Bobards d'Or 2012 - Le vote est ouvert sur Internet

Bobards d’Or 2012 – Le vote est ouvert sur Internet

Polémia organise la troisième édition des BOBARDS D’OR le 20 mars 2012. Cette cérémonie distingue et honore les journalistes les plus habiles ou les plus audacieux, ces désinformateurs d’un totalitarisme « doux » dont les mensonges répétés finissent par s’imposer dans les esprits et dictent les politiques de « droite » comme de « gauche ».

Le jury de Polémia et de nombreux contributeurs ont réuni un florilège des plus beaux mensonges. Vous pouvez retrouver l’intégralité du cru 2012 sur www.bobards-dor.fr.


bobards-teaser-russie par bobards-dor

En lice cette année, quelques-uns des plus beaux exemples de désinformation

Quitte à mentir à ses lecteurs, la presse n’hésite pas à légender les images dans le sens du politiquement correct. Le Parisien présente ainsi les clichés d’une manifestation pro-Poutine comme ceux d’opposants au candidat à la présidence russe.

Et puis, il y a les chiffres… notamment ceux de sondages « arrangés » dans le sens voulu. Les Echos affirment ainsi que les salariés s’opposent au protectionnisme, alors que, selon le sondage publié par ce quotidien, 61 % des personnes interrogées préconisent des mesures protectionnistes. Certains « experts » inventent et bidouillent les chiffres, comme Nicolas Dozé quand il parle de l’immigration sur BFM-TV. D’autres déguisent les chiffres : l’équipe de « C’est dans l’air » s’est ainsi illustrée en affirmant que si le FN avait été présent dans plus de circonscriptions aux cantonales de mars 2011, il aurait obtenu moins de voix.

Ce qui est possible avec les chiffres l’est aussi avec les mots. Les journalistes mentent en manipulant les mots. Trichant, par exemple, sur les appartenances nationales, ils enferment les Serbes dans un rôle de méchants et donnent aux Albanais celui de gentils. Les médias mentent également par omission : lorsque Le Monde évoque des réseaux ayant compté dans l’affaire DSK/Carlton de Lille, l’infographie « oublie » les francs-maçons.

Alors, qui mérite de recevoir le Bobard d’Or 2012 ? Rendez-vous sur le site www.bobards-dor.fr pour élire les bobards les plus édifiants. Ce n’est pas le choix qui manque ! Polémia compte sur votre vote.

Pour aller directement à la description des candidats, cliquer ici. Pour aller directement au vote cliquer ici.

C’est une élection à deux tours :

  • les internautes votent en ligne pour élire les trois meilleurs dans chacune des quatre catégories (presse écrite, radio, télévision, bobard de guerre) ;
  • le public vote lors de la grande cérémonie du 20 mars à Paris pour désigner le vainqueur de chaque catégorie.

[box class=”info”]Cérémonie le 20 mars à 20 heures
Salle Athènes-Services, 8 rue d’Athènes, 75009 Paris

Inscription obligatoire contact@bobards-dor.fr Contact presse et web rp@bobards-dor.fr – 06 02 50 93 79
http://www.facebook.com/bobards.dor

:: :: :: :: :: :: :: ::
Rappel : Bobards d’or 2011.

*** Les résultats des Bobards d’or 2011 sont ici.
*** La vidéo intégrale (1h45) de la cérémonie des Bobards d’Or 2011 est visible ici (la vidéo ci-dessous ne comporte que quelques extraits).[/box]

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Depuis son entrée en campagne, Nicolas Sarkozy multiplie annonces et promesses

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritA l’instar de sa campagne de 2007, le président-candidat nous ressert la même soupe médiatique, parfumée ad nauseam d’effets d’annonce et de promesses électoralistes. Ainsi, jeudi, Nicolas Sarkozy affirmait haut et fort qu’« A la demande de l’Etat français, Arcelor Mittal va investir 17 millions d’euros à Florange », précisant même que : « le deuxième haut-fourneau repartira au deuxième semestre » en soulignant la « volonté absolue » du sidérurgiste indien « de maintenir dans la durée son engagement dans la sidérurgie en général, dans la sidérurgie française en particulier ».

Une annonce tronquée si l’on en juge d’après les réactions de la direction d’Arcelor Mittal… Un porte-parole de l’entreprise a en effet tenu à préciser : « le redémarrage du site de Florange dépendra d’une reprise économique cette année. L’entreprise redémarre le haut-fourneau si la demande est là ». Des déclarations qui nuancent fortement les coups de menton de Nicolas Sarkozy. MSN, principal fournisseur d’accès et portail de la Toile, posait jeudi la question suivante sur son site : « Lejaby, Photowatt, aciérie de Florange… Ces entreprises auraient-elles été sauvées hors période électorale ? ». La réponse des internautes a été sans ambiguïté : « non » à 80 %.

Le président candidat réaffirme également sa volonté d’établir la TVA dite « sociale »… qu’il a rebaptisée, com’ oblige, TVA « anti-délocalisations », sans expliquer en quoi l’augmentation de la TVA combattrait précisément les délocalisations…

Il y a au moins une promesse que Nicolas Sarkozy n’a pas faite : celle de soumettre à un référendum le traité européen de discipline budgétaire en cours d’adoption.… jugeant manifestement le sujet trop « complexe » pour les cervelles des Français. Je cite (en respectant la syntaxe présidentielle) : « S’agissant d’un traité avec 200 articles, je ne vois pas la question claire qu’il y aurait ». Dans un communiqué, Marine Le Pen a immédiatement réagi en qualifiant Sarkozy d’« ennemi » du référendum. Je cite : « En excluant ce matin un référendum sur le Traité européen de discipline budgétaire, Nicolas Sarkozy a rappelé aux Français qu’il était l’ennemi du référendum, malgré toutes les récentes promesses électoralistes ». « Il fait preuve de surcroît, a poursuivi la présidente du Front national, d’un grand mépris pour le peuple français, jugé incapable de s’exprimer sur un sujet trop “compliqué”. Rappelons-lui qu’en 2005, les Français s’étaient exprimés avec une très grande clarté contre un Traité de 448 articles ». Fin de citation

Présidentielle 2012 : les candidats invités au grand oral des francs-maçons, sauf… Marine Le Pen

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe Grand orient de France a invité les candidats à l’élection présidentielle à venir plancher dans son temple de la rue Cadet à Paris (photo). Le grand maître Guy Arcizet a rendu compte de cette initiative mercredi à l’occasion de la parution d’un livre de 360 pages retraçant l’intégralité des débats. François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon (le seul officiellement franc-maçon), Hervé Morin (qui a jeté l’éponge depuis) et Dominique de Villepin sont venus à ces « Grands échanges », empreints de solennité. Nicolas Sarkozy ne s’est pas présenté devant le groupe de pression, puisqu’il n’était pas encore candidat. Comme prévu, seule Marine Le Pen n’a pas été invitée. Une absence qui fait tache quand on sait que la démocratie, la laïcité ou encore les droits de l’homme ont été au centre des débats entre les « frères » et leurs invités…

Hollande annonce vouloir taxer les très hauts revenus : un pas en avant, deux en arrière

Lundi soir, François Hollande a déclenché la surprise en annonçant qu’il entendait alourdir très fortement l’impôt des plus riches. Sa proposition, quelque peu improvisée, a été précisée depuis : il s’agirait de créer une contribution de 75 % du revenu situé au-delà d’un million d’euros par foyer.

C’est une annonce qui vise à reconquérir l’électorat séduit par Mélenchon. Cette promesse ancre en effet Hollande à gauche. A tel point qu’il est raillé par le très centriste Bayrou et amuse la presse internationale avec cette « exception française ». Marine Le Pen, pourtant sur une ligne très sociale, a dénoncé cette proposition comme, je cite : « Complètement absurde et idéologique » ; elle-même souhaite porter le taux maximum à 46 % et rendre l’imposition des revenus plus juste.

En visite à Londres auprès de son homologue travailliste, Hollande a tenu à tempérer ses propos. « I am not dangerous » a expliqué Hollande avec son accent « so frenchie ». Il s’agissait naturellement de rassurer la City. En Grande-Bretagne, la tranche supérieure de l’impôt est taxée à 50% « mais nous n’irions pas au-delà », a précisé Ed Milliband, le chef du Labour.

Le 1er mars, sur Canal+, Mickaël Darmon a vendu la mèche. Le journaliste a en effet déclaré, je cite : « François Hollande, depuis hier, envoie un émissaire secret dans le monde du show-biz et du sport pour dire « on le fera pas ». […] Parce qu’il y a des artistes qui aimeraient bien voter pour François Hollande mais ils sont quand même visés, alors il leur explique depuis hier : « c’est un coup politique contre Sarkozy mais on le fera pas ». » Fin de citation. De toute façon, on n’imagine pas François faire de la peine à son ami Fabius. Lequel François, par ailleurs cumulard d’indemnités de parlementaire et d’élu local, est l’heureux propriétaire, avec Marie-Ségolène Royal, de la SCI La Sapinière dans le très chic 7ème arrondissement parisien. Toutes choses qui ne font pas vraiment de lui un SDF

Dans un communiqué du 1er mars, l’Agrif propose l’abolition de la loi Rocard-Gayssot du 13 juillet 1990

Considérant en particulier, je cite : « Qu’il ne revient à la loi de la République, d’imposer une vérité historique » et « Que l’interdiction de toute autre loi de répression de la négation de quelque autre génocide conduit à une exaspération légitime des ressortissants des autres peuples génocidés tels que les Arméniens, les Cambodgiens ou les Ukrainiens, qui ne sont pas moins dignes de compassion et de mémoire, que le peuple juif ». Fin de citation. L’Agrif propose la reconnaissance par la République Française, je cite : « Du génocide vendéen décidé par le régime de la Terreur », du « génocide des Arméniens et autres chrétiens d’Orient perpétré dans la suite des massacres de l’empire ottoman par le régime des Jeunes-Turcs et parachevé par le régime kémaliste », du « génocide du peuple juif perpétré par le système nazi », des « génocides de classes sociales et de peuples perpétrés par les régimes communistes, et notamment les exterminations des paysans en URSS, des Baltes et des Ukrainiens, des Cambodgiens et autres, tels que désormais recensés dans l’œuvre scientifique du Livre noir du communisme. » [et de] « l’étendue génocidaire des crimes épouvantables perpétrés contre les harkis [et] contre la population des Français d’Algérie. » Fin de citation.

 

MONDE

L’Irlande va organiser un référendum sur le pacte budgétaire européen

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe Premier ministre irlandais Enda Kenny (photo) a annoncé mardi devant le Parlement que le peuple irlandais allait voter pour autoriser la ratification du traité. Selon un sondage publié fin janvier, trois quarts des Irlandais souhaitent une consultation populaire sur le pacte : 40 % ont affirmé vouloir voter pour et 36 % contre. Nous le rappelions tout à l’heure, Nicolas Sarkozy a quant à lui annoncé qu’il n’avait nullement l’intention d’organiser un référendum sur ce pacte. Un pacte qui oblige les pays signataires à inscrire dans leur ordre juridique la règle d’or dite « de l’équilibre budgétaire ».

L’Iran lance un avertissement à Israël

Le ministre iranien de la Défense a lancé un avertissement au gouvernement israélien. Après avoir insisté sur le caractère civil et pacifique du programme nucléaire iranien, le ministre prévient que toute attaque de l’Etat sioniste contre des sites nucléaires iraniens entraînerait une riposte violente de l’Iran. Le ministre iranien a déclaré, je cite : « L’Iran ne souhaite pas la guerre. Toutefois, la République islamique a toujours dit qu’en cas d’attaque militaire contre elle, elle se défendrait avec force ».

