notre foyer, il n’y avait rien de solide légalement qui nous reconnaissait en tant que famille.

Certains voient dans ce mariage la reconnaissance que d’autres familles existent. Le polyamour est pourtant loin de la réalité familiale.

Mois de la fierté mariage homo

I-Média : « Mois de la fierté » : soyez normaux, soyez homos !

“Mois de la fierté”, c’est l’époque des « Gay Pride » et des articles pro LGBT. Le lobby homosexualiste prend le pouvoir en diffusant une propagande non-stop : un jour, les médias diffusent la nouvelle d’un homme qui va accoucher d’un enfant, le lendemain les journaux nous apprennent qu’un mariage entre 3 hommes a été reconnu. Facebook et Google sortent aussi de leur neutralité : le premier propose un bouton de réaction affichant le « rainbow flag », symbole de la communauté gay, et le second se met aux couleurs arc-en-ciel pour les recherches touchant la communauté LGBT.

Le Zapping d’I-Média
Grand mercato dans les médias : pour Jérôme Invanitchtchenko « on assiste à une chasse à l’homme blanc de plus de 50 ans dans les couloirs de France Télévision ». Après Julien Lepers, David Pujadas, c’est au tour de l’homme blanc de plus de 50 ans George Pernoud d’être évincé par Delphine Ernotte. Le présentateur de Thalassa sera remplacé par Fanny Agostini une jeune présentatrice de 29 ans.
Natacha Polony une journaliste indésirable : Paris Première et Europe 1 n’ont pas renouvelé leur contrat avec la journaliste. C’est la fin de Polonium, mais aussi de « L’édito des éditos », les 2 seules émissions de Polony dans les médias mainstream.

Cagnotte des identitaires : Paypal courbe l’échine devant les médias
Paypal gèle le compte des identitaires : c’est le coup d’arrêt pour la campagne de crowfunding « Défend Europe ». La pression médiatique a fait courber l’échine du service de paiement en ligne. Une première en la matière.

Les tweets de la semaine.
Inversion accusatoire dans Ouest-France : le député de la Louisiane Steve Scalise blessé par balles, le 14 juin par un militant de Bernie Sanders, est présenté par le journal comme « un conservateur partisan des armes à feu ».

Bayrou/Ferrand : bras de fer entre Macron et les médias
Bataille entre l’Elysée et les médias autour des affaires Ferrand et Bayrou. Entre ces deux pouvoirs, qui va prendre l’ascendant ?

Une émission de Jean-Yves Le Gallou sur TV Libertés

De nombreux cas de gale décelés parmi les migrants

16/06/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Après avoir été chassés de Calais, les immigrés clandestins qui résidaient à Calais semblent développer la gale dans leur camp à Paris.

Concernant les personnes qui vivent dans des établissements, 57 cas ont été décelés. Mais ce nombre peut être largement revu à la hausse si on considère ceux qui vivent dans la rue. Une telle maladie a pour origine un acarien qui se développe dans la peau.

Elle peut se soigner mais elle est très contagieuse et est donc difficile à éradiquer.


L’armée russe affirme avoir tué le chef de l’État islamique

16/06/2017 – SYRIE (NOVOpress)
L’armée russe affirme avoir probablement tué en Syrie le chef de l’État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi. Des rumeurs avaient déjà couru.
Elle l’aurait tué lors d’une frappe menée fin mai par son aviation sur une réunion de hauts dirigeants de l’organisation jihadiste près de Raqqa.

Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense a déclaré :

Al-Baghdadi se trouvait à cette réunion et a été éliminé dans le bombardement.

Selon ce communiqué, le commandement du contingent militaire russe en Syrie a “reçu fin mai des informations sur la tenue dans la banlieue sud de Raqqa d’une réunion de dirigeants de l’organisation terroriste Etat islamique”.
Au total, l’armée russe affirme avoir tué une “trentaine de chefs de guerre et jusqu‘à 300 combattants” et plusieurs “hauts dirigeants” d’EI. Elle évoque notamment le “chef de la sécurité” d’Abou Bakr al-Baghdadi.


