Ingérence : les USA veulent demander le départ de Bachar El-Assad

Ingérence : les USA veulent demander le départ de Bachar El-Assad

10/08/11 – 17h30
WASHINGTON (NOVOpress)
– Après avoir demandé, au printemps, l’abdication des leaders tunisien, égyptien et libyen, les Etats-Unis envisagent aujourd’hui « d’exhorter » le président Bachar el-Assad à se démettre du pouvoir.

L’émission d’un tel appel signifie que les Etats-Unis renoncent à tout dialogue avec les autorités actuelles et exigent la transmission du pouvoir à l’opposition.

Jusqu’à présent, les Etats-Unis s’étaient contentés de demander au dirigeant syrien de mettre immédiatement fin aux répressions contre l’opposition qui sème le désordre en Syrie depuis plusieurs mois dans le sillage des troubles massifs qui secouent l’ensemble du monde arabe.

Ces événements représentent une aubaine pour les Etats-Unis et une occasion unique de se « débarrasser » d’un adversaire traditionnel d’Israël dans la région.

Demain, les USA demanderont-ils également la tête de David Camerone si celui-ci décide de réprimer énergiquement les émeutes qui ravagent l’Angleterre ?

*** Photo : Bachar el-Assad et Nicolas Sarkozy

Affrontement communautaire en Espagne

Affrontement communautaire en Espagne

10/08/2011 – 14h30
MADRID (NOVOpress) —
Des affrontements violents ont opposé, lundi soir, immigrés marocains et dominicains dans la ville espagnole de Colmenar Viejo (photo) située à une trentaine de kilomètres de Madrid.

Les échauffourées ont fait suite à l’agression d’un Marocain, âgé de 28 ans, blessé à l’arme blanche par un groupe d’immigrés de la République dominicaine à la sortie d’un café de cette localité connue pour concentrer une forte communauté immigrée. Le présumé auteur de l’agression et ses complices ont été arrêtés plus tard par la Garde civile pour « tentative de meurtre ». Le Marocain, qui a reçu plusieurs coups de couteau au poumon, a été évacué vers un hôpital de Madrid dans un état très grave.

A la suite de cette agression, environ 200 marocains s’en sont pris aux immigrés dominicains, blessant huit personnes, saccageant leurs locaux et incendiant plusieurs voitures. Un important dispositif policier a été déployé sur place par la garde civile qui a du faire appel à des renforts d’autres localités proches comme Soto del Real, San Agustin de Guadalix, Manzanares el Real et Tres Cantos.

Exclusif : à Enfield, les petits blancs s’organisent et se défendent [vidéos]

england

Lassés de voir leurs commerces et habitations saccagés par des hordes de jeunes majoritairement originaires d’Afrique Noire, les patriotes anglais s’organisent et commencent à assurer la sécurité dans les rues de leurs villes, souvent aux côtés de la police anglaise comme le montrent les vidéos ci-dessous, filmées à Enfield, en banlieue nord de Londres.

Jour après jour, il semblerait que les quartiers encore européens se balkanisent, sous l’œil impuissant des pouvoirs publics et de la bienpensance.

Commémoration : les 50 ans du Mur de Berlin samedi

Commémoration : les 50 ans du Mur de Berlin samedi

10/08/2011 – 12h00
BERLIN (NOVOpress) — Une minute de silence est prévue samedi prochain à 10 heures à Berlin pour commémorer le 50ème anniversaire de l’édification du Mur, le 13 août 1961. Il s’agira de rendre hommage aux quelque 136 personnes qui ont été abattues en essayant de franchir le Mur pour se libérer du totalitarisme communiste.

La circulation du métro s’interrompra pendant cette minute de silence. Un moment de recueillement sera également observé dans les églises et par de nombreuses associations. Au mémorial du Mur sur la Bernauer Strasse, dans le centre de Berlin, la chancelière, Angela Merkel, et le président allemand, Christian Wulff, participeront en compagnie du maire de Berlin, Klaus Wowereit, aux cérémonies marquant ce 50ème anniversaire.

