Kiosque Courtois – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 9/7/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformationde Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles. Novopress a publié dès ce samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “RADIO COURTOISIE – LE BULLETIN DE REINFO” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

La campagne de [high1]Marine Le Pen[/high1] sera davantage marquée par les questions économiques. Après son intervention sur France2 où elle a incontestablement marqué des points, Marine Le Pen confirme le virage économique du Front national. La relocalisation industrielle, le protectionnisme contre les concurrences déloyales, le redéploiement des emplois seront des thèmes majeurs de la campagne de la candidate du Front national. Chers auditeurs de Radio Courtoisie, retenez déjà la date du 24 septembre. Ce jour-là, Laurent Ozon, président de Maison commune, délégué à la Formation et membre du bureau politique du Front national, organisera une table ronde sur un double thème : relocalisation et protectionnisme, avec des invités qui pourraient surprendre. Nous reparlerons de cette initiative de Laurent Ozon et de Maison commune dès la rentrée de septembre.

[high1]L’affaire Strauss-Kahn[/high1] de rebondissement en rebondissement. Ceux qui, le 15 mai dernier, avaient définitivement enterré le désormais mondialement célèbre social-partouzeur français, se sont peut-être réjoui un peu vite. Et ceux qui ont espéré le voir, tel le phénix, renaître de ses cendres après la révélation des « fragilités » de l’accusation, auraient sans doute dû réprimer leur joie. Strauss-Kahn est encore sur la corde raide. Si le procureur new yorkais Cyrus Vance lui a rendu sa liberté et sa caution d’un million de dollars, il ne lui a pas rendu son passeport. L’ex-directeur du FMI reste sous l’inculpation de sept chefs d’accusation, dont celui, gravissime, de tentative de viol, et ne peut quitter les Etats-Unis. Certes Nafissatou Diallo semble avoir menti sur les raisons qui l’auraient poussée à émigrer vers les Etats-Unis, certes il semble qu’elle ait immédiatement flairé le gros poisson, mais il est piquant d’entendre nos socialistes français en conclure que tout cela « blanchit » celui qu’ils présentent volontiers comme victime d’un système judiciaire « inhumain », quand ce n’est pas d’un « complot ». D’autant que DSK est depuis quelques jours sous le coup d’une nouvelle plainte pour tentative de viol, en France cette fois-ci. L’avocat de la plaignante, Tristane Banon, affirme disposer « d’un dossier extrêmement solide et étayé ». Interrogé le 23 mai sur cette nouvelle affaire DSK, le Premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande affirme qu’il n’avait « aucune connaissance des faits ». Comme le journaliste lui oppose le témoignage de son directeur de cabinet Stéphane Le Foll, selon lequel Hollande a bien appelé Tristane Banon pour l’assurer de son soutien, Hollande parle de « rumeurs » puis, agacé, finit par lâcher : « Ecoutez, c’était il y a dix ans, je n’en ai pas le souvenir, donc je ne peux pas confirmer cette information ». Une amnésie curieuse pour un candidat qui se veut par ailleurs « normal ».

[high1]Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier[/high1] de retour en France. A peine libérés, les deux compères de France 3 ont écumé les plateaux de télévision pour mettre en cause l’armée française qui ne les aurait pas avertis du danger que présentait leur excursion touristique dans la province de Kapisa. Une réponse, sans doute, aux membres de l’Etat-major et à Claude Guéant qui, au moment de leur enlèvement, avaient pointé les risques inconsidérés pris par les deux journalistes dans cette zone infestée de talibans. Leur libération, qui a mobilisé la DGSE pendant un an et demi, a sans doute nécessité le versement d’une rançon, malgré les dénégations d’Alain Juppé. Une source diplomatique citée par Le Monde évoque plusieurs centaines de milliers d’euros. Dans le dernier numéro de Minute, un dessin représente une jeune femme qui se recueille sur la tombe de son époux, sa petite fille à ses côtés. « Maman, pourquoi on ne parle pas de papa à la télé ? » « Parce qu’il n’était pas journaliste » répond la jeune femme.

