Les médias en servitude : quand Polémia met la médiaklatura en examen

Les médias en servitude : quand Polémia met la médiaklatura en examen

Polémia poursuit son travail d’analyse du phénomène médiatique. Après La tyrannie médiatique, le Dictionnaire de novlangue et le Dictionnaire de la réinformation, voici Les médias en servitude. Il s’agit d’une étude serrée de la médiaklatura, cette centaine d’hommes et de femmes qui donnent le la à l’opinion, cette sainte alliance du trotskysme de salles de rédaction et du capitalisme financier. Voici l’avant-propos de cet ouvrage.
Polémia.

Les médias en servitude : quand Polémia met la médiaklatura en examenEn principe la France est une démocratie.

Le suffrage y est libre. Le suffrage, sans doute, mais en est-il de même de l’information des électeurs ?

Assurément non ! Les médias asservissent et ils sont eux-mêmes asservis aux grandes puissances financières.

Derrière une façade de diversité, les grands médias scénarisent l’actualité selon la même grille de lecture, celle de l’idéologie unique qu’ils partagent : laisser-fairisme et libre-échangisme économique, cosmopolitisme et sans-frontiérisme, rupture de la tradition et révolution des mœurs. C’est la sainte alliance du trotskysme de salles de rédaction et du capitalisme financier. L’union des milliardaires et de la médiaklatura.

Le propos peut paraître polémique. Mais les faits accumulés dans cette étude, réalisée avec la collaboration de Claude Lorne, montrent, hélas, comment un tout petit nombre d’hommes a accaparé le contrôle des grands médias français.

Voici quels sont les acteurs majeurs de cette prise de pouvoir sur les esprits :

  • – les banques : cinq d’entre elles siègent au conseil d’administration de Bouygues, propriétaire de TF1 ; Rothschild contrôle Libération ; Lazard siège au Monde ; et le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel se partagent la Presse quotidienne régionale (la PQR) à l’est d’une ligne Amiens/Marseille ;
  • l’industrie du luxe et les grandes fortunes : Bernard Arnault, Serge Dassault, François Pinault, Martin Bouygues, Vincent Bolloré, Arnaud Lagardère, Claude Bébéar sont omniprésents;
  • – les grandes agences de communication et de publicité : Euro RSCG de Stéphane Fouks et Publicis de Maurice Lévy sont au cœur des stratégies d’influence adossées à de puissants budgets ;
  • les paladins de « l’antiracisme » : Louis Schweitzer (la Halde), Pierre Bergé (SOS-Racisme), Bernard-Henri Lévy donnent le ton ;
  • – les grands éditocrates : Erik Israelewicz, Laurent Joffrin, Nicolas Demorand, Denis Olivennes ont un rôle clé, celui d’assurer la cohérence entre les bailleurs de fonds et les soutiers de l’information.

En tout une centaine d’hommes dirige la machinerie qui règne sur les esprits. Il n’y a pas de chef d’orchestre clandestin. Mais tous ou presque participent au lieu de pouvoir le plus sélect de la classe dirigeante française : le Club Le Siècle. Cette classe dirigeante française n’a plus aujourd’hui ni vision nationale ni conscience européenne et n’est plus que la section française de la Superclasse mondiale (SCM).

Notre société est de plus en plus exigeante en matière de transparence. Cette transparence doit aussi s’appliquer aux médias : leurs auditeurs et leurs lecteurs, qui sont aussi des électeurs, doivent savoir d’où ils parlent pour connaître les arrière-plans financiers, commerciaux, idéologiques ou communautaires qui structurent leurs prises de position et qui expliquent la disparition de tout véritable esprit critique.

Ecartant toute polémique inutile, Polémia se borne à rassembler des faits. Des faits qui éclairent d’une lumière vive la médiaklatura.

Voici un ouvrage à lire en se rendant sur le PDF (cliquer ici). En raison de l’immense documentation, réunie par Claude Lorne, qui a permis d’en faire une véritable banque de données, Les médias en servitude peut être commandé (15 € franco de port) à : Polémia, 60 ter rue Jean-Jacques Rousseau, 92500 Rueil-Malmaison

[box class=”info”] Source : Polémia. [/box]

Image : 1re de couverture

Des actions des Identitaires vues par "Envoyé Spécial"

Des actions des Identitaires vues par “Envoyé Spécial” [vidéo]

Des journalistes de l’émission Envoyé Spécial de France2 ont filmé en immersion à l’intérieur du Bloc Identitaire, en particulier à Saint-Martin-le-Vinoux (Saint-Martin-la-Mosquée) et à La Traboule. Les journalistes de France2 donnent leur interprétation de ces images et interrogent aussi d’autres personnes de milieux différents qui luttent également contre l’islamisation de la France et de l’Europe.
Emission du 9/2/2012.

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Sarkozy et Hollande se retrouvent à la grand’messe du CRIF

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le dîner annuel du CRIF, Conseil représentatif des institutions juives de France, s’est tenu mercredi dernier devant un millier d’oligarques : membres du gouvernement, personnalités politiques de la majorité et de l’opposition, ambassadeurs, hauts fonctionnaires, hauts magistrats, dirigeants des médias, responsables religieux.

Il y avait les élus et les exclu. Côté exclus, les candidats d’extrême gauche et les écologistes ainsi que Marine Le Pen. Côté élus, les deux candidats officiels Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Une rencontre chaleureuse ? Eh oui, si l’on en croit une vidéo de MSN (ci-dessous) qui montre les deux compères tout sourire, se serrant la main, et plaisantant en se tutoyant. « Je me disais : pourquoi tout ce monde‑là ! » s’enquiert faussement le président. « Mais ce n’est pas pour moi ! », s’esclaffe‑t‑il en passant familièrement la main dans le dos de François Hollande. « Tu t’en vas maintenant ? » demande Sarkozy au candidat socialiste. « Non, non, non » répond ce dernier. « Alors tu veux faire une photo avec moi ? » demande le président à François Hollande.

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La phrase de la semaine est de BHL

« La France profonde, comme on dit, est une expression que je n’aime pas beaucoup », c’est ce qu’a déclaré mercredi Bernard Henri Lévy (photo entarté) sur France 5 dans l’émission de Patrick Cohen.

 

Les classes populaires ne veulent plus de Sarkozy

Selon une enquête Viavoice/Libération, les catégories modestes ne sont que 23 % à souhaiter la victoire du président sortant à la présidentielle.

Entre Nicolas Sarkozy et les « classes populaires », la rupture semble donc bel et bien consommée.

Face à ce désamour, comment réagit le camp présidentiel ?

Face à ces mauvais sondages, l’UMP tente une double stratégie. Tout d’abord elle multiplie les appels du pied en direction des électeurs du Front national. C’est l’explication de la récente sortie de Claude Guéant sur l’inégalité des civilisations.

Parallèlement, le parti présidentiel ressort les « ficelles » du « vote utile ». Tout en agissant pour tenter d’empêcher Marine Le Pen d’obtenir les 500 parrainages d’élus nécessaires à la validation de sa candidature. Un pari risqué.

Immigration : selon le quotidien « Le Monde » les chiffres officiels contredisent les annonces gouvernementales

Claude Guéant a récemment communiqué sur une baisse récente de l’immigration. Des chiffres démentis par le rapport annuel au Parlement pour 2011.

Selon ce document officiel les chiffres de l’immigration ont progressé depuis 2007. Le nombre total de premiers titres de séjour délivrés entre 2007 et2010 a bondi de plus de 7 %. Chaque année, quelque 200 000 personnes obtiennent ce fameux sésame pour s’installer en France. On est donc loin des annonces sur la baisse de l’immigration. Au niveau de l’immigration de travail, c’est même pire, +51 % d’augmentation depuis 2007 pour les immigrés extra‑européens !

Quid des régularisations ? C’est simple : traditionnellement, dans ce rapport annuel, il existe une ligne statistique qui permet de connaître leur nombre. Celui‑ci tourne généralement autour de 30.000. Cette année, et pour la première fois, la case « régularisations » n’est pas renseignée ! Tirez en les conclusions !

Signalons à nos auditeurs qui veulent en savoir plus, la tenue d’un colloque de l’Institut de géopolitique des populations, jeudi 16 février, salle de l’ASIEM, sur le thème : « Peut‑on raisonnablement calculer le coût de l’immigration ? ». Renseignements sur Internet.

Persécutions judiciaires contre François Desouche

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit François Desouche est le navire amiral de la réinfosphère sur Internet. Ce blog reçoit près de 100 000 visiteurs par jour. Mais François Desouche est dans l’œil du cyclone. Le lobby antiraciste a sorti l’artillerie lourde contre lui. Des poursuites ont été engagées par Arezki Dahmani, un militant antiraciste mis en cause dans diverses escroqueries. Et par France Terre d’asile, une association immigrationniste subventionnée. Une police et une justice zélée ont prononcé deux mises en examen d’un internaute arbitrairement mis en cause.

Pour Pierre Sautarel, le but est clair, je cite : « On veut l’étouffer financièrement et psychologiquement sous une accumulation de procédures diverses et variées tout en essayant de compliquer [ses] relations avec [ses] proches. » « Chacun doit savoir que le maintien en ligne du blog se fait au prix de gros ennuis et de graves pressions policières et judiciaires. »

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Une place Soljenitsyne à Paris votée malgré la réticence de la gauche

Mardi, le Conseil de Paris a voté l’attribution du nom d’Alexandre Soljenitsyne (photo), à une place près de la Porte Maillot. C’est un élu du Nouveau centre, Jérôme Dubus, qui a été à l’origine de cette idée, dans la mesure où il voyait en Alexandre Soljenitsyne, je cite : « Un brillant visionnaire ».

 

 

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les spectateurs plébiscitent un film favorable à l’armée française

Le film « Forces spéciales » retrace le combat d’une unité pour la libération d’un reporter pris en otage par les talibans en Afghanistan. Ce film a été mal reçu par la critique. Cinéma Teaser l’accuse d’un manichéisme rebutant et Télérama d’être un insoutenable clip à la gloire de l’armée. Il n’empêche, avec 205.000 spectateurs, c’est un succès. Beaucoup plus d’entrées en tout cas que pour le film « L’ordre et la morale » sur l’affaire d’Ouvéa. Ce film qui dénonce l’action de l’armée française en Nouvelle Calédonie avait pourtant bénéficié d’un exceptionnel soutien médiatique.

