Vu sur Facebook

Ce n’est pas un hasard !

Publié le
Paupérisation des Français. Les courses à un euro près !

Paupérisation des Français. Les courses à un euro près !

22/02/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Un sondage Ipsos de janvier dernier, passé assez inaperçu, montre que le nombre de Français calculant leurs courses à un euro près a plus que doublé depuis août 2012, passant de 14 à 29%. Avec ceux qui calculent à 5 euros près, on atteint 47% des Français. A l’inverse le nombre de ceux qui “ne comptent pas vraiment” pour leurs courses alimentaires a été divisé par deux, il n’y en a plus que 17% alors qu’ils étaient 33%, en août 2012.

Des chiffres terribles qui traduisent l’accélération de la paupérisation de notre pays. Les socialistes aiment sans doute tellement les pauvres qu’ils en créent !

Crédit photo en Une : David Graus , via Flickr, (cc).

Vu sur Twitter

Municipales 2014 à Paris : les onéreuses piscines d’Anne Hidalgo

Publié le
L’État français organise la sinisation de PSA

L’État français organise la sinisation de PSA

20/02/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de Réinformation) – C’est un mariage à trois, inédit qui a été officialisé mercredi 19 février. En effet, PSA Peugeot‑Citroën, constructeur automobile français historique, a annoncé l’entrée à son capital de l’Etat d’une part, et du constructeur chinois Dongfeng (son logo en Une) d’autre part.

La famille Peugeot ne sera plus le premier actionnaire du groupe. Ce constat est historique. Depuis 1810 c’est la famille Peugeot qui dirigeait majoritairement son groupe. Désormais, l’Etat et le constructeur chinois détiendront chacun 14 % du capital. Autant que la famille Peugeot, qui en détenait encore 25,4 % avant cette opération.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Manifestation à Rome des artisans et des commerçants après des milliers de faillites

Publié le

Ecotaxe : la mobilisation des Bonnets rouges continue en Bretagne

18/02/2014 – RENNES (NOVOpress Breizh / Bulletin de réinformation) – A l’appel du collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne », plusieurs centaines de Bonnets rouges se sont retrouvés dans le Morbihan. Ils sont venus rappeler au gouvernement leurs revendications, à savoir le maintien de la gratuité des routes en Bretagne et la suppression pure et simple de l’écotaxe. Rapidement, ce rassemblement qui se devait pacifique, a tourné à l’affrontement avec les forces de l’ordre. Aux œufs envoyés par les manifestants, la police a répondu par des coups de matraque, des jets de gaz lacrymogène, ainsi que par des tirs de flashball.

Une dizaine de contestataires auraient été blessés. Il serait également établi que les forces de l’ordre ont utilisé des munitions dures, normalement interdites à moins de 10 mètres, blessant deux personnes à la tête. Une telle démonstration de force aurait été sûrement appréciée par les habitants de Rennes, lorsque les militants d’extrême gauche avaient saccagé le centre‑ville la semaine dernière.

Publié le
Vu sur Facebook

Départements, syndicats intercommunaux, etc. les gâteaux des élus

Publié le
La Hongrie d'Orban se tourne vers Poutine

La Hongrie d’Orban se tourne vers Poutine

08/02/2014 – BUDAPEST (NOVOpress/Kiosque courtois)
Il y a deux semaines, la Hongrie et la Russie ont signé un accord prévoyant l’extension de l’unique centrale nucléaire hongroise, au détriment d’Areva. Un prêt russe sur 30 ans à des taux avantageux a été accordé à la Hongrie. De son côté Viktor Orban (photo) – premier ministre – a appuyé le projet de gazoduc South Stream.

Les sondages donnent le parti Fidesz de Viktor Orban, gagnant avec une large avance pour les élections législatives de début avril. La reprise économique hongroise participe à son maintien au gouvernement.

Lire la suite

[vidéo] « H&M = Esclavagistes » : un nouveau magasin pris pour cible à Lille

08/02/2014 – LILLE (NOVOpress) – Après Paris, Saint-Laurent du Var et Lyon, c’est au tour du magasin H&M de Lille d’avoir été la cible du collectif “H&M esclavagistes“, initiative des identitaires, qui entend dénoncer les pratiques pour le moins scandaleuses de la multinationale. H&M est en effet pointé du doigt pour sa politique de délocalisations : après avoir déplacé ses unités de production de l’Europe vers la Chine, c’est désormais en Éthiopie, où l’esclavage se pratique toujours au 21ème siècle, qu’H&M fabrique ses vêtements…
Sur le même thème les identitaires allemands ont manifesté fin janvier dans et devant le H&M de Berlin.

Selon les responsables de cette opération, le salaire des ouvriers chinois est encore trop cher, celui d’ouvriers européens n’en parlons pas, c’est donc à des esclaves d’Éthiopie que revient la charge de fabriquer les vêtements qui seront portés demain par les chômeurs d’Europe. “H&M esclavagistes” appelle à engager un véritable processus de démondialisation s’appuyant à la fois sur la relocalisation des activités humaines et le protectionnisme économique. Une pétition est en ligne pour soutenir cette initiative.

Publié le
La crise des devises annonce un nouveau désastre économique global

La crise des devises annonce un nouveau désastre économique global

05/02/2014 – 15h10
PARIS (NOVOpress) – Les turbulences qui se répandent dans les systèmes financiers des économies dites émergentes, représentent un tournant pour l’économie mondiale dans son ensemble. Les racines de la crise se trouvent dans la politique d’assouplissement quantitatif (QE), à savoir l’injection de milliers de milliards de dollars dans le système financier mondial par la Réserve fédérale et d’autres banques centrales, initiée en réaction à l’effondrement de 2008 provoquée par la faillite de la banque d’investissements américaine Lehman Brothers.

L’essentiel des fonds est allé vers les marchés émergents, à la recherche de profits plus élevés avec l’envolée de la valeur des actions et une augmentation du taux de retour sur investissement d’autres valeurs financières dans ces pays. Mais alors que la bulle commence à se dégonfler les capitaux spéculatifs se ruent vers la sortie, faisant plonger les devises.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Des couples transexuels dans la nouvelle campagne Barneys

Publié le