Comprendre Monsanto en moins de 3 minutes

Source : laclefdesterroirs.com – Monsanto c’est :

  • une multinationale créée il y a 113 ans et basée à Crève Coeur dans le Missouri.
  • 13,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2012 (14% de hausse par rapport à l’année précédente).
  • 21000 employés dans 66 pays.
  • 90% des semences transgéniques mondiales (soja, maïs, coton, colza).
  • Producteur du roundup, l’herbicide le plus utilisé dans le monde. 70% des OGM vendus par Monsanto sont résistants au Roundup.
  • Ex-fournisseur de l’armée américaine en agent orange (aujourd’hui interdit), un autre herbicide répandu pendant plus de 10 ans sur la forêt vietnamienne.

En savoir plus

Le film documentaire Le monde selon Monsanto de Marie-Monique Robin. Cette image très explicite montre la rose du petit prince devenu la propriété du géant américain…

 


Voir aussi

Publié le
Vu sur Twitter

500 000 voitures piratables et contrôlables à distance, dès aujourd’hui !

Publié le
Google continue à innover pour un monde orwellien

« Droit à l’oubli » : Google dit non à la Cnil !

31/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Dans un billet publié jeudi soir, le moteur de recherche a annoncé qu’il refusait de se mettre totalement en conformité avec la question du «droit à l’oubli» imposé par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés).

Google, qui prend le risque d’écoper de sanctions, considère que l’instance française n’est pas compétente pour contrôler les informations accessibles à travers le monde :

Nous respectons la position de la CNIL mais nous contestons par principe l’idée qu’une agence nationale de protection des données personnelles revendique une autorité à l’échelle mondiale pour contrôler les informations auxquelles ont accès les internautes à travers le monde.

Pour rappel, la Cnil avait demandé à la firme de Mountain View de se mettre en conformité avec le droit à l’oubli, en prévoyant de désindexer les informations non plus seulement sur les versions européennes de son moteur mais aussi sur ses versions internationales.


Anonymat en ligne : HORNET, une alternative plus rapide à TOR ?

28/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Tor promet l’anonymat, mais les multiples couches de l’oignon ralentissent le débit. Avec Hornet, vous pourriez rester tout aussi masqué, et filer à la vitesse du vent. C’est en tout cas la promesse des chercheurs suisses et britanniques qui ont mis au point cet outil d’anonymisation du trafic. Si Tor est l’acronyme de The Onion Router, Hornet signifie High-speed Onion Routing at the NETwork layer.

Selon les chercheurs :

Hornet place la barre encore plus haut contre les attaques qui permettent une surveillance de masse secrète.

Pour que qu’une attaque fonctionne, il faudrait que le pirate soit « capable de contrôler un pourcentage significatif de FAI, souvent domiciliés dans des zones géopolitiques différentes, sans oublier qu’il devra garder cette activité conséquente confidentielle. »


Google continue à innover pour un monde orwellien

Islamisme radical : Rachida Dati veut “engager la responsabilité pénale des géants d’Internet

17/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Invitée vendredi d’Apolline de Malherbe sur BFMTV et RMC, Rachida Dati a évoqué son rapport sur la prévention de la radicalisation islamiste présenté au Parlement européen.

L’eurodéputée s’en est prise aux géants d’Internet :

Je souhaite qu’on engage leur responsabilité pénale.
Ils gagnent de l’argent par la diffusion de ce qui est devenu le vecteur promotionnel de Daesh.

L’ancienne garde des Sceaux souhaite qu’un équilibre soit trouvé entre “la liberté d’expression et la répression de ces sites illégaux”.


Goodeed permet d’effectuer des dons sans dépenser un centime

16/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Goodeed est un site internet qui permet d’effectuer des dons sans dépenser un centime.

En acceptant de visionner une vidéo publicitaire de 20 secondes minimum, il est ainsi possible de générer des revenus dont 80% sont reversés aux ONG participantes – le Programme alimentaire mondial, Unicef ou d’autres. Les 20% restants servent au bon fonctionnement de l’entreprise.

Une idée à creuser pour développer le soutien à des projets identitaires et enracinés ?


