Mise en examen de Jean-Michel Baylet, candidat à la primaire socialiste

Mise en examen de Jean-Michel Baylet, candidat à la primaire socialiste

02/09/2011 – 14h15
BORDEAUX (via Info-Bordeaux.fr) — Le parquet de Bordeaux a confirmé hier la mise en examen de Jean-Michel Baylet, candidat du Parti radical de gauche (PRG) à la primaire socialiste en vue de l’élection présidentielle de 2012.

Le sénateur a été mis en examen en juin 2009 pour « infraction au code des marchés publics ». L’instruction est en cours.

Président du Conseil général du Tarn-et-Garonne, franc-maçon notoire, Jean-Michel Baylet est à la tête d’un empire médiatique, le Groupe La Dépêche. Déjà condamné en 2003 par la Cour d’appel de Toulouse pour abus de biens sociaux, il est classé à la 509ème place du classement du magazine Challenges, qui recense les français les plus fortunés.

L’UMP Nicolas Pompigne-Mognard, son adversaire politique dans le département, a pressé le premier secrétaire du PS par intérim, Harlem Désir, d’exiger le retrait de la candidature du président du PRG. À noter que l’ancien président de Sos-Racisme a lui-même été condamné en 1998 à 18 mois de prison avec sursis pour avoir perçu des salaires fictifs !

L’affaire tombe mal à gauche, et notamment pour le Parti socialiste qui doit affronter le cas Jean-Noël Guérini. En effet, le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône pourrait mis en examen dans un dossier de présumées malversations sur des marchés publics !

[box]Photo : Jean-Michel Baylet lors du meeting de Toulouse du 13 avril 2007 de Dominique Strauss-Kahn, venu promouvoir la candidature de Ségolène Royal à l’élection présidentielle de 2007. Auteur : Guillaume Paumier. Image sous licence creative commons[/box]