Laurent Wauquiez peut remercier ses détracteurs, par Ivan Rioufol

Laurent Wauquiez n’a que des bénéfices à tirer de ce faux scandale politique suscité par des propos qui n’étaient pas destinés à être diffusés. La droite frileuse, qui s’émeut de la “violence” et de la “grossièreté” du chef de l’opposition, laisse voir sa détestation de l’homme : un rejet qui pourrait le rendre sympathique à ceux qui attendent d’un dirigeant qu’il s’affranchisse de la pensée cotonneuse, des mots enrobés, des sucreries de salon. Jeudi, Wauquiez a donné un cours devant des étudiants de l‘EM Lyon Business School de Lyon, en ayant préalablement obtenu d’eux la garantie morale de la confidentialité des propos : un engagement qui a apparemment été violé par un des participants, puisque la discussion a été partiellement diffusée vendredi soir dans l’émission “Quotidien”.

Dans les extraits proposés, le président LR accuse Nicolas Sarkozy d’avoir mis sur écoute des membres du gouvernement lors de Conseils des ministres. Il pense que le candidat Emmanuel Macron a joué un rôle dans la mise en place d’une “cellule de démolition” contre François Fillon. Il annonce la chute de Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, visé par une enquête pour abus de faiblesse : Wauquiez compare ce dossier à “du Cahuzac puissance 10”. Au bout du compte, des propos certes iconoclastes, mais guère plus décapants que ceux qui peuvent être parfois tenus en “off” entre un politique et un journaliste. S’il y a scandale, il est dans la rupture du pacte de confiance qui avait été passé pour ce cours. II est vrai que la parole donnée est une valeur qui se démonétise.

Xavier Bertrand, le patron des Hauts-de-France, a dit dimanche avoir entendu, dans les propos de Wauquiez, “les mots de la famille Le Pen, la même tonalité, la même violence”. Pour lui, “c’est pire que du Trump”. Bertrand suggère même à demi-mots que le patron LR pourrait orchestrer à son tour “des cellules de démolition” contre Darmanin ou Nicolas Hulot, avalisant ainsi un possible complot politique qu’il refuse pourtant d’envisager contre Fillon. En réalité, ces opérations groupées de dézingage de Wauquiez risquent d’être préjudiciables à ceux qui s’y prêtent. En effet, par leur fébrilité, ses détracteurs se piègent eux-mêmes en défendant la pérennité du monde aseptisé qui horripile une partie importante de l’opinion. Celle-ci en a soupé des hypocrites postures morales qui invitent à jeter des voiles pudiques sur les sujets qui fâchent.

Fillon, dans sa stratégie présidentielle construite sur “le courage de la vérité”, avait déjà eu contre lui tous ceux qui n’étaient pas prêts à se confronter au réel. Cette même union des craintifs se met en place pour tenter d’abattre Wauquiez. Les coups seront violents. A la capacité de résistance du patron LR s’évaluera ce qu’il a dans le ventre. Son intérêt est d’avoir la meute à ses trousses, s’il se sent capable de l’effrayer. Non seulement son “parler vrai” devant des étudiants de Lyon n’a pas été un scandale, mais cette nécessité de dire les choses doit se poursuivre et s’amplifier. S’il réussit l’épreuve du feu, Wauquiez s’en grandira d’autant.

Ivan Rioufol

Texte daté du 19 février 2018 et repris du blog d’Ivan Rioufol

Rencontre avec Christian Page qui interpelle les politiques – via Twitter – sur le sort des SDF en France

19/02/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Il s’agit du SDF le plus médiatique de France. Il s’appelle Christian Page.

À coup de déclarations choc sur Twitter, il est devenu le porte voix des sans abris et n’hésite pas à interpeller le président français ou à batailler contre la Mairie de Paris.

Christian Page pointe ainsi du doigt la situation des SDF français dans la rue alors que des immigrés clandestins sont, eux, logés à l’hôtel…


Alternative für Deutschland : un article du New-York Times s’inquiète de l’influence grandissante du parti populiste chez les ouvriers allemands

16/02/2018 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
L’article, publié le 5 février dernier, donne la parole à un mineur de fond, ancien membre du SPD, et passé depuis deux ans à Alternative für Deutschland.

« L’AfD est un nouveau parti populaire qui se soucie du peuple » affirme -t-il, précisant que l’AfD possède son plus grand potentiel dans la Ruhr, naguère le cœur industriel de l’Allemagne de l’Ouest et bastion de longue date de la social-démocratie et des syndicats.

