Un assourdissant silence médiatique sur la crise migratoire en Europe

15/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Après avoir tenu la chronique quotidienne de l’invasion migratoire de l’Europe, les grands médias sont totalement muets depuis trois semaines sur le sujet.

La crise migratoire est-elle donc terminée ?
Malheureusement, non. Les clandestins sont toujours coincés aux portes de l’Europe occidentale, aux confins de la Serbie, de la Hongrie et de la Croatie. L’Allemagne a déclaré hier qu’elle maintiendrait ses contrôles aux frontières jusqu’à fin octobre. Que se passera-t-il après, c’est-à-dire dans quinze jours ? Nul ne le sait.

Les dirigeants européens chercheraient-ils à gagner du temps ?
Repousser la solution d’un problème présente l’avantage d’y habituer l’opinion, tout en rendant inévitable la solution désirée. C’est la stratégie du différé, l’une des dix techniques de manipulation de masse recensées par le linguiste américain Noam Chomsky.
Il est évident que les dizaines milliers de clandestins ne resteront pas indéfiniment bloqués entre la Hongrie et la Croatie. L’arrivée de l’hiver constituera un argument pour émouvoir l’opinion. On parle déjà d’infections respiratoires chez les enfants. Il sera alors mal venu de rejeter ces populations aux abois.

Les gouvernements ont-ils pris toute la mesure de cette invasion ?
Les gouvernements européens se sont réparti 120 000 immigrants alors que 710 000 sont déjà arrivés depuis janvier d’après l’agence européenne de surveillance des frontières.
Plus grave, les autorités se fourvoient sur la nature de ces mouvements de population. François Hollande évoquait des « familles de réfugiés » demandant le « droit d’asile ». Or, le camp de Calais accueille une écrasante majorité de « jeunes hommes en bonne santé » pour l’ONG Human Relief. Et ceux-ci sont « de plus en plus agressifs » selon les syndicats de police, rejoignant en cela l’avis du gouvernement hongrois à l’autre bout de l’Europe.

En attendant, la France semble prête à s’offrir à l’occupant…
En plus des traditionnels CMU, allocations, gîtes et couverts, les envahisseurs pourront gratuitement accéder aux trains et aux musées. Il est en outre demandé aux Français de s’adapter aux nouveaux venus. Ainsi, l’étude de la langue arabe sera encouragée à l’école.

Maurras disait « la République est le règne de l’étranger ». C’est plus vrai que jamais.


Le christianisme menace de disparaitre de régions entières du globe

15/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Selon le rapport de la fondation internationale Aide à l’Eglise en détresse, les chrétiens sont les croyants les plus persécutés dans le monde.
L’AED aide les chrétiens, menacés, persécutés, réfugiés ou dans le besoin. Elle constate qu’ils sont en train de disparaître de régions entières.

Quelles en sont les raisons ?
Dans le détail, le rapport constate que les difficultés auxquelles sont confrontés les chrétiens ont empiré dans quinze des dix-neuf pays étudiés.
Les chrétiens sont « fortement » persécutés dans dix pays dans le monde contre six sur les deux années précédentes.
Le christianisme est avant tout menacé par l’islamisme, mais aussi par des régimes communistes athées comme celui de la Corée du Nord ou de la Chine.

Quelles sont les régions les plus touchées ?
Les chrétiens sont « chassés de l’ancien cœur biblique de l’Eglise au Moyen-Orient » et sont menacés de disparition en Irak d’ici à cinq ans. 120 000 chrétiens ont fui Mossoul et Ninive en Irak depuis l’été 2014.
En Afrique, la montée de groupes militants islamiques dans certains pays comme le Nigeria, le Kenya ou le Soudan déstabilise la présence chrétienne. 100 000 catholiques ont quitté en mai 2015 le nord du Nigéria, à la suite des attaques de Boko Haram.

