Philippe Vardon et Christian Estrosi sur RTL [audio]

Philippe Vardon et Christian Estrosi sur RTL

Le journaliste de RTL est obligé d’admettre qu’à Nice “dans ce quartier, c’est vrai que les commerces tenus par des Occidentaux sont de plus en plus rares. Reste un boucher au bord de la retraite” et ce boucher précise que “Le soir il y a des rassemblements partout”, “les clients déménagent”(autrement dit les “occidentaux” sont obligés de fuir leur propre sol).

Christian Estrosi considère les membres de Nissa Rebela comme des marginaux. Il est là juge et partie et ce n’est pas l’avis de l’historien des idées et politologue Stéphane François, qui dans l’émission “C dans l’air” de France 5 du 3 août dernier indique “Estrosi est carrément embêté avec” Nissa Rebela, “et Vardon est vraiment très fort de ce point de vue là”écouter sur Novopress ici).

Concernant les autres déclarations d’Estrosi puisque Vardon n’a pas pu répondre sur RTL, voici ce qu’il à répondu par écrit le jour même :

[box]Christian Estrosi a prétendu que Marine Le Pen avait accordé des investitures à des candidats de Nissa Rebela lors des dernières élections cantonales. C’est rigoureusement faux et tout le monde le sait très bien. Nous nous réservons le droit de déposer plainte en diffamation, et j’imagine qu’il en sera de même pour le Front National.

Christian Estrosi s’est défendu de vouloir organiser le 11 septembre un meeting contre Marine Le Pen. C’est pourtant exactement l’inverse qu’il avait déclaré en annonçant cette réunion, voulant en faire une démonstration de force pour se mesurer au FN.

Enfin, Christian Estrosi a prétendu que le conseiller municipal de La Colle-sur-Loup s’étant fait remarquer pour son imitation de l’accent maghrébin avait été suspendu de l’UMP « dans la minute » par ses soins. C’est une fois de plus totalement faux et tous les articles de presse depuis deux jours en attestent. Dans ce cas comme dans tant d’autre, Estrosi a fui ses responsabilités préférant refiler la patate chaude à Messieurs Luca et Condomitti.[/box]
[box class=”warning”]Photo : Christian Estrosi en Afrique ? Non à Nice, pour la fête du “Mieux Vivre Ensemble”[/box]

Philippe Poutou (NPA) : « On peut accueillir toute la pauvreté du monde » [audio]

Philippe Poutou : « On peut accueillir toute la pauvreté du monde »

05/08/2011 – 15h00
PARIS (Infos Bordeaux) –
Invité dans l’émission des Grandes Gueules sur RMC le 03 août 2011, le candidat du NPA à l’élection présidentielle de 2010 a confirmé la position du NPA sur l’immigration. A la question « peut-on accueillir toute la pauvreté du monde ? », le syndicaliste CGT de l’usine Ford de Blanquefort a répondu : « collectivement oui », rajoutant « le système doit pouvoir supprimer la misère ».

Le NPA a toujours refusé de considérer « l’immigration comme un problème ». Pour le parti d’extrême-gauche, « Le vrai problème, c’est le ferment raciste, instillé dans le corps social par un État acharné à briser tout ce qui pourrait ressembler à un front de classe et prompt à présenter comme une charge ou des ennemis potentiels des hommes et des femmes qui, venus d’ailleurs, vivent ici et travaillent ici ». Le programme de l’ancienne LCR précise même : « L’immigration est une richesse pour la France ».

Dans le dernier sondage BVA concernant l’élection présidentielle, Philippe Poutou obtiendrait le très faible score de 1%. Sur ce sujet, comme sur beaucoup d’autres, les propositions du NPA ne semblent pas en adéquation avec les attentes des Français.

La gauche milliardaire – Les Badinter, l’anti bling-bling

La gauche milliardaire - Les Badinter, l’anti bling-bling

Ils forment un joli couple de retraités, Robert et Elisabeth. Lui, du barreau et de la politique ; elle, du féminisme. Presque cinquante ans de vie commune, trois enfants et ils s’aiment comme au premier jour, avec la même fraîcheur. Vie privée décente et retenue publique, charme et discrétion. Voilà qui nous éloigne du clinquant habituel des nouveaux riches du PS. L’anti-bling-bling a élu domicile chez les Badinter.