 

Monde

ACTA bloqué par la Pologne et la République tchèque

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit ACTA est un projet de traité international qui donnerait le droit aux détenteurs de copyright d’attaquer directement des sites Internet sans contrôle judiciaire. ACTA menace la liberté d’information et d’opinion sur la toile.

La Pologne, comme 22 autres pays européens, a signé cet accord. Mais des milliers d’internautes polonais ont manifesté. Ce qui a conduit le Premier ministre Donald Tusk (photo) à annoncer que son pays gelait l’accord multilatéral.

C’est maintenant au tour de la République tchèque de faire marche arrière après une vague de protestations dans plusieurs grandes villes. Le traité doit être voté par le Parlement européen probablement après le mois de juin et les débats risquent d’être enflammés.

Viktor Orban pointe du doigt Bruxelles au sujet du dépôt de bilan de la compagnie hongroise Malev

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Après la compagnie espagnole Spanair, c’est maintenant, la compagnie hongroise Malév, fondée en 1946, qui vient de déposer le bilan. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán (photo) a déclaré à ce sujet que « l’Union Européenne a enfoncé le dernier clou du cercueil de Malév ». Il dénonce la logique ultra libérale de l’Union européenne qui n’a pas permis au gouvernement hongrois d’aider financièrement la compagnie.

Grèce : le patriarche Ieronymos dénonce les « médecines mortelles » de l’austérité

C’est une démarche extrêmement rare. L’archevêque Ieronymos, chef spirituel de l’Église orthodoxe grecque, a écrit au Premier ministre Lucas Papademos. Le patriarche exprime ses préoccupations sur l’efficacité de la politique fiscale du gouvernement et ses conséquences pour le peuple grec.

Dans sa lettre, le patriarche critique aussi le rôle de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international dans le pays.

Pour le responsable religieux, si la Grèce devait consentir à de nouvelles mesures d’austérité, la situation deviendrait catastrophique, la médecine proposée se révélant un poison mortel. Un point de vue partagé par les ministres du LAOS, le mouvement national grec.

Russie : manifestations à Moscou contre Poutine, manifestations en province pour Poutine

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les médias de l’oligarchie ont largement relayé la manifestation qui a eu lieu samedi dernier à Moscou contre Poutine (photo). Généralement en minorant ou en passant sous silence les manifestations de soutien à Poutine. Le journal Le Parisien s’est même pris les pieds dans le tapis en illustrant un article anti‑Poutine avec la photo d’une manifestation pro‑Poutine… L’approche de la cérémonie des Bobards d’Or qui aura lieu le 20 mars suscite des vocations.

Mais quelle est la réalité de la situation ? Selon le blogueur indépendant Alexandre Latsa, un Français installé à Moscou, une partie des classes urbaines enrichies manifestent contre Poutine en particulier à Moscou ; en revanche, en province, ce sont les manifestants pro‑Poutine qui sont de loin les plus nombreux. Une réalité méconnue par les journalistes occidentaux.

Veto russe sur la Syrie

Comme la Chine, la Russie a opposé son veto à l’ONU à la résolution inspirée par les États arabes sunnites et les Anglo-saxons. Par la voix de son ambassadeur au Conseil de sécurité, la Russie a précisé que le projet de résolution restait « déséquilibré » en appelant « à un changement de régime » et en « encourageant l’opposition à rechercher le pouvoir ».

Poutine s’engage à protéger les chrétiens persécutés

Lors d’une rencontre politico religieuse, un membre du Patriarcat de Moscou a exhorté M. Poutine à réagir au problème de la persécution des chrétiens minoritaires dans certains pays, comme l’Irak mais aussi l’Egypte, le Pakistan et l’Inde. “N’en doutez pas” a réagi Poutine, avant de souligner l’importance de traiter ce problème au plan international.

« Pèlerin magazine » censuré au Maroc

Le dernier numéro hors série du Pèlerin, intitulé “50 clés pour comprendre l’islam”, voulait jouer la carte de l’œcuménisme et de la tolérance inter religieuse. Las, ce numéro ne sera pas diffusé au Maroc. Le gouvernement a décidé de le censurer au motif qu’il contiendrait une “représentation” du prophète Mahomet.

Une bien piètre récompense pour cette nouvelle tentative de présenter l’islam sous un jour avenant et « modéré ».

Présidentielle américaine : duel de milliardaires chez les Républicains

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les primaires républicaines tournent au duel de milliardaires. A ma gauche, Romney (photo) bénéficie d’une importante fortune personnelle, gagnée dans la finance et les fonds spéculatifs. A ma droite, son rival Gingrich est soutenu par Sheldon Adelson, la treizième fortune mondiale. Cet empereur des jeux de Las Vegas et de Macao finance la campagne de Newt Gingrich pour orienter en retour les prises de position du candidat. Ainsi, Newt Gingrich a déjà renoncé à évoquer dans ses discours la création d’un Etat palestinien. Son mécène, proche des Faucons israéliens, y est en effet farouchement opposé.

La Tunisie s’enfonce un peu plus chaque jour dans l’islamisme

Fin janvier, un député du parti islamiste au pouvoir, Ennahdha, créait la polémique. Il déclarait au Parlement qu’il fallait tuer par crucifixion, par démembrement ou bannir les manifestants qui bloquent le pays. S’appuyant sur les versets du coran, il a récidivé cette semaine en expliquant que : « C’est juste un simple constat de ce qui se passe maintenant : ce n’est pas un appel à la haine mais un appel à mettre fin à ces faits qui sont un crime envers le peuple et méritent un châtiment des plus sévères. ». Rappelons que plus de 40 % des électeurs tunisiens vivant en France ont voté pour le parti islamiste Ennadha. Les bobos parisiens qui rêvaient d’un après Ben Ali radieux et démocratique ont la gueule de bois : le « printemps arabe » n’est en effet rien d’autre que le réveil des démons musulmans.

Le chiffre du jour. C’est un triste record, 3.021

C’est le nombre de civils tués en Afghanistan… Selon la mission d’assistance des Nations unies dite UNAMA, le nombre de civils tués en Afghanistan en 2011 est supérieur aux années précédentes. Cela porte à près de 12.000 le total des civils morts depuis le début du conflit en 2007.

Du côté français, rappelons que 82 soldats ont trouvé la mort depuis le début de ce conflit.

La bonne nouvelle

La bonne nouvelle de ce kiosque est éditoriale : Lajos Marton, héroïque figure de l’insurrection anticommuniste de 1956 en Hongrie, dédicacera son livre « Ma vie pour la patrie » à la Librairie Facta, 4 rue de Clichy, Paris 9e, aujourd’hui de 14 h 30 à 18 heures.

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Samedi 11 février, 12 heures: Libre Journal avec les Jeunes avec Marine sur Radio Courtoisie

Samedi 11 février, 12 heures: Libre Journal avec les Jeunes avec Marine sur Radio Courtoisie

Samedi midi vous êtes pris!

Campagne électorale oblige, le Libre Journal des lycéens de Romain Lecap sur Radio Courtoisie reçoit deux membres de la jeune garde de Marine le Pen, David Rachline, conseiller régional de Paca, conseiller municipal de Fréjus, secrétaire national à la communication numérique et Julien Rochedy, président des Jeunes avec Marine.

Au menu :  un tour d’horizon des sujets d’actualité afin de mieux cerner leurs positions et nous nous intéresserons de plus près à leur engagement et au projet militant qu’ils proposent aux jeunes Français.

En fin d’émission, les chroniques habituelles ainsi qu’une toute nouvelle rubrique qui devrait faire sensation!

Le Libre Journal des Lycéens
http://librejournalromainlecap.over-blog.com/
http://www.facebook.com/Libre.journal.de.Romain.Lecap

Radio Courtoisie
http://www.radiocourtoisie.net/tempo/
http://radio-courtoisie.over-blog.com/

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr.

Les Bobards d’Or 2012 – Les prix de la désinformation médiatique – Envoyez vos Bobards d’Or

Les Bobards d’Or 2012, les prix de la désinformation médiatique – Envoyez vos Bobards d’Or !

APPEL A CONTRIBUTION : ENVOYEZ VOS BOBARDS D’OR

La troisième édition des BOBARDS D’OR sera organisée le 20 mars 2012 par Polémia. Cette cérémonie distingue et honore les journalistes les plus habiles ou les plus audacieux, ces désinformateurs du totalitarisme « doux » dans lequel nous baignons, ce système où les mensonges répétés à l’infini finissent par s’imposer dans les esprits et dictent les politiques de « droite » comme de « gauche ».

Polémia a ouvert une brèche, dans laquelle certains acteurs de la vie publique commencent à s’engouffrer. Certains osent, à sa suite, dénoncer la tyrannie médiatique, que ce soit Jean Quatremer avec son ouvrage à paraître sur les mensonges des médias dans l’affaire DSK, Francis Puyalte, un ancien du Figaro qui vient de publier L’Inquisition médiatique ou encore le film Les nouveaux chiens de garde. La désinformation et le mensonge médiatique imposent le politiquement correct, et c’est le rôle de Polémia de lutter contre cette tyrannie médiatique.

Pour récompenser les champions de la désinformation, les héros de l’idéologie dominante, les pourfendeurs de l’esprit critique, Polémia a besoin de vous ! Vous êtes au fait de l’actualité nationale ou internationale ? Vous avez jusqu’au 1er mars pour nous envoyer vos suggestions.

En plus des trois catégories traditionnelles (presse écrite, radio et télévision), Polémia remettra cette année un « Bobard de guerre ». Car, en temps de guerre, les médias se surpassent pour bombarder l’opinion publique d’énormes mensonges. Diabolisation, manipulation, désinformation, les médias se font complices du Système.

Parmi vos propositions, Polémia retiendra les cinq meilleurs mensonges des journalistes au service de la désinformation pour les soumettre à un vote sur Internet. Les trois premiers de chaque catégorie seront annoncés quelques jours avant la cérémonie du 20 mars, où le public les départagera. Réservez d’ores et déjà cette date !

Pour que votre Bobard puisse être validé, n’oubliez pas d’envoyer des références contrôlables. Il  faut des faits : date, lieu et circonstances, présentation de ces faits avec le nom du journaliste et celui du média concerné, sa date de parution ainsi que les distorsions relevées entre les faits et l’information donnée.

Envoyez vos propositions à: contact@bobards-dor.com

Ils seront bientôt en ligne sur le site officiel des Bobards d’Or –  http://www.bobards-dor.fr

*** Les résultats des Bobards d’or 2011 sont ici.
*** La vidéo intégrale (1h45) de la cérémonie des Bobards d’Or 2011 est visible ici (la vidéo ci-dessous ne comporte que quelques extraits).

