Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images.[/box]

FRANCE

Droit de vote des étrangers extracommunautaires : un nouvel exercice de haute trahison pour la gauche

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Sans surprise, le Sénat, qui a basculé à gauche en septembre dernier, a adopté dans la nuit de jeudi à vendredi la proposition de loi écolo‑socialo‑communiste visant à autoriser le vote aux scrutins municipaux des étrangers extra‑communautaires. Ce texte n’a aucune chance d’entrer en vigueur en l’état actuel des choses puisqu’il doit repasser devant l’Assemblée, majoritairement à droite, qui devrait en principe le rejeter. Sauf nouveau revirement, toujours possible, de Nicolas Sarkozy…

Pour la gauche, il s’agissait surtout de montrer qu’elle entend coûte que coûte mettre en œuvre la stratégie exposée dans le rapport Terra Nova. Terra Nova est l’un des principaux « laboratoire d’idées » du Parti socialiste. Son rapport, paru début 2011, préconise ni plus ni moins que d’abandonner à leur sort les classes moyennes et populaires qui ont largement déserté la gauche au profit du Front national, et de privilégier l’immigration afro‑maghrébine, laquelle constitue pour l’ensemble des partis de gauche un énorme vivier électoral. Comme le note ce rapport, je cite : « La France des quartiers populaires [comprendre des quartiers ethniques] est massivement à gauche ». « Le rapport de forces gauche‑droite y est extrême, de l’ordre de 80%‑20% voire 90‑10 ». « C’est un fait politique important, ajoute le rapport : la France de la diversité est aujourd’hui la composante la plus dynamique, tant électoralement que démographiquement, de la gauche en France ». Fin de citation.

Lors d’une manifestation de protestation organisée jeudi devant le Sénat par le Front national, Marine Le Pen a dénoncé la politique de trahison de la gauche et la versatilité du président de la République. « Les socialistes réclament de nouveaux droits pour les étrangers alors que les Français sont écrasés par le chômage, l’appauvrissement, la désindustrialisation, les délocalisations, les taxes et les impôts » a ironisé Marine Le Pen. « Je suis également venue dénoncer l’hypocrisie de Nicolas Sarkozy, a‑t‑elle poursuivi. On ne change pas d’avis sur un sujet aussi important, ou alors ça veut dire qu’on n’a pas de conviction. On n’a pas besoin de girouette à la tête de l’Etat » a conclu la présidente du Front national.

Claude Guéant s’en va à la pêche aux voix frontistes

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Interrogé sur l’immigration par le Journal du Dimanche, le ministre de l’intérieur déclare : « J’observe qu’un fossé s’est creusé entre les Français et leurs élites. Moi j’essaie de répondre aux attentes des Français qui demandent une meilleure maîtrise des flux migratoires. » Et Claude Guéant (photo) d’affirmer sans vergogne : « Sur l’année, il faut réduire de 10 % le nombre d’étrangers en situation régulière admis sur notre territoire ». Des propos totalement opportunistes, qui seront vite oubliés en cas de victoire de l’UMP à la présidentielle de 2012, comme l’ont été les promesses du candidat Sarkozy après 2007. Rappelons qu’il est entré quelque 200.000 immigrés légaux en 2010, un record absolu écrasant les chiffres de la gauche en la matière. Selon le démographe Yves-Marie Laulan, le coût annuel net de l’immigration est de 70 milliards d’euros, soit quelque 35% des recettes nettes du budget général de l’Etat. Eminence grise de M. Sarkozy en tant que secrétaire général de l’Elysée dès le 16 mai 2007 puis ministre de l’intérieur, Guéant est le principal maître d’œuvre de cette politique mortifère.

Le même Claude Guéant annonce des « opérations de récupération » d’armes à Marseille

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Le ministre de l’Intérieur va, paraît-il, entreprendre de récupérer des armes dans l’agglomération marseillaise qui a connu ces derniers temps des attaques violentes avec mort d’homme. Guéant a déclaré, je cite : « Nous irons chercher les armes dans certaines cités. Nous y mettrons les moyens nécessaires ». Tel le ravi de la crèche, Guéant déclarait au moment des règlements de comptes entre bandes ethniques, qu’à Marseille, la sécurité  s’était plutôt améliorée ces derniers temps… 3.300 armes ont déjà été récupérées depuis début 2011 par les services de police, les dernières armes saisies provenant semble-t-il des arsenaux libyens.

La police peine à accomplir ses missions avec de l’artillerie légère

Lutter contre la délinquance et le grand banditisme ne laisse plus de place aux petits calibres et autres flash balls. Face à des caïds de plus en plus violents, Alliance, le deuxième syndicat de police, demande le retour des armes lourdes pour aider les forces de l’ordre dans leurs missions. Le syndicat suggère de doter à nouveau de fusils à pompe la Brigade anti criminalité, cette arme permettant d’effectuer des dosages en terme de munition et de s’adapter à des situations diverses.

L’armée française a-t-elle encore les moyens de payer ses hommes ?

Pendant que les bandes ethniques s’arment, l’armée française se clochardise. Depuis plusieurs semaines, près de 1.400 militaires de l’armée de terre n’ont été que partiellement payés, voire pas du tout. C’est le constat alarmant que vient de faire le colonel Jacques Bessy, président de l’Association de défense des droits des militaires. De son côté, l’administration nie toute difficulté budgétaire, prétextant un simple problème de logiciel de paye. Fin de non‑recevoir, cependant, pour les militaires qui se sont tournés vers le fonds d’aide sociale du ministère de la Défense : ce dernier avoue ne plus avoir d’argent…

La commission parlementaire sur l’argent des syndicats détruit son travail

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Une commission d’enquête parlementaire, après six mois de travail, l’audition d’une cinquantaine de personnes, a mis son rapport au pilon. Toute trace des auditions comme du rapport définitif a disparu des archives de l’Assemblée nationale. Mieux : toute communication sur le texte final est proscrite, sous peine de poursuites au pénal. Cette commission d’enquête aurait établi que les syndicats touchent chaque année quelque quatre milliards d’euros de l’Etat et des collectivités territoriales, alors que les cotisations ne représentent que 3 à 4 % de leur budget. Chiffres indémontrables, faute, précisément, de rapport parlementaire… La décision d’enterrer le rapport a été prise mardi matin au bureau du groupe UMP de l’Assemblée nationale.

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit 76 % des Français estiment que l’islam tient une place excessive en France

C’est plus qu’en 2010. Selon ce sondage Ifop, les Français ne sont que 14 % à estimer que l’État devrait aider financièrement la construction de mosquées : un pourcentage à peine supérieur à la proportion de musulmans dans la société française.

Résolument fière de sa région, Miss Alsace est devenue Miss France 2012 samedi dernier.

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Après l’annonce de sa victoire à cette élection nationale, la jeune alsacienne (photo) a déclaré : « Je suis déterminée à faire quelque chose de ce titre. Je souhaite que cette notoriété arrive à inciter les gens et les jeunes à s’intéresser un peu plus à leur patrimoine régional et leur langue régionale ». Une reine de beauté identitaire, voilà qui devrait ravir – deux fois – nos compatriotes soucieux de culture et de traditions françaises.

 

MONDE

Merkel et Sarkozy veulent imposer un nouveau traité européen « à marche forcée »

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écritA l’issue d’une énième rencontre « cruciale » à l’Elysée, le couple franco‑allemand a accouché en début de semaine d’un projet commun de révision des traités européens. Mesures-clé : des « sanctions automatiques » et « immédiates », visant les Etats dont le déficit dépasserait les 3 % du PIB. Ni plus ni moins qu’un retour aux fondamentaux de Maastricht. Le couple franco–allemand a manifesté sa préférence pour une approbation à vingt‑sept Etats du nouveau traité, tout en se déclarant « tout à fait prêts » à passer par un traité à dix‑sept, ouvert à tous les Etats volontaires. Le président Sarkozy a déclaré que les discussions seront menées, je cite, « à marche forcée ». Le nouveau traité serait conclu « au mois de mars » et ratifié après les élections françaises du printemps 2012.

Le sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles, qui avait précisément pour objectif de renforcer la gouvernance économique de la zone euro, était clairement sous influence étatsunienne

Face à des dirigeants européens divisés, le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, lors d’une tournée de trois jours en Europe, a prodigué moult bons conseils pour sortir de la crise. Peu importe que les Etats‑Unis aient eux aussi d’immenses problèmes de dette et de déficit, accentués depuis l’arrivée de l’administration Obama. L’intervention des Etats‑Unis dans les affaires européennes pourrait se concrétiser par une contribution aux mécanismes financiers de sauvetage de l’euro. Le FMI serait amené à intervenir en cas de difficultés prolongées en Italie ou en Espagne, en plus des contributions actuelles apportées à l’Irlande et à la Grèce. Après s’être dessaisis de leur souveraineté monétaire, les peuples de la Vieille Europe sont désormais sommés d’abandonner leurs derniers reliquats de souveraineté, au profit de règles venues de Washington.

Dix-sept pays de la zone euro sous surveillance négative, dont les six pays notés « triple A »

L’agence Standard & Poor’s pourrait dégrader leur notation dans les trois prochains mois. C’est la première fois que la vertueuse et riche Allemagne se voit mise en danger par l’agence américaine. Standard & Poor’s s’inquiète de voir ce pays plonger, je cite : « dans des problèmes politiques, financiers et monétaires » avec ses partenaires européens.

L’Europe de la défense en état d’hibernation

C’est l’amiral Edouard Guillaud, pourtant grand partisan et promoteur d’une défense européenne, qui l’affirme : celle-ci est aujourd’hui en « hibernation ». Jean‑Dominique Merchet, journaliste spécialiste des questions de défense, la juge carrément « dans le coma ». Le moteur franco-britannique est au point mort : le sommet bipartite qui devait se tenir vendredi à Paris pour faire le point sur la coopération militaire a été annulé au dernier moment. Officiellement pour cause de crise de l’euro. Plus vraisemblablement parce que les partenaires n’ont pas grand‑chose à proposer sur le sujet. Déjà grandement mise à mal par la décision de Nicolas Sarkozy de remettre la France dans le giron otanesque, une défense européenne autonome et indépendante des Etats-Unis tient désormais de la pure chimère.

L’Arabie saoudite songe à rejoindre le club des pays dotés de l’arme nucléaire.

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écritC’est ce qu’a annoncé le prince saoudien Turki Al‑Fayçal (photo), un membre influent de la famille régnante. Je cite : « Tous nos efforts et ceux du monde ont échoué à convaincre Israël à renoncer à ses armes de destruction massive. Il est donc de notre devoir à l’égard de nos peuples d’envisager toutes les options possibles, y compris l’acquisition d’armes nucléaires ». Le Prince Al-Fayçal s’est également inquiété du programme nucléaire iranien, une inquiétude fondée sur le profond clivage entre sunnites et chiites dans le Dar al Islam.

Le Journal de Montréal  dénonce l’ethno-masochisme des « de souche »

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écritC’est dans un article du Journal de Montréal, quotidien francophone du Québec, intitulé « Les méchants, c’est nous autres » que le chroniqueur Gilles Proulx (photo) exprime son exaspération face à la passivité et au masochisme de la plupart des Québécois vis‑à‑vis de ceux qui refusent, nient ou insultent leurs cultures et leur identité. Cet article fait suite à l’agression dont ont été victimes des souverainistes québécois qui entendaient défiler sous le drapeau bleu fleurdelysé et qui ont été pris à partie par des « néo‑québécois » aux origines diverses. « Quoi que nous fassions, nous inspirerons de l’horreur et du dégoût aux gentils « néos », qui ont parfois la chance de ne pas parler le français et d’être indemnes de la souillure de notre culture » ironise Gilles Proulx dans cette chronique roborative. Un humour inimaginable dans les gros médias français perclus de politiquement correct

Les villes à la meilleure qualité de vie au monde sont largement européennes

Kiosque Courtois du samedi 10/12/2011 – L’actualité de la semaine en écritEn 2011, c’est Vienne qui s’arroge le titre de la ville disposant de la meilleure qualité de vie au monde, suivie de Zurich. 221 villes du monde ont été évaluées à partir d’une série de critères, comme la stabilité du pays, la qualité des transports ou encore l’accès au logement. Sur les vingt premières villes, pas moins de treize sont européennes. Dans le fond du classement, loin de la douceur de vivre européenne, on retrouve des villes du Sud, comme Khartoum au Soudan, ou encore Port‑au‑Prince en Haïti.