Pour le ministre allemand de la Culture, Bernd Neumann, la construction du Mur a été « l’expression la plus flagrante de la dictature morale et politique de la SED », le parti communiste au pouvoir à l’Est. Le maire de Berlin voit également dans cet anniversaire « un signal pour les jeunes générations ». Pour l’édile berlinois, « il n’y a pas de place pour le refoulement ou l’oubli et cela doit rester ainsi dans les décennies à venir ». Problème : ces crimes et bien d’autres perpétrés par les régimes communistes au XXème siècle, n’ont jamais été jugés par un tribunal international…

Royaume Uni : l’armée mise en alerte

Royaume Uni : l'armée mise en alerte - crédit photo : Bayerberg
Un soldat du "Spearhead Lead Element" à l'entrainement
Un soldat du "Spearhead Lead Element" à l'entraînement

10/08/2011 – 09h17
LONDRES (NOVOpress) — Selon des informations recueillies par le Telegraph, le Spearhead Lead Element, l’unité spéciale de l’Armée britannique qui peut être mobilisée pour mater des révoltes intérieures, a été mise en alerte pour faire face à toute éventualité.

Forte de cinq cents hommes, cette unité peut intervenir désormais pour venir en renfort aux unités de police qui seraient débordées par les émeutiers.

Toutefois, on peut s’interroger sur la capacité réelle de ces militaires à combattre une guérilla urbaine de très basse intensité.

Royaume-Uni : les émeutes s’étendent au nord de Londres

Royaume-Uni : les émeutes s'étendent au nord de Londres

10/08/2011 – 09h15
MANCHESTER (NOVOpress) — La mobilisation massive des forces de police dans Londres et sa région, l’annonce de l’autorisation d’emploi de balles en plastique, le manque de cibles à proximité de leurs quartiers d’habitation, ont découragé les émeutiers de la capitale.

En revanche, à Liverpool, à Manchester et dans les Midlands, des douzaines de boutiques ont été pillées par des groupes de jeunes gens masqués. Dans la King Street de Manchester, les émeutiers ont dévalisé des boutiques de luxe comme les magasins Bang & Olufsen ou Diesel. Un peu plus loin, c’est au tour de Louis Vuitton, Selfridges et Harvey Nichols.

Le choix de ces boutiques indique que l’on se trouve en plein dans un phénomène d’«émeutes-shopping».

Si les émeutiers à Londres semblaient en majorité appartenir à des populations afro-caraïbes, ce n’est plus le cas dans le nord du pays. Ici, les événements de la nuit de mardi à mercredi placent sous les projecteurs le déclassement d’une partie de la jeunesse européenne.

Royaume-Uni : les émeutes s'étendent au nord de LondresComme le déclare Garry Shewan, l’adjoint au chef de la police de Manchester : « Ce sont des criminels qui se sont défoulés ce soir. Ils n’ont aucune cause à défendre, rien contre quoi protester. Il n’y a pas eu de fait déclencheur ici. Tout ceci n’a aucun sens, c’est une violence comme je n’ai rien vu de semblable au cours de ma carrière. »

Ce point de vue est confirmé par le député travailliste local Graham Stringer : « Ces événements ont et coordonnée et organisés par des criminels et des gangsters bien connus. Ils ont voulu profiter de la situation. Ce n’était pas spontané. C’était organisé. »

Toutefois, la violence ne s’est pas limitée au pillage. Un commissariat de police à Nottingham a été attaqué par un groupe d’une trentaine d’émeutiers à l’aide d’engins incendiaires.

La composition des bandes, à majorité européenne, explique probablement des attaques à des cibles moins habituelles comme la mosquée Central Jamia à Leeds.

Pour le moment, la majorité des musulmans d’origine pakistanaise semble rester en dehors du mouvement. Les jeunes de cette origine sont pourtant dans une situation sociale qui n’est guère meilleure à celle des jeunes européens déclassés.

D'autres communautés se mobilisent pour défendre leurs biens comme les Sikhs ou les Turcs.
D'autres communautés se mobilisent pour défendre leurs biens comme les Sikhs ou les Turcs.

Cette retenue s’explique probablement par des structures familiales plus fortes qui les aident à se tenir à l’écart. D’autres communautés, bien au contraire, se mobilisent pour défendre leurs biens comme les Sikhs ou les Turcs.

Le pire semble passé et les rues des villes britanniques vont retrouver leur calme habituel, seulement dérangé par les bandes d’ivrognes vomissant dans le caniveau.