« Les nouveaux chiens de garde », ou comment s'organise la caste qui nous dirige

« Les nouveaux chiens de garde », ou comment s’organise la caste qui nous dirige

En 1932, Paul Nizan bousculait l’ordre établi en publiant Les chiens de garde, véritable pamphlet contre la caste dominante et ses petits arrangements : collusion d’intérêts, philosophies éphémères, caste dominante, etc.

Nouvelle ère, nouveau style, l’Histoire nous a fort heureusement enseigné les erreurs à ne plus commettre… Vraiment ? Quatre-vingts ans après l’opuscule de Nizan sort Les nouveaux chiens de garde, un film/documentaire (sorti il y a quelques jours), œuvre « subversive » aux yeux du même ordre établi, tant il met en lumière des vérités dérangeantes sur les médias, ceux qui les possèdent et ceux qui les gouvernent.

« Les nouveaux chiens de garde », ou comment s'organise la caste qui nous dirige Liens humains et idéologiques entre journaux, médias, politiques, experts et responsables économiques : Pasqua embrassant Chabot, Joffrin ne voulant pas embarrasser Chirac, Baroin se mariant avec Drucker, Minc faisant des louanges à Cohen… Tout ce petit monde se connaît, s’apprécie et s’acoquine. Il se retrouve chaque dernier mercredi du mois Place de la Concorde lors du fameux dîner du Siècle. Ce club, très select, n’est accessible que par parrainage, et de ses réunions rien ne sort. Tout le gratin médiatique, politique et économique s’y réunit et… on n’en saura pas plus, hélas, bien qu’on puisse deviner ce qui s’y déroule.

Nous voyons dans ce merveilleux documentaire les fameux « experts » en véritables gardiens du dogme faire des pronostics aussi ahurissants que dogmatiques, des patrons et journalistes jouant à la chaise musicale avec les médias, les véritables détenteurs du pouvoir et de l’information que sont les grands groupes industriels et financiers, au sein des conseils d’administration desquels nous retrouvons d’ailleurs nos… « experts indépendants ».

Cette caste s’auto-entretient, s’organise en réseau, fait monter les têtes qui lui plaisent et coupe les autres. Néanmoins, nous pouvons nous interroger : pourquoi agir de la sorte ?

Il y a, comme toujours, des intérêts financiers, des réseaux inimaginables mais aussi, finalement, une idéologie : celle de l’ultralibéralisme et du mondialisme ; il est d’ailleurs rare de voir des personnalités très médiatiques, « expertes », défendre des positions allant à l’encontre de cette idéologie. Celle-ci s’accorde d’ailleurs très bien avec les intérêts des uns et des autres.

Nous pouvons aussi nous demander pourquoi un tel mode de fonctionnement est dangereux : le logiciel de cette caste est celui qui est en train de nous mener à la catastrophe ; il est dépassé, inadaptable, tenu par des gens passant leur temps à se tromper sur les pronostics (Minc, etc.). Que dire, de plus, d’un système fondé sur le mensonge, la désinformation, qui empêche la vérité d’exploser, d’apparaître au grand jour ? Quelle légitimité a cette caste pour décider du sort de pans entiers de notre pays ? Que dire de la liberté quand journalistes et politiques s’acoquinent sous le regard bienveillant de la finance et de l’industrie ?

Assurément dérangeant, ce documentaire synthétise extrêmement bien les liens qui unissent les représentants français de l’hyperclasse mondiale. Tout y est décrypté, résumé, mis en relief. Ce film aurait cependant pu aller encore plus loin : il ne parle pas des journalistes dissidents qui ont dénoncé ce système, il ne va pas jusqu’au bout dans sa dénonciation de l’idéologie dominante (immigration, métissage, etc.) et n’analyse pas l’ensemble des filtres qui permettent à la tyrannie médiatique de s’exercer.

Néanmoins, saluons un documentaire courageux, une initiative originale qui, espérons-le et malgré une diffusion assurée en quasi-totalité par les petits cinémas indépendants (1) et un faible budget communication, saura toucher un large public et éclairer nos concitoyens sur la mafia qui nous gouverne.

Louis Tode

[box class=”info”] Source : Polémia. [/box]

(1) Pour connaitre les lieux et horaires de projection et d’autres renseignements voir le site Internet du film.

Pourquoi éditer le livre "Apéro saucisson pinard" ? - Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia

Pourquoi éditer le livre “Apéro saucisson-pinard” ? – Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia [vidéo]

06/02/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Nous avons déjà présenté les raisons de l’écriture du livre “Apéro saucisson-pinard” sous-titré “L’islam, un débat qui rassemble”, débat entre Pierre Cassen, Christine Tasin et Fabrice Robert animé par André Bercoff.

Dans la vidéo ci-dessous Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia, explique les raisons qui l’ont poussé à éditer ce livre. Entre autres le fait qu’il avait été “refusé sans aucun motif réel autre que la trouille par les grands éditeurs parisiens auxquels il a été proposé, était une raison suffisante pour une publication aux éditions Xenia”.
On a fait remarqué à Slobodan Despot qu’en publiant ce livre sa maison d’édition serait marquée, il pense que “dans une société servile le moindre exercice de liberté vous marque et vous désigne.”

La sortie du livre est annoncée pour le 16 mars 2012. Une commande à un prix réduit (par rapport au prix après la sortie) peut être faite ici.

 

:: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

Ci-dessous l’annonce du livre.

Radio Courtoisie - Kiosque Courtois - Logo

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Intervention de Nicolas Sarkozy : des annonces de début de quinquennat pour un président sortant

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Pour de nombreux observateurs, les annonces-fleuves faite durant l’intervention télévisée présidentielle de dimanche dernier avaient quelque chose du catalogue de la Redoute. La plus spectaculaire étant l’augmentation de la TVA, qui passera en octobre de 19,6 % à 21,2 %. Certaines mesures sont très proches du programme de François Hollande dont le porte-parole a dénoncé le discours « brouillon » du président. Marine Le Pen avait par avance qualifié la TVA sociale, je cite : « de TVA patronale », menaçant le pouvoir d’achat en relançant l’inflation.

L’image de Nicolas Sarkozy s’est profondément dégradée dans l’opinion publique depuis quelques semaines… Et il s’agissait donc d’abord d’un exercice de com’ pour le président sortant. De nombreux dispositifs annoncés sont en fait des mesures de fond dont chacun peut se demander pourquoi elles n’ont pas été prises au début du quinquennat. Pour le directeur de la rédaction de BFM, les propos du président se résume, je cite : « à un grand bazar fiscal (…) décidé sur un coin de table au plus haut niveau de l’Etat pour des raisons politiques ». Un article du Monde  fait par ailleurs état des nombreuses hésitations et mensonges du président, entre autre sur l’emploi de l’expression « TVA sociale »

Un Nicolas Sarkozy sûr de lui et volontariste

C’est un Nicolas Sarkozy particulièrement « pugnace » qui a reçu mardi matin les parlementaires UMP et Nouveau centre à l’Élysée. « J’ai déjà gagné une présidentielle, j’ai de l’expérience, a lancé le président avec son habituel aplomb. Si vous croyez qu’on gagne sans mettre ses tripes sur la table, c’est que vous connaissez moins bien la France que d’autres ». Avant de conclure, bravache : « Vous allez voir ce que vous allez voir ! »

Parrainages : le conseil constitutionnel se prononcera avant le 22 février

Marine Le Pen a affirmé jeudi ne disposer que de 350 promesses de parrainage. La présidente du Front national réclame que les 500 parrainages exigés par la loi soient anonymes, une demande qu’elle avait déjà faite en novembre dernier et qui avait été rejetée par le Premier ministre, François Fillon au nom, je cite « de la transparence et de la démocratie » (sic). Actuellement, la liste des « parrains » est publiée au Journal Officiel. Alors que Marine Le Pen pèse au bas mot quelque 20 % des intentions de vote et que 70 % des Français souhaitent qu’elle soit en mesure de se présenter, le fait que les maires tremblent à l’idée que leur nom puisse apparaître sur la liste des parrainages du Front national en dit long sur les pressions qu’ils subissent de la part des appareils des partis du système et de leurs chiens de garde de l’extrême gauche. Ce qui n’empêche pas le ministère français des Affaires étrangères de donner des leçons de démocratie au Sénégal à l’occasion de la prochaine élection présidentielle dans ce pays, le porte-parole du Quai d’Orsay déclarant sans rire, je cite : « La France regrette que toutes les sensibilités politiques ne puissent être représentées ».

La présidente du Front national a déposé fin décembre un recours devant le Conseil d’Etat. Et le Conseil d’Etat a renvoyé jeudi au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par Marine Le Pen, estimant qu’elle remplissait les conditions juridiques requises. « Le Conseil d’Etat admet clairement que l’analyse que nous lui avons soumise est justifiée », a‑t‑elle déclaré, avant de poursuivre, confiante : « Je sais que le Conseil constitutionnel est une instance politisée mais je sais aussi que quand il s’agit de la démocratie dans notre pays, il y a des gens qui sont capables de l’impartialité nécessaire pour que l’intérêt commun l’emporte ». L’audience publique du Conseil constitutionnel se tiendra le 16 février. Réponse des « sages » avant le 22. Par ailleurs, dans son récent discours de Perpignan, Marine Le Pen a placé son parti au centre de la campagne. « Chacun de nos adversaires se positionne par rapport à nous, nous sommes en position de force ». « L’élection se fera comme un référendum sur le système mondialiste » « C’est stop ou encore ! » a‑t‑elle martelé.

Antiracisme : nouvelle extension du domaine de la corruption

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le 24 janvier, Charlotte, 20 ans, ex-salariée de la FIDL (Fédération indépendante et démocratique lycéenne, un pseudopode du Parti socialiste dans le monde lycéen) a déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile auprès du Tribunal de Grande instance de Paris pour détournement de fonds, abus de confiance, escroquerie, séquestration, harcèlement moral et vol. Les faits remontent au temps de l’affaire Julien Dray. Pendant plusieurs mois, Charlotte ne percevait aucune rémunération, hormis un chèque personnel de Dominique Sopo, président de SOS-Racisme, en guise, je cite « de dépannage ». La plaignante dénonce, je cite : « un système », dont elle a été un pion, « utilisé pour assainir des comptes suspects ».