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritL’Archiduc Georges de Habsbourg-Lorraine dénonce le traitement partial de la Hongrie dans les médias occidentaux

Dans un entretien à Nouvelles de France, l’Archiduc Georges de Habsbourg-Lorraine (photo), petit-fils de l’empereur Charles d’Autriche, dernier roi apostolique de Hongrie, évoque les désaccords entre la Hongrie et l’Union européenne. Selon lui, si la Hongrie est mise au ban de l’Europe, c’est parce que le pays a choisi des positions réprouvées par l’Union sur des débats de société comme l’avortement ou le mariage homosexuel. Le pays de Saint-Etienne paye ainsi au prix fort son courage de ne pas s’inscrire dans le courant dominant en Europe et de respecter sa tradition chrétienne millénaire.

Désinformation également sur les manifestations en Russie

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritA l’approche des élections présidentielles du 4 mars en Russie, les médias occidentaux font dans la poutinophobie compulsionnelle, et ne reculent pas devant la désinformation. Tout au long du mois de février, des manifestations anti et pro-Poutine, ont eu lieu dans les grandes villes de Russie. Le mouvement de contestation est né à la suite des élections législatives de décembre, qui auraient été selon les opposants, entachées de fraudes.

Les estimations par la presse française du nombre de manifestants anti-Poutine en février ont ainsi été largement surévaluées… en reprenant les chiffres des manifestants, tandis que les pro-Poutine étaient sous-évaluées, en deçà des chiffres de la police. C’est grâce aux critiques des médias russes, et de citoyens français vivant en Russie, que l’on a pu constater ces déformations. Le blog d’Alexandre Latsa est entre autre une précieuse source de réinformation au sujet de la Russie.

L’Alliance européenne des mouvements nationaux reconnue comme parti politique

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritJusqu’à présent, l’Alliance européenne des mouvements nationaux n’avait aucune existence officielle aux yeux des institutions européennes. Lors de sa dernière session plénière, le Parlement européen a validé le statut de parti politique à cette formation., ce qui lui donne droit à une dotation de fonctionnement non négligeable pour l’année 2012. Au sein de cette alliance se trouve le Front national représenté par Bruno Gollnisch (photo), le British national party, ou encore le Jobbik hongrois.

Bosnie-Herzégovine : Les catholiques subissent un «nettoyage ethnique»

Benoît XVI s’est déclaré préoccupé pour l’avenir des catholiques en Bosnie-Herzégovine. Il y avait en effet 800.000 catholiques en 1991 dans le pays, il n’en reste plus que 440.000 aujourd’hui. Interrogé par l’association « Aide à l’Eglise en détresse », le cardinal Vinko Puljic, archevêque de Sarajevo, a dénoncé, je cite : « le nettoyage ethnique pratiqué contre les catholiques avec l’approbation tacite de la communauté internationale », affirmant que les musulmans dominent tout et poussent les catholiques à quitter le pays. Selon lui, il est désormais très difficile en Bosnie-Herzégovine de construire de nouvelles églises, alors que « Rien qu’à Sarajevo plus de 70 nouvelles mosquées ont été financées ces dernières années par l’Arabie saoudite ».

La repentance frappe les casernes allemandes

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritQuatre casernes de la Bundeswehr et plusieurs rues ont été débaptisées. Elles portaient le nom de Paul Emil von Lettow-Vorbeck (tableau), légendaire officier colonial sarrois ayant brillamment combattu pour la gloire de l’Europe dans le Sud‑ouest africain, pour la défense de sa patrie en 1914‑1918 et pour le salut de l’Allemagne menacée par le bolchevisme dans les décombres de la vieille Europe. Victimes de l’historiquement correct, les soldats allemands pourront toujours honorer le général von Lettow-Vorbeck en entonnant le Heia Safari, chant de marche de la Schutztruppe.

La Présidentielle est "sous contrôle" : La dérive nord-coréenne de la télé française

La Présidentielle est “sous contrôle” : La dérive nord-coréenne de la télé française

Contrôler son image est devenu l’obsession de tous les hommes politiques, comme si, plus que ce qu’ils disent, importait ce qu’on voit (ou ce qu’on ne voit pas) d’eux. Il y a ce qui peut être montré et ce qui ne doit pas l’être. Ce qui doit être mis en valeur, mémorisé par le téléspectateur, et ce qui doit être caché à son regard. Y compris quand le candidat à l’élection présidentielle se trouve en public. Y compris quand celui-ci tient une réunion publique.

La Charte d’éthique des journalistes en lambeaux

C’est Nicolas Sarkozy, qui, en 2007, avait inauguré la méthode: lors de ses réunions publiques, les seules images retransmises à la télévision – celles de ses discours comme celles des assistances – étaient celles fournies par l’équipe technique du candidat. TF1, France 2 et toutes les autres télévisions, notamment les « chaînes d’information » comme LCI et iTélé, s’étaient pliées à cette exigence, se bornant à se faire les propagateurs d’une image contrôlée (et d’une parole qui ne l’était pas moins, les « points forts » des discours, destinés à être repris et amplifiés, étant aimablement indiqués par l’équipe de communication du candidat).

Durant son quinquennat, Nicolas Sarkozy a usé et abusé de la méthode: la totalité des images de ses discours, la quasi-totalité des images de ses déplacements elles-mêmes furent mises en scène, filmées, cadrées, millimétrées par son équipe – TF1, France 2, France 3 et les autres n’ayant pas le droit d’installer leurs caméras, juste celui de reprendre et de montrer aux Français la belle imagerie officielle…

On aurait pu penser que, las d’être ainsi instrumentalisées, les chaînes de télévision se seraient rebellées. Qu’elles auraient imposé aux principaux candidats, pour la présidentielle de cette année, de pou voir travailler librement. Quitte, si les candidats refusaient, à le faire savoir et à les boycotter, quel que soit leur poids dans les sondages, au nom, comme le stipule la Charte d’éthique des journalistes, du « droit du public à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste », droit « rappelé dans la Déclaration des droits de l’homme et la Constitution française ».

Cette Charte d’éthique des journalistes est encore plus explicite puis qu’elle affirme que « le journaliste accomplit tous les actes de sa profession (enquête, investigations, pri se d’images et de sons [souligné par nos soins], etc.) librement » et qu’« un journaliste digne de ce nom […] refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication».

Or non seulement les directions de toutes les chaînes de télévision ont capitulé devant les diktats des hommes politiques, mais les journalistes et leurs syndicats sont restés muets et la pratique s’est propagée. Les images diffusées lors des re transmissions télévisées des discours de Nicolas Sarkozy, François Hollande et Marine Le Pen sont toutes produites par les équipes des candidats.

Une seule candidate joue la transparence : Marine Le Pen

Parfois, le téléspectateur en est informé, comme dimanche dernier pour le meeting de Marine Le Pen à Châteauroux où BFM TV (voir la photo ci-dessus) a eu « l’honnêteté » de faire figurer cette mention à l’écran: « Images fournies par l’équipe de la candidate ». Le plus souvent, rien ne vient informer le téléspectateur/ électeur qu’il suit un programme de communication – pour ne pas dire de propagande – et non d’information. Que les gros plans sur l’orateur, son cadrage par rapport au fond d’écran affichant le slogan de campagne, les plans larges sur le public (ne montrant jamais de rangées vides…), les zooms sur telle partie de la salle (toujours enthousiaste…), la mise en valeur de telle personnalité présente sont « sous contrôle ».

On accuse souvent les médias télévisés de façonner à leur guise l’image qu’ils veulent que les Français aient de chacun des hommes politiques postulant à la magistrature suprême. C’est en partie vrai. Mais dans le bras de fer entre politiques et médias, les premiers ont repris la main. Grâce à la lâcheté des seconds. Grâce aussi au peu de moyens financiers que ceux-ci affectent à l’information, de sorte qu’ils préfèrent diffuser des images de propagande gratuites que mobiliser des moyens techniques onéreux pour « couvrir » convenablement l’événement. On peut se moquer de la Corée du Nord. On peut aussi se demander jusqu’où iront les médias français dans la soumission aux desiderata d’une classe politique obnubilée par son « image », une image qui s’est substituée au discours politique, une image qui, par-delà tous les discours sur la proximité et l’écoute du peuple, est une cosmétique marquant le triomphe des « communicants », et la défaite de l’authenticité.

Jean-Marie Molitor

[box class=”info”] Article de l’hebdomadaire “Minute” du 29 février 2012 reproduit avec son aimable autorisation. En kiosque ou sur Internet.[/box]

La Présidentielle est "sous contrôle" : La dérive nord-coréenne de la télé française

Pour le magazine Okapi, Marine Le Pen « inquiète beaucoup de gens »

Pour le magazine Okapi, Marine Le Pen « inquiète beaucoup de gens »

28/02/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Le dernier numéro du magazine Okapi, destiné aux collégiens, consacre un dossier à la gauche et à la droite. « La gauche et la droite, c’est quoi ? Bientôt les élections présidentielles! Mais c’est quoi cette « droite » et cette « gauche » dont on parle tant ? Pour t’éclaircir les idées, Okapi a imaginé une basse-cour en pleine campagne »,  annonce le bimensuel « 100% ado » du groupe Bayard Presse qui édite aussi le journal La Croix.

Okapi a une étrange façon d’« éclaircir les idées » des jeunes. La page 16 (image ci-dessous, cliquer ici pour la voir en plus grand) du dossier présente les principaux candidats à l’élection. Pour chacun d’entre eux, une courte introduction. Le ton est neutre. Sauf pour Marine Le Pen. La candidate du Front national est présentée ainsi : « Candidate du FN (Front national), elle pourrait aussi arriver au second tour. Cela inquiète beaucoup de gens car le FN défend une France fermée, où les Français seraient à tout prix privilégiés par rapport aux étrangers ». Outre le texte engagé, la photo est tendancieuse elle aussi : Marine Le Pen fait la moue, tandis que les autres candidats sont souriants.

Pour le magazine Okapi, Marine Le Pen « inquiète beaucoup de gens »

Un dossier à charge où il n’est pas question de présenter Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, François Hollande ou encore, Nicolas Sarkozy, comme des candidats menant une politique qui pourraient inquiéter « beaucoup de gens », car ils  défendent « une France livrée à la mondialisation », où « les étrangers seraient à tout prix privilégiés par rapport aux Français ».

Pour Okapi, les collégiens doivent bien comprendre que la « méchante » de l’élection présidentielle s’appelle Marine Le Pen. Un bel exemple de propagande passant sous silence les millions « de gens » qui sont pour les idées populistes : arrêt de l’immigration massive, valorisation de l’identité française et européenne, encouragement à la relocalisation de l’économie, refus de l’islamisation de l’Europe, etc.

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Près de 100 milliards : c’est le coût de l’immigration selon l’Institut de géopolitique des populations.

Pour l’immigration déjà sur place, ce sont 72 milliards dont 5 milliards pour l’immigration clandestine.

Il faut y ajouter les charges notamment d’investissements liées aux 200.000 nouvelles entrées par an. Car les nouveaux entrants accèdent immédiatement aux mêmes avantages économiques et sociaux que les nationaux et les anciens résidents. Et surtout, comme le rappelait le prix Nobel Maurice Allais, il faut investir pour les accueillir : logements, transports, places supplémentaires dans les hôpitaux, les prisons, les écoles, les universités, etc. ; pour faire face aux besoins des 200 000 nouveaux entrants il faut 18 milliards d’euros.

En totalisant le coût de l’immigration déjà installée à celui de l’immigration nouvelle on arrive ainsi à près de 100 milliards, l’équivalent du déficit public. Un beau gisement d’économies dont on parle peu !

Marine Le Pen dénonce le tout halal en Ile -de -France.

Marine Le Pen a déclaré dimanche dernier “Tous les abattoirs d’Ile‑de‑France vendent du halal, sans exception. Que du halal”.