Quand la presse généraliste fait la promotion de l’art des Identitaires

Quand la presse généraliste fait la promotion de l'art des identitaires

09/12/2011 – 08h00
VIERZON (NOVOpress) –
Les Identitaires du Berry avaient adapté le slogan du Bloc Identitaire national “0% racisme, 100% identité” sous la forme “0% raciste, 100% Berry” dans une fresque peinte sur un pont près de Vierzon (département du Cher). Fresque à l’effigie d’un sanglier qui est le logo, sous différentes formes, du Bloc Identitaire et des Identitaires bituriges.

Le journal Berry Républicain du 07 décembre 2011 en a fait son “Image du jour” sous le titre “Un cochon antiraciste et berrichon sur la route de Brinay”. Le journal n’a pas été découragé par la situation actuelle du cochon en France ce qui prouve que cet animal reste populaire malgré son élimination récente de bien des cantines, écoles, etc. Mais il n’a peut-être pas perçu le caractère identitaire politiquement incorrect de la fresque !

Quand la presse généraliste fait la promotion de l’art des Identitaires
Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Droits Télévisés : Al Jazeera à la conquête de l’Europe

Droits Télévisés : Al Jazeera à la conquête de l’Europe

08/12/2011 – 11h00
PARIS (NOVOpress) –
Les pays arabes ont de l’argent et semblent l’utiliser depuis plusieurs années à des fins de conquête des marchés européens.

Après le rachat de plusieurs grandes équipes européennes (Arsenal et Paris par exemple) par des millionnaires quatari, c’est aujourd’hui la majorité les droits télévisés de la ligue des champions, la plus prestigieuse compétition de clubs, qui auraient été rachetés.

Initialement détenus par Canal + jusqu’en 2015, les droits télévisions auraient été racheté 61 millions d’euros par la chaîne du Quatar, somme que ne pouvait pas débourser Canal +, qui paye déjà 31 millions d’euros par an.
La chaîne Canal + chercherait à se rabattre sur les “premiers choix” de matchs, actuellement détenus par Tf1. une bataille féroce entre les deux chaînes de télévision pourrait donc faire rage.

Ce rachat par la chaîne Al Jazeera succède à celui de lots de la retransmission de la ligue 1 (pour les saisons 2012 à 2016, pour 90 millions d’euros). Les matchs seront donc désormais retransmis sur Al Jazeera sports, chaîne dirigée par le breton Charles Biétry, qui a manifestement décidé de mettre ses intérêts au service des princes arabes. Le président d’Al Jazeera Sports est quand à lui Nasser el Khelafai, qui fait parti du fond d’investissement Qatar Sport Investment, nouveau propriétaire du Paris Saint Germain.

Les dirigeants du football français et européen, en première ligne quand il s’agit d’augmenter les mesures répressives à l’encontre des supporteurs notamment, ou quand il s’agit d’investir dans la promotion de “charte de la diversité” , de “lutte contre le racisme”, sont muets sur le sujet, qui concerne pourtant l’avenir du football européen qui, d’arrêt Bosman en rachat par des milliardaires arabes, risque fort de ne plus avoir d’européen que le nom.

Image : logo. Crédit DR.

Traitement partial et haineux par France Bleu Gironde de l’action des Identitaires contre la future mosquée de La Réole [audio]

Traitement partail et haineux par France Bleu Gironde de l'action des Identitaires contre la mosquée de La Réole [audio]

04/12/2011 – 17h10
BORDEAUX (NOVOpress) – l’antenne girondine de la radio publique France Bleu s’est signalée dernièrement par un traitement haineux et partial à l’égard du Bloc Identitaire.

En relatant l’action du Bloc Identitaire contre la future mosquée de la Réole, selon la radio, un tract d’information à la population de La Réole délibérément mise à l’écart devient « un tract diffamatoire », « de l’intox d’un groupuscule », les incidents créés par les musulmans sont « le fait des Identitaires », la mosquée n’est encore que « prétendue » mais par ailleurs, elle doit être terminée en 2013. La preuve avec le document ci-dessous

Cet islamisme qui vient d’Egypte. “Le Mensuel de l’Observatoire de l’islamisation” de décembre

Cet islamisme qui vient d’Egypte. "Le Mensuel de l'Observatoire de l'islamisation" de décembre

Cet islamisme qui vient d’Egypte. "Le Mensuel de l'Observatoire de l'islamisation" de décembre

 

Editorial

Cet islamisme qui vient d’Egypte.

par Joachim Véliocas.

Ce mois-ci a naturellement imposé son thème, l’islamisme égyptien. Tout d’abord car il vient à nous à Paris à la fin du mois, le Salon international du monde musulman (17, 18 et 19 décembre) ayant pour vedette, Mahmoud Al-Masri, le téléprédicateur de la chaîne salafiste égyptienne Al-Nass, dont nous vous exposons les programmes ultra-radicaux. Le ministère de l’Intérieur a encore délivré des visas à des islamistes exotiques aux paroles plus dangereuses qu’un lanceur de cocktail molotov…alors que nous perdons 20 minutes dans les aéroports à enlever nos ceintures et à ouvrir nos ordinateurs portables.

L’Egypte évidemment car les élections législatives du 28 novembre ont confirmé la tendance lourde de l’adhésion populaire pour les Frères Musulmans, les salafistes remportant eux 20%. des suffrages! Mais beaucoup de questions se posent quant au déroulement de ce scrutin. D’après les informations que nous vous livrons ce mois-ci, les Frères redistribueraient de l’argent et de la nourriture aux citoyens-électeurs, provenant dons massifs de l’armée qui souhaiterait établir une sorte de gouvernement partagé, confortable modus vivendi pour les deux parties…

Notre entretien avec l’historien Louis Chagnon vous permettra de comprendre comment l’Egypte a été conquise par l’épée sous les ordres du Calife Omar (634-644), dit « bien guidé par Dieu», grâce aux meilleures sources qu’il a exhumé dans son livre passionnant. L’historiographie habituelle néglige les exactions qui accompagnèrent cette campagne militaire, dont les massacres et la réduction en esclavage de nombreux Coptes expédiés vers Médine. Les nouveaux dhimmis, accablés par les taxes islamiques (djizya et kharadj) durent pour certains vendre leurs enfants aux musulmans…On est loin de la vision musulmane expliquant que les égyptiens ouvrirent grand leurs bras aux musulmans de 639 à 645, date de la capitulation d’Alexandrie.

Les autres sujets traités sont en rapport avec l’actualité brûlante. Un portrait du vainqueur des élections marocaines, Abdelilah Benkirane, déjà premier ministre, dont nous avons retrouvé les déclarations en faveur d’un soutien total au Hamas.

Un focus sur l’islamisme en Grèce, plateforme de l’immigration clandestine et nouveau refuge des islamistes radicaux. Aussi inquiétant que sa situation économique.

Enfin, car il demeure la référence suprême pour chaque faits et gestes pour les musulmans, une description détaillée des campagnes militaires de Mahomet clôture ce numéro.

Sommaire

Le grand entretien

Louis Chagnon : La conquête musulmane de l’Egypte (639-646).
Pages 2 à 9

Dossier du mois : Egypte

> L’armée égyptienne mise sur les Frères Musulmans

> Le scandale des « tests de virginité » dans l’armée

> Ce qu’on enseigne vraiment à l’université Al-Azhar (djihad, discriminations etc.)

> Egypte: le salafisme à 20 %

Pages 10 à 16

L’enquête du mois

> Le Salon international du monde musulman à Paris. Le salafisme s’importe bien.
Pages 17 à 23

Maroc

> Abdelilah Benkirane dans le texte : un soutien indéfectible au Hamas
Pages 23-24

Europe

> Focus sur l’islamisme en Grèce
Pages 25-26

Histoire

> Sermon prononcé par Mgr Louis Pavy, évêque d’Alger en 1853. Quand l’Eglise condamnait l’islam.

> Les combats de Mahomet. Synthèse pratique d’une série terroriste.

Pages 27 à 35.

[box class=”info”] Voir ici pour achat au numéro ou abonnement. [/box]

Photo en Une : des minarets de la mosquée Al-Azhar au Caire. Crédit photo : Tentoila, licence CC. Photo recadrée.

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images.[/box]

FRANCE

Marine Le Pen défend la présomption de légitime défense des policiers

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit À la suite, récemment, de plusieurs fusillades, dont l’une s’est traduite par la mort d’une policière, Marine Le Pen s’est prononcée sur la question taboue de la légitime défense des policiers. « Je suis pour la mise en place d’une présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre, parce qu’il faut que les policiers soient capables, mentalement et moralement, d’être dans leur bon droit lorsqu’ils défendent leur peau face à des criminels », a‑t‑elle déclaré. Aux éventuels risques de bavure, elle a répondu : « Je préfère compter un mort chez les criminels qu’un mort chez les forces de l’ordre ».

Les ménages aisés profitent plus de la mondialisation que les ménages modestes

C’est ce qu’affirme la dernière lettre de la direction du trésor, qui s’intéresse à l’effet de la mondialisation sur les prix à la consommation en Europe. Je cite : « Les ménages relativement aisés sont ceux qui ont le plus bénéficié de cette moindre inflation. » La lettre explique que les ménages les plus modestes consacrent une part plus importante de leurs revenus à des biens non mondialisés, tel que le logement et les produits agroalimentaires.

Relocaliser : oui, c’est possible !

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Rossignol, le célèbre fabricant français de skis, qui subissait une crise très grave depuis plusieurs années, a dû revoir de fond en comble son mode de fonctionnement. Entre autres mesures, les paires de skis pour enfants qui étaient jusque là fabriquées à Taïwan, où Rossignol avait délocalisé une partie de ses usines, seront désormais fabriquées à Sallanches. Une relocalisation créatrice de quarante emplois sur le site savoyard. Le président de Rossignol affirme vouloir privilégier la proximité avec les consommateurs, majoritairement situés dans l’arc alpin. L’entreprise française a retrouvé son équilibre budgétaire et a enregistré un chiffre d’affaires de 134,8 millions d’euros, avec retour aux bénéfices.

Vote des étrangers : entre sondages douteux et division UMPS de façade

61 % des Français seraient favorables au vote des étrangers aux élections locales. C’est ce qui ressort d’un « sondage » BVA réalisé pour le Parisien. On ne peut que rester sceptique devant de tels chiffres qui confortent à point nommé l’idéologie de l’UMPS sur le sujet. Jeudi, le site MesOpinions.com a posé aux internautes la question suivante : « Etes-vous favorables au droit de vote des immigrés aux élections locales ? ». Sur près de 20.000 réponses, le non l’emporte à 67 %. Le droit de vote des étrangers est le cheval de bataille de la gauche. Le PS ne dissimule plus son abandon de l’électorat populaire au profit des immigrés, comme le montre clairement le rapport Terra Nova. Quant à la droite sarko-affairiste, il convient de rappeler que c’est à l’action de l’actuel président de la République et de son premier ministre que l’on doit des chiffres record en matière d’immigration,  avec plus de 200.000 entrées en 2010, chiffre déjà dépassé sur les neufs premiers mois de l’année 2011.

Le « racisme antichrétien » en procès à Toulouse

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Une centaine de tombes avaient été profanées à Toulouse en 2007. Le procès des profanateurs présumés a eu lieu la semaine dernière, et le procureur a retenu la circonstance aggravante, je cite de « racisme antichrétien » que demandait l’AGRIF, l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’Identité française et chrétienne (logo ci-contre). Par ailleurs selon un rapport officiel publié mardi, 85% des lieux profanés en 2010 sont chrétiens. Le nombre d’églises et de cimetières chrétiens profanés a augmenté de 33% entre 2009 et 2010.

Fillon s’oppose à l’anonymat des parrainages pour la prochaine élection présidentielle.

