L’Etat, incapable de défendre les frontières de la France

Où est passé l’Etat ? Tandis que Gérald Darmanin vante l’« humanisme » qui lui a fait accueillir l’Ocean Viking à Toulon, il est plus que probable que la totalité de ses 234 immigrés clandestins ne repartiront jamais de là où ils sont venus. Déjà 26 mineurs sur 44, supposés être pris en charge par l’aide à l’enfance, ont décidé de poursuivre librement leur route à travers l’Europe. Les décisions du tribunal judiciaire et de la cour d’appel de Toulon devraient probablement annuler la plus grande partie des rétentions, pour vices de forme. Comme l’expliquait ce vendredi matin Me Thibault de Montbrial sur Europe 1 : « Tu entres en Europe, tu restes en Europe ».

Il est clair que les candidats à l’immigration illégale ont parfaitement mesuré les défaillances idéologiques et juridiques de la France et de ses dirigeants. La défense de l’intégrité du territoire, mission majeure dévolue au chef de l’Etat par la Constitution, n’est plus assurée. Prévalent la société « ouverte et inclusive » et les pénibles envolées lyriques sur le terrain de la morale.

Les frontières nationales sont des leurres. A cette constatation d’un abandon de poste de l’Etat s’ajoute cette révélation de la procureure de Paris, Laure Beccuau, dans Le Monde de ce jour : « La lutte contre la haute criminalité organisée est un défi actuel, un défi majeur. Aujourd’hui, le niveau de la menace est tel que l’on détecte des risques de déstabilisation de notre Etat de droit, de notre modèle économique, mais également de nos entreprises, à un niveau stratégique majeur. Au regard des quatre-vingt-six dossiers de la Junalco (Juridiction nationale chargée de la lutte contre la criminalité organisée), on s’aperçoit qu’on est face à des réseaux tentaculaires ». Mais rien n’est plus urgent, pour le monde politique déconnecté, que de plaindre le taureau dans la corrida. La France blessée, maltraitée, mise à mort ? Les « élites » s’en fichent…

Ivan Rioufol

Texte daté du 20 novembre 2022 et repris du blog d’Ivan Rioufol