La surreprésentation de la maçonnerie dans l’élection présidentielle

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le Point vient de livrer cette semaine une étude sur l’entourage des principaux candidats à la présidentielle. Selon l’hebdomadaire, la franc-maçonnerie y est largement représentée. Je cite : « Deux candidats mineurs à la présidence sont des francs-maçons déclarés : le candidat d’extrême-gauche Jean-Luc Mélenchon et la candidate dissidente de l’écologie Corinne Lepage ». Le Point a recensé pas moins de treize francs-maçons dans l’entourage immédiat de Nicolas Sarkozy, parmi lesquels les ministres des Finances, François Baroin, du Travail, Xavier Bertrand, de la Défense, Gérard Longuet, de l’Intérieur, Claude Guéant, de la Justice, Michel Mercier, des Sports, David Douillet, etc. Dans l’équipe de campagne de Hollande, Le Point a identifié dix francs-maçons, dont le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, les anciens ministres Michel Sapin et Jean-Yves Le Drian, le maire de Lyon, Gérard Collomb et le directeur de la communication du candidat socialiste, Manuel Valls.

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Forsane Alizza n’exclut pas la lutte armée

En début de semaine dernière, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a annoncé la dissolution de Forzane Alizza, une formation de musulmans non modérés, le ministre jugeant, je cite : « insupportable que dans notre pays un groupement forme des personnes à la lutte armée ». Un porte-parole du groupe, visiblement toujours en activité, n’a pas exclu le recours à la lutte armée contre la France.

« Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France »

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit C’est l’opinion formulée par le député UMP Philippe Meunier (photo), membre de la Droite populaire, dans une tribune libre publiée il y a une semaine dans le journal Libération. Je cite : « Sans une politique de réduction importante du nombre d’immigrés, la France ne pourra pas intégrer et assimiler les immigrés présents sur son territoire. Si cette politique n’est pas menée à bien avec la mise en place d’un certain nombre de mesures, la France devra faire face à moyen terme à de très fortes tensions ethniques et communautaristes qui pourraient remettre en cause la paix civile ». Fin de citation. Difficile de savoir si cette déclaration tient de la mercatique politique pour récupérer les voix du Front national ou de véritables convictions personnelles. Quoi qu’il en soit, elles montrent clairement que les dirigeants français s’attendent à ce que notre pays soit le théâtre de conflits ethniques majeurs dans les prochaines années.

 

MONDE

Le peuple russe largement favorable à un durcissement des lois migratoires

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Une très large majorité des Russes soutient les initiatives présentées par Vladimir Poutine concernant un durcissement de la politique migratoire du pays. Selon un sondage du centre d’étude de l’opinion publique, plus de 70 % des personnes interrogées prônent un durcissement de la politique d’immigration. On arrive même à près de 80 % lorsqu’il s’agit de valider l’idée de prévenir l’apparition d’enclaves ethniques fermées échappant à la loi en vigueur. 75 % des Russes interrogés seraient également favorables à un durcissement des règles d’enregistrement des travailleurs migrants et réclament des sanctions exemplaires en cas de violation. L’idée d’obliger les citoyens étrangers voulant devenir ou rester résidents en Russie à passer des examens de langue, de littérature, d’histoire et de droit russes est de son côté soutenu par un peu moins de 70 % des sondés.

Le Qatar et l’Arabie saoudite financeraient les insurgés islamistes syriens

Dans son édition du 26 janvier, le Times, quotidien de référence britannique, a publié une information tout à fait digne d’intérêt mais néanmoins passée inaperçue de la presse française. Selon cet article, l’Arabie saoudite et le Qatar ont conclu un accord secret pour financer l’opposition syrienne, notamment en ce qui concerne l’achat d’armes. Le Times tient cette information d’un opposant syrien – qui a demandé à garder l’anonymat, mais qui serait assez haut placé. Selon le journal, cet accord secret serait intervenu à l’issue de la dernière réunion des ministres des Affaires étrangères arabes, le 22 janvier au Caire.

Grande-Bretagne : le gouvernement opte pour une immigration sélective

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Damian Green (photo), ministre de l’Immigration de sa Gracieuse Majesté, vient d’annoncer des mesures de réorientation de la politique des flux migratoires du Royaume uni. Pour le ministre, je cite : « La clé absolue est de parvenir à une immigration plus faible en nombre, mais plus forte en termes de qualité et d’apports à la vie britannique ». Le Royaume uni, qui a atteint des seuils d’immigrés légaux et illégaux très importants, a ainsi refusé près de 385.000 visas l’année dernière et a pour objectif de plafonner à quelques dizaines de milliers les entrées dans les années à venir.

Le naufrage de la Grèce continue

Les cinq plans de rigueur successifs ne suffisent pas. Le gouvernement vient de voter une nouvelle baisse des salaires et des retraites. Avec une récession record et un taux de chômage de 18 %, la population s’enfonce rapidement dans la paupérisation. Des produits de première nécessité viennent à manquer. Avec l’hiver, des hôtels et des écoles sont réquisitionnés pour accueillir les sans abris toujours plus nombreux. Depuis une quarantaine d’années, leur réélection est la seule priorité des dirigeants. Les dérives syndicalistes et le clientélisme politique empêchent toute maîtrise de la gestion de la dépense publique.

L’Inde se passe du dollar pour acheter son pétrole iranien

Mis en place par les Etats-Unis et leurs vassaux pour sanctionner l’Iran, l’embargo unilatéral sur la vente de pétrole est en passe d’être détourné. L’Inde prévoit ainsi d’acheter son pétrole à l’Iran, non pas en dollars américains, devise interdite du fait de l’embargo, mais en or. L’Inde, mais aussi la Chine et la Russie, pourraient ainsi se fournir en pétrole sans passer par le dollar, dans le cadre d’opérations réalisées via des banques turques.

La Turquie menace l’Europe une nouvelle fois

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Mercredi, le Premier ministre turc a une nouvelle fois dénoncé le vote en France d’un texte de loi pénalisant la négation du génocide arménien. Pour Recep Erdogan (photo), cette loi constitue, je cite : « la manifestation grave d’un danger insidieux en Europe ». Avant d’ajouter : « Derrière cette loi (…) se cache une mentalité, une approche raciste indéniable. Pour cette raison, il ne s’agit pas d’une affaire qui concerne seulement la Turquie et la France mais d’une question directement liée à l’Europe, à l’Union européenne ». Fin de citation. Devant le congrès de son parti, le Premier ministre a prévenu que la Turquie, je cite encore : « n’est pas un pays qui restera silencieux et qui cédera devant la montée insidieuse de l’islamophobie et du racisme en Europe ».

Campagne choc et sexy du Vlaams Belang

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La dernière campagne du parti populiste flamand Vlaams Belang risque de faire plaisir aux hommes et un peu moins aux musulmans radicaux. On y voit en effet An‑Sofie, la fille du chef de file du parti, Filip Dewinter, poser sous un niqab généreusement ouvert. Avec ce slogan choc : « La liberté ou l’islam ? Oser choisir ».

Amis auditeurs, c’est sur cet aguichant niqab – une fois n’est pas coutume – que se clôt notre kiosque. Excellente dimanchade à vous ! Et à lundi, 7h15, pour votre prochain bulletin quotidien de réinformation, sur Radio Courtoisie

 

Le Monde ou le Maccarthysme journalistique français, par Bernard Lugan

Le Monde ou le Maccarthysme journalistique français, par Bernard Lugan

[box class=info]L’Africaniste français Bernard Lugan s’insurge, dans un article du 28 janvier dernier, des méthodes journalistiques d’un “grand quotidien du soir”. Novopress reproduit cette charge de cavalerie en règle d’un grand historien connu pour ses prises de position courageuses, et à contre-courant. [note de Novopress][/box]

Bernard Lugan

Bernard Lugan

Dans un article d’une rare partialité que Le Monde en date du 27 janvier 2012 consacre au Rwanda, MM. Christophe Ayad et Philippe Bernard me citent de la manière suivante :

« En 2004 il (Jean-Pierre Chrétien) a participé à une commission d’enquête citoyenne, mise en place par l’association Survie, pour dénoncer le rôle de la France. Cela a valu à Jean-Pierre Chrétien de virulentes attaques de l’historien Bernard Lugan, ancien maître de conférences à l’université Lyon-III, proche de l’extrême droite. Ce dernier a écrit plusieurs ouvrages pour innocenter François Mitterrand, l’armée française et l’Église catholique au Rwanda (François Mitterrand, l’armée française et le Rwanda, éditions du Rocher, 2005). Il a témoigné en faveur de génocidaires hutu poursuivis devant le TPIR ».

Le lecteur du Monde aura retenu trois choses :

1) Je serais « proche de l’extrême droite », jugement de valeur permettant de sous-entendre que je ne suis pas crédible et donc par avance disqualifié.

2) J’aurais écrit « plusieurs ouvrages pour innocenter François Mitterrand, l’armée française et l’Église catholique au Rwanda ». L’emploi du mot « innocenter » a son importance car il signifie que pour MM. Ayad et Bernard, le président François Mitterrand, l’armée française et l’Église catholique seraient coupables ou pour le moins complices de ce génocide…

Est cité à l’appui de cette affirmation un livre datant de 2005 dans lequel je défends très exactement le contraire de ce que prétendent me faire dire les journalistes du Monde. J’y reprends en effet en la développant l’idée centrale d’un précédent livre [1] qui est que les conditions du génocide résultent de l’engagement pro Hutu de l’Eglise catholique en 1959, puis de l’obligation démocratique imposée par François Mitterrand au président Habyarimana à partir de 1990… L’on chercherait en vain dans cette problématique une tentative visant à « innocenter » le président Mitterrand et l’Église catholique. Quant à l’armée française comme elle a quitté le Rwanda fin 1993, soit plus de six mois avant le début de ce génocide, elle n’a effectivement aucune responsabilité dans ce drame contrairement à ce que certains obligés de Kigali cherchent à faire croire.

Les journalistes du Monde sont donc pris en défaut de « bidonnage » car :

  • ils n’ont manifestement pas lu mon livre ;
  • ils tirent directement leurs « informations » de sites informatiques spécialisés dans les dénonciations de basse police ;
  • ils omettent en revanche de mentionner un ouvrage plus récent dans lequel je fais le bilan de la question, notamment à travers les travaux du TPIR [2].