Des propos que le ministère de l’Agriculture et l’association des bétails et des viandes ont remis en cause. Pourtant selon les vétérinaires, pour la France entière cette fois, plus de 60 % des moutons sont abattus sans étourdissement préalable. Et 30 % des bovins. Beaucoup de consommateurs mangent donc halal sans le vouloir et sans le savoir.

Et le halal présente des risques sanitaires ? C’est l’avis du Docteur Jean‑Louis Thillier, auteur de nombreux rapports officiels sur la sécurité sanitaire. Le problème est, je cite : « Celui du non respect des normes d’hygiène, conduisant à une augmentation des contaminations à Escherichia coli, ces terribles bactéries qui provoquent tant d’insuffisances rénales chez les enfants. » Et le docteur vétérinaire d’expliquer : « Au cours de ce type d’abattages rituels, le contenu de l’œsophage et des intestins des animaux risque de souiller la viande, particulièrement les quartiers avant qui finissent dans les steaks hachés. Voilà pourquoi l’étiquetage indiquant comment les animaux ont été abattus est si important. Le consommateur est en droit de savoir. »

Mais le gouvernement s’oppose à l’étiquetage. Oui, à Bruxelles et à Strasbourg, ministres et parlementaires français s’opposent à toute forme d’étiquetage et de traçabilité. Un engagement qu’ils ont pris devant le Conseil français du culte musulman et le Conseil représentatif des institutions juives qui marchent la main dans la main dans cette affaire.

Le 11 novembre sera la journée “en hommage à tous les morts pour la France”.

Le Parlement a adopté définitivement lundi 20 février, la loi instaurant le 11 novembre comme une journée “en hommage à tous les morts pour la France”. Jusqu’à présent, la date de l’armistice de 1918 concernait seulement les victimes de la Première guerre mondiale. Cette loi mémorielle est une manière indirecte de conduire à l’oubli du souvenir des Poilus de 14.

Le feuilleton DSK continue, le PS plonge dans les affaires.

Dominique Strauss Kahn a dû s’expliquer sur les partouzes auxquelles il a pris part, notamment à Paris et à Washington. La justice cherche à déterminer s’il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

L’ancien directeur du FMI aura pu mettre à profit ses 36 heures de garde à vue pour comparer les geôles françaises aux geôles américaines.

Le PS, quant à lui, est rattrapé par les affaires : DSK à Lille, Dalongeville, auteur de la Rose mafia, à Hénin‑Beaumont, Sylvie Andrieux et Guérini à Marseille. Hollande va avoir du mal à dire qu’il n’était pas au courant ! Mais à Marseille, Squarcini, un chef policier proche de Sarkozy, est aussi mis en cause !

Une musique de campagne « made in » Bulgarie.

A la demande de Carla Bruni, c’est le pianiste Laurent Ferlet qui a composé la musique de campagne de Nicolas Sarkozy. Laurent Ferlet est un spécialiste de la bande‑son animalière. Il s’est fait connaître par « Le cri de l’homme des neiges », « Ham un chimpanzé dans l’espace » et « La légende de l’homme‑loutre ». La bande‑son de la campagne Sarkozy a, elle, été enregistrée à Sofia en Bulgarie ; plutôt cocasse comme lieu d’enregistrement pour la musique de tous les prochains meetings du candidat qui promeut le « made in France ».

Kiosque Courtois du samedi Borloo a bu la tasse à Veolia.

Le projet d’installer Jean‑Louis Borloo (photo) à la tête de Veolia, ex Compagnie générale des eaux, a provoqué l’hilarité générale. L’ex avocat d’affaires et ex ministre de l’environnement n’a pas été jugé apte à diriger une entreprise de 300.000 personnes.

Le gouvernement ne veut plus de demoiselles.

Une circulaire émanant des services du Premier ministre a décidé d’interdire dans les formulaires administratifs les termes « mademoiselle », « nom patronymique » et « nom d’épouse ». Une décision qui fait suite à une campagne des associations féministes relayées par Roselyne Bachelot. Allez encore un effort : bientôt les féministes trouveront injuste que seules les femmes soient enceintes…

Nicolas Dupont‑Aignan a été mis à l’amende.

Il avait protesté contre la ratification par l’Assemblée nationale du Mécanisme européen de stabilité, le fameux MES.

Pour dénoncer le nouveau mécanisme européen, Dupont‑Aignan avait brandi un faux chèque géant de 140 milliards d’euros émis à l’ordre de l’Union européenne de la part de Sarkozy, Hollande et Bayrou. Il voulait, je cite : « Montrer le chèque que vont payer les Français, les 140 milliards d’euros supplémentaires de dette pour la France que les députés vont engager pour sauver un système financier à bout de souffle ; les socialistes qui prétendent combattre la finance mais vont s’abstenir sont des pleutres ! ».

Dupont‑Aignan a été rappelé à l’ordre par Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale. Avec à la clef une amende de 1.400 euros, comme le permet le règlement intérieur de l’Assemblée.

L’UMP demande aux patrons de licencier après mai 2012.

Si l’on en croit le magazine Challenges, les patrons de la FNAC et d’Areva auraient reçu des instructions de Xavier Bertrand pour repousser de quelques mois leurs projets de licenciements. Quant aux groupes automobiles PSA et Renault, ils se seraient engagés à ne rien annoncer avant le mois de mai prochain… Etre électeur avant d’être chômeur : une bien maigre consolation !

Présidentielles : le représentant des chasseurs jette l’éponge.

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le paysage s’éclaircit à droite pour Nicolas Sarkozy. Après Christine Boutin et Hervé Morin, c’est au tour de Frédéric Nihous (photo) de renoncer à l’élection présidentielle. Le président de Chasse, pêche, nature et traditions a préféré jeter l’éponge à quelques semaines du scrutin et rejoindre Nicolas Sarkozy. Un choix motivé par « Les difficultés à réunir les 500 parrainages », ainsi que « le blocage des banques qui privilégient les candidats placés haut dans les sondages ». Selon Frédéric Nihous, « l’ostracisme des médias et des sondeurs évincent la ruralité dans le débat public ».

 

Monde

Les chiffres du chômage allemand sont ils truqués ?

Et si le « miracle économique allemand » que l’on veut imposer comme modèle à l’Europe entière était basé sur une série d’impostures ?

C’est en tout cas ce que laisse entendre un article de « Marianne » qui s’appuie sur le témoignage d’une responsable de l’Arbeitsagentur d’Hambourg (l’équivalent allemand du Pôle emploi) pour affirmer que les chiffres du chômage outre Rhin sont largement falsifiés.

« Qu’on arrête de parler de miracle économique. Aujourd’hui, le gouvernement répète que nous sommes aux alentours de trois millions de chômeurs, ce qui serait effectivement historique, mais la réalité est tout autre, six millions de personnes touchent Hartz IV… » affirme notamment cette fonctionnaire. Hartz IV étant l’équivalent de l’indemnité chômage.

Une affirmation confirmée par le quotidien conservateur Die Welt qui assure qu’un chômeur de plus de 58 ans sur deux n’est plus répertorié dans les chiffres de l’Agence fédérale du travail.

La Commission européenne veut couper les vivres à la Hongrie.

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La Commission européenne a proposé de suspendre le versement à la Hongrie de presque un demi milliard d’euros provenant du Fonds de cohésion, et ce à partir de 2013. Une décision arbitraire qui vise à obliger le gouvernement Orban (photo de Viktor Orban) à prendre des mesures de correction de son déficit, qualifié d’excessif. Une affirmation des autorités européennes d’une mauvaise foi évidente lorsque l’on sait que le déficit de la Hongrie est l’un des plus faibles d’Europe. Mais il est vrai que la politique identitaire et nationale du gouvernement Orban est politiquement incorrecte.

Face à l’Iran, après la voie diplomatique et avant la voie militaire, l’empire mondialiste essaie la voie financière.

La SWIFT vient de publier un communiqué de presse très intéressant.

Mais diable qu’est que la SWIFT ? Il s’agit de l’organisme qui gère les virements interbancaires dans 210 pays avec 550 millions de virements par mois. La SWIFT a déclaré être prête à supprimer les banques iraniennes de ses circuits informatiques, ce qui empêcherait les transferts d’argent vers l’Iran. Selon l’économiste dissident, Pierre Jovanovic, cette décision de la SWIFT a été prise à la demande des Etats Unis et de l’Union européenne.

Quelle est la conséquence de cette exclusion de l’Iran des circuits informatiques financiers de la SWIFT ? Toujours selon Jovanovic, cela équivaut à une mort lente de la population iranienne, car, ne pouvant plus recevoir de virements étrangers, l’Iran ne pourra plus commercer comme avant ; or un pays dont on décrète la mise à mort n’a qu’une seule alternative : se coucher ou faire la guerre… Une guerre qui est justement souhaitée par les ennemis de l’Iran. La boucle est bouclée.

La Cour suprême israélienne risque de mettre la coalition de Netanyahu en difficulté.

Jugez plutôt : depuis 2002, une loi exempte de service militaire au sein de Tsahal les jeunes juifs orthodoxes qui préfèrent étudier en école religieuse.

Oui mais voilà, la Cour suprême de Jérusalem vient de juger que cette loi n’était plus reconductible, au nom du principe d’égalité devant les devoirs civiques et la solidarité devant l’effort national.

Craignant une explosion de sa majorité et sachant le poids croissant des religieux dans son pays, Netanyahu réfléchit déjà à une nouvelle loi formellement différente mais dont le but serait identique…

Le chiffre de la semaine c’est 150 milliards.

150 milliards, soit 7,5 % du PIB, c’est la facture annuelle du crime en France, évaluée par le professeur Jacques Bichot pour le compte de l’Institut de la justice.

La phrase de la semaine est signée Denis Tillinac.

L’écrivain corrézien, éditeur et journaliste, a déclaré à la télévision, dans l’émission de Robert Ménard : « Un peuple est libre d’accueillir qui il désire et de répudier qui il veut, on a le droit de discriminer ».

La bonne nouvelle.

La bonne nouvelle c’est le centième anniversaire d’Emile Allais, le fondateur de l’école du ski français. 100 ans, mais 100 ans ski au pied.

 

Les islamistes et leurs idiots utiles – “Le Mensuel de l’Observatoire de l’islamisation” de février 2012

Les islamistes et leurs idiots utiles – “Le Mensuel de l’Observatoire de l’islamisation” de février 2012

Editorial

Les islamistes et leurs idiots utiles.

par Joachim Véliocas.

Les islamistes n’en espéraient pas tant. Les premiers à réaliser le travail de déconsidération de leurs ennemis -soit ceux qui dévoilent leur projet totalitaire- sont des journalistes en vue, ayant une influence considérable sur les téléspectateurs ou lecteurs.

C’est ainsi que le New York Times avait il y a deux ans commencé à dénigrer tous les opposants au projet de mosquée à New-York près du fameux « Ground zero », ancien emplacement des tours jumelles. Pourtant, les opposants ne manquaient pas d’arguments, entre les liens avérés du premier imam Abdul Rauf pilotant le projet avec les Frères Musulmans, auteur d’un « référentiel de charia » baptisé « Sharia Index » pour ses fidèles, grillé au point d’être remplacé par un autre imam, Abdallah Adhami, qui sera lui aussi écarté de la direction du projet après la révélation du contenu de ses conférences, dont voici un extrait: « Les vrais musulmans qui entrent dans les plus hauts niveaux du paradis sont ceux qui paient le prix ultime du sacrifice dans le but de mettre en œuvre la charia, la loi islamique ». Dans une grande mansuétude, Adhami voulait aussi commuer la peine de mort prévue pour les apostats à un emprisonnement à vie…

Paul Moreira de Canal + dans son documentaire à charge contre « Islam, Antéchrist et jambon-beurre » dénonce les “islamophobes” qui s’opposent à ce même projet à New-York, en cachant aux téléspectateurs (ou n’étant simplement pas au courant!) des prises de positions des imams pilotant le projet…(lire page 11).