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Une demande qui avait été faite par Marine Le Pen. En cas de « mauvais » choix, les parrains, de par la publication de leur nom au Journal officiel, s’exposent à des mesures de rétorsion (annulation de subventions, non reconduction de l’investiture, etc.). Un moyen totalement antidémocratique choisi par le Système pour barrer la route au Front national. Avec une tartuferie consommée, Fillon (photo avec Sarkozy) justifie sa décision en arguant de « l’exigence de transparence des Français »

Face à la crise, la fuite en avant fédéraliste de Nicolas Sarkozy

En 2008, à Toulon, le chef de l’Etat avait promis juré de « moraliser le capitalisme ». Restructurer le secteur bancaire mondial, lutter contre les paradis fiscaux, mettre fin à la pratique des ventes à découvert, réformer les agences de notation, maîtriser la dette : aucune de ces promesses n’aura été tenue.

Trois ans après, le chef de l’Etat est revenu sur les lieux du crime… Jeudi, à Toulon donc, s’exprimant devant un parterre de militants UMP tout acquis à sa cause, Nicolas Sarkozy a tenté, au cours d’une heure et demie de discours de proposer des solutions face à la crise. « La peur est de retour » a affirmé le président qui a appelé à une « refondation de l’Europe », avec à la clé, un « nouveau traité européen ».

A l’heure où la France va perdre son triple A, et où l’OCDE elle-même redoute un éclatement de la zone euro, que peut faire Nicolas Sarkozy ? A vrai dire, pas grand-chose, sinon, de son point de vue, se mettre à la remorque de l’Allemagne, avec une fuite en avant fédéraliste et une accélération de la mise en place d’une « gouvernance économique européenne ». Marine Le Pen a, d’ailleurs ironisé sur « l’Europe à la schlague » annoncée par M. Sarkozy. « Ce discours qui devait être l’un des plus marquants de son quinquennat a ajouté la présidente du Front national, ça a été le vide sidéral, une succession de poncifs ». « Les choses sont claires aujourd’hui, a‑t‑elle poursuivi, M. Sarkozy prend la tête de l’intégration fédéraliste et de l’abandon de toute souveraineté française ».

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit 10 milliards d’euros !

Un chiffre incroyable, alors que la France croule sous les déficits et les dettes. Selon l’agence d’information économique Ecofin, basée à Dakar, : « Malgré la crise financière et le plan de réduction des dépenses de l’Etat, les députés français se sont prononcés pour le maintien de « l’aide publique au développement ». Fin de citation. Il s’agit naturellement de l’aide de la France aux pays du tiers monde pour 2012. Son montant, écoutez bien chers auditeurs : dix milliards d’euros ! Et encore a‑t‑on échappé au pire, puisque la France n’a pas tenu sa promesse de consacrer à cette noble cause 0,7 % de son PIB, ce qui aurait porté la somme à plus de quinze milliards d’euros ! C’est naturellement le continent noir qui empoche le gros lot puisque près de 60 % de notre aide publique au développement se portent vers l’Afrique subsaharienne.

Le Téléthon réquisitionne le parvis de Notre-Dame de Paris

Il y a quelques années, des évêques avaient mis en garde les donateurs : les sommes collectées servent entre autre à financer la recherche sur les cellules souches embryonnaires, une technique non seulement contraire à l’éthique de la vie, mais également jugée dangereuse et inutile par un nombre croissant de chercheurs

Pour les agriculteurs français, ressemer sa propre récolte sera désormais taxé

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit La moitié des céréales cultivées étaient jusqu’ici ressemées par les agriculteurs.  Une proposition de loi UMP, adoptée cette semaine, obligera les agriculteurs désirant réutiliser leurs semences à s’acquitter d’une taxe. L’UMP joue son rôle de chien de garde pour la France des entreprises semencières, dont le géant américain Monsanto, pompeusement rebaptisées pour la circonstance : « créateurs de variétés végétales ».

 

MONDE

Poutine sera candidat à la présidentielle russe

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Ovationné devant dix mille partisans à Moscou, Vladimir Poutine a déclaré qu’il acceptait la nomination de son parti « Russie unie », pour être candidat à l’élection présidentielle du 4 mars prochain. Vladimir Poutine (photo), chef du gouvernement depuis 2008, devrait revenir au Kremlin, qu’il a dirigé de 2000 à 2008. Medvedev, l’actuel président, pourrait retrouver le poste de Premier ministre. Poutine ne s’est pas privé, en annonçant sa candidature, de fustiger l’ingérence des Etats-Unis et de leurs vassaux, par ONG interposées, dans les campagnes électorales russes. La superclasse mondiale est en effet sur le pied de guerre pour discréditer ces opérations électorales et présenter Poutine comme un dictateur. Le Figaro a par exemple mis en place un blog intitulé « Echos de Russie », qui s’inspire du modèle des révolutions arabes : il s’agit de donner un écho en France à des contenus audiovisuels présentés comme confidentiels, voire supposés censurés par le pouvoir russe. S’il existe une opposition russe au parti de Poutine (communistes et nationalistes), elle n’est pas diabolisée par les médias russes — à la différence du Front national, en France. En revanche, les partis dits libéraux soutenus par des ONG occidentales sont ultra minoritaires.

Les Américains ont encore huit jours pour quitter le Pakistan

Le Pakistan a décidé en fin de semaine dernière de donner 15 jours aux Américains pour quitter la base aérienne de Shamsi, située dans le sud-ouest du pays. Cette décision intervient suite à l’attaque par erreur de l’OTAN où vingt quatre soldats pakistanais ont été tués et treize autres blessés. Le Pakistan a aussi décidé la fermeture immédiate des lignes de ravitaillement de l’OTAN et de l’ISAF, la force internationale d’assistance et de sécurité. Le gouvernement pakistanais devrait réviser tous les programmes de coopération avec les Etats-Unis, l’OTAN et l’ISAF, tant sur le sur le plan diplomatique, que politique et militaire

Après le printemps arabe, un automne islamiste ?

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Après la victoire des islamistes en Tunisie, l’instauration de la charia en Libye, les islamistes s’approchent du pouvoir en Egypte et au Maroc. Le 25 novembre dernier, le parti islamiste marocain Justice et développement a emporté 107 sièges sur 395 au Parlement. Le roi Mohammed VI a nommé Premier ministre Abdelilah Benkirane, le chef du parti Justice et développement, conformément à la nouvelle constitution marocaine qui l’oblige à prendre comme chef du gouvernement un membre du parti arrivé en tête. En Égypte, l’élection qui s’est tenue les 28 et 29 novembre derniers, doit se poursuivre en janvier 2012, verra sans doute la victoire des  Frères musulmans (ci-contre leur logo officiel). Ces élections mettent au grand jour la réislamisation en profondeur des sociétés arabes en cours depuis plusieurs décennies. A l’occasion de ces scrutins, politiques et médias français, soumis à la dictature du politiquement correct, s’emploient à qualifier les partis islamistes de « modérés », un oxymore qui tente de rassurer la population française confrontée à une poussée de l’islam sur son propre territoire.

50 % de clandestins en plus dans l’Union européenne ! ‏

Les chiffres donnés par Gil Arias Fernandez, directeur adjoint de l’agence européenne de contrôle des frontières, Frontex, font froid dans le dos. Entre le 1er janvier et le 30 septembre 2011, le nombre d’immigrés clandestins a augmenté de 50 % par rapport à la même période de l’année précédente ! 113.000 immigrés clandestins sont entrés dans l’Union européenne depuis le début de l’année, contre 77.000 l’année dernière. Gil Arias Fernandez explique que : « Cette explosion est due à l’afflux massif d’immigrés originaires des pays d’Afrique du Nord directement vers l’Italie et Malte, au premier semestre de cette année ». Au cours du seul mois de mars dernier, 20.000 clandestins en provenance du Maghreb avaient tenté de pénétrer dans l’Union européenne, beaucoup réussissant d’ailleurs à s’installer en France.

Démonstration de force de Casapound à Naples

Kiosque Courtois du samedi 3/12/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Malgré l’interdiction de la mairie napolitaine, plus de 2000 militants du mouvement de la droite radicale et sociale italienne Casapound se sont rassemblés samedi au cœur de la ville pour imposer leur droit à la parole et à l’expression publique. L’objectif de ce rassemblement était double : protester contre le coup d’Etat légal représenté par l’arrivée de l’oligarque Carlo Monti au pouvoir et répondre aux violentes agressions dont ont été victimes les militants napolitains de Casapound ces derniers mois. Les militants ont su observer une attitude calme et digne qui tranche avec les exactions et pillages commis quelques semaines auparavant par les groupes d’extrême gauche à Rome. C’est donc au terme d’une journée sans incidents que Gianlucca Iannone, président de Casapound, a pu prendre la parole pour dénoncer avec force la dictature de la banque et de l’usure dont les groupes prétendument « antifascistes » sont les idiots utiles.

Novlangue médiatique : « Islamistes modérés » et « populistes extrémistes »

Novlangue médiatique : « Islamistes modérés » et « populistes extrémistes »

Nouveau pouvoir libyen sous influence islamiste, succès électoral d’Ennhada, le parti islamiste tunisien, victoire électorale des islamistes du Parti de la justice et du droit au Maroc, Frères musulmans en position de force en Egypte : le message des « révolutions arabes » est clair. Les régimes laïcs et autoritaires, fruits du nationalisme arabe issu de l’Occident et enfants tardifs du kémalisme, ne cèdent pas la place à des démocrates libéraux mais à des islamistes.

Les médias de la superclasse mondiale qui avaient salué, début 2011, les « révolutions arabes » se tranquillisent néanmoins fin 2011, en parlant « d’islamistes modérés ». Une manière de se rasséréner, tout en continuant à rassurer la population française confrontée à une poussée de l’Islam sur son propre territoire.

« Islamiste modéré », un mot vide de sens

Pourtant ce terme d’islamiste modéré est vide de sens : les islamistes en question ne sont ni « extrémistes » ni « modérés » ; ce sont tout simplement des musulmans qui se réfèrent à l’islam comme guide de l’action politique [photo en Une : un polygame modéré ?]. Dans le Dictionnaire historique de l’islam, paru aux PUF en 1996, Dominique et Jeanne Sourdel, professeurs émérites, écrivent : « L’islamisme est actuellement une tendance qui consiste à exiger l’application stricte des préceptes de la loi religieuse ou chari’a. » (…) Les islamistes prônent le jihad, d’une part dans leur propre pays contre les « mauvais » musulmans et les gouvernants corrompus de manière à instaurer si besoin est un Etat purement islamique, d’autre part, de façon plus générale, contre les valeurs séculières qui dominent le monde non musulman. » Attitude non dénuée de cohérence puisque l’islam est une totalité qui ne distingue pas le domaine de Dieu de celui de César.

« Modérés » ou non, les islamistes tunisiens, libyens, marocains et égyptiens ont tous pour projet d’islamiser la société, ce qui implique :

  • – de rapprocher le droit local des préceptes de la chari’a ;
  • – d’en revenir à une conception soumise et minorée de la femme, dont le voile islamique est le symbole visible ;
  • – de marginaliser, sinon d’éliminer, les minorités chrétiennes catholiques, coptes ou évangélistes.

Toutes choses que font d’ailleurs, tranquillement mais fermement, les « islamistes modérés » de l’AKP turque qui sert de modèle.

Là encore il n’y a pas lieu d’être surpris : dans leurs réactions au modèle occidental, les peuples musulmans se retournent vers leurs racines. Quoi de plus normal ? D’autant que l’islam n’est pas seulement une religion, c’est aussi, c’est surtout une civilisation.