3) J’aurais « témoigné en faveur de génocidaires hutu poursuivis devant le TPIR », ce qui serait la suite logique des points 1 et 2. En effet, qu’attendre d’autre d’un « proche de l’extrême droite » qui a osé écrire « plusieurs ouvrages pour innocenter François Mitterrand, l’armée française et l’Église catholique au Rwanda » ?

Le problème est que je n’ai jamais « témoigné en faveur de génocidaires hutu poursuivis devant le TPIR ». A quel titre d’ailleurs aurais-je pu le faire puisque je n’étais pas au Rwanda au moment du génocide et que je n’ai donc pas été le « témoin » des faits qui leur sont reprochés ? En revanche, connaissant intimement le Rwanda où j’ai enseigné et mené des recherches archéologiques durant plus de dix années, pays auquel j’ai consacré deux thèses dont un Doctorat d’État en six tomes, j’ai, pour ces raisons académiques, été six fois assermenté comme Expert par la Cour à laquelle j’ai remis des rapports totalisant près de 2000 pages [3]. Le document joint en annexe et qui émane du Greffe du TPIR permet de mettre en évidence la grave faute déontologique commise par les deux journalistes du Monde.

A leur décharge, il est utile de préciser qu’ils ignorent peut-être que le TPIR étant régi par les règles juridiques anglo-saxonnes, il n’y existe pas d’Experts de la Cour comme en France et que les Experts cités y sont proposés aux Chambres par les parties (Accusation et Défense). Pour chaque affaire, ces experts doivent renouveler leur accréditation, processus long et fastidieux au terme duquel ils sont soit récusés, soit acceptés et dans ce dernier cas, ce n’est qu’après avoir prêté solennellement serment qu’ils deviennent selon le terme anglo-saxon « Witness Expert ».

Le contre-sens fait par les journalistes du Monde pourrait donc s’expliquer soit par une désolante mauvaise foi, soit par une maîtrise incertaine de la langue anglaise ajoutée à des connaissances fragmentaires concernant la Common Law.

La « morale » de cette affaire est claire et elle tient en deux points principaux :

1) Nous avons ici la parfaite illustration du naufrage de la presse française qui a perdu une grande partie de sa crédibilité en raison de son Maccarthysme, du formatage et des insuffisances de ses journalistes. Cette presse militante et moribonde qui ne survit que par les aides de l’État et les abonnements institutionnels n’a d’ailleurs plus aucune influence à l’extérieur de sa niche écologique parisiano-conformiste.

2) Je ne ferai pas de droit de réponse et cela pour deux raisons : la première est qu’il serait caviardé et la seconde parce que je touche beaucoup plus de lecteurs et plus rapidement, avec un simple communiqué diffusé par internet. D’autant plus que nombre des visiteurs de mon blog font suivre mes communiqués à leurs réseaux, ce qui en démultiplie les effets.

Bernard Lugan, le 28/01/12
L’Afrique Réelle : www.bernard-lugan.com


[1] Rwanda: le génocide, l’Église et la démocratie. 234 pages, 22 cartes, Le Rocher, 2004

[2] Rwanda. Contre-enquête sur le génocide. 330 pages, 10 cartes, Privat, février 2007.

[3] Expert assermenté par la Cour dans les affaires Emmanuel Ndindabahizi (TPIR-2001-71-T), Théoneste Bagosora (TPIR-98-41-T), Tharcisse Renzaho (TPIR-97-31-I), Protais Zigiranyirazo (TPIR-2001-73-T), Innocent Sagahutu (TPIR-2000-56-T), Augustin Bizimungu (TPIR- 2000-56-T). Commissionné dans les affaires Edouard Karemera (TPIR-98-44 I) et J.C Bicamumpaka. (TPIR-99-50-T). La synthèse de ces rapports a été faite dans Rwanda : Contre-enquête sur le génocide. Privat. Bernard Lugan (2007)

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

La France a perdu son triple A

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le triple A, c’était le précieux talisman comme le disait Alain Minc, le conseiller de l’ombre de Nicolas Sarkozy. En fait, tous les indicateurs de l’économie et des finances françaises étant au rouge, notre pays ne méritait plus cette note. Depuis quelques semaines, l’exécutif anticipait d’ailleurs l’événement, à coups de déclarations lénifiantes. Marine Le Pen voit dans la décision de l’agence américaine Standard & Poor’s une validation de son projet de retour au franc. « On est entré dans la première étape de la spirale de l’éclatement de la zone euro » a ainsi diagnostiqué la présidente du Front national. Au‑delà des taux plus élevés dont la France devra s’acquitter sur les marchés, ce sont les collectivités territoriales, les établissements publics et les entreprises dont l’Etat est actionnaire qui vont eux aussi voir leur note abaissée. Mardi, la même agence Standard & Poor’s a déjà dégradé la note de la SNCF ainsi que celle d’EDF et sa filière RTE, plaçant par ailleurs Aéroports de Paris sous surveillance négative. La Caisse des Dépôts, l’Unedic, la ville de Paris mais aussi La Poste, France Telecom pourraient bientôt être affectés à leur tour. Une hausse des taux devrait entraîner pour les ménages une augmentation du coût du crédit immobilier et du crédit à la consommation.

La droite populaire tente de copier Marine Le Pen

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La Droite populaire, poisson‑pilote de l’UMP pour décourager son aile droitière de voter pour le Front national, poursuit sa stratégie en singeant de plus en plus effrontément le parti de Marine Le Pen. Ainsi, le député UMP Brigitte Barèges (photo) n’a pas hésité à utiliser l’expression « préférence nationale » pour l’accès à l’emploi. La « préférence nationale » est une des mesures phares du programme du Front national depuis de nombreuses années. Dans son projet électoral présenté le 19 novembre, le Front national propose d’appliquer cette « priorité nationale » pour l’emploi notamment. Ainsi, je cite : « les entreprises se verront incitées à prioriser l’emploi, à compétences égales, des personnes ayant la nationalité française. Les administrations respecteront également ce principe », peut‑on notamment lire dans le document présentant les projets du parti lepéniste. Rien de tel, bien sûr, dans le programme de l’UMP dont font partie Mme Barèges et ses amis de la Droite populaire.

Qualifiées naguère encore de « xénophobes » par la pensée unique, les théories protectionnistes ont le vent en poupe

La dictature libre-échangiste qui sévit depuis le début des années 80 vit‑elle ses derniers instants ? Dans leur livre « Inévitable protectionnisme », Franck Dedieu, Benjamin Masse‑Stamberger et Adrien de Tricornot dénoncent les dérives d’un système économique à la renverse. Dans les années 80, les tenants du libre échange nous promettaient une « mondialisation heureuse », avec une élévation planétaire du niveau de vie et une réduction des écarts salariaux.

C’était sans compter sur le nomadisme des grands groupes industriels qui trouvent toujours un pays aux coûts de main‑d’œuvre moins élevés. Ainsi, les travailleurs chinois vivent dorénavant sous la menace d’une délocalisation vers un voisin plus pauvre, comme le Vietnam par exemple.

Le corps électoral français semble séduit par les thèses protectionnistes. Selon un sondage Ifop de juin 2011, une large majorité de sympathisants socialistes, Ump, Vert et Front national sont favorables aux barrières douanières aux frontières de l’Europe. Jusqu’à l’avènement de la crise mondiale, la quasi‑totalité du personnel politique professait un avis négatif sur le protectionnisme. Alors même que Maurice Allais, seul prix Nobel français d’économie, en défendait le bien-fondé : « La libération des échanges n’est possible, n’est avantageuse, n’est souhaitable que dans le cadre d’ensembles régionaux économiquement et politiquement associés, groupant des pays de développement économique comparable » déclarait il en 1999 dans « La mondialisation ».

Sommet pour l’emploi : un simple coup de com’ du candidat Sarkozy

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le président de la République a présidé mercredi un énième « sommet sur l’emploi », rebaptisé pour la circonstance « sommet sur la crise ». Après une loi en faveur du travail et du pouvoir d’achat en 2007, un plan de relance de l’économie en 2008‑2009, un plan de réduction des déficits publics en 2011, il fallait bien une nouvelle initiative pour ne pas rester sur la dégradation du triple A de la France par Standard & Poor’s… Le président a annoncé la mise en œuvre à court terme de nouvelles mesures, dont beaucoup sont consensuelles : les emplois sans charges sociales pour les jeunes dans les très petites entreprises, le renforcement des effectifs de Pôle emploi, la facilitation du recours au dispositif de chômage partiel, l’intensification de la formation des chômeurs, TVA sociale, etc. Economisés sur d’autres postes de dépenses, ce sont environ 430 millions d’euros qui seront ainsi consacrés à l’emploi. Soit le même montant qu’en 2009, alors que la situation économique a nettement empiré, la compétitivité des entreprises françaises se dégradant aussi vite que le taux d’emploi. Difficile de comprendre pourquoi ces mesures, supposées salvatrices, n’ont pas été mises en place plus tôt ! Après cinq ans de présidence Sarkozy, les électeurs de droite ont des raisons d’être déçus par les résultats de l’incessant activisme présidentiel.

Le ministère de la Culture censure un historien

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit En novembre 2010, Guy Pervillé (photo), professeur d’histoire à l’université de Toulouse, est chargé par le ministère de la Culture de rédiger un article objectif sur la fin de la guerre d’Algérie. Intitulé « Commémorations nationales 2012 », le texte a été amputé de longs passages jugés historiquement incorrects. L’universitaire accuse aujourd’hui le ministère de l’avoir censuré pour la première fois en quarante ans de carrière. Les passages censurés évoquent notamment des violences perpétrées par le FLN contre la population française, après les accords d’Evian, accords qualifiés d’« utopie » par l’auteur.

MONDE

Triple A : Grande Bretagne sur le fil du rasoir, mais aussi l’Allemagne

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le Royaume-Uni, dont la dette et le déficit budgétaire structurel sont plus élevés qu’en France, redoute d’être le prochain sur la liste des déclassés de Standard & Poor’s. Si, pour leur part, les Allemands se réjouissent d’avoir conservé le triple A de la principale agence de notation, ils se gardent de tout triomphalisme. La France est en effet le premier client de l’Allemagne et la baisse de la réputation de votre principal client n’est jamais une bonne nouvelle. D’autre part, l’agence Egan-Jones, également américaine, vient de dégrader la note de nos voisins d’outre-Rhin, arguant entre autre de l’énormité de l’investissement financier de l’Allemagne dans le Fond Européen de Stabilité Financière, une Allemagne qui apporte à elle seule plus de 27 pour cents des 440 milliards d’euros de ce fonds, un effort financier gigantesque qui représente pour la première économie européenne la bagatelle de quatre points et demi de PIB. Sans le dire, tous les pays de la zone euro craignent que ce Fond Européen de Stabilité Financière soit aussi dégradé, alors qu’il est à peine mis en place. De son côté, l’agence Fitch s’apprête à dégrader six pays de la zone Euro d’ici la fin du mois de janvier, mais l’Allemagne n’est pas dans la liste de Fitch.

