Omicron « pas plus dangereux » que Delta

Discours et prévisions apocalyptiques, accélération de la politique de vaccination forcée, ou encore retour des innombrables restrictions dites « anti-Covid » : alors que Macron et son gouvernement profitent honteusement de la peur des Français face au nouveau variant du Covid pour renforcer leur dictature sanitaire et saturer l’espace médiatique à l’approche de l’élection présidentielle, de nombreux scientifiques, dont l’éminent docteur Anthony Fauci, se veulent aujourd’hui rassurants en affirmant qu’Omicron n’est « pas plus dangereux » que le variant Delta.

Peut-être « moins sévère »

Interrogé mardi par les journalistes, le docteur Fauci, conseiller de la Maison-Blanche sur la crise sanitaire, a en effet déclaré qu’« il est quasiment certain que (le variant Omicron) ne cause pas de cas plus graves de COVID-19 que Delta ». Mieux : selon l’éminent scientifique, si Omicron est lui aussi « hautement transmissible », et peut-être même davantage que Delta, il y a cependant « quelques signes montrant qu’il se pourrait même qu’il soit encore moins sévère ». Ainsi, a expliqué le conseiller de la Maison-Blanche, « je pense que cela prendra encore deux semaines au moins en Afrique du Sud, puis lorsque nous aurons davantage d’infections dans le reste du monde, cela pourrait nous prendre plus longtemps pour voir le niveau de gravité réel ». Les études menées en ce moment en Afrique du Sud, où le variant a été découvert en novembre, a-t-il précisé, montrent que le ratio entre les contaminations et le nombre d’hospitalisations « semble moins élevé que pour Delta ». Cependant, a ajouté l’immunologue, les données venant d’Afrique du Sud ne doivent pas être surinterprétées, car la population de ce pays présente la particularité d’être très jeune et moins à risque d’être hospitalisée. En outre, les formes sévères de la maladie peuvent prendre plusieurs semaines avant de se développer.

Aucun décès lié à Omicron pour le moment

Quoi qu’il en soit, et s’il a évidemment prôné la prudence, notamment lors des voyages à l’étranger, ou encore le port du masque en intérieur si on ignore le statut vaccinal des autres personnes présentes, le conseiller à la Maison-Blanche a tout de même rappelé que le variant Omicron, détecté maintenant dans près d’une quarantaine de pays, n’est à ce jour lié à aucun décès causé par le Covid-19 dans le monde. Bref, des propos plutôt rassurants, qui tranchent nettement avec les discours alarmistes et autres prévisions apocalyptiques faits par notre gouvernement et son inénarrable ministre de la Santé. Mais il est vrai qu’en affolant la population comme il le fait depuis des semaines, et en concentrant ainsi l’attention de celle-ci sur l’évolution de la pandémie, le gouvernement français trouve là un bon moyen de faire oublier un peu sa gestion calamiteuse, dans tous les domaines, de notre pays…

Franck Deletraz

Article paru dans Présent daté du 8 décembre 2021