La France à l’heure de la « diversité » : Guerres & Histoire part à la chasse aux mythes

La France à l’heure de la « diversité » : Guerres & Histoire part à la chasse aux mythes

02/07/2011 – 12h00
PARIS (NOVOpress) –
Dans sa rubrique « Chasse aux mythes », le numéro 2 du nouveau trimestriel Guerres & Histoire, du groupe Science et Vie, consacre un article sur le thème : « Les Italiens font-ils de bons soldats ? ». À cette occasion, Pierre Grumberg, le rédacteur en chef adjoint de la revue, cite Raffaele D’Amato, spécialiste de l’histoire militaire de l’Antiquité et du Moyen Âge à l’université de Ferrare.

Cet historien rappelle qu’avant 1861, l’Italie est fractionnée et occupée par « une multitude d’ethnies qui imposent leurs langues et leurs traditions ». Une situation différente de la France « où les Francs se superposent aux Gallo-romains pour former un peuple conscient de lui-même dès le XIIIème siècle, ou encore de l’Allemagne, pays morcelé, mais partagé par une seule ethnie et une langue », souligne Raffaele D’Amato. Cet éclairage permet de rappeler que l’identité de l’Europe et des nations qui la composent ne commence pas à l’heure de la « diversité », mais s’inscrit dans le temps long de l’histoire.