Dans les Länder de l’est, l’Afd devance désormais le SPD et elle le talonne en Bavière. Le parti populiste s’apprête à fonder un nouveau mouvement national des travailleurs allemands, le « Deutsche alternative Gewerkschaft ».

« La révolution, prédit le mineur, se fera dans l’industrie automobile ».

Pour consulter cet article : https://www.nytimes.com/2018/02/05/world/europe/afd-unions-social-democrats.html

Jérôme Blanchet-Gravel : « le multiculturalisme nous replonge dans un état d’ensauvagement »

16/02/2018 – FRANCE (NOVOpress)
La promesse multiculturelle, véritable totem contemporain, n’a pas fini de faire taire les sceptiques. Alors justement, Radio Sputnik a reçu l’un d’entre eux : Jérôme Blanchet Gravel.

Notre invité n’a que 28 ans mais, comme nous le savons, “aux âmes bien nées, les livres n’attendent pas le nombre des années”. Son dernier essai, “La face cachée du multiculturalisme”, publié aux éditions du Cerf, est déjà son quatrième.

Un ouvrage éclairant car contre-intuitif : pour notre invité, le multiculturalisme est présenté comme un progrès mais serait en réalité brutalement réactionnaire.


[VIDEO] Donald Trump face à l’Europe

15/02/2018 – ÉTATS-UNIS (NOVOpress)
Un an après l’élection de Trump, les cartes du jeu international sont rebattues. Alors que l’on imaginait un frein à l’interventionnisme des Etats-Unis, on assiste au contraire. Jean-Loup Izambert offre un décryptage brillant de la géopolitique américaine actuelle.


«France, pays de race blanche» : Nadine Morano persiste !

14/02/2018 – FRANCE (NOVOpress)
La conseillère politique des Républicains a maintenu ses propos affirmant que la France est un « pays de race blanche ». Patrick Cohen, sur la radio de l’oligarque Lagardère, l’accusait d’avoir « dérapé » lors de ses précédentes déclarations en 2015.

Rappelons que ces déclarations lui avaient coûté sa place de tête de liste départementale aux élections régionales.

Face au journaliste inquisiteur, elle a cette fois sorti le tome 1958-1962 des Mémoires du général De Gaulle et lui en a recommandé la lecture. Rappelons le passage de ces Mémoires : « Toutes [les nations qui peuplent l’Europe] étant de même race blanche, de même origine chrétienne, de même manière de vivre, liées entre elles depuis toujours par d’innombrables relations de pensée, d’art, de science, de politique, de commerce, il est conforme à leur nature qu’elles en viennent à former un tout, ayant au milieu du monde son caractère et son organisation. »

Nadine Morano a également maintenu ses propos au sujet du développement de l’islamisation de la France : “Oui, nous avons un problème avec l’islam“.


Les premiers candidats aux bobards d’or sont connus

14/02/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
La 9ème édition de la cérémonie des Bobards d’Or se tiendra le 12 mars prochain. Comme à chaque printemps, seront distingués les journalistes qui ont le mieux désinformé au nom de leur idéologie politiquement correcte. La pré-sélection des bobards en lice nous est déjà dévoilée.

Pour le « Bobard protéine », c’est un trio féminin qui est en concurrence pour la récompense.

10 jours avant son décès, l’anthropologue militante Françoise Héritier relayait la thèse d’une de ses étudiantes. D’après cette étude, les hommes auraient organisé une carence en protéine chez les femmes en les en privant. D’où la différence de taille entre les deux sexes.

Une théorie reprise tout de go par notre trio de candidates au Bobard d’or : Aude Lancelin, Lisa Beaujour et Nora Bouazzouni. Chacune s’appuyant uniquement sur la thèse en question pour unique source.

Fort heureusement, d’autres médias plus consciencieux ont jugé bon de chercher la contradiction.

Solveig Mineo a noté, sur le site Bellica, qu’aucun spécialiste en biologie évolutive n’avait soutenu cette théorie. Tandis que Peggy Sastre de Slate est allée interroger quelques personnalités en la matière. Pour eux, c’est sans appel, cette thèse est peu sérieuse et ridicule.

Cependant, aucun correctif n’a été publié par les désinformatrices et les vidéos de propagande soutenant cette étude, vues de très nombreuses fois, restent en ligne. Dans cette histoire, il est inquiétant de voir des journalistes s’emballer pour une théorie qui flatte leur idéologie, sans jamais vérifier la plausibilité de l’information.

Comment assister à la 9ème cérémonie des Bobards d’Or du 12 mars 2018 ?