Le New York Times a lancé une nouvelle polémique outre-atlantique : en réclamant l’arrêt de la diffusion d’un documentaire sur l’islamisme dans la police, à la demande des Frères Musulmans américains du Council of American Islamic Relations (CAIR) dont l’image est sévèrement écornée dans le documentaire. Le New-York Times se fait le relai de l’association (reconnue pourtant comme membre des Frères Musulmans par Mohammed Habib, membre du Conseil de l’organisation en Egypte dans une interview du site officiel des Frères) en demandant à la police des excuses en plus de la censure !

Paul Moreira de Canal+ était allé lui interroger complaisamment le directeur de la communication du CAIR, qui l’avait rassuré sur leur tranquillité. Pour Moreira le danger se trouve du côté des islamophobes. Et qu’importe si le CAIR finance le Hamas. Pour mesurer toute l’énormité d’une telle collaboration idéologique face aux résistants occidentaux taxés d’être incultes, xénophobes et évidemment extrémistes, on lira aux pages 24 et suivantes les traductions des textes et discours des Frères Musulmans égyptiens. Ce totalitarisme mis à nu que les journalistes de gauche persistent à défendre.

 

Sommaire

Dossier du mois : Le rôle Etats-Unis dans les révolutions arabes

> Comment ils forment les cyberdissidents
> Leurs contacts avec les islamistes

Pages 2 à 7

Etats-Unis

> Le New York Times obéit aux Frères Musulmans en demandant le retrait d’un documentaire(The Third Djihad) sur l’islamisme et des excuses aux auteurs !
> Canal + et Paul Moreira piégés par les Frères Musulmans américains du CAIR.

Pages 8 à 13

Syrie

> La composition du camp insurgés: des islamistes (libyens!) purs et durs
> L’inquiétude des Chrétiens de Syrie.(Témoignages de Mgr Abraham Nehmé,Mgr Antoine Audo, Mère Agnès-Marie de la Croix)

Pages 14 à 18

Pakistan

> Le sort effroyable des Chrétiens au Pakistan

Pages 19 à 20.

Espagne

> Une nouvelle vague d’immigration marocaine téléguidée par le royaume: les services de renseignement espagnols alertent.

Pages 22 à 23.

Stratégie islamiste

> Les Frères Musulmans égyptiens dans le texte : djihad, califat mondial et conquête du monde. Traduction exclusive des textes et discours en français.(dont le discours du Guide suprême Badi du 29 décembre)

Pages 24-27

[box class=”info”] Source ou commande du Mensuel. [/box]

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Des proches de Sarkozy devant la justice

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Commençons par l’ancien trésorier de l’UMP et ancien ministre du Budget de Sarkozy, Eric Woerth (photo). La magistrature bordelaise l’a mis en examen pour trafic d’influence. On s’intéresse à ses liens avec Patrick De Maistre, gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, à qui Woerth avait remis la légion d’honneur… quelques mois après que ledit De Maistre eut embauché l’épouse du ministre. Eric Woerth est également mis en examen pour le recel de 150.000 euros supposés occultes et qui auraient été destinés à la campagne de Sarkozy en 2007. Mais en attendant que la justice se prononce, il reste parlementaire et membre du comité de riposte de l’UMP.

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Un autre proche de Sarkozy, Thierry Gaubert, connait lui aussi les honneurs des tribunaux. Frère de l’ancien président de la Licra Patrick Gaubert, Thierry Gaubert (photo) a construit toute sa carrière avec et autour de Nicolas Sarkozy. Dès 1983 à la mairie de Neuilly puis au ministère du Budget et à celui de la Communication. Déjà inquiété dans l’affaire Takieddine, il comparait ces jours-ci devant les juges de Nanterre pour détournement de fonds dans le cadre de la collecte du 1 % au logement. Gaubert aurait créé une douzaine de SCI et autant de sociétés gérées par des hommes de paille : dans la même journée un terrain pouvait être racheté et revendu plusieurs fois, générant des plus-values de plusieurs millions d’euros. L’ami du président est donc prévenu « d’abus de biens sociaux, exercice illégal de la profession de banquier, abus de confiance et prise illégale d’intérêts ».

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Premier couac de campagne pour Nicolas Sarkozy

Un premier couac, anecdotique mais symbolique, pour Nicolas Sarkozy : le paysage marin qui illustre son affiche de campagne (photo) n’est autre que la mer Egée, en Grèce. Difficile de faire moins terroir pour celui qui avait déclaré à Philippe de Villiers, « Tu as de la chance, Philippe, toi tu aimes la France, son histoire, ses paysages. Moi, tout cela me laisse froid. Je ne m’intéresse qu’à l’avenir. » Fin de citation. Est-ce à dire que la faillite de Grèce présage pour Sarkozy de l’avenir de la France ?

Marine apporte son soutien au site Fdesouche

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Lors d’une grande réunion électorale qu’elle a tenue à Strasbourg dimanche dernier, Marine Le Pen a ouvert son discours devant une salle comble par un hommage à, je cite « nos amis de Fdesouche », un site qui, je cite encore : « n’est pas du Front national mais dont les administrateurs sont victimes d’une véritable persécution judiciaire ». Une déclaration qui a déclenché un tonnerre d’applaudissements dans la salle. Rappelons que François Desouche est le navire amiral de la réinfosphère sur Internet. Ce blog reçoit près de 100 000 visiteurs par jour. Des poursuites ont été engagées contre son administrateur présumé, Pierre Sautarel, par Arezki Dahmani, un militant dit « antiraciste » mis en cause dans diverses escroqueries, et par France Terre d’asile, une association immigrationniste subventionnée.

Le prix Lyssenko à Luc Châtel

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe prix Lyssenko a été créé en 1990 par le Club de l’Horloge. Il s’agit d’un anti-prix attribué à une personnalité qui a contribué, par ses écrits ou ses actes, à la désinformation sur le plan historique ou scientifique. Le prix 2012 a été remis samedi dernier à Paris par Henry de Lesquen, fondateur du club de l’Horloge et président de Radio Courtoisie. Il a été attribué à Luc Châtel, ministre de l’Education du gouvernement Fillon, pour avoir rendu obligatoire l’enseignement de la « théorie du genre » dans les classes de Première scientifiques des lycées. La « théorie du genre », qui n’a strictement rien de scientifique, a été inventée par l’américaine Judith Butler, co-détentrice du prix Lyssenko. Cette « théorie » prétend qu’il n’y a pas de différence biologique entre les sexes, et que l’on ne naît pas homme ou femme, mais qu’on le devient. Il semblerait que les auteurs et éditeurs de manuels scolaires soient allés très au-delà des directives ministérielles. Bordas, Nathan et Hachette auraient sans doute mérité de partager ce prix Lyssenko 2012.

Lyssenko s'exprimant au Kremlin en 1935 devant Staline. De gauche à droite : Trophime Lyssenko, Stanislaw Kosior, Anastase Mikoyan, Andreï Andreïev et Joseph Staline.

Chasse aux sorcières : Christian Vanneste une nouvelle fois victime du sexuellement correct

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le député UMP du Nord, est victime d’un nouveau lynchage politico-médiatique. Interrogé par le site libertepolitique.com au sujet de sondages indiquant qu’une majorité de Français est favorable au mariage homosexuel, il répond que ce résultat est le fruit d’un « bourrage de crânes ». Selon lui, les homosexuels sont surreprésentés dans le monde médiatique, leur permettant de faire progresser leurs idées en pratiquant, je cite, la « déformation systématique des faits ». Le député démolit alors, je cite encore « la légende de la déportation des homosexuels en France » où « en-dehors des trois départements annexés, il n’y a pas eu de déportation homosexuelle ». Fin de citation. Pour Mickaël Bertrand, un historien spécialiste de ces questions, Christian Vanneste a factuellement raison. On n’a recensé en France que 62 cas de déportations d’homosexuels français vers l’Allemagne en raison de leur homosexualité, dont seulement sept cas hors d’Allemagne et d’Alsace-Lorraine. Serge Klarsfeld est également venu à la rescousse de Christian Vanneste, affirmant, je cite, que « de France, il n’y a pas eu de déportation d’homosexuels » et qu’« il n’a jamais été question de déporter des homosexuels français ». Pour l’avocat des filles et fils des déportés de France, et tombeur de Papon, l’exclusion de Vanneste de l’UMP serait, je cite encore « totalement ridicule ».

Christine Boutin se retire de l’élection présidentielle

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La présidente du Parti chrétien démocrate, Christine Boutin (photo), jusqu’alors candidate aux élections présidentielles, a annoncé lundi son ralliement à Nicolas Sarkozy. Celle qui avait traité le président sortant d’un certain nombre de noms d’oiseaux, au point de prétendre en décembre 2011, devoir « entrer en résistance » affirme maintenant que : « La place des chrétiens‑démocrates est aujourd’hui aux côtés du président Sarkozy pour faire gagner la France et pour l’encourager dans la voie qu’il a décidé d’emprunter ». Il y a quelques semaines, Christine Boutin menaçait de faire exploser une bombe atomique à la figure de Sarkozy si elle n’obtenait pas ses parrainages. Tel Saint Paul sur le chemin de Damas, elle vient donc d’être saisie par la grâce sarkozienne. Ce n’est pas un ralliement, précise-t-elle, c’est une alliance. Outre la grâce, la promesse de quelques sièges pour son micro-parti ne semble pas être tout à fait étrangère au retournement de veste de Mme Boutin.

Délinquance : la part des étrangers est en forte hausse

C’est ce qu’indique le dernier rapport du très officiel Observatoire national de la délinquance, intitulé « Français et étrangers mis en cause par la police et la gendarmerie ». Entre 2006 et 2011, la part des étrangers au sein des mis en cause pour les atteintes aux biens est en forte progression, passant de 12,8 % à 17,3 %. Soit en 2011, près de 53.000 personnes. Le nombre d’étrangers mis en cause s’est fortement accru depuis trois ans, en particulier pour les cambriolages, les vols simples contre des particuliers, ainsi que les vols à l’étalage. Cette étude, qui n’indique pas la délinquance des Français d’origine étrangère, illustre clairement les méfaits de la politique d’immigration massive menée depuis près de 40 ans par l’ensemble des partis du système.

 

MONDE

Iran : l’intervention militaire israélienne de plus en plus probable

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit « A notre connaissance, Israël n’a pas décidé d’attaquer l’Iran », a déclaré jeudi le directeur du renseignement militaire américain, le général Ronald Burgess. Cette déclaration du patron de la Defense Intelligence Agency (DIA) aux sénateurs de la commission de la Défense ressemble à une dénégation. Le général Burgess a en effet immédiatement précisé que Téhéran cherche toujours à renforcer ses capacités navales, balistiques et nucléaires et pourrait « temporairement » bloquer le détroit d’Ormuz. Le général Burgess a enfoncé le clou en précisant que Téhéran s’apprête à recourir à l’action de groupes terroristes en cas de conflit. Des déclarations qui interviennent après l’annonce mercredi par le président Mahmoud Ahmadinejad (photo) que l’Iran avait réussi à produire son propre combustible nucléaire à 20 % pour son réacteur de recherche.

