Travail à domicile : l’Arabie Saoudite en quête de nouveaux esclaves

Travail à domicile : l’Arabie Saoudite en quête de nouveaux esclaves

13/09/2011 19h20
DJEDDAH (NOVOpress) –
La situation des travailleurs étrangers en Arabie Saoudite est infernale, souvent réduits à l’état d’esclaves. Sur cette terre sacrée de l’’islam, les lois saoudiennes leur interdisent en effet de former des syndicats ou de manifester. Et les femmes de maison « n’ont pas le droit de sortir seules de chez leur employeur », rappelle RFI, (Radio France Internationale). Philippins, Indonésiens, Sénégalais… les Saoudiens prospèrent grâce à cette main d’œuvre docile.

Leur sort est tellement dramatique au cœur de cette civilisation qui serait vieille de 9 000 ans que plusieurs pays, comme l’Indonésie ou le Kenya, ne veulent plus envoyer leurs ressortissants sur place. Devant cette situation, l’Arabie Saoudite tente de sauver la face en agréant des agences marocaines de recrutement de domestiques, histoire d’explorer de nouvelles filières. Mais comme le rappelle Oumar Baldé sur le site Yabiladi.com, les employées marocaines vivent déjà un enfer au royaume wahhabite