Héritière du groupe Publicis, fondé par son glorieux père, Marcel Bleustein-Blanchet – l’illustre Gaudissart des Trente Glorieuses, celui qui a vendu à des Français médusés par tant d’abondance la société de consommation –, Elisabeth se classe au 56e rang des plus grosses fortunes de France, selon le magazine « Challenges » : 652 millions d’euros, 10 % du capital de Publicis, dont elle préside le conseil de surveillance avec une mâle assurance. Question de chromosomes sûrement.

Car le féminisme d’Elisabeth est à courant alternatif. Les bimbos siliconées et les pouffes peroxydées, sévèrement bannies de sa production intellectuelle, redeviennent subitement de précieux auxiliaires publicitaires dès lors qu’il s’agit de faire grimper les ventes de déodorants et de voitures. Homo duplex, disait Buffon, l’homme est double. Les femmes aussi. Que l’homme qui est sans contradiction leur jette la première pierre !

Robert et Elisabeth, c’est comme un vélo en tandem : il y en a un qui pédale et un autre qui guide. Attention cependant, ne pas se fier aux apparences : la femme libérée ne l’est pas tant que ça. Chez les Badinter, c’est la suffragette qui trime ; et c’est le ténor du barreau qui ramasse les lauriers. Robert a beau avoir un physique de choriste fluet et longiligne, dès qu’il prend la parole, il fait jouer sa voix de bronze comme un premier prix du Conservatoire. Le résultat est impressionnant. A vous donner la chair de poule. C’est que l’ex-garde des Sceaux et président du Conseil constitutionnel est une autorité morale, héritier en filiation directe de Montesquieu et Condorcet.

Nous, malheureux que nous sommes, n’avons qu’une conscience. Celle de Robert est si grande qu’il en a fait son métier. Il est droit, les hommes sont tordus, il va les redresser –au nom du Bien, cela va sans dire (même si c’est mieux en le disant). Les Droits de l’homme sont ses tables de la Loi, dont il est le Moïse guidant l’humanité arriérée vers la Terre promise de l’Etat de droit. Tu condamneras la peine de mort, tu dépénaliseras l’homosexualité, etc. C’est beau comme un film de Cecil B. DeMille.

A travers des gens comme les Badinter, on mesure combien les socialistes ont perdu le peuple. Qu’est-ce qu’un ouvrier de chez Renault ou un maçon du Poitou-Charentes ont à faire de l’abolition de la peine de mort ? D’abord, en ces matières, ils sont généralement pour les solutions expéditives. Ensuite, ils ont d’autres soucis quotidiens que les débats oiseux qui agitent les dîners en ville.

Comment être socialiste quand on a 750 millions d’euros d’argent de poche ? Il n’y a qu’une seule réponse : transformer la gauche en un parti libéral-progressiste à l’américaine.

En réalité, la gauche parisienne ne mène plus que des combats compatibles avec son train de vie et ses réflexes culturels – hier la peine de mort, aujourd’hui l’homoparentalité. C’est le triomphe de la gauche morale, avec les Badinter ; immorale, avec les DSK et autres Julien Dray. Pour le social, mieux vaut s’adresser directement à Pôle emploi et à Marine Le Pen.

François-Laurent Balssa

[box class=”warning”]Article paru ce mercredi dans “Minute” du 3 août. En kiosque ou sur Internet.[/box]

Novopress dans le Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie [audio]

Novopress dans le Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie

Le Libre Journal des Lycéens du samedi 30 juillet, présenté par Romain Lecap, a été consacré à la chasse et à… Novopress.
L’émission avait été préenregistrée le 27 juillet.

– Dans “La chasse comme dernier refuge du sauvage?” intervenaient : Alexandre Hache, journaliste cynégétique, chasseur à l’arc, Antoine Chenel, journaliste spécialiste des arts de la chasse, et Dominique Venner, historien, directeur de la Nouvelle Revue d’Histoire (NRH).

– En fin d’émission (à partir de 67min38), Arnaud Naudin, rédacteur en chef adjoint de Novopress a présenté notre agence de presse et fait le point sur les nouveautés de sa dernière version.