Il semble en fait que ce fameux « programme nucléaire » cache un autre aspect des chose. On n’imagine pas qu’Israël, quatrième puissance nucléaire du monde, ait quoi que ce soit à redouter de l’Iran. Il suffirait que Téhéran tente de larguer la moindre bombinette sur l’Etat hébreu pour être immédiatement vitrifié par une riposte nucléaire foudroyante et donc, pour le coup, rayé de la carte du monde. Les mollahs sont-ils suicidaires ?…

Alors quoi ? Alors une grosse épine dans le pied de l’Etat d’Israël : Amadhinedjad est en effet le dernier dirigeant de la planète à entretenir une vision pour le moins critique de la Shoah, une vision qui va à l’encontre de la posture victimaire adoptée depuis sa fondation par l’Etat hébreu, dans ses relations avec le reste du monde. Début février, les autorités iraniennes ont organisé un débat sur la Shoah, auquel étaient conviés l’ancien professeur de l’Université Lyon 2, Robert Faurisson, et l’humoriste Dieudonné. Le mensuel régional Lyon Capitale est le seul média français « courant dominant » à s’en être fait l’écho. Dans son article, en date du 10 février, en ligne sur lyoncapitale.fr, le journaliste Fabien Fournier écrit : « “L’Iran est le seul pays au monde où une telle confrontation entre révisionnistes et non révisionnistes est possible“, a souligné Robert Faurisson ».

Lors de ces assises internationales, le président Ahmadinejad a fait une déclaration remarquée [qui serait condamnable si elle avait été prononcée en France] : « Pour dominer le monde, l’Occident et les colonialistes ont créé une idole qu’ils ont appelé le régime sioniste. L’esprit de cette idole est l’Holocauste. La nation iranienne avec courage et clairvoyance a brisé l’idole préparant la libération des peuples occidentaux ». Une déclaration sans doute infiniment plus dangereuse pour l’Etat d’Israël que les quelques pétards laborieusement mis au point par la République islamique.

La Grèce dans le chaos

Dimanche l’Acropole était recouverte de deux immenses banderoles en grec et en anglais. Leur titre : à bas la dictature des monopoles de l’Union européenne. Dans Athènes, plus de 80.000 personnes manifestaient contre un nouveau plan d’austérité imposé par la troïka : Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire internationale. Ce plan est drastique pour la population grecque avec entre autres une diminution de 22 % du salaire minimum et même de 32 % pour les jeunes de moins de 25 ans, ainsi qu’une nouvelle diminution des retraites. Les instances européistes et mondialistes demandent encore 325 millions d’économies cette année. En 2012, la Grèce subira sa 5e année de récession. La population s’appauvrit, l’économie parallèle se développe, échappant à l’impôt et à la TVA. La vice-présidente hollandaise de la Commission européenne n’hésite plus à évoquer la sortie de la Grèce de l’euro. En réunion électorale à Strasbourg dimanche dernier, Marine Le Pen a quant à elle affirmé redouter que l’exemple grec ne se produise en France…

Comment évolue la situation en Syrie ?

Kiosque Courtois du samedi 18/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Selon le site sioniste JSS News, Bachar El-Assad (photo), craignant pour la sécurité de ses enfants, les aurait exfiltrés vers un pays d’Europe occidentale. La Ligue arabe a par ailleurs cessé toute coopération diplomatique avec Damas et se déclare favorable à l’envoi de casques bleus. De son côté, Ayman Al-Zawahiri, le dirigeant de la nébuleuse terroriste islamique Al-Qaïda a apporté samedi dernier son soutien aux insurgés syriens, se retrouvant ainsi dans le même camp que l’oligarchie atlantiste. Un couac cependant : Al-Zawahiri a invité les rebelles, je cite : « à établir un Etat qui défende les pays musulmans, cherche à libérer le Golan et continue son Jihad jusqu’à hisser la bannière de la victoire au-dessus des collines usurpées de Jérusalem ». Une déclaration fort peu sioniste que Bernard-Henri Levy-Botul, soutien inconditionnels des insurgés, n’a pas cru devoir commenter.

Amis auditeurs, nous terminons plaisamment notre kiosque sur ce silence du « clown » (le mot est de Marine Le Pen). Excellente dimanchade à vous ! A lundi, 7h15, pour votre prochain bulletin de réinformation, sur Radio Courtoisie.

 

L’hebdomadaire VSD condamné pour diffamation envers Marine Le Pen

L’hebdomadaire VSD condamné pour diffamation envers Marine Le Pen

17/02/12 – 15h30
PARIS (NOVOpress)
— L’hebdomadaire populacier VSD a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir publié le 23 décembre 2010 un article diffamatoire sur Marine Le Pen intitulé “Les secrets d’une fille à papa”.

La 17ème chambre du tribunal correctionnel a condamné VSD à une amende de 1000 euros et à verser à Marine Le Pen 2 euros symboliques de dommages et intérêts. En outre, le titre devra s’acquitter de 3.000 euros de frais de justice.

Dans l’article condamné, la revue politiquement correcte dressait un portrait de la présidente du Front National qui la présentait comme une fêtarde, buvant parfois plus que de raison. Ajoutant la vulgarité à la diffamation, le folliculaire ayant commis l’article écrivait même “Paradoxalement, c’est une fille qui aime manger, boire et baiser comme son père“.

S’il n’a pas accordé les 600 000 euros de dommages et intérêts réclamés par l’avocat de Marine Le Pen, le tribunal a estimé que l’article incriminé imputait bien à Marine Le Pen “un comportement excessif et incontrôlé qui apparaît attentatoire à la considération”.

Crédit photo : staffpresi-esj via Flickr (cc)

Le vendredi 24 février, vous êtes pris ! 2e Apéro – Vente – Dédicaces de « Livr’arbitres » !

Le vendredi 24 février, vous êtes pris ! 2e Apéro – Vente – Dédicaces de « Livr’arbitres » !

A l’occasion de la sortie de son nouveau numéro centré sur le souvenir de Jean Dutourd, “Livr’arbitres”, la revue littéraire non-conforme, organise sa deuxième soirée au “15 vins”, 1 rue Dante (Paris 5e) le vendredi 24 février à partir de 20 heures.

Au programme : Apéro, ventes, dédicaces avec notamment Olivier Maulin, Thierry Marignac, Alain Paucard, Patrick Weber, Olivier Griette, Lajos Marton, Alain Sanders… et toute l’équipe de la revue.

Un rendez-vous à ne pas manquer !

“War Raok ! La voix de la nation bretonne” fête son douzième anniversaire

“War Raok ! La voix de la nation bretonne” fête son douzième anniversaire

14/02/2012 – 11h50
RENNES (NOVOPress) – Douzième anniversaire pour la revue « War Raok ! La voix de la nation bretonne », qui pour l’occasion sort un numéro au sommaire particulièrement fourni.

War Raok 12 ansDans son éditorial, Patrick Montauzier analyse « le fiasco des “Indignés’ qui se réclament de la morale à deux sous et que la gauche altermondialiste survend dans les médias respectueux et bien pensants », alors que les jeunes Bretons affichent « ouvertement de la sympathie pour les mouvements dits “populistes” ou “ethnistes’ ainsi que pour les mouvements de libération nationale ». Pour l’animateur de la revue, on est en présence « d’un enthousiasme pour une Révolution conservatrice, phénomène européen s’inscrivant de plus en plus aujourd’hui en réaction aux politiques de la table rase ». Il conclut en appelant la jeunesse bretonne à « tourner le dos à ceux qui acceptent d’exister sans être ! »

L’actualité internationale est particulièrement mise en valeur dans cette livraison avec une longue présentation du Vlaams Belang, le mouvement nationaliste flamand. A lire également un papier consacré à l’organisation armée basque indépendantiste Euskadi Ta Askatasuna (ETA.), un autre sur le durcissement de la politique des Pays-Bas en matière de d’immigration et enfin – repris de Novopress Breizh – un portrait d’Alex Salmond, l’homme de l’indépendance écossaise.

Sous le titre « une vie pour l’émancipation nationale de la Bretagne », un très bel hommage illustré est rendu à Yann Fouéré. L’accent y est largement mis sur ses ouvrages, avec de longues citations, pour mieux comprendre la pensée et la philosophie politique de celui qui mit sa vie au service de sa patrie, la Bretagne.

Rappelant  les épopées celtiques qui ont puisé aux mêmes sources du sacré et de l’esprit de la chevalerie, la légende du Saint Graal, Tristan et Iseult, Lancelot du lac et Excalibur, une longue étude est consacrée à la christianophobie, devenue aujourd’hui une sorte de composante culturelle d’une société matérialiste et jouisseuse.

Après le portrait de Dom Godu dans le précédent numéro, War Raok ! dresse celui du cistercien Dom Alexis Presse grande figure du nationalisme breton, pionnier et visionnaire de la lutte contre le déracinement des peuples à l’instar des combats de l’abbé Perrot.

Ti-Breizh, la maison de l’identité bretonne ouverte à Guerlesquin, dans le Trégor,  fait également l’objet d’un article mettant en évidence l’unité des identitaires bretons au sein de l’Emsav. « Que rêver de mieux pour le renouveau d’un peuple aujourd’hui de plus en en menacé. Là où il y a une volonté il y a un chemin. » Une très belle revue, à lire par tous ceux qui s’intéressent à la Bretagne et à l’Europe des peuples.

War Raok
BP 80337 35203 Rennes Cedex 2

Les médias en servitude : quand Polémia met la médiaklatura en examen

Les médias en servitude : quand Polémia met la médiaklatura en examen

Polémia poursuit son travail d’analyse du phénomène médiatique. Après La tyrannie médiatique, le Dictionnaire de novlangue et le Dictionnaire de la réinformation, voici Les médias en servitude. Il s’agit d’une étude serrée de la médiaklatura, cette centaine d’hommes et de femmes qui donnent le la à l’opinion, cette sainte alliance du trotskysme de salles de rédaction et du capitalisme financier. Voici l’avant-propos de cet ouvrage.
Polémia.

Les médias en servitude : quand Polémia met la médiaklatura en examenEn principe la France est une démocratie.

Le suffrage y est libre. Le suffrage, sans doute, mais en est-il de même de l’information des électeurs ?

Assurément non ! Les médias asservissent et ils sont eux-mêmes asservis aux grandes puissances financières.

Derrière une façade de diversité, les grands médias scénarisent l’actualité selon la même grille de lecture, celle de l’idéologie unique qu’ils partagent : laisser-fairisme et libre-échangisme économique, cosmopolitisme et sans-frontiérisme, rupture de la tradition et révolution des mœurs. C’est la sainte alliance du trotskysme de salles de rédaction et du capitalisme financier. L’union des milliardaires et de la médiaklatura.

Le propos peut paraître polémique. Mais les faits accumulés dans cette étude, réalisée avec la collaboration de Claude Lorne, montrent, hélas, comment un tout petit nombre d’hommes a accaparé le contrôle des grands médias français.

Voici quels sont les acteurs majeurs de cette prise de pouvoir sur les esprits :

  • – les banques : cinq d’entre elles siègent au conseil d’administration de Bouygues, propriétaire de TF1 ; Rothschild contrôle Libération ; Lazard siège au Monde ; et le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel se partagent la Presse quotidienne régionale (la PQR) à l’est d’une ligne Amiens/Marseille ;
  • l’industrie du luxe et les grandes fortunes : Bernard Arnault, Serge Dassault, François Pinault, Martin Bouygues, Vincent Bolloré, Arnaud Lagardère, Claude Bébéar sont omniprésents;
  • – les grandes agences de communication et de publicité : Euro RSCG de Stéphane Fouks et Publicis de Maurice Lévy sont au cœur des stratégies d’influence adossées à de puissants budgets ;
  • les paladins de « l’antiracisme » : Louis Schweitzer (la Halde), Pierre Bergé (SOS-Racisme), Bernard-Henri Lévy donnent le ton ;
  • – les grands éditocrates : Erik Israelewicz, Laurent Joffrin, Nicolas Demorand, Denis Olivennes ont un rôle clé, celui d’assurer la cohérence entre les bailleurs de fonds et les soutiers de l’information.

En tout une centaine d’hommes dirige la machinerie qui règne sur les esprits. Il n’y a pas de chef d’orchestre clandestin. Mais tous ou presque participent au lieu de pouvoir le plus sélect de la classe dirigeante française : le Club Le Siècle. Cette classe dirigeante française n’a plus aujourd’hui ni vision nationale ni conscience européenne et n’est plus que la section française de la Superclasse mondiale (SCM).