ONG migrants

Un Libyen accuse : des ONG paieraient les passeurs pour qu’ils leur livrent des migrants !

15/06/2017 – LIBYE (NOVOpress) : Des ONG d’aide aux réfugiés paieraient des trafiquants d’être humains pour transporter des migrants jusqu’aux navires de secours patrouillant au large de la Libye ! Telle est l’incroyable accusation émise par un haut responsable des gardes-côtes libyens : dans le Mail On Sunday, il a affirmé détenir des preuves que des ONG versent de l’argent pour aider des migrants souhaitant rejoindre l’Europe mais incapables de payer les passeurs. Voici un condensé de cet article.

ONG Migrants 2Le colonel Tarek Shanboor a indiqué avoir obtenu des informations bancaires et des relevés téléphoniques prouvant que des ONG versent de l’argent à des réseaux criminels qui ont mis des centaines de milliers de migrants sur des bateaux inadaptés – en conduisant des milliers à la mort. Ses accusations sont inquiétantes car cela fait longtemps qu’on craint que des islamistes ne se glissent parmi les migrants.

Les ONG qui patrouillent dans la Méditerranée prétendent qu’elles ne font que venir en aide aux migrants. Mais le colonel Shanboor dit que les ONG encouragent de plus en plus de migrants à faire ce trajet périlleux. Il dit avoir remis des preuves de collusions entre ONG et passeurs à des hauts responsables de l’Union Européenne à Bruxelles, mais refuse de donner plus de détails.

Accordant une interview exclusive au Mail On Sunday, il a déclaré :

« Les ONG aggravent la crise en encourageant activement l’augmentation du nombre de migrants. Nous avons des preuves qu’ils sont de mèche avec les passeurs. Nous avons des preuves que les passeurs appellent directement les ONG et qu’il y a des accords entre eux. »

Le colonel Shanboor prétend que les ONG payent 450 livres sterling par migrant. Il pense que les ONG sont bien intentionnées, mais qu’elles se trompent.

Les accusations du colonel Shanboor viennent quelques mois après qu’un rapport interne de l’UE a révélé que des employés des ONG en mer étaient directement en contact avec les migrants en mer, et leur donnaient même des indications précises pour atteindre les vaisseaux de secours. Le record du nombre de migrants tentant la traversée depuis la Libye jusqu’à Lampedusa et la Sicile a déjà été franchi cette année, mettant l’Italie en première ligne de la crise. Un procureur sicilien a lancé une enquête sur ces liens entre passeurs et ONG, et accusé les ONG d’aggraver la crise migratoire en Europe.

Dans un rapport publié l’an dernier, l’agence européenne Frontex a indiqué que « tous ceux qui sont impliqués dans les opérations de sauvetage en Méditerranée centrale aident de fait les criminels à atteindre leurs objectifs à moindre coût et renforcent leur business model en augmentant les chances de réussite. »

Dans un autre document, Frontex a fait état d’un cas où « des réseaux criminels transféraient des migrants directement sur des bateaux d’ONG » et d’un autre où il est dit que les migrants « avaient reçus des instructions très claires avant le départ sur la direction à suivre pour rejoindre les bateaux des ONG ».

Un porte-parole de Frontex nous a même déclaré qu’en une occasion, un navire d’ONG a utilisé ses lumières comme phare pour les migrants se rendant en Europe, mais qu’il n’avait pas de preuves que les passeurs étaient payés par les ONG.

Le magistrat sicilien Carmelo Zuccaro, lui, a lancé une enquête sur la collusion entre passeurs et ONG et a déclaré qu’il récoltait des preuves d’action criminelle.

Toutes les ONG venant aux aides aux migrants ont démenti les accusations portées par le garde-côtes libyen.

Causeur multiculturalisme 2

Le dossier de juin de Causeur : le multiculturalisme contre les femmes

Causeur multiculturalismePrésentation du dossier du numéro de juin de Causeur par Daoud Boughezala, rédacteur en chef de Causeur.