Depuis un an, les chrétiens font l’objet d’une intense campagne de persécutions en Chine
Dans la province côtière du Zhejiang, très christianisée, la Chine a mené une campagne d’abattage des croix et de lieux de culte chrétiens. Bilan : plus de 1 200 croix démontées et une quarantaine de lieux de culte rasés en moins d’un an.
Le Parti communiste suspecte le christianisme d’être un « agent de l’étranger » visant à saper sa mainmise idéologique… Ce danger apparaît d’autant plus grand que le nombre de chrétiens est en forte croissance. Il dépasserait aujourd’hui les 80 millions.


Visite de Manuel Valls à Riyad : du « tintouin » au pays de l’or noir

14/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Sous couvert d’un voyage à caractère commercial, le Premier ministre Manuel Valls a entrepris lundi une visite en Arabie saoudite. Sur sa page twitter Valls annonce triomphant « 10 milliards d’euros de contrats ! Le gouvernement mobilisé pour nos entreprises et l’emploi ».

Cette apparente victoire économique ressemble fort à un échange de bons procédés
L’Arabie saoudite investit en France en échange de l’appui du gouvernement français dans sa politique étrangère. La France y trouve son compte économiquement. Quant à l’Arabie, trahie par son allié américain qui a réchauffé ses relations avec l’Iran et a renoncé à intervenir en Syrie, elle rééquilibre sa diplomatie en direction de la France. Ces deux pays ont en effet des vues convergentes en matière internationale : intransigeance vis-à-vis de Bachar El-Assad, fermeté sur le nucléaire iranien ou encore entente au sujet du conflit yéménite.

Le gouvernement Valls n’a pour une fois pas de prévention morale
Chantre de la défense des droits de l’homme, Manuel Valls est peu sévère avec l’Arabie saoudite.
Prompt à s’émouvoir de supposées mesures liberticides à l’encontre de l’opposition russe, habitué des accusations gratuites contre le régime de Bachar El-Assad, le Premier ministre ne s’est guère fait entendre pour défendre Ali Al-Nimr, l’opposant saoudien chiite condamné à mort.

Et l’Arabie saoudite ne reste pas inactive sur le territoire français
Quant au prosélytisme de l’Arabie Saoudite en France, dans le financement et le développement de l’Islam radical, le gouvernement n’y trouve rien à redire. Les déclarations d’une Nadine Morano lui paraissent autrement plus dangereuses pour la République que le wahhabisme saoudien.



Lire la suite

« Nous venons en paix » : comme les Allemands, apprenez à vos enfants à devenir de bons dhimmis !

« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, retour en Allemagne ou dans le cadre de travaux pratiques, des collégiens doivent faire les lits, cuisiner et nettoyer un foyer d’immigrés musulmans en Allemagne. Incontestablement, le dhimmi du jour est le Ministère de l’Éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein !

Voilà comment un pays d’accueil devient inféodé aux envahisseurs. Les parents d’enfants d’une école primaire Bavaroise avaient déjà été incités à bien couvrir leurs filles pour ne pas tenter les musulmans réfugiés dans le gymnase voisin.
Et maintenant cela. Dans le cadre d’un projet d’école, des enfants sont tenus de cuisiner, de nettoyer et changer les draps de réfugiés. Des parents sont outrés. Et avec les immigrés qui ont fait leurs besoins par terre, les enfants devront nettoyer cela, aussi ?
C’est de la folie.

toilettes migrants

La lettre envoyée aux parents indique que leurs enfants se rendront dans un hébergement pour « réfugiés » et « feront les lits, trieront des vêtements et aideront à la cuisine », entre autres choses.
Cette lettre envoyée par le Ministère de l’Éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein, précise que « les élèves passeront une journée dans un centre de transit et aideront par exemple, à monter des lits ainsi qu’à la collecte de dons. »
Et cette « sortie » fait partie de « la semaine d’aide aux réfugiés ».

ordures migrants 1

Une mère a publié un extrait d’une lettre reçue de l’école d’une amie. Y sont décrites les activités de la semaine du projet, y compris l’aide à apporter dans un centre d’asile. Cela a provoqué une vague d’indignations et d’incrédulité, mais un journal local a confirmé l’histoire.