Notre société est de plus en plus exigeante en matière de transparence. Cette transparence doit aussi s’appliquer aux médias : leurs auditeurs et leurs lecteurs, qui sont aussi des électeurs, doivent savoir d’où ils parlent pour connaître les arrière-plans financiers, commerciaux, idéologiques ou communautaires qui structurent leurs prises de position et qui expliquent la disparition de tout véritable esprit critique.

Ecartant toute polémique inutile, Polémia se borne à rassembler des faits. Des faits qui éclairent d’une lumière vive la médiaklatura.

Voici un ouvrage à lire en se rendant sur le PDF (cliquer ici). En raison de l’immense documentation, réunie par Claude Lorne, qui a permis d’en faire une véritable banque de données, Les médias en servitude peut être commandé (15 € franco de port) à : Polémia, 60 ter rue Jean-Jacques Rousseau, 92500 Rueil-Malmaison

[box class=”info”] Source : Polémia. [/box]

Image : 1re de couverture

Des actions des Identitaires vues par "Envoyé Spécial"

Des actions des Identitaires vues par “Envoyé Spécial” [vidéo]

Des journalistes de l’émission Envoyé Spécial de France2 ont filmé en immersion à l’intérieur du Bloc Identitaire, en particulier à Saint-Martin-le-Vinoux (Saint-Martin-la-Mosquée) et à La Traboule. Les journalistes de France2 donnent leur interprétation de ces images et interrogent aussi d’autres personnes de milieux différents qui luttent également contre l’islamisation de la France et de l’Europe.
Emission du 9/2/2012.

Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Sarkozy et Hollande se retrouvent à la grand’messe du CRIF

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le dîner annuel du CRIF, Conseil représentatif des institutions juives de France, s’est tenu mercredi dernier devant un millier d’oligarques : membres du gouvernement, personnalités politiques de la majorité et de l’opposition, ambassadeurs, hauts fonctionnaires, hauts magistrats, dirigeants des médias, responsables religieux.

Il y avait les élus et les exclu. Côté exclus, les candidats d’extrême gauche et les écologistes ainsi que Marine Le Pen. Côté élus, les deux candidats officiels Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Une rencontre chaleureuse ? Eh oui, si l’on en croit une vidéo de MSN (ci-dessous) qui montre les deux compères tout sourire, se serrant la main, et plaisantant en se tutoyant. « Je me disais : pourquoi tout ce monde‑là ! » s’enquiert faussement le président. « Mais ce n’est pas pour moi ! », s’esclaffe‑t‑il en passant familièrement la main dans le dos de François Hollande. « Tu t’en vas maintenant ? » demande Sarkozy au candidat socialiste. « Non, non, non » répond ce dernier. « Alors tu veux faire une photo avec moi ? » demande le président à François Hollande.

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La phrase de la semaine est de BHL

« La France profonde, comme on dit, est une expression que je n’aime pas beaucoup », c’est ce qu’a déclaré mercredi Bernard Henri Lévy (photo entarté) sur France 5 dans l’émission de Patrick Cohen.

 

Les classes populaires ne veulent plus de Sarkozy

Selon une enquête Viavoice/Libération, les catégories modestes ne sont que 23 % à souhaiter la victoire du président sortant à la présidentielle.

Entre Nicolas Sarkozy et les « classes populaires », la rupture semble donc bel et bien consommée.

Face à ce désamour, comment réagit le camp présidentiel ?

Face à ces mauvais sondages, l’UMP tente une double stratégie. Tout d’abord elle multiplie les appels du pied en direction des électeurs du Front national. C’est l’explication de la récente sortie de Claude Guéant sur l’inégalité des civilisations.

Parallèlement, le parti présidentiel ressort les « ficelles » du « vote utile ». Tout en agissant pour tenter d’empêcher Marine Le Pen d’obtenir les 500 parrainages d’élus nécessaires à la validation de sa candidature. Un pari risqué.

Immigration : selon le quotidien « Le Monde » les chiffres officiels contredisent les annonces gouvernementales

Claude Guéant a récemment communiqué sur une baisse récente de l’immigration. Des chiffres démentis par le rapport annuel au Parlement pour 2011.

Selon ce document officiel les chiffres de l’immigration ont progressé depuis 2007. Le nombre total de premiers titres de séjour délivrés entre 2007 et2010 a bondi de plus de 7 %. Chaque année, quelque 200 000 personnes obtiennent ce fameux sésame pour s’installer en France. On est donc loin des annonces sur la baisse de l’immigration. Au niveau de l’immigration de travail, c’est même pire, +51 % d’augmentation depuis 2007 pour les immigrés extra‑européens !

Quid des régularisations ? C’est simple : traditionnellement, dans ce rapport annuel, il existe une ligne statistique qui permet de connaître leur nombre. Celui‑ci tourne généralement autour de 30.000. Cette année, et pour la première fois, la case « régularisations » n’est pas renseignée ! Tirez en les conclusions !

Signalons à nos auditeurs qui veulent en savoir plus, la tenue d’un colloque de l’Institut de géopolitique des populations, jeudi 16 février, salle de l’ASIEM, sur le thème : « Peut‑on raisonnablement calculer le coût de l’immigration ? ». Renseignements sur Internet.

Persécutions judiciaires contre François Desouche

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit François Desouche est le navire amiral de la réinfosphère sur Internet. Ce blog reçoit près de 100 000 visiteurs par jour. Mais François Desouche est dans l’œil du cyclone. Le lobby antiraciste a sorti l’artillerie lourde contre lui. Des poursuites ont été engagées par Arezki Dahmani, un militant antiraciste mis en cause dans diverses escroqueries. Et par France Terre d’asile, une association immigrationniste subventionnée. Une police et une justice zélée ont prononcé deux mises en examen d’un internaute arbitrairement mis en cause.

Pour Pierre Sautarel, le but est clair, je cite : « On veut l’étouffer financièrement et psychologiquement sous une accumulation de procédures diverses et variées tout en essayant de compliquer [ses] relations avec [ses] proches. » « Chacun doit savoir que le maintien en ligne du blog se fait au prix de gros ennuis et de graves pressions policières et judiciaires. »

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Une place Soljenitsyne à Paris votée malgré la réticence de la gauche

Mardi, le Conseil de Paris a voté l’attribution du nom d’Alexandre Soljenitsyne (photo), à une place près de la Porte Maillot. C’est un élu du Nouveau centre, Jérôme Dubus, qui a été à l’origine de cette idée, dans la mesure où il voyait en Alexandre Soljenitsyne, je cite : « Un brillant visionnaire ».

 

 

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les spectateurs plébiscitent un film favorable à l’armée française

Le film « Forces spéciales » retrace le combat d’une unité pour la libération d’un reporter pris en otage par les talibans en Afghanistan. Ce film a été mal reçu par la critique. Cinéma Teaser l’accuse d’un manichéisme rebutant et Télérama d’être un insoutenable clip à la gloire de l’armée. Il n’empêche, avec 205.000 spectateurs, c’est un succès. Beaucoup plus d’entrées en tout cas que pour le film « L’ordre et la morale » sur l’affaire d’Ouvéa. Ce film qui dénonce l’action de l’armée française en Nouvelle Calédonie avait pourtant bénéficié d’un exceptionnel soutien médiatique.

 

Monde

ACTA bloqué par la Pologne et la République tchèque

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit ACTA est un projet de traité international qui donnerait le droit aux détenteurs de copyright d’attaquer directement des sites Internet sans contrôle judiciaire. ACTA menace la liberté d’information et d’opinion sur la toile.

La Pologne, comme 22 autres pays européens, a signé cet accord. Mais des milliers d’internautes polonais ont manifesté. Ce qui a conduit le Premier ministre Donald Tusk (photo) à annoncer que son pays gelait l’accord multilatéral.

C’est maintenant au tour de la République tchèque de faire marche arrière après une vague de protestations dans plusieurs grandes villes. Le traité doit être voté par le Parlement européen probablement après le mois de juin et les débats risquent d’être enflammés.

Viktor Orban pointe du doigt Bruxelles au sujet du dépôt de bilan de la compagnie hongroise Malev

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Après la compagnie espagnole Spanair, c’est maintenant, la compagnie hongroise Malév, fondée en 1946, qui vient de déposer le bilan. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán (photo) a déclaré à ce sujet que « l’Union Européenne a enfoncé le dernier clou du cercueil de Malév ». Il dénonce la logique ultra libérale de l’Union européenne qui n’a pas permis au gouvernement hongrois d’aider financièrement la compagnie.

Grèce : le patriarche Ieronymos dénonce les « médecines mortelles » de l’austérité

C’est une démarche extrêmement rare. L’archevêque Ieronymos, chef spirituel de l’Église orthodoxe grecque, a écrit au Premier ministre Lucas Papademos. Le patriarche exprime ses préoccupations sur l’efficacité de la politique fiscale du gouvernement et ses conséquences pour le peuple grec.

Dans sa lettre, le patriarche critique aussi le rôle de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international dans le pays.

Pour le responsable religieux, si la Grèce devait consentir à de nouvelles mesures d’austérité, la situation deviendrait catastrophique, la médecine proposée se révélant un poison mortel. Un point de vue partagé par les ministres du LAOS, le mouvement national grec.

Russie : manifestations à Moscou contre Poutine, manifestations en province pour Poutine

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les médias de l’oligarchie ont largement relayé la manifestation qui a eu lieu samedi dernier à Moscou contre Poutine (photo). Généralement en minorant ou en passant sous silence les manifestations de soutien à Poutine. Le journal Le Parisien s’est même pris les pieds dans le tapis en illustrant un article anti‑Poutine avec la photo d’une manifestation pro‑Poutine… L’approche de la cérémonie des Bobards d’Or qui aura lieu le 20 mars suscite des vocations.

Mais quelle est la réalité de la situation ? Selon le blogueur indépendant Alexandre Latsa, un Français installé à Moscou, une partie des classes urbaines enrichies manifestent contre Poutine en particulier à Moscou ; en revanche, en province, ce sont les manifestants pro‑Poutine qui sont de loin les plus nombreux. Une réalité méconnue par les journalistes occidentaux.

Veto russe sur la Syrie

Comme la Chine, la Russie a opposé son veto à l’ONU à la résolution inspirée par les États arabes sunnites et les Anglo-saxons. Par la voix de son ambassadeur au Conseil de sécurité, la Russie a précisé que le projet de résolution restait « déséquilibré » en appelant « à un changement de régime » et en « encourageant l’opposition à rechercher le pouvoir ».

Poutine s’engage à protéger les chrétiens persécutés

Lors d’une rencontre politico religieuse, un membre du Patriarcat de Moscou a exhorté M. Poutine à réagir au problème de la persécution des chrétiens minoritaires dans certains pays, comme l’Irak mais aussi l’Egypte, le Pakistan et l’Inde. “N’en doutez pas” a réagi Poutine, avant de souligner l’importance de traiter ce problème au plan international.

« Pèlerin magazine » censuré au Maroc

Le dernier numéro hors série du Pèlerin, intitulé “50 clés pour comprendre l’islam”, voulait jouer la carte de l’œcuménisme et de la tolérance inter religieuse. Las, ce numéro ne sera pas diffusé au Maroc. Le gouvernement a décidé de le censurer au motif qu’il contiendrait une “représentation” du prophète Mahomet.

Une bien piètre récompense pour cette nouvelle tentative de présenter l’islam sous un jour avenant et « modéré ».