La Chapelle-Pajol. Ce quartier du 18e arrondissement de Paris a fait les gros titres de la presse nationale depuis qu’au printemps, une pétition de femmes a dénoncé le harcèlement et les brimades qu’elles subissent dans la rue. Des enfants de l’immigration afro-maghrébine culturellement peu intégrés car restés étrangers à la galanterie française ont été désignés comme les houspilleurs de dame en jupe. Du coup, certaines féministes comme Caroline de Haas, atteinte du syndrome de Cologne, ont minimisé ces nuisances, suggérant d’élargir les trottoirs pour atténuer les tensions !

>> Lire le magazine: Le multiculturalisme contre les femmes

Ce qu’est le multiculturalisme

Ulcérée par cette entorse faite à l’égalité française, Elisabeth Lévy s’afflige de voir cette question sensible prise en otage par notre surmoi antiraciste :

« A chaque fois que la question de la coexistence des cultures s’invite dans le débat public, le même mécanisme collectif d’auto-persuasion se met en place et de bons esprits s’efforcent de nous expliquer que ces actes inqualifiables sont le fruit de la pauvreté, donc un peu de nos manquements collectifs. »

Eternelle antienne du padamalgam qui justifie tous les aveuglements, au nom d’une vision iréniste du multiculturalisme, lequel « ne résulte pas de la joyeuse coexistence sur le même sol d’individus venus de cultures différentes, mais de la concurrence de plusieurs normes anthropologiques, culturelles, sociales et donc civiques », précise notre directrice de la rédaction.

Témoignage et enquête dans le 18e

Pour étoffer le dossier central que nous consacrons aux infortunes du multiculturalisme, dont les femmes sont peut-être les premières victimes, nous avons convié l’essayiste franco-tunisienne Hélé Béji. Athée issue de deux cultures, l’auteur d’Islam pride décortique les causes du malaise : « Il y a eu un double ratage éducatif en France : le prêche des imams dans les mosquées, qu’on a laissé faire, et l’instruction républicaine, la culture classique » que l’école peine à inculquer. Paradoxe :

« C’est la démocratie qui a donné aux identités culturelles le droit de s’exprimer, mais ces identités n’ont pas forcément une conduite démocratique ».

Sur le terrain, l’ancienne élue séguiniste Roxane Decorte témoigne de l’évolution de son quartier de toujours, passé de bastion populaire à une mosaïque de communautés n’ayant que la misère à se partager. Le reportage que Paulina Dalmayer a pu réaliser à La Chapelle est édifiant, à l’écoute des femmes, loin des bluettes que nous narrent le Bondy Blog ou Mediapart.

Pour clore ce dossier, Noémie Halioua raconte avec force détails la nuit de supplice qu’a subie Sarah Halimi, juive orthodoxe assassinée le 4 avril par un djihadiste « déséquilibré ». Ce crime de sang-froid n’a provoqué qu’une omerta médiatique, avant qu’une myriade d’intellectuels comme Alain Finkielkraut, Jacques Julliard Marcel Gauchet ou Michel Onfray ne s’empare de l’affaire.

Extrait du texte de présentation du numéro de juin
repris du site de Causeur


Causeur Juin 2017 – #47 par causeur

Chrétiens d'Orient

Un Son et Lumière au Val-de-Grâce sur les chrétiens d’Orient depuis saint Paul

Chrétiens d'Orient ValdeGrace15/06/2017 – PARIS (NOVOpress) : Le jeudi 29 juin à partir de 20 heures, SOS Chrétiens d’Orient organise, au profit des Arméniens d’Alep, une soirée exceptionnelle Son et Lumière au Val-de-Grâce. « La France a une place à part dans la mémoire et dans l’Histoire de la souffrance des Arméniens », exprimait Sa Béatitude Aram I, Catholicos des Arméniens de Cilicie, à SOS Chrétiens d’Orient.« Expliquez en France que ce qui nous arrive aujourd’hui ne vient pas de rien. »

Le spectacle unique Son et Lumière « Martyre et espérance des chrétiens d’Orient de Saint Paul à nos jours » répond directement à la demande de Sa Béatitude Aram I°.

