Une étude sur « Les droits fondamentaux des travailleurs en situation irrégulière » commandée par le Parlement européen préconise d’interdire aux services sociaux de les signaler aux services compétents et de soutenir les ONG de défense des migrants