Strasbourg – La mairie écolo finance 10 % de la mosquée

Les braves électeurs strasbourgeois qui ont cru sottement protéger les petits oiseaux et les plantes vertes en portant l’an dernier les écologistes à la tête de la capitale alsacienne n’ont pas fini de comprendre leur douleur : en effet, non contente de rendre l’atmosphère de la ville proprement irrespirable par la mise en pratique quotidienne de ses ridicules lubies écolos, la majorité EELV vient également de relancer son islamisation à marche forcée en adoptant lundi, par 42 voix contre 7, le « principe d’une subvention » de 2,563 millions d’euros à l’association islamiste turque Millî Görüs, chargée de la construction de la plus grande mosquée d’Europe à Strasbourg !

Rappelons que ce chantier géant, entamé dans le quartier de la Meinau en 2017 et dont le coût total s’élève à quelque 32 millions d’euros (dont 25,63 millions pour la seule partie culte), était à l’arrêt depuis 2019. Faute principalement de financements suffisants. Mais aussi, pour partie, en raison du refus des islamistes de Millî Görüs de signer en janvier dernier la « Charte des principes pour l’islam de France » (censée réaffirmer la « compatibilité » de la religion musulmane avec la République), de leur soutien massif par la Turquie, et enfin de leurs liens très importants avec le Qatar, où des cadres du mouvement s’étaient d’ailleurs rendus avec un fonctionnaire missionné par la municipalité pour demander aux émirs d’éponger un impayé de trois millions d’euros… Bref, autant d’éléments accablants qui, pourtant, comme l’a fort justement observé lundi la députée française et présidente du groupe RN Grand-Est Virginie Joron, en dénonçant vivement ce scandale, « ne semblent pas déranger les écolos »…

C’est que, à en croire la maire écolo Jeanne Barseghian, les islamistes de Millî Görüs auraient fini par accepter les conditions qu’elle avait posées à l’adoption de cette subvention qui ne représente pas moins de 10 % de la somme totale du projet : à savoir la signature préalable de la « Charte des principes pour l’islam de France » ainsi que des garanties sur la transparence des fonds destinés à financer le chantier. Possible. Mais les promesses n’engageant de toute façon que ceux qui y croient, surtout avec les islamistes, il est peu probable que les gens de Millî Görüs fassent de ce qui sera à terme la plus grande mosquée d’Europe un lieu de modération…

Quoi qu’il en soit, l’adoption de cette subvention est tellement scandaleuse que le ministère de l’Intérieur lui-même s’est fendu lundi d’un tweet, dans lequel il a expliqué : « La mairie verte de Strasbourg finance une mosquée soutenue par une fédération qui a refusé de signer la charte des principes de l’islam de France et qui défend un islam politique. Vivement que tout le monde ouvre les yeux et que la loi séparatisme soit bientôt votée et promulguée. »

Franck Deletraz

Article paru dans Présent daté du 24 mars 2021