Google confond des afro-américains avec des gorilles

02/07/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
La reconnaissance faciale de Google Photos doit encore faire quelques progrès : à la requête « Gorilles », elle a proposé les photos d’un couple d’Afro-Américains.

Google Photos propose un système de reconnaissance faciale chargé d’identifier le contenu d’images pour le proposer aux requêtes des internautes. Pas au point, le système a fait remonter les photos d’un couple d’Afro-Américains à un internaute recherchant des photos de gorilles.

« Mon amie n’est pas un gorille », s’est indigné Jacky Alcine, très insulté par le bug de Google.

Le géant de l’internet a reconnu l’erreur est s’est platement excusé. Heureusement pour lui, ce n’est pas un portrait de Mme Taubira qui est apparu dans les résultats de recherche, on sait à quel point notre garde des Sceaux est chatouilleuse sur le sujet.


Edward Snowden évoque des victoires permises par ses révélations

06/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Edward Snowden vient récemment de signer une tribune publiée dans plusieurs quotidiens : Libération, The New York Times, Der Spiegel et El País

Deux ans après ses révélations sur la surveillance de masse mise en place par les Etats-Unis, l’ancien consultant de la NSA se félicite de la prise de conscience de l’opinion publique mondiale quant aux progrès réalisés en faveur du droit à la vie privée.
Selon le célèbre lanceur d’alerte :

Les rapports de force commencent à changer. En privé, il y a eu des moments où j’ai craint (…) que le public réagirait avec indifférence ou ferait preuve de cynisme face aux révélations. Je n’ai jamais été aussi heureux d’avoir eu tort.



Snowden : "Les révélations ont donné des armes… par lemondefr


NSA : un plan pour espionner les utilisateurs de téléphones portables

27/05/2015 – MONDE (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation)
Selon des documents rendus publics par Edward Snowden, la NSA avait mis au point un plan pour écouter les GSM dès 2011. A-t-il été mis en pratique ?

Une publication du site The Intercept a dévoilé des documents rendus publics par Edward Snowden. Ces documents font état d’un plan conçu par la NSA entre 2011 et 2012 pour intercepter des données entre un utilisateur de téléphone portable connecté à Internet et le serveur recueillant l’application. Nommé Irritant Horn, ce projet visait la France ainsi que d’autres pays, suite au printemps arabe de 2010. La National Security Agency souhaitait mettre la main sur des informations qui traitaient du Moyen-Orient et conflit à venir en Afrique. Officiellement l’objectif était donc de lutter contre le terrorisme, mais aussi de développer les techniques d’espionnage.
Le procédé vise les téléphones Android et particulièrement les modèles Samsung. d’autres techniques développées par la NSA ciblent aussi les utilisateurs d’iPhone.
Sans commentaire des différents organismes impliqués, on peut être en droit de penser que ce projet est un jour passé à la pratique…

Crédit photo : Marjan Lazarevski via Flickr (CC)


Le point de vue d’OVH.com sur la loi renseignement

12/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
le prestataire internet Français OVH a menacé de quitter la France si le projet de loi renseignement était voté. Son président s’explique.

OVH est un hébergeur de sites web français. Il propose des serveurs dédiés, des serveurs privés, de l’hébergement mutualisé, du housing, des services de Cloud computing, de la fourniture d’accès… Il est aussi expert en conception et réalisation de datacentres.
Le 5 mai dernier, les députés ont voté l’adoption de la loi renseignement par 438 voix pour et 86 contre. En attendant la suite du processus législatif, Octave Klaba, fondateur et président d’OVH, revient en détail sur les conséquences réelles de cette loi, pour les hébergeurs, les FAI et leurs clients.