Inscrivez-vous rapidement à l’une des deux séances proposées (21h30 ou 22h30) pour ne rien rater de l’histoire des Arméniens : inscriptions ici.

Grèce Dieux

Expatriation, dénatalité : il y a de moins en moins de Grecs en Grèce…

15/06/2017 – GRECE (NOVOpress) : « 350 000 Grecs auraient quitté leur pays depuis 2008 » : tel est le titre d’un article alarmiste paru dans Le Monde daté du 16 juin, qui assure que « la population hellène, tombée à 10,8 millions en 2016, vieillit et diminue ». Car les femmes « font peu d’enfants et les jeunes s’expatrient ». Extraits de cet article qui n’aborde pas l’autre aspect de la question : le remplacement des Grecs de souche par des « néo-Grecs »…

D’après Médecins du monde, près d’une femme sur quatre née dans les années 1970 n’a pas d’enfant. Et le nombre de naissances n’a cessé de baisser depuis le début de la crise selon Elstat, l’Autorité grecque des statistiques : de 114 766 en  2010, elles ne s’élevaient plus qu’à 94 134 en  2013 et à 91 847 en  2015.

La population grecque diminue. Elle est passée de 11,1  millions en  2011 à 10,8  millions de personnes en  2016. « Le solde des naissances et des décès est déficitaire depuis 2011 et cette tendance va s’accentuer : le nombre de décès va augmenter, car les générations qui sont nées après les années 1950, dans les années du baby-boom grec, ont désormais plus de 65 ans. Les naissances, non plus, ne vont pas augmenter, car les femmes en âge de procréer ne constituent pas une grosse part de la population et le taux de fertilité reste bas », souligne Vironas Kotsamanis, professeur de démographie à l’université de Thessalonique.

Avant la crise, le taux de fertilité grec était déjà de 1,5 et, en  2012, il a baissé à 1,3 enfant par femme, alors qu’il doit être d’au moins deux enfants par femme pour assurer le renouvellement des générations. […]

« L’absence de politique familiale et les coupes dans les dépenses sociales exigées par les créanciers du pays – Banque centrale européenne, Union européenne, Fonds monétaire international – n’ont pas non plus encouragé les femmes à faire plus d’enfants, commente Vironas Kotsamanis. Les allocations pour un troisième enfant sont ridicules en Grèce, de l’ordre de 50  euros par mois. »

[…]

Fléau supplémentaire pour la société grecque : l’exode de toute une génération de moins de 40 ans, en âge de procréer. D’après une enquête publiée en juillet  2016 par Endeavor Greece, un réseau de jeunes entrepreneurs, 350 000 Grecs se seraient expatriés entre 2008 et 2016.

Article intégral et dossier sur la Grèce à retrouver
dans Le Monde daté du 15 juin 2017

Nissan Bonnie and Clyde

Une apologie de meurtriers pour vendre des voitures : Nissan l’a fait !

Prospective : nous sommes dans les années 2080, une publicité vante les mérites d’une nouvelle voiture. Dans la scène finale, Chérif et Saïd Kouachi se congratulent d’avoir une nouvelle fois échappé aux forces de l’ordre après leurs exploits chez Charlie Hebdo. Comme c’est sympa de rouler libres comme l’air après avoir massacré des humoristes et des policiers…

Non, on ne cauchemarde pas. Cette publicité existe. C’est celle vantant la nouvelle Nissan Micra.

Bonnie et Clyde, célèbres criminels des années 1930 aux USA, à l’origine d’une vingtaine de meurtres, y sont présentés comme des jeunes gens, beaux, insouciants, vivant leurs désirs sans limite grâce à cette Nissan.