Présidentielle américaine : duel de milliardaires chez les Républicains

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Les primaires républicaines tournent au duel de milliardaires. A ma gauche, Romney (photo) bénéficie d’une importante fortune personnelle, gagnée dans la finance et les fonds spéculatifs. A ma droite, son rival Gingrich est soutenu par Sheldon Adelson, la treizième fortune mondiale. Cet empereur des jeux de Las Vegas et de Macao finance la campagne de Newt Gingrich pour orienter en retour les prises de position du candidat. Ainsi, Newt Gingrich a déjà renoncé à évoquer dans ses discours la création d’un Etat palestinien. Son mécène, proche des Faucons israéliens, y est en effet farouchement opposé.

La Tunisie s’enfonce un peu plus chaque jour dans l’islamisme

Fin janvier, un député du parti islamiste au pouvoir, Ennahdha, créait la polémique. Il déclarait au Parlement qu’il fallait tuer par crucifixion, par démembrement ou bannir les manifestants qui bloquent le pays. S’appuyant sur les versets du coran, il a récidivé cette semaine en expliquant que : « C’est juste un simple constat de ce qui se passe maintenant : ce n’est pas un appel à la haine mais un appel à mettre fin à ces faits qui sont un crime envers le peuple et méritent un châtiment des plus sévères. ». Rappelons que plus de 40 % des électeurs tunisiens vivant en France ont voté pour le parti islamiste Ennadha. Les bobos parisiens qui rêvaient d’un après Ben Ali radieux et démocratique ont la gueule de bois : le « printemps arabe » n’est en effet rien d’autre que le réveil des démons musulmans.

Le chiffre du jour. C’est un triste record, 3.021

C’est le nombre de civils tués en Afghanistan… Selon la mission d’assistance des Nations unies dite UNAMA, le nombre de civils tués en Afghanistan en 2011 est supérieur aux années précédentes. Cela porte à près de 12.000 le total des civils morts depuis le début du conflit en 2007.

Du côté français, rappelons que 82 soldats ont trouvé la mort depuis le début de ce conflit.

La bonne nouvelle

La bonne nouvelle de ce kiosque est éditoriale : Lajos Marton, héroïque figure de l’insurrection anticommuniste de 1956 en Hongrie, dédicacera son livre « Ma vie pour la patrie » à la Librairie Facta, 4 rue de Clichy, Paris 9e, aujourd’hui de 14 h 30 à 18 heures.

Kiosque Courtois du samedi 11/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Samedi 11 février, 12 heures: Libre Journal avec les Jeunes avec Marine sur Radio Courtoisie

Samedi 11 février, 12 heures: Libre Journal avec les Jeunes avec Marine sur Radio Courtoisie

Samedi midi vous êtes pris!

Campagne électorale oblige, le Libre Journal des lycéens de Romain Lecap sur Radio Courtoisie reçoit deux membres de la jeune garde de Marine le Pen, David Rachline, conseiller régional de Paca, conseiller municipal de Fréjus, secrétaire national à la communication numérique et Julien Rochedy, président des Jeunes avec Marine.

Au menu :  un tour d’horizon des sujets d’actualité afin de mieux cerner leurs positions et nous nous intéresserons de plus près à leur engagement et au projet militant qu’ils proposent aux jeunes Français.

En fin d’émission, les chroniques habituelles ainsi qu’une toute nouvelle rubrique qui devrait faire sensation!

Le Libre Journal des Lycéens
http://librejournalromainlecap.over-blog.com/
http://www.facebook.com/Libre.journal.de.Romain.Lecap

Radio Courtoisie
http://www.radiocourtoisie.net/tempo/
http://radio-courtoisie.over-blog.com/

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr.

Les Bobards d’Or 2012 – Les prix de la désinformation médiatique – Envoyez vos Bobards d’Or

Les Bobards d’Or 2012, les prix de la désinformation médiatique – Envoyez vos Bobards d’Or !

APPEL A CONTRIBUTION : ENVOYEZ VOS BOBARDS D’OR

La troisième édition des BOBARDS D’OR sera organisée le 20 mars 2012 par Polémia. Cette cérémonie distingue et honore les journalistes les plus habiles ou les plus audacieux, ces désinformateurs du totalitarisme « doux » dans lequel nous baignons, ce système où les mensonges répétés à l’infini finissent par s’imposer dans les esprits et dictent les politiques de « droite » comme de « gauche ».

Polémia a ouvert une brèche, dans laquelle certains acteurs de la vie publique commencent à s’engouffrer. Certains osent, à sa suite, dénoncer la tyrannie médiatique, que ce soit Jean Quatremer avec son ouvrage à paraître sur les mensonges des médias dans l’affaire DSK, Francis Puyalte, un ancien du Figaro qui vient de publier L’Inquisition médiatique ou encore le film Les nouveaux chiens de garde. La désinformation et le mensonge médiatique imposent le politiquement correct, et c’est le rôle de Polémia de lutter contre cette tyrannie médiatique.

Pour récompenser les champions de la désinformation, les héros de l’idéologie dominante, les pourfendeurs de l’esprit critique, Polémia a besoin de vous ! Vous êtes au fait de l’actualité nationale ou internationale ? Vous avez jusqu’au 1er mars pour nous envoyer vos suggestions.

En plus des trois catégories traditionnelles (presse écrite, radio et télévision), Polémia remettra cette année un « Bobard de guerre ». Car, en temps de guerre, les médias se surpassent pour bombarder l’opinion publique d’énormes mensonges. Diabolisation, manipulation, désinformation, les médias se font complices du Système.

Parmi vos propositions, Polémia retiendra les cinq meilleurs mensonges des journalistes au service de la désinformation pour les soumettre à un vote sur Internet. Les trois premiers de chaque catégorie seront annoncés quelques jours avant la cérémonie du 20 mars, où le public les départagera. Réservez d’ores et déjà cette date !

Pour que votre Bobard puisse être validé, n’oubliez pas d’envoyer des références contrôlables. Il  faut des faits : date, lieu et circonstances, présentation de ces faits avec le nom du journaliste et celui du média concerné, sa date de parution ainsi que les distorsions relevées entre les faits et l’information donnée.

Envoyez vos propositions à: contact@bobards-dor.com

Ils seront bientôt en ligne sur le site officiel des Bobards d’Or –  http://www.bobards-dor.fr

*** Les résultats des Bobards d’or 2011 sont ici.
*** La vidéo intégrale (1h45) de la cérémonie des Bobards d’Or 2011 est visible ici (la vidéo ci-dessous ne comporte que quelques extraits).

« Les nouveaux chiens de garde », ou comment s'organise la caste qui nous dirige

« Les nouveaux chiens de garde », ou comment s’organise la caste qui nous dirige

En 1932, Paul Nizan bousculait l’ordre établi en publiant Les chiens de garde, véritable pamphlet contre la caste dominante et ses petits arrangements : collusion d’intérêts, philosophies éphémères, caste dominante, etc.

Nouvelle ère, nouveau style, l’Histoire nous a fort heureusement enseigné les erreurs à ne plus commettre… Vraiment ? Quatre-vingts ans après l’opuscule de Nizan sort Les nouveaux chiens de garde, un film/documentaire (sorti il y a quelques jours), œuvre « subversive » aux yeux du même ordre établi, tant il met en lumière des vérités dérangeantes sur les médias, ceux qui les possèdent et ceux qui les gouvernent.

« Les nouveaux chiens de garde », ou comment s'organise la caste qui nous dirige Liens humains et idéologiques entre journaux, médias, politiques, experts et responsables économiques : Pasqua embrassant Chabot, Joffrin ne voulant pas embarrasser Chirac, Baroin se mariant avec Drucker, Minc faisant des louanges à Cohen… Tout ce petit monde se connaît, s’apprécie et s’acoquine. Il se retrouve chaque dernier mercredi du mois Place de la Concorde lors du fameux dîner du Siècle. Ce club, très select, n’est accessible que par parrainage, et de ses réunions rien ne sort. Tout le gratin médiatique, politique et économique s’y réunit et… on n’en saura pas plus, hélas, bien qu’on puisse deviner ce qui s’y déroule.

Nous voyons dans ce merveilleux documentaire les fameux « experts » en véritables gardiens du dogme faire des pronostics aussi ahurissants que dogmatiques, des patrons et journalistes jouant à la chaise musicale avec les médias, les véritables détenteurs du pouvoir et de l’information que sont les grands groupes industriels et financiers, au sein des conseils d’administration desquels nous retrouvons d’ailleurs nos… « experts indépendants ».

Cette caste s’auto-entretient, s’organise en réseau, fait monter les têtes qui lui plaisent et coupe les autres. Néanmoins, nous pouvons nous interroger : pourquoi agir de la sorte ?

Il y a, comme toujours, des intérêts financiers, des réseaux inimaginables mais aussi, finalement, une idéologie : celle de l’ultralibéralisme et du mondialisme ; il est d’ailleurs rare de voir des personnalités très médiatiques, « expertes », défendre des positions allant à l’encontre de cette idéologie. Celle-ci s’accorde d’ailleurs très bien avec les intérêts des uns et des autres.

Nous pouvons aussi nous demander pourquoi un tel mode de fonctionnement est dangereux : le logiciel de cette caste est celui qui est en train de nous mener à la catastrophe ; il est dépassé, inadaptable, tenu par des gens passant leur temps à se tromper sur les pronostics (Minc, etc.). Que dire, de plus, d’un système fondé sur le mensonge, la désinformation, qui empêche la vérité d’exploser, d’apparaître au grand jour ? Quelle légitimité a cette caste pour décider du sort de pans entiers de notre pays ? Que dire de la liberté quand journalistes et politiques s’acoquinent sous le regard bienveillant de la finance et de l’industrie ?

Assurément dérangeant, ce documentaire synthétise extrêmement bien les liens qui unissent les représentants français de l’hyperclasse mondiale. Tout y est décrypté, résumé, mis en relief. Ce film aurait cependant pu aller encore plus loin : il ne parle pas des journalistes dissidents qui ont dénoncé ce système, il ne va pas jusqu’au bout dans sa dénonciation de l’idéologie dominante (immigration, métissage, etc.) et n’analyse pas l’ensemble des filtres qui permettent à la tyrannie médiatique de s’exercer.

Néanmoins, saluons un documentaire courageux, une initiative originale qui, espérons-le et malgré une diffusion assurée en quasi-totalité par les petits cinémas indépendants (1) et un faible budget communication, saura toucher un large public et éclairer nos concitoyens sur la mafia qui nous gouverne.

Louis Tode

[box class=”info”] Source : Polémia. [/box]

(1) Pour connaitre les lieux et horaires de projection et d’autres renseignements voir le site Internet du film.

Pourquoi éditer le livre "Apéro saucisson pinard" ? - Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia

Pourquoi éditer le livre “Apéro saucisson-pinard” ? – Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia [vidéo]

06/02/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Nous avons déjà présenté les raisons de l’écriture du livre “Apéro saucisson-pinard” sous-titré “L’islam, un débat qui rassemble”, débat entre Pierre Cassen, Christine Tasin et Fabrice Robert animé par André Bercoff.

Dans la vidéo ci-dessous Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia, explique les raisons qui l’ont poussé à éditer ce livre. Entre autres le fait qu’il avait été “refusé sans aucun motif réel autre que la trouille par les grands éditeurs parisiens auxquels il a été proposé, était une raison suffisante pour une publication aux éditions Xenia”.
On a fait remarqué à Slobodan Despot qu’en publiant ce livre sa maison d’édition serait marquée, il pense que “dans une société servile le moindre exercice de liberté vous marque et vous désigne.”

La sortie du livre est annoncée pour le 16 mars 2012. Une commande à un prix réduit (par rapport au prix après la sortie) peut être faite ici.

 

:: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

Ci-dessous l’annonce du livre.

Radio Courtoisie - Kiosque Courtois - Logo

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Intervention de Nicolas Sarkozy : des annonces de début de quinquennat pour un président sortant

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Pour de nombreux observateurs, les annonces-fleuves faite durant l’intervention télévisée présidentielle de dimanche dernier avaient quelque chose du catalogue de la Redoute. La plus spectaculaire étant l’augmentation de la TVA, qui passera en octobre de 19,6 % à 21,2 %. Certaines mesures sont très proches du programme de François Hollande dont le porte-parole a dénoncé le discours « brouillon » du président. Marine Le Pen avait par avance qualifié la TVA sociale, je cite : « de TVA patronale », menaçant le pouvoir d’achat en relançant l’inflation.

