Mairie de Paris : un ramadan qui ne passe pas

Mairie de Paris : un ramadan qui ne passe pas

24/08/2011 14h25
Paris (NOVOpress) – les entorses manifestes à la laïcité par Bertrand Delanoë ne sont guère du goût de nombre de Parisiens. En premier lieu, les militants du Bloc Identitaire Ile-de-France et du Projet Apache.

Fidèles à leur principe « la rue appartient à celui qui y descend », ces militants ont parcouru le quartier de l’hôtel de ville à Paris pour y coller des affiches qui ont attiré l’attention des nombreux passants et des riverains. Sur ces affiches (photo ci-dessus), on pouvait voir une photo de Bertrand Delanoë accompagnée du texte suivant : « Aujourd’hui, les Parisiens sont sans logement, les Français n’ont plus d’argent, les Européens voient leur avenir foutre le camp… Mais je préfère dépenser pour le RAMADAN ! ».

Cette action vient en opposition à la Nuit du Ramadan organisée aujourd’hui à l’hôtel de ville de Paris. Comme le font remarquer les militants identitaires dans un communiqué : « Cette soirée fort coûteuse [100 000 €, NDLR] verra se produire des artistes notamment venus de Tunisie, pays duquel Bertrand Delanoë a toujours été très proche… » Alors que, toujours selon le communiqué des militants identitaires, « les prix du logement et des loyers ne cessent d’augmenter (plus de 8 000 euros le mètre carré dans certains quartiers !) et que les Parisiens peinent aujourd’hui à vivre dans des conditions décentes. Cette soirée constitue donc une véritable provocation. »

Bertrand Delanoë©Olivier Pacteau (cc)

Bertrand Delanoë©Olivier Pacteau (cc)

Enfin, pour les militants identitaires, « Derrière cette soi-disant politique “d’ouverture à l’autre” par “la culture” se cache en réalité une vision du monde totalitaire et universaliste, à l’encontre des identités et des traditions populaires. Bertrand Delanoë devra un jour assumer ses choix politiques. Il pourra en attendant toujours compter sur les Identitaires pour éveiller le peuple parisien et incarner la voix de la majorité silencieuse. »

Les Inrockuptibles et Riposte Laïque ont relayé l’action des Identitaires.

À cette action de terrain, il faut aussi signaler les prises de position d’élus. À commencer par le député, membre de la Droite populaire, Jacques Myard qui dans des entretiens à Riposte Laïque et Enquête & Débat explique pourquoi il s’oppose à la manifestation organisée par Bertrand Delanoë. Jérôme Dubus conseiller Nouveau Centre de Paris s’insurge également contre cette Nuit du Ramadan.

Et même le préfet de police de Paris dans un courrier adressé le 19 août dernier à la Mairie considère : « Après examen de la jurisprudence administrative et consultation de la direction des libertés publiques et des affaires juridiques du ministère de l’Intérieur, il apparaît que votre décision d’organiser une telle soirée à caractère cultuel semble contraire au principe de neutralité des services publics ».