Comme le commente un publiphile: « C‘est sur cette image que surfe Nissan avec cette publicité qui donne des envies d’évasion sur fond de folie douce […]. » La ligne de base de cette pub est : « Nouvelle Nissan Micra complice de toutes vos audaces ». N’y a-t-il pas apologie de crimes ? Les juristes de Nissan ont dû répondre.

Bravo alors à l’agence TBWA G1, à Control Films, à Joachim Back, à Newton Thomas Sigel, à Theo Gosselin et à tous ceux dont on n’a pas trouvé mention. Vous êtes vraiment en phase avec votre temps !

A quand une pub avec Marc Dutroux pour vendre des jouets, avec Landru, des poêles, avec Mohamed Lahouaiej, des camions, etc. ?

On a plein d’idées. Que les publicitaires en panne n’hésitent pas à nous solliciter !

Frédéric Villaret

Texte repris du site de la fondation Polémia
(
titre initial : « Des meurtriers pour vendre des Nissan ! »)


Invasion migratoire : L’UE veut sanctionner les pays qui refusent d’accueillir des demandeurs d’asile

14/06/2017 – EUROPE (NOVOpress)
La Commission européenne a décidé de lancer des procédures d’infraction contre la Pologne, la Hongrie et la République tchèque. Ces trois pays membres refusent d’accueillir des demandeurs d’asile.

Pour le Commissaire chargé de la Migration il s’agit avant tout de respecter les règles européennes. “Il est obligatoire et contraignant pour tous les Etats membres de se conformer et de mettre en oeuvre les promesses faites“, explique Dimitris Avramopoulos.

Pour l’eurodéputé polonais Jacek Saryusz-Wolski la méthode employée sur cette question migratoire n’est pas la bonne :

Je pense que nous devons nous asseoir ensemble et nous entendre de façon plus consensuelle plutôt que de pousser sur certains Etats membres les décisions d’autres pays membres qui veulent se débarrasser de leurs problèmes sans reconnaître ni respecter les difficultés des uns et des autres.


Le grand remplacement a bien lieu, même en Algérie !

14/06/2017 – ALGERIE (NOVOpress)
En effet, l’Assemblée populaire communale de Sidi Moussa a joyeusement détruit à coups de pelleteuse une église située à 25 km de la capitale.

Ce qui fait scandale, c’est que les autorités ont pris le prétexte que l’église était classée en catégorie rouge par les services du contrôle technique de la construction alors qu’elle devait être restaurée et classée au patrimoine national.

De plus, le maire a annoncé peu de temps après la construction d’une mosquée et d’une école coranique sur le même emplacement !

Jared Taylor 2

Jared Taylor : « La discrimination “positive“ a toujours été la discrimination contre les Blancs »

14/06/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Au lendemain des événements dits d’Evergreen, l’Américain Jared Taylor a accordé un entretien exclusif à l’hebdomadaire Minute. Le fondateur de la revue American Renaissance témoigne de la folie du racisme anti-blanc qui règne dans son pays. Courts extraits.

Minute Jared TaylorMinute : Comment considérer cette évolution des rapports entre groupes ethniques aux Etats-Unis ? Est-ce l’aboutissement cahotique de cinquante ans de discrimination positive ou bien est-ce la mutation de la discrimination positive en un racisme antiblanc ?

Jared Taylor : Il n’est pas facile de distinguer l’un de l’autre. La discrimination soi-disant “positive“ a toujours été la discrimination officielle contre les Blancs. Mais comme malgré tous ces efforts de discrimination en faveur des “minorités“, celles-ci réussissent globalement moins bien que les Blancs ou les Asiatiques, le système est obligé d’aller encore plus loin dans l’accusation contre les Blancs et leurs responsabilités dans l’échec de ces minorités. […]

Minute : Vu d’Europe, votre situation est paradoxale : vous avez vingt ans d’avance sur nous pour ce qui est du « politiquement correct » mais, grâce au premier amendement, vous bénéficiez d’une liberté de parole totale, contrairement à ce qui se passe en France. Pour qui êtes-vous le plus optimiste, l’Amérique ou l’Europe ?