Mais ces événements vont contribuer à ouvrir les yeux des Britanniques sur trois phénomènes :le plus visible, la dérive de nombreux jeunes afro-caribéens qui ne trouvent pas de place dans une société industrielle avancée comme celle du Royaume-Uni ; le plus préoccupant, le drame d’une partie de la jeunesse européenne marginalisée par un système éducatif ignorant par préjugé idéologique les besoins spécifiques des jeunes garçons ; enfin, les largesses empoisonnées d’un état providence déboussolé qui maintient des populations entières dans l’oisiveté et attire chaque jour davantage des étrangers à la recherche d’une vie facile.

Émeutes à Londres : le Dailymail lance un appel à témoins et diffuse des photos des pillards

Pillages à Londres : le Dailymail lance un appel à témoins

09/08/2011 – 22h12
LONDRES (NOVOpress) — La police londonienne est vivement critiquée Outre-Manche pour son manque d’efficacité et de prévention face aux destructions et pillages qui secouent la capitale britannique depuis maintenant plus de 72h et qui ont impliqué, selon le Daily Mail, des centaines de protagonistes.

Si seulement 12 photos de suspects ont été officiellement diffusées à ce jour par ses services dans le cadre d’un appel à témoins, 30 autres clichés ont été diffusés par le Daily Mail.

Émeutes  à Londres : le Dailymail lance un appel à témoins et diffuse des photos des pillards
Émeutes  à Londres : le Dailymail lance un appel à témoins et diffuse des photos des pillards
Émeutes  à Londres : le Dailymail lance un appel à témoins et diffuse des photos des pillards

[box class= »info »]Source : Daily Telegraph / l’intégralité des clichés diffusés est disponible à cette adresse www.dailymail.co.uk[/box]

En Suisse l’UDC en appelle à agir avec fermeté contre les dérives du droit d’asile

En Suisse l'UDC en appelle à agir avec fermeté contre les dérives du droit d'asile

09/08/2011 – 20h00
GENÈVE (NOVOpress) — La nuit dernière, un nouvel incident avec un requérant d’asile récalcitrant a incité l’UDC à demander un durcissement de la politique à l’égard du droit d’asile. Ce Nigérian, qui, selon les médias, s’est déjà rendu coupable de violences, a mis le feu à sa cellule, mettant ainsi en danger également d’autres détenus et le personnel de l’établissement pénitentiaire cantonal de Teufen en Argovie.

Selon les données analysées par l’UDC, les cas de requérants d’asile provoquant des bagarres et des dégâts se suivent à intervalles rapprochés pendant que la conseillère fédérale responsable et ses fonctionnaires se refusent à intervenir de peur de susciter des commentaires négatifs de la presse de gauche et des associations xénophiles. A elles seules, les demandes d’asile provenant du Nigéria ont augmenté de 46,3% entre les mois de juillet 2010 et 2011. Pourquoi cette évolution ? Parce que simplement le bruit s’est répandu que la Suisse se montre très laxiste à l’égard des requérants d’asile refusés ou tombés dans la criminalité. Pour l’UDC est urgent d’agir.

Le nombre de demandes d’asile continue d’augmenter à grande vitesse. Si on se base sur les chiffres de fin juillet, il faut s’attendre à quelque 20 000 demandes d’ici à la fin de l’année. Ainsi, le triste record réalisé sous l’égide de Ruth Metzler sera atteint. Mais au lieu d’agir enfin sérieusement, la ministre responsable se contente d’annoncer une réforme après l’autre. Son unique but est de dissimuler qu’elle-même et son ministère sont complètement dépassés par les événements.

Simonetta Sommaruga, ministre de la Police et de la Justice
Simonetta Sommaruga, ministre de la Police et de la Justice

Preuve en est également la situation qui prévaut actuellement dans les cantons et les communes. La nouvelle vague de requérants d’asile – notamment ceux en provenance d’Afrique – est une des sources de la hausse de la criminalité et de la violence en Suisse. Il ne se passe guère un jour sans qu’on nous annonce de nouveaux incidents. L’UDC invite la ministre de la Police et de la Justice, Simonetta Sommaruga, à faire enfin toute la lumière sur cette situation et à informer ouvertement et en détail la population sur les chiffres réels.

Ensuite, il s’agira d’intervenir avec vigueur. Les expulsions doivent être exécutées systématiquement. C’est précisément le manque de rigueur à ce niveau qui a conduit à l’explosion durant le mois de juillet du nombre de demandes en provenance du Nigéria. Dans les pays d’origine des requérants, on se rend très vite compte du laxisme des autorités des pays d’accueil.