Confondre « modération politique » et « libéralisme économique » : une imposture

Confondre « modération politique » et « libéralisme économique » est une imposture : un fait que les oligarchies occidentales sont incapables de comprendre. D’où l’usage du mot « modéré » qui sert de cache-sexe à une réalité qui sinon les révulserait. Sur le site Oummah.com Mohamed Tahar Bensaada propose une explication complémentaire : selon Le Monde, « Ils (les islamistes) n’ont pas de doctrine économique précise – et sont souvent, en la matière, très libéraux ». Et le commentateur d’Oummah d’ironiser ainsi : « Le terme magique est lancé : “libéraux” ! C’est donc cela qui explique que tous les médias sont unanimes à parler de la victoire des “islamistes modérés” ? Les termes “modérés” et “libéraux” sont donc devenus synonymes dans le nouveau dictionnaire de la science politique française et on ne le savait pas ? ». Et l’analyste musulman de poursuivre : « L’imposture intellectuelle est plus grave. D’abord, on fait preuve de légèreté en cherchant à confondre “modération politique” et “libéralisme économique” (…) Ensuite, la “modération” et le “libéralisme” encensés le sont en fait pour des raisons que généralement les éditorialistes ne divulguent pas et qu’il faut aller rechercher entre les lignes. Le “libéralisme” qui vaut aux “islamistes” la sympathie relative des médias et des intellocrates occidentaux signifie que ces derniers ont montré patte blanche et qu’ils ne vont pas tomber dans le “protectionnisme” et le “nationalisme économique” synonymes d’une tentative de renégociation des rapports de dépendance qui lient leurs pays aux centres du capitalisme mondial ! »

« Populiste extrémiste » : un terme disqualifiant

Les médias de la superclasse mondiale gardent leurs réserves de répulsion aux « populistes » : ces mouvements qui partout en Europe sont à l’écoute des peuples, ce qui les conduit :

  • – à s’opposer à la poursuite de l’immigration de peuplement que les nations européennes subissent ;
  • – à refuser l’implantation de coutumes étrangères contraires à leurs règles d’urbanisme (mosquées avec minarets) ou leurs modes de vie (voile islamique, abattage hallal, hallalisation des cantines et des restaurants, invasion des préceptes religieux à l’école, à l’hôpital, dans l’entreprise) ;
  • – à réaffirmer leur identité européenne et chrétienne ;
  • – à refuser que les valeurs issues de leurs traditions soient placées sur le même plan que celles de religions étrangères ;
  • – à défendre la séparation du spirituel et du temporel et la laïcité ;
  • – à remettre en cause le libréchangisme mondial.

Populistes européens et islamistes du Maghreb et du Machrek ont néanmoins un point commun : les uns et les autres s’inscrivent dans une démarche identitaire. Ils veulent que leurs peuples restent ou redeviennent eux-mêmes.

De ce point de vue-là, les uns et les autres s’opposent à la marche triomphale du mondialisme. Car ils rétablissent, sinon des frontières physiques, du moins des frontières mentales et psychologiques.

Il est donc naturel que les médias de la superclasse mondiale s’opposent aux populistes européens en les qualifiant « d’extrémistes » pour mieux les disqualifier. Il l’est moins qu’ils baptisent « modérés » les islamistes qui prennent le pouvoir au sud de la Méditerranée et dans les banlieues européennes.

Le formatage de l’opinion par les médias de la superclasse mondiale

Utiliser les termes « extrémistes » et « modérés » pour définir une idéologie politique est d’ailleurs stupide. La modération, l’extrémisme ou la radicalité ne sont pas en soi des idéologies, ce sont des attitudes, des comportements qui dépendent des personnalités et des circonstances.

Cette confusion des termes et des analyses s’explique : les médias de la superclasse mondiale ne cherchent pas à éclairer l’opinion, ils cherchent à la formater ; les médias de la superclasse mondiale ne sont pas des médias d’information mais des médias de manipulation qui appliquent les commandements du discours dominant : faisant contre mauvaise fortune bon cœur à propos des évolutions au sud de la Méditerranée, ils continent de militer pour des sociétés les plus ouvertes possibles au nord.

Andrea Massari
30/11/2011

Voir aussi :

« Dictionnaire historique de l’islam », par Jeanne et Dominique Sourdel
Les 20 Commandements du discours dominant Un nouveau « Novlangue » (mise à jour 1)
Réflexions sur les révolutions dans le monde arabe.
Le lotus et le jasmin sont-ils déjà fanés ?
De la Révolution de jasmin à la révolution islamique ? (Tunisie – 5e volet)
Oskar Freysinger, éveilleur des peuples européens
« Des hommes et des dieux » : un film beau et poignant mais lourd d’influence pernicieuse
Ce que nous voile le voile

[box class=”info”] Source : Polémia – 30/11/2011 [/box]

Crédit photo : DR.

Kiosque Courtois du samedi 26/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Radio Courtoisie - Kiosque Courtois - Logo

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté cette semaine par Jean-Yves Le Gallou et Françoise Monestier.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

En fin de semaine dernière, Marine Le Pen a dressé les grandes lignes d’un véritable programme de gouvernement

Kiosque Courtois du samedi 26/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Marine Le Pen promet de redonner la parole au peuple. Dès le début du quinquennat un référendum proposera aux Français de revenir au septennat non renouvelable. Le référendum d’initiative populaire sera déclenché à partir de 500.000 signatures. La peine de mort par exemple sera soumise à référendum.

Sur le plan économique, le maître mot de Marine Le Pen est : protéger. Protéger notre industrie par des quotas d’importation mais aussi par des droits de douane vis-à-vis des pays qui ne respectent pas les mêmes normes sociales et écologiques que l’Europe. Cette mesure serait accompagnée « D’une sortie progressive et groupée de la monnaie unique accompagnée d’une dévaluation compétitive de 20 à 25 %».

Pour la politique étrangère, la nouveauté la plus frappante est la création d’un ministère des Souverainetés nationale. Il sera chargé de coordonner la révision des traités européens. Tous les accords avec les pays d’Afrique et du Maghreb seront liés aux traités sur l’immigration. Je cite : « L’intérêt de la France est de cesser toute immigration et même de favoriser l’inversion des flux ».

Les montres reviennent à la mode dans la politique française

Kiosque Courtois du samedi 26/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Chacun se souvient de l’amour immodéré de Julien Dray pour les montres de luxe. Cette fois, c’est Jean-François Copé qui reconnaît avoir reçu une Rolex de Ziad Takieddine inculpé dans l’affaire de Karachi.

Une montre qu’il dit avoir égarée.

Pas grave ! Ziad Takkiedine n’est pas rancunier. Pour l’affairiste libanais, « Si je n’ai qu’un seul ami c’est Jean-François Copé ». C’est beau l’amitié !

Pendant que PSA annonce des réductions d’effectifs, Volkswagen embauche

La semaine dernière, PSA Peugeot-Citroën a confirmé la suppression de 6.000 emplois en Europe en 2012. Des suppressions qui devraient concerner avant tout les activités de Recherche & Développement et de commercialisation.

La même semaine pourtant, d’autres constructeurs comme Jaguar/Land-Rover et Volkswagen ont annoncé des embauches.

Il est vrai qu’on prête à la Poste la volonté d’acheter des motocyclettes à Taïwan plutôt qu’à Peugeot. Une attitude impensable en Allemagne où le patriotisme économique joue à plein.

DSK s’est envolé pour Tel Aviv

Depuis plusieurs semaines, l’ex-patron du FMI est accusé d’avoir bénéficié d’un réseau lillois de proxénétisme organisé par des policiers et entreprises proches du Grand-Orient. Pour lever les soupçons DSK a demandé à être entendu dans cette affaire.

Mais sans attendre la convocation du juge, DSK a quitté Paris pour Tel Aviv avec la fidèle Anne Sinclair à ses côtés.

Agnès, martyr du politiquement correct

Kiosque Courtois du samedi 26/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Le meurtre d’Agnès, une collégienne de treize ans, par l’un de ses condisciples a provoqué un emballement médiatique. Médias et politiques ont fait de la surenchère émotionnelle.

Une affaire malheureuse comme il en arrive une à deux fois par an quand une victime croise un pervers.

Une explication que refuse le père d’Agnès : « La mort de ma fille, ce n’est pas la faute à pas d’chance… » Il veut dire par là que ce drame affreux a d’autres causes qu’un hasard malheureux.

Le système judiciaire français protège davantage les criminels que leurs victimes potentielles. L’assassin d’Agnès était un violeur en – je cite – réinsertion. De surcroit dans l’établissement scolaire de Chambon-sur-Lignon qui se vante de sa pédagogie laxiste.

C’est  bien l’idéologie bisounours qui a tué Agnès.

Le chiffre du jour 6.000

Kiosque Courtois du samedi 26/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit C’est le nombre de médecins algériens installés en France.

L’ordre des médecins en Algérie s’alarme de l’exode des médecins algériens vers la France, où je cite : « 6.000 médecins toutes spécialités confondues exercent actuellement ».

De fait la France manque de médecins. Mais au lieu de remonter le numerus clausus trop limité des facultés de médecine, les gouvernants français préfèrent importer des travailleurs étrangers. En même temps que des malades étrangers d’ailleurs…

Droit de vote des étrangers hors Union européenne : la mémoire « hasardeuse » de Nicolas Sarkozy

Qui a dit mercredi dernier : « Je crois depuis longtemps que le droit de voter et le droit d’être élu dans nos territoires doit demeurer un droit attaché à la nationalité française »?
Nicolas Sarkozy !

Bonne pioche. Et maintenant qui a dit : « il ne serait pas anormal, qu’un étranger en situation régulière qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins 10 ans en France, puisse voter aux élections municipales ».
Toujours Nicolas Sarkozy !

Et oui en 2005 ! Ce qui a conduit Marine Le Pen à qualifier de « hasardeuse » la mémoire du président de la République ou ses convictions sur le sujet. Selon Marine Le Pen, « C’est toujours au gré des stratégies électorales et des sondages que Sarkozy se détermine ». Pour Marine Le Pen, la position exprimée par le chef de l’Etat devant les maires se résume ainsi « Si les étrangers veulent voter, ils n’ont qu’à devenir Français ! Et voilà comment en une phrase Sarkozy se montre plus laxiste encore que la gauche [et ne voit] dans la nationalité française qu’une simple formalité administrative ».

Eva Joly se soumet

Eva Joly, candidate écologiste, n’a pas aimé la dernière séquence politicienne PS/Verts. « Donnes moi des centrales nucléaires, je te donnerai des circonscriptions ». Mais après une semaine de bouderies, elle a fait allégeance à François Hollande.

Disparition de Christian Trédaniel, inventeur de l’étiopathie

Inventeur ou plutôt réinventeur de l’étiopathie, Christian Trédaniel s’est éteint le 13 novembre dernier.

Dissident de la médecine classique, Christian Trédaniel a mis toute son énergie à développer l’étiopathie. Une médecine naturelle, également dénommée chirurgie non instrumentale, basée sur les manipulations, un peu à la manière des rebouteux. L’étiopathie permet de soigner aussi bien des problèmes articulaires que des maladies de la sphère ORL ou de l’appareil respiratoire. Christian Trédaniel laisse derrière lui une faculté d’étiopathie et de très nombreux élèves et disciples.

 

MONDE

Élections en Espagne : jeu de bascule entre les socialistes et les centristes

Mariano RajoyFormalité électorale en Espagne dimanche dernier : débâcle socialiste ; majorité absolue au Parlement pour le Parti populaire. Le nouveau premier ministre, sera Mariano Rajoy (photo). Cet homme issu du sérail centriste est très politiquement correct. Il devra faire face à un chômage de 20% et à un important déficit budgétaire.

Menaces musulmanes sur les Serbes du Kosovo

En septembre 2011, les Kosovars albanais ont pris le contrôle de plusieurs postes douaniers situés dans les régions peuplées de Serbes. Les Kosovars musulmans sont aidés par la Mission policière de l’Union Européenne (Eulex) et la Force internationale de sécurité (KFOR) placée sous le commandement de l’Otan. L’objectif est d’isoler les Serbes du Kosovo de leurs frères.

Mais le ministre serbe de l’Intérieur, Ivica Dacic, a déclaré qu’une attaque contre les Serbes du Kosovo équivaudrait à une attaque contre Belgrade. Avant d’ajouter « La Serbie ne restera pas les bras croisés ». Cette déclaration était adressée clairement au premier ministre Kosovar, Hashim Thaçi.

La Russie soutient la Serbie. Une Serbie qui hésite entre défense de ses minorités et complaisance avec l’Union européenne.

