Attentat Manchester

Attentat au concert d’Ariana Grande à Manchester : 19 morts et 59 blessés

Attentat Manchester 223/05/2017 – MANCHESTER (NOVOpress) : Il était 22 h 30 hier soir à Manchester (23 h 30, heure de Paris) quand une explosion s’est produite à la Manchester Arena à l’issue du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande qui avait réuni 20 000 personnes. Selon le dernier bilan, l’attentat – car le caractère terroriste ne fait aucun doute – a fait 19 morts et au moins 59 blessés. Si l’identité des victimes n’a pas été communiquée, il est à craindre qu’il s’agisse principalement de très jeunes gens, adolescents voire enfants, qui constituent l’essentiel du public d’Ariana Grande.

Selon les premières constatations, l’attentat a été commis au moyen d’un sac empli de TATP (triacetone triperoxide), l’explosif préféré des salopards de l’Etat islamique, auquel avait été adjoint des vis et boulons. « Des témoins ont raconté que des visages d’enfants se déchiraient lorsque l’explosion a eu lieu. »

MAJ 8 h 10 : Le bilan provisoire vient d’être porté à 22 morts et plus de 60 blessés.

Vu sur Twitter

Mais si, François Hollande a inversé une courbe: celle de la natalité

Publié le
François Fillon 2

François Fillon épinglé après ses réserves sur Sens commun

22/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Lors de ses divers entretiens François Fillon semble retourner sa veste face au parti pris de sa campagne présidentielle. Ses idées plus conservatrices partent en fumée ce qui cause, entre autres, l’indignation de son électorat LMPT.

Apparemment il regretterait ses engagements trop radicaux avec la droite conservatrice, notamment Sens commun. Il affirme d’ailleurs à ce propos :

Par rapport à Sens commun, j’ai sûrement fait une connerie. Je n’aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne.

De plus, il dit que la sensibilité portée par Sens commun n’est pas la sienne : de quoi mécontenter pas mal de monde …

C’est pourquoi Pierre Gentillet le qualifie d’ingrat, de même que Jean-Marie Le Méné, président de la fondation Jérôme Lejeune n’hésite pas à dire que : « Sens commun a surestimé Fillon, incapable de porter le courant conservateur ».

Les critiques fusent également du côté FN à l’encontre de François Fillon. Malgré cette pluie d’accusations, Fillon dément catégoriquement ces propos qui lui sont attribués, il s’agirait de fausses informations, a-t-il confié à un proche.

Accueil des clandestins en Europe et condition de la femme : une équation impossible

22/05/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Le Parisien du 18 mai nous livre un témoignage glaçant sur le quotidien cauchemardesque des femmes du XVIIIe arrondissement de Paris depuis l’installation des clandestins

Le constat est sévère, tranchant, et figure le quotidien d’une France occupée par l’islam radical et les clandestins : insultes, harcèlement, viols, vols, trafics, bagarres, alcoolisme. En France, en plein cœur de Paris, dans le XVIIIe arrondissement, les femmes sont abandonnées à l’obscurantisme islamique et privées de leurs droits les plus élémentaires.

Cela a commencé il y a plus d’un an, au moment où l’Union européenne, Angela Merkel en tête, décide de l’accueil des premiers flux d’envahisseurs africains

Désormais, les femmes ne sont plus libres d’aller dans les cafés, les restaurants, les parcs, de se vêtir, de circuler dans les rues, ni même d’emprunter les trottoirs… Certaines ont même renoncé à sortir de chez elles suite à des viols. Les femmes le savent, porter plainte ne sert à rien et même si la présence policière a été renforcée, elle est trop peu efficace pour assainir le quartier.

La faute à la lâcheté de nos politiques, qui sont à genoux devant l’islam pour des raisons électoralistes

On observe une absence de réaction des élus, trop soumis à Bruxelles et tétanisés par le politiquement correct. On constate également que ces clandestins, qui véhiculent un soubassement culturel et cultuel ont des mœurs incompatibles avec les nôtres. Pour eux la femme est un être inférieur, propriété d’un homme.

Cependant, parce qu’ils sont riches et puissants, les oligarques mondiaux qui commandent cette invasion depuis leur tour d’ivoire, sont eux protégés de ce marasme. En 2017, l’Europe compte accueillir encore 3 millions d’immigrants économiques. Cela se fera au détriment de notre liberté, de notre culture, de notre civilisation. La situation du XVIIIe arrondissement de Paris pourrait bien être une projection de ce que sera la France dans les années à venir.

