Fin du cordon sanitaire à l’endroit du Front National ?

Fin du cordon sanitaire à l’endroit du Front National ?

11/09/2011 – 08h00
PARIS (NOVOpress) —
 Le cordon sanitaire à l’encontre de Marine Le Pen et plus généralement du Front National tend à se rompre. De nombreuses personnalités du monde politico-médiatique (Christian Vanneste, Robert Ménard) ou judiciaire (Maître Collard) se détachent du politiquement correct en adoptant une attitude de tolérance légitime à l’endroit d’un parti républicain ou en signifiant tout simplement leur accord avec les thèses défendues par le FN. C’est désormais au tour de l’ancien patron des Renseignements généraux de briser ce fameux tabou de mise en quarantaine du parti de la Droite Nationale.

Sur le site causeur.fr, Yves Bertrand confie que la droite doit « en finir avec la diabolisation de Marine Le Pen et conclure aux législatives des accords avec le FN pour éviter des triangulaires ». Il ajoute que
« Marine Le Pen est quelqu’un de respectable et elle devrait pouvoir participer pleinement au débat politique. Elle est victime d’une diabolisation injuste et absurde à cause de son nom. Elle est née en 1968. Qu’a-t-elle à voir avec la Seconde guerre mondiale ou la guerre d’Algérie ? Elle a exclu des gens qui tenaient des propos antisémites et elle a eu raison ».

Et pour enfoncer le clou, Yves Bertrand se déclare favorable à l’introduction de la proportionnelle jugée plus représentative de l’opinion des Français. Des propos qui tranchent avec l’attitude des caciques de l’UMP qui n’ont eu de cesse d’écarter le FN de la vie politique française par le biais d’un mode de scrutin inique et par des compromissions avec la gauche. Reste à savoir si le FN longtemps ostracisé acceptera une hypothétique main tendue de la Droite affairiste ?

Crédit photo : staffpresi esj via Flickr (cc)