Vers un hiver islamo-bolchevique en Tunisie ?

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Samedi dernier, des milliers de Tunisiens se sont rassemblés dans le centre ville de la capitale pour commémorer le premier anniversaire de la chute de Ben Ali. Ce rassemblement populaire s’est vite transformé en conflit ouvert entre le parti islamiste Ennahda (photo) au pouvoir et les salafistes d’un côté, le parti communiste ouvrier tunisien et les laïcs de l’autre. Devant les marches du théâtre national salafistes et islamistes ont scandé « Mort à Israël ». Dans le camp adverse, on pouvait admirer des drapeaux rouges frappés de la faucille et du marteau, ainsi que des portraits de Che Guevara et de Nasser. Ambiance…

Les salafistes, deuxième force politique égyptienne

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Alors que les Frères musulmans constituent la première force du pays, les salafistes représentent désormais un quart du nouveau parlement égyptien. Le parti Al‑Nour, fondé quatre mois après la révolution par une organisation salafiste d’Alexandrie a fait un tabac aux dernières élections. Al‑Nour prône le retour aux valeurs de l’islam. Si le parti défend en façade un état moderne, ni laïque, ni théocratique, l’application progressive de la charia est le pivot de son programme. Pour le moment, la question de l’application des peines islamiques est bien entendu soigneusement éludée.

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Chronique de l’islamisation de l’Europe : 43 % des écoliers bruxellois sont musulmans

C’est ce qu’indique une étude du CRISP, un Centre de recherche sociopolitique belge, sur l’enseignement des différentes religions dans les écoles belges.

Dans l’enseignement officiel, la religion islamique est désormais nettement majoritaire à Bruxelles, tant en primaire qu’en secondaire, avec plus de 40 % des élèves, loin devant la religion catholique, avec moins de 20 %.

 

 

 

Refroidissement des relations entre Israël et les Etats‑Unis

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Alors que Jérusalem ne fait pas mystère de sa volonté d’en découdre au plus vite avec l’Iran, Washington ne semble plus favorable à une intervention militaire contre la république des mollahs. Cette divergence de taille entre les deux alliés sur cette question hypersensible pour Israël vient de se manifester par le report sine die d’un exercice conjoint prévu dans le cadre de la coopération militaire entre les deux puissances. Cette quasi-annulation arrive après la charge du vice‑Premier ministre israélien, Moshe Yaalon (photo), qui s’est déclaré « déçu » par l’attitude de Barack Obama envers l’Iran, qu’il a jugée trop timorée. Début novembre 2011, le même Yaalon avait déclaré : « Il faut espérer que le sale boulot soit fait par d’autres, mais [il faut aussi] se comporter comme si nous ne pouvions compter que sur nous‑mêmes ». Fin de citation. Ne soyons pas dupes : les Américains restent quoi qu’il en soit les alliés indéfectibles de l’Etat hébreu, l’appareil d’Etat américain étant trop investi par les intérêts sionistes. Et inversement, les Israéliens ne peuvent se passer des finances et de l’appui international américains. Mais les Israéliens ont du mal à se faire à la liberté de ton de Barack Obama à leur égard, les précédents occupants de la Maison Blanche s’étant toujours docilement alignés sur les intérêts et le discours de l’Etat hébreu

« Les droits de l’homme ne prescrivent pas le suicide national »

La Cour suprême israélienne, par six voix contre cinq, a confirmé et prorogé la loi de 2003 interdisant aux Palestiniens et Palestiniennes mariés à des Israéliennes ou des Israéliens d’acquérir la citoyenneté israélienne et un droit de résidence permanente. Cette loi interdit en fait aux Palestiniens/ennes qui ont la citoyenneté israélienne, les Arabes israéliens donc, de se marier avec des Palestiniens/ennes, sous peine d’être obligés/ées de quitter Israël pour vivre leur union dans un territoire palestinien. En 2006, la Cour suprême avait jugé cette loi anticonstitutionnelle, la présidente de la Cour estimant à l’époque que la liberté de se marier et de fonder une famille est la base des principes démocratiques. La Cour est donc revenue sur sa position passée, certains juges arguant, je cite, que : « Les droits de l’homme ne prescrivent par le suicide national ». En effet, si les femmes palestiniennes étaient autorisées à devenir des citoyennes israéliennes, les Palestiniens deviendraient rapidement majoritaires dans le pays. On peut toujours rêver que cette position pragmatique soit un jour celle de la classe politique française et de ses laquais médiatiques.

Agenda

Kiosque Courtois du samedi 21/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Pour le 218e anniversaire du martyre du roi Louis, le 21 janvier 1793, plusieurs commémorations auront lieu aujourd’hui et demain. Des messes de requiem seront célébrées ce samedi 21 janvier à 11 heures en l’église Saint Eugène, à midi à la basilique royale de Saint‑Denis, à midi également en l’église Saint Germain l’Auxerrois, à 18h30 à Saint-Nicolas du Chardonnet et à 19h au centre Saint-Paul. Dimanche à 10h30, une messe sera célébrée en la Chapelle expiatoire. Enfin, la traditionnelle marche aux flambeaux en mémoire du roi se déroulera dimanche à 18h au départ de la Madeleine. Par ailleurs, n’oubliez pas la Marche pour la Vie, qui aura lieu demain dimanche. Départ à 14h30 de la place de la République, arrivée vers 16h place de l’Opéra.

 

L’immigration colonise la télévision en Europe

L’immigration colonise la télévision en Europe

20/01/2012 – 08h00
AMSTERDAM (NOVOpress) –
Selon une étude de Médiamétrie New On The Air, l’immigration s’impose aussi massivement à la télévision en Europe. Dans tous les genres : documentaires, publicités, émissions de téléréalité et jeux. Aux Pays-Bas, dans l’émission No place like home, des immigrés, en passe d’être expulsés, sont testés sur leurs connaissances du pays où ils sont implantés. Le gagnant remporte une somme d’argent lui permettant de refaire sa vie… dans son pays d’origine. Autre version néerlandaise, la série West side stories se consacre au multiculturalisme à Amsterdam.

En Angleterre, le documentaire Mixed Britannica suit les histoires d’amour de plusieurs couples mixtes. En Suède, avec Ensamkomande flyktingbarn, le téléspectateur découvre le quotidien de sept clandestins de moins de 18 ans. En France, également, depuis de nombreuses années, les principaux rendez-vous de téléréalité mettent l’accent sur une vision du monde métissée : Koh-Lanta, Star Academy, Secret Story, etc. De même, les divertissements mettant en scène l’immigration sont mis en valeur sur le petit écran : Omar et Fred, Jamel Comedy Club, etc. Dans chacun de ces pays, une propagande médiatique à gros budgets en faveur des minorités visibles au détriment… de la majorité invisible.

Crédit photo : espensorvik via Flickr, licence CC.

Sortie de “L’Afrique Réelle” n*25 – La Libye après Kadhafi

Sommaire :
Dossier :
La Libye après Kadhafi
Actualité :
La RDC entre anarchie, dictature et partition
Génocide rwandais :
– L’assassinat du président Habyarimana : entre incertitude, interrogations et “enfumage”
– D’où est parti le tir contre l’avion présidentiel rwandais le 6 avril 1994 ?
– Selon les derniers jugements rendus par le TPIR le génocide du Rwanda ne fut pas programmé
– Réponse à l’association Enquête Citoyenne

Editorial de Bernard Lugan

L’année 2011 s’est terminée par une censure. Alors que j’avais été invité à venir présenter mon dernier livre Décolonisez l’Afrique, Monsieur Albert Ripamonti, directeur de l’information d’I-Télé, a en effet interdit d’antenne l’entretien que Robert Ménard avait enregistré avec moi dans le cadre de son émission quotidienne « Ménard sans interdit ». Cette lamentable affaire digne de l’ancienne RDA, illustre le double langage de ces petits marquis de la presse parisienne qui ne cessent de donner des leçons de démocratie au monde entier alors qu’ils se comportent comme ceux qu’ils prétendent dénoncer. En l’occurrence, Monsieur Ripamonti est apparu comme le produit estampillé du couple sadomasochiste composé de la repentance européenne et de la victimisation africaine.

Cette censure montre d’abord que le système médiatique est affolé, la réalité africaine et notamment libyenne ayant emporté les pauvres digues morales et philosophiques derrière lesquelles il pensait que ses certitudes étaient abritées. Alors que BHL avait assuré qu’une fois la dictature renversée, les fontaines démocratiques laisseraient couler le lait et le miel, le mercredi 5 janvier dernier, M. Mustapha Abdeljalil, président du CNT a déclaré que la Libye était au bord de la guerre civile. Adieu « printemps arabe »…

En 2012 plusieurs régions vont se trouver au coeur de l’actualité. Dans la Corne au sens élargi, en plus des questions territoriales non réglées avec le Soudan Khartoum, le Sud Soudan indépendant va devoir faire face à plusieurs graves problèmes découlant de l’extrême division de ses populations. Six cents tribus ou fractions de tribus existent ainsi au Sud Soudan où la référence est clanique et tribale en plus d’être ethnique. D’autant que l’ethno mathématique électorale qui va donner le pouvoir aux plus nombreux, donc aux Dinka, provoque déjà des tensions avec les autres ethnies, notamment les Nuer. En Somalie, l’armée kenyane est embourbée face aux milices islamistes et au Darfour, la guerre n’a pas cessé.

Au centre du continent, une explosion majeure peut survenir à n’importe quel moment en RDC. A l’ouest, en Côte d’Ivoire, où les tensions ont été artificiellement mises sous cloche, les milices nordistes font régner la terreur cependant qu’au Nigeria, les tensions ethno religieuses menacent la cohésion de la mosaïque ethnique nationale.

Dans tout le Sahel où les Etats artificiels sont coupés entre des Nord peuplés par des nomades et des Sud habités par des sédentaires noirs, la guerre civile libyenne a provoqué un bouleversement de la situation géopolitique régionale dont profitent les bandes islamistes qui se sont équipées dans les arsenaux libyens.