Vu sur Twitter

Un millionnaire algérien veut un rassemblement de femmes en burkini sur les plages du Festival de Cannes

Publié le

Quand les bandes ethniques terrorisent les Parisiennes – par Gabriel Robin

Il est sidérant de constater que de véritables « no go zones » interdites au sexe féminin puissent exister en plein Paris.

Relayée par Le Parisien, la pétition lancée par les femmes du quartier Chapelle-Pajol, situé dans les dixième et dix-huitième arrondissements de la capitale, a suscité une vive émotion médiatique. Il est sidérant de constater que de véritables « no go zones » interdites au sexe féminin puissent exister en plein Paris.

En cause : des bandes ethniques constituées d’hommes seuls qui terrorisent les passantes, leur interdisant l’accès aux cafés et aux restaurants. Dans le quartier, une faune sévit, s’arrogeant tout pouvoir sur les Parisiens honnêtes. Trafiquants de drogues, « migrants » échoués là, Africains écoulant des sacs Vuitton contrefaits et « jeunes » méprisent les riveraines, assimilées à du bétail, à un butin de guerre.

« Désormais, la place de la Chapelle, la rue Pajol, la rue Philippe-de-Girard, la rue Marx-Dormoy, la station de métro et le boulevard de la Chapelle sont abandonnés aux seuls hommes : plus une femme, dans les cafés comme la Royale ou le Cyclone. Pas un enfant dans le square Louise-de-Marillac. Certaines d’entre nous se terrent chez elles »

ont ainsi déclaré les pétitionnaires. Des mots que l’on croyait réservés à des pays plus arriérés que le nôtre, aux mœurs frustes et grossières. Malheureusement, l’immigration de masse et le laxisme auront très vite raison du mode de vie français si nous n’agissons pas.

Toutefois, ces faits ne sont pas nouveaux. Quand ils avaient cours dans les banlieues et les périphéries urbaines, ils n’émouvaient pas beaucoup les belles âmes qui s’égosillent sur les plateaux de télévision. Contrairement aux habitants de notre plus grande métropole, les Français les plus modestes n’ont jamais eu de représentants pour dévoiler les sévices qu’ils subissaient…

Quand un auteur du Club Mediapart écrit que la surpopulation masculine du quartier « peut créer un sentiment de malaise pour les femmes », ajoutant que le « non-aménagement public accentue le sentiment d’insécurité » dans une zone où on aurait « du mal à tenir sur un trottoir » ; il oublie qu’on a longtemps expliqué aux Français l’antithèse de son raisonnement, c’est-à-dire que les gamins des « quartiers populaires » étaient violents parce qu’ils habitaient des zones tenues à l’écart des activités de la ville…

L’expression « sentiment d’insécurité » devrait, d’ailleurs, être bannie du champ lexical des hommes et des femmes politiques, tant elle est méprisante pour ceux qui sont les victimes du désordre public généralisé qui s’est emparé de la France depuis plus de 30 ans. Cette novlangue est le cache-sexe de la faillite de l’État à assurer sa mission première, telle que définie par ceux qui l’ont imaginé – les Bodin, Machiavel et Hobbes : protéger !

Les gauchistes névrotiques sont en train de monter leur croix. Obnubilés par Big Other, victime ontologique de l’Occident, de la France ou du patriarcat, ils lui passent tout et finiront par y passer. À Paris, certains d’entre eux ont même eu l’outrecuidance d’insulter les femmes pétitionnaires, de les culpabiliser en les qualifiant de « racistes ». Ils sont pires que les agresseurs, tant parce qu’ils sont à l’origine de leur venue que parce qu’ils offrent un cadre idéologique au laisser-faire.

Gabriel Robin

Texte repris du site Boulevard Voltaire

Quotas de « migrants » : l’ultimatum de la Commission européenne à l’Autriche, la Hongrie et la Pologne

22/05/2017 – EUROPE (NOVOpress)
Mardi dernier, la Commission européenne a annoncé qu’elle engagerait une procédure contre l’Autriche, la Hongrie et la Pologne pour violation des traités si ces pays ne commencent pas à accueillir leur quota de « migrants » d’ici à la fin juin.

Ces trois pays n’ont encore accepté aucun de ces clandestins arrivés en Italie et en Grèce dans le cadre du système de redistribution adopté à la majorité en conseil des ministres de l’UE en septembre 2015.

La Hongrie et la Slovaquie, soutenues par la Pologne, contestent cette décision de 2015 devant la Cour de Justice de l’UE.

Suède Twitter

En Suède, l’Etat bloque les mal-pensants sur Twitter

21/05/2017 – SUEDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie: En une semaine,, une experte en sécurité Internet, a bloqué 14 000 comptes Twitter durant six jours sous prétexte de menaces contre les migrants, contre les personnes LGBTQ ou accusées… « d’extrémisme de droite » !

