Adoption “halal” – kafala : Christian Jacob, le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, répond à Fabrice Robert

Adoption "halal" – kafala : Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, répond à Fabrice Robert

Suite à une lettre de Fabrice Robert au sujet du dépôt d’une [high1]proposition de loi par un sénateur permettant l’application de l’adoption islamique (kafala) en France[/high1], Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale (photo), répond : “Monsieur le Président, Vous avez attiré mon attention sur la proposition de loi n° 353 relative à l’adoption des enfants régulièrement recueillis en kafala, déposée par le sénateur Alain Milon. Comme vous le savez certainement, chaque parlementaire est libre de déposer, sur le bureau de l’Assemblée Nationale, ou sur celui du Sénat, le nombre de propositions de loi qu’il souhaite.

Pour autant, ces propositions de lois n’arrivent pas toutes jusqu’à une inscription à l’ordre du jour, dont l’initiative est partagée entre les parlementaires et le Gouvernement. Cette démarche, même si elle ne va pas jusqu’à une discussion dans l’hémicycle, conserve toute sa pertinence, car elle permet de susciter des débats.

Néanmoins, au stade du simple dépôt, elles n’engagent que leurs auteurs. C’est le cas de cette proposition de loi, puisque la Conférence des présidents du Sénat n’a pas prévu l’inscription de cette proposition de loi à l’ordre du jour de son Assemblée.

Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.”

Gérard Schivardi impose un couvre-feu dans sa commune

Gérard Schivardi impose un couvre-feu dans sa commune

08/07/2011 – 07h00
MAILHAC (NOVOpress) – Gérard Schivardi (photo), le maire de Mailhac (Aude), vient d’imposer un couvre-feu : les mineurs, non accompagnés, n’ont plus le droit de circuler dans les rues entre 22 heures et 6 heures. Selon l’ex-candidat du Parti ouvrier indépendant aux élections présidentielles de 2007, cet arrêté a été pris “parce que je n’ai pas d’autre moyen de sauvegarder la vie de notre jeunesse. C’est pour moi une décision de bon sens et pas autre chose”, témoigne l’édile sur le site de Ladepeche.fr.

Une décision qui vise à endiguer violences et incivilités. “Si tous les maires faisaient comme moi, il y aurait moins de faits-divers”, remarque Gérard Schivardi. « Depuis que le maire a publié son arrêté, le calme est revenu la nuit dans les rues de Mailhac”, note Ladepeche.fr. L’extrême gauche semble enfin ouvrir les yeux sur les ravages de l’insécurité et de l’immigration sauvage.

Des “pressions des représentants du gouvernement israélien” dénoncées par le maire de Vaulx-en-Velin

Des “pressions des représentants du gouvernement israélien” dénoncées par le maire de Vaulx-en-Velin

07/07/2011 – 17h00
LYON (NOVOpress Lyon) –
Le tribunal administratif de Lyon a ordonné hier au maire de Vaulx-en-Velin d’enlever dans les 48 heures le drapeau palestinien qui ornait le fronton de la mairie depuis plus d’un an.

Malgré les plaintes du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) et deux courriers du préfet – Jean-François Carenco –, le maire, Bernard Genin, avait toujours refusé d’enlever le drapeau. Le tribunal a justifié cette décision en précisant que ce drapeau traduisait “une prise de position politique dans le cadre d’un différend entre deux Etats étrangers“, une compétence réservée par la Constitution au seul président de la République.

De son côté, le maire de Vaulx-en-Velin, Bernard Genin, a tenu à dénoncer dans un communiqué, “une décision politique, prise à la demande du préfet et sous des pressions intolérables de ceux qui sont en fait des représentants du gouvernement d’Israël.”

En tout cas, cette affaire risque de faire monter la tension entre les communautés juives et musulmanes dans l’agglomération lyonnaise. Rappelons que le Crif et une enquête de la Licra ont montré que beaucoup de familles juives qui habitaient Vaulx-en-Velin ont été amenées à fuir la ville (voir Novopress).

La Cour des comptes dénonce le fiasco sécuritaire sarkozyste

La Cour des comptes dénonce le fiasco sécuritaire sarkozyste

07/07/11 – 16h30
PARIS (NOVOpress)
– Dans son dernier rapport, la Cour des comptes éreinte la gestion des forces de sécurité françaises et remet également en cause la réalité de la baisse de la délinquance depuis 2002, ce que le bon sens populaire avait, il est vrai, fait depuis bien longtemps.

Ce rapport de la Cour des Comptes n’en représente pas moins un véritable pavé dans la mare sarkozyste qui a suscité la colère du ministère de l’Intérieur.

Dans ce rapport de 250 pages, fruit d’une enquête menée dans une cinquantaine de villes d’Ile-de-France, de Rhône-Alpes ou de Paca, la Cour des Comptes analyse l’action et l’efficience de gestion des forces de Sécurité publique (SP) travaillant dans la rue, soit le gros des troupes de la police et de la gendarmerie (80 000 fonctionnaires chacune).

