War Raok la voix de la nation bretonne

[Kiosque] War Raok la voix de la nation bretonne

« Nous avons un devoir d’impertinence et d’insoumission à l’Etat français… entre ceux qui se battent pour l’émancipation du peuple breton, pour la sauvegarde de son identité ethnique et ceux qui veulent les détruire : nous avons choisi notre camp. » L’éditorial du 33ème numéro de War Raok la voix de la nation bretonne, qui ne fait pas vraiment dans le politiquement correct et la langue de coton, annonce la couleur.

Très documenté et illustré par des exemples tirés du pays nantais, le dossier consacré à l’islam en Bretagne montre que présenter la République française universaliste et jacobine comme un rempart à l’islamisation est une impasse : « vouloir opposer les valeurs de la République à l’islamisme, c’est prétendre affronter un grizzly avec un coupe papier ». L’auteur n’hésite d’ailleurs pas à affirmer que « pour rester pur notre pays n’aurait jamais dû devenir chrétien ni se soumettre à une religion orientale monothéiste ».

Un point de vue qui n’est pas forcément partagé par d’autres collaborateurs de la revue, puisque plusieurs articles sont consacrés justement à la richesse de l’apport chrétien en Bretagne. On trouve ainsi un très beau portrait de Dom Godu, ce moine soldat et nationaliste breton qui participera au renouveau de l’abbaye de Landevennec ; ou encore la première partie d’une étude consacrée à l’origine des calvaires bretons.

A signaler également un article consacré à « l’Ecosse sur la voie de l’indépendance » ; un autre qui pose la question de savoir si l’immigration est « une chance pour la Bretagne » ; ou sous le titre « la religion de la forêt », les extraits évocateurs du livre de Marie des Bois : Forêt celtique, forêt sorcière. War Raok rend enfin hommage à deux disparus : le linguiste Per Denez et Daniel Nauwelaers, directeur dela CCI des Côtes d’Armor et ami du mouvement identitaire breton.

Réécouter l’entretien de Novopress avec Padrig Montauzier, rédacteur en chef de la revue bretonne “War Raok”