Au Sénégal, la situation est potentiellement explosive et de très graves troubles pourraient éclater durant le premier trimestre 2012. Espérons que la communauté française ne se trouvera pas prise en otage comme cela fut le cas en Côte d’Ivoire.

En Algérie, la cleptocratie d’Etat se cramponne au pouvoir en donnant chaque jour des gages aux islamistes tandis que la renaissance berbère sape le jacobinisme arabo-islamique devenu dogme d’Etat. La Tunisie est ruinée et la chape religieuse y tombe insidieusement sur une bourgeoisie occidentalisée qui s’est tiré une balle dans le pied en renversant le président Ben Ali. La Libye est comme nous l’avons vu au bord de la guerre civile, quant à l’Egypte…

[box class=”info”] L’Afrique réelle sur le blog de Bernard Lugan [/box]

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 14/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

C’est déjà le 50ème kiosque courtois.

FRANCE

Près d’un tiers des Français se déclarent d’accord avec les thèses défendues par Marine Le Pen.
Kiosque Courtois du samedi 14/1/2012 – L’actualité de la semaine en écritUn sondage TNS Sofres publié mercredi par LeMonde.fr montre la forte pénétration au sein de l’opinion publique des thèses défendues par le Front national. À la question « êtes‑vous d’accord avec les idées défendues par le Front national », 31 % des sondés répondent favorablement. C’est le plus haut score du parti de Marine Le Pen sur les douze dernières années.

Les Français se montrent majoritairement d’accord avec des idées comme « la justice n’est pas assez sévère avec les petits délinquants » (66 %), « on ne défend pas assez les valeurs traditionnelles » (63 %), ou « il y a trop d’immigrés en France » (51 %). Les Français sont particulièrement sensibles aux questions concernant l’islam : l’affirmation, « on accorde trop de droits à l’islam et aux musulmans en France », a ainsi fait un bond de dix points entre 2010 et 2012 (51 % sont d’accord). Le Front national a particulièrement augmenté chez les moins de 35 ans, puisque en un an, leur taux d’adhésion aux idées du parti de Marine Le Pen est passé de 11 % à 28 %. D’autres sondages récents montrent par ailleurs que les classes populaires sont tentées par le vote frontiste en 2012, alors qu’elles avaient soutenu Nicolas Sarkozy en 2007.

La plupart des idées testées dans ce sondage ont été reprises par l’UMP, une technique de mercatique politique bien connue qui consiste à faire étal d’idées électoralement porteuses pour mieux les abandonner une fois que l’on est élu. Des thèmes fondamentaux ont été repris par l’ensemble des partis de l’oligarchie. Ainsi, on a entendu Sarkozy défendre sans rire le « produire en France », l’inconsistant Bayrou relancer le slogan « acheter français » et Hollande parler sans vergogne de « patriotisme industriel ». On croit rêver…

La droite libérale entend imposer le travail permanent.
Kiosque Courtois du samedi 14/1/2012 – L’actualité de la semaine en écritOn se souvient de la loi Mallié d’août 2009 qui autorisait des dérogations au travail dominical dans les communes et zones touristiques, et dans tout espace d’une très grande agglomération où une consommation habituelle et importante le dimanche le justifie. La lutte des syndicats depuis continue et s’avère efficace : par exemple Bricorama saisi par FO dans le Val d’Oise a écopé d’une interdiction d’ouverture le dimanche dans ses trente magasins franciliens en l’absence de dérogation — ce qui d’ailleurs ne l’a pas empêché d’être ouvert dimanche dernier… A Paris, ce sont les supérettes ouvertes après 13h qui sont assignées en justice par la CGT.

Le gouvernement entend plutôt intensifier cette politique. Xavier Bertrand (photo) regrette ainsi que les grandes enseignes du boulevard Haussmann n’ouvrent pas le dimanche. Le secrétaire d’Etat au Tourisme a annoncé une circulaire demandant aux préfets de répertorier les comportements des élus et les attentes des commerçants dans les zones touristiques. Le Premier ministre a annoncé un prochain projet de loi sur l’adaptation du temps de travail en fonction de l’environnement économique de l’entreprise.

Un rapport très officiel d’Eurostat affirme que les Français travaillent peu.
Un rapport qui sent bon la manipulation. Jugez plutôt. Eurostat, qui dépend directement de la Commission européenne (premier indice) a fourni des chiffres affirmant que les travailleurs français seraient les moins actifs d’Europe. Les dits chiffres ont été immédiatement relayés à grand renfort de dépêches par le Coe Rexecode, centre privé d’observation économique très proche du patronat français (deuxième indice). Le message est clair : les Français devront travailler plus. Enfin, les chiffres sont publiés quelques jours avant le sommet social du 18 janvier prochain où sera discutée la possibilité de conclure des accords « compétitivité emploi » (troisième indice). Curieux ! Et d’autant plus curieux qu’un rapport statistique objectif et mondial décrivait, en novembre 2011, le Français comme l’archétype du travailleur intensif. Transformer en deux mois un travailleur intensif en fumiste, il fallait bien tout le talent de la Commission et du patronat pour réussir un tel prodige !

Près de 40 milliards d’euros de dividendes pour le CAC 40.
Alors que la « crise économique » justifie chaque jour de nouveaux sacrifices aux classes moyennes et populaires, les sociétés du CAC 40 vont verser plus de 37 milliards d’euros de dividendes pour 2011 à leurs actionnaires.

Si ces sociétés peuvent verser de telles sommes, c’est parce que leurs bénéfices pour 2011 — d’un montant de plus de 86 milliards d’euros — sont restés stables par rapport aux années précédentes. Ces sommes peuvent paraître indécentes mais le réel problème est qu’elles sont reversées aux actionnaires au lieu d’être injectées dans le circuit économique, d’être investies dans les entreprises, dans les salaires des ouvriers ou de soutenir des coûts de fabrication élevés en France pour éviter les délocalisations.

La ville d’Elancourt subventionne l’Aïd‑el‑Kebir.
Sous l’impulsion de son maire UMP, Jean‑Michel Fourgous, cette commune des Yvelines alloue 450.000 € par an à l’installation d’un abattoir mobile sur le parking du parc d’attraction France‑Miniature, situé sur son territoire. Le but ? Permettre aux musulmans de fêter l’Aïd‑el‑Kebir en leur proposant une aide à l’égorgement des moutons, naturellement sans étourdissement, comme le veut le barbare abattage rituel. Cette décision de subventionner une fête religieuse musulmane a été l’objet d’un complet consensus entre la majorité UMP et l’opposition socialiste.

Le Qatar investit 50 millions d’euros dans les banlieues françaises.
Après avoir racheté cet été le Paris‑Saint‑Germain, le Qatar n’en finit plus d’investir en France. L’émirat pétrolier vient en effet d’annoncer qu’il allait réserver 50 millions d’euros pour soutenir les créations d’entreprises dans les banlieues françaises.

Le Qatar répond ainsi à la sollicitation de l’association nationale des élus de la diversité (l’ANED), un groupe de conseillers municipaux issus de l’immigration et élus sur des listes représentant autant l’UMP que le parti communiste.

Si les gestionnaires de ce fonds se défendent de privilégier les projets portés par des jeunes Maghrébins et plus généralement par des musulmans, ils ne cachent pas pour autant leur volonté de faire des banlieues islamisées un relais pour la culture qatarie en France. Dénonçant le consensus de la classe politique, Marine Le Pen a déclaré hier, je cite : « Les investissements massifs que [le Qatar] fait en banlieue le sont à raison de la proportion très importante de musulmans qui sont dans les banlieues françaises. C’est donc critiquable parce qu’on laisse un pays étranger choisir ses investissements en fonction de la religion de telle ou telle partie de la population ou du territoire français. » Fin de citation.

Lyon : pour une cantine laïque, républicaine et non discriminatoire.
A Lyon, la mairie et la LICRA ont mené une concertation au sein d’une commission de représentants des parents d’élèves, de syndicats de professionnels des cantines, d’associations des droits de l’homme, de la mairie et de représentants des différentes religions pour une nouvelle cantine qui plaise à tous. Résultat d’un an de discussions : la solution d’un repas sans viande, avec œufs, fromage ou poisson, semble être, je cite : « Une solution laïque appropriée pour satisfaire les habitudes alimentaires du plus grand nombre ». En revanche, pas de halal ce qui, je cite introduirait une « segmentation » entre les enfants. En langue de bois dans le texte, voici l’explication des menus avec ou sans viande par Dounia Bouzar, consultante, sur le Guide pratique de la laïcité issu de cette commission : « Avec ce procédé, on agrandit la norme universelle pour prendre en compte la diversité. C’est une intégration des différences dans la norme commune et, au final, cet agrandissement profite à tous ». Fin de citation. C’est beau comme l’antique.

Monde

La lutte contre l’immigration clandestine devient un sujet incontournable en Israël.
Kiosque Courtois du samedi 14/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Depuis plusieurs semaines déjà, le gouvernement de Netanyahu (photo) a déclaré la guerre à l’immigration illégale. Le constat est simple : un nombre croissant de clandestins soudanais et érythréens tente de gagner Israël via l’Egypte. En 2011, environ 17.000 Africains sont entrés illégalement dans l’Etat hébreu, dont 3.000 pour le seul mois de décembre ! Le mois dernier, Netanyahu a décidé d’allouer l’équivalent de 124 millions d’euros au financement de nouvelles mesures afin d’endiguer le phénomène. Il s’agit, entre autres, d’accélérer la construction d’un dispositif de barrières à la frontière égyptienne et de bâtir un nouveau centre de rétention, suffisamment vaste, dans le désert du Néguev. Selon le Figaro, les parlementaires de la Knesset viennent d’adopter une loi qui permettra de placer les clandestins africains en détention pendant une période pouvant aller jusqu’à trois ans, et ce, sans procès ! Vous avez bien entendu…

C’est officiel : l’immigration tue l’emploi des autochtones.
160.000 Britanniques ont perdu leur travail ces dix dernières années à cause des travailleurs étrangers. Selon le rapport rédigé par Migration Advisory Committee, à chaque fois que le Royaume‑Uni accueille 100 migrants d’origine extra‑européenne, 23 Britanniques perdent leur emploi. Un constat vérifié sur la période 1995‑2010. De plus, selon ce rapport, si l’arrivée de migrants d’origine extra‑européenne n’a pas d’impact sur le salaire moyen, il pousse les hauts salaires à la hausse et les bas salaires à la baisse. Autrement dit, ce sont les Britanniques les plus pauvres qui font les frais de l’immigration.

