LA SOCIÉTÉ DE PROPAGANDE – Entretien avec Jean-Yves le Gallou

10/10/2022 – FRANCE (NOVOpress)
Si la propagande est un mot aujourd’hui difficilement assumable, cédant la place au terme poli de « communication », elle n’en demeure pas moins un des leviers de pouvoir les plus importants pour assurer l’unité et la cohésion des sociétés modernes. Ne disposant pas des mêmes moyens de coercition que les totalitarismes du XXe siècle, la société post-moderne doit assurer sa cohésion au moyen de dispositifs idéologiques de plus en plus efficaces, d’une propagande totale qui touche tous les aspects de la vie, du berceau au tombeau, à travers l’actualité, la publicité, les films, les séries, les jeux vidéo, les spectacles sportifs, les programmes scolaires, les fêtes officielles ou associatives, l’enseignement, etc.

La société occidentale contemporaine peut à bon droit être qualifiée de « société de propagande », une société où la propagande est massive et se trouve être le premier déterminant de contrôle du comportement social. Le présent ouvrage s’attache à examiner ce goulag mental imposé aux Européens afin d’y résister.

Jean-Yves Le Gallou est énarque et essayiste, président de Polémia et co-fondateur de l’Institut Iliade. Il est notamment l’auteur, chez Via Romana, de La Tyrannie médiatique, du Dictionnaire de Novlangue (avec Michel Geoffroy), d’Européen d’abord, Essai sur la préférence de civilisation et du Manuel de lutte contre la diabolisation.