Conduire plutôt que manger : Nicolas Sarkozy défend les agrocarburants

Conduire plutôt que manger : Nicolas Sarkozy défend les agrocarburants

03/10/11 – 13h30
PARIS (NOVOpress)
– A l’occasion d’une table-ronde organisée autour des choix d’investissements d’avenir dans le domaine des agrocarburants, le président Nicolas Sarkozy a nié toute opposition entre production alimentaire et production énergétique d’agrocarburants. Nicolas Sarkozy a même qualifié les carburants d’origine végétale de « produits propres ».

Des propos péremptoires jugés inconscients et provocateurs par de nombreuses associations écologistes et environnementalistes, dont France Nature Environnement qui argue de très nombreux constats et études ayant démontré la totale nocivité des agrocarburants, pour la souveraineté alimentaire, la biodiversité et le climat.

Un rapport, publié en juin dernier par 10 organisations internationales dont la FAO, l’OCDE et l’OMC, établissait notamment un lien direct entre l’augmentation mondiale de la production d’agrocarburants et la flambée des prix des denrées alimentaires, qui a provoqué de nombreuses famines à travers le monde. Le rapport recommandait donc l’abandon rapide des politiques de soutien à la production ou à la consommation d’agrocarburants. C’est la politique exactement contraire que défend aujourd’hui le président français.

Par ailleurs, le besoin croissant d’agrocarburants associé à la pression à la hausse des besoins alimentaires pourraient conduire à une accélération de la déforestation mondiale, les terres agricoles détournées de leur vocation alimentaire devant bien être remplacées d’une façon ou d’une autre sous peine de nouvelles famines.

[box class=”info”]Crédit photo : Guy Leboutte, sous licence Creative Common[/box]