500 euros

La région Bretagne n’est pas surendettée

10/09/2011 – 11h00
RENNES/ROAZHON (NOVOpress Breizh) –
La Bretagne est l’une des régions françaises qui maîtrisent le mieux leur endettement, selon le comparatif publié par une agence de notation. Les régions voisines font nettement moins bien.

Fitch, l’une des trois grandes agences mondiales de notation financière, a publié voici quelques jours son Observatoire financier des régions françaises 2011. Il compare la situation financière des régions françaises.

« Mise à mal par les réformes récentes, la situation financière des régions reste globalement saine »
indique l’agence de notation. La suppression de la taxe professionnelle a en effet rigidifié les recettes budgétaires. Les dépenses ne sont pas beaucoup plus flexibles. À l’instar des États, certaines régions ont tendance à laisser déraper leur endettement : à fin 2010, il avait augmenté de 8,4 % en un an.

Certaines régions se montrent plus laxistes que d’autres. La Bretagne fait partie des bons élèves. Sa capacité d’endettement, important indicateur de discipline financière, n’était que de 1,4 années à fin 2010. C’est moins bien qu’à fin 2009 (1,2 années) mais beaucoup mieux que dans des régions comme la Picardie (10,6 années) ou l’Alsace (7,2 années). Dix-huit des vingt-deux régions sont plus mal placées que la Bretagne.

Du côté des régions voisines, on note la tendance au dérapage des Pays de la Loire. Cette région se targue volontiers de la note AA, relativement bonne, qui lui a été décernée par Standard & Poor’s pour sa dette à long terme. Mais c’était en 2009 : en 2010, sa capacité de désendettement a reculé de 3,1 à 4 années. Si la dégradation est moins forte en Basse-Normandie (de 1,9 à 2,5 années), on note tout de même que Fitch a refusé en avril dernier de continuer à noter la dette de la région, qui ne lui fournissait pas d’informations suffisantes.

Crédit photo : Jorge Vincente via SxC (cc)