Ministère de l'éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein

Le ministère de l’Éducation de Kiel a aussi reconnu que la lettre était authentique. Déjà cette semaine, comme décrit ci-dessus, les élèves d’une école à Lübeck ont changé le linge des lits, dans un centre d’hébergement pour les immigrés en transit. Cela a eu lieu dans le cadre d’une semaine de projets destinés à préparer les élèves de troisième [âgés d’environ 13 à14 ans] à acquérir une expérience pratique de travail manuel.

Cela leur apprendra surtout à devenir de bons dhimmis !


https://twitter.com/JeuneAthena/status/653892318269952000


https://twitter.com/christl_vd_post/status/652406812503896064

La Turquie déstabilisée à cause de son soutien aux djihadistes

14/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

À la suite du spectaculaire attentat d’Istanbul samedi, le jeu trouble du président Erdogan apparaît au grand jour.

Qu’il s’agisse de la guerre islamique en Irak, et plus encore de la guerre en Syrie, il semble que la Turquie ne cherche même plus à cacher à ses voisins son soutien à Daech et Al-Nosra ?
En effet, il ne s’agit plus de signes, mais de preuves. Philipe Rodier, sur le site Boulevard Voltaire, cite par exemple le maire de la ville de Kessab frontalière de la Turquie : il a raconté comment son village, peuplé majoritairement d’Arméniens, fit l’objet toute une nuit d’un intense bombardement provenant de Turquie avant un déferlement, au matin, de combattants islamistes ayant traversé la frontière gardée par six postes turcs !

L’intervention des Turcs en Syrie est surtout dirigée contre le régime syrien et contre les Kurdes — et sûrement pas contre Daech
Cette intervention directe et indirecte a relancé la guerre civile entre Turcs et Kurdes. Pour Erdogan, l’État islamique est le bras armé pour lutter contre ses ennemis, à l’extérieur, mais peut être aussi à l’intérieur.
Philippe Rodier estime ainsi, je cite : « Qu’il ne faille pas exclure que le commanditaire de l’attentat d’Ankara puisse être le gouvernement islamiste turc lui même ». Ce serait une manière pour ce dernier de neutraliser son opposition et de créer un climat de tension.

En attendant, Erdogan se dit être la victime des djihadistes…
Il a également pointé des failles dans le système de renseignement turc. Une explication qui réapparaît à chaque grand attentat islamiste, depuis le 11 septembre 2001, à la tuerie de Charlie Hebdo.

Les gouvernements occidentaux et en premier lieu le gouvernement français sont étonnamment indulgents avec l’obscur Erdogan
Les enjeux énergétiques n’y sont pas étrangers, car, parallèlement, la Russie de Poutine s’oppose à la Turquie sur fond de concurrence entre différents projets de gazoducs dans la région.

Arabie Saoudite : un Anglais condamné à 350 coups de fouet pour possession de vin. Valls en VRP trouve que tout va bien…

14/10/2015 – MONDE (NOVOpress)
Un Britannique de 74 ans a été condamné en Arabie Saoudite à un an de prison et 350 coups de fouet pour avoir dissimulé des bouteilles de vin artisanal dans sa voiture. Sa famille craint qu’à son âge, la sanction n’équivaille à une condamnation à mort. Au moment où sa famille se mobilise, Valls fait sa tournée de VRP et justifie le commerce avec cette dictature par des comparaisons douteuses.

