Après la catastrophe, le Japon veut réduire sa dépendance au nucléaire [cc] Photo : Sterneck

Après la catastrophe, le Japon veut réduire sa dépendance au nucléaire

17/07/11 – 17h50
TOKYO (NOVOpress)
– Le gouvernement du Japon a déclaré qu’il était impératif que le pays réduise sa dépendance à l’énergie nucléaire, suite à la crise nucléaire que traverse le pays depuis quatre mois.

C’est le premier ministre Naoto Kan qui a déclaré cette « nécessité », alors que le pays tente de mettre fin à une crise nucléaire qui dure depuis quatre mois à la suite du tsunami et du séisme qui ont endommagé les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima.

Le Premier Ministre, de plus en plus impopulaire, semble ainsi vouloir répondre aux légitimes et croissantes inquiétudes de la population concernant l’énergie nucléaire.

« Nous devons revoir notre projet consistant à ce que l’énergie nucléaire contribue à 53% des approvisionnements en électricité d’ici 2030, et réduire le niveau de dépendance à l’énergie nucléaire » a notamment déclaré Naoto Kan.

Un plan d’énergie de base pour 2010 recommandait en effet l’augmentation de la part de l’énergie nucléaire dans les approvisionnements électriques du pays à 53% d’ici 2030 avec la construction d’au moins 14 réacteurs nucléaires. Un projet qui devrait être abandonné au profit du développement des énergies alternatives.

La crise a également fait naître des discussions sur le contrôle du nucléaire par des sociétés privées. De plus en plus de japonais souhaiteraient en effet que ce secteur extrêmement sensible soit placé sous l’autorité de l’État.