OVH a menacé de s’exiler hors de France, si la loi renseignement était adoptée. La loi vient d’être votée par l’Assemblée nationale. Qu’allez-vous faire maintenant ?
Je souhaite d’abord m’exprimer sur la loi elle-même. Cette loi n’est pas bonne pour notre pays. Pourquoi ? Parce qu’elle va changer nos comportements, notre manière de vivre au quotidien, notamment lorsqu’on utilise les téléphones et l’Internet. Nous allons avoir le sentiment d’être sur écoute constamment et cela va créer une psychose dans la population. Manuel Valls le Premier ministre disait « Nous sommes en guerre », et effectivement avec la loi renseignement, le stress vient d’être transmis à l’ensemble du pays. En bref, si le gouvernement voulait que la population se sente menacée, c’est réussi. Très rapidement et automatiquement, nous allons intégrer les mécanismes de l’autocensure.
Je pense qu’au contraire, le rôle du gouvernement est de gérer le pays et ses problématiques sans que cela ait un impact sur la population, sans provoquer un changement de nos comportements, sans modifier les habitudes, sans modifier nos libertés acquises ou notre manière de vivre au quotidien. Le gouvernement a décidé de nous lier tous à cet état d’urgence terroriste. C’est un fait. C’est un choix. Personne ne peut plus dire « moi dans mon village je me moque du terrorisme ».

63 % des Français pensent pourtant que cette loi n’est pas dérangeante parce qu’être écouté n’est pas grave quand on n’a rien à se reprocher. Quelles réflexions cela vous inspire-t-il ?
Nous vivons en démocratie. Le plus grand nombre décide pour le pays, les lois sont votées de manière démocratique par des personnes qui ont été élues et auxquelles nous avons décidé de donner le pouvoir. C’est dans ce type de système que nous avons choisi de vivre, il faut le respecter. Ceux qui ne sont pas contents, ceux qui veulent changer le système peuvent s’engager, créer de nouveaux partis politiques, participer à la vie publique et faire en sorte que ce genre de loi ne passe pas. C’est comme ça. Voilà.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Quels pays compte installer des boites noires permettant de surveiller ses citoyens sur Internet ?

Publié le
Bernard Cazeneuve réunira demain les opérateurs internet pour évoquer la censure du réseau

Bernard Cazeneuve va réunir les opérateurs internet pour évoquer la censure du réseau

21/04/2015 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinfromatioon)
Hier devait avoir lieu une réunion de la plus haute importance place Beauveau. Bernard Cazeneuve devait y rencontrer les patrons des grands opérateurs d’Internet. Suite à la mort des 700 clandestins en Méditerranée, cette réunion a été reportée à demain, mercredi 22 avril.

Cette réunion se place dans un contexte : celui du vote très prochainement à l’assemblée du projet de loi sur le Renseignement. Selon le ministre de l’Intérieur lui‑même, l’objectif est de trouver « Un accord sur une méthode d’action commune ». Bernard Cazeneuve sera accompagné d’Axelle Lemaire, le secrétaire d’Etat au numérique. De l’autre côté, tous les grands groupes du monde d’Internet devraient être présents : Google, Facebook, Apple, Twitter, Microsoft et l’Association française des fournisseurs d’accès et de services Internet.

Bernard Cazeneuve avait déjà rencontré ces interlocuteurs, il y a peu :

Le 21 février pour être exact. Bernard Cazeneuve s’était à l’époque rendu dans la Silicon Valley. A l’époque, un mois et demi après les attentats islamistes de Paris, le ministre s’était félicité du zèle mis en œuvre par ces grands groupes pour retirer les contenus « extrémistes ».

Des grands groupes privés qui pourraient confisquer à terme la liberté d’expression, comme l’Etat en fait

C’est en effet ce que ce genre de rencontres peut laisser prévoir. Dans ce cas, l’Etat semble avoir un rôle, si ce n’est dominant tout du moins moteur. Dans certains cas, les groupes privés s’accordent ce droit de censure. C’est le cas de Facebook, qui a récemment changé ses règles d’utilisation, en se réservant le droit de supprimer les contenus dits “inappropriés”. Contenus, dont la définition reste finalement assez floue…

Les impressionnantes images GoPro de sorties dans l’espace

15/04/2015 – MONDE (NOVOpress)
La NASA a publié la vidéo GoPro du travail récemment accompli par les astronautes en dehors de la Station Spatiale Internationale. Les images ont été prises au cours de deux sorties dans l’espace, le 25 février et le 1er mars dernier, pendant lesquelles les astronautes ont dû installer des amarrages pour de nouveaux vaisseaux américains. Avant la fin 2017, la NASA souhaite briser le monopole de la Russie dans la production de navettes spatiales, en achetant des vaisseaux à Boeing et SpaceX.