Les mesures sanitaires sont de moins en moins acceptées au sein de la population