Les demandeurs d’asile récalcitrants doivent être immédiatement placés en détention de préparation et expulsés le plus rapidement possible. Les réfugiés économiques doivent être renvoyés au moment même où ils se présentent aux frontières. A cet effet, il faut remettre en place un dispositif de protection des frontières nationales.

Pour l’UDC, il faut enfin faire avancer la réforme légale visant une accélération de la procédure. On ne peut accepter plus longtemps que cette procédure dure environ 1400 jours, donc trois ans et demi, pour un requérant dont la demande a été refusée. Il faut immédiatement restreindre les possibilités de recours et l’assistance juridique dont profitent actuellement ces personnes. Pour accélérer la procédure, il n’est pas nécessaire de construire de nouveaux centres d’accueil fédéraux. Cela prendrait des années et il n’est même pas certain que ce projet soit réalisable.

En rappelant les responsables fédéraux à leurs responsabilités, l’UDC se fait l’écho des demandes pressantes de la population, largement ignorées par les médias et par le milieu politique suisse.

[box class= »warning »]Crédit photo : Mathieu Despont / photo sous licence creative commons[/box]

Grande-Bretagne : le gouvernement refuse d’utiliser des canons à eau contre les émeutes

Grande-Bretagne : le gouvernement refuse d’utiliser des canons à eau contre les émeutes

[box]Photo : carte des émeutes. Cette carte est non exhaustive, et ne montre que les banlieues de Londres, il y a des émeutes également ailleurs.[/box]

09/08/2011 – 17h00
LONDRES (NOVOpress) — Alors que la police ne parvient pas à reprendre le contrôle de Londres et que les émeutes s’étendent dans le pays, plusieurs personnalités, dont l’ancien maire travailliste de Londres, Ken Livingstone, ont réclamé que la police puisse utiliser des canons à eau contre les émeutiers.

Le ministre de l’Intérieur, Theresa May, avait d’abord déclaré qu’elle étudiait « toutes les options », mais a finalement exclu cette solution aujourd’hui sur Sky News, comme contraire à « la culture du maintien de l’ordre en Grande-Bretagne ». « La manière dont nous maintenons l’ordre en Grande-Bretagne », a-t-elle déclaré, « ne passe pas par l’usage de canons à eau, elle passe par le consentement des communautés ».

Les canons à eau sont régulièrement utilisés en Irlande du Nord mais ne l’ont jamais été en Angleterre. Il faudrait donc les faire venir d’Irlande du Nord.

Patrick Mercer, député conservateur et ancien officier, conteste la décision de Mme May. « Je trouve étrange », a-t-il dit, « que nous soyons prêts à utiliser des mesures de ce genre contre les Irlandais, mais que, quand des Anglais [sic] commettent des délits et se comportent de cette manière atroce et épouvantable, nous prenions plaisir à les chouchouter. Si la police veut des canons à eau, elle devrait être autorisée à les employer ».

Le député britannique Roger Helmer en appelle à tirer à vue sur les émeutiers [Exclusif]

Le député britannique Roger Hemer en appelle à tirer à vue sur les émeutiers. [Exclusif]

09/08/2011 – 15h30
LONDRES (NOVOpress) —
Le député conservateur britannique au Parlement européen Roger Helmer en appelle à tirer à vue sur les émeutiers.

Alors que le premier ministre David Cameron réunit d’urgence un conseil de sécurité intérieure (COBRA), le député conservateur au Parlement européen Roger Helmer lui a adressé un message par le biais de twitter qui a le mérite de la simplicité : « Mémo pour COBRA. Il est temps d’être fermes. Mobilisez l’armée. Tirez à vue sur les pilleurs et les incendiaires ».

Il est peu probable que le message du député soit entendu. Déjà des commentateurs en appellent à sa démission et le Parti conservateur a pris ses distances avec son député à Strasbourg.

Néanmoins, il est tout aussi probable que la suggestion du député trouvera un écho certain dans les populations britanniques confrontées à une violence face à laquelle la police semble bien désarmée.

Émeutes : le Royaume-Uni envisage des mesures extrêmes

Émeutes : le Royaume-Uni envisage des mesures extrêmes

09/08/2011 – 12h45
LONDRES (NOVOpress) — La lecture de la presse conservatrice est éclairante sur l’état d’esprit du gouvernement britannique et sur les limites de l’action publique dans ce pays.