La cérémonie aura lieu à 19h30, au théâtre du Gymnase Marie-Bell, 38 boulevard de Bonne Nouvelle, Paris 10e. La billetterie est ouverte et accessible via le site des Bobards d’Or. Vous pouvez aussi rejoindre l’événement sur Facebook créé pour l’occasion. Enfin, vous pourrez bientôt voter pour sélectionner les meilleurs bobards que le public départagera le 12 mars.

Ivan Rioufol : « L’idéologie islamiste totalitaire est en train d’envahir non seulement la twittosphère, mais aussi le débat, au point de faire reculer des journalistes »

14/02/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Vendredi dernier, sur CNews, le journaliste Ivan Rioufol s’est étonné de voir la chanteuse Mennel « enturbanée, alors que les Iraniennes se battent pour enlever le voile », et a déclaré qu’un « voile, aujourd’hui, porté à la télévision, c’est un signe politique ».

Ces propos ont déclenché une polémique sur laquelle le journaliste revient au micro de Boulevard Voltaire.


L’Alternativ für Deutschland s’apprête à lancer sa propre chaîne de médias

14/02/2018 – ALLEMAGNE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Alice Weidel, députée de l’Alternativ für Deutschland, a déclaré lors d’une interview que son parti allait lancer sa propre chaîne d’information. Elle avance que cette décision est “la seule solution tant que l’AfD reste ignorée par de nombreux médias et délibérément calomniée par des fake news”. Une chaîne télévisée disposant d’une équipe de 20 personnes serait donc lancée en avril, avec comme but d’émettre 24 heures sur 24.

Le point de vue du parti sur les actualités allemandes ainsi que des messages et sujets chers à l’AfD seraient donc diffusés.

La fédération allemande du journalisme s’est évidemment outrée de cette initiative, déclarant que cela s’apparentait à de la propagande.

Nul-doute que les sympathisants de l’AfD dont le nombre augmente de jour en jour en Allemagne vont se réjouir de cette nouvelle qui leur offrira une alternative aux médias traditionnels allemands et leur discours aseptisé.

ivan-rioufol

Mennel : ce que révèle le clash sur CNews, par Ivan Rioufol

En France, l’islam politique se comporte comme en terrain conquis. Il n’est déjà plus possible de dénoncer son essence totalitaire sans que l’islamosphère, ses idiots utiles, la rhinocérite bien-pensante (ce qui fait du monde) ne fassent front. A tour de rôle, ceux-là sont prêts à hurler à l’islamophobie, au racisme, à la haine de l’autre, au retour des années trente, etc. Les réactions suscitées par mon intervention, vendredi matin sur CNews (L’heure des pros), à propos de la jeune chanteuse Mennel Ibtissem, ont été révélatrices de la puissance prise par cette idéologie liberticide sur les réseaux sociaux, même si les messages pataugent dans la vulgarité la plus sommaire. Mennel est cette talentueuse jeune femme apparue le 3 février sur TF1 dans l’émission The Voice. Elle s’est retirée depuis de ce concours de variétés, sous le poids des révélations sur ses engagements islamistes que laissaient déjà voir son port du turban. Pour avoir justement soutenu, sur CNews, que son turban était “un signe politique” et que l’islam n’était pas seulement “une religion” mais également “un corpus politique, une idéologie totalitaire”, mon opinion a suscité, dans un premier temps, l’hystérisation d’une confrontation sur le plateau. Mon indignation devant le raisonnement d’un de mes interlocuteurs a été par la suite l’occasion de petits montages vidéo destinés à me faire paraître comme le fauteur du clash. Jusqu’ici, rien de grave, sinon des procédés déloyaux. Nombreux sont ceux qui n’ont pas été dupes. Le plus navrant est venu ensuite.

Une “journaliste”, Feïza Ben Mohamed, a lancé sur Twitter un “appel” à signaler mes propos au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) pour “incitation à la haine”, appel relayé par le “confrère” Jean-Michel Aphatie. Ces délateurs décomplexés, qui semblent assurés de rencontrer l’écoute bienveillante du CSA, cautionnent ainsi l’intolérance islamique sur laquelle précisément je mets en garde. Ces nouveaux “collabos” donnent une idée de la perméabilité de la presse à l’islam radical. Dans le même temps, je me faisais, m’a-t-on-dit (mais je n’ai pas vu l’extrait), insulter sur C8 par le réalisateur Dominique Farrugia ; il se serait inspiré, dans ses injures contre moi, de l’indigne comparaison entre le sort des juifs dans les années trente et celui des musulmans aujourd’hui. J’ai pu remarquer, chez d’autres commentateurs soucieux de préserver leur confort intellectuel, leur empressement à excuser les prises de position de Mennel en avançant sa “jeunesse” et son “droit à l’erreur”.