Karl Andree avait été arrêté en août 2014 à Jeddah (ouest) en possession de bouteilles de vin artisanal puis condamné à un an de prison et 350 coups de fouet. Sa famille intercède auprès du Premier ministre britannique, James Cameron pour faire libérer cet homme de 74 ans avant l’application du châtiment corporel.
Il a fait son temps en prison, il devrait être libéré. En raison de son âge, nous craignons qu’il ne survive pas au fouet, déclare son fils Simon, 33 ans, sur les ondes de la BBC.
Le Foreign Office affirme suivre l’affaire de près et tout mettre en œuvre pour faire libérer le retraité.

valls_en_arabie

Valls en déplacement en Arabie Saoudite

Cependant, l’Arabie Saoudite, fief du wahhabisme, n’est pas réputée, à l’inverse de la France de Taubira, pour ses remises de peine. Ce pays qui a été cet été nommé à la tête du « panel de la commission des droits de l’homme » de l’ONU a encore récemment défrayé la chronique pour vouloir décapiter et crucifier un jeune homme de 21 ans pour avoir participé à une manifestation. Ce même pays vanté il y a quelques jours à peine par une collaboratrice de Taubira à l’occasion d’un « Forum franco-saoudien pour le dialogue des civilisations » qui aiderait à « trouver des solutions face à l’intolérance »… Pays qui par ailleurs mène une guerre d’agression contre son voisin yéménite.

Dans le même temps, Manuel Valls annonce 10 milliards de contrats avec ce pays et assume commercer avec un pays pratiquant la peine de mort en le comparant aux États-Unis…


Lire la suite

«Nous venons en paix» : et maintenant des passes gratuites pour les «réfugiés» ?

13/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, retour en Allemagne, où les aficionados des « migrants » ne savent plus quoi inventer pour le confort de leurs chouchous. Là, c’est un pasteur qui a proposé la mise à disposition gratuite de prostituées pour éviter les crimes sexuels. Comment ? Les gentils migrants seraient capables de crimes ??

niqab

Femme portant le niqab. c’est sûr, ça donne moins envie… 

Quand nous lisions dans ces colonnes une étude liant explosion du nombre de viols en Allemagne et flux migratoires, on pensait à une mauvaise propagande de vilains fascistes refusant le vivre-Ensemble et les joies de la société métissée. Pas possible que nos chers « migrants » puissent s’adonner à de répréhensibles pratiques ! Et puis on lit ailleurs qu’il est conseillé aux jeunes Allemandes d’éviter jupes courtes et décolletés pour éviter les malentendus…
Mais bon sang, mais c’est bien sûr ! Dans leur culture si supérieure à la nôtre, la femme est bâchée pour éviter aux hommes de brusques et incontrôlables montées d’hormones… Toute femme ne respectant pas ce code vestimentaire de bon sens envoie donc un message clair à tout « migrant » : « prends-moi ! » Sans doute au Moyen-Orient et en Afrique les seules productions cinématographiques européennes à être diffusées sont-elles classées « X » chez nous…

C’est ce qu’a bien compris ce pasteur allemand, qui propose, sûrement le temps que les Allemandes s’habituent au niqab, d’offrir des prostituées aux migrants.
Le journal bavarois Merkur rapporte

L’idée m’est venue quand un ami m’a raconté que dans son village se sont installés 100 demandeurs d’asile et maintenant les gens ont peur que tant d’hommes puissent harceler les femmes du village.

Le tout pourrait être financé par une action humanitaire qui s’appellerait « Amour libre pour être humains libres », ou la générosité de patrons de maison close. C’est bien connu, le meilleur moyen de faire passer une tentation étant d’y céder immédiatement, les troubles pensées de nos chers « réfugiés » à la vue de femmes indécemment vêtues passeront mieux s’ils peuvent se défouler sur des personnes mandatées à cet effet…
Autre effet bénéfique, la mesure risquerait de conforter les clandestins dans leurs penchants, leur inculquant par là l’un des sommets de la civilisation occidentale : la soumission à toutes ses pulsions, les préparant ainsi à devenir de bons consommateurs, acheteurs compulsifs de tous les gadgets sans lesquels il n’est pas de bonheur terrestre possible, à défaut d’être des voisins paisibles…
Nous serons pour notre part curieux de savoir à quelle église appartient le bon pasteur, pour ainsi prôner « l’amour libre » au lieu de la vertu et la justification des pulsions au lieu du respect de la femme (la sienne et celle d’autrui…)

Municipales à Vienne (Autriche) : perçée du FPÖ

12/10/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les Viennois étaient appelés aux urnes hier pour élire leur exécutif au terme d’une campagne centrée sur les immigrés clandestins qui affluent en Europe.