Cette affaire a contraint un organisme d’Etat, le Swedish Institute, à reconnaître officiellement avoir établi cette liste d’internautes. Or celle-ci a été révélée et publiée sur Internet et on y trouve… des élus au Parlement, l’ambassadeur d’Israël ou encore un grand reporter connu pour ses reportages récents sur la guerre contre l’Etat islamique en Irak !

Devant cette énorme bévue, le Swedish Institute a débloqué les comptes et présenté ses excuses à « ceux qui se sont sentis bloqués sans raison », tout en réaffirmant sa volonté de vouloir instaurer, par des blocages ciblés, « un environnement plus humain sur Twitter », comprendre : conforme à la pensée politiquement correcte.

La Rébellion cachée : un hommage aux martyrs vendéens

20/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Dans le film « La Rébellion cachée », le réalisateur rend hommage aux martyrs vendéens victimes du 1er génocide commis au nom de la république. Déjà diffusé aux USA, ce film a été réalisé par des Français sans aucune aide publique uniquement grâce à un fonds participatif.

Découvrez le teaser !


Les frontières fermées aux migrants ? Oui, mais seulement quand le G7 est concerné !

20/05/2017 – EUROPE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Fermer les portes de l’Europe n’est pas impossible ! En effet, les clandestins seront interdits de débarquement sur tout le territoire de la Sicile pendant le G7. Quelque 8 000 policiers et militaires en assureront la sécurité.

Depuis le 10 mai, l’Italie a même suspendu l’application de Schengen, comme le prévoit l’accord européen lors d’événements importants requérant une sécurité renforcée et la possibilité d’opérer des contrôles aux frontières.

Les autorités redouteraient elles que des islamistes se mêlent au flux des réfugiés ? C’est pourtant ce qu’elles réfutent depuis quelques années…

En Belgique, plus de 30 % des demandeurs d’asile se disant mineurs mentent

20/05/2017 – BELGIQUE (NOVOpress)
D’après les statistiques révélées par le secrétaire d’Etat à l’Asile, Theo Francken, 1 500 mineurs non accompagnés ont demandé l’asile en Belgique l’an dernier.

Or dans 44 % des cas, le fonctionnaire a eu un doute et a demandé un test osseux pour déterminer l’âge exact de la personne…

Les 3 quarts des tests étaient négatifs ! Ainsi, un demandeur d’asile sur trois ment sur son âge lorsqu’il s’agit de personnes déclarant être « mineur non accompagné ».


Chapelle-Pajol : quand des femmes sont exclues d’un quartier islamisé de Paris

20/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Le journal “Le Parisien” a révèlé que des groupes d’hommes harcèlent et agressent les femmes qui passent dans les rues du quartier La Chapelle-Pajol à Paris.

Les femmes seraient donc devenues non grata dans ce quartier du 18e arrondissement. C’est en tout cas ce que dénoncent plusieurs d’entre elles dans une pétition publiée sur internet et adressée à Emmanuel Macron. Intitulée : “La Chapelle & Pajol : Les femmes, espèce en voie de disparition au cœur de Paris”, la pétition décrit une situation à peine croyable dans ce quartier de l’est parisien à cheval sur les Xe et XVIIIe arrondissements.

Le Parisien qui est allé à la rencontre de ces femmes publie un reportage à peine croyable. Au fil des lignes, elles racontent ces groupes d’une dizaine d’hommes, “vendeurs à la sauvette, dealeurs, migrants et passeurs qui harcèlent les femmes”. Porter une jupe ou un pantalon trop près du corps leur apporte “une bordée d’injures”. Le quotidien rapporte le témoignage de cette femme qui affirme avoir reçu une cigarette allumée dans les cheveux.

Depuis ce reportage, les tensions montent. C’est ainsi que des riverains sont qualifiés de «racistes» pour avoir dénoncé l’insécurité dans ce quartier islamisé. Par ailleurs, certains médias tels que Mediapart n’hésitent pas à dénoncer l’étroitesse des trottoirs (sic) pour ne pas avoir à dénoncer le développement du communautarisme et l’échec flagrant du Vivre ensemble.



Italie : un médecin refuse de soigner ses compatriotes anti-clandestins

19/05/2017 – ITALIE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Dans le Piémont italien, une petite commune s’est vue imposer l’installation d’immigrés clandestins. Les habitants du village, réfractaires, ont énergiquement protesté contre cette occupation payée avec leurs deniers.