L’image de Nicolas Sarkozy s’est profondément dégradée dans l’opinion publique depuis quelques semaines… Et il s’agissait donc d’abord d’un exercice de com’ pour le président sortant. De nombreux dispositifs annoncés sont en fait des mesures de fond dont chacun peut se demander pourquoi elles n’ont pas été prises au début du quinquennat. Pour le directeur de la rédaction de BFM, les propos du président se résume, je cite : « à un grand bazar fiscal (…) décidé sur un coin de table au plus haut niveau de l’Etat pour des raisons politiques ». Un article du Monde  fait par ailleurs état des nombreuses hésitations et mensonges du président, entre autre sur l’emploi de l’expression « TVA sociale »

Un Nicolas Sarkozy sûr de lui et volontariste

C’est un Nicolas Sarkozy particulièrement « pugnace » qui a reçu mardi matin les parlementaires UMP et Nouveau centre à l’Élysée. « J’ai déjà gagné une présidentielle, j’ai de l’expérience, a lancé le président avec son habituel aplomb. Si vous croyez qu’on gagne sans mettre ses tripes sur la table, c’est que vous connaissez moins bien la France que d’autres ». Avant de conclure, bravache : « Vous allez voir ce que vous allez voir ! »

Parrainages : le conseil constitutionnel se prononcera avant le 22 février

Marine Le Pen a affirmé jeudi ne disposer que de 350 promesses de parrainage. La présidente du Front national réclame que les 500 parrainages exigés par la loi soient anonymes, une demande qu’elle avait déjà faite en novembre dernier et qui avait été rejetée par le Premier ministre, François Fillon au nom, je cite « de la transparence et de la démocratie » (sic). Actuellement, la liste des « parrains » est publiée au Journal Officiel. Alors que Marine Le Pen pèse au bas mot quelque 20 % des intentions de vote et que 70 % des Français souhaitent qu’elle soit en mesure de se présenter, le fait que les maires tremblent à l’idée que leur nom puisse apparaître sur la liste des parrainages du Front national en dit long sur les pressions qu’ils subissent de la part des appareils des partis du système et de leurs chiens de garde de l’extrême gauche. Ce qui n’empêche pas le ministère français des Affaires étrangères de donner des leçons de démocratie au Sénégal à l’occasion de la prochaine élection présidentielle dans ce pays, le porte-parole du Quai d’Orsay déclarant sans rire, je cite : « La France regrette que toutes les sensibilités politiques ne puissent être représentées ».

La présidente du Front national a déposé fin décembre un recours devant le Conseil d’Etat. Et le Conseil d’Etat a renvoyé jeudi au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par Marine Le Pen, estimant qu’elle remplissait les conditions juridiques requises. « Le Conseil d’Etat admet clairement que l’analyse que nous lui avons soumise est justifiée », a‑t‑elle déclaré, avant de poursuivre, confiante : « Je sais que le Conseil constitutionnel est une instance politisée mais je sais aussi que quand il s’agit de la démocratie dans notre pays, il y a des gens qui sont capables de l’impartialité nécessaire pour que l’intérêt commun l’emporte ». L’audience publique du Conseil constitutionnel se tiendra le 16 février. Réponse des « sages » avant le 22. Par ailleurs, dans son récent discours de Perpignan, Marine Le Pen a placé son parti au centre de la campagne. « Chacun de nos adversaires se positionne par rapport à nous, nous sommes en position de force ». « L’élection se fera comme un référendum sur le système mondialiste » « C’est stop ou encore ! » a‑t‑elle martelé.

Antiracisme : nouvelle extension du domaine de la corruption

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le 24 janvier, Charlotte, 20 ans, ex-salariée de la FIDL (Fédération indépendante et démocratique lycéenne, un pseudopode du Parti socialiste dans le monde lycéen) a déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile auprès du Tribunal de Grande instance de Paris pour détournement de fonds, abus de confiance, escroquerie, séquestration, harcèlement moral et vol. Les faits remontent au temps de l’affaire Julien Dray. Pendant plusieurs mois, Charlotte ne percevait aucune rémunération, hormis un chèque personnel de Dominique Sopo, président de SOS-Racisme, en guise, je cite « de dépannage ». La plaignante dénonce, je cite : « un système », dont elle a été un pion, « utilisé pour assainir des comptes suspects ».

La surreprésentation de la maçonnerie dans l’élection présidentielle

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le Point vient de livrer cette semaine une étude sur l’entourage des principaux candidats à la présidentielle. Selon l’hebdomadaire, la franc-maçonnerie y est largement représentée. Je cite : « Deux candidats mineurs à la présidence sont des francs-maçons déclarés : le candidat d’extrême-gauche Jean-Luc Mélenchon et la candidate dissidente de l’écologie Corinne Lepage ». Le Point a recensé pas moins de treize francs-maçons dans l’entourage immédiat de Nicolas Sarkozy, parmi lesquels les ministres des Finances, François Baroin, du Travail, Xavier Bertrand, de la Défense, Gérard Longuet, de l’Intérieur, Claude Guéant, de la Justice, Michel Mercier, des Sports, David Douillet, etc. Dans l’équipe de campagne de Hollande, Le Point a identifié dix francs-maçons, dont le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, les anciens ministres Michel Sapin et Jean-Yves Le Drian, le maire de Lyon, Gérard Collomb et le directeur de la communication du candidat socialiste, Manuel Valls.

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Forsane Alizza n’exclut pas la lutte armée

En début de semaine dernière, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a annoncé la dissolution de Forzane Alizza, une formation de musulmans non modérés, le ministre jugeant, je cite : « insupportable que dans notre pays un groupement forme des personnes à la lutte armée ». Un porte-parole du groupe, visiblement toujours en activité, n’a pas exclu le recours à la lutte armée contre la France.

« Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France »

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit C’est l’opinion formulée par le député UMP Philippe Meunier (photo), membre de la Droite populaire, dans une tribune libre publiée il y a une semaine dans le journal Libération. Je cite : « Sans une politique de réduction importante du nombre d’immigrés, la France ne pourra pas intégrer et assimiler les immigrés présents sur son territoire. Si cette politique n’est pas menée à bien avec la mise en place d’un certain nombre de mesures, la France devra faire face à moyen terme à de très fortes tensions ethniques et communautaristes qui pourraient remettre en cause la paix civile ». Fin de citation. Difficile de savoir si cette déclaration tient de la mercatique politique pour récupérer les voix du Front national ou de véritables convictions personnelles. Quoi qu’il en soit, elles montrent clairement que les dirigeants français s’attendent à ce que notre pays soit le théâtre de conflits ethniques majeurs dans les prochaines années.

 

MONDE

Le peuple russe largement favorable à un durcissement des lois migratoires

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Une très large majorité des Russes soutient les initiatives présentées par Vladimir Poutine concernant un durcissement de la politique migratoire du pays. Selon un sondage du centre d’étude de l’opinion publique, plus de 70 % des personnes interrogées prônent un durcissement de la politique d’immigration. On arrive même à près de 80 % lorsqu’il s’agit de valider l’idée de prévenir l’apparition d’enclaves ethniques fermées échappant à la loi en vigueur. 75 % des Russes interrogés seraient également favorables à un durcissement des règles d’enregistrement des travailleurs migrants et réclament des sanctions exemplaires en cas de violation. L’idée d’obliger les citoyens étrangers voulant devenir ou rester résidents en Russie à passer des examens de langue, de littérature, d’histoire et de droit russes est de son côté soutenu par un peu moins de 70 % des sondés.

Le Qatar et l’Arabie saoudite financeraient les insurgés islamistes syriens

Dans son édition du 26 janvier, le Times, quotidien de référence britannique, a publié une information tout à fait digne d’intérêt mais néanmoins passée inaperçue de la presse française. Selon cet article, l’Arabie saoudite et le Qatar ont conclu un accord secret pour financer l’opposition syrienne, notamment en ce qui concerne l’achat d’armes. Le Times tient cette information d’un opposant syrien – qui a demandé à garder l’anonymat, mais qui serait assez haut placé. Selon le journal, cet accord secret serait intervenu à l’issue de la dernière réunion des ministres des Affaires étrangères arabes, le 22 janvier au Caire.

Grande-Bretagne : le gouvernement opte pour une immigration sélective

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Damian Green (photo), ministre de l’Immigration de sa Gracieuse Majesté, vient d’annoncer des mesures de réorientation de la politique des flux migratoires du Royaume uni. Pour le ministre, je cite : « La clé absolue est de parvenir à une immigration plus faible en nombre, mais plus forte en termes de qualité et d’apports à la vie britannique ». Le Royaume uni, qui a atteint des seuils d’immigrés légaux et illégaux très importants, a ainsi refusé près de 385.000 visas l’année dernière et a pour objectif de plafonner à quelques dizaines de milliers les entrées dans les années à venir.

Le naufrage de la Grèce continue

Les cinq plans de rigueur successifs ne suffisent pas. Le gouvernement vient de voter une nouvelle baisse des salaires et des retraites. Avec une récession record et un taux de chômage de 18 %, la population s’enfonce rapidement dans la paupérisation. Des produits de première nécessité viennent à manquer. Avec l’hiver, des hôtels et des écoles sont réquisitionnés pour accueillir les sans abris toujours plus nombreux. Depuis une quarantaine d’années, leur réélection est la seule priorité des dirigeants. Les dérives syndicalistes et le clientélisme politique empêchent toute maîtrise de la gestion de la dépense publique.

L’Inde se passe du dollar pour acheter son pétrole iranien

Mis en place par les Etats-Unis et leurs vassaux pour sanctionner l’Iran, l’embargo unilatéral sur la vente de pétrole est en passe d’être détourné. L’Inde prévoit ainsi d’acheter son pétrole à l’Iran, non pas en dollars américains, devise interdite du fait de l’embargo, mais en or. L’Inde, mais aussi la Chine et la Russie, pourraient ainsi se fournir en pétrole sans passer par le dollar, dans le cadre d’opérations réalisées via des banques turques.

La Turquie menace l’Europe une nouvelle fois

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Mercredi, le Premier ministre turc a une nouvelle fois dénoncé le vote en France d’un texte de loi pénalisant la négation du génocide arménien. Pour Recep Erdogan (photo), cette loi constitue, je cite : « la manifestation grave d’un danger insidieux en Europe ». Avant d’ajouter : « Derrière cette loi (…) se cache une mentalité, une approche raciste indéniable. Pour cette raison, il ne s’agit pas d’une affaire qui concerne seulement la Turquie et la France mais d’une question directement liée à l’Europe, à l’Union européenne ». Fin de citation. Devant le congrès de son parti, le Premier ministre a prévenu que la Turquie, je cite encore : « n’est pas un pays qui restera silencieux et qui cédera devant la montée insidieuse de l’islamophobie et du racisme en Europe ».

Campagne choc et sexy du Vlaams Belang

Kiosque Courtois du samedi 4/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La dernière campagne du parti populiste flamand Vlaams Belang risque de faire plaisir aux hommes et un peu moins aux musulmans radicaux. On y voit en effet An‑Sofie, la fille du chef de file du parti, Filip Dewinter, poser sous un niqab généreusement ouvert. Avec ce slogan choc : « La liberté ou l’islam ? Oser choisir ».

Amis auditeurs, c’est sur cet aguichant niqab – une fois n’est pas coutume – que se clôt notre kiosque. Excellente dimanchade à vous ! Et à lundi, 7h15, pour votre prochain bulletin quotidien de réinformation, sur Radio Courtoisie