Qu’est il sorti des urnes ?
Le SPÖ, le parti socialiste autrichien qui dirige la ville de Vienne, traditionnellement ancrée à gauche puisqu’elle n’a jamais basculé depuis 1945 est arrivé en tête avec 40 % des voix. LE FPÖ, de droite nationale et allié du FN au Parlement européen réalise un résultat encourageant avec 31 % des voix.
En 10 ans, le FPÖ a doublé son résultat et s’affirme ainsi comme la deuxième force politique régionale. Les conservateurs du ÖVP sont relégués dans le rôle du troisième homme. Cette victoire du SPÖ qui montre toute la mainmise des socialistes sur Vienne ne fait pas oublier la lente érosion qu’ils subissent. Ils avaient été obligés en 2010 de former une coalition avec les verts.

Que faut il en retirer ?
Si le thème des immigrés clandestins était au cœur de la campagne puisque le maire SPÖ avait annoncé que Vienne POUVAIT les accueillir, le FPÖ progresse et avance vers son véritable objectif. Heinz Christian Strache, chef du FPÖ, a réussi à mettre en sourdine l’outrance de son parti et a engrangé le soutien d’un maire d’arrondissement conservateur. Strache compte devenir chancelier dès les élections législatives de 2018.

Crédit photo : Yann Pinczon du Sel via Flickr (CC) = Parlament, Vienna, Austria


UDMF : Une liste 100 % halal

12/10/2015 – POLITIQUE (Présent 8459)

Après son échec aux départementales, le parti musulman revient à la charge dès les régionales.
Son nom et son programme rappellent étrangement la fiction politique de Houellebecq. Comme ceux de Fraternité musulmane dans Soumission, les responsables de l’Union des démocrates musulmans de France se veulent modérés. Et tranquilles. C’est vrai que le temps joue pour eux. Tout joue pour eux d’ailleurs. La lâcheté des politiques, les ligues de vertu du vivre ensemble, l’arrivée de dizaines de milliers de migrants de confession musulmane.

8459 P1

« Aujourd’hui, nous sommes mieux préparés », assure le fondateur de l’UDMF, Nagib Azergui, qui ne cache pas ses ambitions présidentielles. « L’heure est venue d’être des acteurs politiques. » « Imaginer un président musulman avec un Bayrou en Premier ministre… Eh bien oui, pourquoi pas au final ? »

L’UDMF nie bien sûr toute volonté « d’installer la charia en France ». Du moins pas tout de suite. Mais tout son programme y tend si l’on se penche dessus en détail : propagande pour le port du voile islamique y compris à l’école. Enseignement de la langue arabe à l’école publique. Lutte accrue contre l’islamophobie (« le mal de cette décennie »). Droit de vote des étrangers. Mise en place de la finance islamique. Développement du halal chez les agriculteurs et les éleveurs français de façon à pouvoir « exporter notre savoir-faire agroalimentaire » ! Mais aussi nécessité de « la soumission au bien commun » avec tout ce que cela implique dans la loi coranique.

L’UDMF qui vise le vote de banlieue se montre particulièrement impitoyable avec la police française à qui il demande une « exemplarité » sans faille : « Nous ne pouvons tolérer les dérapages et bavures de ceux qui incarnent l’ordre, la justice et la loi et qui devront répondre de leurs actes. » Ce qui tombe particulièrement bien au lendemain de l’assassinat d’un policier français par un islamiste en cavale.

Caroline Parmentier

Syrie : L’action de la Russie rebat les cartes sur le front

12/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les frappes aériennes russes sur les positions de l’État islamique ne faiblissent pas. On parle de 63 positions touchées au cours des dernières 24 h. Il s’agirait notamment d’un poste de commandement, de quatre camps d’entraînement et de sept dépôts de munitions. L’armée russe indique une panique croissante dans les rangs des islamistes, d’après des échanges radio interceptés.