Juppé fait un pas de plus vers l’intervention militaire en Syrie

Mercredi, Alain Juppé a rencontré l’un des principaux opposants au régime de Bachar El-Assad. Il a envisagé la création de « corridors humanitaires » en Syrie. Le patron du Quai d’Orsay a aussi déclaré  « le Conseil National Syrien est l’interlocuteur légitime avec lequel la France va continuer à travailler ».

Or ce Conseil National Syrien est né en Turquie et il est majoritairement composé de musulmans sunnites. Il rappelle étrangement le CNT libyen : il s’agit là aussi d’un mouvement à dominante religieuse islamiste, soutenue par l’Empire atlantiste, dans le but de renverser un État arabe laïc et non-aligné.

Le président turc Abdullah Gül a implicitement envisagé une intervention militaire chez son voisin syrien. Ce que la Russie ne voit pas d’un bon œil.

Les islamistes à la tête du futur gouvernement tunisien ont en tête un projet de califat

Dans un meeting populaire, le futur Premier ministre tunisien, Hamadi Jebali, a déclaré : « Mes frères, vous vous trouvez à un moment historique (…), dans un nouveau cycle de civilisation (…). Nous sommes dans le sixième califat, si Dieu le veut ! » Fin de citation. Un calife est un successeur reconnu de Mahomet pour prendre la direction des Musulmans.

Absence de procès pour les anciens partisans de Khadafi

Des organisations de défense des droits de l’homme ont demandé aux nouveaux dirigeants libyens de mettre fin aux arrestations arbitraires et aux mauvais traitements infligés aux prisonniers. En attendant la détention en prison, sans date de procès, se prolonge depuis plusieurs semaines pour les anciens partisans de Khadafi.

Mais deux procès sont en vue pour le fils Khadafi

Saif Al Islam, dont le nom signifie Glaive de l’Islam, vient d’être arrêté. Le Conseil National de Transition estime qu’il doit comparaître devant les tribunaux libyens. Mais il fait, depuis juin, l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale qui le réclame.

Reste désormais à savoir où il sera jugé.

Libye : BHL annonce s’être engagé « en tant que Juif »

Kiosque Courtois du samedi 26/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit La vérité si je mens : BHL nous explique pourquoi il a fait bombarder la Libye.

Le philosophe belliciste, a déclaré que  « C’est en tant que Juif » qu’il avait « participé à l’aventure politique en Libye ».

Cette déclaration, pour une fois authentique, a été faite dimanche dernier à Paris lors de la “convention nationale” du Conseil représentatif des institutions juives de France, le (CRIF).

“J’ai porté en étendard ma fidélité au sionisme et à Israël”, a-t-il précisé.

Monsieur Lévy se vante donc d’avoir instrumentalisé la politique étrangère de la France pour des raisons communautaires. Imposture dans l’imposture, le thème de la « convention » du CRIF portait notamment, sur les « défis communautaires ».

En Egypte, les Frères musulmans manifestent contre l’armée

Depuis plusieurs jours, des Égyptiens ont repris le chemin de la place Tahrir, symbole du mouvement qui avait conduit Hosni Moubarak au départ au printemps dernier.

Ils accusent l’armée de vouloir conserver le pouvoir après les élections législatives prévues le 28 novembre. La contestation est emmenée par le parti « Liberté et Justice », un organe des Frères musulmans. Avec ces manifestations qui ont déjà fait plus de 30 morts, ces derniers entendent se poser en garants de la démocratie.

Et pour finir : Le gros, très gros, chiffre de la semaine ? C’est 15.000 milliards

C’est le cap, symbolique, que vient de franchir la dette américaine. En septembre 2008, cette même dette avait franchi le cap des 10.000 milliards de dollars. Soit 50% de hausse en trois ans.

La dette américaine augmente de plus de cinq milliards de dollars chaque jour.

Une commission mixte du Congrès pour la réduction du déficit budgétaire, a été constituée. Elle devait définir un plan de réduction des dépenses de 1.200 milliards de dollars… sur une période de 10 ans. Une somme qui ressemble à une goutte d’eau dans l’océan de la dette américaine.

Et pourtant Républicains et Démocrates ne sont pas parvenus à se mettre d’accord.

Plus encore que l’Union européenne les États-Unis sont à la dérive.

 

L’Afrique Réelle N°23 – Novembre 2011 : Il n’y a pas eu de printemps arabe

L'Afrique Réelle N°23 - Novembre 2011 : Il n'y a pas eu de printemps arabe

 

Editorial de Bernard Lugan

Cinq grands enseignements peuvent être tirés des élections tunisiennes :

1) Ce vote montre que la Tunisie est coupée en deux puisque les islamistes et leurs alliés totalisent environ 50% des suffrages. Face à eux, les 50% de « laïcs » sont divisés. Les islamistes sont donc les maîtres du jeu.

2) Ce résultat constitue rejet de la greffe occidentale tentée il y a plus d’un demi-siècle par Bourguiba, ce qui montre que l’on ne va pas contre la nature profonde des peuples. L’on a en effet trop longtemps oublié que la Tunisie est un pays musulman, donc non laïc.

3) La laïcité tunisienne était en quelque sorte un luxe réservé à une élite occidentalisée vivant entre Paris et Tunis. Or, cette élite s’est tiré une balle dans le pied en renversant Ben Ali qui lui interdisait certes la plénitude de l’expression politique, mais qui, en revanche, lui permettait de vivre pleinement à l’européenne en pays musulman.

4) Ces élections auront fait bien des cocus, à commencer par les médias français tombés littéralement amoureux de la « révolution du jasmin », laquelle était tout, sauf une victoire de la démocratie et des droits de l’homme tels que leur esprit formaté se l’imaginait.

5) Les Tunisiens vivant en France ont majoritairement voté pour les islamistes, ce qui devrait faire réfléchir les irresponsables qui veulent accorder le droit de vote aux immigrés.

L'Afrique Réelle N°23 - Novembre 2011 : Il n'y a pas eu de printemps arabeEn Libye, où nous n’avons pas assisté à une révolution démocratique, mais à une guerre tribale et régionale dont ont finalement profité les islamistes, le nouveau régime portera une tare originelle. Celle d’avoir été mis au pouvoir grâce et par une intervention militaire de l’Occident immiscé sans raisons dans une guerre civile qui ne le concernait en rien. Comme les nouvelles autorités vont devoir effacer ce péché originel, elles vont immanquablement procéder à une surenchère islamiste à défaut d’être nationaliste car la Libye n’existe pas.

L’affaire libyenne est en définition un échec majeur, sauf pour les militaires français qui ont, une fois de plus, montré leur professionnalisme et leurs compétences, hélas mises au service d’une politique aberrante et qui va se retourner contre nous.

En Egypte, la révolution s’est faite en dehors du petit peuple des fellahs. Ce fut une révolte des citadins et des bourgeois, des privilégiés en somme, qui, comme en Tunisie, renversèrent un dictateur qui limitait leur expression politique et sans voir qu’ils se précipitaient dans un abîme.

On ne cesse de nous répéter qu’en Libye et en Tunisie, l’islam est « modéré ». Certes, mais par rapport à quoi ? A notre propre philosophie héritée des Lumières et fondée sur le contrat social ? La question n’a pas de sens car nous sommes dans deux systèmes de pensée totalement différents et irréductibles l’un à l’autre.

En définitive, le « printemps arabe », n’a existé que dans l’esprit simplificateur des journalistes comme nous l’expliquons dans ce numéro 23 de l’Afrique Réelle.

 

Sommaire

Actualité
-Il n’y a pas eu de “printemps arabe” en Afrique du Nord
– L’Algérie, un vaisseau fantôme au milieu des écueils

Dossier : pour en finir avec le mythe du “massacre” des Algériens à Paris le 17 octobre 1961
– L’état des connaissances
– Le “massacre” du 17 octobre 1961 : vérités et légendes
– Rapport sur les archives de la Préfecture de police

Le site maville.com ne sait pas comment définir avec justesse le Bloc Identitaire

Le site maville.com ne sait pas comment définir avec justesse le Bloc Identitaire

23/11/2011 – 17h30
PARIS (NOVOpress) –
Ce qui est amusant avec la presse, c’est qu’elle ne cessera de nous étonner à chaque fois qu’elle joint des épithètes infamantes et incapacitantes à des groupes ou des hommes dont l’action ne convient pas aux plumitifs du Système. Dernier exemple en date, le site maville.com (qui appartient au groupe Ouest-France), qui décrit le Bloc Identitaire – au sujet de la poursuite devant le tribunal d’Angers du responsable local du Bloc suite à un chahut au sein du conseil municipal de la préfecture du Maine-et-Loire – comme un « groupuscule de droite intégriste ». (sic !).

Donc, sans le savoir, les militants du Bloc seraient membres d’une organisation confessionnelle ou accorderaient la première place de leur action à la religion. Une définition plutôt jugée négativement à l’heure actuelle…

Bon, par bonté d’âme, nous conseillerons juste à notre confrère d’aller sur les sites du Bloc Identitaire et de qualifier après ce mouvement comme populiste. Ni plus, ni moins…

TV7 : quand les politiques financent les médias

TV7 : quand les politiques financent les médias

22/11/2011 – 12h10
BORDEAUX (via Info Bordeaux) —
 La région Aquitaine, dirigée par le socialiste Alain Rousset, va financer à hauteur de 35% le budget de la chaîne de télévision locale, TV7. Le montant porterait sur une somme 1,3 millions d’euros par an. L’information a été révélée par le journal Sud-ouest, dont le groupe est actionnaire majoritaire de la chaîne. L’année dernière déjà, la région avait accordé 452 250 euros dans le cadre d’un programme de co-production.

Si officiellement, la région souhaite développer un service public télévisuel régional, les liens sont maintenant de plus en plus étroits entre les médias régionaux et les institutions politiques.

Lancée en 2001, TV7 est une chaîne de télévision généraliste locale privée bordelaise, qui est accessible sur tout le département de la Gironde.

[box]Article repris avec l’aimable autorisation d’infos-bordeaux.fr[/box]

Kiosque Courtois du samedi 19/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Radio Courtoisie - Kiosque Courtois - Logo

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté cette semaine par Cécile Lorrain, Marc Rocher et Françoise Monestier.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images.[/box]

FRANCE

Le torchon brûle entre le PS et les Verts

Après des semaines d’âpres négociations, Martine Aubry et Cécile Duflot, accouchaient d’un accord. Au forceps… Le soir même,  il était validé par le Bureau national du PS, mais dans une ambiance pour le moins « électrique ». Avec comme première pomme de discorde, le nucléaire : le problème du MOX et la centrale EPR de Flamanville.

Kiosque Courtois du samedi 19/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Mais c’est surtout le volet électoraliste qui sème la zizanie entre les deux camps. La place réservée aux Verts, une soixantaine de circonscriptions dont une trentaine gagnables, fait tousser un certain nombre de caciques socialistes. A Paris et en  banlieue, l’appartenance ethnique de quatre « évincés » : Serge Blisko, Tony Dreyfus, Danièle Hoffman‑Rispal et Daniel Goldberg, fait hurler certains à l’antisémitisme… Sans doute, une malheureuse coïncidence, mais d’autant plus fâcheuse que Martine Aubry, première secrétaire du PS, est aux petits soins pour son électorat musulman lillois. Le maire de Paris (photo) dénonce un « tripatouillage » et redoute surtout  la volonté de Cécile Duflot  de se lancer à la Conquête de Paris en 2014, alors que le maire de Paris a déjà clairement adoubé sa première adjointe Anne Hidalgo pour lui succéder. Ambiance…

Philippe Bilger tire sa révérence 

Kiosque Courtois du samedi 19/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit C’est une lourde perte pour la magistrature. Avocat général hors hiérarchie depuis 1999, maintenu depuis 2009 comme substitut général, Philippe Bilger (photo) quitte ses fonctions. Il a toujours été passionnément libre et a su résister aux pressions politiques ou syndicales. Attaché à la liberté d’expression, Philippe Bilger s’est opposé aux lois Gayssot liberticides. Chaud partisan de Nicolas Sarkozy en 2007, il reconnaîtra dans le journal Le Monde « Je me suis totalement trompé sur  le personnage, cette inaptitude à être président l’accable. Sur le plan de l’Etat de droit, Nicolas Sarkozy est devenu une sorte de Caligula au petit pied ».

