« Lettre à Périco Légasse » : l’écrivain Jean-Paul Pelras, ancien maraîcher, dénonce les belles âmes qui prétendent « revivifier les campagnes » en y installant des migrants