Les États-Unis semblent quant à eux reculer
Les frappes russes et les succès au sol qu’elles ont permis ont révélé le manque de progrès de la coalition américaine. L’administration américaine a donc mis fin vendredi à son programme de formation d’une nouvelle force rebelle pour combattre l’État islamique en Syrie. Les 500 millions de dollars prévus pour cette opération vont finalement financer armes et munitions pour les groupes déjà existants. Les commandants rebelles seront préalablement repérés et les largages devraient commencer incessamment.

Pendant ce temps la présence américaine recule dans le Golfe persique
Pour la première fois depuis 2007, les États-Unis ne disposent plus de porte-avions dans la région. L’USS Theodore Roosevelt a quitté le Golfe persique vendredi. Le bâtiment qui compte 5 000 hommes et 65 avions de combat rentre à sa base, officiellement pour maintenance. Cette mesure présentée comme temporaire est également le fruit de coupes budgétaires.


La politique russe est la seule intelligente – par Guillaume Faye

11/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec Guillaume Faye)

La politique étrangère de Vladimir Poutine, appliquée par Sergueï Lavrov (ministre des Affaires étrangères de la F.R.), est la seule à être constante et cohérente. Elle contraste avec les choix occidentaux. Dans l’actuel chaos guerrier du Moyen-Orient, face à la barbarie islamique, la Russie mène une politique fondée sur trois axes : 1) l’élimination du ”califat” totalitaire de l’EI Dae’ch qui exporte le terrorisme et le djihad partout dans le monde ; 2) le rétablissement d’un État syrien sur de nouvelles bases ; 3) la protection des chrétiens d’Orient, ou ce qu’il en reste. La différence fondamentale entre la politique de Vladimir Poutine et celle de ses homologues occidentaux est qu’elle possède un axe et un projet.

Washington est plus anti-russe qu’anti-islamiste…

L’arrivée de militaires et de matériels russes en Syrie et les interventions aériennes de Moscou suscitent l’ « inquiétude » des Etats-Unis. À juste titre, les Russes (comme des membres de l’état-major français) mettent en doute l’efficacité et surtout les objectifs de la coalition menée par Washington contre Dae’ch. Le Pentagone ne fournit volontairement aucun renseignement fiable à ses alliés pour les frappes aériennes (au point que la France a dû décider, après une nouvelle volte-face, de faire des vols de reconnaissance au dessus de la Syrie et d’aller y faire des bombardements, par ailleurs désordonnés et inutiles), des gesticulations qui n’ont aucune efficacité, comme le confirment les conquêtes territoriales de l’État islamique. Tout se passe comme si les Américains, sous la direction d’un Obama qui joue un double jeu, ne voulaient pas réellement détruire Dae’ch.

Disons les choses comme elles sont : Washington et le Pentagone, dans cette stratégie catastrophique dont ils ont le secret depuis longtemps dans la région, veulent d’abord éliminer le régime de Bachar el-Assad allié des Russes. La stratégie anti-russe et anti-Poutine (et non pas anti islamiste) prime sur toutes les autres, comme on l’a vu en Ukraine. Il s’agit d’expulser les Russes de Syrie et notamment de leur base navale de Tartous, la seule qu’ils possèdent en Méditerranée, ce qui est inadmissible pour les gouvernants américains.

Lire la suite

La fortune de l’État islamique s’élèverait à près de 2 000 milliards d’euros

10/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
D’après une étude du Centre d’analyse du terrorisme (CAT), l’État islamique disposerait d’une fortune évaluée à 2 200 milliards de dollars soit 1 937 milliards d’euros. Une somme qui correspond quasiment à l’équivalent de la dette de la France.

En faisant main basse sur les champs pétrolifères de Jazal, les djihadistes sont parvenus à la tête de 80% de la production pétrolière syrienne, contre moins de 10% de la production irakienne.

Mais en un an, c’est surtout l’impôt qui est devenu la première source de revenus pour l’État islamique, passant de 360 millions de dollars à un milliard de dollars.

