La Turquie expulse l’ambassadeur d’Israël

03/09/2011 18h55
ANKARA (NOVOpress) – L’affaire de la flotille de Gaza (image ci-dessus) crée toujours de nombreux remous, plus d’un an après les faits. Dernier épisode en date, l’expulsion de Turquie de l’ambassadeur d’Israël. Ankara a pris cette décision suite au refus de l’Etat hébreu de présenter ses excuses. Il faut rappeler que l’arraisonnement par l’armée israélienne de cette flotille avait coûté la vie à neuf Turcs. Ce qui avait déclenché la colère d’Ankara.

L’ONU avait procédé à une enquête qui a établi qu’Israël avait utilisé une force « excessive et déraisonnable ». Cependant les Nations unies considèrent que le « blocus maritime (israélien) a été imposé en tant que mesure de sécurité légitime de façon à empêcher l’entrée d’armes dans Gaza par la mer et sa mise en oeuvre respecte les exigences du droit international ».

Dans un communiqué, le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahou indique : « Israël exprime à nouveau ses regrets pour les pertes en vies humaines, mais ne s’excuse pour cette opération. Israël, comme tout autre pays, a le droit légitime de se défendre ».

De son côté, la Turquie considère ce rapport comme nul et a décidé, en plus de l’expulsion de l’ambassadeur d’Israël, la suspension des accords militaires bilatéraux et une saisine de la Cour internationale de Justice.

Le rapport de l’ONU a été également critiqué par l’Autorité palestinienne.

 

Laisser un commentaire