La presse tunisienne au sujet de la place “Mohamed Bouazizi” rebaptisée à Paris

L’action des membres du Projet Apache et du Bloc Identitaire Ile de France qui mardi à Paris ont rebaptisé la “Place Bouazizi” de Delanoë, en  “Place des soldats français sacrifiés !” a déjà eu un écho dans au moins 2 médias tunisiens.

Webdo.tn indique :

[box]Ces militants […] estiment que cet hommage au déclencheur de la révolution tunisienne est une véritable provocation alors que 69 soldats français sont déjà tombés, en terre afghane, dans l’oubli. En ce sens, ces militants estiment que la France doit rendre hommage à ses martyrs avant de penser à ceux de la Tunisie. […]

Ils ont déposé plusieurs plaques, dans ce 14éme arrondissement, rebaptisant la Place Bouazizi en Place des soldats Français sacrifiés. Près de 300 tracts ont également été distribués et ce, sous les encouragements des Parisiens. […][/box]

Quant à Tunis Tribune, il se borne à reproduire la publication de Novopress sur cette action mais illustre le sujet de cette vidéo :

Apéro “saucission-vin rouge”, Laurent Joffrin s’en prend aux Identitaires

Dans un article titré “Apéro saucission-vin rouge (sic) : la droite à front bas” (ci-dessus copie d’écran du 14/7/11 à 14h, cliquer dessus pour l’agrandir), publié dans Le Nouvel Observateur en ligne le 13 juillet, Laurent Joffrin s’en prend aux Identitaires et à Riposte laïque pour leur influence (mauvaise bien sûr !) sur La Droite populaire :

[box]Pour le 14 juillet, cette phalange de députés UMP [La Droite populaire] qui se situent à la droite de Sarkozy a organisé un apéritif “saucisson pinard” en l’honneur du vieux pays. Les commensaux de cette sauterie identitaire assurent qu’ils veulent seulement mettre en avant des produits régionaux de la belle France. En fait, on a très bien compris qu’il s’agit d’importer au Parlement les initiatives de groupuscules d’extrême-droite – le Bloc identitaire ou Riposte laïque – qui ont organisé ici et là des apéritifs “saucisson pinard” avec deux produits dont ils supposent que les musulmans ne les consomment pas, de manière à bien marquer que les fidèles de l’islam n’ont pas, à leurs yeux, leur place en France.[/box]

L’incertitude sur le mot saucisson dans cette publication est-elle une erreur due au fait que Laurent Joffrin et Le Nouvel Observateur ont tellement perdu leur identité française qu’ils ne connaissent plus le saucisson (malgré le front haut de Laurent Joffrin) ? Ou bien cela pourrait-il être fait intentionnellement pour symboliser une rupture du “pacte social” qu’ils attribuent à cet événement ?

Source de l’extrait : Le Nouvel Observateur.

Bordeaux : le journal Sud Ouest condamné pour diffamation à l’égard de l’école Saint Projet

Bordeaux : le journal Sud Ouest condamné pour diffamation à l’égard de l’école Saint Projet

13/07/2011 – 20h00
BORDEAUX (Info Bordeaux) – Le 14 août 2010, le journal Sud Ouest publiait, sous le titre « Nouveau culte à saint Eloi », son quarante-septième article sur l’affaire « des Infiltrés » mettant en cause l’école Saint Projet. Le journal y prétendait que l’émission démontrait qu’avaient été enregistrés “des propos racistes enseignés par les professeurs et répétés par les élèves scolarisés au collège” . Le simple visionnage du montage réalisé par France 2 aurait suffit au quotidien pour se rendre compte qu’il s’agissait d’une calomnie comme vient de le juger le Tribunal correctionnel de Bordeaux.

En effet, à la suite de cet article, l’Association d’Education Populaire Saint Projet, ainsi que huit professeurs, assignait, par l’intermédiaire de son avocat, Maître David Dassa Le-Deist du barreau de Paris, le journal en diffamation.

Le journal Sud Ouest condamné pour diffamation à l’égard de l’école Saint ProjetCelle-ci a été retenue par le Tribunal correctionnel de Bordeaux qui l’a condamné au paiement d’une amende de 2.000 €, à 1.000 € de dommages et intérêts par partie civile, 300 € au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale et à la publication du dispositif de la décision dans ses colonnes et sur son site internet dans les 10 jours à compter de la signification, assortie d’une astreinte de 100 euros par jour de retard, soit près de 15.000 €. L’excuse de bonne foi plaidée par le journal, dont il faut rappeler qu’un des pigistes a été condamné pour avoir démoli la vitrine d’un libraire catholique situé en face de l’Eglise Saint Eloi (photo), n’a pas été retenue par les juges. A noter que le journal Sud-Ouest a décidé de faire appel.

