Média Transports: une éthique à géométrie variable ?

Média Transports: une éthique à géométrie variable ?

26/09/11 – 13h00
PARIS (NOVOpress)
– La censure de l’affiche de l’exposition de Jacques Tati et celle des affiches de France Nature Environnement ne sont pas les seules occasions où l’entreprise qui, dans l’affaire du site pro-adultère Gleeden, prétend aujourd’hui cyniquement « ne pas avoir à faire l’arbitre de élégances », a usé de ses prérogatives pour écarter une campagne qui ne lui convenait pas.

En effet, en 2006, la régie publicitaire avait refusé une publicité de Télérama sur laquelle était écrit : « Dimanche 15 janvier. Vivement dimanche. Nicolas Sarkozy devrait faire attention. C’est déjà la troisième fois qu’il invite Michel Drucker dans son émission » .

Cette publicité humoristique, sans agressivité et sans vulgarité, avait été écarté, au nom de la « neutralité », sans doute pour ne pas déplaire au futur président de la République, déjà grand favori des sondages.

Qu’attend donc la régie publicitaire pour se montrer aussi scrupuleuse et utiliser à nouveau son « droit de réserve » face à une campagne de promotion de l’adultère, racoleuse et indécente ?