Jérôme Fourquet sur le pouvoir d’achat, devenu très important, « car dans notre société désidéologisée, l’acte de consommation revêt une dimension statutaire plus forte qu’hier. Je suis ce que je consomme »