Le médecin de la commune, quant à lui favorable à l’implantation des immigrés souhaite en réaction, les aider en les soignant. Mais dans le même temps, il refuse d’apporter des soins à ses compatriotes d’un avis différent !

La presse ne fait évidemment pas écho de la résistance des citoyens italiens. Elle préfère relayer et commenter la décision du médecin, qui viole pourtant son serment d’Hippocrate. Il est qualifié de résistant face au racisme.

La Pologne soumise au chantage par l’Union européenne sur les vagues migratoires

19/05/2017 – EUROPE (NOVOpress)
Dans le cas cadre du programme de l’Union européenne pour la réinstallation des réfugiés, le commissaire européen aux Migrations des affaires intérieures Dimitris Avramopoulos a menacé la Pologne et la Hongrie de sanctions si elles ne recevaient pas d’ici juin des réfugiés venant d’Italie et de Grèce.

La première ministre polonaise Szidlo a fait savoir, il y a deux jours qu’elle considérait cette politique migratoire comme un chantage. Elle a bien indiqué que le groupe Visegrad réunissant la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie et la République tchèque, s’était opposé à la politique de quotas fixée par L’Union européenne.

Nous n’accepterons pas l’imposition à la Pologne et à d’autres pays des quotas obligatoires de réfugiés.

Elle a également ajouté que les autorités polonaises étaient prêtes à fournir une aide humanitaire là où elle était nécessaire et a rappelé sa participation constante aux efforts humanitaires internationaux et sa collaboration avec les organisations non gouvernementales pour l’aide dans le traitement des victimes des guerres africaines et du Moyen Orient.

À Toulouse, la mosquée sera le plus grand édifice religieux de la ville !

17/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
La construction est bien entamée. Fin 2017, un immense dôme vitré et un minaret de 22 mètres de hauteur surplomberont le quartier.
Avec ses quelque 3 700 mètres carrés, elle pourra accueillir au moins 4 000 personnes. La mosquée du Mirail deviendra l’édifice religieux pouvant accueillir le plus de fidèles à Toulouse.

Pour comparaison, la cathédrale Saint Etienne peut réunir 1 200 fidèles, la basilique Saint Sernin moins de 1 000.

Abdellatif Mellouki, du Conseil régional du culte musulman, n’a pas de doute sur le taux de remplissage de la mosquée : Toulouse compte au moins 50 000 musulmans, et selon lui, « bien qu’indispensable pour la pratique religieuse, la mosquée cathédrale du Mirail ne suffira pas à répondre aux besoins ».



Cyberattaque : Ce virus informatique qui a touché plus d’une centaine de pays

15/05/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Depuis vendredi, une attaque informatique a touché au moins 150 pays et fait plus de 200 000 victimes. C’est une attaque d’une ampleur jamais vue basée sur une faille de Windows connue par la NSA, l’agence de renseignements américaine.

Qui est derrière cette attaque informatique ?

Pour l’instant, on l’ignore. Le virus rend illisible les données de votre ordinateur. Pour les récupérer, il faut payer une rançon de 300 $ en bitcoins. Cette monnaie virtuelle est malheureusement difficile à tracer. Il est possible que l’on ne retrouve jamais les auteurs de cette attaque. Ceux ci ont utilisé une faille du système Windows, divulguée en avril lors du piratage de documents de la NSA.

Quelles sont les victimes ?

En France, l’entreprise automobile Renault a été touchée. Ailleurs, le virus a notamment attaqué les hôpitaux britanniques, le système bancaire russe, des universités, ou encore le transporteur de colis FedEx. Le virus s’est propagé très vite et apparemment sans viser telle ou telle victime en particulier. Il est probable qu’on découvrira de nouvelles victimes lundi matin à l’ouverture des bureaux.

Quelles sont les conséquences de cette attaque ?

Au Royaume Uni, les hôpitaux ont été durement touchés. Ainsi, des interventions chirurgicales ont dû être reportées. En France, Renault a arrêté des usines de production pendant le week end. D’autres entreprises ont sans doute perdu les adresses de leurs clients, de leurs fournisseurs, des factures, etc. S’il est trop tôt pour faire le bilan, l’ampleur de l’attaque fait penser qu’il sera lourd.


Communautarisme victimaire – Pour le président du CRAN : « Nous sommes entrés dans l’aire des réparations »

15/05/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Lors d’un entretien donné sur le site d’information communautariste musulman Saphir News, Louis Georges Tin, président du CRAN, est revenu sur la création du Groupement d’intérêt public pour la fondation de la mémoire de l’esclavage.

Ce regroupement présidé par Jean Marc Ayrault a pour but de créer une fondation sur la mémoire de l’esclavage afin de répondre aux pressions associatives communautaristes et victimaires.