Face à une série d’émeutes dans un nombre de villes croissant, dans lesquelles sont impliquées des minorités ultraviolentes issues de la communauté afro-caraïbéenne mais aussi des secteurs les plus déclassés des « pauvres blancs », les forces de l’ordre manquent cruellement d’effectifs.

La crise que vit la police est illustrée par sa lenteur à répondre aux appels de citoyens en détresse. Dans la ville d’Acton, dans la nuit de lundi à mardi, les habitants qui subissaient dans leurs maisons l’intrusion d’émeutiers cherchant à les piller ont attendu près de 90 minutes les forces de police. C’est un miracle si ces cambriolages en force n’ont pas entraîné de pertes en vies humaines.

Paradoxalement, ce sont les équipes de la télévision qui, arrivées avant la police, ont contribué à protéger par leur présence les résidents des émeutiers.

À la suite de ces événements, les habitants les plus fortunés de ces quartiers à proximité des banlieues les plus pluriethniques de Londres prévoient de quitter leur domicile pour mettre leurs familles à l’abri comme, par exemple, dans les hôtels de la zone aéroportuaire de Heathrow.

Ce nettoyage ethnique par le crime et la violence a déjà commencé et il est probable que certaines banlieues de la capitale seront de plus en plus « monocolores » à la suite du phénomène bien connu de « white flight » (la fuite des Blancs) qui se produit quand la violence devient insupportable.

La police britannique, paralysée par une idéologie antiraciste incohérente, a du mal à répondre efficacement aux émeutes. Leur progressive diffusion géographique, Londres, puis Birmingham, Bristol, Liverpool, réduit les réserves disponibles. Si les populations islamo-pakistanaises se mobilisent et descendent dans la rue, la situation peut devenir incontrôlable.

Les options disponibles se réduisent. Le gouvernement qui se réunit aujourd’hui mardi peut autoriser l’emploi de canons à eau, mais leur nombre est réduit et les équipages formés à leur emploi insuffisants pour assurer leur mise en œuvre.

Les spécialistes font observer que ces véhicules sont adaptés contre des manifestations importantes, pas contre des petits groupes d’émeutiers très mobiles qui agressent les forces de l’ordre puis disparaissent pour attaquer à nouveau un peu plus loin.

En outre, les moyens électroniques de communication comme twitter garantissent aux émeutiers une mobilité inédite, les informant en temps réel de la présence des forces de police et des lieux de pillage en cours.

Pour forcer le gouvernement à prendre des mesures, des rumeurs circulent suggérant que des contacts existeraient entre le ministère de l’Intérieur britannique et son homologue français concernant le prêt de matériel antiémeutes et même de la possibilité de demander l’envoi des escadrons de gendarmes mobiles ou des compagnies de CRS.

Tout porte à croire que ces prétendus contacts n’existent pas. Toutefois, ces rumeurs ont pour objectif la publication d’articles vengeurs dans la presse populaire, du Sun au Daily Mail, stigmatisant la faiblesse d’un gouvernement tombé si bas qu’il en est réduit à demander l’aide de la France.

Cette levée de boucliers de la presse tabloïde deviendrait un argument psychologique décisif si le gouvernement en arrivait à imposer l’état d’urgence et à faire appel à l’armée ainsi que le demandent des commentateurs influents comme Toby Young dans les colonnes du très respectable Telegraph de ce matin.

[box class= »warning »]Crédit photo : Michael Elliot / image sous licence creative commons[/box]

Emeutes ethniques en Angleterre : obligés de se mettre nus dans la rue

Emeutes ethniques en Angleterre : obligés de se mettre nus dans la rue

09/08/2011 – 11h50
LONDRES (NOVOpress) —
Au cours des émeutes ethniques qui ravagent l’Angleterre depuis plusieurs jours, des émeutiers obligent des passants à se mettre nus dans la rue pour voler leurs vêtements ou pour les humilier, ou les deux.

La femme nue est à coté d’un policier. Les photos ont été prises à Londres.

Emeutes ethniques en Angleterre : obligés de se mettre nus dans la rue

Emeutes ethniques en Angleterre : obligés de se mettre nus dans la rue

Attentats de Norvège : la liberté d’expression en danger

Attentats de Norvège : la liberté d'expression en danger

08/08/2011 – 18h30
PARIS (NOVOpress) — Les crises violentes, les attentats terroristes les plus graves, fragilisent les opinions publiques et offrent une fenêtre d’opportunité à des lobbies influents ou à des minorités agissantes pour faire avancer leurs intérêts. Les musulmans les plus radicaux et les plus politisés veulent tirer profit du drame norvégien pour attenter à la liberté d’expression des adversaires de l’expansion de l’islam en Europe.