Je ne me souviens pas avoir entendu de telles compréhensions lorsqu’un enfant avait traité Christiane Taubira de “guenon” en 2013 ; mais passons. Reste de cet épisode, certes anecdotique, la photo assez ressemblante d’une société fragilisée, fracturée, par l’emprise du sectarisme coranique et par la veulerie de ceux qui sont prêts à se soumettre. Dimanche, épuisée par la violence des injures déversées, la militante anti-islamiste Henda Ayari a lancé un tweet désespéré : “Je suis fatiguée, démoralisée de lire toutes ces horreurs qu’on dit sur moi. C’est un combat très dur, bien trop dur (…)” Merci à tous ceux qui la soutiendront, et qui soutiendront plus généralement ces femmes qui osent, seules, affronter l’islam totalitaire.

Ivan Rioufol

Texte daté du 12 février 2018 et repris du blog d’Ivan Rioufol

“The Voice” : Pour Alba Ventura, le départ de la chanteuse voilée Mennel Ibtissem “ne sert que les extrémistes”

13/02/2018 – FRANCE (NOVOpress)
La polémique n’en finit plus autour de la jeune chanteuse Mennel, la candidate qui a quitté “The Voice” sur TF1 après la découverte de ses tweets complotistes sur les attentats de Nice.

La journaliste Alba Ventura pense que cette éviction ne peut servir que les musulmans radicaux :

Certains disent qu’elle a été poussée vers la sortie parce qu’elle est musulmane ? Non, ça ce sont ceux qui veulent se servir de cette histoire pour faire passer Mennel pour une victime. Mais encore une fois, elle quitte l’émission parce que ses tweets sont scandaleux et qu’ils ne sont en rien une erreur de jeunesse, pas parce qu’elle porte un petit voile ou qu’elle interprète à sa façon en arabe des passages de la chanson Hallelujah de Léonard Cohen. C’est là ou il y a manip’. Et c’est là aussi où il y a danger.

C’est dangereux parce que cela dépasse évidemment le seul cas de Mennel. Mennel, c’est une jeune femme ravissante, avec une jolie voix, musulmane pratiquante, qui avait toute sa place dans cette émission. Et ce qui était intéressant dans sa présence, c’est que ça disait quelque chose de notre société, de son ouverture.

Alors attention encore une fois, il n’est pas question de cautionner ce qu’elle a dit sur les réseaux sociaux, ni de l’absoudre (si vous me permettez d’employer ce terme). Mais sa présence aurait été un message à une jeunesse qui fait les mêmes tweets et qui demain peut trouver sa place dans la société.

Vous savez, cette jeunesse qui n’est pas Charlie et qui, demain, peut regretter ses actes et choisir de vivre en phase avec la culture française et la République française et ne pas nourrir un sentiment anti-français à vie ou ne pas se sentir rejetée.

Disons que l’on peut penser que tout le monde n’est pas perdu pour la cause. Le départ de Mennel de The Voice, en fait, ne sert que les complotistes et les extrémistes. Le message qu’ils délivrent, c’est “Vous voyez qu’ils ne veulent pas de nous”. C’est ça le danger.

Certes, mais le danger réside – d’abord et avant tout – dans le fait d’accepter le développement d’un communautarisme qui défie la France. Ils sont fiers d’êtres musulmans ? Qu’ils aillent vivre en terre d’islam !


I-Média: The Voice met les voiles

12/02/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Mennel Ibtissem une candidate de the Voice est rattrapée par ses anciens tweets. La chanteuse voilée avait posté sur les réseaux sociaux des commentaires « complotistes » et affichait son soutien à des associations islamistes.

Des positions qui ont provoqué le départ de la concurrente après une semaine de polémique médiatique.


Vu sur Twitter

L’éditorialiste de La Libre Belgique qualifie les “hébergeurs” de migrants de “nouveaux Justes”

Publié le

Arrivée de djihadistes tunisiens en Europe : fake news du Guardian ou fuite d’Interpol ?

Des djihadistes tunisiens sont-ils arrivés récemment en Europe ? Oui, selon le quotidien anglais The Guardian sur la base d’informations d’Interpol. À peine divulguées, ces informations ont fait l’objet d’un démenti tant du Ministère de l’intérieur italien que tunisien. Une guerre de l’information aurait-elle lieu à ce sujet ? Décryptage.