Pour les sages, les résultats sont largement “contrastés” au regard des statistiques qui ont montré un “recul des atteintes aux biens” mais une “hausse des violences aux personnes”.
Les rapporteurs dénoncent une gestion qui “se fait par objectifs en fonction des statistiques”, avec des “moyens en baisse” mais des “frais de rémunérations en hausse”.

Le rapport fait exploser la supercherie des “statistiques” fièrement excipées par le pouvoir sarkozyste pour prétendre à l’efficacité, en affirmant notamment que la hausse de la délinquance a été évitée en grande partie par le refus des services d’enregistrer des plaintes de victimes.

La Cour des comptes pointe également la “coûteuse et complexe organisation du temps de travail dans la police” et “l’accumulation des heures à récupérer”. Ainsi, en 2009, 30 % du “potentiel théorique” en personnels de la SP étaient “indisponibles pour cause de congés, repos, maladies et autres absences”.

Quartier Notre-Dame (Nice) : Nissa Rebela ne veut pas de “quartier halal”

Quartier Notre-Dame (Nice) : Nissa Rebela ne veut pas de "quartier halal"

07/07/2011 – 16h00
NICE (NOVOpress) –
Lors d’une conférence de presse mercredi 5 juillet, Nissa Rebala, par la voix de Philippe Vardon, est revenu sur l’islamisation croissante du quartier Notre-Dame et notamment sur l’éventualité d’une mosquée en régie municipale : “Après 11 ans d’occupation illégale, sans que l’arrêté d’expulsion ne soit jamais exécuté par l’Etat (on aimerait voir autant de compassion pour les familles françaises expulsées de leur logement), la municipalité de M. Estrosi s’est donc décidée à préempter les locaux faisant office de mosquée rue de Suisse. Mais le but n’est pas d’en finir avec l’islamisation, et par conséquent avec la ghettoïsation de ce quartier, comme ont pu le croire dans un premier temps les riverains. La réalité est qu’une fois préemptée par la mairie, cette mosquée deviendra… une mosquée”.

De plus, Nissa Rebela fait remarquer que “dans le cadre de sa préemption, la municipalité entend prendre part à des guerres intestines au sein de la communauté musulmane, et favoriser l’influence de l’UOIF – Union des Organisations Islamiques de France, incarnée à Nice par l’UMAM – Union des Musulmans des Alpes-Maritimes et le Cheikh Othman, imam de la mosquée de l’Ariane. Rappelons-nous que lorsque les prières de rue avaient cessé, c’était vers la mosquée de la Madeleine – affiliée à l’UOIF et dépendant de la mosquée de l’Ariane – que les musulmans étaient amenés par bus… L’UOIF, dont on ne rappellera jamais assez qu’elle est en France l’une des organisations les plus radicales et est une émanation du réseau international des Frères Musulmans”.

Sans oublier qu’une autre mosquée pourrait être construite dans le même quartier, place Saëtone, malgré le refus de commerçants et de riverains.

Face à cette islamisation du quartier Notre-Dame, Nissa Rebela organisera à la fin du mois une grande manifestation au sein même du quartier Notre-Dame pour dire “Non quartier halal !”

A noter que Jacques Peyrat (photo), ancien Sénateur-maire de Nice, a tenu à participer à cette conférence de presse pour apporter son soutien à l’action De Nissa Rebela. Il a brièvement pris la parole pour rappeler comment, alors qu’il était maire, il s’était fermement opposé à la ghettoïsation du centre-ville. Il avait notamment préempté des locaux pour empêcher la création d’une grande mosquée dans l’autre versant de Notre-Dame, rue Hancy. Eddy Blondeau, candidat FN dans les montagnes niçoises lors des cantonales de mars dernier, est aussi venu apporter son soutien à Nissa Rebela.

Libye : la France renonce aux parachutages d’armes

05/07/11 – 20h00
PARIS (NOVOpress)
– La décision unilatérale de Paris de parachuter des armes aux milices rebelles libyennes avait suscité un grand émoi et l’opposition virulente de la Russie et de la Chine. Face à cette levée de boucliers, la France a annoncé qu’elle n’effectuerait plus ce genre d’opérations.

Les parachutages d’armes à la rébellion libyenne “ne sont plus nécessaires”, a ainsi déclaré le ministre de la Défense, Gérard Longuet (photo), en estimant d’autre part que “l’impatience” des insurgés à fondre sur Tripoli se heurtait à un “principe de réalité”.

En Libye “émerge une organisation politique distincte de celle de Tripoli. C’est la raison pour laquelle les parachutages ne sont plus nécessaires – ils l’ont été il y a plusieurs semaines de cela – parce que des territoires organisent leur autonomie” qui leur permet de s’approvisionner auprès de parties tierces, a-t-il également expliqué lors d’une rencontre avec quelques journalistes.