Jared Taylor : Pour l’Europe ! Incontestablement. Nous, Européens d’Amérique, avons des sites internet et des blogs, mais nous n’avons aucun poids politique, aucune chance de peser sur les décisions. Donald Trump a des réactions instinctives saines. Mais il a face à lui des ennemis puissants sans parler de son style vulgaire qui choque beaucoup, même parmi ses partisans. Il risque donc de faire peu, trop peu.

En revanche, les nations européennes de l’Ouest ont la chance de disposer de partis politiques qui luttent pour la survie de leurs peuples et de leur civilisation. C’est déjà beaucoup.

De plus, en Europe de l’Est, en Pologne, en Hongrie, en Slovaquie, vous avez des gouvernements qui ont compris le danger migratoire et les enjeux civilisationnels. C’est réellement un grand espoir pour tous les Européens du monde.

Extrait d’un entretien à lire dans son intégralité
dans Minute daté du 14 juin 2017

Voile intégral

La Norvège va interdire le voile intégral dans l’enseignement

13/06/2017 – NORVEGE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : Le gouvernement norvégien a présenté un projet de loi qui bannira le port du voile intégral dans l’enseignement national, des crèches aux universités. Un communiqué a été publié, disant notamment : « Ces vêtements empêchent une bonne communication, déterminante pour que les élèves et les étudiants puissent bien apprendre. » Toutefois, précise RFI, « aucune sanction n’est prévue dans le projet de loi. En cas d’infraction, chaque institution scolaire pourra sanctionner comme elle l’entend ».

C’était un engagement pris l’an dernier par le gouvernement formé d’une coalition de conservateurs et de droite anti-immigration. « Avec ce projet, le parti de la droite populiste anti-immigration envoie un signe à ses électeurs à seulement trois mois des élections législatives, mais l’opposition travailliste s’est également engagée à voter le projet, ce qui devrait permettre une adoption rapide », ajoute RFI.

Cette loi devrait être votée au printemps 2018.

Seine-Saint-Denis

Seine-Saint-Denis : barbecue saignant et règlement de comptes

Quoi de plus sympathique, par grosse chaleur, que de se faire un petit barbecue, le soir à la fraîche, entre amis ? C’est ce qu’ont organisé, « à la sauvage », samedi soir dans un parc de Sevran (Seine-Saint-Denis), quelque 250 personnes de la communauté antillaise qui, pour l’occasion, avaient mis sur le gril merguez, accras, boudins antillais et autres gourmandises des îles. Le tout dans une ambiance conviviale et, comme on dit, « festive » et « bon enfant ». Sauf que le côté « bon enfant » et convivial de ce barbecue improvisé a tourné au drame.

Tandis que les convives s’amusent, s’empiffrent, remuent du popotin et que les enfants courent dans le parc au milieu des adultes, vers 22 h 30 des détonations retentissent. De quoi plomber l’ambiance d’autant qu’il ne s’agit pas de détonations de pétards de 14 juillet mais de coups de feu. Quatre au total.

Arrivés sur les lieux du barbecue géant, les policiers découvrent un homme à terre atteint d’une balle « logée entre les deux yeux » (l’homme décédera une heure plus tard) ainsi que quatre douilles de 7,65 mm.

Coup de chauffe ? Coup de sang ? Abus de rhum ? Pour la police judiciaire du riant 9-3 qui a été chargée de l’enquête, il s’agirait plutôt d’un « règlement de comptes ». Une « querelle de voisinage » due, semble-t-il, à une histoire de « vol de courrier » entre la victime et l’auteur du tir, qui n’a pas été identifié.