[MEDIA not found]

Novopress Radio Courtoisie

Massacre en Norvège : les journalistes français se prennent pour des procureurs

Massacre en Norvège : les journalistes français se prennent pour des procureurs

30/07/2011 12h15
Paris (NOVopress) – Vous êtes “de souche”, blond, aux yeux bleus, vous avez le profil du gendre idéal, qui ne se fait pas remarquer ? Méfiez-vous, vous avez le profil d’un tueur en série, capable de massacrer seul des dizaines de personnes. Vous pensez que ces raccourcis grotesques ne peuvent être utilisés par des journalistes pour expliquer le massacre commis par Anders Behring Breivik. Détrompez-vous, ce sont des éléments avancés par le Figaro pour décrire le tueur norvégien. Ici et . Preuve manifeste d’une essentialisation du crime. Alors que ces mêmes journalistes ne cessent de proclamer qu’il ne faut pas établir de corrélation entre immigration et insécurité… À croire que certains sont plus criminels que d’autres.

Autre preuve flagrante d’un mauvais travail de police réalisé par les journalistes français, la volonté de montrer qu’Anders Behring Breivik était un militant néo-nazi. Bien entendu, pour établir un syllogisme fallacieux et des amalgames honteux entre néo-nazisme et critique de l’islamisation de l’Europe. Nous ne reviendrons pas sur les éléments apportés sur Novopress quant au fait qu’Anders Behring Breivik était partisan d’Israël et hostile au nazisme, un peu bizarre donc pour un néo-nazi. Non, comme pour le site droite(s) extrême(s), Anders Behring Breivik, tel un “loup solitaire”, se serait inspiré du livre manifeste de suprématistes blancs américains : les Carnets de Turner. Or, d’une part, rien, dans son manifeste, Anders Behring Breivik ne montre qu’il est suprématiste. Mais surtout, comme l’ont révélé plusieurs articles de la presse… étrangère, Anders Behring Breivik a plutôt repris de larges extraits du terroriste anti-techniciste Ted Kaczynski, alias Unabomber. Donc, rien de néo-nazi. Mais peut-on demander de l’objectivité à des journalistes auxilliaires de basse police ?

Et à ces opérations de basse polices s’ajoute bien entendu une chasse aux sorcières dont les derniers exemples les plus caricaturaux en date sont François Munier qui affirme : “En ce sens, il est grand temps que le gouvernement français réagisse plus vigoureusement contre les discours développés par les groupes d’extrême droite sur la Toile. Il est grand temps que le gouvernement prenne conscience des dangers que comporte le discours islamophobe et qu’il interdise des meetings semblables aux Assises contre l’islamisation de l’Europe tenues à Paris en décembre dernier.” Ou Patrick Lozés, tout aussi ridicule, qui ose prétendre : “Ils sont bien nombreux, ces propagateurs de haine, ces apprentis-sorciers promoteurs d’apéros racistes qui font mine de ne pas voir le feu qu’ils allument. Désormais, nous ne pourrons plus dire ‘je ne savais pas’”.

Une photo libre de droits que Reuters crédite
Une photo libre de droits que Reuters crédite

À noter que certaines agences de presse ne manquent pas de culot, vu qu’elles ont osé établir des droits sur des photos d’Anders Berhing Breivik. Photos disponibles gratuitement sur son manifeste disponible en ligne et que Novopress avait proposé à ses lecteurs… La preuve en images ci-contre et ci-dessous.

Une photo libre de droits que l'AFP crédite
Une photo libre de droits que l'AFP crédite

Trust médiatique : TF1 prend le contrôle de “Metro”

Trust médiatique : TF1 prend le contrôle de Metro

29/07/11  21h00
PARIS (NOVOpress)
– Le groupe de médias français TF1 (appartenant à Bouygues) a annoncé qu’il contrôlait désormais en totalité le journal gratuit Metro France, grâce à l’acquisition des 65,7% du capital du quotidien qui n’appartenaient pas encore à TF1.

“Après avis favorable des instances représentatives du personnel concernées, le groupe TF1 annonce avoir finalisé ce jour l’acquisition des 65,7% du capital de Metro France détenus par Metro International, ce qui porte à 100% la participation de TF1”, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Cette nouvelle concentration médiatique est loin d’être négligeable, car Metro, premier journal gratuit distribué en France en 2002, est aujourd’hui le 2ème journal d’information du pays avec plus de 2,4 millions de lecteurs quotidiens et une diffusion moyenne de 760 000 exemplaires dans les 15 plus grandes villes de France.