Ibrahim Kalin, l’un des conseillers séniors du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, exige dans un commentaire paru il y a quelques jours dans le journal panarabiste Asharq Al-Awsat la criminalisation de l’« islamophobie » au titre de crime contre l’humanité. Kalin émet une violente critique vis-à-vis des chefs de gouvernement européens, qui selon lui n’ont rien fait jusqu’ici pour faire cesser la critique de l’islam.

« Le massacre norvégien a récusé les affirmations selon lesquelles l’islamophobie serait non violente et donc, contrairement à l’antisémitisme, relèverait de la liberté d’opinion et du droit à la critique. Après l’acte meurtrier d’Anders Behring Breivik, on ne peut plus traiter à la légère l’idéologie qui sous-tend cet acte, l’islamophobie », affirme Kalin, qui déplore – tout comme la gauche – le renforcement des partis de droite en Europe : « La montée de partis conservateurs hostiles à l’immigration et situés à d’extrême droite est devenue la principale tendance de la politique européenne depuis quelques années et a trouvé une base particulièrement forte en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en Suisse. »

Kalin reproche aux chefs d’État et de gouvernement des plus grands États de l’Union européenne de céder à l’état d’esprit de la population, en déclarant (Angela Merkel, comme Nicolas Sarkozy et David Cameron), que le multiculturalisme était terminé. Kalil attribue le phénomène de l’islamophobie essentiellement à des préjugés et des stéréotypes par rapport à l’islam et aux musulmans… qu’il ne prend pas la peine de réfuter.

L’Angleterre confrontée à une vague de vols de bétail

L'Angleterre confrontée à une vague de vols de bétail

08/08/2011 – 15h00
LONDRES (NOVOpress) –
Les Britanniques ont souvent une attitude condescendante à l’égard des voisins européens, notamment en ce qui concerne les questions de sécurité et de justice. Les récentes émeutes ethniques de Tottenham le samedi 6 août ont invité les insulaires à plus de modestie dans la critique. Cette incitation à la retenue sera renforcée par les chiffres révélés par les assurances agricoles qui montrent que la campagne britannique est l’une des plus frappées par la délinquance dans toute l’Europe.

Après avoir dénoncé les vols de gazole dans les fermes, souvent accompagnés de graves violences physiques, les organisations professionnelles agricoles britanniques ont communiqué à la presse que depuis le 1er janvier 2011, 32 926 moutons ont été volés dans les vertes prairies du Royaume Uni, un chiffre en forte hausse par rapport à ceux de toute l’année 2010 (38095).

Ces chiffres peuvent en réalité être bien plus élevés car ils ne concernent que les deux tiers des agriculteurs insulaires.

La méthode utilisée par la majorité des voleurs est simple et cruelle. Les animaux sont repérés sur des parcelles isolées et la nuit des groupes de tueurs armés de fusils dotés de silencieux les abattent d’une balle dans la tête afin de préserver la viande.

Les meilleurs animaux sont ensuite embarqués dans des remorques qui les conduisent dans les quartiers périphériques des grandes villes voisines où ils sont débités et réfrigérés. La vente de la viande s’effectue à partir de voitures particulières qui parcourent les rues où habite une population friande de mouton et peu soucieuse de son origine.

Les éleveurs français qui se plaignent des bêtes tuées par les loups devraient imaginer ce qui se passera quand la même situation qu’en Angleterre surviendra en France. C’est autrement plus redoutable !

Londres d’accord pour une intégration plus poussée des pays de la zone euro

Londres d'accord pour une intégration plus poussée des pays de la zone euro

08/08/2011 – 11h20
LONDRES (NOVOpress) –
A la veille du « lundi noir », le Royaume-Uni donne son feu vert à une intégration plus poussée des pays de la zone euro

Dans un article publié le 7 août dans les colonnes du quotidien The Telegraph, le ministre des finances britannique George Osborne a appelé ses voisins continentaux à prendre l’initiative pour résoudre la crise des dettes souveraines.

Rompant avec une tradition bien établie, le ministre anglais en appelle à une plus grande intégration fiscale des pays de la zone euro et annonce que le Royaume Uni ne s’opposera pas à une modification des traités existants en ce sens.