Nigéria : le massacre des chrétiens continue.
Les attaques criminelles contre les chrétiens au Nigéria ne cessent de s’amplifier. Mercredi ce sont quatre chrétiens qui ont été tués par des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram à Potiskum, ville du nord‑est du Nigeria. Selon un habitant, je cite : « Leur voiture s’est arrêtée dans une station‑service en périphérie de la ville, des membres présumés de Boko Haram ont ouvert le feu sur ses quatre occupants qui ont tous été tués. ». Les quatre victimes étaient des Igbos, ethnie sudiste et chrétienne. La voiture des victimes remplie de valises et de sacs de voyage montrait qu’ils partaient vers l’est et fuyaient la ville.

Pas de TNT pour la chaîne de télévision catholique en Pologne.
Alors que nos chers médias s’inquiètent au sujet de la liberté en Hongrie, c’est une chaîne polonaise catholique à la ligne conservatrice qui s’est vue interdire d’émettre sur le réseau numérique. Avec Radio Marya, c’est le seul média qui n’appartient pas aux trois groupes liés au pouvoir en place, et donc critique à l’égard du gouvernement. L’opposition des partis Droit et Justice et Pologne solidaire a demandé la convocation de la commission de la culture et des médias du parlement polonais. La fondation Lux Veritatis auquel appartient la chaîne a également fait appel. Cette chaîne a été la seule à retransmettre en direct les JMJ dans un pays où 95 % des habitants sont de tradition catholique.

Un savant iranien tué dans un attentat.
Ces dernières années, plusieurs attentats avaient déjà visé des scientifiques iraniens spécialistes du nucléaire. C’est donc clairement le programme de recherche supposée sur la bombe atomique qui est visé. Il y a de nombreuses pistes, qui ne seront sans doute jamais élucidées, des Etats‑Unis aux sunnites irakiens en passant par les pays du golfe ou encore l’opposition interne en Iran. La piste du Mossad (les services secrets israéliens), notamment relayée par des sites internet sionistes comme JSS News, demeure la plus crédible.

Benoît XVI défend la famille.
Kiosque Courtois du samedi 14/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Benoît XVI a estimé lundi que le mariage entre homosexuels était l’une des menaces à la famille traditionnelle susceptibles « D’ébranler, l’avenir même de l’humanité. ». Cette condamnation sans appel des unions homos a été faite par le pape lors de la cérémonie traditionnelle des vœux au corps diplomatique accrédité au Saint Siège. Pour Benoît XVI « L’éducation des enfants a besoin de structures. Parmi celles‑ci figure en premier lieu la famille, fondée sur le mariage d’un homme et d’une femme. ». Avant d’ajouter : « Il ne s’agit pas d’une simple convention sociale, mais bien de la cellule fondamentale de toute société. Par conséquent, les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l’avenir même de l’humanité. ». Lors de ses vœux en 2008, le pape avait déjà tenu de tels propos.

 

Libre Journal des lycéens de Romain Lecap, "Médias : disparition ou mutation?"

Libre Journal des lycéens de Romain Lecap, “Médias : disparition ou mutation?” aujourd’hui samedi 14 janvier

14/01/2012 -08h00
PARIS (NOVOpress) – Dans cette émission – samedi 14 janvier de midi à 13h30 – sera abordé le sujet des médias traditionnels et de la transformation du secteur du fait de l’arrivée d’Internet notamment.

Avec les chroniques habituelles.

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz   Caen 100,6 MHz   Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz   Le Havre 101,1 MHz   Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr

Où la France est bien plus démocratique…

Où la France est bien plus démocratique…

[box class=”info”] Article de l’hebdomadaire “Minute” du 11 janvier 2012, reproduit avec son aimable autorisation. En kiosque ou sur Internet.[/box]

Mes cheveux se sont dressés sur ma tête (du moins ceux qui me restent, sans forfanterie) en lisant l’article que mes bons confrères du « JDD » ont consacré à la Hongrie.

Imaginez que ce petit pays, qui fut l’un des premiers à secouer le joug communiste, est tombé sous la coupe amère d’un dictateur au masque de velours, l’immonde premier ministre Viktor Orban ! Contre toutes les valeurs de l’Europe et de la Démocratie réunies, ce tyran abominable s’appuie sur le peuple pour persécuter ses opposants, essentiellement journalistes à la télévision d’Etat si j’ai bien compris.

Quand le pouvoir donne raison aux électeurs contre les bobos, que reste-t-il de l’Etat de droit ? La Hongrie, aujourd’hui, vit dans l’ombre de la Peur. « La peur de la délation, du licenciement – un millier de journalistes et techniciens ont été renvoyés l’année passée de la télévision publique », avertissent les journalistes du « JDD ». Vous imaginez ce qui se passerait si c’était le cas en France ? Si, sous prétexte que les Français ont élu un président de droite pour faire une politique de droite, celui-ci commençait à virer tous les militants de gauche qui contrôlent à leur profit exclusif les médias d’Etat ? Ce serait la révolution… Pardon : la dictature !

« La peur d’être privés de contrats publicitaires pour les journaux d’opposition », poursuivent les confrères. Sûr qu’on ne verrait pas ça en France : à « Minute », par exemple, nous n’arrêtons pas de refuser la publicité, au point qu’il faut se battre avec les annonceurs pour les empêcher d’entrer. On les jette par la fenêtre, ils reviennent par la porte. Et malgré cela, chaque semaine, des dizaines de milliers de lettres de lecteurs arrivent sur nos bureaux pour se plaindre de l’abus de pub dans le journal, que vous n’avez sans doute pu manquer, vous aussi, de déplorer…

« La peur d’être livrés à la vindicte populaire, comme l’ont été plusieurs intellectuels opposés à la nouvelle Constitution par un média affilié au pouvoir, qui n’a pas manqué de souligner leur judéité. » Là non plus, pas de risque que ça arrive chez nous. Ce n’est pas en France, par exemple, que l’on verrait des journalistes de la presse « politiquement correcte » téléphoner à un ministre en exercice – appelons-le Mariani – pour lui reprocher d’avoir osé donner une interview à « Minute ».

Car nous avons la chance, en France, de vivre dans une authentique démocratie, où toutes les personnalités politiques, même lorsqu’elles s’appellent Le Pen, sont traitées par les journalistes de la même manière, et où tous les médias politiques, fussent-ils « hors système », jouissent de la même considération… Vous n’en avez pas eu l’impression jusqu’à aujourd’hui ? Moi non plus.
Serions-nous tous paranoïaques ?

François Couteil

Photo en Une : Statue de la liberté. Crédit photo : Elcobbola, licence CC.
Où la France est bien plus démocratique…
Bernard-Henri Lévy mis en examen pour diffamation à l'encontre du Bloc Identitaire

Bernard-Henri Lévy mis en examen pour diffamation à l’encontre du Bloc Identitaire

09/01/2012- 16h45
PARIS (NOVOpress) – Victoire juridique pour le Bloc Identitaire. Si aucune condamnation n’a été encore prononcée, toujours est-il que Bernard-Henri Lévy a été mis en examen pour diffamation à l’encontre du Bloc.

Rappel des faits, selon le communiqué du Bloc Identitaire : “Dans un article paru dans Le Point à la fin de l’année 2010, Bernard-Henri Lévy prétendait défendre ‘l’honneur des musulmans’ menacé par l’organisation des Assises contre l’islamisation de la France. Pour ce faire, il n’hésitait pas à qualifier le Bloc identitaire de ‘groupuscule néo-nazi’.

Le Bloc Identitaire avait porté plainte. Et après un an d’instruction, Bernard-Henri Lévy, ainsi que Franz-Olivier Giesbert – le directeur du Point –, a été mis en examen. De plus, BHL devra passer “devant un tribunal correctionnel d’ici quelques mois pour répondre de l’infraction de diffamation publique envers le Bloc Identitaire”.

Fin de l'omerta qui règne à Hollywood en matière de pédophilie ?

Fin de l’omerta qui règne à Hollywood en matière de pédophilie ?

09/01/2012 – 08h
LOS ANGELES (NOVOpress) –
C’est Corey Feldman (photo) qui jette un pavé dans la mare lors d’un entretien accordé au journal The Sun. Un entretien qui pourrait faire grand bruit. Enfant star des années 80 avec des rôles dans The Goonies, Stand by Me ou The Lost Boys, il a révélé au quotidien avoir été victime de pédophilie. Un crime qui se serait produit sur les plateaux de tournage d’Hollywood. Mais Corey Feldman ne se contente pas de seulement dénoncer le crime dont il a été victime puisqu’il s’apprêterait à donner le nom de deux personnes bien connues du milieu du cinéma qui auraient abusé de lui. Corey Feldman a en effet décidé d’écrire un livre dans lequel il racontera les agressions abjectes qu’il a subies ainsi que d’autres enfants-acteurs. Il en profitera alors pour citer le nom de deux coupables.

Une décision mûrement réfléchie qui aurait été prise suite au décès brutal de Corey Haim lui aussi victime du crime de pédophilie.

Il décrit des scènes bouleversantes et ignominieuses notamment la manière dont certains hommes ont abusé de lui : “en gros, j’étais allongé là, prétendant que je dormais alors que ces hommes faisaient leurs affaires”. Il explique également que la mort de son ami Corey Haim due à une surdose médicamenteuse tire son origine de ces abus. Mais surtout la plainte déposée par un ancien enfant-acteur pour abus sexuel à l’encontre du célèbre agent Martin Weiss l’a incité à briser le silence.

Lors de cette confession il affirme également :”Corey et moi avons été utilisés comme boucs émissaires … Les gens doivent connaître la raison pour laquelle Corey et moi avons été rejetés comme des chiens battus envoyés à la fourrière, afin que personne ne puisse plus travailler avec nous”. Ces révélations font naturellement penser à l’existence d’un véritable réseau de pédophilie qui régnerait en toute impunité à Hollywood.

La prochaine sortie du livre de Corey Feldman sera surtout l’occasion d’analyser l’attitude des médias du système. Toujours prompts à dénoncer la pédophilie au sein de l’Eglise et utilisant sournoisement l’amalgame, l’honnête citoyen pourra observer si la couverture médiatique d’un tel scandale dont les faits et les personnes incriminées risquent de heurter le politiquement correct, condamne ces agissements comme ce fut le cas dans le cadre d’agressions commises par des membres de l’Eglise.

Crédit photo : Glenn Francis, licence CC.