Enfin, selon le CAT, l’État islamique contrôlerait aujourd’hui 130 banques, uniquement des établissements de dépôts réservés au marché intérieur.


Sihem Souid, collaboratrice de Taubira, fait la promotion de l’Arabie saoudite

10/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Dans une tribune publiée dans le journal Le Point, Sihem Souid vante le Forum franco-saoudien pour le dialogue des civilisations qui contribuerait depuis 2010 à proposer “des solutions face à l’intolérance” (sic).

Sihem Souid, qui est chargée de mission au ministère de la Justice, explique en toute simplicité :

Cette année, la cinquième édition de ce forum sera consacrée à la sauvegarde de l’humanisme, au combat contre les stéréotypes, à la culture et à l’enseignement pour le dialogue des civilisations.
Ce forum a pour mission de proposer des solutions face à l’intolérance. Ainsi, il devra formuler des propositions concrètes pour consolider le dialogue des civilisations et créer une structure permanente de rencontre et de dialogue.

Pour Ibrahim Al Balawi, conseiller culturel de l’ambassade d’Arabie saoudite :

Le but de ce forum et l’ambition du Bureau culturel saoudien sont de s’ouvrir davantage, d’aller à la rencontre du public. De faire connaître la culture saoudienne dans toute sa diversité, de mettre en valeur le talent saoudien, l’expression artistique saoudienne sous toutes ses formes et ses médiums.


« Nous venons en paix ». En Finlande, les clandestins crient : « Nous pas vouloir manger, nous vouloir NOTRE argent »

07/10/10/2015 – MONDE (NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, petit voyage en Finlande, où les clandestins, surpris par les spécialités locales, demandent leur argent plutôt que de la nourriture. Oui, oui, leur argent, car sans doute sont-ils sont une telle chance pour l’Europe qu’il faut maintenant les payer pour venir !

Partout en Europe, la répartition des « réfugiés » ne se fait pas sans heurts. C’est ainsi que les clandestins ne se plaisent pas en Finlande : ils trouvent le climat trop froid et les indigènes racistes. Ils demandent à retourner en Suède, d’où ils ont précisément été emmenés en Finlande, dans des cars affrétés par le gouvernement suédois.
Il y a quelques jours, une émeute a éclaté dans le camp d’Oulu, à environ 120 kilomètres de la frontière suédoise. Les clandestins – presque tous des hommes, dont 80 % d’Irakiens et 10 % de Somaliens – se plaignaient classiquement de la nourriture qui leur est servie. Devant les caméras de la télévision publique finlandaise Yle, un clandestin montre d’un air dégoûté un plat de riz :

« Ça pas bonne nourriture. Pour chien. Je le donne pour chien. Ça pour femme. [“This no good food. For dog. I give this for dog. This for woman”].

Dans un reportage du quotidien Iltalehti, un autre explique dans un anglais balbutiant, mais sur un ton de commandement :

“Non, nous pas vouloir manger, car le manger est tellement mauvais. Nous vouloir NOTRE argent pour avoir quelque, ce que nous voulons, au supermarché. Nous ne voulons pas manger de ce manger, oui, car ça mauvais manger. Nous vouloir que de l’argent. Notre argent” [“no, we don’t want eat, because the eat is so bad. so we want OUR money to get some, what we need from the supermarket. We don’t want eat from this eat, yes, because this bad eat. And we want just money. Our money”].

Ces images circulent abondamment sur les réseaux sociaux, y compris avec une attribution erronée à “des envahisseurs immigrés en Hongrie”. C’est qu’elles montrent, pour beaucoup d’Européens de tous les pays, loin des beaux discours officiels, le vrai visage des “réfugiés”.