Pas forcément une très bonne nouvelle pour la pluralité et la liberté de l’information en France…

Le réseau social Facebook est-il “transophobe” ?

Le réseau social Facebook est-il “transophobe” ?
Transexuel en quête d'identité ?
Transexuel en quête d'identité ?

29/07/11 – 14h00
PARIS (NOVOpress)
– La question peut paraître burlesque, pour ne pas dire largement grotesque, mais elle est pourtant très sérieusement posée par des associations activistes de “transgenres” qui reprochent au réseau social Facebook de n’offrir aux utilisateurs que la possibilité de définir son “genre” entre homme ou femme et non de pouvoir cocher les deux cases et encore moins aucune.

Cette atroce discrimination est dénoncée avec virulence par le mouvement LGBT AllOut.org, qui a décidé de lancer une campagne pour protester contre cet état de fait, estimant nécessaire la création d’une autre case, celle du troisième sexe, pour les personnes qui se perçoivent comme étant ni l’un, ni l’autre.

Ainsi, dans une entrevue accordée au quotidien Libération, Prerna Sampat, porte-parole du mouvement et transsexuelle, déclare : “Je préférerais vraiment me désigner comme ‘trans femme’ plus que comme ‘femme’ sur Facebook, puisque je me sens fière de mon identité transsexuelle.”

Une urgence donc, qui ne serait, toujours selon la porte-parole, qu’ “un petit changement pour Facebook mais ferait une très grande différence pour la communauté transsexuelle mondiale”.

Novopress invitée du Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie demain midi

Novopress invitée du Libre Journal des Lycéens sur Radio Courtoisie demain midi

Le Libre Journal des Lycéens du samedi 30 juillet de midi à 13h30 sera consacré à la chasse. Les participants : des journalistes spécialisés, des chasseurs et Dominique Venner qui continuera avec nous sa réflexion sur la chasse comme dernier refuge du sauvage.

En fin d’émission, un entretien avec Arnaud Naudin, rédacteur en chef adjoint de Novopress qui vient de faire peau neuve.

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.net/tempo/

Novopress Radio Courtoisie

Laurent Joffrin confond journalisme et délation

Laurent Joffrin confond journalisme et délation

26/07/2011 15h00
PARIS (Novopress) – Laurent Joffrin a soif de justice. En tout cas, il a soif de connaître et de désigner des coupables.

Tel est l’objet de son article paru sur le site du Nouvel Observateur : “Qui a inspiré le tueur de Norvège ?”. Le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire de la gauche caviar y mène une enquête partiale et biaisée, où il dédouane de manière un peu étrange le Front national, l’UMP, la Droite populaire et Claude Guéant. Certes, il considère que ces derniers sont innocents, mais leurs idées et actions ne lui semblent pas si blanc-bleu que cela.

Non, pour Laurent Joffrin, en France, il y a trois coupables, qui osent en plus utiliser Internet : “François Desouche, Bloc identitaire et Riposte laïque. Point de terroristes, évidemment, chez ces gens-là [sic, note de Novopress]. Mais une agressivité verbale telle qu’elle finit par distiller une sémantique de guerre civile.

Et cette “sémantique de guerre civile”, Laurent Joffrin la trouverait dans les commentaires publiés sur les sites associés à ces trois structures. Le hic, c’est que sur Novopress ou sur les sites du Bloc Identitaire, on cherche sans trouver ce que laurent Joffrin décrit ainsi : “‘les muzz’, mais aussi ‘les rats’ ou ‘les blattes’”.

Ensuite, Laurent Joffrin, par des amalgames douteux, met en corrélation des sites qui décrivent les méfaits du multiculturalisme et un homme isolé. Or, les articles de ces trois sites incriminés n’ont jamais fait l’apologie du terrorisme ou de l’appel au meurtre. De plus, faut-il rappeler, comme le fait Fdesouche, à Laurent Joffrin qu’à l’époque où il dirigeait Libération  Vittorio de Filippis, ancien directeur de la publication du quotidien, était interpellé à son domicile suite à une plainte en diffamation pour un commentaire publié sur le site du journal ? À l’époque, les syndicats de journalistes (SNJ, SJ CFTC, SJ FO, USJ CFDT, SNJ CGT) avaient signé un appel commun dénonçant “cette nouvelle atteinte à la liberté de la presse” et appelé à manifester devant le Palais de justice de Paris.