Pour l’avenir de l’Union européenne cette prise de position est capitale. Elle implique que Londres n’exigera pas de référendums pour bloquer l’évolution vers une plus grande intégration des nations du continent qui adhèrent à l’euro.

En annonçant qu’elle allait acheter de la dette espagnole et italienne, la Banque centrale européenne a la première répondu favorablement à l’invitation de George Osborne et pris des libertés avec le carcan réglementaire qui lui interdit d’agir avec la même liberté que la Réserve fédérale américaine.

Ce « lundi noir » que redoutent les analystes financiers pour aujourd’hui va mettre les autorités politiques monétaires devant leurs responsabilités. Il faut espérer qu’ils soient à la hauteur des défis qu’ils auront à faire face.

[box class= »warning »]Photo : le London Stock Exchange (Bourse de Londres)[/box]

Quand la gauche française allait prendre des leçons de multiculturalisme à Tottenham

Quand la gauche française allait prendre des leçons de multiculturalisme à Tottenham

08/08/2011 – 11h00
LONDRES (NOVOpress) — Le 16 novembre 2005, le journal de 20 heures de France 2 avait suivi une délégation de jeunes d’Evry, venue à Tottenham (aux frais de qui ?) « pour s’inspirer de la politique de promotion des minorités ethniques menée dans ce quartier de Londres, régulièrement secoué par des émeutes il y a une vingtaine d’années ».

Tous s’extasient en chœur sur la « transformation exemplaire » de Tottenham, où l’on a « la fierté d’avoir un espace multiculturel ».

Espagne : Un guide pour adapter les pratiques médicales aux musulmans

Espagne : Un guide pour adapter les pratiques médicales aux musulmans

08/08/2011 – 09h00
MADRID (NOVOpress) –
Les 25 000 musulmans de Castellό (dans la région de Valence) en Espagne pourront vivre le mois de Ramadan en toute quiétude.

En effet, la Commission de médiation interculturelle sanitaire de la ville, a fait distribuer un guide au personnel de santé afin qu’ils puissent adapter leurs pratiques médicales aux obligations du mois de jeûne musulman comme l’interdiction d’ingérer des aliments durant la journée ou la possibilité de subir des injections.

Espagne : Un guide pour adapter les pratiques médicales aux musulmans

Émeute ethnique dans la banlieue de Londres

Émeute ethnique dans la banlieue de Londres

07/08/2011 – 14h20
LONDRES (NOVOpress) –
Nuit d’émeute et de pillage à Tottenham, dans la banlieue nord de Londres : des voitures de police et un autobus ont été incendiés, les magasins ont été dévalisés, huit policiers ont été blessés, et au moins un est dans un état grave.

Tout a commencé par une manifestation pour demander « justice », après la mort d’un certain Mark Duggan, âgé de 29 ans, abattu par la police jeudi. Cet individu avait tiré sur un policier qui le poursuivait mais la balle s’était logée dans l’émetteur radio que le policier avait dans sa poche. En réponse, les policiers avaient ouvert le feu.

Cette version des faits est contestée par les amis de Duggan, qui était très populaire dans sa communauté. Selon une proche de la famille, parlant anonymement au Daily Telegraph, Duggan « n’était pas violent. Certes, il était impliqués dans des trucs mais ce n’était pas quelqu’un d’agressif. Il n’avait jamais fait de mal à personne ».

À l’issue de la manifestation, plus de 300 personnes ont attaqué les policiers à côté du commissariat de Tottenham, notamment en leur jetant des cocktail Molotov. Tottenham avait été le théâtre d’émeutes particulièrement violentes, selon un enchaînement similaire, en 1985 : un policier avait été tué, le premier policier mort dans une émeute en Angleterre depuis 1833.

D’après le recensement de 2001 (dernier recensement publié pour la Grande-Bretagne), l’arrondissement de Tottenham ne comprenait déjà plus à cette époque que 48,8% d’habitants classifiés comme Blancs et seulement 30,5 % de « Blancs britanniques ». Les « Noirs ou Noirs britanniques » étaient 34,8%, les « Asiatiques ou Asiatiques britanniques » 6,3%, les métis 5,4%. Compte tenu de l’importance de l’immigration non-européenne en Angleterre depuis 2001 et de sa surnatalité, les proportions ont dû évoluer depuis !

*** Crédit photo : Beacon Radio. CC.