A noter que cette même nuit, dans ce même riant département de Seine-Saint-Denis, un équipage de la BAC est intervenu à Saint-Denis pour mettre fin à une bagarre impliquant une vingtaine de « jeunes » munis de barres de fer et d’armes blanches (trois interpellations) – la nuit précédente, déjà, la police était intervenue dans une bagarre impliquant une quarantaine de « jeunes », dont certains armés de « béquilles, de battes de baseball et de clés anglaises ». Bilan : quatre personnes interpellées et une victime de 17 ans entre la vie et la mort – tandis qu’un autre individu, sans aucun doute victime d’un règlement de comptes, se faisait « allumer » vers 3 h 30 d’une balle de 9 mm et qu’à Bobigny un homme, très connu des services de police (89 mentions à son casier judiciaire), a été blessé par balles. Un week-end de routine, en somme.

Pierre Malpouge

Article paru dans Présent daté du 13 juin 2017

Élections législatives : La désertion – par Guy Rouvrais

La fracture béante entre la France d’en bas et celle d’en haut, entre les bénéficiaires de la mondialisation et ses victimes, n’a pas fondu au soleil de juin, pas plus qu’elle n’a disparu en mai avec l’élection d’Emmanuel Macron. C’est la sociologie électorale qui le dit : ceux qui ont voté pour lui le mois dernier et dimanche pour ses candidats, ce sont ceux que les économistes et les têtes chercheuses du marketing et de la publicité appellent les CSP +, les bobos intégrés, comblés par la libéralisation de notre économie, jouissant de confortables revenus. En Marche leur en promet davantage.

Ils sont donc en pâmoison devant le nouveau président, ils chantent le « formidable succès » de ce premier tour. Mais les autres existent toujours, les exclus, les oubliés, les laissés pour compte de la mondialisation, qui souffrent de la condescendance des prétendues élites dont le macronisme est le dernier avatar. Ce sont ceux-là qui sont restés chez eux dimanche, aboutissant à ce triste record d’abstention sous la Ve République, plus de 51 %.

Dans ces conditions, il est indécent que les dévots du gourou Macron célèbrent une victoire bâtie sur la désertion, l’écœurement, le rejet d’un électeur sur deux. Le chef de l’Etat s’est pourtant déclaré « heureux » de ce résultat. Mais comment peut-il l’être quand tant de ses compatriotes ont dit, en boudant les urnes, combien ils étaient malheureux ? Que les vainqueurs n’oublient pas que leur quelque 32 % ne représentent finalement que 15 % des électeurs inscrits, la « majorité » est un colosse aux pieds d’argile.

Que tant de Français ne se sentent plus concernés par le gouvernement, et donc le destin de leur pays, parle plus haut et plus fort que les clameurs triomphalistes des macronistes. Pour combien de temps les premiers se contenteront-ils de cette protestation silencieuse ? Car cette indifférence dissimule aussi de la colère. Si elle ne peut pas s’exprimer à l’Assemblée nationale, c’est dans la rue qu’elle le fera, et nul ne sait jusqu’où elle peut aller quand ce qui, dans le domaine fiscal et social, était projet deviendra réalité, lorsque la majorité des godillots – et des escarpins – d’Emmanuel Macron auront voté sans barguigner tout ce qu’il leur présentera.

Sans le Front national, cette abstention eût été encore plus grande. Car ses détracteurs doivent au moins lui reconnaître ce mérite civique d’avoir ramené aux urnes les milieux populaires qui en étaient détachés. C’est un combat de chaque instant qui n’est pas toujours gagné. Quand le découragement gagne même ceux-là, alors le FN en fait les frais. Son score n’égale pas celui de Marine Le Pen, mais il y a toujours eu ce décalage à la baisse entre le scrutin présidentiel, très personnalisé, et le législatif où les candidatures sont éclatées, sachant qu’il y a une prime aux sortants, or le Front national n’en avait que deux. Il en aura sans doute davantage, ne serait-ce que Marine Le Pen dans sa circonscription. Cela dit, il reste possible pour les patriotes d’arracher des sièges encore en balance à condition que, devant la déferlante Macron, ceux qui refusent une Assemblée nationale sans opposition crédible se mobilisent immédiatement avec ardeur pour que la voix des oubliés puisse résonner fortement sous les voûtes du Palais Bourbon.

Guy Rouvrais

Article publié dans le quotidien Présent daté du 13 juin 2017