Kiosque Courtois du samedi 19/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Epidémie de plagiat : Rama Yade touchée

Après Jacques Attali, PPDA ou Joseph Macé‑Scaron,  Rama Yadé rejoint le peloton des accusés de plagiat. Jean‑Michel Muglioni, vice‑président de la Société Française de Philosophie, estime que les passages du livre de l’ancienne protégée de Sarkozy sur l’éducation reprennent largement ses travaux et demande le retrait de ce  livre-plagiat. Pour se défendre, Rama Yadé plaide l’erreur et promet de réparer dans une prochaine édition. Air connu…

Une députée UMP propose de rendre gratuite la pilule pour les mineures

Kiosque Courtois du samedi 19/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Bérengère Poletti, députée UMP, veut déposer un projet de loi destiné à permettre aux mineures de se rendre chez un gynécologue, un généraliste ou une sage‑femme, pour se voir délivrer une contraception. Le tout gratuitement à l’heure de l’austérité générale et surtout,  quand on sait que la pilule a des conséquences désastreuses sur la santé des femmes, leur stérilité et le risque de développer un cancer.

Les produits locaux plébiscités par les Français

Selon une étude près de 50 % des Français achètent ou consomment régulièrement des produits alimentaires fabriqués localement. Face aux dérives de l’industrie agro alimentaire, les Français se tournent vers la consommation de produits locaux, préférant mettre le prix pour bien se nourrir. Le locavorisme (=le fait de consommer préférentiellement des produits locaux) constitue donc une alternative identitaire permettant aux consommateurs de se démarquer de la moyenne et grande distribution.

Nouveau scandale sanitaire en vue ?

Les médias du système rapportent que le laboratoire français Genopharm aurait volontairement commercialisé un anticancéreux périmé, le Thiotepan. Une accusation formulée par le laboratoire allemand Riemser, qui jouait le rôle de fournisseur de la matière première de ce médicament et va porter plaine contre  Alkopharma, je cite : « pour faux et usage de faux, tromperie et falsification ». Le médicament se trouvait encore sur le marché début 2011, alors que sa date d’utilisation arrivait à expiration en mars 2009. Les lots incriminés ont été retirés. Histoire sans paroles

Le « réseau yougoslave » : une escroquerie à la Sécurité sociale devant la cour d’appel de Paris

Kiosque Courtois du samedi 19/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit La cour d’appel de Paris a décortiqué les rouages de l’escroquerie à la Sécurité sociale estimée à deux millions d’euros, dite du « réseau yougoslave », grâce à laquelle plusieurs dizaines de patients ont perçu des indemnités indues grâce à des arrêts de travail injustifiés. Les bénéficiaires, malades ou pas, se présentaient au cabinet d’un médecin comme venant de la part d’un certain Selimir Ivanovic. Pour le prix d’une consultation, ils repartaient avec des arrêts maladie qui étaient ensuite envoyés aux Caisses primaires d’assurance maladie de Paris et de départements limitrophes, accompagnés de faux bulletins de salaires.

La France convoque l’ambassadeur israélien  après un raid sur Gaza

Au début de la semaine , un bombardement de l’aviation israélienne sur Gaza a frappé le domicile du consul de France. Ce dernier a été blessé, ainsi que sa fille de 13 ans. L’attaque a également provoqué une fausse couche de sa femme, enceinte de deux mois. L’ambassadeur israélien a été convoqué au Ministère des Affaires étrangères. Il lui a été rappelé la nécessité, je cite : « de prévenir toute atteinte aux civils de même qu’à la présence française à Gaza ». Cet incident diplomatique survient alors que l’Etat hébreu a annoncé la reprise de la colonisation en Cisjordanie et intensifie ses raids sur Gaza, après l’admission de la Palestine à l’UNESCO.

Les personnes issues de l’immigration tournées vers les médias communautaires

Le cabinet Solis publie les résultats d’une enquête sur les médias privilégiés par les  ressortissants d’Algérie, du Maroc et de Tunisie vivant en France. Les résultats sont instructifs : plus de  72 % des personnes interrogées avaient regardé une chaîne en langue arabe ou berbère au cours  de la semaine précédant le questionnaire. Côté radio, même tonalité : pendant la même période, 46 % des sondés avaient écouté une radio communautaire comme Beur FM  ou Skyrock, spécialisée dans la diffusion de titres de rap.

MONDE

Goldman Sachs fait un putsch en Europe

La crise des dettes souveraines aidant, les changements  s’accélèrent à la tête des gouvernements européens. En l’espace de quinze jours, trois proches de la banque d’affaires américaine Goldman Sachs ont accédé à des fonctions stratégiques. L’italien Mario Draghi a succédé au Français Trichet à la tête de la Banque Centrale Européenne. Président de la Banque d’Italie depuis 2006, il avait exercé les fonctions de vice‑président de Goldman Sachs. Ensuite, Lukas Papademos a succédé à Papandréou au poste de premier ministre grec. Il avait exercé ses talents à la tête de la Banque de Grèce quand  le pays s’est « qualifié » pour l’euro, grâce à des comptes falsifiés par… Goldman Sachs. Enfin, Mario Monti (photo), ancien commissaire européen a été nommé président du Conseil italien et a constitué un gouvernement de banquiers et de financiers. Depuis 2005, il était conseiller international de Goldman Sachs.

Goldman Sachs gouverne donc l’Europe ? Depuis des années, la banque d’affaires place  ses pions aux plus hautes fonctions, comme celle de secrétaire du Trésor aux Etats‑Unis. Goldman Sachs s’est pourtant tristement illustrée en convainquant les Etats de « récupérer » les dettes pourries des emprunts hypothécaires américains ou en jouant le rôle de pompier pyromane, spéculant sur la faillite de ses clients russes en 1998.

Nucléaire iranien : l’opinion publique manipulée

Le rapport de Yukiya Amano, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique est remis en question. Pour Roland Pape, spécialiste du Moyen‑Orient et des questions de sécurité, je cite : « Les Etats‑Unis et ses alliés gardent le silence au sujet de l’arsenal nucléaire secret du régime israélien, le seul au Moyen‑Orient, alors qu’ils s’accordent sur la campagne de sanctions contre l’Iran bien qu’ils n’aient pas de preuves réelles. Une telle attitude, combinée à des menaces d’action militaire, n’a pas d’autre but que d’isoler l’Iran ». Fin de citation.

De son côté, le Mossad prépare le terrain à l’intervention militaire d’Israël en Iran. Selon le magazine Time, les services secrets israéliens auraient orchestré  la récente explosion du dépôt de munitions de la base des Gardiens de la révolution qui a fait dix‑sept morts. Le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak s’est félicité de l’explosion du dépôt de munitions allant même jusqu’à souhaiter qu’il y en ait d’autres

Et la question iranienne divise les européens. Berlin refuse d’envisager une opération militaire contre l’Iran contrairement au  Royaume-Uni et à la France qui semble s’aligner  sur les positions belliqueuses de Washington et Jérusalem.

Les institutions bancaires veulent faire payer au gouvernement hongrois ses mesures pour désendetter les ménages

La semaine dernière, les agences de notation Standard and Poor’s et Fitch ont placé la note souveraine de la Hongrie (trois B-) « sous surveillance négative (…) à cause de la hausse des risques qui affectent la crédibilité financière » du pays « comme la dégradation de l’environnement économique et financier extérieur ».

Kiosque Courtois du samedi 19/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Les banques veulent donc faire un exemple ? Les institutions bancaires et les agences de notation n’ont pas digéré les mesures économiques prises, il y a quelques mois par le Premier ministre conservateur Viktor Orban (photo), entre autres l’imposition des banques hongrois, et la mise en place de taxes extraordinaires sur les sociétés d’énergie, de distribution et de télécoms. Surtout, les banquiers  condamnent la récente décision de Budapest permettant à la population endettée en devises étrangères (franc suisse ou euro) de rembourser ses emprunts à un taux préférentiel. Une mesure aussitôt critiquée  par la Banque centrale européenne (BCE), qui l’avait qualifiée de « dangereuse ». Evidemment, les conséquences de la décision des agences ont été immédiates. La devise hongroise, le florint, est tombée à son plus bas niveau depuis deux ans et demi face à l’euro.

Plus de 20.000 Serbes du Kosovo ont demandé la citoyenneté russe

La pétition des Serbes à l’initiative du président de l’association « Vieille Servie » a été envoyée au ministère russe des Affaires étrangères. Ces  Serbes du Kosovo considèrent que l’Etat actuel, qui a unilatéralement proclamé son indépendance en 2008 avec la bénédiction de Washington et de certains pays européens, ne les protège pas contre les persécutions perpétrées par les Albanais. Ils ont été visiblement entendus de leurs frères orthodoxes russes qui vont envoyer des dizaines de tonnes d’aide  humanitaire. Avant, espérons le, leur départ en terre orthodoxe russe, la Russie ayant étudié favorablement leurs demandes de citoyenneté.

Benetton retire la publicité qui  fâche

Pour sa nouvelle campagne publicitaire, le groupe italien a publié une série de photomontages montrant les grands de ce monde en train de s’embrasser sur les lèvres. L’un d’eux représentait le pape Benoît XVI embrassant l’imam égyptien Ahmed el Tayyeb. Cette image avait  provoqué l’indignation des instances catholiques et du Vatican, qui dénonçait, je cite : « une provocation inacceptable ». La firme de mode a tenté dans un premier temps de se justifier en parlant de  « provocation constructive ». Mais, face aux protestations grandissantes des catholiques italiens, avec le risque de voir baisser son chiffre d’affaires, Benetton a finalement préféré retirer le montage controversé.

Hausse record de la dette américaine

Selon le département du Trésor, la dette américaine vient de franchir le cap des 15.000 milliards de dollars, ce qui représente 99 % du PIB américain. Depuis 2008 les Etats‑Unis accumulent 1.000 milliards de dettes supplémentaires tous les sept mois et demi en moyenne. Une dérive violemment dénoncée par l’opposition républicaine qui accuse le président Barack Obama de ruiner le pays. De son côté, le FMI estime que la dette publique des Etats‑Unis atteindrait 100 % du PIB à la fin de l’année et 115 % en 2016.

Transition raciale au Brésil

Les Blancs ne sont plus désormais majoritaires au Brésil. Selon des résultats du recensement de 2010 publiés hier par l’Institut brésilien de la géographie et des statistiques, les Blancs représentent 47,7 % de la population. Ils étaient 53,7 % au recensement de 2000, soit une baisse de six points en dix ans. Ces chiffres sont à rapprocher des résultats préliminaires du recensement de 2010 aux Etats-Unis. Pour la première fois, les bébés blancs sont minoritaires dans les naissances. Un phénomène qui devrait toucher  la France dans une trentaine d’années. De quoi réjouir l’élite politique qui travaille à transformer la France en un Brésil hexagonal.

Kiosque Courtois du samedi 19/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Scandale en Italie : « Zlatan le gitan est raciste »

Scandale en Italie : « Zlatan le gitan est raciste »

16/11/11 – 20h15
ROME (NOVOpress) –
Quel est aujourd’hui le problème le plus criant en Italie ? La crise financière ? La misère d’une part croissante de la population ? Le remplacement d’un gouvernement, qui était ce qu’il était mais avait quand même été élu, par une agence de la banque Goldman Sachs ? La substitution accélérée de population, entre déferlement migratoire et suicide démographique des autochtones ? Vous n’y êtes pas du tout : le vrai problème de l’Italie, c’est Zlatan le gitan.

Zlatan le gitan, si vous l’ignoriez, est un personnage de l’émission satirique « Le Zoo de la 105 » sur Radio 105, qui, d’après les indices d’audience, est l’émission de radio la plus écoutée en Italie dans la tranche horaire 14h-16h. Zlatan le gitan estinterprété par le chanteur Alan Caligiuri et un de ses grands succès est une chanson intitulée « Je fais le bordel » (on en trouve plusieurs vidéos sur YouTube et l’une, qui vient d’être censurée, en était à 150.000 vues ce matin).