Ainsi, les conséquences de l’affaire des Infiltrés n’en finissent pas. Ce ne sont pas forcément celles qu’attendaient la société CAPA et la chaîne France 2 qui sont actuellement sous le coup de plusieurs instructions judiciaires pour diffamation publique. Après l’abbé Laguérie qui avait dû citer le JDD en diffamation avant que ce dernier présente ses excuses publiquement, c’est au tour de l’école Saint Projet de se faire rendre justice après la diffusion de la manipulation des Infiltrés.

[box class=info]Photos : © info-bordeaux.fr – source[/box]

L’actualité évolue, Novopress aussi !

L’actu bouge, Novopress aussi !

Créé en 2005 – six ans déjà ! – pour diffuser une information libre, alternative et sans concessions, Novopress vient de faire peau neuve. Cette nouvelle interface se veut plus ambitieuse, en prise directe avec l’actualité. Mais nous avons aussi travaillé pour en faciliter l’accès à ses lecteurs.

Dans le même temps, l’équipe rédactionnelle s’est considérablement étoffée afin de garantir toujours plus de réactivité et plus d’exclusivités, ces infos que la grosse presse ne veut pas reprendre. Ce n’est pas un mythe. Faites-vous confiance à France Inter, au Monde ou au Nouvel Obs pour vous dire ce qui se passe réellement en France ? Non, bien sûr. C’est aussi pour cela que Novopress existe.

Nouveauté très attendue par nos lecteurs : les visiteurs peuvent désormais commenter l’actualité en réagissant aux articles publiés sur notre site. Cette refonte n’est toutefois qu’une première étape vers une véritable professionnalisation de votre média préféré.

Comme vous le savez, Novopress est un média indépendant animé par des bénévoles. Passer à la vitesse supérieure, s’engager à fond dans notre indispensable travail de réinformation entraîne un coût et requiert des moyens financiers importants.

Pour assurer notre développement, tant au niveau technique que rédactionnel, nous avons besoin de votre soutien.
Aidez Novopress à faire échec au bourrage de crâne, à dénoncer la lâcheté des grands médias qui se couchent face à l’islamisation rampante de notre société :
[list type=”check”]

  • En faisant un don du montant de votre choix ;
    https://fr.novopress.info/dons/
  • En souscrivant un abonnement. Les abonnements fonctionnent comme des dons automatisés chaque mois. Ils sont garants d’une plus grande autonomie financière et donc d’une meilleure visibilité sur les projets en cours de développement. Les formulaires de dons et d’abonnements sont accessibles sur le côté de chacune des pages de Novopress.
    https://fr.novopress.info/dons/

[/list]
[box class=warning]Ce sont vos moyens qui nous permettent d’engager le combat médiatique. Ne nous laissez pas sans munitions ![/box]

Islam : Le voile n'adoucit pas les mœurs ! [vidéo]

Islam : Le voile n’adoucit pas les mœurs ! [vidéo]

Afghanistan : deux députées afghanes en sont venues aux mains mardi 6 juillet en pleine séance à l’Assemblée, et ont dû être séparées par leurs collègues masculins alors qu’elles se battaient à coups de poings, de chaussure, de bouteille.

Linkfluence établit pour Le Monde une nouvelle cartographie de la blogosphère politique

Linkfluence établit pour Le Monde une nouvelle cartographie de la blogosphère politique

Lemonde.fr vient de publier une étude réalisée pour lui par la société Linkfluence (carte ci-contre). Et cette étude revient notamment sur l’évolution de ce que Le Monde appelle “l’extrême droite”.

Extraits :

“Un homme a théorisé l’utilisation politique du Net. Il a rédigé une sorte d’art de la guerre virtuel à l’intention de sa famille politique : Jean-Yves Le Gallou, qui fut l’un des cofondateurs du Club de l’Horloge (…) [Il] préside aujourd’hui la Fondation Polémia. Il est l’auteur des “Douze thèses pour un gramscisme technologique” – en référence au communiste italien Antonio Gramsci pour qui il n’y a pas de victoire politique possible sans hégémonie culturelle.”

“Ce message, deux sites Internet l’ont très bien compris : François Desouche et Novopress.” “Novopress (…) prend la forme d’une agence de presse qui relaye les informations mais surtout le discours des Identitaires. Ces derniers se sont fait une spécialité de la présence sur le Net.”