The Guardian ouvre le débat…

Le 31 janvier 2018, à 10h30, le quotidien britannique The Guardian consacre un article sur « une liste de 50 combattants de l’Etat Islamique » qui pourraient être arrivés en Italie. La liste que s’est procurée The Guardian aurait été établie par le secrétaire général de l’organisation Interpol (l’organisation internationale de coopération des polices) et aurait été diffusée le 29 novembre 2017 aux agences d’antiterrorisme européennes. Selon le journal sur la base d’informations d’Interpol, les terroristes auraient accosté en Italie à bord de bateaux non identifiés. Ils seraient arrivés en Sicile, à Agrigente, le point d’arrivée le plus « populaire » des migrants tunisiens souhaitant rallier l’Europe. Le quotidien britannique précise que le Ministre de l’intérieur italien a indiqué qu’il n’avait pas été informé de cette liste de 50 terroristes.

…et provoque de l’inquiétude

Le même jour, à 15h, en introduction à un article sur ce sujet, la chaine LCI invite à la « méfiance ». « L’information a de quoi susciter l’inquiétude ». La chaine s’interroge sur le fait que les 50 tunisiens arrivés en Italie compteraient parmi les « 173 combattants présumés de Daech, qui, selon Interpol, auraient pu être entraînés à commettre des attentats en Europe pour venger les défaites militaires de l’organisation terroriste en Syrie et en Irak ».

L’information de l’arrivée de terroristes sur le sol européen est rapidement reprise par le site African Manager, Valeurs actuelles et plusieurs sites d’information anglophones : International Business Times, Politico, Ansa, etc.

Les démentis arrivent

Les démentis des Ministres de l’intérieur tunisien et italien seront rapides et reproduits par des médias du Maghreb et d’autres organes d’information :

La radio tunisienne Shemsfm rapporte la position du « département de l’Intérieur (qui) dément cette information sur la base des données qu’il détient et des travaux d’investigation menés par ses différents services sécuritaires à la suite de toutes les tentatives d’émigration clandestine avortées ».

Le site Maghreb émergent reproduit le démenti du ministère de l’Intérieur : « cette information est dépourvue de tout fondement ». Pour le Business Standard, il n’y a aucune preuve de l’arrivée des 50 terroristes, le Financial Express reprenant les dénégations officielles de l’Italie.

S’il ne faut s’attendre à aucun démenti ou confirmation d’Interpol, l’information divulguée par The Guardian aura eu relativement peu de relais dans les medias français, à l’exception notable de Valeurs actuelles, du Figaro, RT, Les Inrocks, Le Midi libre et de LCI.

Les questions demeurent

La divulgation de cette information puis son démenti presque immédiat posent plusieurs questions :

– Quel intérêt aurait le quotidien britannique de sensibilité centre gauche, fondé en 1821, dont le site d’information est l’un des plus visités, à diffuser une « fake news » ? Le journal et son site internet prendraient-ils un virage « sensationnaliste » sur le tard ? La source annoncée, Interpol, bien que non confirmée par l’agence elle-même, ne serait-elle pas fiable ?

-Les Ministres de l’intérieur italien et tunisien ont démenti cette information. Pour ne pas trop inquiéter les opinions publiques ? Cette annonce de l’arrivée possible de clandestins en Italie s’inscrit néanmoins dans un contexte de frontières poreuses. Ainsi, L’Obs indiquait en août 2017 que «l’Italie a vu débarquer plus de 600 000 migrants depuis 2014, essentiellement passés par la Libye ». Des migrants qui sont des clandestins car entrés illégalement dans un pays européen, faut-il le rappeler.

– L’infiltration de terroristes dans le flux de migrants est un sujet sensible. Si l’implication dans les attentats de Paris et de Bruxelles de terroristes ayant gagné l’Europe en se mêlant aux flux de réfugiés est avérée, certains médias peuvent être freinés dans la divulgation des récentes informations, par peur de susciter un amalgame rapide. L’Obs n’affirmait-il pas en 2015 : « le chiffon rouge de prétendus terroristes cachés parmi les migrants ne dispose d’aucun véritable précédent ». Tout comme France Inter à la même époque qui stigmatisait « le fantasme de l’infiltration terroriste ». On sait ce qu’il est advenu de ces affirmations visionnaires…

– Dernier enjeu, ne pas créer une psychose au sein de la population. Ce type d’annonce n’est pas la première. Elle ne sera malheureusement pas la dernière. Elle nous laisse face à des interrogations et, pour reprendre un terme employé par LCI, une méfiance, dont l’avenir nous dira par la négative si elle était fondée…

Texte repris du site OJIM