(si cet exemplaire de la chanson était censuré, essayez celui-là)

« Je viens de Roumanie pour vendre des trucs,
Je prends mon couteau, je fais le bordel, je prends ma famille, puis je file en Sicile.
Je prends mon marteau, je défonce la grille, puis je file, la police arrive.
En Italie je vis au paradis, je vis dans ma maison à roulettes,
Il n’y a pas de travail, je vole parce que j’aime les belles voitures.
Ça suffit, c’est pas de ma faute si je viens de Tziganie, je cultive aussi du H ».

Gazeta Românească, l’hebdomadaire des Roumains en Italie, a lancé une campagne, immédiatement relayée par le lobby immigrationniste italien, pour faire interdire le personnage. Tous les lecteurs sont invités à faire une dénonciation en ligne sur le site de l’Office national contre les Discriminations raciales  : c’est très facile, un simple clic suffit. Pour enfoncer le clou, le Ministère roumain des Affaires étrangères a présenté une note très sérieuse, samedi dernier, contre la chanson « Je fais le bordel » et a réclamé, par l’intermédiaire de l’Ambassade de Roumanie, que sa diffusion soit interdite.

Selon Sorin Cehan, directeur de Gazeta Românească, « qu’il s’agisse ou non de satire, Zlatan véhicule un message raciste et insulte toute la communauté. L’auteur a peut-être voulu se moquer des stéréotypes, mais il ne fait ainsi que les renforcer. Les jeunes qui écoutent l’émission ou la chanson ne changeront pas leur opinion sur les Roumains, opinion qui, dans l’imaginaire collectif, est déjà très mauvaise. C’est étrange : en Italie, si vous dites une plaisanterie sur les bonnes sœurs, vous êtes un blasphémateur, si vous dites quelque chose de raciste sur les Roumains, vous faites de la satire ».

Il est étonnant qu’une bonne âme n’ait pas encore suggéré à Sorin Cehan et ses amis de déménager en France, où ils seraient beaucoup plus heureux : car en France, c’est exactement l’inverse.

L’autre possibilité, que la Gazeta Românească et le gouvernement roumain ne semblent pas avoir envisagée, serait de mener une campagne pour expliquer aux Italiens la différence entre Roms et Roumains…

Quand “Ouest-France” dérape : pour le quotidien rennais, les Bretons seraient des “ alcooliques”

Quand “Ouest-France” dérape : pour le quotidien rennais, les Bretons seraient des “ alcooliques”

14/11/2011 – 11h30
RENNES (NOVOBreizh) –
« Nouveaux déboires d’un rugbyman avec l’alcool. Cette fois, il ne s’agit ni d’un Anglais, ni de Quade Cooper, ni d’un Breton, mais d’un All Blacks. » Sous le titre évocateur « Nu et ivre un All Blacks agresse deux personnes », Laurent Frétigné qui relate la mésaventure survenue au joueur néo-zélandais Zac Guildford dans le blog de Ouest-France Mêlée ouverte (13/11/2011) ne s’embarrasse pas de précautions. Pour lui les Bretons – et les Anglais – seraient des alcooliques. Une généralisation qui pourrait bien tomber sous le coup de la loi.

L’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse dispose en effet que « constitue une diffamation toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé ». La diffamation est en outre aggravée du fait de son caractère raciste (« en «raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée»). Un délit pénal passible d’un an d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.

On se souvient qu’en janvier dernier, le tribunal correctionnel de Bobigny n’avait pas hésité à condamner trois supporteurs du PSG à un an d’interdiction de stade et à des amendes de 300 à 600 euros pour avoir déployé, lors d’un match contre Lens en 2008 au Stade de France, une banderole sur laquelle était inscrit « Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis ». 

Que le « premier quotidien de France » se laisse aller à publier dans ses colonnes de tels stéréotypes injurieux pour les peuples bretons et anglais ne laisse pas d’étonner. Face à ce qu’il faut bien appeler un dérapage nauséabond, quelle sera la réaction des officines spécialisées dans l’antiracisme judiciaire ? Il est vrai que pour SOS Racisme, la LICRA et le MRAP, très sourcilleux quand il s’agit de défendre des minorités dites « visibles »,  si tous les peuples sont égaux, certains sont manifestement plus égaux que d’autres…

[box class=”info”]Crédit photo : montage captures écran du blog “Mêlée ouverte”[/box]

 

Kiosque Courtois du samedi 12/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Radio Courtoisie - Kiosque Courtois - Logo

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images.[/box]

FRANCE

Kiosque Courtois du samedi 12/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Nous vous l’avons annoncé lors de notre précédent Kiosque, Marine Le Pen a rencontré l’ambassadeur d’Israël à l’ONU. L’Etat d’Israël, qui fait de la Realpolitik, prend acte de la montée des partis populistes en Europe et s’en sert pour faire pression sur les partis de l’oligarchie dont le soutien à Israël est parfois jugé un peu mou. Récemment, les dirigeants de plusieurs partis populistes européens (mais pas le Front national…) ont été officiellement invités en Israël. La chaleureuse poignée de mains new yorkaise entre l’ambassadeur d’Israël et Marine Le Pen peut en particulier être interprétée comme un geste d’humeur d’Israël à l’encontre de l’UMP et du PS, tous deux favorables à l’entrée des Palestiniens à l’ONU. La dernière gaffe des compères Sarkozy et Obama qui ont publiquement brocardé le Premier ministre israélien Netanyahou alors qu’ils pensaient s’exprimer en aparté, aura sans doute hérissé l’opinion juive.

Pour Louis Alliot, vice‑président du Front national, la rencontre de New York est, je cite : « un pied‑de‑nez au Conseil représentatif des institutions juives de France ». Un Crif qui est hostile au Front national depuis 1983, donc avant l’affaire dite du « détail » et qui entend le rester. Son président Richard Prasquier a encore récemment déclaré « pas de casherout pour Marine Le Pen », ce qui, en bon français, signifie que pour le président du Crif, Marine Le Pen reste infréquentable. Une position sectaire qui ne fait pas l’unanimité dans la communauté juive. Relevons que deux des 60 associations qui forment le Crif, Siona et l’association des Sépharades de France, viennent de claquer la porte du Conseil représentatif, estimant, qu’en termes de sécurité notamment, elles ne se reconnaissent plus dans ses positions.

François Fillon (photo, avec Nicolas Sarkozy) a annoncé lundi de nouvelles mesures d’austérité. Alors qu’il y a quelques mois le gouvernement faisait encore la fine bouche devant le mot de « rigueur », le mot « austérité » est maintenant officiellement de mise. TVA réduite passant de 5,5 à 7 %, hausse générale des impôts, chasse aux niches fiscales, réforme de l’assurance maladie, nouvelle réforme des retraites, etc., etc.

Kiosque Courtois du samedi 12/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Des mesures qui vont appauvrir les Français, alors que le coût de l’immigration, dont l’immigration clandestine,  est évalué à quelque 70 milliards d’euros par an. Selon Bercy, ce nouveau plan d’austérité est destiné à rapporter 65 milliards d’euros sur 5 ans. Il est malheureusement déjà caduc puisqu’il s’appuie sur une hypothèse de croissance de 1% pour 2012, alors que la Commission européenne s’attend quant à elle à une croissance de 0,6% et réserve son pronostic pour 2013. Le commissaire européen à l’euro a d’ailleurs déclaré jeudi, je cite : «La France doit prendre des mesures supplémentaires pour corriger son déficit public excessif en 2013». Pour de nombreux économistes, la prochaine entrée en récession de la France ne fait aucun doute. Jacques Attali, ancien directeur de la « Banque européenne pour la reconstruction et le développement » (sic), estime pour sa part, je cite, que ce plan est «un saupoudrage de petites mesures qui vise à mécontenter le moins d’électeurs possibles, dans une optique électorale évidente», à six mois de la présidentielle. Quant au projet de Budget 2012, il «n’est pas à la hauteur de la situation», et il ne changera «rien quant à la survie de la note triple A de la France», fin de citation. Commentant l’annonce du plan d’austérité gouvernemental, Marine Le Pen a quant à elle déclaré que les mesures annoncées par le Premier ministre étaient de « l’enfumage » et « parfaitement ridicules ». « Il est notamment piquant de constater qu’après avoir multiplié son salaire par trois, le président de la République consente à ne plus l’augmenter ! Quelle générosité de sa part, quand on sait que huit millions de Français sont sous le seuil de pauvreté » a-t-elle ironisé.

Jean‑Pierre Chevènement, fondateur du « Mouvement républicain et citoyen », a confirmé sa candidature à l’élection présidentielle. Cette candidature, qualifiée par Michel Rocard de « coup de poignard dans le dos pour le Parti socialiste », divise la gauche. Côté Front national, on ne dramatise en revanche pas : plusieurs ex-lieutenants de ce nouveau « candidat souverainiste » ont en effet rejoint les rangs marinistes. L’Express vient par ailleurs de révéler que le « Che » figure toujours sur la liste des « occupants de luxe » des appartements bon marché de la ville de Paris. Un 120 m² dans le superbe quartier du Panthéon, pour seulement 1539 euros mensuels, voilà en effet ce qui s’appelle une bonne affaire. A rapporter à son indemnité parlementaire d’environ 7000 euros, en sus, naturellement, de sa retraite de ministre, que le président d’honneur du MRC fut cinq fois. Assurément une longue et fructueuse carrière dans le Système…

Kiosque Courtois du samedi 12/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Un Français sur trois souhaite le retour au franc. Selon un récent sondage Ifop, un tiers des Français est pour l’abandon de la monnaie unique européenne et le retour à une monnaie nationale alors que l’euro était plébiscité par plus de 90% de nos concitoyens lors de sa mise en circulation en 2002. Un résultat sans doute influencé par la situation monétaire et politique de la Grèce et l’inflation due à l’euro. Selon un sondage TNS Sofres, la démondialisation fait son chemin dans l’opinion française. Plus d’un Français sur deux considère la mondialisation comme une menace sur l’emploi et le niveau de vie.

Selon une récente étude IPSOS, 58 % des Français considèrent désormais que “les notions de droite et de gauche sont dépassées”. Il apparaît que le clivage traditionnel entre “progressistes” (de gauche) et “conservateurs” (de droite) n’est plus pertinent pour une large majorité de Français, lesquels, en rupture d’affiliation traditionnelle, pourraient réserver des surprises électorales aux partis politiques du Système qui ne répondent plus à leurs attentes.

Kiosque Courtois du samedi 12/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Querelles de minarets en plein Paris. Près de deux mois après l’installation d’un nouveau lieu de culte dans une caserne désaffectée afin d’essayer d’interdire les prières de rue en plein Paris, le torchon brûle entre responsables musulmans selon qu’ils sont originaires du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne. Ces imams se disputent, en fait, le contrôle de la caserne-mosquée. « Je ne veux pas de ce bébé, je ne peux pas le gérer avec les Africains » s’emporte l’imam algérien de la rue Myrrah tandis que son compère béninois refuse d’être « asservi » (sic) par un imam maghrébin. La préfecture de police attend toujours les statuts de l’association qui doit gérer ce lieu de culte. Les prières de rue continuent donc dans le secteur de la rue Myrrha, au nez et à la barbe du ministre de l’intérieur, Claude Guéant.