C’est grave Docteur ?

C'est grave Docteur ?

05/07/11 – 18h30
PARIS (NOVOpress) – Le combat fait rage au sein du parti Europe Ecologie-Les Verts (EELV). Mais certainement pas celui des idées pour l’instauration d’un vrai courant de pensée de l’écologie dans notre pays.

Nicolas Hulot (photo), amer d’avoir été balayé par sa rivale Eva Joly (photo), cette dernière ayant facilement emporté ce premier tour en rassemblant 49,75 % contre 40,22 %, ne cesse de multiplier les sorties médiatiques afin de clamer haut et fort qu’il demeure le seul candidat valable du partie pour la présidentielle.
Et certaines déclarations sont pour le moins surprenantes. Nicolas Hulot a déclaré ce matin sur France Inter qu’une victoire de sa rivale, Eva Joly, serait “lue comme un repli identitaire” d’Europe Ecologie-Les Verts. Qui l’eût cru ? Et surtout comment se définit le courant identitaire au sein d’EELV ?

Modeste de surcroit, Hulot se décrit comme “celui qui peut faire le point de rencontre entre la France et l’écologie“. Rien de moins. Plutôt cocasse comme déclaration lorsque la curiosité nous amène à examiner de près les noms des sociétés qui financent sa fondation…

Le Bloc Identitaire fait sa campagne d’adhésion 2011

Le Bloc Identitaire fait sa campagne d'adhésion 2011

Bloc Identitaire : les carnets d’adhésion sont arrivés

Le Bloc Identitaire fait sa campagne d'adhésion 2011Chaque carnet comporte cinq chèques-adhésion, avec trois volets, un pour l’envoi au siège avec le chèque de règlement afin d’enregistrer l’adhésion, un reçu pour l’adhérent provisoire et un talon.

Lire la suiteLe Bloc Identitaire fait sa campagne d’adhésion 2011

Élections régionales : Jean-Paul Huchon devra rembourser 1,6 million d’€

Elections régionales : Jean-Paul Huchon devra rembourser 1,6 million d'euros

04/07/11 – 17h40
PARIS (NOVOpress)
– Le Conseil d’État vient de rendre son délibéré concernant le président socialiste de la région Ile-de-France. Jean-Paul Huchon (PS) évite l’inéligibilité à la suite d’un litige sur les comptes de sa campagne pour les élections régionales de 2010. En revanche, il devra rembourser la coquette somme de 1,6 million d’euros perçus au titre de frais de campagne. Le Conseil d’Etat ayant rejeté son compte de campagne. Jean-Paul Huchon n’aura pas à repasser devant les urnes selon le souhait dans un premier temps du rapporteur public. Comme le rapporte l’édition du Figaro du lundi 4 juillet : « Vendredi, le rapporteur public avait fait valoir qu’il fallait apprécier le caractère moins sévère de la nouvelle loi adoptée le 5 avril 2011 sur le toilettage du code électoral. ».

Par contre, Isabelle Beressi (PS), dernière élue de la liste de M. Huchon et moins chanceuse, a vu son élection annulée.

Kiosque Courtois du samedi 2/7/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois – L’actualité de la semaine en écrit

Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformation de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles. Novopress a publié dès ce samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “RADIO COURTOISIE – LE BULLETIN DE REINFO” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.

Lire la suiteKiosque Courtois du samedi 2/7/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

Le 18 juin, Villepin célèbre les 196 ans de Waterloo !

Un texte de Tarick Dali

Ce 18 juin, à travers la France, un certain nombre de cérémonies marqueront le soixante-et-onze anniversaire de l’anniversaire de l’appel du général De Gaulle à poursuivre la lutte. Et chacun d’appeler à méditer cet exemple de résistance à l’esprit de capitulation qui avait submergé la population entière.

Lire la suiteLe 18 juin, Villepin célèbre les 196 ans de Waterloo !

Battisti : l’Italie demande l’activation d’une commission de conciliation

Battisti : l’Italie demande l’activation d’une commission de conciliation

17/06/2011 – 18h25
ROME (NOVOpress) – L’aberrante décision de la Cour Suprême du Brésil refusant l’extradition du terroriste d’extrême-gauche Battisti fait couler beaucoup d’encre en Italie.

Les autorités italiennes ont sollicité leurs homologues brésiliens dans la perspective de l’activation d’une Commission de conciliation, prévue par des accords bilatéraux datant de 1954. Cette commission aura pour rôle d’examiner le contentieux entre les deux pays sur le refus du Brésil de ne pas renvoyer au pays le criminel d’extrême-gauche Battisti.

Lire la suiteBattisti : l’Italie demande l’activation d’une commission de conciliation