D’autant que Laurent Joffrin cherche souvent à dédouaner l’islam du terrorisme islamiste et l’immigration de l’insécurité. N’y voyant que des actes individuels n’engageant pas une communauté ou un groupe.

C’est pourquoi, comme l’a décidé le Projet Apache, il faut réaffirmer : “Pas plus qu’un attentat ‘islamiste’ ne justifie la stigmatisation d’une religion entière, pas plus que les crimes de Richard Durn n’induisent la responsabilité idéologique de la direction des Verts, pas plus que les exactions tortionnaires d’un Fofana ne sont imputables à la communauté noire, les actes meurtriers d’un dément présumé ‘d’extrême droite’ (bien que franc-maçon, admirateur de Churchill et pro-israélien…) ne peuvent être liés sans malhonnêteté crapuleuse aux engagements et à l’action légale et patriotique d’une foule chaque jour plus nombreuse d’hommes et de femmes soucieux de l’avenir de leur peuple et de la défense de leur identité.
Pour la sérénité et l’honorabilité du débat public, il apparaît impérieux de rompre avec l’actuelle détestable tendance consistant à récupérer des faits divers et des drames ressortant généralement de la pure psychiatrie pour les utiliser à des fins de basse politique.
Le Projet Apache dénonce avec la plus grande vigueur les vautours du ‘politiquement correct’ qui cherchent à faire leur nid sur les cadavres encore chauds de nos frères norvégiens et en appelle au sens de la responsabilité de tous les honnêtes gens, au delà des étiquettes partisanes, pour que cesse l’inepte et calomnieuse campagne de culpabilisation des patriotes et identitaires européens !”

TF1 : des bénéfices en hausse de 60% au premier semestre

TF1 : des bénéfices en hausse de 60% au premier semestre

26/07/11 – 13h00
PARIS (NOVOpress)
– La « vente de temps de cerveau disponible pour la publicité » est une activité fortement rémunératrice.

En effet, le groupe de télévision français TF1 a publié mardi un bénéfice net en hausse de 60% à 118,6 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros. Ces chiffres concernent le premier semestre 2011.

Ce bénéfice net est supérieur aux prévisions des analystes dans un contexte économique instable.

Pour l’ensemble du groupe TF1, les recettes tirées de la publicité progressent de 4,7% à 905,2 millions d’euros. Le résultat opérationnel s’élève lui à 186,5 millions d’euros au premier semestre, ce qui permet au groupe d’améliorer son taux de marge opérationnelle, qui atteint 14,6% sur les six premiers mois de l’année, contre 8,1% sur la même période un an plus tôt.

Reuters ne sait pas ce qu’est l’école de Vienne

Reuters ne sait pas ce qu'est l'école de Vienne

24/07/11 – 12h50
PARIS (NOVOpress) – Un nouveau Bobard d’or ? En tout cas, l’auteur de cette dépêche Reuters consacrée au portrait d’Anders Behring Breivik peut largement y concourir. En effet, pour ce journaliste, l’école de Vienne est : “opposée à l’extension de l’islam, qui pourrait faire référence à l’arrêt de la conquête ottomane à Vienne en 1683.” (sic) Alors qu’il s’agit d’un des courants du libéralisme économique, également appelée école autrichienne.

Reuters ne sait pas ce qu'est l'école de Vienne

Robert Ménard animera la matinale de Sud Radio

Robert Ménard animera la matinale de Sud Radio

23/07/11 – 12h30
PARIS (NOVOpress)
– Evincé de RTL pour crime de liberté de ton et d’expression, l’ancien président-fondateur de Reporters sans frontières, Robert Ménard, animera la matinale de Sud-Radio à partir du 18 août.

Par ailleurs, pour la première fois de son histoire, Sud Radio émettra sur une fréquence parisienne (99,9 FM).

Le fondateur de Reporters sans frontières avait vu son contrat non renouvelé en juin dernier après un an de collaboration avec RTL en raison, notamment, de “certaines de ses prises de position.”