[high1]Cyrille Hugodot[/high1] était parachutiste au 1er RCP. Il est mort en Afghanistan ce 25 juin, portant à 63 le nombre de soldats français qui ont payé de leur vie l’engagement par Nicolas Sarkozy des forces armées françaises dans cette guerre américaine.

[high1]Politique migratoire[/high1] : double coup de semonce pour l’UMP. Démission samedi dernier, du secrétaire général à l’immigration Lionel Luca, qui reproche entre autre au parti majoritaire son refus de débattre de la question de la double nationalité. Plus grave, un rapport de la Cour des comptes attribuait jeudi un zéro pointé à Nicolas Sarkozy en matière d’insécurité et d’immigration. A dix mois de la présidentielle, ça l’affiche plutôt mal. Jamais à court d’enfumage, l’UMP vient de publier un catalogue de 23 propositions sur l’immigration illégale, laquelle représente pour la France un coût annuel de 4,6 milliards d’euros. Destiné en tout premier lieu à draguer l’électorat du Front national, ce catalogue de mesurettes est totalement inadapté à l’actuelle déferlante migratoire. Une véritable politique de contrôle de l’immigration passe nécessairement par la sortie de la France de l’espace Schengen et la condamnation des élus qui, comme le maire de Paris, bafouent les lois de la République en encourageant l’immigration clandestine et ses réseaux maffieux. Pour l’UMP, ce énième rapport sur la gestion de l’immigration n’est qu’un énième aveu d’impuissance et d’échec

Pavé dans la mare du [high1]rapporteur général du budget Gilles Carrez[/high1] qui pointe les écarts considérables des taux d’imposition entre les grands groupes du CAC 40 et les PME. Si l’impôt sur les sociétés représente 3% du chiffre d’affaires des PME, il ne représente en revanche que 0,3 % du chiffre d’affaires des grands groupes. La pression fiscale est donc dix fois moindre sur les grosses entreprises que sur les petites. Gilles Carrez propose la mise en place d’un impôt minimum et la limitation de la déductibilité des charges financières. Mais il a peu de chances d’être entendu : à un an de l’élection présidentielle, les grands groupes qui contrôlent les médias ont les moyens de défendre leurs intérêts.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme veille. Il a entre autre épinglé le manuel d’histoire en préparation chez Hachette et destiné aux classes de 1ère. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Richard Prasquier, y a flairé, je cite [high1]une « présentation du conflit israélo-palestinien tout à fait scandaleuse »[/high1]. Le manuel, qui présentait une histoire de l’Etat hébreu non conforme à la vérité officielle, sera donc corrigé en conséquence avant impression définitive.

[high1]La Licra veille[/high1]. Le ministre de l’Education nationale, Luc Châtel, et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme ont signé mardi un « partenariat renforcé » qui vise à prévenir et à combattre, je cite : « le racisme, l’antisémitisme et les discriminations en milieu scolaire ». La Licra participera à la formation des élèves du secondaire et de leurs enseignants, et entre autre, je cite : « à l’exécution des nouvelles mesures de responsabilisation prévues par la réforme des sanctions pour les élèves réprimés pour racisme, antisémitisme ou pour tout acte de nature discriminatoire ».

[high1]La Licra veille, encore et toujours[/high1]. Elle s’est réunie au Havre en fin de semaine dernière sur le thème « Pourquoi le Front national est-il toujours dangereux ? » Son président Alain Jakubowicz (photo) a appelé les partis politiques du Système à refuser tout compromis, stigmatisant, je cite « le fatalisme ambiant qui se résigne à l’idée de la présence au second tour de l’élection présidentielle du représentant d’un parti qui demeure, quel que soit le visage de son leader, raciste, haineux et xénophobe ». Parmi les invités, Jean-Louis Borloo, Noël Mamère, Hervé Morin, Manuels Valls, Jacques Attali, et seulement deux Dominique, Perben et Baudis, le troisième étant sans doute empêché aux Etats-Unis !