Le but étant de trouver des solutions de dédommagement pour les victimes de la colonisation et de l’esclavagisme.

Le président du CRAN rappelle que: « Commémorer l’esclavage, c’est bien mais réparer, c’est mieux ». Après les élections législatives, Cécile Duflot devrait soutenir une loi portant sur ces réparations.

Le président du CRAN a indiqué « que nous sommes entrés dans l’aire des réparations ».

Les musulmans soulagés par la victoire d’Emmanuel Macron – par Fabrice Robert

Ces organisations islamiques ne se sont pas trompées en apportant leur soutien à Macron.

La victoire d’Emmanuel Macron signifie-t-elle une France en marche vers une plus grande islamisation de notre société ? C’est en tout cas ce que laissent craindre les prises de position de l’ex-banquier ainsi que le soutien indéfectible dont il a bénéficié au sein des organisations islamiques en France. La Grande Mosquée de Paris avait ainsi appelé – c’est une première – les musulmans « à voter massivement » pour lui au second tour de l’élection présidentielle. Sa victoire a été saluée avec soulagement par Dalil Boubakeur, qui a déclaré : « C’est le signe, pour les musulmans de France, d’une nette espérance dans une vision du vivre ensemble rassemblée autour des valeurs républicaines humanistes, patriotiques, démocratiques et laïques. »

De son côté, l’UOIF s’est montrée assez dithyrambique : « Cette victoire représente pour nous la volonté du peuple de France de mettre les valeurs de la République au centre du quinquennat qui s’ouvre. L’Union des organisations islamiques de France espère que ce mandat présidentiel sera celui qui consolidera la paix sociale, installera une prospérité durable et fera vivre les valeurs de fraternité, de liberté et d’égalité. » Une communication qui ne manque pas de saveur quand on sait que l’UOIF est le faux-nez des Frères musulmans, un mouvement considéré comme terroriste par plusieurs pays et qui invite chaque année – au congrès du Bourget – des prêcheurs de haine ayant déclaré la guerre aux valeurs de la civilisation européenne. « Que Dieu protège notre pays et l’aide à agir pour le bien », a même déclaré Amar Lasfar, le président de l’UOIF qui rêve de mosquées cathédrales en France. Voici ce qu’il déclarait en 2015 : « Il faut des mosquées avec pignon sur rue, des mosquées spacieuses, pourquoi pas des mosquées cathédrales. »

Alors que Marine Le Pen, comme les Identitaires, avaient appelé à la dissolution de l’UOIF, Emmanuel Macron s’est montré réticent, restant ainsi fidèle à sa démarche clientéliste et communautariste. Souvenons-nous de l’affaire Mohamed Saou, le référent En Marche !, soutien actif des Indigènes de la République et du CCIF.

Cet islamiste n’a pas été écarté de son équipe malgré certaines prises de position pour le moins radicales. En effet, Mohamed Saou avait notamment estimé qu’il ne serait jamais Charlie. En juillet 2014, il avait aussi « aimé » sur Facebook la photo de l’imam Tarik Chadlioui, qui a radicalisé un kamikaze du Bataclan. Alors, comment s’étonner de voir Hani Ramadan – le prédicateur islamiste qui avait justifié la lapidation des femmes – apporter son soutien à Emmanuel Macron face à Marine Le Pen ?

Les organisations islamiques ne se sont pas trompées en apportant leur soutien à Macron. D’ailleurs, selon une étude IFOP réalisée pour Pèlerin et La Croix, 92 % des électeurs musulmans ont voté Macron. Celui-ci va poursuivre – et même probablement accentuer – la politique d’islamisation de la France engagée par ses prédécesseurs. Si la Fondation pour l’islam de France a vu le jour en 2016, il semble que Macron, si l’on en croit son programme, soit décidé à mettre en place une nouvelle structure permettant de relancer la construction de lieux de culte et la formation en France des imams. Mieux : la formation des imams pourrait être complétée en France par un diplôme universitaire.

Après la victoire d’Emmanuel Macron, Abdelaziz Bouteflika a tenu à le féliciter en le présentant comme « un ami de l’Algérie ». Normal, quand on se rappelle qu’en pleine campagne, le candidat d’En Marche ! n’avait pas hésité à présenter la colonisation comme un crime contre l’humanité.

Celui qui est censé représenter la France se retrouve donc étrangement soutenu par ceux qui piétinent notre Histoire, notre culture et notre identité multiséculaire.

Fabrice Robert,
directeur national à l’action des Identitaires

Texte publié initialement par Boulevard Voltaire