Un juge hors d’âge

[Kiosque étranger] Un juge hors d’âge [vidéo]

02/10/2011 – 08h30
LONDRES (NOVOpress) –
Cet article de Duncan MacPherson publié dans le Daily Mail est l’occasion de rappeler une curieuse pratique nord-américaine dont les Européens pourraient s’inspirer.

Cette occasion est le rejet par un juge fédéral de la tentative de groupes de gauche de bloquer une loi du Kansas qui interdit aux assureurs privés de prévoir le remboursement des avortements volontaires dans leurs contrats d’assurance santé sauf quand la vie de la mère est en danger.

Les personnes qui veulent avoir une assurance prenant en charge les interruptions de grossesse volontaires, doivent donc souscrire une assurance spéciale pour l’avortement.

Le juge Juge Wesley Brown a estimé que les adversaires de cette législation n’ont pas été en mesure de prouver qu’elle avait pour but de priver les femmes du Kansas du droit à l’avortement.

Ce jugement a attiré l’attention de la presse parce que le magistrat est le plus ancien juge fédéral en exercice dans le pays. Il a fêté ses 104 ans.

Ayant commencé à travailler à l’âge de dix ans alors que la Grande Guerre faisait rage, Wesley Brown a été nommé juge fédéral le 8 mars 1962 par le président Kennedy et il a pris officiellement sa retraite le 1er septembre 1979. Toutefois, la constitution des Etats-Unis prévoit que les juges fédéraux ont la possibilité de poursuivre une carrière judiciaire adapté à leur capacité de travail et Wesley Brown n’a jamais cessé de travailler.

Mais le poids des ans se laissant sentir, si le juge Brown a finalement cessé d’accepter les affaires criminelles en mars 2011, il s’occupe toujours d’affaires civiles. Le magistrat quitte sa résidence médicalisée tous les matins à 8 h 30 pour se rendre à son bureau au tribunal où il travaille jusqu’à 15 h.

Comme le fait remarquer le porte-parole de la justice fédérale, les juges retraités sont indispensables pour faire face à une charge croissante de travail. Sur les 1294 juges en exercice, 516 sont retraités.

Imaginons un instant qu’en Europe les magistrats aient la possibilité de poursuivre leur travail sur une base volontaire et à temps partiel !