Il occupera l’antenne tous les jours entre 7h00 et 8h30 et “invitera des personnalités et des auditeurs à débattre et à échanger en direct avec lui”.

Le Pentagone entend contrer la propagande anti-USA sur les réseaux sociaux

Le Pentagone entend contrer la propagande anti-USA sur les réseaux sociaux

20/07/11 – 18h15
WASHINGTON (NOVOpress)
– Le minsitère de la Défense américain entend désormais plus et mieux agir sur la Toile pour contrer la propagande hostile aux Etats-Unis. Au tour des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) d’être sous le contrôle vigilant des cyber-soldats de l’Oncle Sam.

Et ce par le biais de son organe de recherche en technologie, le Darpa. Le but : détecter “les messages volontairement trompeurs et la désinformation”. Les acteurs : des experts que le Darpa souhaite recruter via un appel à un candidature. Budget : 42 millions de dollars sont prévus.

Le Pentagone entend surtout “prévenir” des révoltes qui se se développent via Facebook ou Twitter, comme les “révolutions” en Tunise ou en Egypte. Histoire que ces révoltes n’aboutissent pas à mettre en place des régimes hostiles aux USA.

Mais les Etats-Unis étaient déjà présents sur ces réseaux sociaux puisque plusieurs “révoltés” tunisiens ou égyptiens, qui utilisaient Facebook ou Twitter, ont été formés par le département d’Etat.

Quand Arnaud Lagardère fait rire le web [vidéo]

Quand Arnaud Lagardère fait rire le web [vidéo]

21/07/2011 – 06h00
PARIS (NOVOpress) — Parfois, bien peu de choses suffisent sur internet pour vous donner une célébrité malheureuse dont les bénéficiaires se passeraient volontiers. C’est ce qui est arrivé au millionnaire et chef d’entreprise Arnaud Lagardère et à sa nouvelle compagne Jade Foret, à partir d’une vidéo tournée pendant un “shooting” : soucieux de mettre en scène leur nouvelle idylle pour le périodique belge Soir Magazine, les tourtereaux ont gratifié malgré eux les internautes d’une vidéo insolite, qui est en train de faire le tour de la planète et suscite les commentaires peu affables des journalistes comme des internautes. Nous laissons le soin aux lecteurs de Novopress d’en juger par eux-mêmes…

[youtube width=500]JQ3aQUBoFPs[/youtube]

Hanoï Jane rattrapée par son passé

Hanoï Jane rattrapée par son passé

20/07/2011 – 16h00
PARIS (NOVOpress) — L’actrice et ancienne militante d’extrême-gauche américaine Jane Fonda, qui durant la guerre du Viêt-Nam avait choisi le camp communiste, a été de nouveau exclue il y a quelques jours d’un programme de télévision à la suite d’une campagne de protestations de téléspectateurs.

Prime Time : Making the Most of Your Life
Prime Time : Making the Most of Your Life

Jane Fonda était en effet invitée le samedi 16 juillet 2011 à un programme de la chaîne QVC pour faire la promotion de son livre Prime Time : Making the Most of Your Life. Devant la levée de boucliers suscitée par sa venue auprès des téléspectateurs, la chaîne a déprogrammé l’entretien.

A partir des années 1980, la pasionaria de la gauche américaine a progressivement abandonné son engagement dans la lutte des classes pour redécouvrir les avantages du capitalisme le plus effréné. Son parcours n’est pas sans parallèle avec celui des militants d’extrême-gauche français issus de mai 1968, qui aujourd’hui siègent dans les conseils d’administration et payent l’impôt sur la fortune.

Alors qu’en France et plus généralement en Europe les libertaires recyclés en libéraux bénéficient d’une impunité morale totale, ce n’est pas le cas aux États-Unis.

Une enquête discrète menée par la chaîne auprès d’un échantillon de téléspectateurs mécontents a révélé que Jane Fonda reste associée auprès de nombreux Américains avec l’image de la militante qui, au cours d’un voyage à Hanoï, s’est laissée photographier sur l’affût d’un canon antiaérien tirant sur les avions de l’US Air Force et de la Navy.

Peut-être un jour en Europe demandera-t-on des comptes à ceux qui, de longues années durant, ont été aux côtés des bourreaux qui torturaient et tuaient sans scrupule des millions de victimes.