[high1]Des agriculteurs en colère interpellent les grossistes à Rungis[/high1]. Jeudi, à Rungis, le plus grand marché de frais du monde, des agriculteurs du Sud-ouest se sont rappelés au bon souvenir des grossistes, qu’ils accusent d’importer massivement des pêches d’Espagne au coût plus faible. « On est déjà obligé de vendre en dessous de notre prix de revient et si on continue comme ça, on ne pourra plus produire en France » accusent les producteurs en colère. Dans un tract, ils interpellent également les pouvoirs publics sur les normes sanitaires des fruits et légumes espagnols. Réponse des grossistes de Rungis, je cite : « Les producteurs se trompent de cible. La vraie raison de l’écart de prix, c’est la différence du coût du travail en France et en Espagne et les grossistes n’y sont pour rien ». Fin de citation. Moralité : l’euromondialisme, c’est la prime au moins disant social, écologique et sanitaire.

MONDE

[high1]Un canton suisse songe à séparer les patients musulmans des non musulmans[/high1]. Cette solution a été officiellement envisagée par le chef des services de santé du canton de Bâle. Du fait d’un nombre toujours grandissant de migrants nécessitant des soins, le canton réfléchit à des modèles de prise en charge spécialement adaptés aux musulmans. A terme, ce sont quelque 400 places en établissements médico-sociaux qui seront réservées à cette population. Outre l’usage exclusif des langues d’origine, on y appliquera la chariah, entre autres : nourriture halal et stricte séparation hommes-femmes.

[high1]Cinq cent mille dollars : c’est le salaire annuel de Christine Lagarde[/high1]. Le Fonds monétaire international (FMI) a publié, mardi 5 juillet, le contrat de travail de sa nouvelle directrice, Christine Lagarde. L’ancienne ministre des finances touchera un salaire annuel de 380.727 euros. Bien entendu non soumis à l’impôt, puisque Christine jouit d’un statut de fonctionnaire international. Le salaire annuel de son prédécesseur, le social-partouzeur Strauss-Kahn, n’était « que » de 360.000 euros par an. La Commission des requêtes de la Cour de Justice de la République vient par ailleurs de repousser au 4 août sa décision au sujet de la demande du parquet général de la Cour de cassation d’engager des poursuites contre Mme Lagarde pour abus d’autorité dans le litige opposant Bernard Tapie au Crédit Lyonnais. Christine, qui jouit de puissants appuis, se dit « confiante et sereine »

[high1]Le Danemark rétablit les contrôles à ses frontières[/high1]. Le 10 mai, le Danemark avait annoncé son intention de rétablir les contrôles douaniers à ses frontières avec l’Allemagne et la Suède. Ce souhait a été confirmé en fin de semaine dernière par un vote de la Commission des finances du parlement danois. Il prévoit le redéploiement, d’ici 2014, de douaniers aux frontières du pays ainsi que la mise en place d’installations pour permettre les contrôles. Au grand dam de la Commission européenne qui a annoncé qu’elle examinait la conformité de la décision du parlement danois avec les accords de Schengen qui régissent la libre circulation des biens et des personnes dans 25 pays européens.

[high1]L’hémisphère sud connaît un hiver particulièrement froid[/high1]. Une information que la « grosse presse » ne risque pas de relayer. Depuis plusieurs semaines, l’hiver est particulièrement rigoureux dans l’hémisphère sud. L’Afrique du sud, l’Uruguay ou l’Argentine sont actuellement touchés par une vague de froid sans précédent. Au Chili, le désert d’Atacama, renommé pour ses températures élevées et ses tempêtes de sable, a connu la plus importante chute de neige de ses vingt dernières années. L’épaisseur du manteau neigeux a atteint 80 cm par endroit et les routes ont dû être fermées. Une vague de froid qui ébranle une nouvelle fois la thèse d’un réchauffement global de la planète.

[box class=warning]Amis auditeurs, les équipes des bulletins de réinformation de Radio Courtoisie reprendront du service le jeudi 1er septembre. Nous aurons le plaisir, Catherine et moi, de vous retrouver le samedi 10 septembre pour un nouveau kiosque courtois. D’ici là, bon été à tous ![/box]