Pour François-Xavier Bellamy, les revendications vestimentaires au lycée sont des “offensives islamistes