Europe Ecologie Les Verts vient de claquer la porte des négociations avec le parti socialiste. En cause : le refus de François Hollande de mettre fin au chantier de l’EPR de Flamanville. Les Verts demandent un arrêt total du nucléaire en France, et comme symbole de cet arrêt, la fin de la construction de la centrale nouvelle génération. La sortie du nucléaire en France aurait un coût faramineux, évalué à 750 milliards d’euros, soit près de 40% du PIB. S’en serait en outre fini de l’indépendance énergétique de la France. Quant à la balance commerciale de la France, elle s’ancrerait dans des déficits abyssaux. Le problème du nucléaire mis à part, les deux partis sont cependant très proches et sauront trouver un terrain d’entente dans lequel chacun jouera sa partition de séduction en direction de l’électorat bobo : aux Verts la radicalité utopiste et gauchiste, au PS la touche de sens des réalités qui sied à un parti qui aspire à prendre en main le destin des Français


MONDE

Le populisme en hausse chez les jeunes européen. Selon une étude britannique récente, les thèses dites « populistes » rencontrent une adhésion grandissante dans la jeunesse européenne. L’étude montre que la montée de l’islamisme constitue une source d’inquiétudes grandissantes. Il en est de même de la mondialisation, considérée comme destructrice des « droits de travailleurs ». Pour la jeunesse européenne, les partis politiques ont perdu le contact avec la réalité et sont incapables de répondre à leurs difficultés. L’étude met en évidence la profonde défiance des jeunes Européens envers leur gouvernement, les systèmes judiciaires et les institutions européennes. Un boulevard s’ouvre ainsi en Europe pour les partis populistes.

Kiosque Courtois du samedi 12/11/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Nucléaire militaire iranien : l’intervention occidentale se précise. Dans son rapport sur le nucléaire militaire iranien publié mardi, et consultable sur le site de l’Institut de sécurité scientifique international (Isis), l’Agence internationale de l’énergie atomique manifeste en termes diplomatiques, je cite « de sérieuses inquiétudes concernant une possible dimension militaire du programme nucléaire iranien ». Sans attendre les conclusions du rapport, le président israélien Shimon Pérès avait prévenu qu’une attaque militaire contre l’Iran était, je cite « plus proche que l’option diplomatique ». En réaction Mahmoud Ahmadinejad (photo) a  menacé de « punir » Israël en cas d’intervention, précisant que l’Iran était en mesure d’infliger de « sérieux dommages » aux Etats‑Unis. Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergei Lavrov, a déclaré, je cite, que toute frappe militaire contre l’Iran « serait une grave erreur aux conséquences imprévisibles ». Fin de citation.

Le nombre d’Américains vivant sous le seuil de pauvreté s’est élevé à 49 millions de personnes en 2010. Un niveau sans précédent dans l’histoire du pays. Au total, le Bureau du recensement conclut à un taux national de pauvreté de 16 % de la population totale et met en évidence un recul du taux de pauvreté chez les enfants et les Noirs, mais une augmentation chez les Blancs, les Asiatiques et les Hispano‑Américains, de même que parmi la population âgée.

Angela MerkelSix milliards d’euros : c’est le montant des baisses d’impôts qui viennent d’être annoncées en Allemagne. Alors que les mesures d’austérité décidées par François Fillon vont plomber le pouvoir d’achat des Français et entraîner notre pays vers la récession, Angela Merkel (photo) vient d’annoncer que l’Allemagne allait pouvoir procéder à des allégements fiscaux en 2013 et en 2014. « Nous voulons remercier les citoyens pour ce qu’ils ont concédé pendant la crise financière. » a benoîtement expliqué la chancelière. Une décision qui n’est sans doute pas exempte d’arrière‑pensées électoralistes, puisque le Bundestag doit être renouvelé en 2013.

Le ministère de la défense russe a décidé de ne plus s’approvisionner en fusils d’assaut de type AK-74. Lire Automat Kalashnikova, modèle 1974, aujourd’hui dépassé. Celui-ci équipe les troupes russes depuis, donc, près de 40 ans.  Son grand frère, l’AK 47, est le fusil d’assaut le plus populaire dans le monde. Coût très faible (seulement 220 euros au marché noir), grande fiabilité et grande facilité d’entretien, elle est l’arme préférée de tous les amoureux de la guérilla (désert, forêt, Neuf-Trois et autres endroits hostiles de la planète). Quelques-unes de ses caractéristiques pour faire rêver : vitesse du projectile : 710 mètres/seconde, cadence de tir : 600 coups/minute (plus fort que DSK) portée optimale : 450m, portée maximale : 1500 m, capacité : 30 cartouches, mais les bricoleurs peuvent monter à 45 voire 70. Quelque 100 millions d’exemplaires furent construits. Saddam Hussein en possédait une en or massif offerte par le roi d’Arabie Saoudite.

En cette période de 11 novembre, nous aurons une pensée pour nos Poilus. Oui, pour ces un million quatre cent mille Français qui ont donné leur vie sur les champs de bataille de la Grande Guerre pour que vive la France, soit 1000 morts par jour pendant les quatre années de cette monstrueuse tuerie.

Jean-Yves Le Gallou Comme l’écrit Jean-Yves Le Gallou (photo) sur le site Polémia.com, la mémoire française est davantage à Verdun qu’à Auschwitz. Si 27.000 de nos compatriotes juifs connurent le sort funeste que l’on sait durant la seconde guerre mondiale, l’hypermnésie cultivée à leur sujet à travers livres, films, conférences, et un travail mémoriel et de repentance omniprésent dans l’Education nationale et sur les chaînes du service public, ne doit pas nous faire oublier l’effroyable holocauste qu’à connu la nation française lors de ces quatre années qui ont bouleversé notre continent. A propos de la période 1914-1945, l’historien Dominique Venner parle à juste titre de guerre civile européenne. Ces trente années virent le déclin profond de notre Europe, déclin que d’aucuns souhaiteraient irrémédiable. Mais comme le dit également Dominique Venner, l’histoire est le lieu de l’inattendu. Croyons donc en notre Europe, et croyons donc tout particulièrement en la France.

 

Fichage des journalistes au pays de l’Oncle Sam

Fichage des journalistes au pays de l’Oncle Sam

10/11/2001 – 17h00
WASHINGTON (NOVOpress) –
Le site Internet participatif News Transparency, fondé par Ira Stoll – créatrice du blog conservateur Futureofcapitalism.com –, fournit des informations sur les carrières de centaines de journalistes, essentiellement américains pour l’instant.

Age, formation, parcours, pages personnelles et professionnelles, mais aussi préférences politiques… Bref, ces documents sont de véritables fiches de renseignement que les internautes sont invités à compléter ou à modifier. Un vrai travail de flic que n’auraient pas renié la Stasi et le KGB.

[box class=”info”]Crédit photo : capture d’écran du site “News Transparency”[/box]

Ce n’est pas la presse qui est malade, mais ceux qui la font [tribune libre]

Ce n’est pas la presse qui est malade, mais ceux qui la font [tribune libre]

09/11/2011 – 19h00
PARIS (NOVObreizh) –
Le 1er janvier 2012, l’édition papier de France-Soir aura vécu ; il ne restera que l’édition numérique avec une trentaine de journalistes. Ainsi disparaîtra le Paris-Soir de Jean Prouvost, rebaptisé France-Soir à la Libération.

Mardi 16 mars 2010

La nouvelle formule de France-Soir est fêtée au champagne (Cristal de Roederer et Ruinart rosé) avec toasts au foie gras et blinis au saumon (150.000 € pour cette réception au Georges, le restaurant parisien du centre Georges Pompidou). Une ambiance de fête quelque peu surréaliste par ces temps de crise de la presse. Aux commandes de cette énième tentative de relance : Alexandre Pugachev, 25 ans, fils du milliardaire russe Sergueï Pugachev.

crise dela presseIl n’y a pas le champagne qui coule à flot. L’argent également : une campagne de publicité à 10 millions d’euros confiée à Publicis, locaux au numéro 100 des Champs Elysées (Loyer à 80.000 euros par mois), embauche d’anciennes stars de la télé (PPDA empoche 10.000 euros par mois pour un mini billet quotidien d’un quart de page ; Laurent Cabrol touche 6.000 euros pour ses prévisions météo et Thierry Roland 2.500 euros pour sa chronique footballistique hebdomadaire). A Gérard Carreyrou le soin de rédiger des éditoriaux sarkozystes, histoire de donner un petit parfum « Pravda » au journal.

Vendredi 14 octobre 2011

Au cours d’une réunion  du comité d’entreprise, la direction annonce l’abandon de l’édition papier et le passage au tout numérique au 1er janvier. La situation se résume en quelques chiffres : « J’ai investi au total, en compte courant, plus de 70 millions d’euros » explique Alexandre Pugachev (Le Figaro Economie, 15/16 octobre 2011). Malgré ces injections de capitaux, les résultats ne sont pas au rendez-vous. La diffusion « est aujourd’hui stabilisée à 40.000 exemplaires, dont 35.000 ventes au numéro. Or notre objectif était d’atteindre 100.000 exemplaires pour intéresser le marché publicitaire, puis 200.000 exemplaires pour atteindre l’équilibre. C’est irréalisable ». Evidemment on est loin de l’époque où les ventes du quotidien dépassaient le million d’exemplaires (1953-1961). Avec un pic à 2,2 millions d’exemplaires à l’occasion de la mort de Charles de Gaulle. C’était avant l’hégémonie de la télévision.

Depuis l’époque Hersant, Pugachev est le cinquième repreneur. Tous ont échoué. Les explications avancées apparaissent toujours les mêmes : domination de la radio et de la télévision, internet, concurrence déloyale des journaux gratuits, coût excessif de la fabrication de la presse en France à cause du syndicat du Livre CGT, nombre insuffisants de points de vente… Pourtant les ventes du Sun au Royaume-Uni et celles du Bild en Allemagne dépassent allègrement le million d’exemplaires…

Il suffit de feuilleter un exemplaire du Sun et un exemplaire de France-Soir pour comprendre là ou le bât blesse. Seul le premier mérite le qualificatif de « populaire », le second faisant figure de produit vaguement « généraliste ». A coup sûr, en France, il y a bien longtemps qu’on ne sait plus fabriquer des journaux populaires. Question de culture, mais aussi question de savoir-faire journalistique. Tous les jeunes qui sortent des écoles de journalisme rêvent de travailler au Monde…mais pas à France-Soir. Et encore moins dans la rédaction locale d’un quotidien régional type Ouest-France. De toute manière, sauf de rares exceptions, ils n’ont aucune envie de se salir les mains – et de se fatiguer – avec des investigations poussées, des scoops et des scandales. Réécrire des dépêches d’agence ou interroger au téléphone le service de presse de l’Elysée entre d’avantage dans leurs cordes.

Pourtant les recettes du journalisme populaire sont bien connues : faits divers, potins sur la télé (« combien gagne Patrick Sébastien à France 2 ? ») et les pipoles (« DSK fréquentait le Carlton de Lille »), indiscrétions tous azimuts (« qui couche avec qui ? »), « unes » percutantes (« François Hollande va épouser Valérie Trierweiler »), infos pratiques (les bonnes adresses pour les dégriffés, les meilleurs sandwichs de Paris)… Bref, la vraie vie. Mais aussi des sujets pour lesquels le lecteur – banquier de chez Dexia ou vigile de chez Carrefour – n’a pas besoin de se prendre la tête. En résumé, du reposant, de l’amusant, du facile, mais aussi un sujet de conversation pour le bureau.

Ecole supérieure de journalisme de Lille. Pas vraiment la fibre populaire
Ecole supérieure de journalisme de Lille. Pas vraiment la fibre populaire

Malheureusement, « faire intéressant », c’est ce qu’il y a de plus difficile à réaliser en presse. Donner envie de lire – donc d’acheter –, identifier les centres d’intérêts des clients et leurs attentes, mettre en musique le vivant, le vécu et l’humain, ça ne s’apprend pas à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille. Etonner quotidiennement le lecteur ne figure pas au programme de Science-Po.

Faute de journalistes possédant la fibre populaire, il est impossible aujourd’hui, en France, de lancer un quotidien populaire. Pierre Lazareff (France-Soir)  et Alain Ayache (Le Meilleur) n’ont pas de successeurs. C’est ce qu’Alexandre Pugachev ne savait pas ; il a dépensé 70 millions d’euros pour l’apprendre.

Remercions le tout de même d’avoir donné du travail à 123 personnes, dont 75 journalistes – notons au passage qu’ils sont 700 au Bild  et 260 au Sun -, pendant près de deux ans. Mais après le 1er janvier, ils seront 89 à retourner chez « Paul Emploi ».

[box class=”info”]Crédits photo : Conrad Poirier licence CC ; Jean-Louis Swiners licence CC ; Velvet licence CC [/box]