Globalisation économique : l’accord Transpacifique signé, un avant-goût de ce qui nous attend

07/10/10/2015 – ÉCONOMIE (NOVOpress)
Douze pays du Pacifique – Chine exclue – ont signé le « Trans Pacific Partnership » (TPP) -accord de partenariat Transpacifique-, créant la plus vaste zone de libre-échange au monde. L’occasion de voir ce qui nous attend avec TAFTA/TTIP

Douze pays du Pacifique ont scellé mardi 6 octobre à Atlanta aux États-Unis un accord donnant naissance à la plus vaste zone de libre-échange au monde, le « Trans Pacific Partnership » (TPP).
Les signataires sont l’Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les États-Unis et le Vietnam, et représentant 40 % de l’économie mondiale.
La Chine, qui ne fait pas partie des signataires, est mise sous pression pour adapter ses propres règles en matière de commerce, d’investissement et de droit commercial à celles établies par le TPP.
Lire la suite

Syrie : la Russie rebat les cartes des alliances

07/10/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’hypocrisie de la coalition occidentale est dénoncée
La politique extérieure française en Syrie a été dénoncée par le député Jacques Myard (Les Républicains) dans un communiqué. Dénonçant la propagande médiatique qui vise à diaboliser les frappes aériennes russes en Syrie, le député rappelle que le soutien de la Russie à Bachar El-Assad n’a rien de nouveau et que, contrairement aux occidentaux le gouvernement russe ne cherche pas à cacher ce qu’est réellement l’opposition syrienne : des islamistes affiliés au groupe terroriste Al Nosra, lui-même rattaché à Al-Qaida. Pendant que les Russes sont dénoncés pour leur soutien au régime syrien, les États-Uniens et les Français financent le groupe auteur des attentats du 11 septembre 2001 contre les deux tours jumelles de New York.

Cette situation permet l’émergence d’une nouvelle donne
Cette méfiance à l’encontre des positions de l’Occident rend possible l’émergence d’une nouvelle coalition régionale, qui en dit long sur les bouleversements en cours. Ainsi, selon le président Bachar El-Assad, une coalition entre la Syrie, la Russie, l’Iran et l’Irak est la plus à même de lutter efficacement contre l’État islamique. En outre, et bien que cela soit rarement mentionné, cette coalition est de fait rejointe aussi par la Chine, qui finance en très grande partie l’intervention russe en Syrie. Par ailleurs, il convient de rappeler que, dans le strict droit international, l’intervention américano-occidentale viole la souveraineté de la Syrie ; à l’inverse, l’intervention russe a été demandée par le gouvernement syrien, et est donc absolument légale.

On peut donc parler d’un retour en force de la Russie sur le plan international
Il est clair que cette crise marque le grand retour de la politique internationale de la Russie au-delà de l’Europe. Le potentiel de sympathie et de crédibilité de cet État semble flambant neuf, puisque le Premier ministre de l’Irak, Haïder Al-Abadi, a lui même officiellement fait la demande à Vladimir Poutine de bombarder l’État islamique présent sur son territoire.

Crédit photo : SU 25 russes en syrie © Ministère russe de la défens


Ce n’est pas de la propagande, c’est de la politique et de l’information

06/10/10/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 octobre, un hôpital de l’ONG Médecins sans frontières à Kunduz, en Afghanistan a été bombardé, très, très, probablement par l’OTAN, causant 22 victimes. Intéressant de noter comment est traité ce qui est un crime de guerre avéré par nos médias et politiques…  qui a parlé de propagande ?

Recherche hôpital bombardé par OTAN Valls: Pas de résultat

Recherche hôpital bombardé par OTAN Fabius: Pas de résultat

Recherche hôpital bombardé par OTAN BFMTV: Hôpital MSF bombardé : “On n’a aucune explication”
Le bombardement de l’hôpital de Médecins sans Frontières (MSF) dans la ville afghane de Kunduz, a fait 19 morts dans la nuit de samedi à jeudi. “Les bombardements ont perduré” alors même que les autorités avaient été alertées, a redit Mathilde Berthelot, responsable des programmes MSF en Afghan…

Recherche hôpital bombardé par OTAN HuffPost: Un hôpital de Médecins sans Frontières bombardé en Afghanistan, les États-Unis peut-être responsables